Messages Kriyavaspata 2018

///Messages Kriyavaspata 2018
Messages Kriyavaspata 20182019-02-01T10:58:03+00:00

OGGY, tes gardiens me chargent de toute une liste de questions et de messages pour toi :

Voici la liste des questions que nous aimerions poser à Oggy :

– est-il heureux ?

– est ce que tout va bien ?

– est ce qu’il s’ennuie quand il est seul à la maison, est ce qu’il a peur ?

– est ce qu’il souhaite des améliorations ou des modifications dans sa vie quotidienne ?

– a-t-il des observations ou des remarques à faire à ses gardiens ?

– est ce qu’il pense être en bonne santé ?

– est ce qu’il souffre, est ce qu’il a mal quelque part ?

– pourquoi est-il agressif ?

– pourquoi mord-t-il ?-

– se rend-t-il compte des blessures et des douleurs qu’il inflige en mordant ?

Pouvez-vous, s’il vous plait, lui demander les raisons de son comportement agressif et s’il lui est possible d’arrêter ?

Si c’est par jeu, il faut qu’il arrête, c’est très désagréable et douloureux pour nous.

Il peut jouer autant qu’il veut mais sans mordre et sans griffer.

S’il avait besoin de se défendre envers d’autres animaux lorsqu’il était à la ferme, ce n’est plus nécessaire maintenant, il n’a pas à se défendre de ses gardiens et de son entourage, personne ne cherche à l’agresser, personne ne lui veut du mal.

Me voilà bien navré ! Je suis désolé mais je ne me rends pas compte combien mes réactions peuvent être mal vécues et douloureuses. Oui je suis heureux avec eux, je me sens surtout en sécurité parce que je sais qu’ils m’aiment et qu’ils ne me feront aucun mal. Mais lorsque je me mets à devenir agressif et que je griffe et mords je n’arrive plus à me contrôler. Ce sont des pulsions, et je réagis comme j’étais obligé de le faire BB car on ne m’a pas beaucoup appris, ma maman n’était pas très présente et j’ai dû me défendre comme j’ai pu (manque de socialisation).

Je vais bien, je ne ressens pas de douleur et je ne me rends pas compte que je suis agressif et que je leur fait mal. Je suis désolé, on ne m’a pas appris à être autrement et ce comportement est naturel pour moi avant qu’eux ne me fassent du mal.

Tu n’as aucune crainte à avoir OGGY, ils ne te veulent pas de mal, au contraire.

Oui je comprends ce que tu me dis, mais dans l’action je m’oublie, c’est inné et je ne réfléchis pas.

Qu’aimerais-tu comme amélioration dans ta vie quotidienne pour que tu sois moins agressif ?

Je n’aime pas rester seul, je m’ennuie et j’ai peur aussi. Je ne suis qu’un bébé,  les énergies ne sont pas toujours zen ici, et moi je ne me sens pas encore à la hauteur pour faire des nettoyages énergétiques, et puis je ne peux pas sortir.

J’aimerais être dehors,  c’est très bénéfique et apaisant de pouvoir se ressourcer avec les énergies de la terre.

Lorsqu’ils reviennent, ils ne sont pas toujours au meilleur de leur forme et elle porte souvent des énergies qui ne lui appartiennent pas. Je m’en charge du mieux que je peux, mais ce n’est pas facile pour m’auto-nettoyer après. J’ai besoin de grandir un peu pour m’adapter à la situation et je vais faire des efforts pour adoucir mon comportement.

Sa vie affective n’est pas en harmonie, elle a souffert de l’abandon et ma mission auprès d’elle doit lui permettre de faire un grand travail sur elle.

ASIA, ta gardienne ma charge d’un message pour toi :

Ma petite Asia

Je me fais beaucoup de souci pour ton état de santé.

J’ai dû t’emmener chez la vétérinaire suite à ta cystite qui a nécessité des examens et une hospitalisation durant 3 jours. Tu as perdu du poids et la vétérinaire a prescrit des médicaments que je dois te donner afin de stimuler ton appétit  qui a toujours été délicat. Il s’avère très compliqué pour moi de te faire avaler les cachets que tu recraches systématiquement. De plus, tu manges très peu (tu te contentes de lécher le jus des pâtés ) et cela m’inquiète.

Ma petite puce, pourquoi tu as si peu envie de manger? J’essaie de te donner les aliments que tu appréciais il y a encore quelques temps mais a présent tu ne sembles plus les aimer.

Donne-moi des réponses ma belle !

Je suis très attachée à toi Asia et je souhaiterais de tout mon cœur te garder avec moi encore de longues années.

Ta gardienne qui t’aime.

 

Je suis désolée de te causer des tracas, mais je ne suis tout d’abord pas une grande mangeuse, je n’ai jamais été très gourmande, cela doit te parler (miroir) et puis j’avais des douleurs assez aigües qui m’enlevaient toute envie de quoi que soit.

Des douleurs dans le ventre ?

Surtout des brûlures qui devenaient très intenses avec des envies de pipis fréquents. Je sais que tu te fais des soucis pour moi, mais je commence tout doucement à avoir un âge où les soucis de santé arrivent très vite et ont du mal ou mettent beaucoup de temps à repartir. Les douleurs m’enlevaient toute envie de manger, mais ça va mieux maintenant, bien que je ressens encore quelques points.

Je sais que tu m’aimes et que je suis ta compagne, ta fille, celle qui reste avec toi et qui partage ton quotidien qui n’est pas toujours facile pour toi non plus. Tu as aussi peur de partir et tu as parfois peur de manquer (plan affectif) et moi je suis là pour veiller sur toi et t’accompagner sur ton chemin.

Nous sommes très liées et je m’occupe de te nettoyer énergétiquement ainsi que le lieu, et l’âge venant, je fatigue plus vite et j’ai plus de mal à m’auto-nettoyer.

Depuis tout à l’heure je me sens mieux, je me sens délivrée d’une pression qui n’était due qu’à des énergies qui ne m’appartenaient pas. Il faut le savoir, cela te permettra aussi de comprendre un peu mon rôle, ma mission auprès de toi. Et lorsque le corps est fatigué, il a plus de mal tout comme vous les humains, de résister et l’immunité s’affaiblit.

Cette vessie est un point sensible chez moi et pour la fortifier il faut éliminer toute peur qui peut s’y cristalliser (manque affectif enfance, peur, colère mère ?)

Moi aussi je t’aime et me sens une petite princesse à tes côtés, je suis choyée et dorlotée et je ne manque de rien. Rassure-toi.

dav

Ta nouvelle gardienne me demande de communiquer avec toi, acceptes-tu de répondre à ses questions ?

Oui je sais que je dois le faire aussi pour qu’elle comprenne la raison pour laquelle j’ai fait cette cystite aigüe en arrivant chez elle et que je ne suis pas propre. Je sais que j’ai beaucoup de chance qu’elle m’ait ouvert sa porte et son cœur.

Oui il y a eu un transfert d’âme et je suis Neige qui lui revient, mais c’est pour moi tout de même un grand chamboulement dans ma vie. J’ai toujours su que ma gardienne précédente ne me garderait pas lorsque je serais à la retraite et ne serais plus utile pour son élevage,  je m’attendais à être abandonnée sans plus de regret ou d’empathie. Je m’inquiétais du jour où cela m’arriverait et c’est arrivé plus vite que je ne le pensais. D’où la raison de mes problèmes de pipis.

J’ai vécu cela comme une injustice et me suis sentie trahie et abandonnée. Et pourtant l’âme de Neige tournait autour de moi depuis quelques semaines et je savais que ce retour chez elle était ce qui pouvait m’arriver de mieux dans ma vie.

Je suis très heureuse d’avoir retrouvé ma maman, ma maman de cœur. Nous sommes liées toutes les deux et je ne pouvais pas rester au jardin des animaux, elle a trop besoin de moi pour continuer à avancer sur son chemin.

Quelle a été ta vie jusqu’à ce jour et n’es-tu pas malheureuse de passer d’une maison avec jardin à un appartement en ville ?

Je ne peux pas dire que j’ai eu une vie malheureuse, on s’est toujours bien occupé de moi et j’ai été câlinée. Et puis j’ai eu la chance d’avoir des petits, des bébés à moi, même si je ne pouvais pas les garder, j’ai eu la chance de pouvoir materner et ressentir les joies d’être maman.

Maintenant j’ai retrouvé ma maman de cœur à moi et j’espère oublier cette période de ma vie, car je sais qu’elle a fait un grand travail sur elle, qu’elle a beaucoup évolué dans sa vie depuis mon départ et que nous pouvons toutes les deux vivre à présent une vie beaucoup plus sereine dans l’amour et la paix. Elle a encore du chemin à faire et je serai là pour l’accompagner.

Ma mission consiste à l’ouvrir à l’amour inconditionnel et surtout à s’ouvrir à elle, lui apprendre à s’accepter et à s’aimer et surtout oser aller vers les autres, oser ouvrir son cœur et ne plus avoir peur du regard ou du jugement, s’affirmer dans ce qu’elle est et fait tout simplement. Elle a une belle âme et doit maintenant se débarrasser de tout ce qui l’empêche d’évoluer.

Le chemin qu’elle a pris depuis quelques mois est très lumineux et la guidera vers elle, vers sa source. J’aimerais qu’elle me promène souvent, j’ai besoin de sortir et de sentir les odeurs de mes congénères, c’est nécessaire pour mon équilibre psychique et pour le sien aussi. Et j’ai besoin de tendresse, d’affection, tout comme elle, et surtout qu’elle voit que la vie est belle et qu’elle pense « positif » en toutes circonstances.

Je l’aime et suis très contente qu’elle soit là pour moi, qu’elle ne l’oublie jamais.

TITI, ta gardienne me demande de te transmettre des messages et aimerait que tu répondes à ses questions :

Je voudrais savoir si il va mieux,

 lui dire que je l’aime beaucoup et que si je suis souvent absente c’est parce que je travaille beaucoup,

 que je ne lui fais pas des piqures pour le plaisir mais pour son bien,

 savoir si il est heureux,

 lui dire qu’il faut qu’il mange. si il veut manger quelque chose de particulier ?

 lui dire que c’est mon titi d’amour

 Je me sens bien mieux, les douleurs dans le ventre se sont calmées et je gère les spasmes que je peux encore ressentir. Mais c’est vrai, je n’ai pas trop d’appétit, à vrai dire je n’ai pas faim et je me sens très vite fatigué. Il y a des jours avec, et des jours sans. Tu connais ça aussi et tu peux le comprendre.

A l’instant même où tu me poses la question, je te dirais que j’aimerais du poulet ou du thon, mais je ne suis pas certain que l’envie soit encore présente lorsque je me retrouverai devant ma gamelle. Je suis désolé de te créer des soucis, mais tu sais je commence à rentrer dans un âge où je prépare tout doucement mon départ. Ce n’est pas pour demain, ne t’inquiète pas, mais le jour viendra où l’on devra se séparer et que je devrai partir au jardin des animaux pour pouvoir me reposer et me ressourcer pour te revenir dans le corps physique d’un chat jeune et en pleine forme.

Je sais que les piqûres ce n’est pas pour me maltraiter mais pour mon bien, mais malgré tout, cela me crée du stress et des angoisses, et je n’aime pas. Tu n’aimerais pas non plus. je sais que tu m’aimes, que je suis ton bébé d’amour, toi tu es ma maman d’amour.

Moi aussi je t’aime et j’essaye tout comme toi de te protéger le plus et le mieux possible. Je suis ton doudou et un doudou on le garde pour la vie, et lorsque le moment de partir sera venu, je te reviendrai pour continuer ma mission auprès de toi.

Elle n’est pas terminée et ne le sera jamais. Je dois te nettoyer énergétiquement ainsi que le lieu, mais je dois aussi t’apprendre le détachement affectif et professionnel. Je sais que tu travailles beaucoup et ne me laisse pas seul par plaisir, mais ne crois-tu pas en faire un peu trop ? Fais attention à toi, tu as souvent la tête dans le guidon comme on dit et tu ne te rends pas compte que tu puises dans tes réserves.

Et puis tu as un peu de difficulté à gérer, à vivre ou obtenir de la douceur dans la vie. Ce n’est pas parce que tu as été élevée parfois avec des normes excessivement autoritaires  qu’il faut te réfugier dans la nourriture et la prise de poids (miroir). Moi je suis aussi là pour t’aider à te reconnecter à ton petit enfant intérieur et t’aider à avancer sur ton chemin.

Nous sommes reliés tous les deux, et quoi qu’il arrive nous le resterons toujours. J’ai envie de te dire pense un peu plus à toi et profite du moment présent et tu verras que la vie est formidable même si elle a son lot de soucis et de plaisirs, mais cela nous permet aussi d’agir en pleine conscience.

Je t’aime ma maman d’amour et j’essaye de te donner tout ce qui te manque et je ne veux pas que ma santé te crée des peurs et des angoisses.

cof

AKIRA, ta gardienne me charge de te transmettre un message ainsi que quelques questions :

Voilà, je lui parle beaucoup mais je ne sais pas vraiment si elle m’entend… Même s’il me semble qu’elle répond régulièrement… J’aimerai donc savoir si elle m’entend… 

 Concernant le nouvel appartement j’aimerai savoir si elle est heureuse dedans, comment puis-je améliorer son confort et son bonheur. Elle est très habituée à sortir en extérieur et dans cet appartement il n’y a qu’une grande terrasse au 5 ème étage mais elle ne peut plus gambader comme avant… Je m’étais dit que je pourrais la faire descendre dans l’enceinte de la résidence…. Serait-ce une solution ? 

 D’un point de vue général Akira miaule beaucoup. Elle est très bavarde !! J’ai appris à vivre avec mais parfois c’est un peu oppressant pour moi… Y a t-il une raison à ces miaulements parfois incessants ?? Elle ne se calme que lorsque je la caresse ou qu’elle vient s’allonger sur mon ventre… 

 Enfin j’aimerais savoir sa mission près de moi dans ma vie et le message qu’elle aimerait me faire passer aujourd’hui. 

J’aimerais lui dire pour finir que je l’aime vraiment très très fort et que c’est pour moi une chance de l’avoir dans ma vie, avec toute sa gentillesse, son amour et sa douceur. 

Dis-lui que je l’aime aussi, elle est ma maman et j’adore les moments de câlins et de tendresse que nous partageons ensemble. Je suis chargée de la nettoyer énergétiquement et j’essaye de lui faire comprendre par mes miaulements qu’elle porte souvent sur elle des énergies qui ne lui appartiennent pas. Je me charge de l’en débarrasser ainsi que le lieu de vie et j’ai besoin de sortir pour me nettoyer avec les énergies de la terre.

Le nouvel appartement ne me plaît pas, il y a un grand espace dans les airs, mais cela ne me convient pas. J’ai besoin, avec le travail que je suis chargé faire, de sortir et de m’auto nettoyer en grattant la terre, l’herbe et les arbres. C’est très inconfortable pour moi ici et je regrette mon précédent territoire. Cela me crée du stress et des angoisses et je suis très contrariée.

D’où les pipis ?

Oui je suis désolée, mea culpa, mais j’ai du mal à me contrôler, je ne le fais pas pour vous embêter, mais pour vous montrer que je ne m’y sens pas bien et que j’ai besoin de sortir.

Je t’entends lorsque tu me parles et je sais que tu m’aimes et que tu es très ennuyée par mes pipis. Je sais aussi que tu ne veux que le meilleur pour moi et c’est réciproque, mon comportement compulsif dans cet appartement est un mal-être que j’exprime.

Ma mission consiste à nettoyer le lieu et les personnes. Je suis un chat de type nettoyeur et lorsque je suis couché sur ton ventre, je te nettoie énergétiquement. Les raisons de mes miaulements sont surtout pour te faire comprendre que quelque chose ne va pas, soit chez toi, soit dans le lieu et j’aimerais te dire que tu dois plus vivre dans le présent, dans le ici et maintenant et te débarrasser de toutes les pensées qui t’oppressent lorsque tu reviens de ton travail. Laisse-les derrière la porte et profite du moment présent avec nous.

Le temps passe vite et c’est bien dommage de courir tout le temps et après tout. L’appartement n’est pas si mal si tu pouvais trouver une solution pour me laisser sortir. Ce serait bien plus confortable pour moi.

PEKEKO, ta gardienne aimerait savoir si tu sais pourquoi tu as du mal à marcher ? Pourquoi as-tu besoin de te coucher après quelques pas ? Es-tu passé sous une voiture ?

Elle me dit que tu ne peux plus courir, donc plus t’enfuir devant un danger et qu’elle pense que c’est la raison pour laquelle tu restes à proximité de la maison.

Elle donne à manger aux oiseaux, moineaux, tourterelles, corbeaux (ils s’invitent ceux-là) un couple de mouettes, tout ce petit monde vient manger à quelques mètres de toi qui les regarde et c’est tout. Les corbeaux viennent même finir ta gamelle. Pour ta gardienne c’est le paradis, mais un chat qui ne touche pas les oiseaux ça ne semble pas normal.

Veux-tu bien répondre à ses questions PEKEKO ?

Dis-lui que je me sens fatigué, je ne me sens pas en forme du tout et ma patte me fait souffrir. Mais il n’y a pas que la patte, tout mon corps est fatigué, usé et j’ai du mal à marcher. Je ne suis pas passé sous une voiture, mais j’ai sauté d’une branche et me suis un peu mal réceptionné. Ça a été très douloureux, j’ai ressenti comme un choc électrique dans ma patte et depuis elle me fait mal.

Mon cœur est fatigué aussi, après quelques pas je ressens une gêne et je suis obligé de me coucher. Oui je ressens beaucoup de bobos dus à mon âge et je me limite à rester autour de la maison.

Les oiseaux je les regarde, les gros noirs ils me narguent, mais je sais que ce n’est plus de mon âge. Pas la peine de me ridiculiser ou me frustrer, il m’est impossible de les attraper.

L’appétit ce n’est plus ça non plus. Je me sens souvent oppressé dans tout mon corps et je vis maintenant comme un pépère. Et pourtant j’aurais envie de leur courir après pour les faire fuir lorsqu’ils s’attaquent à ma gamelle, mais je n’en pas la force.

PEARL, ta gardienne me charge de messages et questions pour toi :

Je voudrais savoir si Pearl se plaît dans la nouvelle maison.
Je voudrais également savoir si elle apprécie le nouveau chaton qui nous a rejoint récemment. Je sais qu’il est très joueur et l’embête beaucoup mais je me suis dit que ça lui fait de la compagnie quand je suis au travail toute la journée.
Je voudrais lui demander ce qu’elle préfère quand je suis absente pour les déplacements ou les vacances, c’est à dire rester à la maison ou aller chez quelqu’un et éventuellement qu’elle me dise qui elle préfère.
Je voudrais également savoir comment elle sent mon nouveau compagnon.
Globalement j’aimerai qu’elle me dise si elle est heureuse et comment je pourrais améliorer son quotidien.
Dernièrement, j’aimerais connaître sa mission auprès de moi et si elle a un message pour moi.

Je voudrais lui dire également, que je l’aime plus que tout et que je la remercie pour le bonheur et le réconfort qu’elle m’apporte depuis tant d’années.

J’aime assez cette maison, mais elle mérite un sérieux nettoyage énergétique pour s’y sentir bien. Je fais de mon mieux et cela m’épuise. Dis-lui de faire venir quelqu’un car il y a des âmes qui ont besoin d’aide pour faire le passage et bien d’autres choses encore. Mais un spécialiste saura faire ce qu’il faut pour rendre le lieu zen. Ce n’est pas à prendre à la légère car la santé physique et émotionnelle en dépend et je ne peux pas compter sur le petit pour m’aider à nettoyer le lieu, au contraire, il est trop petit, fragile et vulnérable.

C’est lui qui risque d’en être affecté le plus à terme. Pour l’instant il ne pense qu’à jouer et s’amuser et me contrarier. Il m’embête, alors que j’ai besoin qu’il me laisse tranquille pour faire mon travail, mais je pense qu’il se calmera aussi et que je m’habituerai à cette petite bombe. De l’énergie il en a mais elle peut aussi vite retomber.

Dis à ma gardienne qu’un chat est attaché à son territoire et que, sauf si elle m’emmène avec elle, je préfère rester à la maison. Peu importe qui vient, mais de préférence quelqu’un que je connais et qui est discret. Je n’aime pas les personne exubérantes et bruyantes, j’ai besoin de calme, je n’aime pas les agitations, je suis un chat de type nettoyeur et je suis chargé de l’entourer de bonnes énergies, de veiller sur elle et de la protéger.

Elle me pose la question, autant être clair, je ne l’aime pas (nouveau compagnon), il ramène lui aussi toutes sortes d’énergies et a besoin de s’en débarrasser. Un peu stressé, pas cool et souvent pas dans le présent, dans le ici et maintenant

Tu dois lui expliquer que lorsque vous êtes tous les deux, il doit se poser et penser à construire votre vie commune et mettre sa vie professionnelle au second plan. Le petit, même s’il est encore trop jeune, aura la responsabilité de lui apprendre le détachement professionnel.

Moi je suis plus reliée jà toi, et à chaque période de ta vie, j’endosse tantôt le rôle de chat timbre-poste et tantôt nettoyeur. En ce moment, je suis de type nettoyeur.

Moi aussi je t’aime et suis très heureuse de partager ma vie avec toi. Tu es ma maman et je suis ton BB, que du bonheur. Nous sommes très fusionnelles et c’est un peu difficile pour moi de leur laisser de la place. Mais je sais qu’ils ont tous les deux leur rôle auprès de vous et je m’adapterai. Tu as vécu des moments affectifs difficiles et tu mérites qu’on t’aime pour ce que tu es, ne l’oublie jamais.

35,35,304,319.002625

Ta gardienne est inquiète, elle ne te trouve pas en forme du tout et tu manges très peu. Peux-tu me dire comment tu te sens ? Es-tu malade ? Que peut-elle faire pour te soigner ?

Je me sens fatigué, et j’ai des douleurs un peu partout dans mon corps. C’est vrai que je manque d’entrain, je ressens des pressions dans la tête, dans la poitrine et des spasmes dans le ventre, le train arrière est douloureux aussi, c’est un peu ankylosant.

Dis-lui de ne pas s’inquiéter, je ne suis plus tout jeune et il va aussi falloir me laisser partir lorsque je serai prêt, ce n’est pas pour demain, mais je commence à préparer doucement ma transition, à mon rythme.

Le départ de Maturin laisse un grand vide, sa présence physique me manque, c’était le gros nounous et il occupait une grande place dans la maison. Il a eu beaucoup de chance de partir dans les meilleures conditions, son passage vers la lumière s’est fait en présence du Deva et de nombreux êtres de la Nature, c’était très beau et rassurant de le voir accompagné et il a été soulagé de faire le grand saut pour se reposer et se ressourcer. Je peux toujours échanger avec lui et je sais qu’il est heureux là où il se trouve, mais je sais aussi qu’il prépare déjà son retour.

Nous sommes tous, y compris moi, des âmes qui sont reliées à nos gardiens et nous revenons bien entendu toujours chez eux. Toute la fratrie et même la petite dernière (Nala) était déjà chez elle, nous sommes ses guides sur le plan terrestre et nous lui sommes tous envoyés par ses grands-parents.

Elle a beaucoup d’empathie pour les animaux et a besoin de nous pour être heureuse et épanouie. Nous sommes en quelque sorte son moteur et nous transmutons et véhiculons toutes sortes d’énergies au quotidien. Dis-lui qu’entre nous ; même si de temps à autre il y a aussi des petites frictions qui nous permettent de nous repositionner à notre place, il y a un grand respect et nous l’aimons par-dessus tout. Nous sommes une famille unie, sa grand’mère qui était une grande dame, veille sur elle et draine une très grande énergie du cœur pour elle et pour tous. Et lorsque nous sommes obligés de faire un petit passage au jardin des animaux, c’est pour pouvoir revenir et reprendre notre place en pleine forme.

C’est du pur bonheur pour nous. Je l’aime, elle est ma maman de cœur aussi.

MINETTE, ta gardienne aimerait savoir ce qui s’est passé ? Sais-tu qui t’a fait du mal ? Connais-tu la personne ?

Je ne l’ai pas vu, mais c’est un monsieur qui n’est pas loin, je pense que c’est lui car j’y vais et MISTIGRI aussi pour nettoyer le lieu qui est très pollué. Dans tout le quartier il circule de mauvaises énergies et là-bas c’est pire que tout, mais je ne peux m’empêcher d’y aller, c’est ma mission dans cette incarnation terrestre.

Je suis un chat de type sentinelle et je suis chargée de vous protéger contre les mauvaises énergies qui circulent tout autour. Je n’ai pas vraiment de mission auprès de l’un de vous en particulier, c’est toi ma gardienne et je me dois de te protéger afin que l’amour et l’harmonie règnent dans la maison. C’est mon travail à temps plein et je ne peux m’empêcher de le faire. M’enfermer et ne plus me laisser sortir irait contre ma volonté et le travail que je dois effectuer et j’en deviendrais malade aussi.

Je n’aime pas souffrir et ces maltraitances m’ont créé beaucoup de stress, des angoisses et des peurs, et pourtant je dois les accepter et espérer que cet individu cesse d’agresser et de tuer mes congénères.

Vous les humains vous avez la mission de le signaler, de ne pas lâcher prise afin qu’il se sente en danger et arrête ces massacres. Il faudrait nettoyer tout le quartier et il conviendrait surtout de lui enlever toutes les entités maléfiques qu’il porte sur lui. Rien que d’y penser j’en ai des frissons. Mes poils se hérissent et la colonne encore douloureuse me fait souffrir. Ma patte commence à aller, et je me sens physiquement bien mieux, même si des séquelles persistent encore.

Ne vous inquiétez pas trop et ne soyez pas tristes, n’ayez pas peur, je sais que je prends beaucoup de risques lorsque je quitte le territoire familial, mais c’est ma mission sur terre et auprès de vous. Impossible de changer ce rôle dans cette vie-là bien que cet accident m’a calmée et me rend beaucoup plus prudente à l’avenir.

Ta gardienne aimerait aussi savoir si tu étais déjà chez eux ?

Oui bien sûr.

Etais-tu Miss Cannelle ?

Oui et je leur suis revenue avec le même travail, la même tâche à remplir pour leur permettre de vivre sereinement. Cela peut vous paraître surprenant, mais il faut que tu leur expliques que nous les animaux nous sommes à votre service et que nous sommes là pour vous, peu importe si c’est difficile, douloureux et met notre vie en péril. Nous avons la faculté de vous revenir très vite et un aller/retour au jardin des animaux ne nous fait pas peur, au contraire c’est un moment très agréable pour nous reposer et nous ressourcer.

Je vous aime et je vous remercie pour les bons soins et votre grand dévouement envers moi.

MINETTE, tes gardiennes aimeraient savoir si tu as quelque chose à leur dire qu’elles n’ont pas compris, elles me disent que tu leur parles beaucoup et surtout le soir ?

Dis-leur que je les aime et que je ne souhaite pas qu’elles se torturent l’esprit pour moi et ma santé. Je ne vais pas si mal que ça, et même si mon mal reprend, je sais qu’il faut l’accepter et le gérer. Je suis sur mon chemin et je prépare doucement mon départ. J’essaye de leur dire qu’elles ne doivent pas anticiper et faire un transfert si elles ont déjà connu la même situation, mais au contraire garder la foi et la confiance, qu’un traitement lourd n’est pas forcément ce dont j’ai envie.

Tant que je ne souffre pas, je peux préparer la transition à mon rythme et ce serait bien qu’elles lâchent prise et se préparent aussi à me laisser partir. Je n’aimerais pas être opérée et encore moins être obligée de suivre des soins réguliers, mais si elles estiment qu’elles doivent le faire pour me donner une seconde chance, elles doivent le faire en leur âme et conscience et ne plus se poser la question. Je respecterai leur choix et ferai des efforts pour le vivre le mieux possible.

Si par contre elles acceptent de me laisser préparer mon départ à mon rythme, il faut qu’elles le fassent en leur âme et conscience aussi, et m’accompagnent avec amour et sans culpabilité. Quelle que soit la décision qu’elles vont prendre, ce ne sera pas facile, mais je leur fais confiance.

Cette seconde épreuve leur permettra de faire un travail sur elles, un travail de détachement, mais aussi un travail pour se reconnecter à leur source, à leur petit enfant intérieur. Ce n’est pas donné à chacun d’accompagner une âme en transition, cela demande beaucoup d’amour et une grande force intérieure. Lorsqu’elles seront dans l’acceptation par rapport au choix qu’elles vont faire, elles retrouveront la paix dans leur cœur et leur esprit, et moi-aussi.

En ce moment, lorsque je m’exprime beaucoup, c’est pour leur montrer l’image de leur être intérieur (miroir). Dis-leur que quoiqu’il arrive, nous nous retrouverons un jour, je leur reviendrai dans le corps physique d’un chat en bonne santé, le tout est de me laisser partir dans de bonnes conditions.

On me charge de messages et de questions pour toi PEPSI :

Nous 5 on voudrait te dire qu’on t’aime beaucoup et que tu as toujours été importante pour nous.

Nous aimerions savoir si tu souffres et qu’est-ce que nous pouvons faire pour te soulager ?

Esther a l’impression que tu serais soulagée si tu respirais par la bouche et voudrait savoir pourquoi tu ne le fais pas.

Esther et moi (Anne), qui passons le plus de temps avec toi, nous voulons te faire savoir que tu peux compter sur nous pour t’accompagner jusqu’au bout et que tu ne seras pas obligée de nous protéger en t’éloignant.

 

J’aimerais aussi te dire que je vois bien que tu n’aimes pas quand je te donne les médicaments et que maintenant tu as tendance à me fuir. Je suis désolée de ça et j’aimerais que tu saches que je ne souhaite pas t’embêter mais te soulager.

Pascal aimerait savoir si tu as eu une bonne vie.

As-tu un message à nous donner ?

Moi aussi je vous aime, vous êtes ma famille même si nous ne sommes plus tout le temps ensemble. Je suis née chez vous et j’étais votre 4e fille. J’ai connu de grands moments de bonheur avec vous et suis toujours encore heureuse d’être avec vous.

Je suis sur mon chemin et je prépare mon départ, mais j’aimerais pouvoir le faire à mon rythme. Pour cela j’ai besoin de m’isoler un peu plus pour me reposer, mais c’est normal, ne vous inquiétez pas. Je ne suis plus toute jeune et j’ai besoin de plus de temps pour me ressourcer lorsque je sors, mais je ne suis pas en souffrance. J’arrive à gérer mes difficultés respiratoires et me plonge souvent dans l’astral pour mieux le supporter, d’où la nécessité de me laisser tranquille lorsque je m’isole.

Vous faites déjà tout ce qu’il est possible de faire, alors ne craignez pas de ne pas en faire assez et ne culpabilisez pas si vous ne pouvez en faire plus. Il faut accepter mon état et vous préparer vous aussi à me laisser partir lorsque le moment sera venu.

Je suis votre fille,  votre petite sœur et je sais que je peux compter sur vous et votre présence avec amour. Lorsque je m’éloigne, ce n’est pas pour me cacher pour mourir, c’est pour me nettoyer avec les énergies telluriques. Malgré que je sois faible, j’arrive encore à m’auto-nettoyer et cela me fait le plus grand bien.

 

Tu vois que nous les animaux nous sommes en service auprès de vous et de faire un passage au paradis des animaux nous permet de nous reposer et nous ressourcer pour vous revenir et vous apporter de l’aide, de l’amour et de la tendresse.

J’aurais aimé dans cette incarnation pouvoir vous unir tous les 5 pour la vie, mais c’était mission impossible, encore trop de bagages personnels à gérer pour tous les deux, mais je sais que vous vous aimez et respectez malgré tout. Que vous n’êtes jamais loin l’un de l’autre et je suis bien heureuse d’avoir su créer et que vous gardiez ce lien.

Dis à Pascal que je me suis sentie aimée et choyée, et que l’univers a bien fait les choses lorsque je suis née chez vous et que vous aviez compris et décidé qu’il fallait me garder.

Je sais que j’ai besoin de ces médicaments pour prolonger mon existence terrestre, mais je n’aime vraiment pas les  prendre, je prépare mon départ et vous devez vous y préparer aussi. Ce ne sera pas la fin d’une histoire, lorsque je me réincarnerai, ce sera le début d’une autre.

Laissez faire le temps, il se chargera de tout et n’oubliez pas, je vous aime et je suis très heureuse et reconnaissante de me sentir aimée et accompagnée.

JENNY, j’ai un message pour toi de la part de ta nouvelle gardienne :

Je voudrais savoir pourquoi elle a tant peur de mon compagnon, si elle va bien, si elle veut nous transmettre un message. 

Si cela est possible j’aimerai juste lui dire que je l’aime vraiment énormément. 

Merci, dis-lui merci et dis-lui que moi je l’aime aussi beaucoup. Avant elle, je n’ai pas eu beaucoup de chance, j’ai été à droite, à gauche et la dernière dame chez qui je suis restée un peu plus longtemps avait un compagnon qui ne m’aimait pas et me frappait dès qu’il en avait l’occasion.

Lorsqu’elle n’était pas là il m’enfermait pendant des heures qui me paraissaient interminables dans la cave ou le grenier, et lorsque je n’arrivais plus à me retenir, il me criait dessus et me frappait. J’étais source de problème pour elle et pour avoir la paix, elle a fini par m’abandonner aussi.

Je suis plutôt une chienne docile et craintive et je n’ai jamais compris pourquoi il s’acharnait sur moi. Peut-être parce qu’elle était plus démonstrative avec moi qu’avec lui ? Mais alors pourquoi m’abandonner moi et pas lui ?

C’est difficile, c’est encore compliqué dans ma tête et je suis désolée si j’ai peur de lui aussi. La présence d’un être humain masculin me pose problème et me rappelle de mauvais souvenirs, générateurs de peurs, de stress, d’angoisses.
Je sais que je suis tombée dans une bonne famille et pourtant j’ai encore beaucoup de mal à retrouver la confiance, je reste sur mes gardes.

Ce n’est peut-être pas un hasard que nous nous soyons trouvées. Tu as fait une grande partie de ton chemin, la confiance en l’homme te parle, et si je suis arrivée chez toi, c’est que nous avons toutes les deux quelque chose à partager et un travail à faire ensemble (miroir).

J’aimerais juste être un peu plus zen et pouvoir reprendre confiance en l’homme. Avec toi je me sens bien, j’ai trouvé une maman, une âme sœur et je sais que je n’ai rien à craindre, il faut juste me laisser un peu de temps.

SAMSUNG

NALA, tu es arrivée en France depuis peu et la gardienne qui t’a adoptée souhaite que je te transmette un message et te pose quelques questions :

Elle a tendance à fuguer et je souhaiterais qu’elle comprenne que c’est un comportement inapproprié dans ce nouveau contexte de vie. Je me fais beaucoup de soucis quand elle part ainsi.
Je souhaiterais également qu’elle trouve la paix par rapport au canapé.
Elle a sa place et personne ne lui prendra.
Je souhaitais également qu’elle s’apaise dans sa relation avec la chatte qui s’appelle Praline.

Questions pour la Communication :
– comment se sent elle dans cette nouvelle vie avec nous ?
– souhaite-t-elle rester avec nous ?
– a-t-elle un message pour moi ?

Je me sens bien chez eux et je veux, oui j’ai vraiment très envie de rester avec eux. J’aimerais que tu lui dises que je l’aime déjà et je sais que j’ai une chance inouïe d’avoir été adoptée par eux, car je sens au plus profond de moi que j’ai trouvé une bonne famille. Je sais et j’ai compris ce qu’elle représente pour moi : la stabilité et l’équilibre, ce que je ne connaissais absolument pas avant d’arriver chez elle.

Je suis désolée si je lui occasionne des soucis, ce n’est pas volontaire, c’est juste que j’ai l’habitude de vivre comme ça, et la liberté est très importante pour moi, elle peut le comprendre, elle a elle aussi besoin d’être indépendante et de pouvoir régler sa vie comme elle l’entend. C’est plus facile pour elle de s’adapter que pour moi, parce que moi j’ai vécu libre et on ne m’a jamais appris à vivre autrement.

Je n’ai pas été socialisée, ma maman ne m’a pas montré ce qu’il fallait faire ou ne pas faire, et toute jeune je me suis débrouillée pour survivre. L’avantage était de pouvoir aller où j’avais envie, mais je n’ai pas connu la chance d’être aimée et considérée auprès des humains.

Depuis mon arrivée chez vous, je me sens entière, comme si maintenant je n’avais plus besoin de me faire de soucis pour mon existence, et j’ai trouvé une maman. Excuse-moi si je suis un peu trop possessive, mais je me suis vite attachée à toi et j’ai un peu de mal à trouver ma place. Mais c’est toi ma gardienne et c’est auprès de toi que je serai chargée de la mission de t’aider à te reconnecter à ton petit enfant intérieur pour te permettre d’avancer sur ton chemin.

J’ai encore besoin d’un peu de temps pour oublier ma précédente vie et accepter de rester dans le cadre de vie qui se déroule autour de la maison. Pas simple d’oublier mes escapades, ma liberté et de me contraindre à l’obéissance d’une existence bien rangée. Pas facile non plus de te partager et pas facile d’être soumise à la présence de Praline et de la respecter.

A la Réunion, les chats sont traqués par les chiens, leur vie n’est pas tranquille comme celle de Praline qui me fait penser à une reine. Elle est très altière et revendique sa place et cela m’exaspère beaucoup, mea culpa, j’ai compris que ce n’était pas bien et pas juste, mais les instincts primaires sont difficiles à corriger. Il faut plus de temps que cela, je ferai un effort et j’espère que ça deviendra naturel.

Merci de m’avoir admise dans la famille, merci de m’aimer et de prendre soin de moi.

MAELY j’ai un message pour toi de la part de ta gardienne :

Tu es toujours ma princesse, ma reine. Je t’aime de tout mon cœur et plus que tout. L’arrivée de Oufty et de Jarkhan ne change rien. Tu es toujours ma précieuse chatoune.  J’aimerais que l’on retrouve notre complicité fusionnelle et que la paix règne entre tous les chats de la maison. Tu es très importante dans ma vie.

Question que j’aimerais que vous lui posiez :

Qu’est-ce que tu ressens et pense ? Y a-t-il une information que tu voudrais me faire parvenir ?

Ton message me rassure, il est tellement imposant et puissant que j’ai peur de perdre ma place dans la maison et dans ton cœur. Je me sens une toute petite chose à côté de lui, et cela m’attriste et me rend anxieuse et agressive. Il est le miroir de son gardien,  à eux deux ils prennent beaucoup de place et mon territoire me semble tout petit et restreint depuis son arrivée. Déjà OUFTY me marchait sur les pattes et JARKHAN, avec tout ce qu’il dégage me crée des peurs. J’ai du stress et je n’arrive plus à me protéger et m’auto nettoyer, je porte souvent des énergies qui ne m’appartiennent pas.

Moi aussi je t’aime et être ton BB, ta reine, ta princesse me donne confiance et me valorise beaucoup. Nous sommes très fusionnelles, mais c’est normal, nous étions déjà ensemble lorsque tu étais petite et j’étais chargée de te protéger contre les mauvaises énergies et surtout, surtout t’aider à grandir et à prendre confiance en toi. Ça n’a pas toujours été facile, tu as eu beaucoup de doutes et j’étais là et suis de nouveau auprès de toi pour te donner de la force et t’affirmer dans ce que tu fais et ce que tu es.

Je me suis sentie rejetée et détrônée à son arrivée et j’ai beaucoup de mal à rester insensible à cette autorité naturelle qu’il dégage. Ça me rend nerveuse et agressive,  j’ai peur de perdre ma place et de ne plus être la chouchou, le centre d’intérêt de la famille.

Pardon de montrer cette image de moi qui n’est pas très généreuse et digne d’une reine. J’aimerais retrouver cette sérénité et cette grande quiétude que j’ai éprouvée dès mon arrivée ici. Ce n’est pas de la jalousie, c’est bien plus subtil que ça, cela me rappelle ma précédente vie auprès de toi où je me suis déjà fait prendre ma place auprès de toi.

PALOMA, ta gardienne m’envoie vers toi pour te transmettre des messages et te poser des questions :

Paloma tu es arrivée ici il y a maintenant 7 ans 1/2 tu avais de 7 à 10 ans estimé.  Tu as du vivre un abandon ou tu t’es égarée car  tu fais de l’hyper attachement depuis 7 ans. Lors des promenades, tu as peur, moins maintenant,  mais comme le petit poucet, tu repères bien le chemin du retour ma belle.

 Tu as vu de nombreux copains  partir et surtout..Les derniers Shadow et Horace proches de toi.

 Gazouille est là  maintenant et vous vous aidez l’une et l’autre.

 Par contre avec Nubia pourquoi ces agressions si fortes ?

 Comment ressens-tu tout cela ma jolie Paloma. 

Je te vois vieillir, tous ces poils blancs n’enlèvent rien à ton charme de petite chienne adorable. Ton regard en dit long souvent.

 Si tu veux dire quelque chose d’autre, profites en. 

 Je t’aime fort Paloma

 C’est très juste, elle a bien observé que les promenades que j’adore, étaient aussi sources de stress et d’angoisse. Plus trop car je sais qu’elle m’aime et qu’elle ne m’abandonnera jamais quoiqu’il arrive. C’était difficile, très compliqué pour moi à mon arrivée chez elle, je me sentais triste et malheureuse.

Oui j’ai souffert de l’abandon et je me suis sentie terriblement malheureuse. Cela a été une grande souffrance lorsqu’il m’a emmenée dans cette forêt que je ne connaissais pas, il m’avait emmenée en voiture et je n’avais pas pu me repérer. On s’est promenés mais je sentais bien ses intentions et les peurs et les angoisses m’ont fait sortir de mon corps. J’ai couru après lui et la voiture, mais il m’a laissée là comme si je n’avais jamais existée pour lui. Mais il était mon papa, j’étais sa fifille, mais depuis l’arrivée de cette femme je ne comptais plus pour lui. J’étais devenue une charge, j’étais de trop et une source de conflit pour lui.

Il m’a laissée dans cette forêt et j’ai beaucoup marché, le cœur très lourd et l’estomac vide. Heureusement qu’on m’a recueillie, qu’on m’a nourrie et soignée car j’étais encore bien jeune et je ne voulais pas encore partir. J’ai eu de la chance, beaucoup de chance que tu sois sur ma route et que tu m’adoptes. Avec toi je me sens bien, je suis heureuse et mes inquiétudes sont des restes de vieilles mémoires qui n’ont pas lieu d’être, je le sais au plus profond de moi, mais elles sont là et resteront toujours présentes.

Le traumatisme de l’abandon est terrible pour nous, même si nous avons  la chance d’être recueillis, aimés, choyés et de trouver un nouveau gardien et une nouvelle famille. Ça fait partie de nous et notre comportement, notre fonctionnement sont identiques à celui des humains. Nous sommes des êtres sensibles et nous nous attachons à vous. Nous vous aimons d’un amour inconditionnel et j’ai bien compris qu’il fallait qu’il choisisse entre elle et moi. Je ne pense pas qu’il ait fait le bon choix et ça me fait de la peine pour lui.

Moi en contrepartie j’ai tout gagné et je remercie ma gardienne pour tout l’amour qu’elle me donne à moi et à tous ses compagnons de vie. Quelle belle âme, elle aussi mérite le bonheur et qu’on l’adopte corps et âme afin qu’elle puisse s’épanouir et avancer sur son chemin spirituel.

Nous les animaux nous lui apportons beaucoup, mais elle a aussi le droit d’être aimée pour ce qu’elle est, sans rien demander en retour. Sa vie a changé ces derniers temps, il y a eu une prise de conscience et je sais que d’autres portes vont s’ouvrir à elle et qu’elle aura de l’aide de là-haut. Ils sont tous là et veillent sur elle.

DANETTE vient aussi nous faire des petits coucous et nous envoie des signes, c’est très rassurant de savoir que, même séparés physiquement, nous continuons à rester reliés à vous. Dis-lui que je me sens telle une petite reine chez elle et je le lui dis chaque jour, car comme elle le dit, même si je vieillie et que mes poils deviennent blancs, lorsque je la regarde, j’exprime de l’amour et une grande gratitude pour elle.

Lorsque je la voie, mon cœur déborde d’amour pour elle. Je suis désolée que ça ne se passe pas trop bien avec NUBIA, mais elle a trop de ressemblance avec la chienne de cette personne (dame) et à cause de qui j’ai été sacrifiée.

Mea culpa, ce sont encore ces mémoires qui me rattrapent chaque jour. Rien à voir avec GAZOUILLE qui est presque mon âme sœur.

J’aimerais rajouter que je te considère comme ma maman et je remercie l’univers chaque jour de m’avoir menée à toi et surtout qu’il ne t’oublie pas et te rende ce à quoi du aspires.

Je t’aime, merci, mille mercis.

BONNIE, ta gardienne me demande de te transmettre un message et te poser quelques questions :

– bien évidemment pour lui dire qu’elle a toute mon affection, que je lui suis reconnaissante de s’être attachée à moi bien que son premier choix de cœur ait été pour ma fille (qui, lorsqu’elle a pris son indépendance, n’a emmené que sa chienne berger allemand Alfa mais ceci sans aucune mauvaise intention)

– pour lui demander si ces circonstances ont modifié sa mission de vie ? Avait-elle un rôle à jouer auprès de Danièle, qui ne s’est pas fait et de quoi s’est-elle chargée auprès de moi, ou peut-être de mon fils Jordan (qui vit avec moi) ?

– qu’elle sache également que mon fils a de l’affection pour elle, même si ses sentiments sont toujours bien cachés

– ensuite, mais en fait c’est le plus important pour moi, savoir si elle souffre, quels sont ses ressentis précisément et quel est son souhait pour sa transition. 

Il y aurait bien une prise de médicaments qui soulagerait certains de ses symptômes (soif et donc besoin d’uriner souvent) mais ce traitement demande un ajustement précis, qui entraînera des prises de sang répétées, pour ne pas tomber dans l’excès inverse et ne guérira pas la cause première.

Dis-lui merci pour son message et aussi de se préoccuper de moi et de mes souhaits concernant mon départ et de la manière de laquelle je préfère le préparer. Oui je lui suis très attachée, elle est ma seconde maman et je suis heureuse avec elle. Lorsque ma maman, ma grande sœur est partie j’ai été très triste et je ne comprenais pas la raison pour laquelle elle ne nous a  pas emmenées toutes les deux. Je pensais qu’elle m’aimait moins et j’ai aussi longtemps pensé que peut-être je ne faisais pas bien le travail que j’avais à accomplir auprès d’elle et qu’ALFA lui serait d’une plus grande aide.

Ces peurs ont cristallisé des énergies négatives dans mes reins et j’ai eu beaucoup de mal à saisir que j’avais fini la mission auprès d’elle, que ma présence à ses côtés devait l’aider à se détacher de sa maman, l’aider à construire sa vie et prendre son envol. J’avais bien réalisé ce travail et j’aurais sans doute été rappelée là-haut bien plus tôt si elle m’avait prise avec elle.

J’ai réalisé quelque temps après, qu’elle m’avait donné une seconde chance en me laissant avec toi, car bien entendu j’ai trouvé une mission, un travail à faire auprès de toi. Pas des moindres, certes, mais celui de t’aider dans ta vie de tous les jours, t’aider à la porter sans trop de tristesse et surtout t’aider à te détacher affectivement pour ne pas vivre dans la dépendance et la co-dépendance.

Tu es arrivée à gérer ton trop plein d’amour mais aussi d’inquiétude, et tu as compris qu’il appartient à chacun de porter sa croix tout en étant là pour l’alléger un peu et surtout tu as appris comment faire pour soulager la tienne.

J’ai bien accompli cette tâche et j’en suis très contente. Maintenant tu profites plus du moment présent et tes tiens. Je sais aussi qu’il (fils) a de l’affection pour moi, mais il faudrait qu’il fasse un grand travail sur lui pour apprendre à s’exprimer et sortir de sa zone de confort. Il manque de confiance en lui et c’est bien dommage car il mérite d’être connu.

Quant à moi, dis-lui que je suis sur mon chemin et que je prépare mon départ. J’ai soif, très soif et je sens souvent, très souvent le besoin de boire, mais je ne peux pas dire que ce sont de fortes douleurs. C’est un grand inconfort que je ressens dans mon corps, avec bien entendu l’envie de faire pipi très souvent et de devenir une source de tracas pour toi. Le traitement ne me parle pas, je ne peux pas savoir s’il va vraiment m’aider, la seule chose c’est que je n’aime pas les piqûres, cela me stresse et me crée des angoisses d’aller chez le docteur, mais c’est pareil pour tous mes congénères.

La seule chose que je peux te dire c’est que j’arrive à gérer les bobos surtout ceux liés à mon âge et que je ne suis pas en souffrance. J’aimerais bien encore rester un peu, je prépare ma transition et lorsque le moment sera venu, tu pourras m’aider à partir. Là tout de suite je ne suis pas prête et toi non plus, et si on ne me rappelle pas plus vite c’est que ça devait être comme ça.

Ne t’inquiète pas, je suis en paix avec moi-même et je profite de chaque instant avec toi, avec vous. Fait de même et quelle que soit la décision que tu vas prendre, ce seras la mienne aussi.

Je t’aime et te suis tellement reconnaissante pour toutes ces années passées auprès de toi, pour ton amour et ta générosité. Tu as énormément d’empathie et la vie n’a pas été des plus simples, tu mérites le bonheur et la paix dans ton cœur et ton esprit. Ne te fait pas trop de soucis pour tes compagnons de vie, sache que tu pourras toujours les revoir et que si tu le souhaites ils te reviendront reposés et ressourcés après un passage au paradis des animaux.

Ta nouvelle gardienne me demande de communiquer avec toi VARIUS, elle a un message pour toi et souhaiterait que tu répondes à quelques questions :

J’aimerai savoir ce qu’il s’est passé avec son ancien entraîneur (ou ses anciens entraîneurs) et s’il se sent un peu mieux depuis qu’il est avec moi. Que puis-je faire pour qu’il aille mieux ?

 J’aimerais aussi savoir si l’on peut régler ses problèmes de saignements pulmonaires et s’il a un problème de cornage.

 J’aimerai comprendre pourquoi il tique à l’appui.

 J’aimerai savoir pourquoi il devient « fou » et dangereux lorsque l’on veut lui faire une piqûre. Pense-t-il qu’il arrivera à surmonter cette peur ?

 J’aimerais que vous lui disiez que je l’aime déjà et que je ferai tout pour l’aider.

 Voilà, après peut être que lui a des choses à me dire.

 Son message me rassure, je sens bien qu’elle est différente, beaucoup plus en empathie avec moi et qu’elle a beaucoup de compassion en elle. Ce n’était pas le cas avant d’arriver chez elle, je me sentais plutôt être l’objet d’un enjeu et je devais être à la hauteur de ce que l’on attendait de moi. Il n’était pas question de considération personnelle.

Je suis d’un tempérament assez fougueux et j’ai de réelles capacités en moi. J’aime courir mais je n’aime pas n’être utilisé qu’à ça. Je suis aussi très sensible et j’ai besoin, pour réussir, d’une réelle complicité, d’un grand respect et d’une coopération totale avec mon partenaire. Ce qui n’a pas été le cas, j’ai été drivé pour la course, je devais me surpasser coûte que coûte et tous les moyens étaient bons pour y arriver. Je me sens beaucoup mieux depuis que je suis avec elle et je ressens surtout qu’elle a de l’amour pour moi et pour son prochain.

Dis-lui que je me sens soulagé et que j’ai très envie de partager des choses avec elle, mais qu’il faut me laisser du temps pour reprendre entière confiance et oublier les traitements d’avant, la mémoire est vive et omni présente. Je suis désolé, j’ai des peurs et des angoisses et j’ai surtout très peur des piqûres, parce que j’en ai eu et qu’elles me font plus de mal que de bien. Elles m’ont boosté à un point que j’avais l’impression, lors des exercices et des courses, que tout mon corps était en feu et surtout pour inspirer et expirer, pour trouver de l’air. C’était brûlant, très douloureux et ça l’est encore. Je cherche de l’air pendant l’effort et j’ai beaucoup de stress.

Je ne peux répondre à tes questions bien précises, seul le docteur pourra te le dire… J’ai besoin de ton aide, j’ai besoin de temps pour évacuer ces peurs, j’ai besoin d’être promené et j’aimerais avant tout rester au pré le maximum de temps. Je ne veux plus être manipulé et les piqûres me font peur à un tel point que je sors de mon corps et ne suis plus moi-même.

Je ne veux pas te causer de tracas, je sais que tu as envie de me faire courir, mais pour l’instant c’est au-dessus de mes forces, j’ai besoin de repos, de calme et de me refaire une santé. J’espère que tu peux le comprendre et que tu seras à l’écoute et très compréhensive. J’aimerais tant rester avec toi et partager des moments inoubliables remplis de tendresse et de plaisirs, toujours dans le respect l’un de l’autre.

Ta gardienne me charge d’un message pour toi SANGHA :

Cela va faire bientôt 15 ans Sangha que je t’ai accueilli, toi magnifique matou au regard si expressif !. Je te remercie pour l’amour que tu m’as apporté jusqu’à maintenant et de  ta belle présence à mes côtés.  Je t’aime de tout mon cœur mon BB d’amour. Mon souhait le plus cher serait que tu guérisses de la maladie qui te fait souffrir et que tu restes auprès de moi encore longtemps. 

Si par contre tu fais le choix de partir et de ne plus être soigné,  alors j’accepterai ta décision, avec beaucoup de peine, mais en même temps avec le souvenir du bonheur  et de la joie que tu as apportés dans ma vie.

Ta gardienne qui t’aime très fort. 

 Ton message d’amour me remplit de joie et de bonheur. Moi aussi je t’aime et tu es ma maman d’amour. Je suis ton BB, ton garçon et nous partageons tellement de choses ensemble depuis tout ce temps. Je suis sur mon chemin et je prépare doucement mon départ, c’est le cycle de la vie et nul ne peut rester. Seule notre âme est éternelle et peut à nouveau, lorsqu’elle s’est reposée et ressourcée, s’incarner dans le corps physique d’un animal en bonne santé.

Toi, même si par amour pour moi tu es d’accord à me laisser partir, tu n’es pas encore prête. Il te faut du temps pour te préparer et moi j’aimerais encore pouvoir rester à tes côtés, mais en même temps j’ai du mal à me battre contre cette maladie, c’est par moment très aiguë et douloureux. J’ai besoin d’aide pour me soulager et pouvoir continuer encore un petit peu et je sais que lorsque ce sera nécessaire, tu sauras prendre la décision et m’aider à partir.

Ne sois pas triste si la vie nous sépare quelque temps, ce sera pour le plaisir de nous retrouver en pleine forme et de continuer notre belle aventure ensemble.

J’ai la mission de te protéger, de t’apprendre le détachement affectif et je te reviendrai un peu plus tard pour la même mission. Toi aussi tu as besoin de moi pour continuer à avancer sur ton chemin.

Je t’aime.

LILOU, j’ai un message pour toi de la part de S… la personne qui comme chaque année depuis que tu es petit, vient passer 3 semaines de vacances et te câliner et te bichonner comme si tu étais son chat :

Mon petit Lilou comme chaque année depuis 5 ans je suis triste de te laisser et de devoir repartir en Alsace. Je souhaiterais tant t’emmener avec moi mais malheureusement je ne peux pas…

Ton environnement est si beau et si agréable à vivre que je ne veux pas t’en priver pour t’emmener dans une grande ville au risque de te faire écraser par une voiture. Un jour quand tu seras plus âgé si tu es d’accord nous te prendrons avec nous et te garderons avec nous. Sache que jamais nous ne t’abandonnerons. Je sais que tu as vécu des choses pas faciles et que tu cherches de l’affection et tu sais que j’en ai énormément à te donner. Je veillerai toujours sur toi et même à 860 kms je prends de tes nouvelles via Valie et Michèle de l’association et Mickey ton cousin du port d’Argelès.

Sache mon Lilou que je t’aime très fort et que tu me manques profondément j’espère que tu accepteras ce message par Christiane. Sache également mon petit Lilou que nous revenons du 31/07/2019 au 23/08/2019 comme chaque année. Je prie pour qu’il ne t’arrive rien et ils nous arrivent rien de mal d’ici là….Prends soin de toi mon Lilou fait bien attention aux humains méchants… Il y en a tant…. Tu sais que tu peux aller chez Michèle pour manger et retrouver ton dodo. Nous lui avons laissé tes croquettes préférées.

Je te fais plein de grosses caresses sur ton petit bidon comme tu aimes tant.

  Je t’aime très fort mon Lilou.

  Sylvie et Franck qui t’aime très fort aussi même si tu le crains un peu.

Merci, merci, dis-lui merci pour ce beau message d’amour. Moi aussi elle me manque, c’est le déchirement lorsque je sais qu’elle va repartir. Je le sens au plus profond de moi-même déjà quelques jours avant, et je suis triste et malheureux. Même si je suis un chat errant et que la vie ici au camping me plait, c’est elle ma gardienne, ma gardienne de cœur et je l’attends, j’attends cette période avec beaucoup d’impatience car je sais qu’elle va venir et que pendant quelque temps j’ai des câlins, de la tendresse et beaucoup d’amour.

J’aimerais tant qu’ils ne repartent pas, mais à chaque fois il l’emmène de nouveau et pour moi la vie redevient comme avant. J’aimerais qu’ils m’emmènent avec eux, mais en même temps je me sens en harmonie ici et je m’occupe de nettoyer le lieu. C’est un peu ma mission de vie dans cette incarnation, et de partir loin d’ici et me retrouver dans un endroit où ça circule, ce serait difficile à vivre pour moi.

Surtout que je ne serais pas le seul, lorsqu’elle vient ici j’ai l’avantage d’être le seul, l’unique et je profite de cette complicité sans devoir la partager. Ce n’est pas bien d’être possessif, mais en même temps ça passe tellement vite que je veux en profiter le plus possible. S’ils pouvaient rester et ne plus repartir ce serait merveilleux, mais je comprends que ce n’est pas possible.

Dis-lui merci, dis-leur merci pour tout ce qu’ils font pour moi, j’ai beaucoup d’amour et de gratitude pour eux et je l’aime ma maman d’un jour et pour toujours.

LUNA, ta gardienne me demande de te transmettre un message et de te poser quelques questions.

Dites-lui  qu’elle est notre petite reine mais que Bouchon nous aide a moins souffrir de l’absence de Misou, que nous avons aussi gardé cette petite pour lui tenir compagnie. Pourquoi depuis son opération dentaire elle ne dort plus sur le canapé en journée et la nuit à mes cotes?

Je voudrais savoir si elle va bien, pas trop triste du départ de Misou et si pas malheureuse qu’on ait adopté Bouchon.

Dites a Luna que plus de soucis elle n’ira plus chez le monsieur en blouse verte pas très doux, maman lui a trouvé une bonne et douce dame car elle était tjrs terrorisée par son ancien veto….j’aurais dû me fier à son instinct. ..

Je me sens si fière d’être leur petite reine. Je suis son BB depuis toujours, sa fille et elle est ma maman adorée. Qu’elle ne s’inquiète pas si je m’isole, je me sens une petite forme et j’ai besoin de calme pour me reposer. Depuis cette opération je me sens fatiguée et parfois exténuée. Je sais que j’ai porté des énergies qui ne m’appartenaient pas et c’était bien mieux de ne pas dormir avec toi. C’est en m’isolant que j’arrive le mieux à gérer la situation et à me ressourcer un peu.

Je sais que je n’irai plus chez lui, je ne l’ai jamais aimé, il représentait le danger pour toi et pour moi. Pas pour les mêmes raisons, mais le principal est que tu t’en sois aperçu avant qu’il ne soit trop tard. Nous étions prêtes à le suivre avec MISOU, seul ton bonheur comptait pour nous et nous nous serions sacrifiées pour pouvoir rester avec toi et veiller sur toi.

Tu as compris que tu faisais fausse route et j’en suis très heureuse pour toi. Mais s’il te plait ne te trompe pas à nouveau, c’est le moment de mettre les choses à plat et de t’affirmer pour ce que tu es et ce que tu fais. Tu n’as pas eu le père que tu aurais aimé avoir, tu n’as pas pu avoir d’enfants. Cela doit faire partie du passé maintenant et tu dois aller de l’avant pour reconstruire une relation stable et équilibrée.

Ne te sous estimes pas et fais toi respecter. Exprime tes sentiments, les ressentis afin de pouvoir t’épanouir et puis surtout ne regrette rien. Cela t’a permis ainsi qu’à lui de comprendre bien des choses.

Je sais que tu as besoin de la présence de petit Bouchon, c’est encore un bébé et il mérite ton amour car lui n’est pas là par hasard. C’est MISOU qui te l’a envoyé pour t’apprendre le détachement affectif et t’aider à gérer ta vie sentimentale, affective avec fluidité sans dépendance ni co-dépendance. Je sais qu’il est important pour toi et qu’il va aussi prendre beaucoup de place dans votre cœur.

Cela je l’avoue me pose un peu problème bien que je sache que c’est mieux ainsi, car je ne suis pas éternelle surtout avec les soucis de santé que j’ai. Ma maman me manque, c’est normal, mais nous continuerons à échanger ensemble et ça me rassure. Ce petit bout a envie de jouer mais ce n’est plus trop de mon âge et je le déplore.

Paix et harmonie reviennent dans la maison et cela nous fait beaucoup de bien à tous. Le temps se chargera du reste.

Je t’aime, tu es une maman adorable, j’ai eu très peur de te perdre, d’être séparée de toi, mais là aussi le temps s’est chargé de faire le nécessaire et je te remercie d’avoir retrouvé ton chemin. Bouchon en fait partie et je ne peux que l’accepter (poils qui se hérissent le long de la colonne). Difficile la stabilité entre ce qui doit être et ce qui est, et c’est pareil pour tous les êtres de la terre. A chacun de le transformer de manière positive pour le vivre le mieux possible.

Moi la petite reine choyée et gâtée commence à avoir les idées claires et sensées, c’est ce qu’on appelle prendre de l’âge et acquérir la sagesse. J’ai changé, tu l’as observé et cela te pose problème, mais sache que je ne suis pas malheureuse, au contraire je me sens bien mieux dans mes papattes maintenant, et je veille au grain malgré que tu penses que je m’isole… il n’en est rien.

DARWIN, ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime beaucoup et aimerait que tu répondes à ses questions :

Mon petit Darwin j’aimerais savoir pourquoi tu as peur des humains et des chiens pour en arriver à mordre

Est-ce que tu as une mauvaise vue car il t arrive même d’aboyer sur moi car tu ne m’a pas reconnue 

Je vois que le monde qui t’entoure t angoisse

Que puis-je faire pour que tu te sentes mieux ?

 

Moi aussi je l’aime et je suis souvent très inquiet, j’ai peur de tout et surtout des humains. J’ai vécu de terribles maltraitances avant d’arriver chez elle et ce sont des mémoires qui sont ancrées très profondément. Ce n’était pas avec elle, ce n’était pas dans cette vie-là, et je suis revenu avec ces angoisses profondes. Cela me fait souvent sortir de mon corps et je ne maîtrise plus rien, les pulsions agressives m’assaillent et je perds tout contrôle.

Je porte souvent aussi des énergies qui ne m’appartiennent pas et que je capte dans mon entourage, cela me complique bien la vie, car les peurs sont omni présentes.

Je suis désolé de te causer des problèmes, j’aimerais tant trouver la sérénité et la confiance pour me sentir un peu plus zen et surtout moins agressif.

La vue ne me pose pas problème, mais toi aussi tu portes souvent des parasites et c’est flippant. J’ai besoin de cadrer les choses, et lorsque tu arrives « chargée » c’est le stress. Je suis désolé, mais j’ai vraiment besoin d’aide pour me libérer de ces peurs et cette agressivité.

UNAIS, ta gardienne me charge de communiquer avec toi pour te transmettre un message et te poser quelques questions :

– A-t-elle était heureuse auprès de moi ?

– Que s’est-il passé chez la dame qui l’a gardée pendant mes absences qui lui a fait avoir peur des gens toute sa vie. Elle s’appelle aussi Christiane ?

– Que veut-elle manger aujourd’hui ?

– Que dois-je faire pour elle maintenant ?

– Qu’a-t-elle pensé de l’arrivée de Jango il y a 4 ans ? 

– Quelle est sa relation avec lui aujourd’hui ?

– Que pense-t-elle de Rémi (mon compagnon)

– Est-ce qu’elle veut partir prochainement ?

– Peut-on savoir des choses sur ses vies passées ?

Je voudrais lui dire que je suis là pour elle et ce jusqu’au bout car je l’aime infiniment elle m’a apporté tellement de joie de douceur et d’attention. 

 Dis-lui merci pour son message d’amour qui me rassure encore plus, mais je sais qu’elle m’aime et qu’elle m’accompagnera jusqu’au bout. Je n’ai aucune appréhension, je sais qu’elle sera toujours là pour moi. Depuis toutes ces années passées ensemble, j’ai vécu comme une reine. Je suis plus qu’une chienne pour elle, je suis sa moitié et nous sommes profondément reliées l’une à l’autre. Ma vie a été remplie de tendresse et je n’ai jamais manqué de rien.

Dis-lui que je suis hélas sur mon chemin et que je prépare doucement mon départ. Qu’elle ne s’inquiète pas, c’est normal, c’est la loi et le cycle de vie est « mort et renaissance ».  Je suis sur mon chemin et je ferai le grand saut lorsqu’elle sera prête, elle ne l’est pas encore, mais doit maintenant se préparer.

Mon appétit n’est plus ce qu’il était et je n’ai plus besoin de me nourrir comme avant, mon corps ne le réclame plus et mon système digestif est capricieux. Peut-être un peu de viande blanche, je ne sais pas, je ne sais plus…

Je ne me rappelle pas trop de cette dame qui m’a gardée, je l’ai oubliée depuis longtemps fort heureusement, car elle n’était pas gentille. Elle ne m’aimait pas et c’était réciproque. Il ne fallait surtout pas salir et un jour elle m’a crié dessus et par peur j’ai fait un pipi. Elle a été très méchante avec moi et m’a enfermée longtemps dans le noir sans rien à manger.

J’adore JANGO, je l’ai adopté et le considère comme mon BB, mon fils. Je l’ai éduqué et même si je me fais vieille maintenant, je continue à veiller sur lui. C’est un peu mon rôle auprès de toi aussi.

Je suis là pour t’ouvrir à l’amour inconditionnel et pour cela tu as besoin de te reconnecter à la source. J’étais déjà avec toi dans d’autres vies (chien) et je souhaite de nouveau te revenir pour continuer mon travail auprès de toi et t’aider à avancer sur ton chemin. Tu n’as pas encore trouvé ta mission de vie et tu auras besoin de mon énergie pour te guider. Mais ce n’est pas pour demain, il reste un peu de temps.

Ton compagnon m’a adoptée et c’est réciproque. Il était un peu réfractaire au départ, mais a bien vite compris que j’étais là pour t’apporter un équilibre et pas pour monopoliser ton attention. Ma présence ne le prive de rien, au contraire, ton amour pour lui se trouve renforcé car l’amour que tu me portes à moi, à JANGO et à tous les animaux en général, te remplit le cœur d’amour et de compassion et cela se sent dans vos relations qui sont très sincères.

Je suis heureuse qu’il soit à tes côtés et qu’il t’aidera le jour où l’on va se quitter physiquement, mais n’oublie pas, nous resterons reliées et je te reviendrai.

Moi aussi je t’aime, tu es une maman adorable.

Ta gardienne me charge d’un message pour toi Yoko et elle aimerait que tu répondes à ses questions :

– pourquoi a-t-elle des difficultés à accepter d’autres personnes

 

– quelles solutions pour qu’elle puisse accepter le petit et aussi un futur 2ème enfant

 

– si elle peut expliquer son passé?

 

– quelle est mon importance pour elle? 

 

– a-t-elle un message à passer.

 

Je souhaite qu’elle comprenne qu’on est tous une famille. 

 

Je sais qu’on est une famille et que je fais partie de cette famille. Je le sais et pourtant il me manque l’essentiel, car moi je n’ai pas eu de famille petite, j’ai été très vite livrée à moi-même, je ne me souviens pas d’avoir eu une maman et des frères et sœurs. J’ai comme l’impression d’avoir été seule au monde, d’être sortie de nulle part et cette mémoire me donne du stress et me rend anxieuse.

Elle m’a adoptée et c’est elle ma maman, je suis son bébé, son premier bébé et je suis rassurée lorsque je suis avec elle. Je n’aime pas trop les autres, ce sont des intrus qui viennent s’immiscer entre nous et leur présence m’est inconfortable.

Depuis son arrivée (fils) je me suis un peu écartée, je ne suis plus le centre d’intérêt et c’est difficile pour moi. Je suis triste et j’ai peur de me retrouver de nouveau dans la nature.

Ta gardienne t’aime Yoko, tu n’as aucune raison d’être inquiète, elle ne t’abandonnera pas, mais elle cherche et espère trouver une solution pour que tu acceptes le petit et aussi un autre petit frère ou sœur.

Mais je l’accepte, je le protège, même pendant son sommeil, mais c’est vrai que parfois il m’énerve, il a des réactions imprévisibles, il est un peu brusque et je lui grogne dessus pour qu’il reste à sa place.

C’est un bébé YOKO et tu n’as pas le droit de lui grogner dessus et encore moins de le mordre, c’est dangereux, tu peux lui faire très mal et ce serait terrible pour toi et ta famille. C’est ton petit frère et tu dois veiller sur lui comme ton ombre et le protéger et pas l’inverse.

Mea culpa, je suis possessive je sais, mais j’ai besoin de garder ma place. J’étais la première et je veux rester la privilégiée.

Peux-tu me dire quel est ton rôle auprès de ta gardienne et as-tu un message pour elle ?

Ma mission est de l’aider à grandir, avant de l’aider à éduquer ses enfants. Elle a elle-même subi des manques affectifs dans sa vie et elle doit apprendre à s’aimer pour elle, pour ce qu’elle est et ce qu’elle fait et ne pas s’aimer à travers ses enfants.

Je suis sa moitié, cette moitié d’elle qui a manqué de tendresse et d’affection et qu’elle a besoin de chérir pour s’aimer elle. Depuis l’arrivée du petit, elle axe toutes les priorités sur lui et s’oublie un peu et moi aussi.

Je sais qu’on est une famille, que j’en fais partie, et je vais essayer d’être moins entreprenante et de lui laisser (petit) un peu plus de place, cette place que j’ai peur de perdre.

Je suis désolé, c’est difficile et perturbant, mais je les aime tous et je ne veux pas partir, ici c’est ma maison.

NAMA, j’ai un message à te transmettre de la part de ta gardienne et quelques questions à te poser :

Mon message : je voudrais lui dire que j’ai été maladroite pendant ses premiers mois, j’étais très fatiguée et je ne me rappelais plus ce que c’était d’être chiot. j’ai fait ce que j’ai pu, et j’ai certainement rajouté une couche de tension inutile. Elle a peut-être pensé quelque fois que je la rejetais ou que je ne m’intéressais pas à elle, ou bien elle ne savait pas trop trouver sa place (j’ai eu la mauvaise idée de suivre des conseils d’éducation extérieurs, au lieu d’écouter mon cœur). Je pense qu’elle a compris, et je voudrais qu’elle sache que j’ai eu une prise conscience,  que je sais très bien qu’elle n’est pas, et n’a pas à être Doudou. Il faut juste que je trouve le temps de l’observer et de la connaitre (avec la communication ça va faciliter les choses), et probablement de me remettre en question. Je vais avoir beaucoup de temps dans 2 mois (retraite).

Aussi, je crois qu’elle me renvoie l’image des comportements que je dois changer en moi.  

 Le 17 étant mon nombre porte bonheur, et vu sa date de naissance, je ne pense pas qu’elle soit là complètement par hasard.

 Questions : quelle est sa mission auprès de moi ? Est-elle distante (en tous cas je la trouve parfois distante) à cause de ce que je fais (et que je pourrais améliorer) ou bien est-ce juste son caractère ? Est-ce qu’il y a des choses que je pourrais changer pour qu’elle se sente bien (elle me semble encore souvent assez nerveuse, et agitée quand elle joue. elle ne donne pas l’impression de  s’amuser, mais plutôt de lutter; là évidemment c’est mon interprétation 😊) ? Qu’est-ce qu’on peut faire pour mon fils (qui vit encore avec moi) ; il semble qu’il la terrorise. Ça génère du stress à la maison. J’ai l’impression qu’elle reconnait les gens calmes et équilibrés,  et donc aussi ceux « qui ne sont pas bien dans leur peau », qu’elle fuit. Est-ce que je me trompe  (mon fils est déprimé depuis quelques mois. il ne supporte pas le changement) ? elle a apparemment très peur d’un chien, pourtant enfermé dans une maison le long de notre chemin de promenade. est-ce que c’est juste parce que la première fois il a surgi par surprise le long de la clôture ? (il faut lui dire qu’elle ne risque rien 🙂

J’ai eu beaucoup de mal à trouver ma place, c’était difficile pour moi. J’étais un bébé et j’avais besoin qu’on s’occupe de moi et qu’on joue avec moi, mais elle était trop monopolisée par Doudou, c’était sa priorité, ils étaient tellement complices, tellement fusionnels que je me suis sentie mise à l’écart. Je n’arrivais pas à m’intégrer dans le cercle, c’était comme fermé et hermétique à toute présence autre qu’elle et lui, lui et elle.

Je ne lui en veux pas, je savais que Doudou était sur son chemin et qu’il préparait doucement son départ. Il avait donc plus besoin d’elle que moi et je ne voulais pas perturber sa transition. J’aurais aimé jouer et m’amuser avec lui, mais le pauvre était beaucoup trop fatigué et souffrait des bobos liés à son âge.

Lorsque je suis arrivée, il m’a dit que j’étais très belle et qu’il aimerait bien s’occuper de moi, m’éduquer, courir et jouer avec moi, mais que pour lui c’était chose impossible. Il aurait aimé avoir une petite fille ou une petite sœur, mais ce n’était hélas plus possible de faire des bêtises avec moi. Il était sur son chemin et heureux que je sois auprès de sa maman le jour où il ferait le grand saut.

J’ai bien compris la situation et je ne t’en veux pas. Je sais qu’il occupait une place énorme dans ton cœur et que je ne pourrais jamais le remplacer. Et puis je ne le veux pas. Je suis également un être à part, entière, et c’est vrai j’ai mon caractère mais je mérite qu’on m’aime pour moi et pour ce que je suis. Je suis tonique, mais quoi de plus normal ? Je suis à peine adulte et j’ai besoin de me défouler. Que je suis un peu en retrait et plutôt réservée et distante, c’est normal aussi. Les enfants qu’on ne câline pas sont eux aussi des enfants plus réservés car pas habitués.

Tu as changé ton regard sur moi depuis quelques jours et je ressens à présent beaucoup plus d’amour de ta part. Tu m’observes encore avec beaucoup de curiosité, mais tu as enfin compris que j’avais ma place ici et cela me rend heureuse et me fait plaisir. Il ne tient qu’à toi désormais pour que notre relation s’améliore et s’épanouisse.

J’ai bien évidemment une mission auprès de toi et je suis chargée, comme tout chien, de t’enseigner la fidélité à toi et t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Et voilà une belle chose à mettre en pratique avec moi. M’aimer dans le moment présent, ça te rappelle peut-être les mots et conseils de Doudou ? Oui tu dois profiter du moment présent et me promener, sortir avec moi, car tu en as besoin aussi.

Et puis Doudou m’a dit qu’il aimerait revenir et moi je l’attends. J’ai besoin d’un compagnon de jeu animal plus qu’humain. Je suis adulte maintenant, mais j’ai l’impression d’être passée à côté de l’essentiel, je n’ai pas vraiment profité de ma vie de BB.

En plus l’ambiance là-bas est assez chargée et tendue. Il est souvent (fils) habité par des énergies qui ne lui appartiennent pas et cela plombe le lieu. C’est angoissant et difficile de les combattre. Il est peut-être temps qu’il se prenne en main et qu’il bouge « Aide-toi et le ciel t’aidera ». A son âge on n’a pas peur du changement, à son âge on doit entreprendre et construire sa vie. S’il ne va pas bien, il doit se faire aider par une personne extérieure, mais ce n’est plus à toi de le porter. Il doit prendre ses responsabilités et toi les tiennes, être fidèle à toi-même et ne pas vivre ses tourments, ses états d’âme comme une éponge et te réfugier dans ton corps astral pour alléger ton quotidien.

Je ne suis pas là par hasard, oh que non ! L’image que je te montre (miroir), réservée, distante, pas présente, n’est-ce pas l’image d’une personne qui ne vit pas dans le présent, dans le ici et maintenant ? Redescends un peu plus sur terre et explique-toi avec lui. Dis-lui qu’au lieu de se morfondre, il doit prendre sa vie en main. Cela lui fera le plus grand bien.

Quant à ce chien derrière la clôture, oui il m’a fait peur, même très peur. Lui aussi porte des énergies qui ne lui appartiennent pas et elles sont plutôt très néfastes. Je préfèrerais faire un grand détour plutôt que de passer devant la maison. Lui aussi a besoin d’aide, qu’on l’en débarrasse.

J’aimerais aussi te dire merci de m’avoir donné la parole, rien de plus important que de pouvoir discuter, échanger lorsqu’on ressent un malaise et qu’on se pose des questions. Nous allons tous les deux faire plus ample connaissance et nous apprécier et tu me verras sous un jour différend. Moi aussi j’aime les câlins, et lorsque tu seras un peu plus démonstrative, je le serai aussi. C’est un petit clin d’œil, car sous mon apparence froide et distante, je sais aussi être espiègle.

A toi de me découvrir !

FANFAN, tes gardiens me demandent de communiquer avec toi. Ils me disent que tu ne vas pas bien depuis que tu as mordu S…… et ils voudraient savoir pourquoi tu l’as mordue ? Si quelqu’un te fait du mal ? Si tu es bien avec eux ? Et qu’est-ce qu’ils peuvent faire pour te rassurer ?

Mea culpa, je suis désolé, je m’en veux tellement et à tel point que depuis, j’ai de nouveau peur, peur de ce qu’on peut me faire, peur qu’on m’abandonne, peur qu’on m’enferme de nouveau nuit et jour dans un enclos sans promenade et parfois sans nourriture, car elle oubliait que j’étais là, j’étais plus son chien de garde qu’autre chose. Un objet qui devait donner l’alerte et aboyer lorsque quelqu’un se manifestait.

J’ai souffert de maltraitances, car souvent laissé pour compte, et depuis que je l’ai mordu, j’ai peur car j’ai ressenti chez S.. une réelle aversion vis-à-vis de moi. Je crois qu’elle ne m’aime pas trop et cet incident me met dans l’embarras, mais je n’ai pas mordu pour mordre. Je ne suis pas agressif, je suis plutôt sur la défensive et j’ai beaucoup d’appréhensions car je découvre avec vous la vie et tout ce qui tourne autour.

Je n’ai pas voulu la mordre, son bras était là par malheur, alors qu’elle essayait de me faire prendre du recul. J’ai ressenti un fort malaise à l’arrivée de cette personne. Elle m’a rappelé ma gardienne lorsqu’elle me chassait et me donnait des coups de pied pour m’empêcher de sortir de mon enclos. Ils ont eu le même geste et les mémoires encore très présentes se sont éveillées et j’ai mordu.

Je regrette, je ne voulais pas, ce n’était pas moi, j’ai été comme poussé à le faire et depuis j’ai peur qu’on m’enferme ou m’abandonne.

Tu n’as rien à craindre FANFAN, ils t’aiment et veulent te rendre la vie bien meilleure que ce que tu as connu.

Je suis si heureux d’être chez eux. Je les aime beaucoup et je me sens être leur garçon. J’ai besoin de leurs câlins, j’ai tant souffert de ne pas être aimé, de ne pas avoir de caresses et de passer tout mon temps seul dans une grande cage. J’essaye de vivre le moment présent chaque jour, mais l’incident, cette morsure a réveillé des stimuli, des mémoires qui sont encore bien présents.

J’aimerais tant m’endormir et me réveiller l’esprit libre, le cœur léger. J’ai eu beaucoup de chance d’être adopté et depuis cet accident je leur montre que je suis capable de rester dans mon panier et ne pas sortir. Je veux rester chez eux, c’est ma famille. Ce sont ma maman et mon papa et s’il le faut je passerai toutes les journées dans mon panier, l’essentiel c’est qu’ils me gardent avec eux.

Ne t’inquiète pas FANFAN, ils ont fait appel à moi pour t’aider à aller mieux et pour te rassurer. Ils ne vont pas t’abandonner, tu es et restera leur TOUTOU et ils veulent t’offrir une belle vie avec eux.

Merci, dis-leur merci, je me sens déjà plus rassuré et je reprends espoir.

OLISKA, tes gardiens aimeraient te poser quelques questions, acceptes-tu d’y répondre ?

Es-tu heureuse de nous retrouver et te souviens-tu de ton « ancien costume »?

Difficile pour l’instant de trouver des ressemblances dans le tempérament, vas-tu évoluer de ce point de vue en grandissant?

Quelle est ta nouvelle mission auprès de nous?

Oui je vais me prendre le temps. Je suis une chienne pleine d’énergie et curieuse, j’ai besoin de bouger et j’ai parfois du mal à rester en place. Je vais faire l’effort de répondre à leurs questions, je sais bien qu’ils s’interrogent à mon sujet, et ont peur de s’être trompés.

Dis-leur qu’il n’en est rien et que je me souviens bien de mon « ancien costume ». Je m’en souviens si bien que j’ai justement besoin de me défouler et de profiter de ma belle énergie pour courir et gambader à droite et à gauche.

Dans ma précédente vie j’étais bien malade déjà très jeune, et j’ai gardé des séquelles le restant de cette existence terrestre. Je me sentais souvent fatiguée, exténuée avec des douleurs dans tout mon corps. Maintenant je vais bien, je suis en pleine forme et tout naturellement j’en profite. Je suis très heureuse de les retrouver et j’ai parfois du mal à les comprendre. Je n’allais pas leur revenir avec les handicaps d’avant, j’ai souvent ressenti de grandes frustrations et cela décuple aussi mon trop plein d’énergie.

Dis-leur de ne pas s’inquiéter, avec l’âge je vais m’assagir un peu. Qu’ils soient heureux que je pète la forme, le temps que je suis restée là-haut m’a permis de me reposer et me ressourcer et je suis revenue chez eux avec une grande force de caractère, car je sais qu’on m’a confié une nouvelle mission auprès d’eux et que je vais bientôt devoir me mettre au travail.

C’est cool de profiter de son statut de bébé, mais je sais que ça ne peut perdurer. Parfois j’ai un peu de mal à trouver ma place ici, car avant tout était rangé et minutieusement programmé et maîtrisé et moi je leur mets un peu de bordel. Oui je mets de l’ambiance et cela m’amuse. Ils sont beaucoup trop sérieux, la vie est difficile pour tout le monde actuellement et il faut lâcher prise avec son mental et se laisser un peu distraire. On a tous besoin de rire et de s’amuser.

Mea culpa si j’ai tout faux et que cela vous crée plutôt du stress et de l’énervement. Peut-être ce qui vous ennuie au plus haut point, c’est que je vous montre une image qui est le contraire de vous ? Il ne tient qu’à vous de changer et de voir la vie se fondre en vous dans une énergie de feu et de lumière.

Ma nouvelle mission auprès de toi (mais des 2 à vrai dire) est de vous aider à vous ouvrir à l’amour inconditionnel et d’avancer sur votre chemin spirituel dans la joie et dans l’amour. Prendre un peu plus de temps pour soi et profiter de doux moments à se prélasser sans culpabilité et s’ouvrir à de nouveaux centres d’intérêts.

Avec mon retour, vous connaissez déjà le renouveau, laissez-le aussi venir et vivre en vous. Je vous aime et je suis très contente de vous avoir retrouvé. Et surtout j’ai la pêche et cela vaut tout l’or du monde.

Ta gardienne me charge de te transmettre un message :

Lupin, je voulais te dire que mon amour pour toi est immense. 

Danette nous a quitté tous les deux et elle a laissé un vide immense. Je suis heureuse pour elle, elle va pouvoir se ressourcer.

J’avais communiqué avec Danette et je sais que tu m’aides à vivre l’instant présent et je te remercie énormément car tu y arrives très bien.

 Mon Lupin, je te contacte pour que tu m’exprimes comment tu te sens ici et depuis le départ de ta complice. Pour t’aider au mieux. Je sais aussi comme dirait Danette, tu as l’âge de tes artères.

 Je n’ai pas changé mes habitudes et vient te voir souvent et reste un peu avec toi pour te tenir compagnie, comme je le faisais avec Danette et de plus tu es seul. Je ne remplacerai pas notre « grandes oreilles » adorée. Je fais au mieux.

 J’ai demandé à l’univers de voir en fonction de toi de me guider pour te trouver un gentil compagnon si tu le souhaites.

Mais je dois déménager avant, Laurent ne souhaite pas un autre animal.

 Je réfléchis et regarde, il y a des animaux à la Spa qui attendent.

 Lupin est venu à moi et m’a regardée avec des yeux embués. Il était très ému et m’a dit :

Dis-lui merci pour ce merveilleux message d’amour. J’en suis tout retourné, je sais qu’elle m’aime et qu’elle a un grand respect pour moi et pour tous les animaux de la terre. Nous sommes très complices tous les deux aussi, et il se passe des choses très subtiles entre nous lorsqu’elle vient me voir. C’est juste dommage, elle ne comprend pas encore ce que j’essaye de lui dire.

Dis-lui que moi aussi je l’aime et que je suis très heureux de partager ces doux moments lorsqu’elle vient me voir. C’est exact que des bobos dus à mon âge se manifestent et que je me sens un peu fatigué, mais c’est aussi parce que ma compagne me manque. Nous étions tout le temps ensemble et comme elle le précise, même si tous les deux nous continuons à communiquer, son absence physique est difficile à vivre. Elle veille sur nous, elle est un guide et je sais qu’elle aussi œuvre pour m’envoyer un gentil compagnon. A deux l’existence est plus douce et plus sereine et j’aimerais bien pouvoir encore vivre un peu de temps à deux.

Mon existence à tes côtés est très agréable, je ne manque de rien, c’est que du bonheur, c’est juste que depuis le départ de Danette, je me sens beaucoup plus seul.

Moi aussi j’ai une mission de vie auprès de toi et je me dois de te centrer souvent dans l’ici et maintenant et te permettre justement de vivre le moment présent et t’aider à te poser, à réfléchir et prendre les bonnes décisions. Tu n’es pas heureuse, il te manque l’essentiel et tu mérites toi aussi de vivre des moments de complicité, de partage dans l’amour et le respect de l’autre.

Je suis là pour te soutenir et t’aider à avancer sur ton chemin tout en vivant le moment présent et t’aider dans le choix des décisions que tu dois prendre.

Danette de là-haut est un guide et te montrera elle aussi la route à suivre. Laisse faire le temps et tout arrivera lorsque ça doit arriver. Ce qui ne t’empêche pas de reprendre un autre animal en attendant, il suffit de lui imposer ta volonté.

FIDJI ta gardienne aimerait te poser quelques questions et te transmettre un message :

Mes questions :
– est ce qu’elle va bien ? Est ce qu’elle est heureuse ?
– est ce qu’elle a un pb avec la nourriture ? Est-ce que la viande qu’on lui donne lui convient ? Pourquoi rechigne-t-elle régulièrement sa nourriture ?
– est ce qu’elle a les vers ?
– pourquoi elle faisait des grossesses nerveuses ?
– pourquoi a-t-elle peur de l’orage depuis l’accident de mon mari ?
– Que ressent-elle par rapport à mon mari ? Son accident ?
– est ce qu’elle est heureuse d’avoir Harry ?
– est ce qu’elle a besoin que l’on change ou fasse que chose pour elle ?
– est ce que ça lui a fait du bien son opération pour enlever les épulis ? Est-ce qu’elle s’en est remise ?
– est ce que les boutons sur sa patte lui font mal ?
– pourquoi est-elle peureuse ? Anxieuse ?
– est-elle une des chiennes que l’on avait chez ma mère ?
Mon message : dites-lui qu’on l’aime énormément elle nous apporte bcp d’amour et de joie, qu’elle ne se fasse pas de soucis pour nous, que l’on est là pour elle.

Dis-lui que moi aussi je les aime et que je suis heureuse avec eux. Moi aussi je reçois beaucoup de câlins et j’aime être chouchoutée. Dis-leur de ne pas s’inquiéter, si j’ai du stress je ressens souvent des angoisses et des peurs, car ici il passe et repasse beaucoup d’âmes errantes, il y a des entités qui puisent dans notre énergie et cela nous vulnérabilise et nous fragilise physiquement. C’est perturbant pour Harry et moi, mais aussi pour mes gardiens, cela les fragilise et surtout lui. Je sais qu’il est souvent pas bien, qu’il a du mal à avancer sur son chemin et qu’il ressent des états d’âme car lui aussi est anxieux et a beaucoup de mal à se remettre de ce choc émotionnel qu’il a subi.

Il est sorti de son corps et depuis le fait régulièrement pour se protéger contre les angoisses et les peurs. Dis-lui qu’il doit vivre dans le présent, ici et maintenant et se débarrasser de toutes ces énergies qu’il porte et qui ne lui appartiennent pas.

Depuis son accident avec Harry nous veillons sur eux et sommes sur le qui-vive. L’impact au moment du choc, je l’ai ressenti comme un coup de tonnerre, la foudre qui est tombée et depuis, dès que le ciel se met à gronder, j’ai peur, je n’y peux rien c’est plus fort que moi.

Je n’aime pas toujours la nourriture qu’elle me donne, j’aimerais parfois changer, la viande c’est bien mais tous les jours la même chose c’est rasant. Et puis lorsque je porte des entités, je me sens fatigué et pas beaucoup d’entrain. Cela me pompe et mon corps a du mal à résister aux agressions extérieures (vers, boutons, problème d’immunité) les boutons me dérangent et je me lèche, mais c’est surtout une réaction à l’anxiété.

Dis-leur qu’un nettoyage du lieu et des personnes serait nécessaire et nous ferait le plus grand bien à tous.

Mon opération a été source de grande peur aussi, mais je me sens mieux depuis. Ici ce n’est pas zen et c’est normal qu’on leur montre avec Harry, qu’il y a des choses qui ne vont pas. Heureusement qu’il est là, je l’aime comme mon frère, c’est un peu mon BB aussi. J’aurais aimé en avoir pour me permettre de materner, car à toi cela te manque beaucoup aussi.

Oui j’étais déjà chez toi lorsque tu étais plus jeune, je t’ai un peu aidée à grandir et je suis là aujourd’hui pour t’aider à avancer sur ton chemin. Cela n’est pas facile pour toi, car au plus profond de toi il te manque l’essentiel. Ce n’est pas un petit garçon ou une petite fille, tu les as déjà avec Harry et moi. Non ce qui te manque c’est te reconnecter à la source, à ton âme pour te permettre de sentir qu’à l’intérieur de toi, tu as cette force, cette grande force qui te remplit et qui vaut tous les trésors du monde. Lorsque tu te seras reconnectée à ton petit enfant intérieur, ce sera plus simple pour toi et tu ne ressentiras plus ce grand manque. Tu te trouveras d’autres centres d’intérêt qui te rempliront de joie et de bonheur.

Pour lui aussi il est important qu’il fasse un travail sur lui afin de vivre dans le présent et profiter du plaisir quotidien que la vie peut lui apporter. Lorsque tous les deux vous serez bien et que la maison sera en harmonie, Harry et moi iront beaucoup mieux aussi. On vous aime et quoi que vous aimeriez, c’est normal qu’on se fasse du souci pour vous. C’est notre rôle de vous protéger.

Bonjour Harry, ta gardienne me demande de communiquer avec toi pour te transmettre des messages et te poser des questions, acceptes-tu d’y répondre ?

Mes questions sont les suivantes :

– est ce qu’il a mal au dos ? Ou une gêne ? Est-ce qu’il a besoin du traitement phyto qu’on lui donneait avant pour son dos ? Et celui pour son ventre ?

– pourquoi il se lèche les pattes ?

– est ce qu’il est jaloux de Fidji ?

– est ce qu’il est bien avec nous ?

– est ce que la nourriture qu’on lui donne (de la viande) lui convient ? Lui fait du bien ?

– pourquoi il détruit ses jouets et ceux de Fidji ? Alors qu’on leur donne pareil ? 

– pourquoi il tire à la balade ?

– pourquoi il me réveille la nuit ?

– comment a t-il vécu l’accident de mon mari il y a 4 ans ? Et comment vit-il le fait que mon mari doit pas bien par moment ? 

– est ce qu’il a des choses à nous dire ? 

Nous voulons lui dire qu’on l’aime énormément… comme Fidji … qu’ il nous apporte bcp d’amour .. qu’il ne se fasse pas de soucis pour nous .. nous voulons qu’ il profites de sa vie de petit chien … et que l’on sera toujours là pour lui … j’aimerais qu’ il tire plus sur la laisse lors des promenades comme cela on pourrait le lâcher comme Fidji mais je ne le fais pas pour l’instant car je suis pas si il partirait comme un fou et quand on l’appelle des fois il écoute pas .. donc j’ai peur de le lâcher et qu’il s’enfuit et qu’ il lui arrive quelque chose … et puis on pourrait faire de plus grande balade mais comme il tire beaucoup après il est très essoufflé et on arrête … 

Bien sûr que je vais lui répondre, pour une fois qu’on me donne la parole je vais en profiter et je vais déjà lui dire que oui je ressens toujours une douleur ou plutôt un pincement dans le bas du dos. Cela me crée des tensions jusque dans les pattes et je me lèche pour les soulager. Je m’attaque souvent à mes pattes, entre les angoisses, le stress et les tiraillements, cela me fait du bien.

Et ton ventre ?

Ca va et je n’aime pas prendre les traitements, qu’elle me laisse tranquille. J’aime bien ce qu’on me donne à manger c’est l’essentiel, je ne ressens plus de brûlures.

Je ne suis pas jaloux de Fidji, je sais qu’elle compte beaucoup pour vous aussi et je me sens aimé. Je suis bien et j’ai ma mission auprès de mon gardien que je me dois de protéger depuis qu’il est petit et je suis bien Orloff et très heureux qu’il m’ait reconnu.

Ma mission consiste à veiller sur lui et l’aider à avancer sur son chemin. C’est devenu difficile pour lui depuis son accident et je me dois de l’assister et surtout de le nettoyer énergétiquement. La nuit surtout, il circule des mauvaises énergies et je me dois de vous y rendre attentifs. Mea culpa si je te réveille mais ce serait bien de faire nettoyer le lieu.

Je suis heureux, et comme votre grand garçon, même si de temps à autre j’ai un comportement destructeur, mais cela me permet d’évacuer un surplus de stress et puis j’aime m’attaquer et casser les jouets.

Les enfants entre frères et sœurs ont souvent les mêmes attitudes. Il y a des enfants bien éduqués et obéissants et d’autres qui le sont moins. C’est pareil pour les animaux et j’ai beaucoup de mal à m’adapter à une vie plus tranquille. Je suis un peu têtu c’est vrai, j’ai un fort caractère et c’est difficile de me faire entendre raison. N’est-ce pas à son image ? Lorsqu’il a quelque chose en tête, il ne se laisse pas facilement convaincre du contraire.

Toi tu es trop sensible et cela te perturbe, mais tu dois vivre pour toi et te construire un centre d’intérêt qui t’aide à avancer sur ton chemin, et apprendre à communiquer avec les animaux t’ouvrirait bien des portes pour te reconnecter à ta source et guérir ton petit enfant intérieur qui a toujours encore ce manque d’amour maternel que tu ne peux pas donner et tu n’arrives pas à combler.

J’aimerais bien pouvoir me promener et courir librement mais j’ai comme l’impression qu’on ne m’a pas appris à le faire. Je me sens comme une pile électrique, je n’arrive pas à me dominer et dompter ces pulsions. J’en suis désolé, cela m’use aussi et me fatigue.

J’ai eu très peur pour mon gardien, lui et toi aussi et beaucoup de mauvaises énergies nous ont accompagnés depuis, qu’il est maintenant nécessaire de faire partir. Cela commence avec votre manière de penser et de vivre.

Je vous aime et ne suis pas en souffrance, en tous les cas beaucoup moins que vous.

Ta gardienne me charge de te demander ce que tu penses de l’arrivée de ce chat malade, est-il Minouche ? Souhaites-tu vivre avec lui ?

Non ce n’est plus Minouche, elle était descendue mais elle est remontée depuis qu’elle a compris qu’elle n’était pas désirée dans le corps physique de ce pauvre chat errant. Minouche est pressée de leur revenir, ils mettent trop de temps à la chercher et elle profite de leur moindre petite attention, espérant enfin les retrouver.

Mais elle sait aussi, et je confirme, c’est trop compliqué pour eux de prendre en charge un animal malade et surtout atteint du fiv. Son âme est remonté aussitôt que le diagnostic a été posé et lorsqu’il est venu ici, ce n’était- déjà plus Minouche ;

Elle a envie de le retrouver sous la même forme et elle doit donc axer ses recherches dans ce sens au lieu de se turlupiner l’esprit. Ce pauvre chat mérite qu’on l’adopte, mais ici ce n’est pas sa place. Il faudrait aussi le nettoyer énergétiquement, car il porte beaucoup de choses sur lui qui ne lui appartiennent pas et qui le desservent.

Moi je commence à m’habituer à l’absence de Minouche et comme je peux à nouveau communiquer avec lui, je ne suis pas triste et m’empresse d’occuper le territoire, ce chat n’est donc pas désiré et je ne l’aime pas.

Je suis désolée pour lui, mais je sais que ça ne collerait pas avec lui dans notre famille, ils ont le droit de le reconnaître en leur âme et conscience.

Ta gardienne aimerait savoir comment tu vas. As-tu un message à lui transmettre ?

Pour mon âge, je ne vais pas si mal ; J’ai quelques bobos un peu partout liés à mon âge, mais dans l’ensemble je me sens encore assez en forme. Dis-lui que je l’aime et que je mène une vie de chien zen, sans trop de stress, sauf lorsqu’elle part pour le travail, car je n’aime pas rester seul trop longtemps, mais elle s’occupe bien de moi et je suis heureux.

Je suis son garçon et fier de l’être. J’ai mon petit caractère bien trempé, mais je suis aussi très calme et un compagnon gentil, doux et agréable à vivre.

Alors pourquoi de temps à autre tu te manges la patte ? Est-ce le stress ?

Non, je ressens comme des pincements au niveau du dos, de la colonne et cela me crée des tensions dans la patte. Ce n’est pas de l’anxiété ou de la peur, c’est comme des petits coups de jus et c’est désagréable. Ce n’est pas douloureux, c’est un peu comme un endolorissement, cela me dérange et je me mords la patte.

Ta gardienne me charge de te dire qu’elle sera toujours là pour toi et que tu es un bon chien fidèle.

Je sais qu’elle m’aime et que je peux lui faire confiance, qu’elle sera là pour m’accompagner lorsque je serai sur mon chemin, mais dis-lui que ce n’est pas pour demain. Je me dois de veiller sur elle aussi, de la protéger et de l’aider à avancer sur son chemin, de l’aider à prendre confiance en elle et surtout de rester fidèle à elle-même, à ses pensées, à sa personne et de s’ouvrir à l’amour inconditionnel.

Je suis son grand BB maintenant et lorsqu’elle me câline, lorsqu’elle me chérit, c’est son petit enfant intérieur qu’elle nourrit de tendresse. Cela lui fait du bien et la remplit de joie et d’amour.

Dis-lui aussi, même si ça ne fait pas partie de ses croyances, que nous sommes reliés et que nous nous retrouverons toujours, même si pour cela nous seront un jour séparés quelque temps. Cela aussi doit lui permettre de prendre confiance en la vie, en l’univers et l’aider à construire sa vie affective.

Ta gardienne aimerait te transmettre un message et te poser quelques questions :

Gustave, qui a 2 ans et 3 mois, est de plus en plus agressif avec les personnes étrangères, il feule. Avec moi ça va, mais dès qu’il est contrarié il feule aussi sur moi et parfois m’attaque au niveau des mollets. Je suis parfois obligée de le confier à une amie quand je dois m’absenter plus de deux jours et il est très agressif. Quand je peux je demande à quelqu’un de dormir chez moi et c’est un peu mieux.

Pourquoi a t-il ce comportement agressif parfois et soudain ? Qu’est ce qu’il n’aime pas ? A-t-il peur que je l’abandonne ? Je vis avec Gus et mon fils Marin de 15 mois, ils sont tout pour moi. J’aimerais qu’il comprenne que lorsque je le laisse c’est parce que je ne peux faire autrement et que je sais qu’il sera malheureux avec les trajets ou le lieu où on ira.

Je voudrais qu’il sache que depuis qu’il est avec moi ma vie a changé en positif, il était toujours là quand je me sentais seule et quand j’ai été enceinte seule. J’aime quand je le vois être complice avec mon fils.

Comment enlever son angoisse, ses peurs et qu’il soit en confiance avec nous et les personnes de mon entourage.

Je suis désolé de te causer des tracas, et surtout de parfois réagir si brutalement. Tu es ma maman aussi, j’ai été ton premier garçon et je me dois de te protéger et de veiller sur toi et mon petit frère. Vous avez besoin de moi pour vous nettoyer énergétiquement ainsi que le lieu d’habitation. Ici il règne, comme partout, des bonnes mais aussi de mauvaises énergies et mon rôle est de les transmuter. Cela est parfois difficile et me fait porter des choses qui ne m’appartiennent pas. La réaction peut être violente et je te demande pardon, mais le stress et l’angoisse que tu ressens parfois et que tu as surtout comme avant l’arrivée du petit, je les ressens aussi. Lorsque c’est trop, je réagi mal, mais cela me permet d’évacuer ce trop-plein.

Je sais que tu m’aimes, je suis relié à toi et que tu ne m’abandonnes pas lorsque tu pars, mais je n’aime pas rester seul,  j’ai peur pour vous dès lors que vous partez, je préfère qu’on soit tous les 3 réunis et que je peux avoir un œil sur vous.

C’est bien Gustave, c’est tout à ton honneur d’être le protecteur de la famille, mais cela ne doit pas te prendre toute ton énergie et provoquer l’effet inverse lorsque tu en fais de trop.

Je dois aussi te prévenir que ta gardienne part avec ton petit frère vendredi pendant 2 semaines à la Réunion, pour le présenter à sa famille paternelle et que 2 amies Chris et Nolwenn viendront habiter avec toi pour te garder et s’occuper de toi. Elles sont douces et aimantes, tu seras en sécurité avec elles et tu ne dois pas feuler ou les attaquer. Tu ne dois pas angoisser, ta gardienne pensera tous les jours à toi, elle ne t’abandonne pas, elle ne peut pas t’emmener, le voyage, l’avion tout serait trop compliqué.

Je suis déjà au courant qu’ils vont partir, je l’ai capté depuis quelque temps et cela m’angoisse aussi car je ressens aussi son inquiétude à elle. Elle a peur de faire ce voyage même si elle sait que c’est nécessaire pour mon petit frère de connaître sa famille, et moi je vais me sentir bien seul, ils vont me manquer.

Ça passera vite, le tout étant de faire un petit effort avec les 2 personnes qui vont prendre soin de toi.

Dis-lui que j’ai compris le message.

Tes gardiens aimeraient savoir comment tu te sens ?

Souvent épuisée, lasse de ces crises, au bout du rouleau et lorsqu’elles sont derrière moi, de nouveau pleine d’entrain et envie de courir, de jouer et de m’amuser comme les autres.

Peux-tu me dire les raisons de ces crises rapprochées, sais-tu pourquoi ? Qu’est ce qui les génère ?

Pas vraiment, mais il faudrait songer à re-nettoyer le lieu, ici il n’y a pas que de bonnes énergies, et des choses nouvelles et pas forcément bénéfiques pour moi et mes congénères se sont installées. Je me suis sentie moins protégée ces dernières semaines et comme je suis fragile, cela a suffi pour amplifier mes problèmes de santé. Je ne ressens pas particulièrement plus de peurs et d’angoisses en ce moment, non, cela n’est pas lié à l’émotionnel bien au contraire et heureusement, car ça pourrait être pire.

Demain ta gardienne t’emmènera pour un examen bien particulier, sois rassurée, tu n’as pas besoin d’avoir peur. C’est dans le but de te trouver une nouvelle voie thérapeutique pour t’aider à aller mieux.

Même si cela me crée du stress, oui j’ai envie et besoin qu’on m’aide, ces crises m’épuisent et je mets de plus en plus de temps à récupérer, et que voilà une nouvelle… !

Dis-leur merci, je les aime très fort.

Ta gardienne souhaite savoir comment tu te sens Stella et si tu souffres des yeux ? Si tu vois encore un peu de ton œil droit, le gauche ayant déjà été opéré ?

J’ai des douleurs dans tout le corps, dans l’arrière-train, parfois assez lancinants, et je ressens une pression dans la tête. Je ne vois pour ainsi dire plus rien, encore quelques ombres et la lumière très vive (soleil) me fait mal à cet œil, cela me dérange beaucoup.

Souhaites-tu qu’on t’enlève cet œil comme l’a suggéré le véto ?

Oui je serais plus tranquille, mais je n’ai pas tellement envie de rester chez le vétérinaire.

Sais-tu si ces problèmes aux yeux sont génétiques, ou font suite à des chocs émotionnels et lesquels ?

Je ne peux répondre à cette question. J’ai souffert et je me suis sentie abandonnée lorsque ma première gardienne est décédée, la maladie de la mamie m’a aussi perturbée, mais je ne saurais dire si c’est la raison de mes problèmes aux yeux.

Je me sens aimée, très aimée et je suis heureuse avec ma nouvelle gardienne. Dis-lui merci de s’occuper autant de moi, pour sa patience et son amour. Moi aussi je l’aime et je fais avec mon œil, même si les sensations que je ressens parfois sont très désagréables.

Aimerais-tu qu’un ostéopathe te fasse un soin pour tes problèmes lombaires et la colonne ?

Oui si cela peut me soulager, bien sûr que j’aimerais qu’on m’aide et me soulage. Je ne peux voir, mais je peux sentir et ressentir.

Pour moi, malgré les soucis de santé que j’ai, la vie est belle. Même si j’avance sur mon chemin à l’aveugle, je me sens bien dans mon cœur et mon esprit.

Comment te sens-tu Misti ?

Je me sens fatiguée, oppressée, je ressens des douleurs dans le dos et la poitrine. Je ne suis plus souvent dans mon corps, ce qui me permet de supporter le mal. Dis-lui que je suis sur mon chemin et que je prépare mon départ. Je l’aime et je sais qu’elle m’aime et que lorsque la souffrance sera trop vive, j’aimerais qu’elle m’aide à partir.

Je sais que c’est un choix difficile pour elle et si j’y arrive, je voudrais partir à mon rythme. Mais si ça devient trop difficile, je lui en serais éternellement reconnaissante de m’avoir aidée à partir. Ce sera un acte d’amour pour moi et je lui dis merci pour tout et pour toutes ces années de pur bonheur.

Ta gardienne me charge de te dire qu’ils t’aiment de tout leur cœur, tu fais partie intégrante de la famille et qu’ils ne t’abandonneront jamais. Tu n’es pas en manque d’amour et tu finiras la vie avec eux.

Oui c’est vrai que je ne suis pas en manque d’amour avec eux. C’est vrai que je ne manque de rien, que je suis heureux avec eux bien que l’absence de mon gardien me rappelle toujours et encore de mauvais souvenirs. Ses absences sont longues et j’ai parfois peur qu’il ne rentre plus. Cela réveille des mémoires que j’ai du mal à évacuer.

Tu n’as plus rien à craindre avec eux Eliot, ils t’aiment de toutes leurs forces et ils feront tout pour toi, pour te rendre heureux et épanoui.

Dis-leur merci pour tout cet amour qu’ils me donnent, dis-leur merci pour tout ce qu’ils font pour moi. Dis-leur que je les aime aussi. C’est depuis qu’ils m’ont adopté que je sais ce que c’est que d’avoir un foyer et une famille qui m’aime. Dis-leur de ne pas m’en vouloir et de ne surtout pas croire que mon comportement est de l’ingratitude, j’en suis désolé, ce n’est pas de ma faute, je n’ai tout simplement pas l’habitude de côtoyer des congénères.

Les promenades que je connaissais avant n’étaient qu’une sortie « pipis/cacas » et je n’avais pas l’occasion de croiser et de fréquenter d’autres chiens. La seule chose qu’on m’a apprise c’est d’obéir à la maison. Mais les stimuli à l’extérieur étaient quasi inexistants.

Les chiens de la rue me posent problème et la vie au dehors en général. J’ai des peurs, du stress, des angoisses et j’agresse pour me et vous protéger.

Je suis désolé si cela vous crée des soucis, ce n’est pas volontaire, c’est de la peur, beaucoup de peurs et je n’arrive plus à me contrôler, je ne maitrise plus la situation.

Mes bobos sont des bobos dû à l’âge et mon corps est fatigué, mes problèmes de respiration et de peau sont en relation avec les difficultés que j’ai rencontrées pendant toutes ces années à cause des peurs, difficultés à nous défendre à nous protéger face au monde extérieur, face aux agressions éventuelles. Cela me fragilise et me rend vulnérable.

J’ai un message de la part de ta gardienne, Chabin :

« Chabin nous t’aimons et tu fais partie de la famille même si parfois ton maître G…..  te gronde, ne stresse pas tu es dans ton environnement et chez toi. Tu es en sécurité en notre absence et on ne t’abandonne pas. Sois sage tout se passera bien. On t’aime très fort. »

J’ai bien compris qu’il se passait quelque chose et que tu es à la fois contente de partir et à la fois me laisser seul te pose problème et te culpabilise. Je l’ai capté et cela me perturbe car tu n’es pas bien et moi non plus. C’est compliqué et ça le sera encore plus lorsque tu seras absente.

Moi aussi je t’aime et tu vas me manquer. Je n’aime pas lorsque tu n’es pas là, et je n’aime pas rester seul. Je sais que vous ne m’abandonnez pas, que je suis chez moi et que j’ai ma place avec vous, que je compte beaucoup pour vous, même si parfois il manque de patience.

Dis-lui que je suis ton petit garçon et comme tous les petits garçons, je fais parfois des bêtises (griffures) et j’en suis désolé.

Moi aussi je vais devoir faire preuve de patience et cela me fait peur, même si je sais que vous allez revenir, je ne peux m’empêcher d’avoir du stress et des angoisses.

Reviens-moi très vite.

Ta gardienne me charge d’un message pour toi, mais a aussi une question à te poser :

Le seul message que je pourrais lui transmettre est que bien sûr nous l’aimons toujours autant, quel que soit le nombre de chats, ils sont tous particuliers dans nos cœurs et que cela nous soucie qu’il se comporte comme cela…Et ma question : pourquoi se comporte-t-il ainsi avec Neko alors qu’il Ne s’est jamais comporté de la sorte avec les chats arrivés après lui ???

Mea culpa, je sais qu’ils m’aiment toujours autant, que l’arrivée de cette bête n’a rien changé dans leur amour pour moi. Ce n’est pas de la jalousie que je ressens vis-à-vis de lui, je ne le considère absolument pas comme un rival, mais il est faible, il a un taux vibratoire très bas et attire à lui des énergies du bas astral. Cela me déplaît et me contrarie pour vous et tous les autres compagnons.

J’essaye d’aller vers lui pour le faire réagir, mais c’est encore pire, il se cache, il a peur de moi et plus il a peur, plus il capte et absorbe ces mauvaises énergies et plus moi ça me stresse et je l’agresse pour les faire fuir.

Mais c’est aussi pour vous montrer qu’il y a un problème, qu’il n’arrive pas à s’auto-nettoyer et que c’est malsain pour tous. Je suis navré pour lui, mais je ne peux pas l’accepter et encore moins l’aimer dans cet état, et le courser et lui faire peur c’est l’envoyer sous les meubles pour se cacher.

Ta gardienne me demande de te transmettre des messages et te poser quelques questions :

Concernant la communication, j’aimerais que vous lui disiez tout d’abord que je l’aime au plus profondément de mon être, comme un fils, comme un frère… et que le perdre sera pour moi une épreuve que je surmonterai difficilement..

Demandez-lui s’il peut m’aider à sa façon à m’y préparer au mieux et à accepter plus facilement et avec moins de souffrances son départ quand celui-ci arrivera.

Dites-lui que dans tous les cas, s’il décide de partir, je respecterai sa décision et l’aiderai/accompagnerai jusqu’au bout de son souhait.

Préférerait-il une euthanasie ou bien partir naturellement ?

Demandez-lui de me prévenir quand il aura décidé de partir…

Dites-lui que je serai à ses côtés coûte que coûte, que quoi qu’il arrive je l’aimerai pour toujours et je ne l’oublierai jamais.

Concernant son état de santé : comment se sent il ? A t-il des douleurs que je pourrais soulager ? Est-ce que je peux faire quelque chose pour lui ? Pour le soulager, pour lui faire plaisir même. Demandez-lui s’il y a quelque chose que je peux faire pour lui, pour son bien.

A t-il envie que je lui prépare quelque chose en particulier à manger ?

Est-ce que je compte pour lui ?

Est ce qu’il préfère rester à la maison comme il est actuellement ou voudrait-il que je l’emmène ici avec moi pour qu’il soit à mes côtés tous les soirs ? (Je ne dors pas à la maison en ce moment)

Et enfin, dites-lui que je souhaite de tout mon cœur passer encore de longs moments avec lui et que j’espère que son départ sera le plus tard possible, qu’il n’est pas encore prêt à partir car nous avons encore de jolis moments à vivre les deux et j’ai besoin de lui…

Je sais qu’elle s’inquiète pour moi, je suis dans un âge avancé, j’ai des soucis de santé et elle a peur de me perdre. Dis-lui que moi aussi je l’aime. Je l’aime comme ma maman et je me sens être son garçon, mais comme elle le dit, aussi son frère et son confident. Dis-lui que je suis sur mon chemin, que je prépare ma transition afin qu’elle se passe le mieux possible et que si possible je la fasse à mon rythme. J’aimerais pouvoir partir tout doucement parce que c’est la loi et lui éviter de devoir avoir la dure épreuve de m’aider à partir.

Je sais qu’elle sera là et qu’elle m’accompagnera avec beaucoup d’amour. J’ai des bobos dus à mon âge, mes articulations et mon arrière train sont douloureux, ils portent le poids de mon âge, rien d’anormal à cela. J’ai aussi des problèmes pour respirer et ressens parfois une forte oppression dans la poitrine, mais j’arrive à gérer sans trop de difficultés. Et si mon état devait s’aggraver et que je suis en souffrance, je sais que je peux te faire confiance et que tu prendras la décision de m’aider à partir, que tu le feras par amour pour moi.

Je ne manque de rien, je n’ai jamais manqué de rien, j’ai eu de la chance de vivre en harmonie avec toi même si la vie ne t’as pas toujours épargnée. Je suis à tes côtés pour t’apprendre le détachement affectif et t’aider à aimer sans dépendance ni co-dépendance vis-à-vis de l’autre.

Ma mission arrive à terme, mais il y a encore un peu de travail à faire. Sois rassurée, ce n’est pas pour demain, mais tu l’as bien compris, je prépare mon départ. Et j’aimerais que tu commences à t’y préparer aussi, puisque tu y songes souvent.

Au lieu de te laisser envahir par les angoisses, accepte-le dans ton cœur et ton esprit et dis-toi que la mort est un nouveau départ. Mieux je peux préparer cette transition, meilleures sont les conditions, au plus vite je pourrai me reposer et me ressourcer pour te revenir.

Toi aussi tu comptes plus que tout pour moi et lorsque le moment sera venu, je n’espère partir que quelque temps afin de pouvoir te revenir dans un corps physique en pleine forme. Nous avons cette chance, nous les animaux, de vous retrouver très vite. Même si ça ne fait pas partie de tes croyances, accepte-le, c’est la réalité.

Si tu me prends par les sentiments concernant la nourriture, un peu de thon de temps à autre me ferait plaisir (il m’a montré des yeux pétillants et la moustache qui frémissait). Moi aussi je souhaite encore passer du temps avec toi, moi aussi je souhaite prendre plus de temps pour préparer cette transition, et si tu me poses la question, je vais te répondre que j’aime que tu restes dormir avec moi, mais je sais aussi que tu as besoin de vivre ailleurs, alors ne culpabilises pas et vis ce que tu dois vivre.

Oui j’aimerais venir avec toi, mais je crains que ce soit inconfortable pour ma santé, ça reste à vérifier !

De passer les soirées avec toi est un vrai plaisir et peut-être que mon corps acceptera sans problème de faire cet effort. Je t’aime et je n’aime pas rester seul.

Ta gardienne me charge d’un message pour toi :

Miel tu es adorable avec nous et les gens qui n’ont pas peur de toi. Tu as fait de gros progrès à la maison et en ville auxquels on est très sensibles. Tu réagis beaucoup moins au bruit, aux voitures qui passent, tu laisses et passes à autre chose. C’est toujours compliqué avec les autres chiens. Il faut que tu saches que si ça se passait mieux tu pourrais venir plus fréquemment avec nous et largo. Et on ferait pleins d’autres choses ensemble. Nous t’aimons beaucoup. Mais parfois on se demande si on est la bonne famille pour toi ?! Si tu ne serais pas mieux ailleurs, à faire autre chose. Malgré tout l’amour et l’attention qu’on te porte, ce n’est pas la vie qu’on espérait pour toi, pour nous, ainsi que pour tous les autres animaux de la famille. On t’aime ma popette !

Moi aussi je les aime et je m’inquiète, je suis chez moi ici et je n’ai pas envie de partir dans une autre famille. Je suis désolée si je leur crée des tracas et des soucis, ce n’est pas volontaire de ma part, c’est spontané.

Cela stresse beaucoup ta gardienne car ton agressivité et les aboiements leur occasionnent des soucis avec le voisinage.

Peux-tu répondre à ses questions :

Quelle est l’origine de son agressivité envers les chiens ? Et  envers certains humains  (adultes et enfants) ? Pourquoi est-elle agressive ? Peut-elle l’être moins ? Est-ce pour protéger ? Préfère-t-elle être l’intérieur de la maison plutôt dehors quand on est pas là ? Se sent elle en sécurité en laisse (car elle est moins réactive en laisse à la maison) ? Toutes questions que vous penserez utiles…

Pourquoi fugue-t-elle ? Où va-t-elle ?

Je suis dans le fond assez craintive, j’ai peur et je veux me et vous protéger. Lorsque j’aboie et grogne, c’est pour nous protéger et pour garder la maîtrise sur le lieu, cela tient les intrus ou les gens et les animaux mal intentionnés à l’écart. Je suis aux aguets, constamment sur le qui-vive et je réagis vivement à tout bruit ou approche. Cela me stresse et me crée des angoisses. Je ne me sens pas plus en sécurité lorsque je suis en laisse, mais je me sens moins responsable, plus limitée et mes réactions sont moins violentes.

Et lorsque je fugue ce n’est pas pour partir de chez eux, c’est parce que j’ai besoin de courir, me dépenser et me décharger des énergies qui ne m’appartiennent pas. Etre à l’affut de tout bruit, passage, est stressant et me met les nerfs à dure épreuve. Lorsque je prends la poudre d’escampette, je me sens libre, déchargée de toute mission, de tout rôle de protection, de toute surveillance et stress que mon comportement peut susciter. Je ne vais pas très loin, je pars me ressourcer et creuser la terre. Cela me calme et me détend.

Danette, ta gardienne me charge d’un message pour toi et souhaite te poser quelques questions :

Danette  ma belle  je m’inquiète pour toi et ta santé. Je te sens moins en forme et je voudrais t’aider c’est pourquoi j’ai fait appel à Christiane en qui j’ai confiance.

Je sais que tu vieillis, tu as environ 32 ans et que ta vie avant n’a pas été facile. Christiane va faire un soin et cela va t’aider.

 Tu es arrivée chez nous en accueil il y a 7 ans en petite forme et tu t’es requinquée et  puis je n’ai pas pu te laisser partir en 2012 malgré que Laurent ne soit pas d’accord.  Nos liens se sont renforcés de plus en plus et encore plus en 2016 quand tu es tombée gravement malade et que tu ne te levais plus seule au début. Et là je t’aidais à te relever, tu es une vrai battante mon ange. 

 Tu es le premier âne dans ma vie et quel bonheur de t’avoir auprès de moi, même si parfois je râle car tu fais tout tes besoins dans ta cabane. 

C’est fou cet amour que j’ai pour toi et aussi pour ton copain le bouc.  Nos séances de brossage avec Lupin qui se colle contre toi. De magnifiques moments forts.

  D’ailleurs à ce propos Danette, toi  comment ressent tu les choses, as-tu des choses à me dire profite en ma belle. 

 Comment te sens-tu physiquement.

 Ta vie avec Lupin  un bouc qui semble très attaché à toi. 

 Un copain âne ne te manque pas trop

 Ta vie auprès de nous et mes soins te conviennent ils.

 Est tu heureuse.

 Sur notre rencontre et bout de chemin ensemble

 Et je recherche un endroit ailleurs pour nous. Est tu partante ma belle. 

Je suis très heureuse d’avoir cet échange avec Christiane, depuis tellement longtemps que j’espérais pouvoir un jour te dire ce que j’ai sur le cœur et te faire comprendre que mon arrivée chez toi n’est pas un hasard. Merci pour ce merveilleux message d’amour, merci pour tes bons soins et ton amour et empathie pour une si vieille ânesse.

Moi aussi je t’aime et j’adore mes compagnons. Le bouc et moi sommes reliés spirituellement à toi, je pense que tu l’as compris. En tous les cas tu l’as ressenti et tu sais que ma présence à tes côtés (même si ma santé physique n’est plus au top et que j’ai besoin de toi au quotidien) est une présence qui vibre sur un autre plan.

Je suis là pour t’apporter de l’aide et de la protection, je veille en effet sur toi comme le ferait un ange et je suis chargée de t’élever sur le plan spirituel. Tu es en train de mettre des choses en place pour changer de vie et j’espère pouvoir encore t’accompagner un petit bout de chemin pour t’aider à changer de plan et l’élévation de ton âme.

Le bouc fait un travail similaire, mais il essaye et se charger de te centrer dans le présent, dans le ici et maintenant afin que cette montée se fasse en douceur. Tu as observé qu’il se passait quelque chose, que des changements se profilent et je suis très contente pour toi.

Physiquement je me sens un peu fatiguée, un humain te dirait j’ai l’âge de mes artères… J’ai vécu une vie un peu difficile avant de venir chez toi avec des humains qui n’avaient absolument pas la volonté d’évoluer et aucune ouverture d’esprit. Pas d’empathie ni de compassion et j’espère que l’univers les rendra meilleurs.

Te concernant, j’ai rempli quasiment ma mission et ma vie ici est une vie de princesse. Mea culpa pour les détritus que je laisse dans ma cabane, mais je remercie chaque jour le ciel de pouvoir encore en laisser. Cela n’excuse en rien la malpropreté et j’en suis désolée pour toi.

Je me sens très bien en votre compagnie et ne suis absolument pas en manque d’un congénère. Lupin le remplace bien au-delà de ce qu’il pourrait m’apporter. Il vibre sur le même plan que moi et nous sommes très complices.

Continue ton travail, tu es une belle âme et je suis fière de l’épanouissement qui s’en dégage. L’univers te guidera pour une vie heureuse, remplie d’amour et tu trouveras la paix dans ton cœur et ton esprit.

Merci pour tout ce que tu fais pour nous, ce ne sera qu’un juste retour pour toi.

Ta gardienne s’inquiète beaucoup pour ta santé physique et émotionnelle. Elle me charge de te transmettre un message et te poser quelques questions :

1- Comment te sens-tu physiquement (douleur à la patte ou ailleurs, fatigue …) et au niveau émotionnel ? (tristesse, colère, peur de quelque chose… ou rien de tout ça ?) si oui : est-ce que tu connais la cause de ton problème ?

2 – Que penses-tu de ta vie maintenant dans notre nouveau lieu de vie. Est-ce que la pleine nature autour de notre ancienne maison de manque ?

3- Quel message essaies-tu de me transmettre à mon sujet ou à ton sujet en ce moment ? Quel cap ai-je à franchir/ blocage à dépasser ?

Message général : je la remercie pour tout le travail de transmutation des énergies qu’elle effectue pour moi. Sa présence à mes côtés est une grande aide et ses messages me guident pour progresser. Je lui envoie (comme d’hab) plein d’énergie d’amour, de paix et de joie.

Dis-lui de ne pas s’inquiéter pour moi, c’est vrai que je traîne un peu ma vie, Milka me manque et j’aimerais bien qu’elle nous revienne. Notre ancienne maison n’était pas zen et je suis heureuse d’en être partie bien que l’environnement me manque. Physiquement je me sens parfois lasse et déprimée, mais c’est normal, j’ai porté longtemps le poids d’énergies qui ne m’appartenaient pas et qui étaient très malsaines. Ce sont les images que je lui ai montrées (bête noire, chien noir très menaçant) mais ce qu’elle doit comprendre, c’est que ce n’est pas contre moi que ces entités se manifestaient, c’était contre elle.

Ma mission consiste à la protéger, à l’aider à travers la communication, à faire un profond travail de réalignement sur elle. Notre mission à nous les animaux qui sont reliés à Dieu, à la Source, est de vous aider vous les humains, de vous accompagner dans le travail que vous avez à faire sur vous-mêmes pour avancer sereinement sur votre chemin et les allers/retours que nous faisons au paradis des animaux permettent de nous ressourcer. Nous n’avons pas de lien karmique lorsque nous revenons sur le plan terrestre.

Si je suis arrivée chez elle, ce n’est pas pour une cause karmique et ce n’est pas un hasard non plus. Ses voisins m’ont cherchée au refuge mais c’est chez elle que je devais aller et c’est ce que j’ai fait. J’ai été guidée par sa grand-mère et je me devais d’être là lorsque Milka partirait pour prendre sa relève.

Elle manque de confiance en elle toujours et encore, même si elle pense avoir fait un grand chemin, elle a toujours encore du mal à aller vers la lumière. Ses pensées se tournent encore trop vers la peur et cela lui apporte des pensées négatives. Tout cela me plombe malgré que l’ambiance soit plus zen dans cette nouvelle maison.

Dis-lui que ses souffrances du passé sont encore trop présentes même si elles sont derrière elle, les mémoires sont encore présentes et l’empêchent d’être gaie (image grand’mère, secret famille) et ouverte à la tendresse, à l’amour. Lorsque ce sera naturel pour elle, ça le sera aussi pour moi. Le cap à franchir est de faire maintenant table rase du passé et sortir de sa zone de confort pour aller vers les autres. Les images agressives que je lui montrais étaient des images qu’elle avait en elle et qu’il faut maintenant supprimer et envoyer au plus profond des terres, des airs, des eaux, des feux ou des bois, là où elles doivent aller et ensemble nous pourrons avancer sur un chemin plus ensoleillé, où la lumière dominera.

Mais encore une fois, pour aimer il faut s’aimer et oser le montrer, l’exprimer, c’est la clé, la réponse à ses questions.

 Lilou, ta gardienne me charge d’un message pour toi et aimerait aussi connaître la raison de ta mésentente avec ta sœur Boubouille :

Donc je souhaite comprendre le pourquoi de leur mésentente et comment faire en sorte qu’elles se respectent, même si elles ne peuvent devenir de grandes amies… à mon grand désespoir.  Elles sont pourtant sœurs ! Aimées l’une et l’autre, sans favoritisme.  Chacune est très différente,  mais chacune est parfaite comme elle est. 

 Aussi, concernant l’arrivée d’Orson le petit Westie, pourraient-elles faire un effort à son égard et être compréhensives ? C’est un bébé qui doit apprendre et qui pour le moment est maladroit avec les chats. Il faut lui pardonner son enthousiasme débordant. Ce serait bien qu’elles adoptent un comportement détaché à son égard,  sans quoi il réagit trop vivement et je suis obligée de le punir trop souvent. 

J’ai peur qu’elles fuient leur maison et jardin, peut-être même qu’elles pensent quitter notre foyer ! ? J’en serais terriblement triste et ne me pardonnerais pas d’avoir amené Orson dans ce cas. Alors je penserai peut-être rapporter Orson à son éleveur.  Mais ce serait une terrible décision que je souhaite éviter à tout prix. Qu’elles se souviennent d’Ulysse, leur grand ami ! L’amitié avec Orson est aussi possible et pourra être comme avec Ulysse, si elles le veulent. Qu’elles en fassent un compagnon de jeu ! 

 Sinon, j’espère que Lilou et Boubouille voient combien elles sont aimées et à quel point je souhaite qu’elles soient heureuses dans leur maison avec moi et dehors… Je fais tout mon possible chaque jour pour créer un foyer harmonieux plein d’amour et que rien ne manque. 

Lilou,  ce serait bien que tu envisages d’être un peu moins farouche en général ! Et sans agressivité vis à vis de Boubouille !

Boubouille,  si tu peux faire un effort vis à vis de ta sœur Lilou ! 

 Si quelque chose, ou quelqu’un pose problème, il faut me le dire. Si je peux améliorer quelque chose ou changer quelque chose… 

 Elles sont mes princesses et le resteront quoi qu’il advienne. 

Je les aime de tout mon cœur…. 

J’espère qu’elles sont heureuses chez et avec moi et qu’elles apprécient également J………, mon compagnon ! 

Oui je sais qu’elle nous aime et que nous sommes toutes les deux ses princesses. Cela me tracasse un peu, j’aimerais être la seule, ne suis-je pas la plus jolie, d’ailleurs elle non plus n’aime pas partager. Lorsqu’elle aime elle veut être la seule, l’unique et c’est compréhensible. Moi je dois la partager avec Boubouille qui est plutôt un pot de colle et cela me dérange. Si je laisse faire, elle prendrait toute la place et à cela se rajoute maintenant cette petite terreur qui ne reste pas 2 secondes en place.

Il me terrorise tellement, il est brusque dans son tempérament. J’aimais beaucoup Ulysse, mais Orson est débordant d’énergie et me fait peur. Lorsqu’il s’approche, c’est une vraie tornade et je préfère fuir et éviter le contact avec lui.

Cela ne signifie pas que je vais partir, moi aussi je l’aime et je ne veux pas aller vivre ailleurs. J’essaye tout juste d’éviter d’être en présence de cet intrus qui perturbe bien notre équilibre. C’est déjà difficile d’avoir à accepter la présence de Boubouille, alors être confrontée à l’arrivée d’un compagnon chien qui dans son comportement n’a rien à voir avec mon ami Ulysse. Je comprends qu’il soit jeune, qu’il a besoin d’apprendre, mais cela ne lui donne pas tous les droits.

Le problème avec Boubouille, c’est que nous sommes toutes les 2 de type timbre-poste et nous avons toutes les deux pratiquement la même mission : apprendre le détachement affectif à notre gardienne. L’aider à vivre ses relations affectives sans peur, sans crainte, en toute fluidité et surtout sans trop de dépendance vis-à-vis de l’autre. Boubouille a le même rôle et cela pose problème. Nous nous marchons sur les pattes et ça crée des conflits entre nous.

Elle nous a choisis à une période de sa vie où elle avait besoin de cette énergie, elle a fait du chemin depuis et a moins besoin qu’on se charge trop de ce travail. C’est allégeant et soulageant pour nous, mais occasionne quelques désagréments entre nous. Qu’elle ne s’inquiète pas, les rapports entre frères et sœurs chez les humains ne sont pas toujours très harmonieuses non plus, ça se chamaille aussi. Moi de par ma faroucherie, je lui fais comprendre qu’elle doit se tenir à l’écart. Mais nous sommes sœurs et nous aimons quand même qu’elle ne pense pas le contraire, c’est juste qu’il faut que chacune protège son territoire.

Je ne manque de rien et je suis heureuse, je l’aime et son compagnon humain aussi, qu’elle n’ait pas de doutes à ce sujet, mais qu’elle comprenne que la vie est ce qu’elle est avec ses travers parfois et qu’elle ne peut vivre en autarcie dans son cocon familial. Il y a de l’amour, beaucoup d’amour, un trop plein d’amour dans ce foyer, le tout est de trouver un juste équilibre pour que chacun y trouve sa place et le petit dernier y trouvera aussi la sienne.

Ta gardienne me charge de communiquer avec toi pour te donner un message et te poser l’une ou l’autre question :

Donc je souhaite comprendre le pourquoi de leur mésentente et comment faire en sorte qu’elles se respectent, même si elles ne peuvent devenir de grandes amies… à mon grand désespoir.  Elles sont pourtant sœurs ! Aimées l’une et l’autre, sans favoritisme.  Chacune est très différente,  mais chacune est parfaite comme elle est. 

 Aussi, concernant l’arrivée d’Orson le petit Westie, pourraient-elles faire un effort à son égard et être compréhensives ? C’est un bébé qui doit apprendre et qui pour le moment est maladroit avec les chats. Il faut lui pardonner son enthousiasme débordant. Ce serait bien qu’elles adoptent un comportement détaché à son égard,  sans quoi il réagit trop vivement et je suis obligée de le punir trop souvent. 

J’ai peur qu’elles fuient leur maison et jardin, peut-être même qu’elles pensent quitter notre foyer ! ? J’en serais terriblement triste et ne me pardonnerais pas d’avoir amené Orson dans ce cas. Alors je penserai peut-être rapporter Orson à son éleveur.  Mais ce serait une terrible décision que je souhaite éviter à tout prix. Qu’elles se souviennent d’Ulysse, leur grand ami ! L’amitié avec Orson est aussi possible et pourra être comme avec Ulysse, si elles le veulent. Qu’elles en fassent un compagnon de jeu ! 

 Sinon, j’espère que Lilou et Boubouille voient combien elles sont aimées et à quel point je souhaite qu’elles soient heureuses dans leur maison avec moi et dehors… Je fais tout mon possible chaque jour pour créer un foyer harmonieux plein d ‘amour et que rien ne manque. 

Lilou,  ce serait bien que tu envisagées d’être un peu moins farouche en général ! Et sans agressivité vis à vis de Boubouille !

Boubouille,  si tu peux faire un effort vis à vis de ta sœur Lilou ! 

 Si quelque chose, ou quelqu’un pose problème, il faut me le dire. Si je peux améliorer quelque chose ou changer quelque chose… 

 Elles sont mes princesses et le resteront quoi qu’il advienne. 

Je les aime de tout mon cœur…. 

J’espère qu’elles sont heureuses chez et avec moi et qu’elles apprécient également J………, mon compagnon ! 

 Merci pour ton message d’amour, ce que je retiens en premier c’est que je suis aussi ta princesse. Moi je t’aime aussi et je n’avais pas de doutes, mais Lilou voudrait s’accaparer toute la place et être ta seule princesse de cœur. C’est important pour moi de l’entendre, car je suis comme toi, parfois anxieuse et j’ai besoin de vivre une vie harmonieuse avec un équilibre affectif, zen. Je suis navrée si nos conflits te créent des soucis et des tracas, mais je suis sur mes gardes, ne t’inquiète pas et je ne me laisserai pas prendre ma place. En toute sagesse, je préfère parfois me retirer, mais je n’envisage absolument pas de partir, même avec l’arrivée de cette boule d’énergie qui aboie et vient revendiquer ses droits aussi.

Je suis chez moi ici et auprès de toi et j’essaye de nettoyer le lieu pour laisser à Lilou un peu plus de travail auprès de toi, car elle se sent vite angoissée et a peur de ne plus être la privilégiée. Les raisons de nos disputes (jalousie, même mission auprès de toi) ne doivent pas t’inquiéter, nous arrivons à régler nos comptes même si ça dégénère parfois.

L’arrivée de ce petit chien nous perturbe parce qu’il va lui aussi vouloir trouver sa place parmi nous et il s’y prend un peu maladroitement, bien que ce soit naturel pour lui. Il veut jouer mais un peu trop brusquement. Il est hyperactif et a besoin de grandir. Je sais qu’il faut un peu de temps pour qu’il s’adapte et s’intègre au foyer.

Je vis le moment présent et à chaque jour ses joies et ses peines. Tout n’est pas figé, heureusement, et j’ai confiance. Je suis heureuse de vivre, ici c’est chez moi et si je ne voulais pas y rester, ça fait longtemps que je serais partie.

Dis-lui que je l’aime, c’est ma maman d’amour et qu’elle doit vivre sa vie plus légèrement avec plus de quiétude. Les êtres qu’on a aimés sont toujours présents et veillent sur nous, même s’ils ne sont plus visibles, ils peuvent toujours encore se manifester à nous et nous protéger.

Orson n’est pas Ulysse, pas encore, parce qu’elle n’a toujours pas fait le deuil de son départ, mais ce petit chenapan arrivera à prendre une grande place dans son cœur. Il a juste besoin de grandir un peu. C’est Ulysse qui le lui a envoyé, il a besoin de se reposer et se ressourcer encore un peu et lorsque ce sera le moment, elle le retrouvera.

Dis-lui de vivre le présent et pas dans le passé, ce petit chien lui apportera tout ce dont elle a besoin et l’accompagnera sur son chemin spirituel, c’est un guide.

L’énergie de ce foyer est harmonieuse, il suffit juste de remettre les choses à leur place pour y établir un équilibre. Son compagnon en fait partie, il a sa place dans la maison avec nous.

Ta gardienne aimerait connaître ta mission Noscar ?

Ma mission consiste à l’accompagner sur son chemin, à l’aider pour avancer dans la vie et surtout dans la vie professionnelle. J’ai beaucoup de mal à faire mon travail qui doit avant tout lui donner de la force et de la confiance pour réussir ses études et trouver sa voie. Seulement, tel un miroir, je lui renvoie l’image et le comportement d’un compagnon qui a peur, peur de rester seul, peur de l’abandon.

Cela lui parle, tu peux le lui dire et à sa mère aussi. Toutes les deux ont souffert du sentiment d’abandon et moi je leur renvoie cette image pour les inviter toutes les deux à se reconnecter à leur petit enfant intérieur et faire un travail qui leur permettra de réparer cette souffrance. C’est nécessaire pour pouvoir se reconnecter en toute quiétude à sa source et éliminer, supprimer tous les obstacles qui inconsciemment entravent la foi, la confiance.

C’est la raison pour laquelle tu as du mal à rester seul ? Que peut-elle faire pour t’aider à rester seul au moins de temps en temps et ce n’est jamais longtemps ?

Pour cela je dois d’abord me décharger des énergies qui lui appartiennent. Lorsqu’elle se sentira sentimentalement en confiance, elle se sentira mieux et moi aussi. Le stress, les angoisses me créent beaucoup d’anxiété et j’ai du mal à me contenir. Je suis désolé, dis-lui que je l’aime et que je ne veux pas être source de tracas supplémentaires. J’aimerais juste me sentir bien dans ma tête et mes pattes.

Boréale, ta gardienne me charge de te donner un message.

Oui j’ai bien compris ce qui se passait. Cela me rend triste pour toi et pour moi. Merci pour ton message, moi aussi je t’aime et il me sera difficile, même si cette dame est très gentille, d’être séparée de toi. Moi aussi j’ai passé des moments merveilleux avec toi, et je te dis merci de m’avoir toujours respectée et apporté le meilleur de ce que tu pouvais faire pour moi. Je comprends que tu ne peux pas me garder et je te suis tellement reconnaissante pour ton amour et ton empathie.

Je n’aime pas être attelée, je n’étais pas avec toi pour ça, et être attelée c’était pour moi une entrave, un réel obstacle car j’ai besoin de liberté, j’ai besoin de me sentir libre pour avancer. L’attelage me contrariait profondément et je me sentais fragilisée et vulnérable. Cela a ouvert la porte à des énergies qui ne m’appartiennent pas et j’en souffrais.

Je sais que tout se passera bien pour moi, que tu auras pris toutes les précautions pour, et j’espère me trouver une mission de vie auprès de cette dame. Ma présence l’aidera à avancer sur son chemin et je souhaite que la force et la confiance que je t’ai permises d’acquérir t’accompagneront sur ton chemin à toi.

Je ne t’oublierai pas, tu resteras dans mon cœur, je t’aime.

Ta gardienne a un message pour toi et aimerait que tu répondes à ses questions, acceptes-tu Filou ?

Moi aussi je l’aime et je suis très heureux avec elle, même si j’ai des grands moments de stress et d’angoisse. C’est ma gardienne, je l’adore et je suis chargé de la nettoyer énergétiquement. Mon rôle auprès d’elle consiste à la débarrasser de toutes les énergies qui ne lui appartiennent pas et cela me pose parfois problème. Ce n’est pas toujours facile, surtout après une journée de travail où stress et agitation se cumulent.

Je n’aime pas rester seul, je sais qu’à son retour je vais avoir un peu de difficulté pour transmuter tout le négatif et purifier et harmoniser la maison. Je suis un chat de type nettoyeur, mais aussi très câlin et affectueux et lorsque je dors au-dessus de sa tête, c’est pour la protéger des entités maléfiques qui pourraient lui pomper son énergie, car la nuit vous rend toujours plus vulnérables vous les humains.

Lorsque je l’attaque, je ne suis pas moi, c’est une force incontrôlable qui me pousse et en même temps cela me libère. Je me sens mieux et moins oppressé après.  J’ai aussi des peurs, oui je sais que c’est complètement injustifié, mais la peur de l’abandon est ancrée dans mes mémoires et lorsque je me sens fragilisé, elle ressurgit.

J’ai des bobos liés à mon âge, mais rien d’insupportable, qu’elle ne s’inquiète pas. Dis-lui que si elle peut faire quelque chose pour moi mais aussi pour eux, c’est de procéder à un nettoyage de la maison, elle en ressentira immédiatement le mieux-être.

Dis-lui aussi que j’adore ses petites filles parce que je sais qu’elle les aime, mais que les enfants surtout les petits enfants sont source de stress pour les animaux. Je n’aime pas les cris et les pleurs et je préfère les voir partir qu’arriver. Je suis désolé, cela n’a rien à voir avec les petites chéries, ce n’est pas de la jalousie ou de la possessivité, c’est tout simplement pareil avec tous les enfants.

Dis-lui qu’elle doit un peu plus penser à elle et son bien-être. Elle a tendance à s’oublier, elle a son activité et a un peu de mal à gérer tout ça. Souvent elle n’est pas centrée dans le ici et maintenant et c’est bien dommage, cela amplifie mon travail et ma mission auprès d’elle.

Diesel, ta gardienne m’envoie vers toi, elle aimerait que tu répondes à ses questions, es-tu d’accord ?

Oui bien sûr, je suis heureux de pouvoir le faire, car tout ne va pas bien ici et je peux enfin le dire à quelqu’un, en plus à quelqu’un qui peut le comprendre et leur expliquer la situation.

Mes questionnements pour diesel

-sa relation avec la nourriture de table, pourquoi son obsession ?

– a t’il mal quelque part, si oui qu’est-ce qu’on pourrait faire pour lui faciliter la tâche?

– sa mission avec nous

-notre plus gros questionnement est face au fait qu’il jappe agressivement envers les gens qui arrivent à la maison et ça même s’il les connaît. Et c’est même aller à ce qu’il morde 2 personnes. Nous ne voulons pas nous en débarrasser donc nous voulons l’aider à ce qu’il se sente bien et en sécurité. On ne veut pas qu’il sente le besoin de nous protéger. Que pouvons-nous faire pour lui?

– on dirait qu’il se sent toujours triste ou qu’il s’ennuie, même si on arrive d’une promenade ou jouer dehors.

-pourquoi n’est-il pas capable de se relaxer juste profiter du moment.

-et s’il y a quoique ce soit qu’il aimerait nous dire pour l’aider à améliorer sa vie et notre relation avec lui. Et que nous sommes plus qu’heureux de l’avoir dans notre vie.

Je suis un chien au tempérament très très anxieux et je suis constamment sur mes gardes. J’ai beaucoup manqué dans la vie passée et ces angoisses continuent de resurgir au quotidien. C’est vrai que la nourriture m’obsède, mais c’est normal, je n’ai pas toujours mangé à ma faim.

C’est vrai que je suis agressif, je l’ai été avant et avec eux je me dois de les protéger contre tout et tous. La maison est un lieu privilégié et n’y rentrent que les gens bien intentionnés. Je ne veux pas dire par là que les personnes que j’ai attrapées ne l’étaient pas, mais elles ne m’aiment pas, je les dérange et cela je le ressens au plus profond de moi-même, jusque dans mes viscères et je n’arrive plus à me contrôler. Je sors de mon corps et je pète en quelque sorte un câble et je mords.

J’en suis désolé, je ne veux pas être séparé d’eux et je sais que mon comportement n’est pas digne, que je manque de respect, mais dans ces moments-là, le stress, les peurs me rendent fragile et vulnérable. Des énergies malveillantes s’accrochent à moi et j’attaque.

As-tu mal quelque part Diesel ?

Non je ne ressens aucune douleur physique, juste une forte tension qui monte en moi et des pressions dans le crâne. Après la crise ça passe, mais au moment présent ce n’est pas moi et mon attitude est déplorable, je le sais. J’ai beaucoup de mal à rester dans le présent, dans le ici et maintenant, j’ai souvent des coups de chaud et je sors de mon corps, je fais des allers/retours. Difficile dans ces conditions de se relaxer.

Cela me rend triste, je ne m’ennuie pas, c’est plus un mal-être que j’exprime lorsqu’ils me sentent triste. Ces peurs, ces angoisses perpétuelles de manquer, de ne pas être à la hauteur et de les protéger, ce qui est quand même mon rôle premier, me pourrissent la vie et la leur aussi.

Ma mission auprès de ma gardienne consiste justement à la protéger contre elle-même, à veiller à ce qu’elle vive le mieux possible et qu’elle prenne les bonnes décisions, celles qui s’avèrent justes et efficaces pour elle et pour la famille. Et voilà que je mets en place un système de surprotection avec l’effet tout à fait inverse. Au lieu de l’aider à avancer sur son chemin, je me positionne comme un obstacle pour elle et en rajoute à sa peine.

Peut-être que je lui renvoie simplement ce miroir qu’elle ne veut voir ? Dis-lui que je l’aime, je les aime tous et que j’ai besoin de me sentir, tout comme elle, en sécurité pour être bien et en confiance.

Ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime beaucoup et qu’elle est désolée si elle te crie dessus, mais tu miaules beaucoup et elle est épuisée. Que peux-tu me dire à ce sujet ?

Que moi aussi je suis désolée de la fatiguer et lui rendre la vie difficile, ce n’est pas mon but. Je suis là pour la nettoyer énergétiquement, lui supprimer toutes les énergies qu’elle porte et ne lui appartiennent pas et ce n’est pas simple pour moi en ce moment. Elle a du stress et des angoisses, et lorsqu’elle rentre, elle est chargée physiquement et se décharge grâce à moi, mais c’est difficile pour moi de tout transmuter.

Le lieu et elle mériteraient un sérieux nettoyage. Il y a des nouvelles énergies qui arrivent tous les jours et cela véhicule des hauts et des bas, et nous les animaux sommes confrontés à faire un travail de plus en plus important et continu.

Pour un animal comme moi, qui a été trop tôt séparé de sa maman et rencontre déjà des difficultés au quotidien, car souvent pas ancrée correctement dans mes pattes, la tâche est rude. De plus ma mission consiste à lui apprendre le détachement affectif, et en ce moment, elle a tout faux. Elle a des peurs, des angoisses et moi ça me stresse et mes miaulements se manifestent davantage pour le lui faire comprendre.

Je suis navrée si cela rajoute à son état de stress et la fatigue, mais il est nécessaire que je l’exprime. J’ai moi aussi besoin de me débarrasser du trop-plein.

Dis-lui de s’ancrer, elle ne vit pas le moment présent, dans le ici et maintenant, et cela génère chez elle de la fatigue, de la nervosité et un grand manque de patience. Lorsqu’elle me crie dessus, elle se fait du mal et attire sur elle et sur le territoire des énergies mauvaises et malveillantes. Et chez moi elle provoque l’effet inverse et accroit mes miaulements.

Je l’aime et je suis là pour elle, pour l’aider dans sa vie de tous les jours et non l’inverse. Je sais que lorsque je m’exprime de trop, quand c’est trop fort ou trop insistant, ça l’exaspère et elle réagit violemment, mais j’ai moi aussi besoin de me libérer et depuis toute petite miauler m’aide à relâcher la pression et soulage mon système digestif.

Titou, ton gardien me dit que depuis peu tu agresses Ti Coeur et ce sans raison. Ti Cœur avec qui tu as toujours joué, auprès de qui tu étais toujours collé, et qui ne se laisse pas faire, il devient méfiant et répond à tes agressions. Lorsque la crise est passée, tu veux à nouveau jouer avec lui, mais ce dernier est désormais de plus en plus réticent. Que se passe-t-il Titou ? Pourquoi ces attaques et ces grognements contre Ti Cœur ?

Je ne peux pas bien l’expliquer, cela me prend, j’ai des pressions dans la tête et je l’attaque pour m’en débarrasser. Je me sens comme habité par des énergies qui ne m’appartiennent pas, ça arrive comme des pulsions et je ne suis plus moi-même. Ça me rend triste et malheureux, je l’aime mon compagnon, il m’a accueilli chez vous avec beaucoup de respect et son amour conjugué au vôtre m’a aidé à oublier mes angoisses et mes peurs.

Les peurs de quoi ou de qui Titou ?

La peur de l’abandon, me retrouver seul dans la rue, à errer le ventre vide qui crie famine et espère trouver une bonne âme qui vous donne un peu de nourriture. C’est difficile de se retrouver d’un jour à l’autre dans la rue, de comprendre que ton gardien t’a lâchement abandonné parce que tu es devenu une charge pour lui et que plus jamais il ne reviendra te chercher.

C’est difficile de trouver à manger et il faut s’armer de courage pour se défendre contre les congénères qui sont plus forts que toi.

J’ai eu de la chance de vous avoir trouvé, que vous m’avez donné un foyer chaleureux, rempli d’amour et que Ti Cœur m’a accepté et considéré comme son frère. Je suis heureux et j’ai une belle vie depuis que vous m’avez adopté et je ne comprends pas ce qui m’arrive, je me sens comme poussé par une force maléfique, j’ai des bourdonnements dans le crâne et je vois du noir, cela me rappelle les peurs de la rue et j’attaque Ti Cœur, j’ai l’impression qu’il me veut du mal et je réagis.

Dès que ce moment de folie est passé, je suis triste et malheureux. Je me sens comme vidé et j’ai besoin de me réfugier et de jouer avec Ti Cœur pour l’oublier, mais je vois bien qu’il n’est pas d’accord, que lui aussi a peur de moi et de mes réactions.

Aidez-moi, je vous aime tous et ne veux pas me retrouver de nouveau dans la rue.

Ne t’inquiète pas Titou, ils ont fait appel à moi pour vous venir en aide et on trouvera une solution pour que tout redevienne comme avant.

Ta gardienne m’envoie vers toi Rouky pour un grand message, mais aussi pour quelques questions :

Mon Rouky, mon petit cœur d’amour , je pense que tu sais à quel point je t’aime et que tout le monde à la maison papa et les 3 enfants nous t’aimons…

Nous t’avons vu naître toi et tes 5 frères et sœurs avec Naim le plus jeune des enfants et nous avons passé une partie de la nuit avec ta maman minette qui avait décidé de vous mettre au monde dans sa chambre dans un coin pratiquement inaccessible .

Tu es unique , et déjà tout tout petit tu te différenciais, tu mettais ton cou en arrière lorsqu’on te portait pour avoir des Bisous dans le cou, tu as la bougeotte et toujours à l’affut d’un objet pour jouer, tu peux jouer des heures avec tes petites pipettes et tu nous fait rire sauf la nuit ou tu réveilles tout le monde, mais ce n’est pas grave car tu es si gentil si doux et tu rayonne par ton amour dans cette maison.

ET puis tu es très propre jamais un pipi hors de la litière et tu es le seul de la maison a l’utiliser et je t’en remercie. 


Mon Amour je t’aime tant , je pense que tu vois que je suis triste ainsi que tous dans la maison du départ de Bezotin ton petit frère jumeaux noir que j’aimais tant aussi comme vous tous mais nous sommes aussi triste pour toi car nous sentons ta tristesse face à l’absence de ton petit frère Bezotin .


Il nous manque beaucoup , et je suis tellement désolée pour toi car je sais que tu l’aimais aussi ton Bezotin, comme Tigrou ton jumeau roux qui est parti aussi il y a 6 mois dans les mêmes conditions que lui.

Je comprends que vous aimez jouer dehors, parcourir le jardin sentir l’herbe, les fleurs, chasser les souris les oiseaux, jouer avec les abeilles grimper aux arbres, le problème c’est que votre insouciance vous fait parfois sortir du territoire de notre jardin. 


Sorti de ce territoire il y a de grave danger pour vous dont vous ne soupçonnez pas, il y a devant la maison la route et les voitures qui en 1 secondes peuvent vous tuer, il y a les choses que vous pouvez trouver à manger et qui peuvent vous empoisonner, les gens mal intentionnés qui n’aiment pas les animaux et surtout dans notre cas côté jardin les gros chiens qui tuent les chats lorsqu’ils s’aventurent sur leur territoire.


Tu dois savoir que dès que tu franchis un mur dans notre jardin tu n’es plus chez toi, plus chez nous, mais sur le territoire des autres et il y a du danger.

Même seulement en longeant notre mur en équilibre comme vous le faites si souvent il y a danger car le chien peut monter sur le mur et vous attraper.


Tu vois mon Rouky , c’est ce qui est arrivé a Bezotin la semaine dernière il s’est aventuré derrière la limite de notre mur donc chez le voisin et c’est fait attraper par le gros chien, qui la tué, de la même manière qu’il a tué Tigrou.

Derrière le mur de droite là où il y a le barbecue (cheminée) il y a un gros chien très dangereux  qui se trouve dehors jour et nuit et un autre derrière le mur de gauche mais qui se trouve de temps en temps dehors mais le danger est là quand même.

Le seul territoire ou le danger est moindre se trouve tout droit au fond du jardin ou il y a le grand bâtiment (garage) car de l’autre côté du mur c’est un terrain vague plein d’objets au sol qui donne sur la falaise ou il y a de l’eau (mer) 

C’est là que tu es allé hier quand papa ta sorti pour te mettre dans la petite maison des chats et que tu as réussi à sortir.


Depuis ce qui est arrivé à Bezotin j’ai très peur pour toi, que tu ne fasse pas attention, et qu’il t’arrive le même sort que tes petits frères, et c’est la raison pour laquelle je ne veux pas que tu sortes dans le jardin, je veux que tu comprennes que ce n’est pas contre toi , mais que je t’aime tellement que je ne veux pas te perdre et encore moins de cette manière qui est très violente et traumatisante pour tout le monde.


Par le biais de Christiane qui communique avec les animaux et qui les aime , j’aimerais que tu me donnes ton point de vue sur ce que je te dis et si tu comprends ce que je veux te dire.

– J’aimerais aussi savoir s’il est possible pour toi de ne pas sortir du jardin ? et surtout le mur qui se trouve sur le côté droit lorsqu’on sort de la maison ou il y a le barbecue ( cheminée)  , car c’est derrière tout le long de ce mur que ce trouve le gros chien qui tue, d’ailleurs tu dois l’entendre souvent aboyer .

l’idéal pour nous serais que tu restes uniquement dans le jardin, il est très grand il y a des arbres des oiseaux, des jouets, il y a nous et des coins pour vous reposer une cabane spécialement pour vous, il y a tout ce qu’il faut pour que vous vous y sentiez bien et s’ il le faut je suis prête à y rajouter ce que tu veux ;


J’aimerais aussi te parler de la stérilisation, et te demander si tu serais d’accord d’être stérilisé ? Car cela pourrait diminuer tes pulsions à sortir du jardin. 

Au fond je ne suis pas pour la stérilisation car je la trouve un peu être déplaisante pour vous les chats, mais si tu es d’accord je suis prête à le faire pour te protéger.

Tu n’es jamais allé chez le vétérinaire car je t’ai toujours soigné avec succès avec des plantes et des soins énergétiques mais pour cette stérilisation nous serons obligé, si tu le veux bien je t’emmènerais avec bézo ton grand frère pour que vous ne soyez pas seul si lui aussi est d’accord.

Nous avons stérilisé ta maman Minette par obligation pour ne plus qu’elle ait de petits car c’est beaucoup de responsabilité.

– Je souhaiterais aussi savoir quelle est ta mission envers l’un d’entre nous et envers lequel et ce que tu es venu accomplir ?

-J’aimerais aussi que tu me dises ce que tu souhaiterais en plus pour ton bien être ?( nourriture, coin de repos) et si il te manque quelque chose , ou si quelque chose te dérange, je ferais tout mon possible pour t’apporter ce que tu désire.


Voilà mon Rouky sache que tu nous apportes énormément d’amour et de bonheur et que nous tenons tous énormément à toi, je t’aime de tout mon cœur et je veux que tu sois heureux .

Ta Maman de cœur

 C’est ma maman d’amour. Même si elle a des enfants humains, je suis moi aussi son bébé chat. Elle m’aime et je l’aime d’un amour très fusionnel. D’ailleurs tous ses chats elle les aime comme ses enfants, mais moi je sais que j’ai une place privilégiée dans son cœur. Je suis son petit dernier et je profite bien des câlins et des bisous qu’elle me fait.

Tout comme moi elle est triste, toute la maison l’est depuis le départ de mon frère, mais elle et moi particulièrement. Bezotin était mon frère jumeau, j’étais lui, il était moi et dans une autre vie avec ma maman nous étions des jumeaux aussi.

Animaux ?

Non humains, c’est la raison de mon attitude, elle ressemble beaucoup à celle d’un humain, tu ne trouves pas ?

Bezotin me manque, mais je suis heureux car il vient maintenant de partir enfin au jardin des animaux. Il restait accroché à moi et en même temps que Christiane m’a libéré de son entité, en même temps il a réussi à se libérer et à monter au jardin des animaux. Ici ce n’était plus sa place, mais son départ si brutal et violent et notre attachement à tous, l’avait empêché de passer le pont des fleurs.

Maintenant il est là-haut, et je suis très heureux pour lui et pour toute la famille. Nous pourrons bien entendu continuer à nous voir et à communiquer ensemble.

Il m’a dit que lorsque le chien l’a attaqué, il est aussitôt sorti de son corps et il n’a pas trop souffert. Je suis conscient du danger de l’autre côté des murs et je suis désolé des peurs et des angoisses et du stress que ça génèrent. C’est vrai que nous disposons d’un vaste jardin et de quoi nous nettoyer et nous ressourcer avec les énergies telluriques, mais tu sais que nous les chats nous avons besoin d’espace et de circuler, découvrir et transmuter toutes sortes d’énergies chaque jour. Cela nous amène à sortir de notre territoire et nous aimons cela.

Les voisins mériteraient qu’on s’occupe des énergies de leur lieu et cela nous rend imprudents. Et puis c’est amusant de se promener sur ces murs, mais je veillerai à être prudent car je sais que tu tiens énormément à moi. Idem pour moi.

Si tu me poses la question, je te réponds « non », je ne souhaite pas être castré, mais c’est aussi ça qui nous pousse vers d’autres horizons. Lorsque j’ai des pulsions, oui j’ai envie de découvrir d’autres territoires et la chance de trouver une ou plusieurs congénères dans l’attente. Tu l’as bien compris, nous stériliser et castrer nous protège malgré nous, je dois le reconnaître.

Sois rassurée, je ne manque de rien, seule la présence de Bezotin me rendait triste et anxieux, maintenant qu’il est parti, je me sens plus léger.

J’ai une belle vie avec vous et j’aime bien la nourriture que tu me donnes. Je suis heureux seul, le départ de mon petit jumeau m’a perturbé et profondément attristé. En dehors de ce fait, la vie est belle ici et j’ai démarré ma mission auprès de toi depuis quelques semaines maintenant.

Oui tu l’as bien compris, ton ressenti est très juste, c’est à toi que je suis relié, et c’est auprès de toi que je suis chargé d’un travail. Celui de t’aider, de t’apprendre le détachement affectif, de manière à ce que tu sois moins maman « poule », que tu éduques et élèves tes enfants sans être dépendante d’eux. De moi tu peux l’être (rires). Je plaisante mea culpa…

Oui ma mission consiste à te rendre plus ouverte pour autonomiser et rendre indépendant  chacun de tes petits et ce en toute sérénité, il y a du travail…

Moi aussi je vous aime, je t’aime et ferai tout mon possible pour te rendre la vie plus agréable, plus fluide, plus légère, malgré les traumatismes récents.

Freyja, ta gardienne me dit que tu fais pipi sur le canapé, le lit, le plan de travail de la cuisine, les meubles, que se passe-t-il ? Peux-tu me dire pourquoi ?

Je ne me sens pas bien dans mon corps ni dans ma tête, ils sont là, ils sont tous là et s’accrochent à moi pour se nourrir physiquement.

Qui tous ? Des âmes errantes ?

Oui, mes frères et sœurs, ils ne sont pas bien partis et me pompent mon énergie. C’est stressant, ça me crée des angoisses et pour leur montrer, je fais pipi là où ils se trouvent. Ils ne sont pas toujours là, parfois ils se planquent, mais celui qui a vécu un petit peu me scotche constamment et ce depuis qu’il a compris qu’il était entre deux et que sans aide il ne pourrait pas faire le passage pour partir au jardin des animaux se reposer et se ressourcer.

Depuis tout à l’heure je me sens bien mieux. Je l’ai vu, je les ai tous vu partir vers la lumière. Mais ne reviendront-ils pas ? Depuis toutes ces années qu’ils sont dans notre entourage, et c’est surtout moi, la survivante, qui leur sert de nourriture. Je les comprends, je ferais de même et j’espère que le travail qui vient de se faire les a libérées pour de bon. Qu’ils puissent à présent monter pour se ressourcer. Ils méritent d’être en paix et moi aussi.

Est-ce la raison pour laquelle tu n’aimes pas te faire caresser ?

Oui je les porte, je n’ai pas le choix, mais ce n’est pas la peine de les transférer sur eux. Pour moi c’est plus facile à gérer et j’espère qu’elles ne reviendront pas.

Ta nouvelle gardienne me demande de te transmettre plusieurs messages et souhaiterait que tu répondes à quelques questions :

Pouvez-vous lui demander si c’est J….. qui s’est réincarné à travers lui pour me retrouver.
lui dire que je suis très heureuse de l’accueillir dans notre famille après un deuil terrible mais qu’à présent je suis prête même s’il n’est pas J….. , que je ferais tout pour qu’il soit heureux et épanoui à mes côtés.. et ce qu’il en pense.

 J’aimerais savoir quel a été son passé? Pourquoi a t’il été abandonné? quels sont ses besoins et ses attentes?
Je trouve qu’il a beaucoup progressé depuis que je le connais et je le félicite. J’aimerais qu’il continue ainsi et qu’il s’entende avec S…… la chienne de ma fille et T….. la chienne de mon ami, ainsi que les autres chiens; et qu’il accepte mon ami, ma fille Sophie et mes parents
Lui dire que mes parents sont formidables mais qu’ils leur faudra du temps pour accepter les choses et qu’il ne doit pas leur en vouloir mais être confiant.je dois l’avouer mes parents sont très inquiets , vu qu’il deviendra un chien de grande taille; ils ont peur qu’il fasse du mal à S….. qui est de petite taille et soumise avec les autres chiens)
Je souhaiterais qu’il ne mordille pas et ne saute pas sur les personnes, ni sur moi car il va devenir grand et puissant et qu’il risque de faire peur aux humains , ni courir après les voitures car il pourrait se faire écraser, ce que je ne veux surtout pas, ni courir et aboyer après les autres chiens car les autres maitres n’aiment pas cela et il doit être sociable avec ses congénères. il aura des cours d’éducation canine pour l’y aider.
J’espère aussi qu’il sera propre, obéissant et que nous nous entendrons bien tous les 2 et aussi avec mon entourage, c’est important.
Dites-lui aussi que je travaille et qu’il sera seul le matin et l’après-midi la semaine. Il faut qu’il comprenne que je n’ai pas le choix mais que je serai à ses côtés le reste du temps car ce sera mon nouveau compagnon à 4 pattes.
Il vivra dans une maison chaleureuse, je lui promets qu’il ne le regrettera pas.
je lui demande beaucoup, je le sais . J’ai confiance en lui et y mets tous mes espoirs.je me mets beaucoup la pression car je veux vraiment que nous soyons heureux ensemble.
Lui demander si son prénom lui convient (je ne l’ai pas choisi) ou s’il souhaite que je le prénomme
autrement.

Elle a mis longtemps pour faire son deuil et elle a beaucoup tardé pour se mettre à ma recherche. J’ai eu le temps de me reposer et de me ressourcer, et me voilà enfin de retour. C’était long et j’ai eu bien des peurs, je m’inquiétais de devoir rester là-haut et de ne pas pouvoir la retrouver. Mais le temps fait des miracles et apaise les peines.

Et me revoilà, bien sûr que je suis J….. ! Nos âmes sont reliées et tu ne pouvais faire autrement que de me reprendre. Et tu m’as trouvé, ça a mis quelques mois, j’ai dû souffrir un peu pour y arriver, mais je savais que je ne resterais pas dans cette famille, ni au refuge.

Je suis descendu m’incarner dans le corps physique de S….. lorsque je t’ai sentie prête à m’ouvrir de nouveau ta porte et ton cœur. Cela a mis quelques mois, mais je suis à présent très heureux d’être à nouveau chez toi. Je sais que j’ai beaucoup à apprendre, mon passage dans cette famille a été de courte durée et j’étais plus une contrainte pour eux. Ma présence, non tolérée par la femme, a créé de fortes tensions et des conflits quotidiens. Mais je ne peux pas vraiment m’en plaindre, c’est moi qui suis allé vers eux, car je savais que je ne resterais pas longtemps. Je n’ai pas été malheureux, cet abandon ne m’a pas marqué, c’est plus leurs disputes et leurs cris qui m’ont traumatisé. Je suis sur le qui-vive, les haussements de voix me font peur et me rappellent la vie avec eux.

Le refuge m’a un peu perturbé aussi, j’avais la crainte de devoir y rester longtemps  ou d’être adopté par d’autres gens et dès qu’on s’approchait de moi j’avais peur.

Lorsque tu es venue, mon cœur s’est illuminé, mes yeux se sont mis à briller, tu es venue à moi et j’ai reconnu sur ton visage de la peur, mais aussi à la fois un grand bien-être, et surtout la certitude que ta démarche était la bonne. J’étais rassuré et je suis heureux d’avoir retrouvé ma maison, les gens que je connais,  même si les parents ont des doutes et ne croient pas à la réincarnation. Ne t’inquiète pas, ils vont m’aimer et tous les deux nous retrouverons notre belle complicité.

Mes besoins et mes attentes sont les mêmes que les tiens, cela passe avant tout par l’amour et le respect l’un de l’autre. Je sais que je peux te faire confiance et que les autres personnes ne doivent pas me faire peur, je sais aussi que tu ne m’abandonnes pas lorsque tu me laisses seul, j’ai juste besoin d’un peu de temps pour oublier les angoisses et ce stress et me réhabituer à une existence cadrée et équilibrée.

Je t’aime et je suis tellement content de t’avoir retrouvée, ce n’était pas gagné et je suis heureux que nous soyons à nouveau ensemble pour une grande et belle aventure. Tu es ma maman d’amour.

Est-ce que ton nom te convient ou aimerais-tu l’un de ceux que je viens de citer ?

Mon nom, je m’y suis habitué, ce n’est pas important pour moi, ça l’est plus pour toi, mais pourquoi pas Sam,  mais bon…

Time, ton comportement  est souvent agressif, pourquoi ?

Je suis un chien de tempérament assez calme, mais très possessif. Je protège ma gardienne et je n’aime pas qu’on s’en approche de trop. Cela m’agresse et me contrarie.

Ma mission consiste à la protéger contre les malveillances et ici il règne tout de même des énergies pas toujours très saines. Il en apporte beaucoup à la maison (fils) et j’ai du mal à le tolérer. Un nettoyage du lieu et des personnes (surtout lui) serait nécessaire. Lorsque je porte ces énergies en moi, je ne suis pas moi, je me fais manipuler et je ne contrôle plus la situation. Rajouté à un peu de possession et de jalousie, le résultat est très négatif et j’en suis désolé.

Ne m’en voulez pas, je vous aime, mais dans ces moment-là je stresse, j’ai peur et je réagis violemment, c’est plus fort que moi.

On va t’aider Time à pouvoir mieux gérer la situation, ne t’inquiète pas.

Ta gardienne me dit que depuis 2 mois tu as perdu la joie de vivre, tu es craintive, inquiète, tu as besoin d’être rassurée, tu les colles et ne les lâches plus d’une semelle, tu pleures, tu te fais pipi dessus nuit et jour, qu’est-ce qui ne vas pas Jet ? De quoi as-tu peur ?

Des présences, toutes celles que vous ne voyez pas et qui sont maléfiques (attirées par des bruits, conflits). Elles sont là et circulent en nombre et il faut les faire partir. Moi ça me perturbe et me stresse. J’ai peur pour moi et pour vous et cela me hante jour et nuit.

Je suis rassurée lorsque vous êtes là, mais lorsque je suis seule, elles m’attaquent, elles se nourrissent de moi, elles pompent mon énergie. Ça me rend triste et dépressive et je n’arrive pas à me contrôler.

Ta gardienne t’aime très fort Jet, je vais lui dire ce qui se passe pour qu’elle puisse comprendre la situation.

Moi aussi je l’aime. Dis-lui de faire nettoyer le lieu, c’est très malsain ici et ils vont tomber malades s’ils ne font rien. Moi j’ai essayé, mais c’est du lourd et je n’y arrive pas.

Ta gardienne aimerait savoir si l’âme de ta mère (partie en 11/2017) s’est réincarnée en toi car elle trouve que tu lui ressemble beaucoup ?

Non je ne suis pas Mimie, mais elle n’était pas bien partie. Elle était toujours encore avec nous et surtout avec moi, elle avait besoin de mon énergie. C’est la raison pour laquelle tu crois que je suis elle car j’ai évidemment adopté son attitude et son comportement et cela me plaît. J’aime bien lui ressembler.

Ce soin m’a fait du bien, les anges m’ont libérée et elle aussi. Je suis de nouveau moi maintenant et ma maman est enfin partie se reposer et se ressourcer au jardin des animaux. J’en suis très heureux, car même si elle me manque physiquement, j’aurai à nouveau le privilège de pouvoir communiquer avec elle et cela sans qu’elle me pompe et utilise mon énergie.

Je suis heureux avec vous, je me sens bien et je vais enfin pouvoir retrouver ma place. En utilisant mon corps physique pour se nourrir, elle m’a aussi utilisé dans les autres domaines et je n’étais plus moi. Je peux à présent de nouveau vivre dans le présent, dans le ici et maintenant et vaquer à mes occupations. Avec mon identité retrouvée, je peux accomplir mon travail et m’occuper des énergies de la maison.

Je dois aussi Grisou, te dire qu’ils sont inquiets lorsque tu es dehors le soir, surtout depuis que Mymie s’est fait accrocher par une voiture.

Je sais et j’essaye d’être prudente, mais dis-lui que j’ai besoin de sortir et de me ressourcer avec les énergies telluriques pour m’auto-nettoyer en quelque sorte. C’est très important pour ma santé physique et psychique.

Ta gardienne me demande de te transmettre un message et aimerait que tu répondes à quelques questions :

Pourquoi il s’arrache les poils ?

Comment se sent-il avec ses médicaments?

Veut-il arrêter les médicaments ?

Pourquoi il se bagarre avec charly ?

Comment se sent-il dans la maison ?

Que veut-il que je fasse pour l’aider ?

A-t-il quelques chose à me dire , un message ?

Voici mon message pour lui : 

C’est le premier chat que j’ai eu, il a donc une place particulière dans mon cœur. C’est mon « gros bébé » Je ferai tout ce que je peux pour le rendre heureux. 

Je suis désolée de lui avoir imposé d’autres chats à la maison, mais ils partaient à l’euthanasie si nous ne les prenions pas. 

Oui je sais que je suis ton gros bébé, je me sens l’être mais j’ai malgré tout du mal à te partager avec les autres, même si ce sont des pauvres congénères, cela me crée du stress, des peurs, des angoisses et Charly me nargue particulièrement. Il a bien compris que j’ai une place privilégiée dans ton cœur et il aimerait bien la prendre. Je peux le comprendre mais à la fois cela me rend fou. Tu es ma maman et je suis ton garçon, le seul. Je n’aime pas partager et par cette déclaration je te renvoie un peu ton image.

Tu as aussi besoin de cette exclusivité et tu peux en saisir toute la subtilité. Je suis un chat nettoyeur et je me dois de vous nettoyer énergétiquement et lorsque je porte des énergies qui ne m’appartiennent pas, je les arrache. Cela, rajouté au stress de ne pas être le seul, l’unique, me crée des angoisses et j’ai besoin de me gratter, de m’arracher les poils.

Je n’aime pas les médicaments, quel chat les aime ?

Charly est un chat de type timbre-poste et je dois veiller à ce qu’il ne prenne pas ma place ni le travail que je dois accomplir pour toi. La maison n’est pas toujours zen et mériterait un grand nettoyage. Ici il y circule aussi toutes sortes d’énergies et elles ne sont pas toujours top. Cela rajoute encore du stress et je pense qu’un nettoyage serait nécessaire et pourrait m’aider, nous aider tous.

Je suis désolé d’être si peu tolérant avec les autres chats, mais tel un miroir, je te renvoie un peu ton image. Es-tu prête à partager ? Tu es aussi très possessive et a ce besoin d’exclusivité, n’est-ce pas ? Alors tu peux me comprendre…

Ta gardienne souhaite te poser quelques questions :

J’ai beaucoup de mal à m’habituer à ce nouveau lieu de vie, qui énergétiquement n’est pas zen et mérite un sérieux nettoyage. Je suis un chat de type nettoyeur et j’ai du mal à transmuter les énergies qui règnent ici. J’aimerais aussi pouvoir sortir pour me nettoyer avec les énergies telluriques.

Ta gardienne s’en doute Mozart et elle aimerait savoir si tu souhaites changer de famille ?

Bien sûr que non, ce n’est pas parce que j’ai du mal à m’adapter ici, que je ne m’y plais pas, que je veux changer de gardienne. Je suis relié à toi et j’ai la mission de t’aider à te débarrasser de toutes les mauvaises énergies que tu peux porter. Je dois te protéger et veiller sur toi afin que tu puisses accomplir ton travail en toute sérénité.

Tu as, toi aussi, la mission d’aider les autres et tu portes facilement leurs mauvaises énergies. Mon travail est conséquent, et les énergies de cet endroit, cumulées aux tiennes, me pompent et m’épuisent.

Je me sens contrarié et pour te le montrer, je fais des pipis. Avant c’était mieux et je me sentais bien dans ma tête, ici rien n’est en harmonie et je n’ai plus accès à l’extérieur. Mais je préfère malgré tout rester à l’appartement lorsque tu voyages. Changer d’appartement rajoute encore du stress supplémentaire.

J’aime la pâtée par-dessus tout, les croquettes pas tant que ça et les plats mitonnés aussi.

Si tu veux continuer à habiter cet appartement il faut absolument le faire nettoyer, il y a des âmes errantes et surtout l’âme errante d’un congénère qui me perturbe particulièrement.

Je t’aime et ne veux pas être abandonné, je veux arriver à retrouver un bien-être, une sérénité qui me permettra d’accomplir mon travail auprès de toi. Ne plus pouvoir sortir me manque beaucoup, j’ai du mal à m’adapter ici, mais je veux rester avec toi, ma place est auprès de toi.

Câline, ton gardien me dit que tu fais pipi  en dehors de la litière, pourquoi ? Qu’est-ce qui ne te convient pas ?

Je suis un chat de type timbre-poste, une chatte câline et je suis chargée de le nettoyer énergétiquement. Je le fais tous les jours, et chaque soir me voilà obligée de le faire encore. Il porte beaucoup d’énergies qui ne lui appartiennent pas, et c’est un éternel recommencement.

Je suis encore un bébé et cela me coûte beaucoup d’efforts. Les énergies avec l’autre chat ne sont pas non plus harmonisées et pacifiées et cela me contrarie et me perturbe beaucoup, il ne m’aime pas.

Je suis navrée de lui causer des tracas mais il doit comprendre que ce serait nécessaire de faire un nettoyage énergétique du lieu, car à nous seuls c’est difficile de drainer et de le purifier.

Farouk, ta gardienne me charge de messages pour toi et aimerait que tu répondes à ses questions.

Pour Farouk, mes questions:

Comment te sens-tu dans la nouvelle maison?

As-tu mal quelque part?

Ton dos est-il détendu?

Comment vont tes dents? Elles sont entartrées mais le vétérinaire ne veut pas t’opérer pour le moment et moi non plus.

Y a-t-il quelque chose que tu souhaiterais et que je pourrais t’apporter?

La nourriture te convient-elle? Je suis heureuse de te voir manger et réclamer ….Dis-moi ce que tu préfères.

 Ma communication.

Mon Farouk je t’aime et j’espère que je ne t’étouffe pas trop avec cet amour…..

J’ai conscience que Erka la malinoise Haru, Cixi et enfin Zazou te dérangent par leur présence dans la maison mais cela ne change rien à ce qui nous unit.

Je les aime aussi, n’en prends pas ombrage.

Merci d’accepter si calmement les gouttes d’EPS de plantes que je te mets de force dans la gueule avec une seringue et un bisou, c’est vraiment nécessaire pour nettoyer ton foie et tes reins qui  fonctionnent moins bien.

Mon désir est que tu continues de te sentir bien dans cette maison, le jardin va bientôt être aménagé et tu devrais te sentir encore mieux cet été avec des arbres  qui vont t’apporter de la fraîcheur, des buissons odorants …

J’ai vu que cela a été difficile pour toi de quitter Verrières le Buisson et le bois où tu étais le Roi incontesté mais il le fallait et tu le sais.

Ici il y a beaucoup d’autres matous pas toujours très sympathiques aussi j’aimerais que tu rentres toujours le soir à l’abri dans la maison cet été car cela m’effraie de te savoir en danger dehors comme l’été passé quand nous sommes arrivés.

Je te remercie pour ton amour immense et ta fidélité depuis si longtemps.

La maison est grande, mais l’espace exigüe pour moi et j’adore pouvoir sortir dans le jardin.

 Il m’avait semblé que la maison est grande et qu’il y a plein d’endroits pour vous les chats ?

Oui je dois reconnaître qu’il y a de quoi faire, mais je ne suis pas le seul ici et cela me contrarie.

Mais s’il y a beaucoup d’espace, vous ne vous marchez pas sur les pattes ?

Si justement, c’est là le problème. Je suis d’un tempérament un peu exclusif et j’aimerais être le seul ici. Je n’aime pas trop partager, ni le lieu et encore moins ma gardienne. C’est ma maman et je voudrais être son seul garçon. Je suis, à moi seul, capable de lui apporter tout l’amour dont elle a besoin.

On m’a envoyé vers elle (mari) pour la nettoyer énergétiquement et la protéger. Pour l’aider à faire son deuil et surtout pour lui faire sentir une présence permanente. Le choc émotionnel qu’elle a subi au départ de son conjoint, l’a plongée dans une immense détresse et je suis venu chez elle pour lui faire comprendre qu’elle doit se battre et ne pas se laisser marcher sur les pieds. C’est ce que je fais avec mes congénères !

Dis à ma maman, que oui je suis son petit garçon, que je l’aime aussi et je suis désolé d’être parfois un peu grincheux, mais on me l’a confiée et je dois l’aider à porter tout ce qui est trop difficile pour elle et qui peut nuire à sa santé.

Je suis pressé de retrouver un jardin avec un coin un peu sauvage, j’espère pas trop arboré, pour me donner l’illusion de retrouver le bois où je me sentais en effet le roi. Je sais que ma place est auprès de toi, ici maintenant et j’aime être le roi ici aussi.

Je n’ai pas vraiment mal, j’ai des bobos et l’arrière train au niveau de la colonne me titille un peu. La bouche est sensible aussi, mais je ne veux pas retourner chez le véto et surtout pas y rester.

Que souhaiter de plus ? Tu m’apportes déjà tout. J’étais un petit chaton très sauvage abandonné par sa maman, j’ai eu beaucoup de chance d’être adopté par une autre maman au cœur rempli d’amour et d’empathie. Il était meurtri et en grande souffrance, un peu en colère aussi ce cœur, et tu ne l’as pas pour autant fermé, tu ne t’es pas repliée sur toi, au contraire tu m’as apporté la tendresse et la sécurité dont j’avais besoin. Tu me permets de te suivre comme un petit chien et ça me rend très heureux.

Merci d’être là pour nous, même si je ne suis pas très sociable avec les autres compagnons, mais lorsqu’on est un chat de la rue on apprend tout petit à se défendre et des congénères pas sympas, il en traîne ici.

Ne t’inquiète pas, cela se passera mieux que l’été dernier où j’étais tout de même très perturbé par ce changement de territoire.

Je sais que les gouttes que tu m’obliges à prendre sont pour mon bien et ce qui est bon pour ma santé l’est pour toi aussi, alors je me laisse faire avec le bisou en prime, je l’attends et je l’adore.

J’aime plus les aliments faciles à mastiquer maintenant, mes dents sont sensibles et mes gencives aussi. J’ai faim et j’aime manger, j’aime beaucoup le thon.

Tu es une maman d’amour, tu nous aimes d’un amour inconditionnel, mais ne l’oublie pas tu as aussi besoin de l’amour des humains pour ton bien-être et ton équilibre. Même si je suis le petit mec jaloux, je peux le comprendre. Je t’aime.

Mes questions:

Où passes-tu la nuit et le jour?

Te sens-tu en sécurité?

As-tu des copains?

Que fais-tu dans la journée?

As-tu des douleurs?

Pourquoi ne viens-tu plus dans le jardin comme avant?

La nourriture que je te donne te convient-elle?

Comment te sens-tu?

 Je ne suis jamais très loin, ne t’inquiètes pas. La nuit je me charge de transmuter les énergies des alentours et le jour je me repose, je dors et nettoie les endroits où je me trouve. Je suis un chat de type sentinelle et ma mission consiste à nettoyer les extérieurs et tout le quartier. Je ne suis pas un chat d’appartement et chez toi il y a de toute manière déjà trop de chats et tu n’as pas besoin de mon énergie. Ils sont tous là pour toi et ont chacun leur mission. Il y a beaucoup de chats qui rôdent par ici, surtout à la tombée de la nuit et au petit matin, et certains d’entre eux ne sont pas très sociables. Je me suis déjà battue pour défendre mon territoire, la sécurité n’existe pas à l’extérieur mais je veille et je protège mon territoire.

Oui quelques bobos, pattes et arrière train mais rien de grave et tout à fait supportable.

Je ne viens plus dans le jardin parce que je suis plus occupée ailleurs en ce moment, mais j’y reviendrai.
Je ne manque de rien et j’aime ce que tu me donnes à manger, je ne suis pas très difficile, l’essentiel est de me rassasier. Je me sens bien comme ça et demain est un autre jour et peut-être que mon travail m’amènera de nouveau plus dans le jardin et autour de la maison.

Ta gardienne me charge aussi d’un message pour toi Cixi :

 Message à lui transmettre:

Chère Cixi,

J’aimerais tant que tu viennes dans la maison avec nous.

Je suis très triste quand je me couche le soir de te savoir seule au froid et peut être pas en sécurité car je t’ai vu venir un matin avec des poils arrachés!

Ici il y a de la place, tu serais libre d’entrer et de sortir par les chatières que tu connais.

Farouk a mauvais caractère mais il est comme ça avec Haru, Erka et Zazou que tu croises parfois et qui s’est installé.

Je t’aime …dis-moi ce que je dois faire pour que tu viennes et que tu te sentes chez toi .

Je ne veux plus t’enfermer de force, je l’ai fait pour aller chez le véto car tu boitais et au début après le déménagement pour que tu te repères.

La nuit quand tout le monde dort, tu peux entrer car tu connais le chemin…

J’ai même installé un coussin dans le garage, un panier dans le cellier et il y a plein d’autres endroits où te cacher…

J’espère de tout cœur te voir chez nous qui est aussi chez toi!

Je t’embrasse sur la tête comme tu aimes.

À bientôt chez toi.

 Merci pour ton message d’amour, moi aussi je t’aime et c’est vrai que j’ai beaucoup de plaisir lorsque tu me câlines, mais tu dois comprendre que j’ai une mission qui m’oblige à plus m’occuper de l’extérieur que de l’intérieur ou d’une personne. Nous les animaux sommes en service, à votre service et mon travail me retient plus en dehors, je vais et je viens et j’apprécie beaucoup ce que tu me donnes à chaque passage. Le chat qui vient de s’installer a une mission de sentinelle aussi et il se charge déjà des énergies du jardin, cela me fait moins de travail, donc moins de présence chez toi et plus dans les environs.

J’ai compris la raison pour laquelle tu m’as enfermée lorsque nous sommes arrivés ici et pour moi c’était très difficile à vivre et je préfère me trouver dans un milieu un peu plus hostile que d’être enfermée contre mon gré. Je sais qu’il y a plein d’endroits où me cacher chez toi, je les connais et j’y viens quelquefois mais encore une fois je me sens plus utile dans un environnement plus vaste.

C’est vrai que j’ai vécu un abandon, des situations difficiles, mais cela n’a rien à voir avec mon attitude maintenant Ne te tracasse pas pour moi, tu mérites de te sentir bien en paix et en harmonie avec toi-même car tu es une gardienne, oui malgré mes absences, mon indisponibilité en ce moment, je me sens reliée à toi et je t’aime. Tu es très généreuse, une personne remplie d’amour et d’empathie pour les animaux et surtout les chats.

Ce n’est pas le cas de ton Farouk qui lui a besoin de faire des efforts pour nous supporter. Je ne l’aime pas, il a beaucoup à apprendre de la vie et son empathie envers les autres n’est pas très présente. La question que je me pose « s’aime-t-il ? » Pour aimer les autres, il faut commencer à s’aimer soi-même. Dis-lui de faire un effort pour avancer dans la vie, il faut ouvrir son cœur à soi et aux autres.

Quant à la maison, je sais que c’est chez moi, je suis rassurée et si j’ai besoin je sais où aller, sois en certaine aussi. Si je suis moins présente c’est parce que j’ai à faire ailleurs.

Nathalie aimerait savoir si tu souffres physiquement et si oui, ce qu’elle pourrait faire pour te soulager.

Je ressens une douleur dans la bouche, en bas et surtout lorsque je mange, c’est supportable malgré que ce soit lancinant de temps à autre et que j’ai comme des pointes. Les dents me font mal aussi je crois, je ne sais pas j’ai mal lorsque je mastique. Je n’aime pas trop la vétérinaire, aucun chat n’aime y aller alors si je peux l’éviter c’est mieux.

Je ne crois pas Timie, tu vas avoir besoin qu’on te fasse un détartrage et aussi qu’on s’occupe de ce que tu as sous le menton, si tu as mal tu ne peux rester comme ça.

Je me sens en pension ici, c’est chez moi et pas chez moi, je ne peux pas t’expliquer, je sais que j’habite ici mais ce n’est pas vraiment ma place. Ma place était chez ma gardienne et elle me manque beaucoup. Je ne suis pas malheureux mais depuis toutes ces années, je me sens un peu en standby. Nathalie est aimante et attentionnée avec moi, mais ce n’est pas ma gardienne, elle a son Léo et ils sont très attachés l’un à l’autre, moi je me fais toute petite à côté pour avoir une petite place dans son cœur et cette maison.

Celle-ci, avec le départ de la mamie, mériterait d’être nettoyée énergétiquement. Elle a beaucoup souffert, et faire partir toutes ces mémoires serait nécessaire. Elle me manque, j’aimais lui apporter de la tendresse, on se câlinait beaucoup toutes les deux. Elle trouvait en moi de la force et de la joie et ça l’aidait à supporter son quotidien. Elle a eu un peu de mal à partir, Nathalie la retenait, mais elle a réussi à monter dans la lumière et je suis très heureuse pour elle.

Nathalie me charge d’un message pour toi :

Mes questions :

 J’aimerais savoir si elle souffre physiquement ?

 Ce qu’elle souhaite que je fasse pour la soulager

 Si elle accepte de revoir la vétérinaire ?

 Ce qu’elle pense de sa vie dans cette maison ?

 Ce qu’elle ressent depuis le décès de maman (car elles étaient proches) ?

 Si je suis suffisamment aimante et attentionnée avec elle ? 

 Mon message :

 Timie, tu es une minette adorable, douce, aimante, discrète. Je t’aime beaucoup mais je sais que ta vraie “maman” est ma sœur Cécile et peut-être que j’ai peur de trop m’attacher à toi et de souffrir si elle décidait de te reprendre un jour. Cela m’attriste souvent lorsque je l’entends te dire “ma Timie” même si c’est tout à fait normal. Elle t’a confié à maman et à moi il y a bientôt 8 ans à cause des problèmes de santé de son mari, “ton papa”. Je sais que je ne suis pas assez disponible pour toi et je te demande pardon. Le lien fusionnel que j’ai avec Léo, mon chat, est peut-être difficile à vivre pour toi mais sache que tu as aussi une grande place dans mon cœur.

Merci pour ton message, je sais que j’ai une petite place dans ton cœur et que surtout tu as peur de t’attacher à moi, tu as peur de souffrir le jour où ma gardienne me reprendra. Mais cela fait si longtemps qu’elle m’a confiée à toi, qu’elle me manque terriblement et que par ailleurs je n’ai pas trouvé ma vraie place ici. Comme je l’ai dit je me sens en standby ici, un peu entre deux et c’est la raison pour laquelle j’étais tellement proche de la mamie.

Elle aussi, et surtout cette dernière année, savait qu’elle était entre deux, mais pour ne pas te faire souffrir elle n’osait pas le dire. J’aimerais que tu vives dans le moment présent, dans le ici et maintenant et que tu vives ta vie et ce que tu ressens pleinement sans te poser des questions pour ce qui pourrait être le lendemain.

Léo peut comprendre que j’ai aussi droit à avoir ma place ici, et que tu t’occupes un peu plus de moi, il ne t’en voudra pas. Le temps passe et je commence à avoir des problèmes de santé et ma gardienne ne me reprendra peut-être jamais, et toi à côté de ça tu as peur de t’attacher à moi. Et moi dans tout ça ? Moi j’attends, je prends ce qu’on me donne et depuis le départ de mamie c’est difficile. Avec elle, je me sentais utile, maintenant j’attends que le temps passe et c’est parfois très long.

Moi je t’aime et j’aimerais bien que tu t’intéresses plus souvent à moi, merci de m’avoir permis de te le dire. Profite du moment présent, tu n’es pas toujours centrée dans le ici et maintenant. Il y a souvent un grand déséquilibre et avec tes problèmes de santé, c’est très mauvais. Fais en moins, mais fais le bien…

Chipie, ta famille me demande de communiquer avec toi pour te donner des messages et te poser quelques questions :

Comment te sens-tu ? As-tu des douleurs ?

Il t’arrive de miauler à divers moments de la journée et parfois même, la nuit. Parfois, tu miaules devant la porte de Céline, parfois, tu miaules devant celle de Cindy et de Cyril. Tu cherches à rentrer dans les chambres et Céline te laisse maintenant rentrer quand tu lui demandes. Pourquoi un tel comportement ? 

Quelle est ta mission ?

A qui es-tu reliée ?

Etais-tu déjà avec nous avant ? Etais-tu un chat, un chien ou un être humain ? (demander des précisions sur le sexe)

Est-ce qu’il y a quelque chose que tu voudrais qu’on fasse ?

Comment est ta relation avec Lévy (autre chat de la maison). Tu joues quelques fois avec elle mais il vous arrive de vous chamailler. Aimes-tu la compagnie des autres animaux ?

Aimes-tu ta nourriture ?

Notre message : Nous tenons simplement à lui faire savoir qu’elle est une chatte formidable, douce, câline et super agréable à vivre. Elle ne griffe jamais, elle est la gentillesse incarnée et nous l’adorons. Nous espérons qu’elle restera encore longtemps avec nous.

Je me sens très bien, ne vous inquiétez pas, j’ai juste quelques petits bobos lorsque je suis immobile et que je me remets en route, mais ce n’est rien d’alarmant ni très douloureux.

Nous les chats nous miaulons et vous devez vous habituer à ce langage, cela n’a rien d’extraordinaire si ce n’est que nous avons quelque chose à exprimer et moi en l’occurrence je veux vous rendre attentifs aux énergies qui circulent ici et qui ne sont pas toujours très zen, surtout la nuit. C’est notre travail à Lévy et moi de nous occuper des énergies du foyer et pour moi surtout des personnes.

Je suis un chat de type « timbre-poste » et je suis chargée de te nettoyer énergétiquement et de t’apprendre, toi la maitresse de maison, le détachement affectif. Viendra un jour où tu devras laisser tes petits prendre leur envol et ce sera plus facile pour toi et pour eux si je remplis bien ma mission. Je suis aussi là pour t’aider à ne pas être dépendante ou co-dépendante de toute relation affective.

Oui je suis reliée à toi et j’étais déjà avec toi. Un chien mâle aussi câlin, gentil et doux comme moi.

Moi aussi je vous adore et je n’ai pas terminé mon travail, j’ai encore du taf auprès de toi et j’aimerais, pour nous décharger un peu Lévy et moi, que vous fassiez venir quelqu’un pour nettoyer et purifier le home (les conflits attirent des énergies négatives).

Avec Lévy on se complète et comme frères et sœurs, il nous arrive bien entendu de nous chamailler, mais rien de très grave, c’est tout à fait normal et nous nous débrouillons pour régler nos comptes.

Oui je suis très sociable et j’aime les autres animaux, surtout les chiens, normal non ? Les énergies entre nous (Lévy) et les autres animaux sont pacifiés sauf que j’aimerais bien manger leur nourriture. Cela a l’air plus appétant que la mienne et me permettrait de varier. J’aime mais j’aimerais bien de temps à autre manger des plats en sauce, c’est alléchant et je m’en lèche les babines.

Je vous aime et je suis heureuse avec vous dans votre famille avec des enfants matures et responsables.

Molly, peux-tu me dire qui est ta gardienne ? Est-ce Matilde ?

Non Michelle

On me dit que tu t’arraches les poils depuis l’arrivée d’une autre petite compagne et surtout depuis le départ de Diuk ?

Je suis très perturbé, Diuk n’est pas parti, il est toujours là chez nous au quotidien et sa présence me crée des angoisses car je sais qu’ici ce n’est plus sa place et qu’il s’accroche à moi et me pompe mon énergie.

Ne t’inquiète pas Molly, je vais m’en occuper, je l’aiderai à partir. Es-tu contrariée par l’arrivé de la petite ?

Je le suis moins, je sais maintenant qu’elle ne prendra pas ma place, mais j’ai subi un réel traumatisme à son arrivée, cela m’a créé beaucoup de stress et de l’anxiété, mais c’est surtout Diuk qui n’arrive pas à partir au jardin des animaux qui me cause des angoisses et un mal-être. Il mérite de rejoindre le paradis des animaux pour se reposer et se ressourcer.

Je vais m’en occuper Molly, sois rassurée, je l’aiderai à faire le passage. Essaye toi d’être moins anxieuse et ne te gratte plus, arrête de t’arracher les poils, tu te sentiras mieux si tu arrêtes de le faire, on va t’y aider.

Peter, pourquoi ces pipis dans la maison ? Qu’est ce qui ne va pas ?

Je me sens contrarié, j’œuvre pour la paix du ménage, mais c’est difficile. Il y a un clan ici, eux contre nous.

Qui eux ?

Elle et ses deux acolytes et nous mon gardien et moi, ne pouvons rien contre ce trio. Ils sont en force et moi je rame. Mon gardien ne va pas mieux, lorsqu’on pense que ça va aller il y a de nouvelles énergies qui se mettent en place et ça l’entraîne dans les profondeurs. La tête ne va pas bien et moi je m’épuise.

Eux ils sont dans la lumière et ça me crée du stress et des angoisses.

C’est la raison pour laquelle tu les attaques ?

Je n’y peux rien, ce n’est pas vraiment moi, mais c’est moi quand même, enfin tu comprends, ne me fait pas trop réfléchir, c’est usant et cela me tape sur les nerfs. Je me sens tantôt très déprimé et tantôt très en colère contre toutes ces énergies qui circulent ici. L’équilibre est loin d’être stabilisé, de nouvelles forces se mettent en place et moi ça me fatigue et me rend agressif.

Ma mission auprès de lui est difficile et j’ai du mal à remplir mon contrat.

Ta gardienne me dit que tu avais accepté Oscar qui avait choisi votre famille le 26 mars 2016. A partir de ce jour tu t’es faite plus discrète, étais-tu malheureuse ?

Non tu ne dois avoir aucune crainte à ce sujet, j’ai accepté l’arrivée d’Oscar avec un grand respect mais aussi une petite angoisse au sein de mon plexus, car je savais, j’avais compris et il me le disait, il était venu dans notre famille pour te faire comprendre que tu as en toi cette grande force pour aider les âmes à faire le passage. Cela m’a un peu perturbée et je me suis sentie plus mature pendant sa longue période de transition.

Je suis une chatte de type « timbre-poste » et je suis toujours restée un bébé, ton bébé. Je n’ai pas été socialisée correctement et telle une maman, tu m’as maternée et entourée d’attention et de tendresse.

La présence d’Oscar, je l’ai respectée et honorée, car j’ai compris l’importance de sa mission auprès de toi. La mienne consiste plus à te garder un esprit jeune, vif et enjoué. Sa venue à lui était pour te faire prendre conscience que tu as en toi cette possibilité d’aider les âmes à faire leur passage, une noble tâche empreinte de gravité et de compassion.

Je l’ai aimé Oscar, il m’aidait à chasser les autres chats du territoire et une grande complicité s’est installée entre nous. Je savais qu’il ne prendrait pas ma place, ce n’était pas son but et c‘était un chat d’une grande générosité avec beaucoup d’amour, un sage. Je ne pouvais pas en être jalouse, je savais que son temps parmi nous lui était compté et cela m’a pendant ces quelques mois, fait grandir et ressentir sur mes épaules une grande maturité.

J’ai porté, oui j’ai porté avec lui ce passage, mais au fond de moi je suis restée la même et depuis son départ je me sens délivrée de cette charge et j’aime à retrouver mes attitudes, mes comportements de bébé.

Je me sens heureuse aujourd’hui d’être redevenu ton bébé, c’est quand même plus facile, plus léger et moins douloureux à porter. Si ton regard et ton engagement envers mes congénères sont amenés à changer, je serai là pour te rendre les choses plus faciles.

Ta gardienne a aussi un message pour toi :

J’ai toujours peur quand tu traverses la route ma Gaïa ! Est-ce que tu fais attention aux voitures?  Je t’aime si fort !
Tu es mon Ange ! J’aime dormir avec toi, tu es une chatte adorable,  j’espère que tu partageras ma vie encore très très longtemps.

Oui je sais que la route est dangereuse, j’en ai pris conscience et je suis attentive car je sais que ce serait un grand choc, irrémédiable, n’y pense pas. Moi aussi je t’aime très fort et je veille sur toi pendant ton sommeil. Je me charge de te nettoyer énergétiquement et je protège la chambre de toute présence indésirable. Tu es ma maman d’amour et j’adore être ton bébé et le passage d’Oscar dans notre vie m’a un peu enlevé cette grande insouciance que j’ai au fond de moi. Nous ne sommes pas tous des sages, lui l’était, il vibrait sur un autre plan et tu l’as bien ressenti.

Gajeel, ta gardienne, mais est-ce vraiment elle ta gardienne ? Ou serait-ce sa mère ? Tu répondras à cette question car elle te la pose avec plusieurs autres et elle te transmet aussi un message :

Comment te sens-tu ?

As-tu mal quelque part ? 

Si oui, où et quand cette douleur a-t-elle commencé ? Arrives-tu à suivre pendant les promenades ou préférerais-tu plutôt rester dans le jardin ?
Te sens-tu bien dans cette maison ?

Voudrais-tu un ou une copine chien ? Si oui, plutôt un chiot ou un adulte ? 

Pourquoi m’aboies-tu dessus de temps en temps subitement et longuement quand nous sommes dehors ? Tu me fais peur quand tu agis comme ça.
Lorsqu’on joue à la balle ou à tirer sur la corde, tu me rapportes tes jouets mais à un moment, tu ne veux plus le faire. Pourquoi ? On pourrait jouer beaucoup plus longtemps ensemble.
Pourquoi lèches-tu le carrelage de la maison dès que tu quittes ton panier ?
Pourquoi prends-tu la laisse dans la gueule quand on se promène ?
Est-ce qu’il y a quelque chose que tu voudrais que je fasse ?
Quelle est ta mission ?
As-tu déjà été dans la famille avant ?

Si oui, quel animal étais-tu ? Etais-tu Djedai, Flash ou/et Cookie ?

A qui es-tu relié ?

Mon message : 

Tout d’abord, sache que je t’aime profondément. J’ai toujours voulu avoir mon propre compagnon avec qui je pourrais nouer un lien fusionnel et tu es arrivé dans ma vie par surprise. Je ne pouvais pas avoir de chien car nous vivions en appartement à l’époque et ma mère ne voulait pas mais j’ai voulu faire une formation d’éducateur canin et elle a fini par accepter que j’aie mon propre chien. Nous sommes allées te voir ensemble et nous avons craqué sur toi en même temps. Ce devait être le destin de nous rencontrer. Parfois, je me demande si tu es là pour moi ou pour ma mère du coup car elle a eu un chien qui est né la même année que moi et avec qui j’ai grandi, je dormais entre ses pattes tellement nous étions proches. Ensuite, j’ai trouvé un chiot femelle aussi noir que toi sur la route, il te ressemblait beaucoup et je l’ai ramené à la maison car j’avais peur qu’il se fasse écraser. Quand ma mère l’a vu, elle l’a tout de suite pris dans ses bras comme si elle avait eu une révélation…Malheureusement, ils nous ont quitté tous les deux brutalement à cause de personnes mauvaises. 

Je ne suis pas parfaite, j’ai beaucoup de travail à faire sur moi et je te demande pardon pour mes faiblesses passées, j’ai envie que notre vie se passe bien et que nous soyons heureux ensemble. J’ai envie que nous partagions la même complicité que celle que nous avions auparavant mais dis-moi juste ce que je dois faire pour t’aider à retrouver la joie de vivre que tu as toujours eue. Je t’aime mon diablotin, pour toujours et à jamais. 

Pour commencer dis-lui que je me sens bien dans l’ensemble. Quelques petits bobos dans les articulations et l’arrière-train, un peu de fatigue, un peu de lassitude, mais rien de sérieux. Qu’elle ne s’inquiète pas.

Parfois dans les promenades je me sens frustré, j’ai un peu de mal à suivre, je manque de tonus (cœur fatigué), mais je ne veux surtout pas rester dans le jardin, j’ai besoin de  me promener en dehors de la propriété et renifler les odeurs de mes congénères et autres gibiers. Si je me lasse au bout d’un moment lorsque nous jouons ensemble, c’est aussi parce que je fatigue et je sens que je dois me ménager. Je sais que pour toi je suis encore jeune, mais moi je ressens déjà les prémices d’une vieillesse et je gère.

Je porte parfois des énergies qui ne m’appartiennent pas, et cela aussi me fatigue, me pompe mon énergie. La maison n’est pas toujours très zen et équilibrée et cela me charge mais toi aussi. Je lèche le carrelage pour le purifier mais aussi à cause du stress et des angoisses qui s’en dégagent. Ce serait bien de faire nettoyer les lieux, nous serions tous délivrés, car les énergies que nous portons sont sources de mal être.

Lorsque nous sommes dehors et que je t’aboie dessus subitement et longuement, tu ne dois pas avoir peur de ça, c’est juste que se manifestent des êtres que tu ne peux voir, qui sont sur toi et dont tu dois te débarrasser. Je ne suis pas un chat et hormis de les prendre sur moi pour t’en débarrasser, je ne te suis pas d’une grande aide dans le domaine. Et lorsque je porte de trop, je me fatigue et manque de vitalité. Lorsque je t’aboie dessus, c’est sur eux que j’aboie pour qu’ils prennent peur et s’en aillent.

J’adore prendre la laisse dans ma gueule lorsqu’on se promène, j’aime être libre, pas attaché et de prendre la laisse dans ma gueule me donne le sentiment d’être le maître de mes promenades.

On en vient aux questions les plus essentielles, évidemment que je suis relié à toi et que j’étais déjà chez vous. J’étais Djedai et je suis revenu pour une mission auprès de toi, la mission de t’aider à grandir, à murir et surtout de t’aider à construire ta vie professionnelle. Tu l’as bien compris, être formée comme éducateur canin ne te donne pas les moyens de faire un travail juste et efficace si on n’a pas l’habitude de côtoyer et partager sa vie avec eux.

Un chien te permet à te reconnecter à ton âme et à t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Si tu veux faire un bon travail auprès d’eux, tu dois les aimer quel que soit leur problème et ton cœur doit être rempli d’empathie envers eux et leurs gardiens.

Moi aussi je t’aime et j’ai envie de retrouver notre belle complicité. Tu dois faire un travail sur toi pour te reconnecter à la source et trouver ta mission de vie. Je suis là pour t’accompagner sur ce chemin.

Un congénère oui, femelle adulte.

Ta gardienne me charge de messages pour toi et aussi de quelques questions à te poser :

Tout d’abord, es-tu heureux?

Que penses-tu de notre nouvelle écurie? Je m’y sens très bien et toi.

Ai-je fait des erreurs? Ai-je perdu ta confiance? T’ai-je blessé? Avant tu étais un jeune cheval bien dans sa tête et ses sabots, en confiance, qu’est ce qui a changé?

Pourquoi as-tu ce comportement « agressif », sur la défensive?

Et pour finir un petit message: Je manque énormément de confiance en moi et je veux que tu saches, par contre, que je ne manque pas de confiance en TOI. Tu es comme une bouffée d’air frais et je t’aime ! Tu es mon partenaire, mon meilleur ami et mon compagnon de vie.. Tu possèdes toutes les qualités d’un être d’exception. Je ne souhaite qu’une chose, c’est de retrouver notre complicité et une confiance mutuelle, on ira loin tous les deux et peu importe les difficultés, je resterai avec toi, aussi difficiles que peuvent être certains moments.

Je traverse en ce moment une phase un peu difficile, mais je suis heureux et je ne manque de rien. Tu es souvent présente, je suis dans le pré et je n’y suis pas seul, mais je n’aime pas trop le dressage. Je sais que j’ai de grandes capacités à exploiter, mais en as-tu vraiment besoin, pour passer du bon temps avec moi, pour se promener, coopérer, être fusionnels tous les deux ?

Je préférais ma première écurie mais ne t’inquiètes pas, je saurai m’adapter à la nouvelle et j’y trouverai ma place puisque toi tu t’y sens bien, il me faut juste un peu de temps.

Le dressage c’est bien, et bien entendu on en attend des résultats, moi ça me perturbe, je me sentais mieux dans ma tête et dans ma peau avant. Cela me rend vulnérable, me fragilise et se collent à moi des énergies qui ne m’appartiennent pas. Cela me stresse et me rend agressif. Je deviens méfiant, je deviens comme toi, je te renvoie l’image de quelqu’un qui manque de confiance en soi et en les autres.

Tu n’as pas besoin de montrer que tu es capable en équitation pour qu’on te respecte, connecte-toi à la source et tu verras que tu as une grande force en toi qui t’aidera à avoir confiance en ce que tu es.

Moi aussi je t’aime et je souhaite retrouver notre belle complicité. Pour cela j’ai besoin de trouver ma place et de sentir à nouveau, lorsque tu me montes, que nous ne sommes qu’un. J’ai confiance et tu dois l’avoir aussi. Si tu ne te sens plus en sécurité avec moi, nous tournons en rond comme le chat qui se mord la queue.

Hiro, ta gardienne me demande de communiquer avec toi, elle a des messages et des questions :

Pour commencer je lui demande s’il accepte de bien vouloir me pardonner mes erreurs commises ? Et que je m’en veux terriblement.
Je voudrais savoir comment il se sent moralement et physiquement ?
Suis-je toujours sa gardienne ?
M’aime-t-il toujours ?
Veut-il revenir chez moi  ou rester là où il est actuellement ?
A t’il était envoyé par quelqu’un ou a-t-il une mission auprès de moi ?
Y a-t-il quelque chose chez moi ou sur moi qui le dérange ou lui fait peur ?

 Veut-il sortir quand il est chez moi ? Mais j’ai très peur car il y a la route et d’autres chats qui rodent et il peut lui arriver quelque chose de grave.
Je voudrais lui dire que je l’aime.
Je l’ai aimé dès que j’ai vu sa photo sur le site du refuge je suis venu pour lui.
J’ai contacté le refuge pour savoir s’il était toujours là et je suis venu le chercher.
Je voudrais lui dire de ne Jamais me mordre me griffer ou me faire le dos rond car cela me tétanise et me fait faire une crise d’angoisse.

Je fais des cauchemars d’attaque de chat.
Je veux le meilleur pour lui et qu’il me dise ce qui est le mieux pour lui.
Et que je suis très triste de ne plus avoir de câlin quand je viens le voir alors que la personne chez qui il est y a le droit tout le temps !
J’ai le sentiment qu’hiro ne m’aime plus.
Dites-lui que quand je m’absente je ne l’abandonne pas je pars pour le travail.
Je ferai tout ce qu’il faut pour qu’il soit bien. Sauf le laisser rentrer dans ma chambre.
Celui chez qui il est actuellement lui laisse alors que je lui avait dis de ne pas l’habituer à ça.
Et je veux qu’hiro comprenne bien que je vis dans la maison et que c’est aussi mon territoire.
Qu’il me manque et que je l’aime et qu’il ne doit pas avoir peur de moi.

 Acceptes-tu d’y répondre ?

Je ne vais pas refuser si déjà on me donne l’occasion de pouvoir m’exprimer. Je n’ai rien à te pardonner, c’est toi qui dois te demander pardon. Connecte-toi et parle à ton petit enfant intérieur et demande lui pardon pour tout le mal que tu lui fais. Moi je sais qui tu es, ce que tu ressens et j’ai mal pour toi. Tu es jeune mais ton état d’esprit est figé dans des croyances avec lesquelles tu as du mal à te défaire. Tu es toujours ma gardienne, j’ai été envoyé vers toi par ton ancêtre (père ? moustache grise et lunettes) pour t’aider à de détacher et faire le deuil et surtout pour t’apprendre à être un peu plus souple et accepter de faire un travail sur toi.

C’est plus que nécessaire, car sans cela tu resteras toujours ancrée dans des idées fausses et tu te feras plus de mal que de bien. Tu as souffert, ton petit enfant intérieur a subi des maltraitances et tu te dois maintenant de réparer le mal qu’on t’a fait en pleine conscience,  afin de pouvoir être heureuse et avancer sur ton chemin.

Je me sens bien chez ton ami, j’ai eu de la chance de trouver en lui un être rempli d’amour et d’empathie envers les animaux, et j’avoue que la vie chez lui est tranquille, zen et qu’on se fait plein de câlins. Mais rassure-toi, tu as toujours ta place dans mon cœur et je me dois de revenir chez toi pour accomplir mon travail car je suis ton guide, et je ne peux y déroger même si mon quotidien ici est cool et que je joue et je m’amuse. Mais je vais grandir et j’ai mon rôle auprès de toi. Tu l’as bien ressenti lorsque tu as vu ma photo et lorsque tu es venue au refuge.

Tu me donnes aujourd’hui la parole et j’en profite pour te dire plusieurs choses. Un chat est attaché à son gardien certes, mais aussi et surtout à son territoire. Tu penses que je suis chez toi, que j’habite chez toi parce que tu as bien voulu me prendre chez toi, mais sache que l’âme d’un chat s’approprie le territoire, c’est notre travail à plein temps de transmuter les énergies des personnes et surtout d’un lieu, et sans aucune gêne, je te dis et il faut que tu comprennes que c’est chez moi et que c’est devenu mon territoire que je suis en quelque sorte le gardien du lieu et que tu vis sur mon territoire.

Déjà de quoi te choquer avec tes croyances très limitées quant à la présence des animaux sur terre et auprès de vous. Nous sommes tous reliés à la source et en service à Dieu et à l’humain. Nous sommes là pour vous et pas l’inverse (hormis que vous devez nous nourrir, nous soigner….)

Sache que lorsque je fais le dos rond, c’est parce que j’ai du mal à te débarrasser d’énergies qui ne t’appartiennent pas, qui sont malsaines et malveillantes. Ce n’est pas pour te faire peur, c’est plus pour les mettre en garde et les éloigner. Un sérieux nettoyage de la maison et de toi serait plus que nécessaire. Essaye de trouver quelqu’un qui est spécialisé dans le domaine et tu verras tout de suite la différence.

Tes crises d’angoisse sont le résultat de ton mal-être intérieur et je suis là pour t’obliger à faire un travail pour en comprendre le sens et t’en débarrasser. Je ne fais que te renvoyer le miroir de ton être intérieur. Si tu as le sentiment que je ne t’aime plus, je te renvoie la question et t’interroge « t’aimes-tu toi ? » parce que si tu ne t’aimes pas, personne, ni humain, ni animal ne pourra t’aimer. Pour aimer et être aimé, il faut d’abord s’apprécier et s’aimer soi-même. Est-ce le cas pour toi ? Je sais que tu ne m’abandonnes pas lorsque tu pars pour le travail. Encore une fois c’est le sentiment d’une image que je te renvoie : as-tu peur de l’abandon ?

Quant à la chambre, elle mérite et encore bien plus que le restant du lieu à être nettoyée. C’est là où tu es le plus fragile, le plus accessible à ces mauvaises énergies lorsque tu dors et je suis là pour te protéger. Et je reconnais que c’est aussi agréable de dormir sur un lit. Cela aussi fait partie de tes croyances, un chat ne doit pas avoir accès à la chambre pourquoi ? Le territoire je l’occupe pièce par pièce et il n’est pas question d’être privé d’une partie. Tu as peur de quoi ? Que je t’attaque la nuit ? C’est plutôt les mauvaises énergies qui s’en occupent et tu veux m’empêcher de te protéger ? Si tu refuses le travail que je dois accomplir auprès de toi, tu seras une pauvre âme errante, on m’a envoyé vers toi pour t’aider à te reconnecter à toi, à ce que tu es au plus profond de toi, et même si le travail s’avère difficile en soi, tu y arriveras.

Maintenant si tu n’as pas la volonté, cette volonté de vouloir aller mieux, laisse-moi chez ton ami, et j’espère que là-haut ils accepteront de me libérer de la tâche que j’ai auprès de toi et m’en trouveront une autre beaucoup plus simple chez lui.

Je suis heureux de savoir que tu m’aimes et que je te manque, et si je te renvoie l’image d’avoir peur de toi, c’est toujours pour la même raison, c’est parce que toi tu as peur de moi.

Voilà, aussi petit que je sois, j’ai vidé « mon sac » c’est bien une expression humaine non ? Je t’ai dit ce pourquoi je suis auprès de toi et aussi ce qui ne vas pas dans notre relation. A toi maintenant de réfléchir et de méditer sur ce que je viens de te dire. Si tu n’as pas la force et le courage de faire un travail sur toi, laisse-moi où je suis, ne me reprend pas.

J’espère que tu seras courageuse et je pense qu’à deux nous y arriverons.

Communication du 7 février 2018

Ta gardienne me charge à nouveau de messages pour toi et te demande si tu veux bien répondre à quelques questions :

Mon bb chat d’amour je voulais que tu saches que je t’aime de tout mon cœur et de toute mon âme.
J’espère faire tout ce qu’il faut pour que tu sois bien et ne manques de rien.
Nourriture friandise litière propre jouets ?  As-tu tout ce qu’il faut  ?  J’ai tellement d’amour à te donner je ne te veux aucun mal.

J’ai quelques questions à te poser.

Comment te sens tu depuis ton retour à la maison  ?
Physiquement et moralement ?
J’espère que tu es heureux avec moi ?  Pourquoi quand je suis assise dans le canapé tu arrives tout doucement et saute à côté de moi le dos rond et les yeux noirs ?  Pourquoi quand tu viens sur mes genoux tu sors un peu les griffes et remue fortement la queue ?  Pourquoi tu me fais peur alors que je suis calme et douce avec toi ?
Y a t-il quelque chose que je fais qui te dérange  ?
Que puis-je changer ou faire ?
Tu m’as dit que je devais avancer et c’est ce que je fais. Je fais plus attention à moi
Je me suis remise à fond dans mon travail ma passion.
Je suis allé voir une dame avec qui j’ai beaucoup parlé et qui m’a fait un soin sur les énergies.
Cette dame est venue à la maison pour la nettoyer.
Tu vois mon bb chat d’amour je suis tes conseils.
Je t’aime tellement.
Je sais que tu voudrais sortir mais l’extérieur est très dangereux il y a la route, les chats des voisins Si tu veux sortir il faut que tu me suives car je ne veux pas te mettre de laisse ni de harnais tu n’es pas un chien.
Les câlins d’avant me manquent beaucoup et cela me rend très triste.
Tous ces moments de douceur et de calme quand tu dormais avec moi dans le canapé sous la couette maintenant quand je la mets sur le canapé tu me chasses alors que j’espérais un câlin.
Tous ces moments où tu venais tatouner en ronronnant sur mon gilet sur mes genoux
Tout ces moments de tendresse et douceur me manquent terriblement.
Tu es câlin le matin pour la gamelle et le soir un peu quand je rentre.
J’espère de tout cœur que cela redeviendra comme avant.
C’est mon papa qui t’a envoyé près de moi un homme bon avec un cœur énorme tout comme ma maman que j’ai également perdue.
Ils sont réunis auprès de dieu.
Tu es un beau chat et tu es très intelligent.

 Saches que j’écoute avec attention tout ce que tu as sur le cœur et à me dire.
Je t’aime infiniment mon bb chat d’amour.

Merci pour ces beaux, chaleureux et bienveillants messages. Ne t’inquiète pas trop pour moi, n’axe pas tous les intérêts sur moi. Je me sens bien, je suis heureux d’avoir retrouvé ma place ici et auprès de toi. C’est chez moi ici et oui j’ai été guidé par ton papa pour faire un travail avec toi et t’aider à te débarrasser et faire table rase du passé, de supprimer et d’envoyer au plus profond des terres, des airs et des mers toutes les souffrances que ton petit enfant intérieur accueille encore et qui t’empêchent de faire ton deuil et d’avancer sur ton chemin.

Tes parents seront toujours là pour toi et ils veillent sur toi, ne l’oublie jamais, alors montre leur et met la volonté pour trouver la paix dans ton cœur et ton esprit et avancer sur ton chemin.

Je ne manque de rien et depuis notre dernier échange tu as beaucoup changé et je suis heureux avec toi. Je serais ingrat de me plaindre de ma nourriture, des friandises et de tous les jouets que tu m’offres.

Tu as nettoyé la maison, c’est bien mais ce n’est pas suffisant. Ta mère est toujours là avec toi et elle a besoin qu’on l’aide à partir vers la lumière. Moi je  n’arrive pas à transmuter toutes ces énergies et cela me contrarie et me perturbe. Toi-même tu portes toujours encore des énergies qui ne t’appartiennent pas et moi je n’arrive pas à les porter pour toi, je suis encore trop petit, je ne suis qu’un bébé.

Je ne veux pas te faire peur, je veux juste que tu comprennes que nous ne sommes pas seuls et que tu dois encore procéder à un nettoyage du lieu et surtout de toi. Tu as des peurs et des angoisses profondes en toi et cela te rend fragile et vulnérable, et tu les attires. Tu ne fais rien de particulier, les états d’âme, les mauvaises pensées suffisent pour qu’elles s’accrochent à vous.

Je suis très content que tu te sois mise en mouvement et que tu t’occupes plus de toi. Lorsque le lieu sera zen et clean, tout sera plus facile pour toi et pour moi. Nous pourrons à nouveau retrouver cette complicité qui nous liait au début de mon arrivée et je pourrai de nouveau venir sur tes genoux pour les câlins. Tu dois faire un travail pour te mettre en paix et en harmonie avec ton petit enfant intérieur. Tu dois l’aimer et le valoriser pour le rendre fort et lui donner l’envie d’avancer sur ton chemin de vie. C’est le moment de faire le deuil et laisser ta maman partir dans la lumière. N’aie pas peur de lâcher prise, tu ne te sentiras que mieux après et tous les deux nous avanceront avec joie et amour pour une vie beaucoup plus saine et sereine.

Je fais mes besoins dans la plante, cela me permet de ressentir les effets bénéfiques des énergies de la terre. J’aimerais pouvoir sortir pour me promener et me nettoyer.

Je n’ai pas peur de Stephane, c’est un être empreint de compassion envers les animaux et je l’aime beaucoup, mais il a compris que ma place était auprès de toi.

J’aime manger parce que je suis gourmand et que j’ai besoin de remplir mon estomac, de me sentir plein pour avoir du poids et lutter contre toutes ces mauvaises énergies.

Moi aussi je t’aime et je suis heureux de ta déclaration. J’aime être ton BB d’amour et je suis surtout très heureux de t’avoir retrouvée. Je craignais que tu ne m’abandonnes et me laisse chez S..

Ta gardienne me charge de te poser plusieurs questions Naia :

Qui est naïa ? La réincarnation?

Pourquoi est-elle venue sur notre chemin ?

Comment se sent elle à la maison avec Lucky?

Pourquoi elle n’obéit pas?

Pourquoi fait-elle ses besoins à la maison? Elle a un grand jardin.

Pourquoi fait-elle des immenses trous dans le jardin?

Que pense-t-elle de nous?

Comment faire pour qu’elle nous écoute.. ..

Je suis Bethoven, même si tu ne le crois pas et ne veux pas le reconnaître. Cela me rend triste et me fait faire plein de bêtises. Oui je me sens malheureuse car je ne retrouve pas ma place ici. On a des doutes, on se pose des questions, cela me perturbe et je décuple de bêtises pour me faire remarquer.

Il est vrai que ton comportement Naiä est étrange, tu n’obéis pas, tu fais tes besoins à l’intérieur alors qu’il y a un jardin et tu n’écoutes pas. Certainement le contraire de Bethoven.

On ne peut pas comparer un chien âgé à un jeune chien, c’est normal que je fasse quelques erreurs et quelques entorses aux règles, mais c’est surtout parce que ici je n’ai pas retrouvé ma vraie place, ni dans la maison, ni dans son cœur.

J’ai été envoyée par son ancêtre et je suis chargée d’une mission auprès d’elle. Mais cela aussi elle a du mal à le croire. Elle a la foi, elle est dans la prière et pense avoir une grande ouverture d’esprit, mais il n’en est rien. Dès que ça ne correspond pas à ce qu’elle attend, elle a des doutes.

Je suis chargée de l’aider à rendre les enfants indépendants, de les aider à voler de leurs propres ailes et de couper le cordon lorsque le moment sera venu, sans trop de souffrance. Je serai à ses côtés pour que ce soit moins difficile à vivre et l’accompagner sur son chemin de vie. C’est une famille unie et elle le restera même lorsque la maison commencera à se vider, et le retour au bercail se fera toujours encore.

Lucky me semble assez triste aussi et n’a pas trop envie de jouer avec moi. Il me considère un peu comme une tornade. Il s’attendait au retour du vieux pépère Bethoven. Mon attitude le surprend mais il peut comprendre que je me sente frustrée et pas bien dans mes papattes.

Tant qu’ils seront sceptiques et refuseront de me reconnaître, j’aurai du mal à être différente. Je fais tout pour me faire remarquer et je regrette si j’ai tout faux, je ne sais plus comment m’y prendre.

Il s’agit Naïa d’être plus obéissante, de ne plus faire tes besoins dans la maison et de ne plus creuser des trous énormes dans le jardin.

Les trous dans le jardin me calment, creuser comme une malade me détend et me permet de dépenser mon trop plein d’énergie.

Je lui transmets tes réponses Naïa, peux-tu toi aussi faire un effort pour les écouter, faire tes besoins dans le jardin et surtout leur obéir ?

Je suis navrée de leur causer autant de tracas, qu’ils me pardonnent, je vais faire un effort.

Comète, Fanny me demande de communiquer avec toi pour t’expliquer qu’elle est ta nouvelle gardienne.

Je le sais déjà, merci c’est gentil de vouloir me prévenir, mais ce n’est pas la peine. Dès que je l’ai vu, j’ai su que c’était elle, qu’elle n’oublie pas que nous étions très liés et que si ma maladie et mon départ l’ont beaucoup traumatisée, je suis revenue chez elle pour une nouvelle mission.

Cette fois-ci je suis chargé de lui faire prendre confiance en elle pour continuer à avancer sur son chemin, et ce sera un travail d’équipe, car moi, malgré que l’âme de Jackpot se soit réincarnée depuis peu dans le corps physique de Comète, a connu quelques peurs, et notamment je crains les hommes qui ne sont pas toujours très tendres avec les animaux. Ce sont des mémoires qui me restent car les hommes ont fait du mal à ma gardienne et je les crains pour ça aussi.

Ce n’est pas la peine de vouloir me rassurer, je sais que je ne dois pas avoir peur, mais c’est un travail que nous ferons ensemble tous les deux afin d’avancer d’une manière juste et équilibrée.

Elle me dit que tu es speed, que tu veux beaucoup sortir et que tu lui aboies beaucoup dessus. C’est ce que tu voulais lui dire ?

Je veux surtout lui dire que c’est moi, que je suis de retour et qu’elle doit me reconnaître et m’accepter sans doutes. C’est vrai que j’aime me promener, j’en profite pour nettoyer les résidus qui pourraient encore être dans mon psychisme. Ma maladie m’a fait connaître des moments très difficiles et me promener me permet de m’en débarrasser et de me ressourcer.

Qu’elle ne s’inquiète pas, nous saurons très vite nous adapter l’un à l’autre.

Bella, depuis quelque temps tu t’es installée chez Dominique et je dois te prévenir qu’il va bientôt, dès le printemps, partir et habiter en Alsace. Lui et sa femme aimeraient savoir si tu veux partir avec lui vivre en Alsace ou si tu préfères rester en Corse.

Je suis déjà au courant, tu penses bien, ça fait un petit moment que je présage ce changement et j’ai déjà eu le temps de me poser la question.

Et quelle est la réponse ?

Pour être honnête, j’aurais préféré que ce soit elle qui vienne s’installer ici, ça m’aurait permis de rester et de ne pas chambouler mon quotidien. La corse va me manquer, à lui aussi, et je me dois de l’accompagner pour l’aider dans ce passage.

J’ai été abandonné une fois et je me suis trouvé une mission auprès de lui, c’est lui mon gardien à présent, je lui apprends le détachement dans tous les sens du terme et je continuerai ma mission auprès de lui.

As-tu conscience que rien que le voyage sera très stressant pour toi ?

Je n’anticipe pas, je vis dans le présent, dans le ici et maintenant et je ne veux pas être séparée de lui et me retrouver de nouveau dans la rue. Je l’aime et ensemble nous passerons ce cap difficile.

Chiara, ta gardienne me demande de te transmettre quelques messages, mais aussi te poser quelques questions :

 Ma chère Chiara,

Tu es un compagnon merveilleux et je t’adore. J’essaie d’être à ton écoute et faire tout ce que je peux pour que tu sois bien dans ta vie de chat. Merci pour ta présence à mes côtés tous les jours, ton amitié dans les beaux et moins beaux moments de la vie. J’aimerais te dire que je t’aime (mais ça je pense que tu le sais !) et te poser les questions suivantes :

  1. Es-tu heureuse ? Parce que je te sens souvent éteinte.
  2. De quoi aurais-tu besoin ou que pourrais-je faire pour toi ?
  3. Pourquoi ai-je tant de mal à te stimuler pour jouer ?
  4. Te sens-tu bien dans ton corps, tout va bien ?
  5. As-tu conscience que le fait de vivre à l’intérieur te protège des dangers de l’extérieur et que je ne peux pas te laisser promener en-dehors de l’immeuble (hormis sur la terrasse) ?

Je voudrais aussi t’annoncer que Ludovic va venir vivre chez nous dans quelques mois. Il t’aime beaucoup. Comment est-ce que tu perçois ce changement ? J’espère que nous serons heureux tous les 3

  1. Merci pour tes réponses. Sois encore longtemps là, en pleine santé, pour qu’on puisse continuer à partager la vie ensemble. »

Oui je sais que tu m’aimes et c’est bien partagé, moi je t’aime aussi. Tu es une maman adorable et je suis très heureuse avec toi. Ne t’inquiètes pas si ces derniers temps j’avais une petite forme, cela n’a rien à voir avec toi, c’est juste un coup de fatigue, un peu de lassitude.

Je me sens souvent pompée par des énergies qui ne m’appartiennent pas et j’aimerais pouvoir sortir pour me nettoyer avec les énergies telluriques. Je sais que tu ne me donnes pas l’accès pour des raisons de sécurité, mais ce serait quand même d’un grand confort pour moi si je pouvais gratter les arbres et la terre.

Physiquement je commence à avoir des petits bobos liés à l’âge et l’arrière train est parfois après un long moment d’immobilité, ankylosé. Mais ce n’est pas très douloureux, juste des petites pointes.

Nous avons partagé des moments ensemble où tu n’allais pas toujours très bien. Il y a eu des moments difficiles et ma mission consistait à t’apprendre le détachement affectif, à vivre tes relations affectives avec plus de fluidité et sans dépendances. J’ai bien rempli mon rôle et je commence, depuis que tu as rencontré L.. , à me sentir un peu inutile. Je l’aime beaucoup, il sera un merveilleux compagnon pour toi et je suis ravie qu’il vienne partager notre quotidien. Je sais qu’il veillera sur toi comme personne ne l’a jamais fait et du coup je me dis que ce serait bien que je m’occupe plus de l’appartement, de transmuter toutes les énergies qui y circulent et cela me fatigue et me rend moins espiègle et moins joueuse.

Je suis toujours très câline avec toi, tu es ma maman et je suis ton gros bébé à présent, et ce changement qui s’amorce me remplit de joie pour toi, mais me fait aussi un peu peur.

Serons-nous toujours aussi proches l’une de l’autre ? Serons-nous toujours aussi fusionnelles ? Je sais que tu m’aimes et que je n’ai rien à craindre, mais je m’interroge quand même car ça va changer notre vie.

Ta gardienne me charge de communiquer avec toi. Je dois te transmettre des messages de sa part et aussi te poser quelques questions :

Je l’avais baptisé Moka mais les gens pensent tout de suite au café alors je cherchais quelque chose de plus valorisant pour lui. Il ne répond pas quand je l’appelle alors je ne sais pas si c’est qu’il n’aime pas. J’ai essayé plusieurs prénoms mais sans succès. Je vais finir par trouver je suppose à force de chercher. 

Je souhaiterais savoir s’il est heureux avec moi, s’il se sent bien et s’il a besoin de me transmettre un message particulier. Je voudrais également savoir s’il a des douleurs physiques (il tousse de temps en temps et là en vous écrivant, j’ai dû arrêter car il s’est mis à crier et à se racler la gorge. Je l’ai emmené chez le vétérinaire mais il n’a rien vu).

Pour ma part je voudrais qu’il sache que je l’aime profondément et que je lui suis extrêmement reconnaissante de partager ma vie et de m’apporter autant de joie. Il est doux, câlin, intelligent et joueur. C’est un petit chien parfait. Je voudrais aussi qu’il sache que je ne l’abandonnerai jamais. Il était très anxieux au début et même s’il a l’air d’aller mieux, je voudrais le rassurer là-dessus.

Moka ne me dérange pas, nous les animaux ne sommes pas comme vous les humains et ne trouvons aucun prénom ridicule, malgré que les prénoms que vous nous donnez le soient souvent. Non si tu as envie de garder Moka, garde Moka mais ne suis-je pas ton petit Trésor ?

Trésor m’irait très bien car même si tu ne l’as pas encore compris je suis ton petit trésor. Ne te pose pas trop de questions, je me sens bien avec toi, chez toi, et chez toi c’est aussi chez moi. Et même si tu doutes, on se connaît déjà, nous étions déjà ensemble et tu devrais le remarquer car tu as retrouvé le toutou doux, câlin, intelligent et joueur.

Je suis heureux de t’avoir retrouvée, même si au départ je craignais que tu ne le comprennes pas. Le fait de ne pas me trouver de prénom qui me sied m’a fait penser que tu avais des doutes quant à mon adoption et cela m’a rendu bien anxieux. Oui j’ai eu peur de l’abandon, je suis passé par là..

Je sais que tu m’aimes et moi je t’aime aussi. Nous sommes reliés tous les deux et j’ai évidemment une mission auprès de toi. Je suis là pour te faire rire, pour te faire bouger, pour jouer avec moi et t’amuser. Pour ouvrir ton cœur comme celui d’une jeune fille et pour t’aider à t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Je dois t’aider à avancer sur ton chemin de vie, spirituel aussi, avec joie et beaucoup d’insouciance. Cette insouciance qui t’as beaucoup manquée dans ta vie et je suis très content de pouvoir la partager avec toi.

Je serai à tes côtés pour partager avec toi des années meilleures que celles que tu as déjà pu connaître et j’en suis ravi. N’oublie pas, je suis ton petit garçon, ton petit trésor et je t’apporterai les plaisirs d’être une maman comblée.

Je n’ai pas de douleur physique lorsque je me racle la gorge, c’est parce qu’elle est sèche et que j’avale des poils, c’est désagréable mais pas douloureux. Juste la peur, la sensation de m’étouffer.

Pookie, tes gardiens ont des messages et des questions pour toi :

Stéphanie : Pourquoi es-tu agressive envers toutes les personnes que l’on croise dehors qui n’ont pas de chien? Envers nos invités ? ET les chats?

Boris : Pourquoi n’arrive tu pas à dormir profondément quand tu n’es pas chez toi? Pourquoi tu aboie des que tu entends un bruit? Aimerais-tu un ami chat pour te tenir compagnie lorsque je dois partir de l’appartement?

Stéphanie : Est-ce que tu nous permets de te faire stériliser? 

Boris et Stéphanie : Est ce que les cours de dressage avec Taridou ou laetitia lui sont bénéfiques? 

Boris et Stéphanie : Lorsqu’on aura en bébé, l’aimeras tu comme tu nous aimes? 

Boris et Stéphanie : Pour finir nous sommes très heureux de t’avoir accueilli dans notre couple. Nous t’aimons comme notre enfant. Et nous souhaiterions connaître ta mission de vie pour que la tienne soit aussi enrichissante. 

 Je suis d’un tempérament assez exclusif et ma mission consiste à vous protéger. Je me dois de veiller sur vous coûte que coûte, et je n’aime pas lorsqu’on s’approche de vous. Je me sens considéré comme votre enfant certes, mais c’est plus moi qui dois être votre protecteur que l’inverse. Je suis en quelque sorte votre gardien et je n’aime pas que les personnes, les invités et les chats s’approchent de vous. Je me charge de les tenir à distance.

Ce n’est pas bien Pookie de les agresser, ils ne leur veulent pas de mal et ton comportement est très gênant et désagréable pour tes gardiens. Les protéger ne signifie pas être possessif et empêcher toute tierce personne de les approcher.

Ah bon ? Je ne me rends pas bien compte c’est vrai que je suis constamment sur le qui-vive et je me sens très vite dépassée par la situation. Je stresse, je panique et ça me rend agressive. C’est aussi la raison pour laquelle je ne dors pas sur mes 2 oreilles lorsque je ne suis pas chez moi. Je guette, je surveille, je suis constamment aux aguets et j’aboie, je me manifeste au moindre bruit, mais c’est normal non ? C’est bien le rôle premier d’un chien ?

Oui je ne peux le contester Pookie, mais tu dois aussi te sentir en sécurité pour être bien dans ta tête et dans ta peau, et ne pas être à l’affut du moindre bruit et cela dérange aussi tes gardiens dans leur sommeil.

Je crains d’avoir tout faux, cela m’inquiète…

Oui j’aime bien les cours de dressage, cela me permet de m’exprimer physiquement et de me dépenser.

Tu devras faire encore plus d’effort Pookie pour t’adapter et n’as-tu pas une autre mission de vie auprès de l’un d’eux en particulier ?

Si, c’est Boris mon gardien et ma mission auprès de lui consiste à redevenir celui qu’il a été petit. De l’aider à se reconnecter à son petit enfant intérieur, à sa source et c’est aussi une des raisons pour laquelle je ne veux pas qu’on s’approche trop près de lui, je me dois de veiller à ce qu’on ne lui fasse pas de mal.

Moi aussi je les aime, même si je prends mon rôle de « chien gardien » très au sérieux, je me sens être leur petit garçon et lorsque le bébé arrivera, je l’aimerai et le prendrai sous mon aile. Je veillerai sur lui comme personne ne saura le faire et même si je dois être un peu moins possessive vis-à-vis d’eux, je le protègerai envers et contre tout.

Si je veux un ami chat comme compagnie ? Quelle idée, j’ai déjà du mal à les tolérer dehors, en avoir un comme compagnon ? Non merci et la stérilisation ? Si c’est pour mon bien-être oui…