Messages communication animale 2017

Messages communication animale 20172018-01-19T18:12:28+00:00

Ta gardienne me demande de communiquer avec toi et aimerait que tu répondes à quelques questions :

– J’aimerais tout d’abord savoir s’ils sont satisfaits de leur qualité de vie quotidienne ou s’ils ont besoin que j’améliore quelque chose. 

– S’ils sont bien en bonne santé (Ils ont bien leur visite annuelle chez le vétérinaire et visuellement pour moi tout va bien mais peut être auraient-ils des maux cachés à me signaler)

– Si je venais à déménager dans les mois à venir, souhaiteraient-ils m’accompagner même si cela implique un appartement ou rester dans la maison où ils sont actuellement. (Je ne veux pas vous donner trop de détails pour ne pas vous influencer mais ils ont eu l’expérience cette année de vivre 4 mois sans moi, et donc avec mon père et je veux savoir si ce genre de quotidien leur suffirait ou non)

– Y a-t-il une raison autre que le désir de se faire remarquer dans le fait que mon chat Gribouil, griffe les meubles depuis qu’il est petit ? C’est moins grave qu’avant mais il le fait encore de temps en temps. 

– Et enfin, ont-ils chacun un message particulier à me faire passer?

Lorsque je suis avec elle tout va bien, je n’aime pas rester seul et encore pire je n’aime pas lorsqu’elle m’abandonne plusieurs semaines. Elle est ma gardienne et c’est avec elle que je veux vivre. Je sais que ce sera difficile de m’habituer à un appartement, j’aime sortir et j’ai besoin de sortir pour pouvoir me nettoyer énergétiquement, mais je ne veux pas qu’elle m’abandonne, je l’aime et c’est auprès d’elle que je me dois d’accomplir ma mission.

Laquelle ?

Celle de l’aider à se détacher affectivement, celle de l’aider à mieux vivre ses relations affectives, celle de l’aider à aimer sans dépendance ni co-dépendance.

Elle est à un tournant de sa vie et elle fait le bon choix, mais celui de nous laisser moi et Pépito n’est pas le bon choix, ni pour elle ni pour nous. Nous sommes reliés tous les trois et ce serait pour elle et pour nous casser une harmonie de paix et de bien-être.

Changer sa vie ne signifie pas laisser ses compagnons derrière elle.

J’aime bien griffer les meubles, désolé, cela me fait du bien, c’est un peu comme si je m’accrochais au tronc d’un arbre et j’adore cela. Ce n’est pas pour me faire remarquer, c’est pour me débarrasser d’énergies qui ne m’appartiennent pas. Sinon je vais bien, parfois un peu ankylosé, mais rien de particulier à te dire.

Ta gardienne m’envoie vers toi pour que tu répondes à quelques questions :

– J’aimerais tout d’abord savoir s’ils sont satisfaits de leur qualité de vie quotidienne ou s’ils ont besoin que j’améliore quelque chose. 

– S’ils sont bien en bonne santé (Ils ont bien leur visite annuelle chez le vétérinaire et visuellement pour moi tout va bien mais peut être auraient-ils des maux cachés à me signaler)

– Si je venais à déménager dans les mois à venir, souhaiteraient-ils m’accompagner même si cela implique un appartement ou rester dans la maison où ils sont actuellement. (Je ne veux pas vous donner trop de détails pour ne pas vous influencer mais ils ont eu l’expérience cette année de vivre 4 mois sans moi, et donc avec mon père et je veux savoir si ce genre de quotidien leur suffirait ou non)

– Y a-t-il une raison autre que le désir de se faire remarquer dans le fait que mon chat Gribouil, griffe les meubles depuis qu’il est petit ? C’est moins grave qu’avant mais il le fait encore de temps en temps. 

– Et enfin, ont-ils chacun un message particulier à me faire passer?

Je suis un chat de type nettoyeur et je me charge de nettoyer les lieux, elle aussi si nécessaire. Je fais mon travail et je vais bien. Des petits bobos dus à l’âge commencent à me titiller, mais c’est normal, rien de bien méchant.

Par contre, dis-lui que j’ai peur, car il s’annonce du changement  et je crains qu’elle ne nous laisse ou qu’elle emmène juste Gribouil qui est son préféré. Je ne suis pas malheureux lorsque je suis avec le père, mais ça me rend triste de ne pas être avec elle. C’est elle ma gardienne et c’est avec elle que je veux vivre, c’est pour elle que je me charge du nettoyage énergétique.

Vivre en appartement ne me dit pas trop, mais rester avec le père encore moins. Je ressens profondément le changement depuis toute l’année et cela me stresse et me crée des angoisses, car elle est prête à nous laisser derrière.

Tous les trois nous formons un trio inséparable et elle a raison de se construire une nouvelle vie, de prendre un nouveau départ, mais pas au détriment de notre équilibre à tous les trois.

Dis-lui que je l’aime et que je souhaite l’accompagner dans ce renouveau.

Ta gardienne me dit que depuis un mois tu fais pipi sur le canapé, dans ton couffin et autres emplacements. Pourquoi ? Que se passe-t-il Loulou ?

Je ressens souvent une pression dans la vessie, j’ai du stress, des angoisses et je ne peux m’empêcher de faire pipi là où je me trouve. En plus je suis attiré par l’odeur et cela accentue mon envie de faire pipi. Je suis désolé de ce mauvais comportement, mais souvent il circule ici des énergies qui ne sont pas bonnes qu’on lui ramène et cela me crée de fortes angoisses et des envies de faire pipi. Je n’arrive plus à contrôler, je ne maîtrise plus la situation.

Dis-lui d’être plus centrée dans le présent, dans le ici et maintenant afin de moins attirer à elle des énergies qui ne lui appartiennent pas, elle est mal accompagnée et pour moi il est difficile de le gérer.

Je te remercie pour tes réponses Loulou, mais il va falloir faire un effort, car cela est intolérable pour elle, même si elle ne te réprimande pas, c’est une situation pas supportable.

Biscotte, ta gardienne m’envoie vers toi pour te poser quelques questions et te donner aussi des messages :

Questions :

Pourquoi vas-tu faire pipi sur le canapé et parfois sur le lit ?

Pourquoi depuis peu, tu vas aussi faire Pipi sur le rideau de la porte d’entrée ou sac de linge propre de la salle de bain ?

Alors que tu as toujours été sur le canapé avant ?

Qu’est ce qui ne va pas pour que tu sois stressée ?

As-tu besoin de quelque chose ?

As-tu mal quelque part ?

Voudrais tu que je change ou fasse quelque chose ?

Je t’ai rebaptisé Biscotte alors que tu t’appelais Savannah, est ce que ça te déplait ?

Messages á transmettre :

Je t’aime et je ferai tout pour que tu sois bien et heureuse.

Je ne t’abandonnerai pas ne t’inquiète pas.

J’aimerais que tu cesses de faire pipi ailleurs que dans tes litières, car cela me donnerai moins de travail à tout nettoyer et je serais aussi moins stressée par crainte que tu fasses pipi partout.

Les pipis c’est pour lui montrer que j’ai du stress, des angoisses que je ne vais pas bien, que j’ai des peurs et que je n’arrive plus à gérer la situation. Ici circulent beaucoup d’énergies qui ne nous appartiennent pas et j’ai de plus en plus de mal à nettoyer le lieu et surtout à m’en débarrasser après. Je ne souffre pas physiquement, mais psychiquement, je me sens constamment attaquée, on me pompe toute mon énergie et je ne maîtrise et ne contrôle plus les choses.

Dis-lui qu’il est urgent et prioritaire de s’occuper de nettoyer l’endroit et elle aussi, on lui apporte beaucoup d’énergie négatives et je ne peux plus les absorber, il y a un trop plein. Ici tout est infesté, c’est juste plus vivable.

Mon nom n’a rien à voir avec mon comportement, je ne me souviens même plus que je ne m’appelais pas Biscotte avant.

Moi aussi je t’aime et je me sens bien avec toi lorsque les énergies sont zen, ce qui malheureusement n’est plus le cas ces derniers temps. C’est vrai que je crains que tu ne te fâches, et que tu m’abandonnes. Je ressens ton stress et c’est un peu un cercle vicieux, car plus je sens ton stress et plus j’angoisse, plus j’ai peur de ce qui va m’arriver. Je suis désolée, je ne veux pas te créer des tracas et ces désagréables pipis, mais je n’arrive pas à gérer et à me retenir.

Ne t’inquiète pas Biscotte, elle trouvera une solution pour améliorer la situation et vos conditions de vie.

Ta gardienne aimerait savoir comment tu te sens physiquement et mentalement ?

Fatigué, un peu usé, des bobos dus à mon âge dans les articulations et surtout une grande lassitude. Difficultés à me reposer, à me ressourcer, je me sens souvent pompé par des énergies qui ne m’appartiennent pas.

Emotionnellement c’est difficile aussi, je me sens souvent seul, elle ne s’occupe plus de moi comme dans le temps et cela me fait ressentir que je vieillis et que elle, elle vole vers d’autres cieux.

Ma mission consistait à l’aider à grandir, à lui apprendre la coopération et je sens qu’elle s’échappe. c‘est la vie, mais j’aimerais bien partager plus de temps avec elle.

Je lui transmets tes messages Mowgli, ne t’inquiète pas.

Grao, ta gardienne me demande de communiquer avec toi et te laisser quelques messages :

Mon Grao, je t’aime infiniment et je souhaite vous donner le meilleur à Gomette et toi mais je vis une période difficile donc je ne veux pas que vous tombiez malade car il fait froid. Le vétérinaire ça coûte cher et ça m’inquiète quand tu sors la nuit par ce temps. Les jours vont bientôt rallonger, les températures seront meilleures et vous pourrez ressortir librement. Mais en attendant, je te demande de ne plus me réveiller la nuit car je suis épuisée et je me sens découragée pour avancer dans la vie. Si tu veux m’aider, laisse-moi dormir, c’est important car je dois me ressourcer et je n’y arrive plus. 

Comme je vis une période difficile, j’évite aussi de gaspiller les croquettes. Dès que ça ira mieux pour moi, je changerai votre alimentation. En attendant il faut finir les sachets de croquettes qui sont ouverts. Je ne vous donne plus la pâtée qu’une fois par jour sinon vous avez les selles trop liquides. Je voudrais quand-même savoir si tu manges à ta faim car ta santé est importante pour moi.

Je suis désolée si je ne vais pas trop bien en ce moment, j’essaie d’améliorer les choses. Maintenant je voudrais que tu me parles en toute sincérité et que tu me dises comment tu vas. Et si tu as quelque chose sur le cœur ou à me demander, je suis prête à l’entendre, je te sens un peu tracassé en ce moment.

Je suis très content que tu me laisses ces messages, moi aussi je t’aime et je sais combien la vie est difficile en ce moment. Je suis désolé si je t’occasionne des tracas supplémentaires, mais j’ai besoin de sortir pour me nettoyer avec les énergies telluriques, car comme tu es dans le stress, la peur et l’angoisse, tu es constamment chargée d’énergies qui ne t’appartiennent pas et lorsque avec Gomette nous te nettoyons ainsi que les lieux, nous avons grand besoin de sortir pour nous en débarrasser. Ce n’est pas de ta faute, je le sais bien, mais comme tu es fragile et vulnérable en ce moment, on en profite pour te pomper tes énergies et le résultat est que le matin tu es épuisée et n’arrive pas à avancer sur ton chemin. Je sais que je dois te laisser dormir, mais moi aussi j’ai besoin de me ressourcer pour ne pas tomber malade et tu n’as rien à craindre, je supporte la température négative. Il ne fait quand même pas si froid que ça.

Je sais que tu as beaucoup de difficultés dans la vie de tous les jours et tant que tu ne seras pas mieux, je ne serai pas bien non plus. Si en ce moment je suis particulièrement tracassé, c’est parce que toi tu l’es. Moi aussi je t’aime, je sais que tu fais comme tu peux, mais peut-être devrais-tu te confier et demander de l’aide à des proches. Il n’y a pas de honte à avoir de demander un soutien si c’est nécessaire et l’on se sent plus léger si on peut en parler.

Je n’aime pas ces croquettes, je préfère la pâtée, les croquettes ne me rassasient pas assez.

Avec Gomette nous sommes là pour toi et nous t’aimons. Essaye de prendre du recul et sois confiante, tu vas y arriver, mais ne te turlupine pas trop l’esprit car au lieu d’avancer, le petit vélo qui tourne dans ta tête représente un frein, un obstacle qui t’enferme dans un cercle fermé.

Je voudrais que tu comprennes que je dois sortir et que tu ailles mieux pour que j’aille bien aussi. Tes soucis, tes états d’âme me perturbent, sois confiante en la vie et tout ira mieux pour toi aussi.

Loukoum, ta gardienne me charge de communiquer avec toi pour te donner des messages et aussi pour te poser quelques questions :

Merci d’être venu dans ma famille, tu apportes bcp de bonheur à chacun de nous
Je suis émerveillée de la façon dont tu te comportes si différente entre nous 5!!!
Je te remercie de prendre soin de mes mains quand tu joues, de ne jamais les griffer comme si tu savais qu’ elles étaient précieuses et ce que j’adore ç est quand tu viens ronronner près de moi au moment de ma méditation ,mais tu sais j adorerai que tu viennes sur mes genoux !!!!!                       Dis-moi mon loukoum es-tu heureux?
As-tu besoin de quelque chose ?
Qui est ton maître?
Quelle est ta mission ?
As-tu un message pour moi?
Pour le jardin ne t’inquiète pas ,je te laisserai sortir à la fin de l’hiver ,même si j’ai peur, je t’en prie fait attention aux voitures et ne va pas trop loin.
Après j’ai un autre problème !et je veux que tu me répondes avec la sagesse que tu portes !
Je suis censée te castrer afin que tu ne fasses pas pipi partout et que tu ne cours pas les filles mais j’ai un drôle de ressenti  comme si je ne devais pas le faire …pourquoi?

Je ne suis pas venu par hasard dans votre famille, je vous ai été envoyé, et j’ai mon rôle à jouer auprès de toi. C’est toi ma gardienne, mais j’aurais plutôt envie de te dire que c’est moi ton gardien. Je suis ton guide, je suis ton ange gardien et ma mission consiste à t’assister et à te soutenir dans ta mission de vie. Je suis un chat guérisseur, ce qui explique que je ne suis pas de type timbre-poste, sauf si cela s’avère nécessaire (Erika).

C’est ta grand-mère qui m’a envoyé vers toi, elle aussi avait des dons comme toi, qu’elle t’a transmis et moi je dois veiller à ce que tu saches les utiliser à bon escient. Je suis là pour toi, tu l’as bien compris, malgré mon jeune âge et que j’aime jouer et m’amuser, je suis un chat qui vibre sur un autre plan. Je suis encore trop petit pour te manifester toute ma puissance, mais cela ne saurait tarder.

Je suis heureux dans ta famille, tu l’as bien remarqué et j’apporte à chacun ce dont il a besoin.

Mon énergie me permet de m’adapter à chacun de vous,  je déploie mes services et surtout je veille sur ton compagnon, c’est lui qui a le plus besoin de ma présence physique, mon petit cœur le ressent très fort car le sien est fatigué, trop fatigué. Dis-lui de se ménager un peu plus, quitte à en faire moins.

Je n’ai pas besoin d’un compagnon, et celui-ci pourrait se sentir aspiré par une spirale d’énergie que je dégage, mais un compagnon chat de type timbre-poste pour lui apprendre le détachement professionnel lui serait d’un grand secours.

Quant à toi, même si je ne t’accompagne pas pendant les soins, je suis là, ma présence est si forte qu’elle t’inonde de lumière à plusieurs centaines de mètres.

Oui, en tant que guérisseur j’ai besoin de sortir aussi, de m’occuper de la détresse du quartier, mais c’est à toi que je dois avant tout donner la confiance et t’ouvrir les portes qui te permettront d’avancer sur ton chemin.

La stérilisation, la castration vous semble poser problème, à vous les humains, mais c’est tout comme la religion qui vous interdit des relations de nature sexuelle, d’un grand inconfort pour nous aux périodes de chaleurs et d’accouplements, et là notre instinct reprend maturellement le dessus, sage ou pas. Aucun animal ne te dira qu’il souhaite être privé de ces pulsions, mais en tant que sage, je me dois de te dire que c’est logique et raisonnable qu’un gardien se responsabilise s’il ne souhaite pas faire faire des petits. C’est aussi une question de sécurité, car nous sommes amenés à partir moins loin.

En ce moment je découvre la vie, la vraie vie ici sur terre et j’avoue qu’il y a de quoi  en avoir peur, car l’amour et la lumière ne sont pas présents dans le cœur de chaque être humain. Cela me désole et je vous renvoie l’image, le miroir de chacun d’entre vous.

Je rentre maintenant dans l’âge où je dois accomplir mon travail et l’insouciance du petit chaton est mise à dure épreuve dans ce monde cruel où l’amour, la compassion et la loyauté ne sont pas toujours de mise.

J’ai de la peine et beaucoup de tristesse pour Vick qui me manque physiquement, mais qui est toujours encore là au quotidien, dans notre entourage et qui reste accroché et ne peut rejoindre le jardin des animaux. Cela me perturbe, me rend très malheureux et je me sens pompé, fatigué et déprimé. De temps à autre je me sens aspiré et ça me fait peur. Cela me crée du stress et des angoisses et me fait gémir. Ici ce n’est plus sa place, et il faut l’aider, il a besoin qu’on le libère, qu’on le laisse partir.

Je m’en occuperai Glider, après en avoir fait part à tes gardiens. Ils aimeraient que tu répondes à quelques questions :

Peux-tu nous dire pourquoi tu sembles triste ?
-Est ce que tu souffres, et si oui à quel endroit ?
-Comment peut-on t aider ? Fait-on des choses mal avec toi ?
– Est ce que vick te manque ?
-Es-tu bien dans notre famille ?
– Pourquoi es-tu venu dans notre famille ?
– As-tu des choses à nous dire ?

Oui je souffre, mais c’est plus d’ordre affectif, psychique que physique. J’ai certes quelques petits bobos par ci par là, mais rien de douloureux, l’arrière train parfois un peu ankylosé, mais je n’en souffre pas vraiment. Ne vous inquiétez pas pour moi, ce n’est pas moi qui suis en souffrance, c’est Vick qui a besoin d’aide, et s’il continue à rester là, il va me puiser toute mon énergie et je vais finir par tomber malade et vous aussi.

Je suis heureux avec vous, je me sens un membre entier de la famille et je ne manque de rien. Je suis votre enfant à 4 pattes certes, mais j’ai ma place ici et ce n’est pas la première fois que nous sommes ensemble.

Etais-tu déjà chez eux Glider ?

Oui c’est à elle que je suis relié, c’est elle ma gardienne et je suis là pour faire le lien d’un passage à un autre (enfants).

Je suis chargé de l’aider à se reconnecter à elle, à son petit enfant intérieur et lui permettre d’être autonome et de la guider vers l’indépendance.

Dis-leur que je les aime tous et que je suis un lien fort entre les humains, les membres de la famille et le règne animal. Je vibre sur un autre plan et ma présence doit aussi aider Vick à rejoindre le paradis des animaux. Je suis très heureux aujourd’hui car ils ont bien compris qu’il y avait un problème à travers mon attitude, mais le problème ce n’est pas moi, vous l’avez cerné aussi maintenant.

Merci Glider pour tes précieuses réponses et surtout merci pour Vick, je me charge de prévenir tes gardiens.

Bonjour Ice, ton gardien aimerait que tu répondes à quelques questions :

coralie demande :

_ Pourquoi tu ne m’aimes pas ?

_ Pourquoi tu es méchant avec moi ?

_ Pourquoi tu n’es pas heureux ?

_ Pourquoi tu es agressif ?

_ Que s’est-il passé dans ta vie ?

La réponse est simple, je n’aime pas les femmes, elles me rappellent trop celle qui a été très méchante avec moi, qui me frappait avec le balai, qui me donnait des coups de pied et depuis je suis méchant avec elles. Je suis désolé, mais j’ai peur de toi et cela me rend agressif.

Lorsque je suis seul avec toi, je te crains davantage et te montre les dents pour que tu ne t’approches pas trop. Je n’y peux rien, c’est une réaction instinctive et devenue naturelle.

Avant vous, on ne comprenait pas mes réactions et on a préféré se débarrasser à nouveau de moi, c’est la première fois qu’on me pose la question et cela me rassure un peu, car malgré ce que tu peux penser, je suis heureux ici, je ne veux pas repartir même si de temps à autre je ne contrôle plus la situation, et que je n’arrive plus à maîtriser mes pulsions parce que tu me rappelles de trop un vécu où j’ai subi de nombreuses maltraitances.

claudio demande :

_ Pourquoi tu es  si nerveux quand je suis là ?

_ Pourquoi tu me protèges tant alors que c’est moi qui suis là pour te protéger ?

_ Qui t’a fait tant de mal ?

_ Comment je peux t’aider ?

_ Que faire pour qu’enfin tu te sentes bien et en sécurité ?

Tu es mon gardien, tu m’as choisi et je t’ai choisi. Je n’ai jamais été avec toi dans une autre incarnation, je le suis dans cette vie-là parce que j’ai la mission de te montrer que l’agressivité n’est pas toujours signe de mauvais, de méchant, mais peut être le résultat d’une peur incontrôlée et ou aussi de surprotection envers un humain ou un animal.

Tu as eu des moments de doutes dans la vie et je te renvoie à ton petit enfant intérieur pour lui montrer que les réactions aux traumatismes qu’on peut avoir, peuvent prendre différentes formes et qu’inconsciemment on ne peut pas toujours les maîtriser.

Lorsque tu es là j’ai peur pour toi, j’ai peur qu’on ne te fasse vivre les mêmes expériences, cela me rend nerveux, je suis sur le qui-vive en permanence pour te protéger. Je n’accepterai pas qu’on te touche et je reconnais que je pèterai un câble, car dans des moments de panique je ne suis plus moi. On me manipule et je ne contrôle plus rien.

Cette femme était très méchante, très cruelle et j’aimerais bien pouvoir l’oublier, je sais que je suis en sécurité avec toi, je sais que tu m’aimes et je t’aime aussi, mais j’ai de la peine, j’ai beaucoup de difficultés à oublier ce traumatisme. Je n’y peux rien, c’est plus fort que moi et ça me rend dingue par moments. Ca me crée du stress, des angoisses et j’ai peur de l’abandon, s’il te plait aide-moi, ne m’abandonne pas.

C’est le but de sa demande Ice, c’est le but de mon travail. Tes gardiens t’aiment et ne veulent pas t’abandonner, ils souhaitent t’aider pour que tu te sentes mieux et ne sois plus agressif avec C.. Elle ne te fera aucun mal, au contraire, de par ton comportement tu lui fais très peur.

Dis-lui que je suis désolé, je ne veux pas lui faire subir ce que j’ai subi. Pardon.

Je me charge de transmettre tes réponses Ice.

Ta gardienne souhaite par mon intermédiaire te poser quelques questions :

Quel rôle joue-t-il dans ma vie?

Quel message me communique-t-il?

Et qu’est-ce que je lui apporte ou dois lui apporter pour sa propre évolution de chat?

Dis-lui qu’elle aurait au moins pu en profiter pour me donner un message. Nous sommes des êtres sensibles et adorons lorsque les humains s’intéressent et communiquent avec nous.

Le rôle que je joue dans sa vie ? Mais il est multiple, tantôt chat timbre-poste où je suis chargé de la nettoyer énergétiquement, mais aussi de lui apprendre le détachement affectif pour l’aider à mieux s’ouvrir à l’amour inconditionnel, tantôt nettoyer les énergies de la maison et surtout sentinelle où je m’occupe aussi de l’extérieur et du quartier, c’est ma mission principale.

Ma mission auprès d’elle ?   J’ai été envoyé vers elle comme un guide afin de l’aider à trouver son chemin de vie et à avancer sur celui-ci. Dis-lui que je l’aime et que je suis chargé de lui apprendre le détachement affectif, car dans une autre vie cela lui a beaucoup causé problème, et que pour son évolution spirituelle dans cette vie-là, il était impératif qu’elle ne reproduise pas le même schéma.

Elle est sur son chemin et pour pouvoir assurer sa mission de vie, il est primordial d’avoir fait un travail sur soi pour conscientiser les erreurs du passé afin de ne pas les répéter et pour elle cela passe par l’écriture. Peu importe le style, c’est l’expression des messages qui compte.

Moi je suis son guide (envoyé par une femme) et je dois veiller sur elle et son garçon. Nous nous sommes déjà connus dans une autre vie et j’étais son compagnon. La relation était difficile car elle souffrait trop de dépendance affective et avait tendance à m’étouffer et étouffer nos sentiments.

Dans cette vie-là, elle a appris le détachement affectif, sans quoi il lui était impossible de faire le travail qu’elle fait et de ressentir les liens karmiques que les personnes portent sur leurs épaules.

Je suis fier de moi, j’ai en partie réussi ma mission, mais elle est loin d’être terminée, il s’agit maintenant de la guider pour prendre confiance en elle et se mettre à écrire. Elle a beaucoup de choses qui sont profondément ancrées en elle et il est, pour elle et pour l’univers, le temps de les exprimer.

Explique-lui que nous les animaux nous sommes au service à Dieu, à la source et que nous sommes là pour vous et pas l’inverse, et que mon évolution de chat se fait à travers le travail qu’elle fait sur elle, l’ouverture d’esprit et de conscience qu’elle a, pour toujours et encore d’évoluer dans sa vie spirituelle.

Je suis très heureux à ses côtés, car j’ai la chance d’avoir une gardienne avec une grande ouverture de cœur, à l’esprit sain, curieux et rempli d’amour et d’empathie.

Titus, tu t’es bagarré avec le noir, je dois te dire de la part de ta nouvelle gardienne que jamais il n’entrera dans la maison, mais il a faim, il veut manger et elle ne peut le laisser sans le nourrir, ce serait cruel de sa part de ne pas le faire surtout que c’est l’hiver et qu’il fait froid dehors.

Oui je le comprends bien mais j’ai aussi compris qu’il veut prendre ma place ici et ça je ne peux pas le tolérer. Ca me crée du stress, ça me rend agressif,  je sais qu’il est plus fort que moi et j’en ai peur maintenant. Il mord et moi je n’arrive pas à me défendre.

Ta gardienne fera tout ce qu’elle peut pour qu’il te laisse tranquille et reste à sa place Titus.

Je l’espère, car ici c’est chez moi et je ne veux pas lui céder la place même s’il me dit qu’il a déjà été avec elle.

Etait-ce Jazz ?

Oui

Ne t’inquiète pas Titus, tu auras toujours une place privilégiée, elle me charge de te le dire.

Dis-lui merci, de mon côté je ferai aussi un effort pour être moins bruyant la nuit et la laisser se reposer. Je me suis attaché à elle, dit le lui…

Le Noir, je suis chargé de te dire que M.. veut bien te nourrir, mais tu dois comprendre que tu es seulement toléré pour manger. Tu ne peux en aucun cas rentrer dans la maison et encore moins vouloir prendre la place de Titus. C’est chez lui ici et tu dois le respecter. Elle t’a construit une petite cabane pour te servir d’abris et tu dois te limiter à ça. Lorsque tu as mangé, tu dois partir et surtout respecter Titus. Si tu pouvais aussi éviter de ramener tous tes potes, ce n’est pas le resto du cœur ici et tu devrais être content qu’on te donne à manger et ne pas en abuser en ramenant tous les chats errants.

Je sais, je suis ingrat, mais ces pauvres chats ont terriblement faim aussi et ils ont bien remarqué que j’ai trouvé une bonne maison. Je me suis remplumé depuis que je viens ici et ça ne passe pas inaperçu. Je ne souhaite pas les ramener, mais ils me suivent et ont compris qu’on trouvait à manger ici, je n’y peux rien surtout que moi je veux m’installer chez elle, j’étais déjà avec elle.

Jazz ?

Oui et j’ai enfin la chance de la retrouver. Il m’est insupportable et difficile de laisser passer cette chance.

 Elle l’a compris, mais elle te dit que même si tu as déjà été avec elle dans une autre vie, ce n’est pas une raison pour que tu viennes lui faire le bordel dans sa vie en ce moment. Elle s’est chargé de Titus et a le devoir de le soigner et le choyer, par respect pour sa maman (l’ancienne gardienne de Titus) elle doit bien s’en occuper et le protéger. Ca a toujours été chez lui ici et ça le restera. Tu peux le respecter aussi ?

Oui mais je trouve ça très cruel, ce n’est pas très juste vis-à-vis de moi alors qu’on pourrait trouver un terrain d’entente tous les trois. Dis-le-lui.

Je lui dirai, mais en attendant fais tout ce que tu peux pour éviter Titus. Les bagarres sont intolérables, surtout que Titus, âgé, se trouve physiquement en situation d’infériorité vis-à-vis de toi et cela n’est pas juste pour lui non plus.

C’est difficile à vivre et à accepter pour moi, elle doit se mettre à ma place et me comprendre aussi.

Pour l’instant il faut surtout éviter les bagarres et laisser Titus tranquille. Viens manger et repars après. Peut-être que le temps arrangera les choses…

Ta gardienne me dit que depuis que vous habitez cette maison au Chili, elle ne te reconnait plus. Tu es agressif lorsque tu es au jardin et ressens une présence de l’autre côté, chez le voisin (chien ou humain) et tu cherches à passer la clôture pour régler les comptes à côté. Que se passe-t-il ?

Je ne peux l’expliquer, c’est plus fort que moi, les énergies des voisins ne sont pas bonnes, il y a beaucoup de choses malignes chez eux et le chien en est chargé aussi. Cela me rend méchant et agressif vis-à-vis d’eux. J’ai peur pour mes gardiens, je ne veux pas que ça vienne ici (entités) et j’aboie pour les faire fuir.

Je me mets en colère, je deviens agressif et n’arrive plus à me contrôler.

Il va pourtant le falloir Stucky car ce n’est pas vivable pour tes gardiens et inacceptable pour les voisins. Ne t’occupe pas d’eux, tu es en sécurité chez toi et tes gardiens aussi. Je vais leur expliquer la situation.

Tu as un gros souci avec ton oreille gauche et il faudrait t’enlever un gros polype, une grosse tumeur qui s’infecte et risque de se propager dans ton cerveau, Nini. Ta gardienne aimerait savoir comment tu te sens et si tu souhaites qu’ils tentent l’opération ou pas ?

Cette oreille me fait souffrir mais pour l’instant j’arrive encore à gérer. J’aimerais qu’on m’enlève cette masse qui fait pression dans toute ma tête et qu’on me soulage, mais je ne veux pas rester chez le vétérinaire.

Tu ne resterais qu’un jour ou deux Nini, alors dis-moi quel est ton souhait ?

Je suis sur mon chemin, mais si je pouvais encore rester un peu, oui j’aimerais bien mais qu’ils ne s’acharnent pas si le véto n’est pas favorable. Tant que c’est supportable je suis contente de mon sort.

J’ai été choyée, je n’ai jamais manqué de rien et j’ai eu une belle vie bien remplie. Je sais que pour eux c’est une décision difficile à prendre, mais qu’ils fassent confiance au véto après les autres investigations. Ces visites chez le véto me traumatisent, mais je sais que c’est pour mon bien.

Ta gardienne me charge d’un message pour toi Java :

J’ai totalement confiance en elle pour moi et je l’aime de tout mon cœur mais j’ai peur de ses réactions avec les autres humains et animaux. Elle est imprévisible et attaque facilement. Je la sens stressée pour énormément de situations et c’est pourquoi je suis mal à l’aise face aux situations imprévues.

Plutôt que d’être agressive envers certains humains et animaux, ne pourrait-elle pas simplement les ignorer?
Mes questions sont:

Pourquoi est-elle si agressive avec les chiens? Est-ce de la peur ou de la haine?
Quels sont ses sentiments? A-t-elle des choses à me communiquer?

Je suis désolée, je lui cause beaucoup de tracas et je comprends que mon comportement ne soit pas tolérable, mais c’est plus fort que moi. C’est impulsif et je n’y peux rien, je panique lorsqu’on s’approche trop d’elle et je ne contrôle plus rien.

Pour quelles raisons es-tu si agressive avec les autres chiens ? Est-ce dû à ton passé  ou parce que tu ne les aimes pas ? Ou par peur ou par haine ?

Tu es ma gardienne d’amour, ma maman et je suis ta petite fille. Certes c’est toi qui tiens les rennes et qui doit gérer la situation, mais moi, malgré que je sois si petite, je me dois de te protéger.

Oui j’ai peur qu’on te fasse du mal lorsqu’on s’approche de toi et j’ai aussi peur que quelqu’un d’autre puisse prendre ma place.

N’es-tu pas un peu trop possessive Java ?

Oui peut-être, mais c’est normal, je l’aime et ne veux pas la partager. C’est juste que mon tempérament est un peu possessif, mais j’ai trop peur de perdre ma place, car ma mission consiste à la protéger. La protéger contre elle mais aussi contre autrui (chiens et humains).

Elle est encore bien immature dans bien des domaines et je dois veiller sur elle. Je suis un peu son chien de garde en quelque sorte, et je ne fais que mon travail.

Je lui transmettrai tes messages Java, peut-être pourrais-tu tout de même faire un effort afin d’être plus tolérante, plus souple, moins agressive et que vous puissiez retourner en randonnée ?

Je vais essayer, mais ce sera difficile car complètement inné, je ne réfléchis pas, c’est l’instinct qui domine, l’instinct est dominé par la peur qu’on lui fasse du mal, par la peur qu’on prenne ma place si le travail que j’accomplis est mal fait.

Je ne crois pas Java qu’on te demande là-haut d’être agressive pour remplir ta mission, bien au contraire.

Peut-être que je manque de confiance en moi alors (tout comme elle d’ailleurs) et que je dois le travailler pour être moins sur le qui-vive mais elle a besoin qu’on la protège, j’ai été envoyé pour ça.

Dis-lui que lorsqu’elle aura confiance en elle et en la vie, je serai moins méfiante aussi.

Ta gardienne me demande de communiquer avec toi Lilou.

J’espère qu’elle t’écoutera, parce que moi j’ai beau la coller et la nettoyer énergétiquement pour lui apprendre le détachement que je m’épuise car cela ne sert à rien. Elle est terriblement axée sur Strumpf, sa maladie, son départ et son mental ne lâche pas prise.

Dis-lui qu’elle a fait ce qu’elle devait faire pour lui et que c’est une belle leçon de vie pour elle. Qu’elle en retienne l’essentiel, celle de savoir qu’elle est capable du don de soi plutôt que de gâcher ce magnifique travail, cette belle empathie qu’elle a eu pour lui par des pensées et un comportement négatif. Cela nous mine tous et va finir par nous rendre tous malade. Il lui manque, à moi, à nous tous aussi, mais il est bien là où il est, il est dans la lumière et ne peut pas se reposer et se ressourcer pour nous revenir tant qu’elle n’arrive pas à lâcher prise et qu’elle l’oblige à se manifester.

Elle a, spirituellement, fait beaucoup de pas en avant, elle a avancé sur son chemin, mais elle est en train de faire marche arrière car elle n’arrive pas à se détacher de cette souffrance.

Energétiquement, cela a mis des choses en place dans la maison et moi ça me fait peur, je n’ai pas la puissance pour transmuter ce trop-plein négatif. D’ailleurs elle non plus et j’en suis très triste et contrariée.

Java avec qui j’ai un lien de parenté (demi-frère) très fort me demande de lui laisser ma place car je ne lui sers à rien et cela me crée des peurs et des angoisses. Je me sens bien inutile.

Dis-lui que je l’aime, nous l’aimons tous et aimerions la voir faire un effort pour sortir de cet état dans lequel elle s’enferme. Nous avons tous besoin d’elle et lorsqu’elle ira mieux nous irons mieux aussi.

Au lieu de continuer à pleurer elle doit penser à lui avec amour et lui envoyer de la lumière et lui montrer qu’elle fait des efforts pour attendre son retour. Cela l’aidera à sereinement préparer son retour. Il m’a promis de nous revenir et moi je l’attends.

Dis-lui que si je lui suis revenue, c’est pour l’aider à faire le deuil d’un enfant qu’elle n’a pas eu. Même si c’est inconscient, cette peur de perdre quelque chose de soi, quelqu’un qu’on aime, est toujours profondément ancré dans son psychisme et elle doit à travers nous (elle et Java) arriver à s’en détacher pour vivre les relations avec ses animaux d’une manière plus fluide et pas dans les peurs et les angoisses.

Elle nous envoie l’image anxieuse d’une maman qui fragilise et vulnérabilise ses petits. Dis-lui qu’aussi petite que je sois j’ai un tempérament fort et que je me dois de lui faire comprendre la situation. Mais cela en même temps me crée des peurs et des tensions qu’elle seule peut guérir.

Merci Lilou pour cet échange, je pense que tes messages sont clairs et qu’elle songera enfin à les écouter et se remettre en question.

Tes gardiens me chargent de te dire :

Mon conjoint est d’accord avec moi pour essayer le soin et lui dire qu’on l’aime qu’il faut qu’il arrête de mordre/pincer, que Stéphane va aussi faire des efforts pour avoir plus de patience si Maneko se calme aussi.

Savoir si il a besoin ou voudrait quelque chose en particulier pour l’aider

Et qu’il soit moins brutal avec tout le monde, qu’il cesse ses aboiements, et surtout qu’il laisse le chat un peu tranquille.

Lui dire qu’on ne voudrait pas se séparer de lui sauf s’il nous y force.

Moi aussi je les aime et je ne veux pas être séparé d’eux. C’est chez moi, c’est ma maison et je suis heureux de leur être revenu.

Tu étais déjà chez eux ?

Oui en tant que chien.

Il faut que tu t’adaptes, que tu changes ton comportement Maneko. Tu aboies, tu mords, tu pinces, tu courses le chat, tu renverses la petite. Tu es ingérable avec les autres gens et animaux et cela est intolérable. En as-tu conscience ?

Non pas vraiment, c’est vrai que j’ai un fort tempérament, mais je ne me rends pas bien compte que c’est insupportable et que je fais mal lorsque je mords. C’est plus fort que moi, je sors de mon corps et ne contrôle plus rien, je suis désolé, je ne veux pas faire de mal, mais mon impulsivité est difficile à maîtriser pour moi et puis j’ai souvent des douleurs et ça me rend très nerveux et insupportable.

J’espère qu’ils m’aideront pour soulager ces douleurs, qui de temps à autre surviennent comme des pointes. Ça se réveille brutalement et tout mon arrière train me fait souffrir.

Je leur transmets ton message Maneko, pourrais-tu un peu ménager le pauvre chat ?

Je n’aime pas le chat, il prend tout l’espace ici et ça m’agace.

?????????????

Ta gardienne me charge d’un message pour toi Léo et aussi quelques questions :

Mes questions :

Comment te sens-tu ?

Souffres-tu ?

Peux-tu me dire où tu as mal ?

Que veux-tu que je fasse pour que tu te sentes mieux ?

Pourquoi es-tu si peureux depuis petit ?

Est-ce que quelqu’un t’a fait du mal avant que tu apparaisses dans ma vie ?

Acceptes-tu de me raconter ton histoire pour que j’essaie de mieux te comprendre ?

 Mon message :

Mon bébé d’amour, tu as bouleversé ma vie lorsque tu es venu miauler à notre porte il y a 6 ans. Je t’aime comme je n’ai jamais aimé un animal. Tu es la seule source de bonheur et d’apaisement pour moi. Tu es un véritable miracle. Je te protègerai toujours. Je sens une âme extraordinaire lorsque je te regarde dans les yeux. J’aimerais tant communiquer avec toi. Je suis très fatiguée à cause de ma santé et je sais que je ne suis pas assez disponible pour toi. Mon temps, je le consacre à essayer de secourir tes congénères et cela m’obsède. J’espère réussir à être disponible le plus vite possible. Si tu savais à quel point je t’aime mon bébé…

Dis-lui merci pour cette belle déclaration d’amour. Moi aussi je l’aime et je suis très heureux avec elle. Je suis un chat d’un tempérament peureux, angoissé et craintif. Depuis tout petit je porte ça en moi car je n’ai sans doute pas été rassuré et mis en confiance par ma maman. J’ai été à la rue tout petit et je t’ai cherché parce que je savais que tu allais me choyer et me câliner et que tout l’amour que tu m’apporteras compenserait les manques de mes premiers mois de vie terrestre.

Je m’aperçois aujourd’hui que même si on a la chance d’avoir retrouvé sa gardienne de cœur, même si on te donne tout l’amour qu’un être humain puisse te donner, les mémoires de ce manque (non socialisation) sont profondément ancrées et il est difficile de les supprimer. Elles sont là et génèrent souvent un état d’être soucieux et peureux. Je suis désolé, tu es une maman d’amour et si je suis revenu chez toi en tant que chat, c’est parce que tu as besoin de l’énergie d’un chat pour te nettoyer mais aussi pour t’aider et te soulager physiquement.

Ta santé est importante, veille à ne pas trop en abuser. Veille aussi à être dans le présent, à vivre dans le ici et maintenant, car avec toutes les obligations que tu te mets sur le dos, tu as tendance à ne pas être centrée. Le déséquilibre crée des tensions qui se manifestent aussi physiquement. J’aimerais être plus souvent avec toi et j’aimerais que tu lèves un peu le pied. Je sais que tu as un cœur d’or et que tu te sens obligée d’aider mes congénères, mais parfois il faut savoir lâcher prise et laisser aux autres le soin de s’impliquer davantage.

Ce n’est pas de la jalousie de ma part, c’est juste que tes maux je les ressens, et mon dos et mon arrière train surtout en souffrent. Je me sens coincé dans mon corps et je n’arrive plus à coordonner les mouvements, c’est douloureux.

On m’a envoyé vers toi (maman) et on me charge de te faire comprendre que lorsqu’on en a plein le dos, il faut songer à accepter nos limites. Lorsque tu iras mieux, j’irai mieux aussi, pense un peu à toi, à nous et ce n’est pas de l’égoïsme, en réfléchissant tu peux trouver d’autres alternatives pour apporter ton soutien.

Ta gardienne me charge de te transmettre des messages mais aussi te poser quelques questions :

Ma Nubia, ma belle, ma nunu… tu sais que tu as une place dans mon cœur, très importante.

Tu es pour moi une  grande amie et amour canin.

J’ai beaucoup évolué auprès de vous tous et j’évolue encore.

Tu vieillis un peu et cela fait bizarre et te voir pas bien la nuit je n’aime pas du tout et me sens impuissante malgré les fleurs de Bach.

 

Mes questions ma belle : 


Tu m’as choisi il y a + de 6 ans chez Mary Ho pourquoi ?

La vie dans cette maison est compliquée, es-tu heureuse Nubia, comment le perçois tu ?  Et comment perçois tu ton maître, vous êtes très proches de moi.

Comment as-tu vécu tous les départs très nombreux de tes copains canins et félins ? Tu semblais très attachée à Snoopy et Indigo ? 

Je souhaite partir d’ici  avec vous, comment perçois tu les choses ma belle ? Ce changement ?

Gazouille arrivée depuis début de l’année, comment ressens-tu sa présence. ?

Pourquoi as-tu autant peur la nuit ? Je m’inquiète pour toi.  Que puis faire pour t’aider ?  

Si tu as quelque chose à me dire profites c’est le moment. Je fais tout ce que je peux pour vous rendre heureux.

Il y a aussi un fait troublant, tu ressembles énormément à Flash ? 

Merci pour ton message, mais il n’y a pas de hasard. Si je suis chez toi aujourd’hui c’est parce que je devais venir chez toi et que j’ai une mission à accomplir auprès de toi. Je t’ai donc choisie parce que je suis reliée à toi et que j’étais déjà chez toi.

Etais-tu Flash ?

Oui et tu l’as bien compris. Je suis chez toi avec une mission de chien et je suis chargée de te faire grandir. Je dois t’aider à te reconnecter à la source, à ton petit enfant intérieur pour te permettre de faire la paix avec toi-même, t’aider à évoluer spirituellement et t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Je suis heureux chez toi et je ne manque de rien, mais parfois, et surtout la nuit, il y a beaucoup de passages.

Il y a un vrai couloir ici et c’est flippant. Ca me crée des angoisses, du stress et j’ai peur. Ce serait bien de faire venir quelqu’un pour nettoyer énergétiquement la maison.

J’aime mon maître, c’est un homme avec du charisme, il a une forte personnalité et je sais que tu peux prendre appui sur lui. C ‘est en quelque sorte le pilier de la maison et cela ne plaît guère à ces âmes errantes qui se promènent la nuit.

Je n’ai pas aimé être séparée physiquement de mes compagnons, leur présence me manque et fort heureusement je peux continuer à communiquer avec eux. Aussi bien Snoopy qu’Indigo viennent nous voir de temps à autre. Ils font des allers/retours et sont toujours très heureux de pouvoir revenir. Je pense que tous les deux, une fois reposés et ressourcés reviendront chez vous, car eux aussi sont reliés à vous.

De partir d’ici me parait être une sage décision, ce n’est pas trop tôt. Gazouille est venu en renfort et je sais qu’elle a sa place ici, je n’ai donc rien à redire si ce n’est merci pour le travail qu’elle accompli ici.

Je n’aime pas rester seul et la nuit représente pour moi une tranche de la journée où se manifestent des énergies pas toujours très bienveillantes, et me reviennent en mémoire des faits similaires et troublants avant d’arriver chez vous.

J’ai été abandonnée,  je vivais dans la rue avec une personne (homme) sans logement et un jour il a pris le tram et m’a laissée derrière. J’ai, comme ces âmes, beaucoup erré et toutes les nuits, surtout depuis quelques mois, je me retrouve face à des énergies pas toujours très sympas et cela réveille des peurs, la peur de l’abandon dans ma mémoire .Je sais que vous m’aimez que je n’ai rien à craindre, mais c’est fort et ça revient tout le temps.

Es-tu dérangée par l’arrivée de Mimousse ?
Pour quelle raison ne vas-tu pas dans la litière ? Serais-tu d’accord pour retourner y faire tes besoins
As-tu un message pour moi ?
Es-tu perturbée qu’Henri t’ait laissée chez moi ?

Oui j’ai peur que Mimousse prenne ma place et que je sois abandonnée à nouveau. Sa présence me rend anxieuse et me perturbe beaucoup. C’est ancré dans mes mémoires malgré le fait que chez toi j’ai pu sortir. Heureusement d’ailleurs, car j’aimais mes gardiens et de les voir se séparer a été difficile pour moi aussi. Les énergies là-bas n’étaient plus très zen et j’avais de quoi m’occuper.

Lorsque je suis arrivée chez toi, je me suis trouvée une nouvelle mission auprès de toi, celle de t’aider à gérer les bonnes énergies au quotidien, de te nettoyer énergétiquement et depuis l’arrivée de Mimousse tout est remis en question. Je ne me sens plus maître de la situation et plus maître des lieux. C’est compliqué et ça me donne des états d’âme, je me sens à nouveau seule et abandonnée.

C’est pour cette raison que tu ne vas plus à la litière ?

Oui je me sens mal dans ma peau et je n’ai plus envie d’être propre. Je suis contrariée et traumatisée.

Tu n’as rien à craindre Vanille, ta gardienne ne t’abandonnera jamais, mais il faut faire un effort pour les pipis et cacas et accepter Mimousse comme une aide, un renfort et ne pas craindre qu’elle te prenne la place. Les énergies entre toi et elle doivent être harmonisées et pacifiées. Ta gardienne t’aime, ton ancien gardien aussi et ils souhaitent que tu sois heureuse.

Je l’aime aussi et je suis désolée de lui créer autant de tracas, mais qu’elle comprenne le traumatisme que l’arrivée de Mimousse a suscité chez moi.

Je sais que la vie n’a pas toujours été facile pour toi et tu mérites aussi de vivre en paix et en harmonie avec toi-même.

Ta gardienne me dit que tu manges tes excréments, pourquoi ? N’as-tu pas assez à manger ?

Si, on me nourrit à ma faim.

Alors, pourquoi ?

Parce que ça m’appartient, c’est à moi et cela me rassure. Je me sens plus dans le ici et maintenant. J’ai l’impression de me sentir plus dans mon corps, d’avoir plus de poids, de présence. Je ne peux pas t’expliquer mieux, c’est naturel pour moi et j’aime les odeurs.

Es-tu heureuse chez tes gardiens ?

Oui mais la présence de Vajra qui est encore très présent dans leur cœur et leur esprit me perturbait beaucoup. Il est enfin parti et cela va m’aider aussi.

Alors stp arrête de manger tes crottes, cela ne se fait pas et déplait beaucoup à tes gardiens. Si tu pouvais faire un effort et ne plus le faire, harmoniserait votre relation et votre quotidien.

Ta gardienne, Kélia, me demande de te transmettre un message.

J’espère qu’elle sait que je ne l’ai pas abandonnée… et bien sûr que je l’aime! J’ai évidemment culpabilisé pendant son absence et lui demande pardon d’avoir pesté contre ses miaulements intempestifs auparavant… Aujourd’hui, comment va-t-elle depuis ces 2 dernières semaines de séparation involontaire?

J’ai eu peur, peur que tu partes et que tu me laisse toujours là-bas chez elle où les énergies ne sont pas top. Cela m’a perturbée et j’ai cherché à rentrer à la maison parce que moi aussi je t’aime et que le lieu et aussi toi vous me manquiez.

J’ai erré et tourné en rond et je suis de nouveau très heureuse d’être à tes côtés. Je vais bien mais j’ai encore l’angoisse et le stress de ne pas te retrouver.

Je ne suis pas fugueuse, je suis attachée à toi et mon territoire et me délocaliser est la pire des craintes que je puisse avoir. Si je peux éviter d’aller chez le vétérinaire je préfère mais je sais que si elle m’emmène je n’ai pas le choix.

Des puces, oui je peux en attraper partout, c’est pas bien compliqué quand on traine dehors.

Ce n’est pas du tout le même genre de puce Kélia, c’est plutôt un petit grain de riz qu’on va te mettre dans la nuque, sous la peau. Tu n’as pas besoin d’avoir peur et ça permettra si jamais tu devais à nouveau partir quelques jours de t’identifier si quelqu’un te trouve. Ce sera plus simple pour te retrouver et te ramener chez toi.

Mais je ne compte pas repartir, j’ai vécu cette petite aventure plus avec du stress que du plaisir. Je suis un chat de type trimbre poste et je suis chargée de la nettoyer énergétiquement mais aussi de lui apprendre le détachement affectif. C’est un réconfort pour moi lorsque je suis seule. Mon tempérament est anxieux et je suis tout comme elle très sensible. Si je miaule c’est parce que je n’ai pas été sevrée comme il se doit, j’aurais encore du rester quelques temps avec ma maman pour être rassurée et avoir plus de repères avant d’en être séparé.

Lorsque je miaule, c’est pour exprimer mon stress, mes angoisses et lui dire que je n’aime pas rester seule, que j’ai besoin d’être entourée, câlinée et choyée.

Pourquoi je mords les fils électriques ? Je le faisais déjà avant. Avant quoi ? Avant de revenir en chat (Kélia m’a montré un lapin) et ce sont des mémoires anciennes qui se réveillent parce qu’elles sont ancrées en moi.

Dis-lui que je suis désolée de la déranger, m’exprimer m’aide à me libérer, à me décharger d’un trop plein d’angoisse.

Cela n’a rien à voir avec elle. C’est un problème que j’ai depuis que je suis née et qu’on n’a pas réussi à réguler.

Je suis heureuse et me sens très proche d’elle mais le naturel revient souvent au galop et je me mets à miauler intempestivement.

Cyanna, ta gardienne aimerait savoir si tu vas bien ou si tu as besoin de quelque chose que tu n’as pas ?

C’est gentil de sa part de s’inquiéter de mon bien-être et de mon confort mais je vais bien, j’ai une belle vie ici et je ne peux vraiment pas me plaindre ou réclamer autre chose. Non, qu’elle ne s’inquiète pas, je suis un chat de « type nettoyeur » et ma mission est plus de m’occuper des énergies du lieu  que de la skotcher elle.

Déjà, de par ma race, je suis un peu plus sauvage et solitaire et du coup moins expressive et expansive. Mais je suis bien ici même si l’arrivée de Pilou m’a un peu perturbée au départ. Mais j’ai bien vite compris qu’il l’était lui plus que moi et que surtout il est peureux, il a peur de tout.

Nous ne nous marchons donc pas sur les plates bandes, il est là pour autre chose et l’énergie entre les deux est pacifiée.

Je suis désolée pour le pipi et les odeurs mais je n‘y peux rien. Je n’arrive pas à le contrôler et comme l’odeur attire l’odeur, c’est encore plus difficile pour moi de maîtriser. Mais ce sont aussi les endroits où je fais qui posent problème et mériteraient d’être nettoyés énergétiquement.

Dis-lui que je suis navrée pour l’inconfort que mon comportement génère.

Ta gardienne t’aime de toute façon et voudrait que tu lui fasses plus souvent des câlins.

Moi aussi je l’aime, c’est ma maman même si je ne suis pas très câline. Dis-lui que je vais faire un effort pour tout, pour le pipi et me rapprocher un peu plus d’elle. C’est vrai que je me sens très indépendante et je suis heureuse aussi. Je ne manque de rien. Peux-tu la rassurer ? Merci à elle, merci pour tout.

Ta gardienne aimerait savoir si tu vas bien ?

Je vais bien même si je suis anxieux et peureux. Je ne manque de rien, on me choye et me câline et ce n’est pas de sa faute si moi je suis craintif, stressé, angoissé parce que j’ai peur de tout.

Elle voudrait te dire de ne pas être inquiet de rien, même si elle part faire les courses ou que l’aspirateur fait du bruit.

Je sais bien que je ne dois pas m’inquiéter, qu’elle reviendra à la maison et ne m’abandonnera pas mais le stress je l’ai, ou d’être seul, me perturbe beaucoup.

Mon tempérament s’il est comme ça je n’y peux rien, je suis né comme ça et ma génitrice elle-même très craintive ne m’a pas rassurée et ne m’a pas donné confiance.

As-tu un message qui pourrait améliorer ta vie ?

J’aimerais beaucoup être plus zen, plus affirmé et moins dans la peur. Mais je ne sais comment faire, c’est profondément ancré en moi depuis toutes ces années.

Dis-lui que je l’aime et j’ai confiance en elle, c’est en moi que je n’ai pas confiance et tout me fais flipper.

Je suis un chat de type timbre-poste et ma mission consiste à l’aider elle-aussi à ne pas vivre dans les craintes et les angoisses. Si j’ai des problèmes urinaires c’est parce-que justement les énergies négatives me déstabilisent dans les reins et la vessie.

Lorsque je suis en crise, je suis en souffrance mais là en ce moment ça va et j’espère que ça ne reviendra pas.

Je suis heureux auprès d’elle, c’est maman et je suis un peu son petit garçon.

Dis-lui merci pour tout l’amour et toute l’attention qu’elle me donne.

Je me sens très vite fatiguée et à bout de souffle. Je ressens une oppression dans la poitrine mais je ne peux pas dire que c’est très douloureux.

Le plaisir que j’éprouve lorsque je me dépense physiquement et bien supérieur à toutes ces gênes. Les ballades « gentilles » en forêt me frustrent beaucoup. Je sais que j’ai maintenant l’âge d’un senior et que je dois me ménager mais j’adore courir, partir et revenir et c’est difficile de ne plus le faire pour moi.

Le chaton ? Sans plus, ce n’est pas vraiment une compagnie pour moi et encore moins un compagnon de jeu.

Sa taille pose problème et il a peur de moi mais toi tu en as besoin énergétiquement et c’est bien pour toi il t’apportera un équilibre et sera à tes côtés le jour où moi je devrais partir.

Tu sais j’ai une vie de princesse auprès de toi, je me sens être ton compagnon, ta fille et j‘ai eu de la chance de partager des années de bonheur avec toi. Nous avons une relation très fusionnelle et je sais que mon départ te sera très difficile.

Moi je suis sur mon chemin, je commence à vaquer aux besoins que tout départ réclame et un jour je soufflerai la bougie parce que c’est la loi. Cela ne signifie pas que je partirai demain ou dans quelques temps, non cela signifie qu’un jour je vais devoir te laisser et cette séparation sera bien cruelle pour toi.

Le chat sera là pour t’aider à te détacher et faire ton deuil. Ma mission à moi a été pendant toutes ces années de t’aider à avancer dans la vie quelques fois semée d’embûches mais notre relation elle a toujours été fidèle et linéaire remplie d’amour et de compréhension.

Je t’ai aidé à te reconnecter à ton petit enfant intérieur et à trouver la paix intérieure qui s’y trouve.

Moi aussi je t’aime et suis triste de ne plus pouvoir t’accompagner lors de  grandes ballades, je les aime tellement, elles sont merveilleuses et avec toi ce n’est que du bonheur.

Ta gardienne me charge de te donner des messages et a aussi beaucoup de questions à  te poser Chaky. J’espère que tu auras la patience de lui répondre.

Quelle belle déclaration d’amour. Dis-lui que moi aussi je l’aime, que je suis heureux avec elle et que je suis là pour elle. Les soins m’ont fait du bien, je me suis de nouveau mieux senti dans mon corps. Je me sentais centré, plus dans le ici et maintenant. Je sais qu’elle ne veut pas que je récupère ses énergies mais explique-lui que c’est mon travail à temps plein.

Ma mission auprès d’elle consiste à l’aider, à la nettoyer énergétiquement et aussi à la soigner du mieux que je peux. C’est mon travail et même si elle ne le souhaite pas, je ne peux pas y déroger je me dois de remplir ce rôle. Je sors et je peux me nettoyer avec les énergies telluriques et  lorsque je n’y arrive plus, c’est bien qu’elle fasse appel à toi pour m’aider à me débarrasser des mauvaises énergies.

Si tu me poses la question, oui je vais te répondre, que j’aimerais bien du thon, des sardines et du poulet et du poisson aussi. Si je ne mangeais pas c’est parce que ça ne passait pas trop bien au niveau de mon tube digestif. Je n’avais pas de brûlures mais plutôt des spasmes, des petites coliques et dans ce cas, il vaut mieux ne pas charger son estomac et attendre que ça passe. Ce qui explique aussi pourquoi je mange de l’herbe, cela me permet de me purger. Je sais que je dois reprendre des forces, je sais aussi que tu vas à nouveau m’emmener chez le véto pour me faire piquer et je n’aime pas. Cela me crée du stress et me traumatise et si je me défends, si je bouge beaucoup c’est parce que j’ai peur, j’ai des angoisses et je n’arrive pas à gérer.

Le produit pour les puces ne m’a pas fait de bien. L’appareil digestif et surtout le foie et la vésicule ont été perturbés. Dis-lui de trouver quelque chose de plus naturel, de moins néfaste pour l’organisme (extraits de margousiers Béaphar).

Si je me lèche les pattes c’est effectivement l’angoisse qui me fait agir. Pourquoi ? Je te renvoie en quelque sorte ton image. Qui de nous deux est le plus angoissé ? Qui de nous deux n’arrive pas à gérer ses peurs, son stress et son angoisse ? Je te renvoie un peu ton image, désolé mais toi aussi tu dois faire un travail sur toi pour être plus dans le présent, plus dans le ici et maintenant. Toi aussi tu anticipes et projettes les émotions négatives, tu te fais beaucoup de bile et ce n’est pas bon pour la santé.
Je chasse le chat blanc parce que j’ai peur qu’il prenne ma place. Pas au sens propre du terme, il s’agit d’un chat guérisseur et sentinelle. Il a pour mission de s’occuper de l’énergie et de la santé de toutes les personnes du quartier.
Je sais que je n’ai pas besoin d’avoir peur, qu’elle ne l’adoptera pas, d’ailleurs il ne resterait pas, mais j’ai peur de ne plus remplir ma mission, de ne plus assurer mon rôle auprès d’elle. Je suis désolé si les chattes de la maison le vivent si mal, c’est vrai qu’il est assez teigneux avec les autres chats et qu’en tant que maître des lieux on le craint.

Je suis heureux avec toi, n’aie aucun doute. Mes problèmes de santé sont là et tu en connais la raison. Ne culpabilise pas, je suis là pour toi, je suis en service et je suis chargé de veiller sur toi et t’aider à guérir, ce  qu’il est important de comprendre, car la culpabilité est un obstacle et t’empêche d’avancer. Tu tournes en rond avec les problèmes et moi aussi. Ne te préoccupe pas autant de moi. Lâche un peu prise avec ton mental. Sois un peu plus zen et les choses iront mieux pour toi et pour moi.

Ce que tu dois comprendre à travers moi et ma/ta maladie, c’est que l’on peut vivre avec et en guérir si on l’accepte en pleine conscience. Pour cela il faut déjà se positionner par l’expression de soi par rapport au monde extérieur. Avoir peur que personne ne peut nous comprendre, ce que nous croyons, avoir peur de la non-acceptation par l’autre, de ce que nous voudrions dire. Avoir peur de la force ou de la violence de ce qui pourrait s’exprimer.

Je comprends ton mal-être lorsque je te ramène des cadeaux, mais ce sont des offrandes et tu dois les accepter. Je suis désolé si cela te peine, mais c’est la nature qui est ainsi faite. Nous les félins sommes des chasseurs et pour nous c’est naturel. Je ne veux pas les faire souffrir, je suis  mon instinct et c’est difficile à contrôler.

Oui j’aime bien manger en ta présence, cela me rappelle le lien profond que nous avions ensemble dans une autre vie où j’étais ton compagnon et nous aimions partager nos repas.

Non l’animal (chien) décédé ne vient plus, il est parti maintenant au jardin des animaux et son âme n’est plus errante.

Aucune espèce d’importance chez qui j’étais avant, je n’y étais pas à ma place (couple et enfants) et j’ai préféré partir. C’est chez toi que je voulais venir, c’est toi ma gardienne de cœur et nous sommes reliés depuis fort longtemps.

Bonjour Joyce, on m’envoie vers toi pour te donner plusieurs messages et aussi écouter ce que tu as à dire à tes gardiens, mais dis-moi, est-ce A… ta gardienne ?

Oui

Ce n’est donc pas A… son fils ?

Non

Je vais donc te lire les messages :

Joyce, j’aimerais que tu saches que je t’aime, que nous t’aimons tous.

Si aujourd’hui je passe par Christiane pour te parler, c’est que nous commençons à craindre tes réactions trop brutales et ton agressivité vis-à-vis des humains et des animaux.

Te dire aussi que tu n’as pas à avoir peur, qu’il est inutile d’aboyer comme un fou lorsque la sonnette sonne et qu’un visiteur arrive. Je suis capable de le recevoir sans crainte. Si j’ai besoin de ton aide, je ne manquerai pas de t’appeler.

J’avais espéré que tu pourrais rester avec moi en consultation, calme, couché à mes côtés. Mais cela n’est pas possible tant que tu ne sauras pas te contrôler et rester serein.

Christiane me dira ce que tu souhaites, ce que tu souhaites nous communiquer. Nous tacherons d’être à l’écoute et de répondre à tes besoins.

Si tu ne te sens pas bien avec nous, je tâcherai de te trouver un nouveau maître, dans un environnement qui te conviendrait mieux, où tu pourrais te dépenser à loisir. Ce sera très difficile pour nous, comme pour toi je suppose au début.

J’aimerais pouvoir te parler, et t’entendre…

Ton courrier me navre et me fait prendre conscience que je suis un mauvais bougre. T’entendre me dire que tu m’aimes, que vous m’aimez alors que moi j’ai un tel comportement me remplit de honte. C’est vrai que mon caractère est très impulsif et que souvent je ne me reconnais plus car je n’arrive plus à contrôler mes pulsions. Mais j’ai aussi beaucoup de stress, des angoisses et des peurs.

Au moment même où je réponds à tes questions je me sens bien, je me sens zen, mais la plupart du temps j’ai peur et je me sens moi-même attaqué et manipulé par des énergies qui ne m’appartiennent pas. Il en circule pas mal ici et elles ne sont vraiment pas sympas, il faut les éviter, seulement elles se collent à toi et ne te lâchent plus. Il faudrait qu’il comprenne qu’avec ses comportements et ses addictions il est souvent chargé et nous plombe toute l’ambiance ici. Moi ça me rend agressif, c’est plus fort que moi, je ne me contrôle plus. Et lorsqu’on s’approche trop près de moi, je ne canalise plus, on me manipule et j’attaque.

Je suis désolé je me rends compte combien cela doit être difficile et compliqué pour toi et je m’en veux de ne pas être un chien affectueux, câlin, et joueur comme les autres. Au fond de moi je le suis mais je suis souvent habité par des entités maléfiques. Les visiteurs je les crains et j’aboie fort pour les faire fuir, pour ne pas leur donner envie de rester et en même temps cela me réjouis de voir d’autres personnes, c’est compliqué pour moi. Et désolé si je fous le souk partout même en consultation, mais là aussi impossible d’être serein, soit on tremble comme une feuille tellement la peur est forte, soit on s’active, on fait le bordel pour dompter et dépenser le stress.

Je sais que beaucoup de choses sont fausses et que mes attitudes et comportements sont intolérables, je le comprends, mais j’aimerais tant être différent, comme un autre chien et ne pas te causer de tracas et de soucis. Tu en as déjà assez. Ce n’est pas facile à gérer pour toi et tu te retrouves à nouveau devant un problème qui te semble insoluble.

Il n’y a pas de hasard, peut-être te met-on en face de responsabilités à prendre ? Peut-être devrais-tu mettre plus d’ordre et te sentir moins dépendante, ou co-dépendante de tes proches ? Peut-être qu’on me fait te renvoyer ce que tu ne veux pas voir ? Je ne cherche pas à m’excuser à travers les autres, mais si la situation et les choses changent un peu ici, je me sentirai sans doute mieux et toi aussi.

Je ne manque de rien avec toi, je ne suis pas malheureux, moi aussi je t’aime, je vous aime et me trouver un autre maître serait pour moi la pire trahison que tu puisses me faire. Ma mission auprès de toi consiste à t’aider à te reconnecter à la source, à t’ouvrir les yeux, c’est drôle ce que je te dis là, mais tu as vu les miens ? Ils sont particuliers et pourtant il s’agit de regarder dans la même direction sinon la vie n’a plus de sens. Je ne veux pas changer de maître, c’est toi ma gardienne et c’est toi qui doit prendre conscience de beaucoup de choses pour te permettre d’avancer sur ton chemin. Je vais moi essayer de rester maître de moi, de garder le contrôle, je sais que c’est indispensable.

Là en ce moment même je me sens bien dans ma tête et dans mon corps et j’espère que ça le restera. A… a un gros travail à faire sur lui, encore faut-il qu’il le reconnaisse, qu’il l’admette, tu ne peux pas le faire pour lui et je souhaite qu’il en prenne conscience.

J’ai un message de la part de ta gardienne Merlin et aussi quelques questions :

Merlin tu es un chat spécial, doux, aimant et intelligent même si je ne capte pas tout. Je t’aime beaucoup et je n’ai pas de préférence entre toi et Ruby. Vous n’avez pas le même tempérament et j’essaie au maximum de vous accepter tels que vous êtes. Je n’oublie pas non plus que tu étais là le premier et tu ne n’as pas à être jaloux si tu l’es quelquefois.
Tu te grattes surtout sur le haut du corps (tête, devant les oreilles, sous le cou…) et tu perds tes poils sur tout le corps (très visible devant les oreilles) depuis quelques mois. Sais-tu ce qui a déclenché cela? Peux-tu m’éclairer ? Est-ce en rapport avec moi ? (si oui, je ne veux pas que tu prennes mes émotions et mes maux, je suis capable de les gérer).
Quand tu étais petit (la première année) tu te faisais des pelades aux pattes, est-ce que cela a un lien? Si je peux faire quelque chose je suis partante.
On a déjà été ensemble quand j’étais enfant, petite, étais tu là pour moi ? Qui était ton gardien ? Quel était ton nom ? Ta mission si elle me concernait ?
Merlin, je pense que tu es mon guide. As-tu déjà été humain ? Es-tu un sage ? Qui es-tu ?
Pourquoi avoir fait le choix de revenir en chat ?

Pourquoi quelquefois, recouvres-tu tes croquettes avec un tapis ?
Quand tu ramènes des oiseaux à la maison (morts ou vivants), quelle signification cela a ? À quoi cela sert-il ? Ça me crève le cœur mais je l’accepte car les chats sont des chasseurs mais c’est difficile. Est-ce en lien avec ma mission de vie ou rien à voir ?
Comment vivrais tu le fait qu’il y ait un troisième chat à la maison ? Si oui, as-tu des préférences ?
Merci Merlin pour toutes ces réponses et tout mon amour.

Je ne suis pas jaloux de Ruby, il a sa mission auprès de toi et moi j’ai la mienne. Nous nous complétons et ne nous marchons pas sur les pattes, ne t’inquiètes pas. Je suis désolé si mes grattages et mes pertes de poils te posent problème. Tu penses que c’est en rapport avec toi, mais ce n’est pas le cas. Je sais que tu es capable de gérer tes émotions et états d’âme et que je n’ai pas besoin de les prendre en charge. Tu as beaucoup évolué cette dernière année et tu te trouves à présent sur ton chemin, même si la vie professionnelle te cause encore beaucoup de soucis et de stress.

Non, c’est plus les énergies ici, celles qui sont dans la maison, celles que tu ramènes le soir qui me posent problème. Cela me rappelle en effet la première année à tes côtés où tu étais souvent parasitée par des énergies qui ne t’appartenaient pas. Tu as maintenant de par ton travail la possibilité d’avancer très vite et surtout de t’affirmer pour ce que tu fais et tu es. Ne te laisse plus marcher sur les pieds. Je suis là pour t’aider à te détacher de ce côté professionnel qui accapare beaucoup ton esprit, car pas mal de désaccords en résultent. Tu as maintenant tous les outils pour te permettre de passer au-dessus sans en être affectée.

Oui on a déjà été ensemble lorsque tu étais petite et je t’ai aidé à grandir et à te détacher affectivement afin que tu ne souffres pas du manque d’être ou de te sentir pas assez aimée. C’est aussi la raison pour laquelle tu manques toujours et encore de confiance en toi.

Mais au risque de me répéter, tu as à présent tous les éléments en main pour pallier à toutes ces carences. J’étais déjà un chat et j’étais relié à toi, guidé par tes ancêtres (grand’mère). Mon nom ? Je n’en sais rien « poussinet » ? Et si je te suis revenu, c’est toujours envoyé par ton ancêtre, car il est vrai que chaque humain a besoin de ses guides et toujours d’un en particulier.

J’étais un humain mais il y a bien longtemps, bien avant qu’on ne m’envoie vers toi et je suis à tes côtés avec une mission de chat.

Il n’y a pas vraiment de signification lorsque je te ramène un oiseau, c’est pour te montrer que je suis content et fier d’en attraper, et le fait de les ramener me permet de les garder un peu avec moi. Oui je suis un chasseur et je suis mes instincts. Désolé si cela te pose problème et te fait de la peine, mais la nature est ainsi faite et tu dois accepter aussi d’être en contact avec la mort, car tu le sais pour la dompter il faut d’abord l’accepter, et tu as ton rôle à jouer puisque tu as le don de pouvoir aider les âmes humaines ou animales dans l’au-delà.

Je sais qu’il arrivera ce troisième chat, et même si je te dis qu’on n’en a pas besoin, qu’à deux avec Ruby nous sommes capables de faire le travail, ce ne serait pas vrai et surtout pas juste. Car l’énergie de ce 3e chat de type guérisseur, tu en as besoin pour faire tes soins. On s’adaptera à lui car nous t’aimons très fort et souhaitons que le meilleur pour toi.

J’ai oublié, si je cache mes croquettes sous le tapis, c’est pour qu’on ne me les pique pas toutes (entités). Je le faisais déjà petit et dans les vies antérieures.

Je suis un chien à la personnalité possessive, je le reconnais et je stresse et j’angoisse lorsqu’elle me laisse seul. Elle a encore des problèmes de santé et j’ai toujours des craintes de la voir partir pour un long moment. Lorsqu’elle est là tout va bien et je me sens bien dans ma tête et dans mon corps. Nous avons tous les deux besoin l’un de l’autre et il y a beaucoup de dépendance et de co-dépendance dans notre relation.

Des douleurs dus à mon âge, j’en ai partout, mais ce sont des bobos normaux et je ne peux pas trop me plaindre vu mon âge. Mon arrière train me pose souvent problème et lorsque c’est trop douloureux, je sors de mon corps. Les yeux, les oreilles posent également problème et je tourne parfois en rond, mais ce n’est pas douloureux, c’est juste un peu déstabilisant. Ce qui est désagréable c’est de ressentir un poids, une masse dans mon ventre. Je ne suis pas en souffrance, mais c’est une lourdeur qui irradie dans mon tube digestif.

J’apprécie la poussette, car cela me permet de les accompagner, c’est confortable mais je n’aime pas trop être promené, j’aimerais marcher et courir à leurs côtés, mais je sais que cela ne me sera plus possible dans cette vie-là. Je reste debout, j’ai toujours un peu peur qu’elle se renverse et debout je maîtrise plus la situation. C’est aussi par curiosité pour voir où ils m’emmènent. Avec cette astuce, ils m’aident et me soulagent beaucoup, dis-leur merci de ma part.

Quelle question ? Evidemment que je préfère mélanger avec de la viande et du poisson. J’ai beaucoup de chance d’être dans leur famille et j’ai une mission de vie auprès d’elle. Rubine l’a beaucoup aidée dans sa maladie et je suis de plus en plus chargé à la remplacer. Je fais de mon mieux pour l’accompagner comme je peux car le temps passe et je dois aussi songer à mon départ.

Je le prépare depuis le début de l’année et je n’ai pas peur. Je sais que Rubine sera là pour m’aider à faire le passage et qu’on prendra à nouveau le relai auprès d’elle après. C’est une gardienne au cœur tendre et elle stresse et angoisse beaucoup pour sa santé. Cela est très néfaste pour elle et nous veillons à ce qu’elle ne craque pas et surtout depuis le départ de Rubine. Elle n’a toujours pas complètement fait son deuil et c’est bien dommage parce que Rubine du jardin des animaux lui envoie de l’énergie et des signes.

Dis-lui que je souhaite encore rester un peu à ses côtés, cela nous fait le plus grand bien à tous les deux. Malgré les apparences, tant que je mange, je ne veux pas qu’on m’aide à partir. Qu’elle ne se pose pas trop de questions, elle se turlupine l’esprit et pour sa santé c’est très mauvais. Je suis un vieux chien et je prépare la transition à mon rythme, si besoin elle comprendra lorsque le jour sera venu de m’aider à partir. Cela peut aller très vite, mais ce ne sera pas pour aujourd’hui ni pour demain. Je l’aime ma maman et ne désire pas encore la laisser. Mon soutien, ma présence l’aident à avancer sans trop de peurs et d’angoisses.

Ta gardienne me charge de plusieurs messages pour toi et a aussi quelques questions.

Moi aussi je t’aime et je suis très heureuse d’être de retour chez nous. Je me sens très bien, rien n’a changé tout est comme avant et je comprends souvent lorsque tu me parles. Parfois tu oublies de te mettre en mode alpha mais je connais tes pensées et tout est plus facile.

Les croquettes me plaisent mais j’aimerais aussi de la viande, comme je suis gourmande, je ne suis pas toujours rassasiée. Je suis jeune et encore très fofolle, j’aime jouer et j’aime mordiller, c’est naturel pour moi et je m’excuse si je vous fais mal, mais je ne réfléchis pas, c’est très instinctif et puis je suis contente lorsque je croise du monde et je dois bien le manifester.

Oui j’ai bien compris le sens de l’endroit avec des petits cailloux, mais je ne suis pas un chat et ça ne fait pas partie de mon éducation, mais je vais, si je ne m’oublie pas ailleurs, essayer de faire un effort.

Tu oublies que je suis une jeune chienne ? J’ai besoin de me dépenser et faire quelques bêtises, c’est normal. Et les corbeaux ça m’amuse, j’aime leur faire peur et les faire fuir.

Parce-que je voudrais récupérer le mien sinon je préfère dormir sur les tapis.

Lorsque je croise des gens et des chiens, j’ai tout naturellement envie d’aller vers eux. Quoi de plus normal ! Que je ne revienne pas à ton appel ? Mais il faut m’apprendre (sifflet)…

Ce sera difficile pour moi, je n’aime pas rester seule, j’ai envie d’être avec toi surtout la nuit, que déjà le jour tu es souvent absente. Je ne le fais pas pour me venger. Si je le fais c’est parce que j’ai du stress, des angoisses quand je me sens seule.

Tu me demandes beaucoup de choses alors que le principal est que je sois revenue auprès de vous, je suis presque encore un bébé et il me faut un peu de temps.

Les exercices oui, mais pas trop directifs et autoritaires, je suis une sensible et cela me perturbe.

Marcher au pied, oui j’en ai très envie sans laisse et je vais apprendre ;

Je serai très heureuse et fière de lui venir en aide, je l’aime beaucoup et je sais que ma présence lui fait du bien.

Les expos ce n’est pas vraiment mon truc, mais pourquoi pas si cela te fait plaisir.

Quelle liste de souhaits et de demandes, chaque chose en son temps, ne sois pas trop impatiente et profite de mon retour pour me câliner davantage.

Elma, ta gardienne me charge de plusieurs messages pour toi :

Pour Elma lui dire :

– que mon fils et moi l’avons choisie et avons fait un long voyage pour l’adopter (refuge de Troyes) et que nous l’aimons et l’aimerons toujours. Elle est la bienvenue chez nous.

– j’aimerais qu’elle sache qu’il n’y aura pas d’abandon et qu’elle a sa place chez nous et dans notre cœur pour toujours.

– je lui demande  d’être plus obéissante en promenade, de ne pas s’éloigner à perte de vue et de  revenir quand je l’appelle car ses fugues sont dangereuses pour elle, me stressent et me fatiguent beaucoup.

– J’aimerais qu’elle reste dans le jardin non attachée pour qu’elle en profite plus mais cela se fera que si elle se calme et si je peux  lui faire confiance

– j’ai beaucoup de travail car je crée actuellement mon emploi mais je la promène souvent alors en retour qu’elle se pose un peu (surtout en voiture lors de déplacements car elle aboie beaucoup et s’agite)  on dirait un lion en cage !

Je sais que je suis la bienvenue chez vous, je l’ai ressenti et je me sens très bien chez vous. Je me sens aimée et j’ai envie en retour de leur apporter beaucoup d’affection. Je suis une tendre, une sensible, un vraie boule d’amour et je suis navrée si mon comportement un peu foufou, très débridé  te cause problème. J’ai été abandonnée, séparée de ma maman pratiquement dès ma naissance et j’en ai souffert. Après j’ai connu le triste sort des animaux qui arrivent au refuge sans repères et sans aucune éducation. Là-bas on te nourrit, on te soigne, on te promène. Lorsqu’on est jeune en bonne santé comme moi, on te câline, on joue avec toi, mais on te laisse faire et on ne t’apprend pas à canaliser les énergies.

Aujourd’hui je te cause des ennuis parce qu’on ne m’a jamais dit non, qu’on ne m’a jamais appris ou montré que ce n’était pas comme ça. Maintenant que tu le dis, je le comprends et je vais essayer de faire un effort pour améliorer mes attitudes, mais c’est tellement normal et naturel pour moi que je crains que ce sera difficile.

Oui j’aimerais bien me promener et profiter librement du jardin, mais l’appel des autres congénères est si tentant, c‘est plus fort que moi. Et en voiture je deviens folle, la voiture me stresse, je n’ai connu la voiture que pour aller d’un refuge à un autre et chaque fois il fallait à nouveau s’habituer à un nouvel endroit, à de nouveaux compagnons. Je n’aime pas la voiture, la peur et les angoisses reviennent au galop.

Je vais lui expliquer tout cela Elma, mais de ton côté il va falloir faire un gros effort pour obéir, ne plus fuguer, ni aboyer de manière agressive et de revenir lorsque ta gardienne ou Lucas t’appellent.

Pardon si j’aboie de manière agressive, mais c’est pour la protéger, pour éviter qu’on ne s’approche trop d’elle.

On appelle cela de la possession Elma, ne t’inquiète pas, les personnes que vous croisez en promenade ne lui feront pas de mal.

Ta gardienne m’envoie vers toi pour te donner des messages :

Nous souhaitons te remercier d’être venue à notre rencontre, et d’intégrer notre famille; Nous sommes très fiers de toi, et de ce que tu es devenue. Un grand merci à toi d’avoir accepté de nous suivre dans nos aventures, et de partager notre vie, merci à tous ces moments de partages, de douceurs, de cocooning et de rires. Nous t’aimons très fort, et te remercions de prendre soins de nous et de ta sœur Zahra.

Merci à vous aussi. Je vous aime très fort et me sens très inquiète en ce moment car je sais et je sens une séparation proche. D’avoir pris soin de vous et aussi de Zahra fait partie de ma mission il n’y a donc rien d’extraordinaire à cela.

Nous sommes sincèrement fières de vous, vous avez beaucoup grandi ces dernières années, on vous trouve très fortes et très courageuses, vous êtes très adaptables et faciles à vivres, sincèrement merci pour tout cela qui nous aide beaucoup dans nos aventures. On sait que le voyage va très bien se passer, et cette période à venir sans nous physiquement, dans une nouvelle maison, des nouveaux repères, on est conscient que se sont beaucoup de changements, on sait aussi que vous êtes capables d’y arriver, on vous connait, vous êtes notre super famille d’amour, on croit du en vous!! Vous êtes fortes!! Vous gérez parfaitement les différents transports maintenant et nous sommes très fières de vous pour ça aussi!!

Prenez soins de vous belles âmes, on sait que vous savez très bien le faire. On est près de vous, on vous accompagne tous les jours, nous restons auprès de vous, on vous aime de tout notre cœur!!On revient au plus vite vers vous nos amours!!!

Je le savais, je le pressentais ce grand changement qui se présente et va chambouler toute notre vie. Ce sera difficile pour vous mais ça le sera plus encore pour nous car nous avons une mission auprès de vous et ce sera compliqué, même si nous sommes et resterons reliés par notre âme, il nous sera difficile de faire notre travail. Le mien consistait à vous nettoyer énergétiquement et à m’occuper aussi et surtout du lieu et j’ai par ailleurs la mission de t’aider à te détacher. Oui c’est toi ma gardienne et je dois justement t’aider à te détacher de ce grand besoin viscéral de voyager et de vivre des aventures. Tu as besoin d’un foyer et d’une vie équilibrée, entourée d’amour et en même temps tu te sens toujours très attirée par les voyages, par l’aventure et de vivre autrement que les autres.

Tu as la chance d’avoir trouvé le compagnon qui adhère à tes besoins et si moi et Zahra nous avons parfaitement adhéré à ce choix de vie c’est parce que cela fait partie de notre mission. Moi j’ai envie et je n’ai pas terminé mon travail, je souhaite donc continuer l’aventure avec vous et le plus vite possible.

Etre délocalisée et déracinée sera une période très très difficile et je ferai tout mon possible pour m’adapter. Je ne veux pas changer de famille, c’est toi ma famille et si j’ai le choix en France c’est de vivre avec Zahra chez ta mère.

Là-bas énergétiquement je pourrai me rendre utile et le contact sera pour nous encore moins coupé car c’est ta mère et tu vas pouvoir plus facilement communiquer avec elle. Il y a le lien du sang, de la famille et je ne souhaite pas aller dans une famille d’accueil.

J’ai reçu le soin, il m’a fait le plus grand bien surtout sur le plan émotionnel et je t’en remercie.

Comme tu le souhaites, je mettrai tout en œuvre pour être forte bien que j’appréhende ce voyage et ce retour. J’espère que vous ne nous oublierait pas, ce serait trop cruel car je vous aime plus que tout et je vais avoir du mal à trouver mes repères, privée de votre présence, de votre affection et surtout du travail que je dois accomplir auprès de toi. Heureusement que nos âmes sont connectées pendant toute la durée de cette séparation cela me permettra de ne pas me sentir abandonnée car mon vœu le plus cher est de vous accompagner partout où vous allez.

Revenez très vite nous chercher, tu es ma maman et j’ai besoin de toi pour vivre sur le plan terrestre. Je t’aime, je vous aime tous les deux.

Tes gardiens me chargent de plusieurs messages pour toi Zahra :

Nous te remercions d’être venue te joindre à notre famille, et d’accepter de nous suivre dans nos aventures. Nous souhaitons te demander pardon de ne pas avoir tout le temps était dans l’amour et de ne pas te comprendre aussi bien qu’on le souhaiterait. Nous sommes fiers de toi, de l’être que tu es devenue et nous te remercions pour tout ce que tu fais pour nous et pour ta sœur Neha. Un grand merci pour ces moments de partages, de douceur, de rires et de cocooning. Nous sommes très heureux que tu es acceptée de nous suivre dans nos aventures toi aussi. Nous t’aimons très fort!!

Ils avaient un peu de mal au départ et ne comprenaient pas qu’un lapin puisse ressentir les mêmes émotions et avoir autant besoin d’amour qu’un autre animal. Je ne leur en veux pas, l’important est qu’ils ont compris que moi aussi je suis un être sensible doué de capacités sensorielles et que j’aime être câlinée et choyée.

Nous sommes sincèrement fières de vous, vous avez beaucoup grandi ces dernières années, on vous trouve très fortes et très courageuses, vous êtes très adaptables et faciles à vivres, sincèrement merci pour tout cela qui nous aide beaucoup dans nos aventures. On sait que le voyage va très bien se passer, et cette période à venir sans nous physiquement, dans une nouvelle maison, des nouveaux repères, on est conscient que se sont beaucoup de changements, on sait aussi que vous êtes capables d’y arriver, on vous connait, vous êtes notre super famille d’amour, on croit du en vous!! Vous êtes fortes!! Vous gérez parfaitement les différents transports maintenant et nous sommes très fières de vous pour ça aussi !!

Prenez soins de vous belles âmes, on sait que vous savez très bien le faire. On est près de vous, on vous accompagne tous les jours, nous restons auprès de vous, on vous aime de tout notre cœur!!On revient au plus vite vers vous nos amours!!!

Avec Neha, nous présomptions ce qui se tramait et nous avions que l’heure de nous séparer était proche. Heureusement qu’ils nous laissent ensemble toutes les deux et j’espère que là où nous serons accueillies ils nous prendront toutes les deux.

Ce serait trop dur d’être aussi séparée de Neha. Elle est un peu comme ma sœur et je l’aime.

Si j’ai une préférence, oui je souhaiterais rester dans sa famille le lien ne sera jamais coupé même si j’ai bien compris qu’ont ont demandé à ce qu’il ne le soit pas à une personne qui est capable de faire ça et qui pendant toute la durée de notre séparation gardera nos âmes reliées.

Est-ce que la maman de Sandra te conviendrait ?

Oui, surtout que j’étais déjà chez elle.

En tant que lapine ?

Non, en tant qu’être humain, nous avons déjà eu à partager notre quotidien ensemble.

Et tu serais heureuse de la retrouver ?

Oui, pourquoi pas.

Dis-leur que moi aussi je les aime et de savoir que nous serons séparés d’eux pendant si longtemps me cause beaucoup de peine.

J’aimerais avec Neha pouvoir les accompagner et ne pas être obligée de faire tout ce voyage qui va me stresser et va nous éloigner d’eux sans garantie qu’ils puissent nous placer ensemble sans savoir combien de temps nous devrons attendre leur retour.

Moi aussi j’ai une mission auprès d’elle et ne pourrai continuer de la remplir et me crée un énorme désorroi. Je suis chargée de l’aider à vivre ses relations affectives sans peur de ne pas être aimée ou mal aimée. Le papa n’a pas toujours rempli son rôle et je suis là pour le remplacer.

Dis-lui de faire leur possible pour nous reprendre très vite, c’est très important pour nous. Je les aime et je serai bien triste sans eux.

Ton gardien me charge de te dire qu’il t’aime et qu’il fera toujours tout pour soit t’emmener avec lui, soit te faire garder par des personnes de confiance qui sauront te donner amour et soins pendant son absence.

Oui je sais tout cela et je lui fais confiance, mais ses allers/retours me stressent et m’angoissent beaucoup. Plus j’avance en âge et plus j’ai du mal à le supporter.

C’est la raison de tes mutilations ? Qu’essayes-tu de lui dire en te faisant mal ainsi ? Est-il la raison de ton mal-être, ou est-ce une raison énergétique ?

Et bien ce sont les deux. A chaque fois que je reviens à la maison, je porte des énergies qui ne m’appartiennent pas. Je les attrape là où je suis en pension et j’ai du mal à m’en défaire toute seule.

Et puis il y a le stress, l’angoisse. A chacun de ses retours, j’essaye de lui montrer que je suis perturbée et que j’ai du mal à supporter la situation. Ses absences sont trop longues et je me sentais mieux chez l’autre mamie.

Mais pourquoi te fais-tu mal à son retour ? Pourquoi pas pendant son absence ?

Pendant son absence je me conditionne car je sais qu’il ne m’abandonne pas et qu’il reviendra. A son retour ça change tout, car je sais déjà qu’il va repartir et comme je suis déjà mal et que j’anticipe cette pensée, je me sens obligée de me faire du mal pour qu’il comprenne que c’est très difficile pour moi.

Que pourrait-il faire pour que son absence te soit moins difficile à supporter ?

Dis-lui que je l’aime et que j’ai une mission de vie auprès de lui, mais il m’est impossible de faire mon travail et cela est également très perturbant pour moi. Je suis chargée de lui apprendre le détachement de quel ordre qu’il soit et je ne peux pas faire correctement mon travail. Ces allers/retours sont traumatisants et me mettent mal dans ma peau. L’idéal serait qu’il ne parte plus ou s’il le doit parce que c’est son travail, et bien qu’il m’emmène. Si j’étais sa petite fille ils seraient bien obligés de trouver une autre solution que de me caser dans un endroit où énergétiquement le travail est considérable mais ne fait pas partie de ma mission de vie, mais je n’ai guère le choix que de faire le nécessaire et à chacun de ses retours, je suis plombée.

Pas qu’il pense qu’on ne s’occupe pas bien de moi, je ne peux pas me plaindre, je suis choyée et câlinée, mais le lieu mériterait un grand nettoyage. Ici aussi d’ailleurs car ils ramènent eux aussi des énergies qui ne leur appartiennent pas. Ses retours sont pour moi du bonheur et en même temps source de peurs car je sais qu’il va repartir et je navigue entre le bien et le mal.

Ton gardien se doute bien de l’origine de tes maux Sama et je vais lui transmettre tes messages et tes réponses afin qu’ensemble vous puissiez retrouver paix et harmonie dans votre relation.

Hessy, on me dit que tu ne vas pas bien et que tu ne manges pas. Pourquoi ?

Je me sens très triste et désabusée. J’ai peur, j’ai du stress et me sens très angoissée.

Pourquoi ?

Mon gardien l’est, il ne va pas bien, encore moins bien que moi et se pose des questions existentielles concernant sa vie, son quotidien et je fais partie de ses réflexions. J’ai peur qu’il m’abandonne, j’ai déjà vécu l’abandon et j’en garde encore de très mauvais souvenirs.

Nous sommes partis de chez nous, j’ai été séparée de tous, de mes compagnons, c’est difficile pour moi et maintenant je crains que ce soit mon gardien qui m’abandonne aussi.

Dis-lui que je l’aime et ne souhaite pas être séparée de lui. Je veux l’aider dans cette période difficile pour avancer sur son chemin et reconstruire sa vie, mais pour cela il doit être en accord avec lui-même. Il doit prendre conscience que de me ramener dans un refuge ou me chercher un nouveau maître n’arrangera en rien ses problèmes et encore moins mes peurs et mon stress. Au contraire cela ne fera qu’empirer la situation car il se décharge de ses responsabilités vis-à-vis de moi et aggravera son mal-être.

Dis-lui de faire un travail sur lui afin qu’il accepte et prenne conscience que même difficiles, certaines étapes de la vie doivent être vécues afin d’aller mieux après. Il ne tient qu’à lui pour faire ce travail et lorsqu’il ira mieux, j’irai mieux aussi.

Mina, ta gardienne ma charge de te transmettre un message :

Messages :

Il faut vraiment qu’elle comprenne qu’elle doit faire ses gros besoins dans la caisse (y en a 2 en plus !), CE NEST VRAIMENT PLUS POSSIBLE AUTREMENT !!

 La communication faite il y a un mois disait qu’elle trouvait la caisse trop petite mais c’est la version Xl déjà ! Et qu’elle se trouvait à l’étroit… nous avons enlevé le couvercle et elle a tout le balcon pour elle. Il n’y a pas d’autres alternatives.

Quand nous partons en vacances (en sept.) et à chaque autre vacance, il y a une gardienne de chat qui passe, il est important qu’elle fasse confiance à cette personne et j’aimerais la rassurer car nous reviendrons et ne l’oublions pas. Les problèmes de caisse sont encore plus importants lors de nos absences.

Questions :

– A-t-elle fait le deuil de la perte de Tonga à Pâques (notre autre chat et son grand copain) ?

– Se sent-elle seule sans lui ? 

– Est-elle prête à accueillir un nouveau compagnon chat à partir de septembre ? Si oui, comment le voit-elle ? 

– A-t-elle compris l’importance qu’elle aille dans sa caisse…. nous avons tenté beaucoup de choses pour la satisfaire et cela ne peut vraiment plus durer ainsi.

– A-t-elle un autre message qu’elle a envie de me donner à travers vous ?

Oui je sais, je me rends compte que je suis une chatte malpropre et ingrate et je suis désolée pour eux. Je les aime et ils ne méritent pas ça, mais ici je me sens encore moins bien qu’avant, les énergies ne sont pas bonnes et la présence de Tonga me perturbe aussi beaucoup.

Tonga n’est pas bien parti ?

Non, Tonga est toujours là et puise dans nos énergies, cela me rend triste et déprimée. Je sais qu’ici ce n’est plus sa place et j’aimerais qu’il parte au jardin des animaux pour se reposer et se ressourcer, afin qu’il puisse nous revenir très vite. Il me manque physiquement, il était mon compagnon et je n’aime pas rester seule. Lorsque je suis seule, je me sens triste et abandonnée et j’aimerais qu’il me revienne très vite. Mais lui et pas un autre.

Je sais que je dois aller dans ma caisse, mais c’est impossible tant que je me sens si contrariée. Je n’aime pas son odeur non plus. Dis-lui que je ne suis pas bien, j’ai du stress et qu’il faut que je le lui montre pour qu’elle le comprenne. Le lieu mériterait d’être nettoyé, mais j’en suis incapable en ce moment, ma mission consiste à nettoyer les énergies du foyer et des personnes, mais je ne peux pas la remplir en l’état de la situation et des choses.

Dis-leur de faire quelque chose pour aider Tonga à passer le pont des fleurs car sans sa présence physique, je me sens perdue. Il a aussi vécu une période un petit peu difficile et mérite de retrouver paix et harmonie dans son cœur.

Ta gardienne me demande pourquoi tu ne veux pas rester avec eux et que tu as peur à leur approche ?

Parce que je suis un chat peureux, oui j’ai peur de tout, je n’y peux rien, c’est ainsi depuis toute petite. Ma maman ne s’est pas assez longtemps occupée de me rassurer. Je les aime et en même temps je sais que c’est frustrant pour eux parce que je les crains. Ce n’est que lorsqu’ils me prennent dans leurs bras que je me sens en sécurité.

Ils veillent sur toi Moogly, tu n’as rien à craindre de leur part, ils t’aiment.

Ta gardienne me demande pourquoi tu ne veux pas faire pipi dans la litière et pourquoi tu cries la nuit ?

Je porte souvent des énergies qui ne m’appartiennent pas et cela change mon comportement. J’ai peur surtout la nuit et je crie pour les faire fuir.

Et le pipi ?

Pour lui montrer que je suis contrarié par toutes ces présences, et puis je n’aime pas partager la caisse.

Ta gardienne a un message pour toi Lina et souhaite te poser quelques questions.

« Ma Lina, je t’aime extrêmement fort et je sais que toi aussi. J’imagine que tous ces changements aussi brusques sont difficiles à vivre pour toi. Ce doit être difficile aussi de me voir dans la douleur physique et morale. Mais la lumière arrive, ne t’en fais pas. Comment te sens-tu? J’aimerais tellement te voir guérie et en pleine forme. Que puis-je faire pour t’aider?

Cette « transition » nous fait dormir dans des lieux très « chargés » et certains esprits te font peur, n’est-ce pas? Ne t’en fais pas, ils sont là pour me soutenir.

Je ressens une grande culpabilité en moi, j’ai l’impression de ne pas être une bonne gardienne en ce moment, je te délaisse. Alors, pardonne-moi.

Nous avons cette « peur de l’abandon » en commun, c’est pour ça que tu as du mal à me voir partir. Sache que je serai toujours là. Il m’arrive de partir mais je reviens toujours pour toi. Mais dis-moi, quelle est ton histoire? Qu’est-ce qui t’es arrivé avant notre belle rencontre?

Ta mission est-elle de m’apprendre le « détachement » et à m’aimer moi-même ou y-a-t-il autre chose?

Tu l’as sûrement remarqué,  je prends le temps de me reconstruire en ce moment. Mon envol est proche. Es-tu d’accord pour m’accompagner encore un petit bout de chemin?

Ah et les chats, ils t’ont fait quoi?!!!

Merci ma Lina, d’être entrée dans ma vie, de m’apporter autant d’amour, de me faire rire. C’est grâce à toi que j’ai découvert cet appel de la nature, avec toi que je vis ces expériences si spéciales. Tu es une vraie lumière. Je t’aime profondément pour toujours. »

C’est vrai que nous sommes toutes les deux dans une période de transition et c’est difficile pour toi et pour moi. Cette séparation, ce déménagement et puis surtout ta souffrance me perturbent beaucoup et me créent du stress et des angoisses. J’étais attachée à lui aussi, même si c’est à toi que je suis reliée et que c’est auprès de toi que j’ai une mission. Comme tu le sais j’ai déjà souffert d’un abandon à cause d’une séparation et cela réveille de mauvais souvenirs et me font prendre conscience qu’ils ont toujours été là. Il ne m’a pas choisi par hasard, ce jour-là au refuge c’était évident pour lui que ce soit moi. Oui inconsciemment il a ressenti mon immense détresse  de la peur de l’abandon et cela lui a renvoyé ton image. Il  te connait et connait ton histoire et il sait que tu es en grande souffrance depuis bien longtemps.

Ne culpabilise pas, il s’agit pour moi d’espérer avec ces soins me débarrasser des choses qui ne m’appartiennent pas et de supprimer ces vielles mémoires et pour toi de faire un grand travail qui te permettra aussi de te débarrasser de toutes ces émotions négatives, de tous ces bagages que tu portes depuis la petite enfance, et de mettre toutes les pensées négatives à la poubelle. Ce n’est pas facile ni pour toi ni pour moi, mais si tu vas mieux, j’irai mieux aussi.

Ma mission consiste à te reconnecter à la source, à ton petit enfant intérieur pour lui donner la possibilité de faire un travail avec lui, de lui pardonner d’avoir souffert du manque d’amour, du syndrome d’abandon afin de l’aider à repartir sur de nouvelles bases. Le travail est commencé et la prise de conscience a eu lieu depuis un moment. Cela est important car elle permet de regarder au fond de soi, de ne pas être dans le déni et vouloir avancer positivement sur son chemin. Je suis fière de toi pour ça et même si je stresse et angoisse beaucoup, je sais que tu m’aimes et ne m’abandonneras jamais.

Nous sommes 2 âmes liées et n’avons pas d’autre choix que de se soutenir mutuellement. C’est vrai que je n’aime pas rester seule, mais dans mon enfance on me laissait seule souvent, privée de présence, de câlins et aussi de nourriture pour finir lâchement abandonnée dans la rue puis au refuge. Les mémoires, tout comme pour toi sont présentes et bien ancrées.

Pourquoi je n’aime pas les chats ? Parce qu’il y en avait plusieurs chez nos anciens gardiens et ils portaient constamment des énergies qui ne leur appartenaient pas. Cela est très flippant et je suis rappelée constamment à ces souvenirs, car ici aussi les énergies ne sont pas top. Certains esprits comme tu dis sont là pour t’aider pour te soutenir, ce sont des âmes bénéfiques, mais il y en a d’autres beaucoup moins bénéfiques et qu’il conviendrait de faire partir. Un nettoyage énergétique pourrait nous aider toutes les deux.

Moi aussi je t’aime et j’espère pouvoir encore rester à tes côtés pour te voir prendre ton envol vers le mieux-être, vers le bonheur, la confiance en la vie et en toi. Tu le mérites car tu es une personne merveilleuse à qui on a fait beaucoup de mal, mais qui aujourd’hui le vit en pleine conscience et se sent prête à faire table rase du passé. J’espère retrouver le peps pour t’accompagner encore un bout de chemin.

Bardamu, ta gardienne t’aime beaucoup.

Oui moi aussi. Dis-lui que je suis très heureux qu’ils m’aient à nouveau ouvert la porte et accueilli chez eux.

Etais-tu déjà chez eux Bardamu ?

Oui en tant que cheval, avec des problèmes de peau, de grattage, yeux.

Qu’aimes-tu faire avec ta gardienne ?

Me promener libre dans les champs, dans les forêts.

Que préfères-tu manger ?

De la viande blanche mais aussi rouge, malgré que je sais pourquoi j’en suis privé.

Est-ce que tes soucis de grattage posent problème ? Est-ce le stress ?

Non pas vraiment c’est surtout très inconfortable pour moi et assez énervant pour tous, mais je n’y peux rien. Lorsque ça me démange je suis obligé de me gratter.

Bellotte, ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime beaucoup, que tu n’as plus aucune crainte à avoir, elle fera tout ce qu’elle pourra pour  te rendre heureuse, te choyer et te câliner pour que tu arrives à oublier ton passé et te sente bien dans la tête et dans ta peau.

Est-ce que tu aurais envie de parler de tes expériences malheureuses ? Sont-elles encore présentes ?

Hélas oui, je sais que je n’ai plus rien à craindre maintenant, j’ai enfin trouvé une gardienne, une personne qui a du cœur, qui est pleine de bonté et de générosité envers les animaux et pas seulement les siens, envers tous les animaux de la terre. Et moi j’ai eu cette grande chance, c’est un miracle pour moi d’avoir été adoptée et prise sous son aile. Je suis vraiment désolée de lui faire croire que je ne suis pas bien, que je ne suis pas heureuse chez elle. C’est tout le contraire, mais parfois j’ai de mauvais souvenirs, j’ai des images très angoissantes qui viennent, tel un éclair dans ma tête et j’ai peur. Je stresse, j’angoisse et je n’arrive plus à contrôler ces pulsions. C’est beaucoup lorsqu’elle m’emmène en voiture, le souvenir d’avoir été jetée de la voiture est traumatisant. J’ai couru derrière, mais rien à faire, on m’a lâchement et salement abandonnée. A chaque fois qu’elle m’emmène, c’est comme si c’était hier et la peur me terrifie.

Ta gardienne ne t’abandonnera jamais Bellotte, si elle t’emmène en voiture c’est pour ton bien, se promener avec toi ou t’emmener chez le vétérinaire, pas pour te faire du mal mais pour te soigner, que tu sois en forme et en bonne santé. Il faut que tu arrives à oublier le mal qu’on t’a fait Bellotte, que tu reprennes confiance et puisse vivre avec tes nouveaux gardiens et compagnons en paix et en harmonie.

C’est ce que je souhaite tous les jours, à chaque instant de mon existence, mais les hommes me font un peu peur. Il n’était pas gentil avec moi, lorsqu’il avait bu et qu’il criait, il la frappait (femme) et me donnait des coups de pied. Je le dérangeais, pas de sous et une bouche de plus à nourrir. J’étais très attachée à la petite fille, le garçon était trop petit et me tirait les oreilles et la queue, mais la petite fille, lorsqu’ils se disputaient, venait se réfugier auprès de moi sous la table. Elle aussi a eu très peur de lui.

Malgré l’amour qu’elle me donne aujourd’hui, malgré que je sente que j’ai trouvé une maman pour moi et malgré mon passage au refuge, les souvenirs, les images sont encore souvent très présentes et très traumatisantes.

Dis-lui que je l’aime et lui aussi, qu’il me pardonne si je le crains un peu, mais c’est profondément ancré en moi. J’aimerais tant me vider la tête et pouvoir vivre comme un animal normal dans le présent et le ici et maintenant. J’adore ma vie chez elle et cela me pourrit encore le quotidien.

Ne t’inquiètes pas Bellotte, si elle a fait appel à moi, c’est pour t’aider et bientôt ton passé ne sera plus qu’une période de ta vie dont tu ne voudras surtout plus te souvenir.

Je l’espère tant, merci, merci pour tout.

Brooklyn ta gardienne me charge d’un message pour toi et a aussi quelques questions à te poser :

Es-tu heureux de la vie que tu as avec moi ?

Quelle est ta mission d’âme auprès de moi ?

A-t-on un lien d’âme à âme ? Si oui, a-t-on déjà vécu d’autres vies ensemble. Si oui, as-tu toujours été un chien ?

Est-ce que William te manque ? As-tu souffert de la séparation ?

As-tu une mission d’âme auprès de Karl ? Avez-vous un lien d’âme à âme ?

Karl veut que tu saches qu’il tient à toi et que même si vous ne vous voyez plus autant dans le futur, il tient à toi et tu auras toujours sa protection.

Est-ce que ce serait difficile pour toi de déménager à nouveau et de ne plus vivre avec Karl ?

Y-a-t-il quelque chose que je peux faire pour te rendre plus heureux ? Aimerais-tu me dire quelque chose en particulier?
Es-tu satisfait de ton alimentation ? Si non, que puis-je faire pour toi ?

J’ai changé les compléments alimentaires. Tu as des compléments en forme de biscuits et plus en granulés. Lesquels sont mieux pour ta santé ?

Pourquoi ton estomac est si fragile ? Qu’est-ce qui le soulage ?

Entends-tu bien malgré ton oreille abîmée ?

Et ta dent abîmée, te fait-elle souffrir ? Penses-tu que nous devrions la faire enlever ?

Est-ce que 3 promenades par jours te suffisent ?

Est-ce que tu serais plus heureux si on vivait dans une maison à la campagne?

Brooklyn, tu es un chien exceptionnel et je t’aime de toute mon âme. Je serai toujours là pour toi quoiqu’il arrive. Tu peux en être sûr. J’ai déjà essayé plusieurs choses pour que tu arrêtes d’aboyer quand je pars, mais rien ne fonctionne. Le voisin s’est déjà plaint et s’il devait le refaire on finirait par avoir des problèmes et on devrait déménager. Tu comprends que pour ton bien-être, le mien (parce que ça me stresse de te savoir pas bien tout seul) et celui des voisins, tu dois arrêter d’aboyer quand je pars ou quiconque doit te garder et te laisse pendant un moment. Je rentre déjeuner à la maison pour te promener et voir si tout va bien. Je travaille plus que 3 jours par semaine. Mais, tu continues. Tu aboyais aussi avant quand je travaillais de la maison. Pourquoi aboies-tu quand moi ou quelqu’un d’autre devons te laisser seul ? Ce n’est plus possible. Es-tu stressé ? Es-tu angoissé ? Explique-moi ce qui ne va pas et ce que je peux faire pour que tout se passe bien quand je dois quitter l’appartement et te laisser seul. Est-ce que les biscuits calmants t’aident à mieux gérer la situation ?

Tu sais, j’ai toujours voulu adopter un deuxième chien. Pas pour te remplacer car tu seras toujours mon premier. Est-ce que ça t’aiderait si j’adoptais un deuxième chien ?

Pourquoi obéis-tu plus à Karl qu’à moi ? J’aimerais aussi te promener sans laisse, mais j’ai le sentiment de ne pas pouvoir te faire confiance car tu n’écoutes pas toujours bien. Du coup, j’ai peur qu’il t’arrive quelque chose et je préfère te sortir en laisse. Rien ne me rend plus heureuse que de te voir libre et heureux. Penses-tu pouvoir plus m’obéir ? En contrepartie, tu pourrais aussi te promener sans laisse avec moi. Je t’aime fort mon bébé.

Moi aussi je t’aime fort et je suis désolé de te causer autant de tracas lorsque j’aboie et que le voisin se plaint, mais je n’aime pas rester seul, cela me stresse et crée des angoisses. Je sais que tu ne m’abandonneras jamais, mais j’ai toujours peur de rester seul, je n’aime pas, j’ai besoin d’une présence.

Est-ce que tu aimerais qu’elle adopte un autre chien pour te tenir compagnie ?

Non pas trop, je sais que ce serait une solution pour ne pas me sentir seul et pouvoir jouer avec lui, mais je suis d’un tempérament assez exclusif et possessif et je n’ai pas envie de la partager. Les biscuits me font du bien, peut-être ? J’en sais rien à vrai dire et j’ai toujours autant de mal à gérer les absences.

Pourquoi j’obéis plus à K… ? Parce qu’il est d’un naturel plus autoritaire et que je sais que je ne peux pas faire ce que je veux avec lui. Avec toi c’est différent, tu es beaucoup plus cool avec moi et ça me permet de faire un peu ce que je veux. Maintenant se promener sans laisse est très tentant, mais saurais-je être raisonnable ? C’est difficile à dire et je crains de me laisser entraîner par ce qui bouge autour de moi.  3 Promenades par jour c’est bien, mais plus serait encore mieux. J’aime me promener et sentir les odeurs de mes congénères et les promenades, sauf quand il peut, sont toujours les bienvenues et si j’ai le choix, bien sûr que je préfère la maison à la campagne, mais je suis très heureux de la vie avec toi et tu le sais bien, ce n’est pas la 1ère fois que nous sommes ensemble.

Oui j’ai toujours été un chien et j’ai une mission d’âme auprès de toi. Ce n’est pas la première et ce ne sera pas non plus la dernière. Ma mission consiste à t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Pour cela je suis là et je te renvoie un peu l’image d’une personne de qui on s’est toujours beaucoup souciée et peut-être aussi un peu trop gâtée. C’est un peu ce que tu fais avec moi malgré que j’apprécie et que j’aime en profiter c’est sans doute pour être très honnête un peu trop. Ne te pose pas mille questions à ce que tu dois faire pour mon bien-être, cela te crée des angoisses et moi aussi et me crée des soucis digestifs. J’aime mon alimentation bien que je préfèrerais de la viande avec des légumes et je préfère les biscuits, maintenant à savoir lesquels sont meilleurs pour ma santé, je n’en ai aucune idée et lorsque je mange de l’herbe, mon ventre se sent soulagé.

Mon oreille pose problème, l’audition est moindre mais aussi lorsque ça m’arrange… Et ma dent abîmée, oui elle me fait souffrir, mais je n’ai pas pour autant envie qu’on me l’enlève. Mais tu comprends bien que ce sont des réponses dénuées de tout bon sens. Arrête de te turlupiner l’esprit et prend des décisions. T’ouvrir à l’amour inconditionnel c’est aussi te reconnecter à la source, à ton petit enfant intérieur pour t’aider à grandir et à te responsabiliser. Je suis relié à toi et à toi seul et je n’ai aucun lien d’âme avec Karl. Je l’aime beaucoup et sa présence m’est très agréable, mais je ne vais pas déprimer même s’il va me manquer lorsque nous ne serons plus ensemble tous les 3. William aussi me manque encore. La séparation a été difficile aussi mais c’est avec toi que je veux vivre, c’est avec toi que tous les 2 nous avons un travail à faire. Alors même s’il faut une période d’adaptation qui crée forcément un chamboulement avec des peurs, du stress et des angoisses, je sais que le passage est parfois obligé pour un mieux-être après.

Je suis heureux avec toi et pourrais l’être encore beaucoup plus, mais pour cela il faut que tu sois bien toi, que tu vives sereinement et en harmonie avec toi-même. Tant que tu auras des doutes, tu ne seras pas bien. Il faut faire des choix et prendre sa vie en mains. Je t’aime et je suis là pour toi et ensemble nous ferons un merveilleux travail si tu arrives à lâcher prise avec ton mental pour vivre plus paisiblement. Si tu te sens bien, je me sens bien aussi et j’aimerais que ce soit une réelle prise de conscience pour te permettre d’avancer sur ton chemin.

Ta gardienne me charge de communiquer avec toi. Pour commencer je te donne un message de T…… :

Souki, j’aimerais que la cohabitation entre nous deux se passe mieux, que tu arrêtes d’être jalouse de moi quand je suis avec ta maitresse. Je t’aime beaucoup, j’ai envie de jouer avec toi, te faire des câlins et passer des moments avec toi.
Ça me peine beaucoup que tu me craignes alors que je fais pleins d’efforts pour que tu m’acceptes et que je souhaite que le bien dans la famille.

Oui je sais bien qu’il ne veut que mon bien, qu’il aime ma gardienne et souhaite que la cohabitation  se passe bien mais qu’il se mette à ma place, j’étais sa privilégiée et lui il arrive et l’accapare complètement. Je le crains parce que j’ai peur de perdre ma place auprès d’elle et cela me stresse et me perturbe.

Le message de ta gardienne Souki :

Ma petite Souki je t’aime énormément avant toutes choses. Voilà 4 ans que tu partages ma vie, mes bonheurs, mes soucis, mes joies…
J’aimerais comprendre ton comportement pas toujours facile. Je fais toutes les choses en mon possible pour te rendre heureuse j’aimerais que tu sois plus compréhensive avec nous.
Que tu arrêtes d’être jalouse de T…… et d’être mécontente pour un rien, que les bêtises disparaissent si c’est juste pour faire un caprice. Cela nous lasse grandement.
On se plis en quatre pour toi et tu le sais.  
J’ai envie que l’harmonie revienne dans cette maison et ça passe aussi par toi, à plusieurs on est plus fort.
Tu es une grande dame maintenant tu n’as plus à faire des bêtises de bébé chat sauf si tu es malade et qu’on ne le sait pas encore.
Je ne peux pas te donner accès à l’extérieur en dehors de la terrasse car il y a une route à côté de chez nous, que tu ne connais pas les voitures et il y a des chiens de garde juste à côté de la maison. Je te laisse accès à la terrasse tous les jours dès que tu le souhaites.
Je t’adore ma Souk essaie d’être plus indulgente avec nous.

Je sais que tu m’aimes énormément et moi aussi. Je suis désolée de te causer autant de tracas mais comprend bien que pour moi il s’agit d’un grand changement que j’ai aussi plus de travail pour nettoyer les énergies de l’appartement et de vous deux. Si je pouvais sortir et me nettoyer avec les énergies de la terre, cela serait plus facile à gérer pour moi aussi. Alors oui, de temps en temps je fais des bêtises mais je me sens plutôt être une jeune chatte, un bébé, ton bébé, plutôt qu’une grande dame. Tu me considères comme une grande dame et moi je veux continuer à être ton bébé. Il y a une discordance et cela me crée des angoisses et du stress.

 Elle a quelques questions Souki :

Pourquoi tu crains Tristan, tu l’ignores et le snobe ?
Qu’est ce qu’on peut faire pour que la relation s’améliore avec toi ?
Pourquoi tu es étranges quand on est à deux alors que seule tu viens faire des câlins ?
Pourquoi tu fais pipi partout dès qu’on te laisse seule une soirée alors que ta litière et propre et libre d’accès ?
Est tu malade?
Qu’est ce qui ne va pas chez toi?
Tu nous aimes plus ?
Si tu t’ennuies à la maison quand tu es seule est ce qu’un petit compagnon te rendrais heureuse? Un petit chat
Si oui tu veux un mâle ou une femelle?
As-tu d’autre chose à nous dire ?

Je crois  que tu connais bien les réponses. T….., je le crains j’ai peur qu’il prenne ma place, il t’aime et cela me perturbe. Je sais que la jalousie n’est pas digne d’un animal, mais c’est difficile pour moi. Lorsque je suis arrivée je me suis sentie être ta petite fille, nous étions très complices et voilà que je dois partager cette complicité avec lui et que je n’aime pas lorsque nous sommes tous les trois. Je préfère être seule avec toi. Les pipis ? Pas bien non plus, mais lorsqu’il t’emmène et ne me laisse pas passer la soirée avec toi, je suis contrariée. Mea culpa, je suis désolée mais je n’arrive pas à me contrôler, c’est plus fort que moi.

Je ne pense  pas être malade, c’est juste mon petit être qui en souffre et me faire subir la compagnie d’un autre chat serait encore pire pour moi. La partager encore avec un autre chat me troublerait et m’angoisserait encore plus. J’aime profondément ma gardienne et je l’aime lui aussi puisqu’il aime ma gardienne et la rend heureuse. Mais cela n’empêche pas de me créer des tensions et du travail supplémentaire parce qu’il porte souvent des énergies qui ne lui appartiennent pas.

Je suis là pour elle, ma mission consiste à la nettoyer énergétiquement et à lui apprendre le détachement affectif afin qu’elle vive ses relations affectives sans dépendance ni co-dépendance et il y a déjà de quoi faire.

Oui mais ton comportement Souki apporte tout de même beaucoup de désharmonie dans le foyer. Tu dois bien t’en rendre compte ?

Oui je sais, ce n’est pas bien, je vais essayer de me contrôler.

Ta gardienne aimerait savoir ce qui ne va pas chez toi ?

Je me sens fatigué, épuisé et j’ai actuellement, malgré mes promenades dans les vignes, beaucoup de mal à me débarrasser des énergies qui ne m’appartiennent pas. Depuis ton soin je me sens mieux, plus léger.

Prends-tu sur toi les problèmes des membres de la famille ?

Oui surtout ceux de ma gardienne, mais c’est normal, je suis relié à elle et à son service, et je me dois de l’aider et surtout de la nettoyer tous les jours sur le plan énergétique. C’est mon travail à temps plein et comme je me sens très las en ce moment c’est difficile pour moi.

Syrius, ta gardienne se fait soigner et c’est très bien que tu lui enlèves les énergies qui ne lui appartiennent pas, mais il faut aussi que tu penses à toi et te ménage un peu, si tu vas au bout de tes forces tu ne pourras plus l’aider.

Moi je suis sur mon chemin et me prépare tout doucement, qu’elle ne s’inquiète pas pour moi, je peux avoir de l’aide de là-haut et je souhaite pour elle de continuer à avancer sur son chemin et d’évoluer spirituellement.

Je les aime tous et me sens aimé. Malgré mes problèmes de santé qui m’empêchent de péter la forme et lui donne l’impression que je traîne ma vie, je me sens aimé et suis heureux. Dis-leur de ne pas trop s’apitoyer sur mon sort mais de plutôt faire un travail sur elle afin d’aller mieux et de continuer à avancer dans la vie.

Uhisky, ta gardienne va t’emmener demain chez le vétérinaire pour te retirer cette masse qui te fait souffrir dans le nez. Tu resteras là-bas 2 ou 3 jours et elle aimerait que tu te battes. Elle voudrait que tu saches à quel point elle tient à toi depuis ton arrivée à la maison toute petite et toute timide. Elle t’aime, a peur pour toi, a peur de te perdre et me demande de te rassurer pour que tu aies la force de te battre et que tu manges pour aider le processus de guérison.

Oui je le sais depuis quelques jours et j’aurais préféré éviter cette opération. C’est vrai que c’est douloureux mais je n’aime pas aller chez le vétérinaire et encore moins y rester. Je sais aussi qu’elle a fait ce choix parce qu’elle m’aime et espère encore me garder quelques années auprès d’elle. Je vais donc faire mon possible pour m’en sortir même si je commence à être sur mon chemin.

Moi aussi j’aimerais encore rester auprès d’elle. Je sais que quoi qu’il arrive nous aurons de l’aide de là-haut, nous ne serons pas seules toutes les deux et j’ai confiance.

Moi aussi je l’aime, dis-lui qu’elle est ma maman depuis toujours et elle le restera toujours.

Ta gardienne a le choix entre acquérir Unanda ou pas, qu’en penses-tu ? Es-tu d’accord ?

J’aime Unanda et j’aime passer du temps avec elle, je n’aimerais pas en être séparé malgré que j’ai peur qu’elle prenne ma place. Elle est beaucoup plus jeune et ma gardienne va la travailler pour la monter et cela m’angoisse un peu. J’ai peur d’être mis à l’écart, qu’elle s’occupe moins de moi et cela me rend de mauvaise humeur vis-à-vis d’elle. J’ai des états d’âme et ça me rend un peu agressif. J’en suis désolé car je l’aime et moi aussi j’ai une mission auprès d’elle.

Laquelle ?

Je lui enseigne la fidélité, la fidélité dans la vie par rapport à ses choix, la fidélité par rapport à elle.

Tu n’as pas besoin de t’inquiéter Kikers, elle ne t’abandonnera pas. Elle commencera, vu ton âge à te ménager un peu afin de ne plus te pousser à faire trop d’efforts, mais elle continuera de s’occuper de toi.

Oui bien sûr que je veux rester avec Kikers. Je n’ai pas envie d’être séparée de lui. C’est mon compagnon et je me sens bien avec lui. Et je ne veux pas non plus être séparée d’elle, j’ai une mission à remplir auprès d’elle et je me dois de faire ce travail.

Lequel ?

Celui de l’aider à s’ouvrir à l’amour inconditionnel tout en lâchant prise avec le passé et les choses non élucidées. L’aider à prendre confiance en elle et s’affirmer, oser dire ce qu’elle a envie de dire d’une manière bien entendu socialement acceptable, mais sans retenue car cela crée des blocages. Et cela passe évidemment par un travail que nous ferons ensemble et j’ai très envie de travailler avec elle et d’être montée par elle. Lorsqu’elle se mettra sur mon dos, nous ne ferons plus qu’un et cela lui apprendra aussi, et à moi de même, la coopération. Qu’elle ne doute pas, elle fera le bon choix même si Kikers peut en prendre ombrage et être un peu jaloux.

C’est le cas ?

Oui il a peur d’être mis au rencard, on peut le comprendre.

Penses-tu que cela puisse créer des conflits entre toi et lui ou elle et lui ?

Non si tu lui expliques la situation. Il comprendra car il n’a pas envie d’être séparé de moi non plus.

Je vais le faire Unanda, ne t’inquiètes pas.

Ta gardienne aimerait savoir si tu te sens bien dans ta vie ? Qu’est ce qui te contrarie souvent, et pourquoi tu n’aimes pas te promener ?

C’est vrai que je suis très contrarié depuis quelque temps, mais je le suis surtout vis-à-vis d’elle. Elle a fait un grand travail sur elle, elle a beaucoup avancé sur son chemin et malgré tout cela l’homme est encore capable de par sa méchanceté, sa trahison de lui faire perdre les pédales et se retrouver en-dessous de tout.

Ma mission consiste à l’aider à avancer sur son chemin et à s’ouvrir à l’amour inconditionnel. Cette expérience avec C……….. doit lui faire comprendre qu’il n’était pas à son niveau, mais plutôt que de le prendre comme un mal, elle doit le prendre comme un bien et se placer au-dessus de tout ça. Cette étape de sa vie doit lui faire comprendre qu’il est nécessaire de vivre pour soi et surtout de prendre conscience qu’elle a à l’intérieur d’elle tous les moyens, toutes les forces pour dépasser cette malheureuse histoire qui encore une fois a plus été une relation de dépendance affective, chose qu’elle doit absolument travailler pour savoir enfin gérer sa vie comme il se doit et vivre ses relations affectives d’une manière fluide et équilibrée dans le partage commun.

Tant qu’elle ne sera pas bien je ne pourrai l’être et tant qu’elle se morfond dans ses malheurs, je n’aurai pas envie d’avancer (promener) non plus. Je lui renvoie juste le miroir de ce qu’elle ne veut voir.

Et pourquoi tu ne manges plus ?

Et elle ? Elle mange correctement ? Dis-lui que je l’aime et que je suis revenu pour remplir la mission de l’aider à prendre confiance en elle, à avancer sur son chemin et de pouvoir déterminer ce qui est bon pour elle et ce qui ne l’est pas.

Si cette aventure avec C…………… la déçoit, au lieu de revenir à la case départ, elle doit se dire que les expériences nous font grandir et avancer et que cette histoire n’était pas bonne pour elle, qu’il faut s’en servir comme d’une expérience malheureuse certes, mais d’avoir confiance en la vie pour en vivre une autre derrière beaucoup plus juste et heureuse.

Dis-lui de faire confiance en sa bonne étoile, son papa veille à ce qu’elle lui amène ce qu’elle mérite, amour et soleil dans son cœur.

Tes gardiennes aimeraient savoir si tu es content de l’endroit où tu te trouves actuellement ?

Non pas vraiment, mais est-ce que j’ai le choix ? Depuis que je suis avec elles, je suis balloté à droite et à gauche. Je n’ai plus aucun repaire, je n’ai d’ailleurs aucune identité. Je me sens triste, désabusé par l’humain mais surtout abandonné par ma gardienne.

Peux-tu me dire Hosanna à qui tu es relié ? La mère ou la fille ?

La fille bien entendu, et je suis triste d’être séparé d’elle.

Elles me chargent toutes les deux de te dire qu’elles t’aiment, qu’elles croient en toi, te trouvent merveilleux et qu’elles savent que tu es capable de faire des choses, que tu as des capacités. Elles t’auraient gardé avec elles si tu avais été plus facile à monter, si tu leur avais fait confiance. Tu dois avoir confiance en l’homme Hosanna, et je dois te rassurer même si l’homme qui te monte est parfois un peu maladroit et brusque. Il n’est pas méchant. Il faut lui faire confiance, l’homme ne te veut pas de mal, mais que ton bien. Tu ne dois pas avoir peur de tout et encore moins de la selle.

Oui j’ai conscience de tout ça, je sais que je suis peureux, que j’ai beaucoup de stress et des angoisses. Mais l’être humain m’a profondément meurtri et déçu. C’est vrai que je suis à la fois un cheval ayant une personnalité très sensible et qui a besoin d’être reconnu comme tel, et tantôt je peux me montrer très désarmant car lorsque la peur prend le dessus, je n’arrive plus à me maîtriser et on a du mal à me dompter.

J’en suis désolé, mais j’ai surtout été utilisé et dressé pour mes capacités d’endurance et on ne s’est pas privé de me maltraiter lorsque je ne répondais pas à la demande. J’ai perdu toute confiance en l’homme et encore plus en elles, car elles me placent à droite et à gauche. C’est vrai que j’ai besoin de beaucoup d’exercices, j’ai besoin de dépenser mon énergie mais pas avec n’importe qui.  Cela me rend triste et malheureux. Jusqu’à présent le seul endroit où on me respectait, c’était la dame et j’aimais travailler avec elle. Si elles sont incapables de me reprendre, c’est chez elle que je voudrais retourner. J’ai besoin qu’on me laisse un peu de temps, je n’aime pas lorsqu’on veut forcer les choses, cela crée un énorme blocage chez moi et j’en suis malheureux.

Même si elle ne me monte pas (fille) elle peut quand même s’occuper de moi et nous permettre de créer un lien, car j’ai une mission auprès d’elle et depuis 2 ans que je suis arrivé chez elle, il m’est impossible de la remplir. Une fois ici, une fois là et maintenant elle m’a carrément mis au rencard. Elles aussi toutes les deux, elles manquent de confiance en elles et ma mission auprès de la jeune gardienne consiste surtout à l’aider à grandir, à prendre confiance en la vie et oublier les peurs qu’elle peut avoir en elle. Je sais, c’est très paradoxal, moi-même étant un cheval très peureux, mais ce n’est pas un hasard si elles m’ont choisi (miroir).

C’est un travail commun que nous avons à faire ensemble et j’espère qu’elles en prendront conscience.

Kriek, ton gardien aimerait savoir pour quelle raison  tu ne viens plus beaucoup à la maison ? Où passes-tu tes journées ? Que peuvent-ils faire pour que tu te sentes mieux ?

Je ne me sens plus vraiment chez moi. J’étais le chat « nettoyeur » de la maison, mais depuis l’arrivée de Maya, je ne me sens plus à ma place. Elle est très envahissante et occupe tout le territoire. Maya était déjà chez eux et veut reprendre sa place. Moi je me sens très contrariée et je prends le large. Je passe mes journées à me promener et à nettoyer les alentours. Question énergies le travail ne manque pas ici. Il y a des anciens champs de bataille un peu partout et les mémoires sont encore très présentes. Il y a de quoi s’occuper bien que je me sente très désabusée, un peu mise au rencart.

Je dois te dire que tu restes toujours leur fifille, que Maya n’est pas là pour te remplacer, mais pour te tenir compagnie.

L’arrivée de Maya n’est pas un hasard. Elle était déjà chez eux et ils ne pouvaient pas ne pas la prendre. Même s’ils pensent que c’est pour moi, ils se trompent. Maya est reliée à la gardienne, et je dois admettre que ce n’est qu’un juste retour, même si cela me pose un peu problème et que j’ai peur de perdre ma place.

Les choses sont ce qu’elles sont Kriek, mais tes gardiens t’aiment et voudraient que tu reviennes plus souvent à la maison et que tu t’y sentes bien. Tu dois accepter Maya et faire de telle sorte que les énergies entre toi et elle soient harmonisées et pacifiées. Tu ne dois pas te sentir mise à l’écart, tu dois affirmer ta présence et occuper ton territoire, c’est aussi chez toi et tu dois reprendre ta place.

Ta gardienne me dit que tu rentres manger régulièrement mais ne reste que rarement à l’intérieur. Est-ce que tu souffres ? Es-tu malade ?

Non je me sens très bien, je n’ai aucune douleur et ne pense pas être malade.

Alors que peut faire ta gardienne pour que tu ailles mieux ? Pour que tu lui fasses de nouveau plus de câlins ?

Pour commencer, il faut  nettoyer énergétiquement la maison. Elle aussi a besoin d’un soin énergétique car elle porte des énergies qui ne lui appartiennent pas. C’est aussi une des raisons principales qui explique que je ne suis pas bien à l’intérieur. C’est trop lourd à nettoyer pour moi et je préfère rester dehors pour être reliée aux énergies telluriques.

Ensuite, c’est la situation, ces derniers mois n’ont pas été faciles ni pour elle, ni pour lui, pour personne et il s’agit maintenant de lâcher prise pour reconstruire sa vie et se reconstruire. Une séparation est toujours très difficile à vivre et elle l’est pour moi aussi.

Justement, peux-tu me dire quel serait ton choix, avec lequel des 2 as-tu envie de rester ?

Avec elle, je me sens plus reliée à elle qu’à lui. Il est particulier, assez froid et détaché, un peu agressif et ne respire pas la joie de vivre. Elle est beaucoup plus sensible et a besoin qu’on s’occupe d’elle.

Ma mission auprès d’elle, lorsqu’elle sera nettoyée énergétiquement et centrée dans le ici et maintenant, sera de l’aider à se détacher affectivement, de l’aider à mieux vivre ses relations affectives. Cette période est une étape de transition pour tous et je suis  moi aussi inquiète de l’avenir.

Je ne veux pas rester avec lui et me sens en désharmonie avec les énergies actuelles. C’est un peu lourd à porter. Dis-lui que je l’aime et que tout comme elle, il me faut un peu de temps pour faire le deuil de cette relation. Lorsqu’elle ira mieux, moi aussi j’irai mieux et j’aurai moins de travail…

Ta gardienne me demande de communiquer avec toi. Elle a quelques questions à te poser mais aussi des messages et des demandes pour toi.

« Que s’est-il passé durant ta jeunesse?

Pourquoi tes premiers maîtres t’ont-ils amené à la Spa?

Es-tu heureux que je t’aie adopté?

Te sens-tu bien ici?

Ce que j’aimerais que tu fasses :

Que tu n’aboies plus contre les personnes qui viennent à la maison car tu les effraies 

Que tu sois moins protecteur et possessif avec moi 

Que tu ne fasses plus tes besoins à l’intérieur quand je pars

Que tu ne grognes pas contre les personnes qui veulent te dire bonjour 

Que tu ne montes plus sur mon canapé, tu as un panier rien que pour toi.

Je ne t’abandonnerai jamais ». 

Petit déjà je me suis retrouvé au refuge et j’ai toujours peur d’y retourner.

Ta gardienne t’aime et ne t’abandonnera jamais Harone, c’est une crainte injustifiée, tu ne dois plus y penser et ne pas en avoir peur.

Il y a des tensions ici et tout ne va pas bien, j’ai peur qu’elle ne me garde pas.

Encore une fois Harone, tu n’as pas besoin d’avoir cette crainte, ta gardienne ne t’abandonnera pas. Dis-moi ce qui s’est passé dans ta jeunesse ?

Des conflits, des cris, des pleurs, une séparation et le refuge pour moi. Beaucoup de stress, d’angoisses, j’étais petit et malheureux et je sais bien qu’il me manque des éléments qui ne me permettent pas aujourd’hui de vivre comme un chien normal. J’ai été très malheureux et on ne m’a pas éduqué comme il se doit. Je me sens à moitié moi et à moitié pas moi.

Peux-tu m’expliquer ce que tu essayes de me dire ?

C’est difficile de te faire comprendre, mais parfois je me sens centré ici et maintenant et parfois il y a des moments de peurs, de panique et dans mon comportement ce n’est plus moi.

Ça va Harone, j’ai compris et je vais t’aider. Es-tu heureux avec Laura ?

Oui je l’aime, mais encore une fois, parfois, j’ai peur qu’elle ne m’abandonne. Il y a ces derniers mois, des moments difficiles et je crains cette séparation. Mais je suis bien ici, je me sens chez moi maintenant et je ne veux pas partir. Je suis désolé si je suis aussi possessif et protecteur envers elle, c’est plus fort que moi et j’ai toujours peur lorsque quelqu’un vient à la maison de compter moins, d’être moins aimé, qu’elle ne s’occupe pas de moi et que je suis en reste…

Elle est ma maman maintenant et je me dois de remplir mon rôle, je me dois de la protéger, de veiller sur elle, car elle aussi a souffert de l’abandon et je reconnais que de par mon passé et ces peurs qui sont ancrées en moi, j’ai du mal à remplir ma mission. Je suis désolé de lui créer autant de tracas et ces pipis lorsque je suis seul, ce n’est pas de la vengeance, ce sont des peurs, des crises d’angoisse. Le canapé, je ne comprends pas, il est très confortable et je me sens bien dessus. Cela me donne confiance de dormir en hauteur ou tout simplement d’être en hauteur, de me prélasser à l’endroit où elle aime se poser. Dis-lui que nous les animaux nous aimons aussi le confort et de dormir toujours dans mon panier n’est pas rassurant, cela ne me donne pas le sentiment d’être son garçon et d’être traité comme tel. La différence m’affecte beaucoup.

Je lui communiquerai toutes les réponses, Harone, à toi aussi de faire quelques efforts surtout concernant tes grognements et aboiements contre les personnes, car cela n’est pas acceptable.

Je sais que je mets une barrière de sécurité entre elle et les autres et ne peux m’en empêcher. Je suis désolé.

Torra tu as des problèmes de démangeaisons. Tu t’arraches les poils, est-ce que tu souffres beaucoup ?

C’est surtout le travail que j’ai à faire et le stress qu’elle me transmet qui me font souffrir. Bien sûr que c’est désagréable de devoir se gratter autant, mais ce ne sont pas des douleurs. C’est un terrible inconfort et j’ai envie de m’arracher tous les poils. Et le fait de me gratter n’arrange pas les choses. Plus je me gratte et plus ça empire et j’ai envie de me gratter. Je me mords la queue, je tourne en rond et j’ai beau essayer de me nettoyer énergétiquement, rien n’y fait.

Qu’est-ce qui te met dans cet état Torra ?

J’ai des peurs et des angoisses. Ma gardienne ne va pas bien, elle aussi porte des énergies qui ne lui appartiennent pas et mériterait un sérieux nettoyage, moi je n’y arrive plus. Le lieu et son compagnon ou futur ex compagnon aussi. Oui les énergies sont mauvaises et quoiqu’elle fasse, elle n’arrive pas à maîtriser la situation et moi encore moins. C’est un cercle vicieux et tous les 2 (3 ) avons besoin d’aide extérieure.

Dis-lui que je l’aime et que j’ai peur. J’ai peur d’être une charge pour elle, un stress supplémentaire et en même temps j’ai une mission auprès d’elle, je me dois de la remplir et ne veux pas qu’elle m’abandonne. Ici tout va mal, dans son environnement proche il y a aussi des problèmes, de santé notamment, et elle a du mal à gérer. Elle n’est plus centrée dans le ici et maintenant et son équilibre émotionnel est plus que limite. Cela nécessite beaucoup de travail pour transmuter toutes ces énergies négatives et je suis au bout du rouleau.

Dis-lui que ma mission est de l’aider à se détacher affectivement, de l’aider à vivre ses relations amoureuses et affectives en général d’une manière plus juste et plus fluide et de ne pas vivre dans la dépendance. Sur le plan matériel d’ailleurs non plus. Elle est capable de s’assumer et si la situation ne lui apporte pas ce dont elle a besoin, ne la satisfait pas ou la fait souffrir, elle doit assumer ses responsabilités. Elle en a les moyens, le tout c’est d’avoir un peu de volonté.

Pour son papa aussi, si elle veut lui être d’une aide positive, elle doit apprendre à lâcher prise et gérer la situation d’une manière un peu plus détachée, un peu plus réfléchie et ne pas foncer tête baissée dans les problèmes.

Je me charge de lui transmettre tes messages, Torra, mais je dois aussi t’en communiquer un de sa part :

« Je  dis à Torra que son bien être m’importait. Où que j’aille elle viendra avec moi. Je choisirai dans la mesure du possible un endroit où elle pourra sortir. Je m’excuse de lui avoir transmis mon stress, et que je l’en remercie en même temps.
Je sais depuis hier que je n’ai pas urgence à partir et étant donné que mon papa est hospitalisé je suis plus tranquille que quand il était seul à la maison ces derniers temps… Donc mon stress diminue. »

Oui c’est vrai qu’elle est un peu moins paniquée, mais n’empêche qu’elle doit apprendre à prendre les choses d’une manière plus détachée et à gérer les priorités. Je sais que le pépiement des hirondelles lui manque, à moi aussi, mais je sais qu’elles reviendront. Qu’elle arrête de culpabiliser et leur envoie des images positives pour les inciter à recommencer la construction de leur nid. Pour cela des pensées d’amour et de lumière seront très appréciées.

Dis-lui que je l’aime, que je fais de mon mieux pour l’aider à avancer sur son chemin, et ne veux pas lui causer des tracas supplémentaires, mais que c’est aussi le moment pour elle de lâcher prise avec l’existant et de faire un travail sur elle. Une grande prise de conscience est nécessaire.

Gabinette, ta gardienne me sollicite pour communiquer avec toi. Elle aimerait que je te pose quelques questions.

– Pourquoi Gabinette semble ainsi perturbée depuis quelque temps ?

– Quelle en est la ou les raisons ?

– Que veut-elle me faire comprendre au-travers de ce changement de comportement ?

– Comment puis-je l’aider ?

– Comment se sent-elle dans ce nouvel environnement ?

– Que puis-je faire pour améliorer sa Vie auprès de moi ?…

– Que voudrait elle me dire, me faire savoir,… ?

C’est vrai que je suis perturbée en ce moment. Déjà nous avons emménagé depuis peu dans cet appartement et je me charge de le nettoyer énergétiquement, et puis depuis peu elle se lève tôt et s’en va pour revenir et repartir dans l’après-midi. Cela change nos habitudes mais aussi et surtout lorsqu’elle revient, elle ramène des énergies qui ne lui appartiennent pas et je suis obligé de la nettoyer énergétiquement à chaque retour. Cela me crée du stress mais aussi des angoisses car j’ai peur pour elle.

Sa santé est fragile et il ne s’agit pas de la rendre vulnérable. Lorsqu’elle porte des énergies qui ne lui appartiennent pas, elle fragilise son équilibre physique et émotionnel et je crains que cela ne soit à son détriment. Dis-lui que c’est bien pour elle d’avoir repris une petite activité, mais moi pendant ce temps je me sens seule et je crains qu’elle n’en soit affaiblie et redéveloppe une maladie. Je fais de mon mieux pour la débarrasser de ces parasites mais c’est une lourde charge pour moi et j’aurais besoin après de pouvoir aussi me libérer et me décharger de ces mauvaises énergies avec celles de la terre qui sont positives.

Mais comme je ne peux pas sortir, je ne peux pas me relier et me nettoyer avec les énergies telluriques.

C’est ce qui explique que tu veux sortir dans le couloir et que tu griffes la porte d’entrée ?

Oui lorsqu’il y a un trop plein, j’essaye de trouver une solution pour m’aider.

Comment te sens-tu dans ce nouvel appartement ?

L’endroit me plaît bien et je me charge de le rendre propre, mais trop c’est trop. Dis-lui que ce n’est pas une bonne idée de travailler avec des enfants handicapés, ils sont malheureusement et à leur insu, très chargés. C’est bien et courageux de le faire, de donner un peu de temps à soi à des êtres handicapés qui ont besoin d’aide, d’amour et de compréhension mais ce n’est pas un travail pour elle.

Je suis désolée de devoir le lui dire et d’insister autant mais qu’elle y réfléchisse.

Ta gardienne a aussi un message pour toi Gabinette :

En ce qui me concerne, je souhaiterais lui dire :

– Que je ne veux pas qu’elle saute sur la rambarde du balcon (elle l’a déjà fait 2 fois !) car c’est dangereux (3ème étage !) !

– Qu’elle cesse de vouloir sortir dans le couloir et de griffer ainsi la porte d’entrée !

– Que je la remercie de tout mon Cœur de partager ma Vie et pour tout le réconfort, le bonheur qu’elle m’apporte chaque jour !

– Que je l’aime de toute mon Ame…

– Qu’elle me pardonne enfin pour mes éventuelles maladresses envers elle !…

Oui je sais que je ne dois pas sauter sur la rambarde du balcon, mais j’adore la vue et être perchée. Dis-lui que je serai attentive et ferai très attention si l’envie me reprend. Moi aussi je l’aime et la remercie de m’avoir reprise car j’ai vraiment une mission de guérison auprès d’elle et je suis heureuse de la réconforter, d’être un soutien puissant dans sa vie quotidienne.

Elle t’a reprise ? Cela signifie que tu étais déjà chez elle ?

Oui en tant que chat et je suis très contente d’avoir retrouvé ma place. Ma mission est de l’aider dans ses épreuves et de lui apporter de l’affection et surtout de lui permettre d’en donner lorsqu’elle me câline. Cela lui fait beaucoup de bien et la remplie d’amour, de l’amour  pour elle et pour tous les êtres de la terre. Je suis heureuse, j’ai conscience de faire du bon travail et de l’aider à s’ouvrir à l’amour inconditionnel et rassure la, son attitude vis-à-vis de moi ne nécessite aucune critique, revendication ou pardon de ma part.

Ava, ta gardienne me demande de te transmettre quelques messages et demandes.

Oui je sais que tu m’aimes et moi aussi je t’aime et je suis vraiment désolée de te créer autant de tracas. Je ne me rends pas compte que mon comportement occasionne autant de difficultés et de problèmes dans ton quotidien. Je suis une chienne abandonnée et on ne m’a hélas pas appris certaines choses. C’est vrai que l’on ne m’a pas appris le baba de l’éducation et mon attitude est souvent trop impulsive et trop violente. Je m’en rends compte maintenant que tu le dis. Mais c’est naturel, c’est spontané, j’ai toujours fonctionné comme ça et moi ça me paraît normal. Je manifeste ainsi en quelque sorte ma joie, mon envie de partir en promenade en voiture et je suis heureuse lorsque j’arrive sur le terrain d’éducation et quand je rencontre d’autres humains ou congénères. Cela me rend joyeux et j’ai besoin de le faire entendre, on ne m’a pas appris à ne pas le faire. Et puis lorsque je bouge, lorsque j’ai des activités, je me sens presque être une chienne comme les autres. Cela amplifie mon envie de le montrer.

J’ai des problèmes de vue et cela crée du stress et des angoisses qui expliquent que parfois j’aimerais être comme mes congénères. C’est frustrant et angoissant de voir à travers une porte et la peur me fait aussi souvent réagir et aboyer. Le traitement qu’on te propose, je n’en voudrais pas, qui le voudrait ? Mais à choisir entre devenir aveugle et voir, ne pas me retrouver dans la brume, dans le noir, la question ne se pose pas. Oui j’ai encore envie de profiter de ma vie de chien, je ne me sens pas encore vivre comme une handicapée bien que la situation est déjà très handicapante. J’ai toute confiance en toi, mais n’aime pas lorsque tu me coupes les griffes, ce n’est pas une réaction d’agressivité, je ne suis pas agressive, c’est plus de la défensive.

Si je suis heureuse ? Oui mais ces problèmes de yeux créent des tensions, de la fatigue et de l’énervement, un manque de patience de ma part depuis de nombreuses années et bien avant que tu ne le remarques.

J’ai déjà été chez toi en tant que chien et si je suis revenue avec des problèmes d’yeux, c’est aussi par rapport à ma mission pour me permettre de te montrer et de te faire comprendre que nous pouvons voir le monde extérieur en couleur qui est la représentation du sentiment et en relief qui représente la structure. L’œil droit représente la structure de l’individu et donne la vision « horizontale » et l’œil gauche qui représente la personnalité de l’individu donne la vision « verticale ». Les yeux sont associés à l’énergie du principe du bois et représentent le niveau de perception le plus en relation avec les sentiments et « l’être ». Ceci nous permet de comprendre plus aisément comment on étalonne ses repères affectifs face au monde extérieur, en dehors de la structure familiale.

Mes problèmes d’yeux qui se caractérisent par un assombrissement, voire une disparition totale de la vue exprime la peur du présent ou de l’avenir qui nous paraissent sombres. Je suis là pour t’aider à en prendre conscience, de t’ouvrir les yeux pour t’aider à avancer sur ton chemin.

Si tu as la volonté de te former en communication animale nous en serions très heureux avec Ramon. Les échanges entre nous seront plus faciles et cela t’aidera à te reconnecter à ta source car la communication animale est un cheminement vers soi tout simplement.

Je t’aime et serais très heureuse de te retrouver sur d’autres fréquences.

Skip, ta gardienne me demande de te faire un soin pour tes problèmes de gencives et me charge aussi de te dire qu’elle t’aime, qu’elle te trouve très beau, gracieux quand tu l’accueilles en courant et en l’appelant dans la rue à son retour du travail. Elle espère que tu te sens bien avec elle.

Moi aussi je l’aime et je suis très heureux qu’elle m’ait accueilli chez elle. Je ne pouvais trouver de meilleure maison. Je ne me sentais pas trop mal dans la famille d’accueil, mais ici je suis soigné, choyé et câliné. Ici je me sens aimé et j’espère vite oublier les maltraitances que j’ai subies avant qu’on ne me recueille dans la rue. On ne me donnait presque rien à manger et les coups de pieds pleuvaient. J’avais peur et en même temps le stress d’un abandon était pour moi pire que tout parce que j’avais une mission auprès de cet homme. Il était addictif à l’alcool et j’avais la mission de l’aider à s’en défaire, mais mission impossible à remplir. Les conflits dus au manque d’argent étaient plus forts et on a préféré se débarrasser de moi. Après je me suis retrouvé dans une famille où je ne manquais de rien, mais j’étais juste en transition et pour eux un chat comme les autres.

Toutes ces maltraitances physiques et psychologiques m’ont empêché de mordre dans la vie. Beaucoup de difficultés à accepter à ingérer, à mâcher pour mieux la digérer. Je suis arrivé chez ma gardienne et maintenant j’aimerais pouvoir enfin oublier cette situation difficile, mais pour cela elle a elle aussi un travail à faire sur elle.

Tous ces maux peuvent signifier que l’éducation que l’on vous donne ou que les expériences que nous rencontrons « ne sont pas de notre goût » qu’elles ont une saveur qui nous déplaît. Ils représentent notre difficulté à accepter de nouvelles saveurs, c’est-à-dire de nouvelles idées, opinions, expériences, mais peuvent aussi être le signe d’une saturation, d’un excès d’expériences et besoin de faire une pause. La façon de « mordre » dans la vie est douloureuse. Sans doute devons-nous le faire évoluer, avancer en douceur. Dis-lui qu’à deux nous y arriverons (miroir).

Je dois aussi te dire qu’elle aimerait que tu ne fasses plus les griffes sur les tissus et les murs. Tu adores ton arbre à chat, mais utilise aussi le joli griffoir en forme de chat accroché au mur que tu ignores complètement.

Je lui demande pardon, je ne me rends pas compte, lorsque l’envie de faire mes griffes me prend, je ne réfléchis pas et utilise ce qui me fait du bien. Le griffoir je ne l’aime pas. Sa forme surtout. Je suis un chat de type très pacifiste et ne griffe pas mes congénères.

Ta gardienne me demande de te rassurer Bibou, Face de Lune est de retour et tu n’as rien à craindre. Tu ne perdras pas ta place et n’a pas besoin d’être jaloux d’elle. Elle revient en petit chaton, et lorsqu’elle sera réadaptée à son territoire, vous pourrez jouer ensemble. Elle est jeune et aura envie de s’amuser avec toi.

Oui j’espère qu’elle sera un peu plus ouverte.

Face de Lune était trop fatiguée et ne voulait que sa tranquillité. Es-tu heureux qu’elle soit revenue si vite ?

Oui, je savais qu’elle reviendrait très vite, mais elle semble stressée et cela me surprend un peu.

Il est petit et a besoin de reprendre ses repères, mais ça ne sera pas long, ne t’inquiètes pas. Il faut juste faire un petit effort pour que les énergies entre vous deux soient harmonisées et pacifiées.

Ti-puss, ta gardienne tient à te rassurer. Même si Crocus (Bibou) manifeste un peu d’agressivité vis-à-vis de toi, tu ne dois pas avoir peur, tu as trouvé une bonne maison et bientôt, après quelques jours, vous pourrez jouer ensemble.

Oui je sais, il m’a reconnu et pourtant il ne semble pas heureux de me revoir.  Peut-être qu’il a peur que je reprenne une place privilégiée auprès de notre gardienne et cela le perturbe. Je peux le comprendre, mais nous avons tous les deux notre mission auprès d’elle et nous n’allons pas nous marcher sur les pattes. Chacun son travail, chacun son rôle.

Pour moi aussi ce retour rapide est un peu perturbant et je dois faire le deuil de ma génitrice et de ma fratrie, mais je sais que je vais vite reprendre mes habitudes et mes marques. Je ne suis pas inquiet.

Symi, il y aura du changement dans quelques jours et ta gardienne me demande de te l’expliquer :

« Nous allons déménager bientôt, suite à ma séparation avec F…….., mais qu’elle aura un jardin c’est un appartement en RDJ et qu’elle pourra sortir. Mais que les 3-4 premières semaines elle ne pourra pas sortir, le temps qu’elle prenne ses marques à l’intérieur déjà et que moi pendant cette période je poserai congé  tous les après-midi pour être avec eux, entre autres pour  faire la médiation car elle ne supporte pas trop la  proximité de Tinos donc ils ne seront seuls que les matins.
Et ensuite elle pourra sortir. Elle reverra également  F……. (Je ne sais pas à quel point elle est attachée à  lui) car nous nous séparons dans de très bons  termes.

Je  voudrais lui poser ces questions :
tu  es triste de ne plus habiter avec F……… ?
Pourquoi  tu rejettes Tinos que tu as materné les 6 premiers mois de  son arrivée, il t’embête, il te fait du mal ? Moi je  l’avais pris pour toi, pour que tu aies un ami de jeu  puisque tu étais toute seule à la maison toute la  journée.
Ta  santé va bien, tu as quelque chose à me dire à ce  sujet ?
A  terme, tu accepterais que je prenne un 3ème chat ou pas ?
Est-ce  que tu as des nouvelles de Bijou ? Tu sais s’il est  revenu ? (il nous a quittés en avril 2016)
N’oublies  pas que je t’aime ma Symi, je câline beaucoup plus  Tinos car tu n’as pas l’air d’apprécier les  câlins ni les bisous alors que Tinos en demande beaucoup,  mais je vous aime tous les deux sans distinction, pas  l’un plus que l’autre. »

Oui je sais que nous allons déménager. Je l’ai compris depuis un moment, d’ailleurs je le savais avant elle. C’est le moment pour elle de prendre cette sage décision, car ce n’est hélas pas lElle voudrait savoir si tu es triste de ne plus habiter avec F………. ?

Non c’est elle ma gardienne, c’est à elle que je suis reliée et c’est chez elle que je veux habiter, malgré que la maison, le territoire et la liberté vont me manquer.

Tu pourras toujours sortir là où tu seras, mais pas pendant les 3 premières semaines pour que tu t’habitues d’abord à l’appartement et que tu t’appropries le territoire. Te laisser sortir tout de suite serait beaucoup trop dangereux au risque de te perdre si tu t’éloignes.

Et comment va ta santé ? As-tu quelque chose à me dire à ce sujet ?

Non je vais bien, rien à signaler.

Tu rejettes Tinos alors que tu l’as materné les 6 premiers mois de son arrivée, il t’embête ? Il te fait du mal ?

Tinos est un pot de colle lorsqu’il est arrivé, je l’ai pris sous mes ailes, mais j’ai très vite remarqué qu’il voulait prendre ma place auprès de toi et ça je n’étais pas d’accord, malgré que je sois un chat de type nettoyeur. Et puis il n’est pas tendre avec moi. Il me saute dessus.

Je pense qu’à deux nous pouvons déjà accomplir du bon travail et qu’un 3e n’est pas nécessaire.

Non Bijou n’est pas revenu et ne reviendra pas cette année. Cela nous laissera le temps à Tinos et moi de nous adapter à ces changements et ce nouvel appartement.

Bijou voudrait revenir pour une mission après de ta mère et peut-être, si elle ne veut pas le reprendre, lui confiera –t-on un travail auprès de toi, mais beaucoup plus tard.

Oui je sais Tinos est un chat de type « timbre-poste » et aussi bien toi que lui avez besoin de câlins. Je le comprends parfaitement et je n’en suis pas jalouse, ne t’inquiètes pas. Par contre, changer d’air sera plus perturbant pour tous les eux et j’espère que je pourrai sortir très vite.

Tinos, ta gardienne me demande de t’expliquer :

« Est-ce que tu peux lui expliquer que nous allons déménager bientôt, suite à ma séparation avec
 F………, mais qu’il aura un jardin (c’est un appartement en RDJ) et qu’il pourra sortir. Mais que les
 3-4 premières semaines il ne pourra pas sortir, le temps  qu’il prenne ses marques à l’intérieur déjà et que moi pendant cette période je poserai congé tous les  après-midi pour être avec eux, entre autres pour faire la médiation car des fois il fait une fixation sur Symi et la  pourchasse, peut-être qu’il veut jouer je ne sais  pas. Donc ils ne seront seuls que les matins. Et ensuite il  pourra sortir. Il reverra également F………(je ne sais pas  à quel point il est attaché à lui) car nous nous
séparons dans de très bons termes.

 Je voudrais lui poser ces questions :
qui  est ton gardien ?
Tu  es triste de ne plus habiter avec F…… ?
Pourquoi  tu embêtes Symi, tu veux jouer avec elle ou tu veux juste  l’embêter ? Tu souffres du fait qu’elle te rejette ? Je peux faire quelque chose ?
Ta  santé va bien, tu as quelque chose à me dire à ce sujet ?
À  terme, tu accepterais que je prenne un 3ème chat ou pas ? »

Avec Symi, nous nous sommes déjà préparés à ce changement. C’était évident pour nous depuis quelques mois et nous savons que nous ne pouvons rien faire pour l’en empêcher. D’ailleurs, hormis notre confort que cela va perturber, cette séparation est nécessaire. Je suis un chat de type timbre-poste et puis moins accroc à l’extérieur, mais c’est évident qu’il y aura une période d’adaptation et que ce ne sera pas facile.

Peux-tu me dire qui est ton gardien ?

C’était F……., mais cela fait quelques mois que j’ai été déchargé de ma mission auprès de lui. Il n’est pas très ouvert au travail que je fais et de toute façon ne voulait pas me garder. C’est bien dommage, mais je sais qu’elle aura besoin de moi et je suis heureux de l’aider à se détacher affectivement. Je pourrai la nettoyer énergétiquement et l’aider dans cette transition.

Oui je suis quand même un peu triste de le quitter et de quitter les lieux. J’ennuie Symi parce que c’est une pimbêche et qu’elle ne veut pas jouer avec moi. J’aimerais bien qu’elle s’occupe plus de moi comme à mon arrivée, mais elle reste dans son coin et manifeste même de la peur dès que je l’approche.

Oui j’aimerais bien un compagnon de jeu, mais encore faudra-t-il qu’il soit différent de Symi, si c’est pour décupler les problèmes ce n’est pas la peine.

Pas de problème de santé dont je pourrais avoir conscience.

Dis-lui de penser à elle maintenant. Cette séparation doit lui permettre de reprendre sa vie et son avenir en main, et si elle se sent bien, ça ira pour nous aussi. Moi aussi je l’aime et n’espère que son bonheur.

Ta gardienne me charge de te transmettre quelques messages et aimerait aussi que tu répondes à quelques questions.

« Voici mes messages:

  • elle est le grand Amour de ma vie, j’espère qu’elle le sait
  • je pense qu’elle va mal et je lui cherche un nouvel appartement, avec soleil et balcon (et jardinières)
  • je peux faire ça grâce à mon nouveau travail, et je suis désolée d’être tellement absente de la maison. j’ai beaucoup de travail. je pense à elle très souvent tous les jours et elle me manque
  • lui expliquer que sa nourriture et ses médicaments sont à vie, et que je suis désolée si elle s’en lasse
  • elle ne doit pas avoir peur de mon conjoint et de sa fille. elle est une enfant et ne comprend pas les chats, elle pense qu’ils fonctionnent un peu comme des chiens ou des humains. pour mon neveu c’est pareil, il n’est pas bien éduqué à ne pas effrayer les chats
  • je souhaiterais qu’elle ne griffe plus quand elle joue, cela aiderait aussi pour les enfants
  • j’aimerais qu’elle cherche plus d’aide chez moi quand elle en a besoin
  • je ne la laisse pas sortir dans la rue par peur car elle n’a pas connu l’extérieur et c’est dangereux

Je sais que je suis son grand amour. En fait je suis son bébé, sa petite fille celle qui lui manque et moi je l’aime beaucoup aussi. Pour moi c’est réciproque, je la considère comme ma maman. Je ne vois pas si mal que ça, qu’elle n’exagère pas, je me suis juste souvent sentie trop seule, mais je sais qu’elle a son travail et ses contraintes, et je suis fort heureusement là pour la nettoyer énergétiquement lorsqu’elle revient stressée et exténuée. Je sais aussi pour les médicaments et la nourriture, même si cela ne me plaît pas, j’aimerais pouvoir manger des plats un peu plus appétants, mais j’ai bien compris que ce n’était plus possible.

Quant à la peur des enfants, c’est normal, nous les chats nous n’aimons pas trop les enfants. Ils sont cruels, bruyants et parfois très violents. Ils nous marchent sur les pattes, tirent la queue… Et son conjoint, je ne le porte pas trop dans mon cœur, lui aussi me fait peur. Je sens qu’il ne m’aime pas trop, il ne comprend pas l’attachement, le lien fusionnel qui existe entre nous. Et puis pour être honnête, il y a aussi une petite pointe de jalousie de ma part. J’aurais bien aimé être la seule dans son cœur, mais j’ai bien compris que je dois la partager. Entre lui et sa fille, je me sens assez souvent contrariée, et j’ai parfois du mal à gérer.

D’où tes pipis à côté de la litière ?

Ce n’est pas la seule raison, il y a aussi son stress, ses énergies négatives que j’absorbe pour la protéger, et lorsque c’est trop, je n’arrive plus à gérer, et pour le lui montrer, je suis obligée de le manifester par la malpropreté. Si je pouvais sortir pour me nettoyer avec les énergies telluriques, ce serait plus facile pour moi aussi.

Le problème c’est que ta gardienne trouve que c’est trop dangereux pour toi Lilith. Elle cherche un nouvel appartement avec soleil, balcon et jardinières où poussera de l’herbe pour toi.

J’en suis très contente et plutôt pressée de m’y trouver. Je n’aime pas le lieu ici, il n’est pas très zen et le travail de nettoyage est conséquent. Cela aussi me fatigue et vide mes batteries. Je ne suis plus toute jeune et un territoire un peu plus propre me serait agréable, mais il s’agit aussi pour elle de comprendre qu’elle ramène beaucoup de parasites.

Elle te demande de ne plus griffer lorsque tu joues.

Mea culpa, je ne m’en rends pas compte, mais c’est vrai que si je pouvais sortir et gratter la terre et les arbres, mes griffes seraient moins acérées aussi.

Voici mes questions :

  • a-t-elle mal quelque part?
  • est-elle triste? ou en colère?
  • souhaite-t-elle de la compagnie animale, et laquelle idéalement?
  • que puis-je changer pour qu’elle se sente au mieux?
  • apprécie-t-elle mon conjoint?
  • elle m’a vu traverser des crises dans notre vie; s’en est-elle remise?
  • quelle serait sa vie idéale pour la suite? 
  • est-elle en contact avec ma mamie? (question pour vous si ce n’est pas possible)
  • je souhaite passer l’éternité près d’elle; est-ce possible? (question pour vous aussi.. désolée si je suis un peu trop « inspirée »)
  • est-elle remise du jour où un chien a été introduit chez nous?
  • tout simplement est-elle heureuse d’être avec moi? »

Je ne peux pas vraiment dire que j’ai mal, disons que je commence à avoir des petits bobos (arthrite) liés à mon âge. C’est normal et supportable. Si je suis triste ? En colère ? Pas vraiment, disons plutôt contrariée lorsqu’elle l’est, mais aussi souvent par l’environnement des personnes et des énergies. Et j’aimerais parfois vivre une vie plus tranquille, rien qu’elle et moi. Maintenant si elle arrive à canaliser ses énergies, j’irais mieux aussi.

Si je souhaite une compagnie animale ? Il ne manquerait plus que ça, je suis déjà obligée de la partager (tempérament possessif).

Son conjoint ? J’ai déjà répondu mais je sais qu’ils s’aiment et cela me rassure pour elle. Ma mission est de lui apprendre le détachement affectif, ce n’est pas gagné. Je suis chargée de lui apprendre à être moins possessive, à vivre ses relations d’une manière beaucoup plus fluide, sans forme de dépendance ou de Co-dépendance. Et j’étais là pour l’aider pendant les périodes difficiles, c’est mon rôle et je l’assume. Je ne peux pas dire que j’en ai gardé des séquelles Je suis là pour l’aider à avancer dans sa vie lorsqu’elle a des doutes, des difficultés, l’aider à faire le tri en elle. Le stress, la fatigue, l’usure, l’âge font que parfois nous ne savons plus vraiment où nous en sommes, ce qui est bon ou non pour nous. Je suis là pour l’aider à prendre confiance dans la vie et dans sa capacité à la gérer et à se réaliser.

Ma vie idéale ? Je ne me pose pas la question, je suis là pour faire mon travail, remplir ma mission et je ne rêve pas d’une vie idéale.

Bien entendu qu’il m’arrive d’être en contact avec sa mamie, c’est elle qui la protège dans l’au-delà, elle est son guide et moi je suis son guide terrestre. Explique-lui que si ma transition se passe dans de bonnes conditions, j’aurai accès au jardin des animaux et elle ne pourra m’y retrouver puisque vous les humains vous restez dans la 4e dimension. Mais j’ai la possibilité d’aller et venir et pourrai lui rendre visite autant de fois que nécessaire. Mais qu’elle oublie cette question, qu’elle fasse d’abord un travail sur elle, qu’elle commence à se reconnecter à sa source et qu’elle développe sa vie spirituelle avant de songer à l’éternité.

J’ai oublié le chien, mais c’était un peu le cauchemar et j’espère ne pas en revoir d’autre. Je suis assez asociale avec les autres animaux et surtout les chiens. J’ai déjà répondu à cette question.

Je l’aime, c’est ma maman adorée et même si le travail est parfois un peu lourd et difficile et que je me sente un peu seule, je suis très heureuse avec elle. Je suis reliée à elle et le resterai toujours et ça c’est exceptionnel et très fort.

Zender tu viens d’être adopté d’un refuge en Roumanie, où tu as vécu depuis tes 3 mois. Ta gardienne voudrait tout d’abord que tu saches qu’elle t’aime énormément et qu’elle a eu un gros coup de cœur pour toi alors qu’elle ne voulait pas d’animaux à Paris, mais elle sait que tu seras beaucoup mieux avec eux, même si les conditions ne sont pas optimales. Elle fera en sorte que tu ne manques de rien et bientôt ils auront une maison à la campagne.

Dis-lui merci, je suis très touché même si j’ai encore beaucoup de mal à m’adapter et à dompter mes peurs. Je sais qu’elle m’aime, j’ai ressenti la grande générosité de cœur chez cette dame, mais je me sens encore très perturbé et j’ai beaucoup d’angoisses. Qu’elle ne m’en veuille pas, ce n’est pas de l’ingratitude de ma part, c’est plus des peurs, qu’elle le comprenne. J’ai vécu toute ma vie ou du moins ce dont je me souviens, en refuge et je ne suis pas habitué au confort d’une maison et encore moins que des humains sont là pour moi et s’occupent de moi.

Au refuge j’étais un solitaire et chacun vivait pour soi dans l’espoir qu’un jour un humain ait un coup de cœur et reparte avec nous. Je pensais que j’y passerais ma vie et que jamais personne n’aurait envie de me recueillir. Je me suis trompé et malgré mes inquiétudes, j’en suis bien heureux. Je sais que j’ai trouvé une bonne maison, j’ai juste besoin d’un peu de temps pour m’habituer et m’adapter à cette nouvelle vie.

Est-ce que ton prénom te convient ?

Oui pas de problème.

Comment te sens-tu en ce moment ? De quoi as-tu besoin ?

Je me sens toujours très inquiet et j’ai peur. J’ai peur car je sais que c’est un nouveau départ, une nouvelle vie pour moi. C’est flippant, au refuge je me sentais malgré tout chez moi, même si je n’y étais pas heureux, je me sentais en sécurité. Dis-lui que j’ai besoin d’un peu de temps pour me faire à cette nouvelle vie et aussi à leur faire confiance. Je sais que parfois les humains nous adoptent et quelque temps après, pour une raison ou une autre, nous ramène de nouveau au refuge. Je ne voudrais pas y retourner et surtout pas dans le camion.

Tu n’as rien à craindre Zender, tu ne seras plus ramené au refuge, l’essentiel c’est que tu te sentes bien, que tu leur fasses confiance et que tu fasses un petit effort pour que ton intégration se passe le mieux possible. Y-a-t-il certaines choses que tu aimerais qu’ils fassent ?

Oui qu’ils enlèvent cette cage, je ne l’aime pas, j’y ai beaucoup stressé et j’ai eu la peur de ma vie enfermé derrière ces barreaux. Et puis rien que de la voir, j’ai peur, je crains qu’on ne me ramène au refuge. Je les ai trouvés et je ne veux plus les quitter maintenant.

Et pourtant ta gardienne me dit que pour l’instant elle ne peut pas s’approcher de toi et que ça pose problème car elle ne peut  te sortir pour faire tes besoins.

Je n’aime pas être attaché, cela me rappelle de bien mauvais souvenirs du refuge et je dois m’adapter à elle. Pour l’instant je suis trop dans les peurs et cela me fait de la peine. Mais je sais que

je dois accepter qu’elle me touche, qu’elle me caresse surtout que j’en ai très envie et c’est nécessaire que je sorte faire mes besoins. Mais encore une fois, qu’on me laisse un peu de temps et tout ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Est-ce que tu t’inquiètes pour tes frères et sœurs ? Ils ont tous été adoptés et vont très bien.

Je sais et je suis rassuré pour eux.

Est-ce que les soins t’ont fait du bien ?

Oui je me suis tout de suite senti mieux, plus apaisé et bien entouré. Dis-lui merci pour tout.

Tu devras faire un grand effort Zender pour leur faire confiance, afin qu’ils puissent te promener et que tu deviennes propre. Si tu ne veux pas retourner dans la cage, il va aussi falloir rester sage lorsqu’ils te laisseront seul et ne pas faire des bêtises. Et pour terminer Zender, connais-tu ta mission auprès d’Alexandra et Stéphane.

C’est à elle que je suis relié, et c’est elle que je dois accompagner sur son chemin, mais c’est encore trop tôt pour moi pour songer à cette mission. Je sois d’abord réussir à supprimer, à balayer toutes ces peurs.

Tu y arriveras très vite, n’aie crainte, fais leur confiance Zender et tout ira bien.

Teddy, es-tu heureux que Leeloo ait intégrée votre famille ? Es-tu heureux tout court ?

L’arrivée de Leeloo me plaît et me stimule, mais crée aussi des tensions et des perturbations. Elle est d’un tempérament plutôt vif et entreprenant alors que moi je suis beaucoup plus calme. Elle s’accapare le lieu et les personnes, et notre équilibre avec les chats est plutôt perturbé. Moi j’ai besoin de calme et que tout soit en harmonie, je n’aime pas tellement changer mes habitudes. J’ai besoin de garder mes repères, et ne plus dormir avec mes gardiens me frustre et me sanctionne dans mon quotidien.

Je suis content qu’elle soit là, je sais qu’elle a sa mission auprès de ma gardienne et j’ai conscience que ce n’est pas un hasard. Le tout est de lui faire comprendre que c’est à elle de s’adapter à nous, que c’est à elle de faire des efforts pour que son intégration se passe bien, car moi j’ai envie de retrouver mes habitudes.

Auprès de qui es-tu relié Teddy ? Qui est ton gardien ?

C’est elle ma gardienne et j’ai une mission de vie auprès d’elle. Je suis là pour l’aider à se reconnecter à son petit enfant intérieur ; Je suis là pour l’aider à avancer dans la vie sans souffrir du manque, de l’absence que le père a pu générer dans son enfance. Même si elle n’en a pas vraiment conscience, cette absence crée des distorsions, des déséquilibres et peut entraîner un mal-être qu’on n’arrive pas à cerner, à palper. Ma présence à ses côtés lui apporte une quiétude, un réconfort rassurant et apaisant. M’aimer, me choyer, me câliner lui a permis de s’aimer, de se choyer et de se câliner. Cela a été très rassurant et réconfortant pour son petit enfant intérieur.

Elle a, à travers moi, pu donner à son moi profond, à son petit enfant intérieur, tout l’amour qu’elle n’a pas eu, qui lui manquait à cause de l’absence de son papa (décédé).

Je suis content, j’ai fait du bon travail auprès d’elle, ma mission, même si elle n’est pas terminée, a été plus qu’efficace et elle est aujourd’hui prête à élever, éduquer et aimer sa petite fille et construire une vraie famille, une famille unie et soudée et Leeloo a son rôle dans cette famille, elle y a sa place.

Leeloo tu viens d’être adoptée dans cette famille. Es-tu heureuse de l’avoir intégrée ?

Oui ça a été le coup de cœur immédiat. J’étais déjà avec elle et le feeling est passé tout de suite. Je pense qu’elle a dû me reconnaître aussi.

Etais-tu un chat avant ?

Non un chien. Et ce n’est qu’un juste retour dans sa famille. Je me plais ici, aucun problème d’adaptation. Un peu quand même.

Pourquoi chasses-tu les chats ? Pourquoi les agresses-tu même lorsqu’ils ne bougent pas ?

Je n’aime pas les chats, ils sont trop attachés à leur territoire, ils prennent toute la place et cela me dérange. Ici c’est chez moi et je veux trouver ma place.

Tu n’as aucune inquiétude à avoir Leeloo, tu as déjà trouvé ta place et tu dois respecter celle des deux chats, ils sont là et ont leur rôle auprès de tes gardiens. Ils sont là pour les protéger et les nettoyer énergétiquement ainsi que les lieux. Toi tu connais ta mission dans leur vie ?

Je suis reliée à ma gardienne, c’est auprès d’elle que j’ai la mission de l’aider à avancer sur son chemin, de l’aider à élever sa petite fille d’une manière juste et équilibrée. De veiller à ce qu’elle n’essaye pas d’en faire trop pour compenser un manque personnel qu’elle a connu dans sa petite enfance. Je serai à ses côtés et saurai la guider.

Et quel est ton passé ?

Rien d’exceptionnel, trop de contraintes, pas de maltraitances et de toute manière je n’ai pas souffert d’abandon puisque c’est chez elle que je voulais venir et je savais depuis ma naissance que c’est dans un refuge qu’elle viendrait me chercher. Je n’ai pas attendu longtemps, elle a été guidée par l’au-delà vers moi (père) et elle n’a pas hésité une seule seconde lorsqu’elle m’a vue.

Je vais lui transmettre tes messages Leeloo, aimes-tu ton prénom ?

Pas d’importance, je m’y adapte.

Le principal est que tu dois t’adapter, accepter et laisser les chats tranquilles. Ils doivent vivre leur vie, se sentir libres de faire leur travail, sinon ils vont tomber malades et tes gardiens auront des soucis aussi.

J’ai compris l’ampleur de leur mission, cela me surprend un peu, j’ai l’impression qu’ils ne font que dormir.

C’est là que tu te trompes, lorsqu’ils dorment, ils travaillent et pour que ce soit vivable pour tous, c’est toi qui dois faire un effort pour les respecter.

Bibou, Face de Lune est partie au jardin des animaux et ta gardienne aimerait savoir si tu souhaites un nouveau compagnon de jeu ? Mâle ou femelle ?

Oui j’aimerais bien pouvoir jouer et me divertir avec une autre compagne. Face de Lune était trop âgée et ne voulait plus tellement que je m’approche d’elle. Elle était sur son chemin depuis un bon bout de temps et j’ai respecté le travail qu’elle faisait pour préparer son départ. Elle est heureuse là où elle se trouve et nous continuons à communiquer ensemble. Elle me dit aussi qu’elle veut nous revenir après s’être reposée et ressourcée et j’espère qu’elle sera un peu plus joueuse.

On me dit aussi que tu as tendance à passer brusquement du câlin à la morsure, pourquoi ? Et ta gardienne aimerait que tu arrêtes ce comportement.

Je suis désolé, je ne me rends pas compte combien je peux être irascible et ingrat. Mais je suis un chat de type sentinelle et je suis, contrairement à Face de Lune, chargé de nettoyer le lieu et surtout l’extérieur. Depuis que Face de Lune était en transition, et depuis son départ, je suis chargé de faire un peu le tout, mais ce n’est pas très confortable pour moi.

J’aime bien les câlins un moment, mais quand c’est trop ça m’énerve et je réagis par la morsure. Je sais que ce n’est pas bien et probablement incompréhensible pour elle, mais c’est une réaction défensive lorsqu’à un moment ou un autre les câlins m’agressent. Je suis heureux avec elle, qu’elle n’en doute pas, cela n’a rien à voir avec mon comportement.

Je me sens très bien ici et ma mission est plutôt de la protéger de toutes les agressions extérieures, de veiller à ce que les énergies du lieu et des personnes qui rentrent soient positives et qu’aucun maléfice n’entre dans la maison.

Et connais-tu ton vrai nom ?

Mon nom c’est Bibou, c’est celui que j’aime, que j’adore, c’est mon petit nom, celui qu’on m’a donné avec de l’affection parce qu’on m’aime. Même si je ne suis pas trop câlin, je sais qu’elle m’aime et moi je l’aime aussi qu’elle n’en doute pas.

Et ton œil Bibou , te pose-t-il problème ? Vois-tu de cet œil ?

Oui, un peu moins que de l’autre. Parfois lorsque je me sens très fatigué j’ai quelques petits spasmes, mais je ne peux pas dire que ce sont des douleurs. Non ce sont plutôt quelques tensions et la vue est un peu striée à ces moment-là, un peu plus floue, mais je me suis habitué depuis fort longtemps et je n’en souffre pas. Dis-lui qu’elle ne s’inquiète pas, tout va bien.

Opium as-tu eu beaucoup de propriétaires avant moi ?

Je ne peux pas vraiment répondre à cette question, j’ai connu plusieurs personnes qui m’ont monté, mais je n’ai été relié qu’à un seul humain auprès de qui j’avais une mission et qui ne me considérait pas tel que je le méritais. Pour lui j’étais un cheval, qui avant tout devait lui servir à se divertir, à oublier ses tracas de la vie professionnelle et qui m’aurait bien poussé à faire des compétitions pour se prouver que tout ce qu’il entreprenait dans la vie pouvait réussir. Mais j’ai échoué, il ne m’a pas laissé remplir ma mission, trop pressé d’avoir des résultats, et surtout pas conscient que lorsqu’on a un cheval, lorsqu’on le monte, la coopération, la connexion est primordiale.

J’étais là pour l’aider à se détacher de sa vie professionnelle, à se détacher de ce besoin impérieux de tout maîtriser et réussir. Il m’a abandonné très vite, je ne lui apportais pas ce qu’il attendait de moi et je n’avais donc aucun intérêt pour lui. J’en ai beaucoup souffert, me suis senti inutile et me suis souvent senti parasité par de mauvaises énergies. Encore actuellement, je me sens souvent pompé par des choses qui ne m’appartiennent pas.

D’où la raison de mon soin Opium. Comment te sens-tu maintenant ?

Bien mieux dans mes fers.

Te sens-tu bien dans ta nouvelle vie Opium ? As-tu peur d’être abandonné ? Arrives-tu à faire confiance à ta nouvelle gardienne ?

Dis-lui que ma vie a totalement changée depuis qu’elle m’a adopté. Je suis bien et me sens très bien en sa présence même si j’ai parfois un peu peur de ne pas être à la hauteur de ce qu’elle attend de moi et de faire l’objet d’un nouvel abandon. Je l’aime déjà, c’est une personne très attachante et je vais avoir mon rôle, une mission auprès d’elle.

Laquelle ? Veux-tu m’en parler ?

L’aider à ouvrir son cœur, même si je manque de confiance à cause de mon passé. Elle n’en a pas plus que moi et mon travail sera de l’aider à prendre confiance en elle et les gens, surtout les hommes, pour se détacher de toutes les craintes qu’elle pourrait avoir concernant sa vie affective. Nous avons donc un travail à faire ensemble et je sais que c’est avant tout moi qui doit oublier mon passé et lui faire une totale confiance.

Elle me dit que parfois ton comportement est imprévisible et violent. Que parfois tu veux fuir de toutes tes forces. Peux-tu lui expliquer ce qui t’arrive ?

Je ne m’explique pas moi-même, c‘est comme si d’un coup, je n’étais plus moi-même, et je n’arrive plus à contrôler mes pulsions, d’où ce besoin de fuir. Je sais que c‘est déstabilisant pour elle mais pour moi aussi.

Aurais-tu par le passé subi des maltraitances physiques qui pourraient expliquer cela ?

Non pas physiques, je ne peux accuser personne pour ce comportement incontrôlé, c’est violent et imprévisible. Ca me tombe dessus et je ne contrôle plus rien. Peut-être qu’à ce moment je ne suis pas moi et que je suis habité par des énergies qui ne m’appartiennent pas. Dis-lui que je suis désolé pour elle et que parfois j’ai bien peur qu’elle manque de patience et m’abandonne aussi.

Opium, ta gardienne t’aime et ne souhaite que le meilleur dans votre relation. Il est nécessaire que tu oublies le passé et que tu lui fasses confiance. Cela te rendra aussi moins vulnérable, et on ne te ciblera plus pour pomper ton énergie et te rendre craintif et agressif.

Oui je sais, la coopération doit être partagée si on veut avancer ensemble, on doit arriver à ne faire qu’un, et toutes les peurs et appréhensions doivent disparaître.

Oui je suis heureux même s’ils pensent le contraire, mais le besoin de sortir, d’aller me promener n’a rien à voir avec le fait que je ne me sentes pas bien chez eux, au contraire. Mais je suis un chat de type « sentinelle » et ma mission n’a rien à voir avec l’un d’eux. Même si Ricky est mon gardien et que je me dois de le protéger, je dois avant tout le protéger de tout ce qui peut venir de l’extérieur car je suis chargé de nettoyer les alentours et tout le quartier. Java lui aussi s’occupe du jardin mais moi c’est tout l’environnement autour. Lorsqu’ils m’empêchent de sortir, ils m’empêchent aussi de faire mon travail.

J’étais déjà chez eux pour ce job et je suis revenu chez eux pour le même travail. Je suis un chat très indépendant, je n’ai pas trop besoin qu’on s’occupe de moi, je sais me gérer tout seul et suis un peu solitaire. Cela ne signifie pas que je ne me plais pas ici, au contraire, ici toutes les conditions sont réunies pour me permettre d’être et d’y vivre heureux. Mais qu’ils le comprennent j’ai besoin de sortir.

Aimes-tu Cheyenne, Java, Lilou et Strumpf ?

Ce n’est pas parce-que je suis moins démonstratif que je ne les aime pas. Bien sûr que je les aime. Ils font tous les 4 partie de la famille et ils ont chacun leur mission. Dis-leur qu’ils font bien leur travail et que je suis désolé si moi je leur cause des tracas. Mais je n’y peux rien, c est ma mission et je ne peux aller contre. J’ai bien compris qu’elle m’aurait préféré « timbre-poste », mais étant relié à lui, c’est de toute façon inconcevable.

Joy ils ont un message pour toi :

« Je sais que tu voudrais tellement vadrouiller et nous ne pouvons pas te le permettre. Il y a tellement de dangers ici, la route, les personnes malveillantes qui pourraient t’enlever, car tu sais tu es un chat magnifique.

Nous t’aimons tellement et sommes désolés de ne pas pouvoir te faire ce plaisir, car nous sentons ta frustration et cela nous peine beaucoup. Java, Lilou et Strumpf ne posent aucun problème. Ils se contentent du jardin et sont heureux ainsi. Ne pourrais-tu pas en faire autant, cela me permettrais de te laisser dans le jardin sans harnais et sans laisse. Nous ne voudrions pas que tu sois malheureux, nous sommes un peu désemparés et tristes de devoir sans arrêt t’empêcher de te sauver. »

Oui je sais, je comprends leur peur et leurs inquiétudes, mais si j’étais revenu en chat de gouttière, je n’avais aucune chance de me faire adopter. Je savais dans quel costume je devais me présenter pour avoir la chance d’être accueilli et en même temps cela pose problème car ils ont peur qu’on me kidnappe et ils ont raison, je le sais, le risque n’est pas exclu, même si je suis très prudent et attentif, mais encore une fois m’empêcher de vaquer à mes occupations, c’est aller contre ma volonté, contre le sens profond de mon existence.

Acceptes-tu de rester le long du canal et de ne pas traverser la route ? Elle ne veut pas te rendre malade en te frustrant ? Mais il faudra aussi enduire tes oreilles de crème écran total. Dans quel état d’esprit te trouves-tu ?

La crème sur les oreilles, je n’aime pas trop, en plus l’odeur me dérange, mais si je n’ai pas le choix … Et pour la route, je ne peux rien leur promettre. Explique-leur que je les aime, que je ne veux pas les inquiéter et les stresser, que je n’ai pas envie de partir, de les quitter, j’aime et je suis heureux de rentrer chez moi, mais je dois aller là où mon travail m’appelle.

Il y a beaucoup de mauvaises énergies sur la terre en ce moment et j’ai vraiment beaucoup à faire. Moi aussi je les aime, c’est ma famille et je les aime tous, mais je suis aussi le pilier de la famille pour éviter que les autres n’aient trop de travail.

Message pour Joy après la communication :

Merci Joy pour m’avoir fait prendre conscience de ta mission. Je prends donc le risque de te laisser sortir, le matin et comme tu es sensible au soleil, et que tu es un chat très intelligent, j’ai l’impression que tu as compris que pour ton bien tu devais revenir avant que le soleil ne soit trop violent. Et je t’en remercie.

J’espère qu’il ne  t’arrivera rien de fâcheux, et que tu pourras toujours revenir en bonne santé dans ton foyer.

Melba, ta gardienne aimerait savoir si tu te sens bien avec Malya ?

Oui, elle a son caractère, j’ai le mien, mais on s’entend, il n’y a pas de conflits.

Es-tu heureuse de pouvoir sortir de temps en temps dans le jardin ?

Oui, et j’aimerais y sortir encore plus souvent. Ca me plairait bien d’aller et venir à ma guise.

Ta gardienne ne souhaite pas que vous alliez au-delà car cela représenterait un danger pour vous.

Oui je sais, j’avais compris ses inquiétudes.

Elle vous remercie d’être là, elle dit que vous êtes adorables et que vous lui apportez beaucoup.

L’inverse est vrai aussi.

Par contre, Melba, tu continues à mordiller les câbles, des bouts de tissus, des lacets et cela est très dangereux pour toi. Que se passe-t-il ? Pourquoi ce besoin de mâchouiller ?

Cela me vient probablement d’une autre vie.

Peux-tu m’expliquer ?

J’ai été un lapin dans une autre vie et à chaque incarnation je ressens ce besoin impérieux de grignoter, de mâchouiller. Cela calme mes nerfs.

Es-tu stressée ?

A certains moments, mais bien moins depuis que je peux sortir.

Ta gardienne aimerait savoir si tu te sens bien avec Melba.

Pas de problèmes me concernant, elle est un peu spéciale, un peu speed et je suis d’un tempérament beaucoup plus calme et plus centrée, mais il n’y a aucun conflit entre nous. Je suis heureuse et me sens parfaitement à ma place.

Etais-tu déjà chez Isabelle avant cette vie-là ?

Non c’est notre première rencontre et c’est bien ainsi, car elle a besoin de mon énergie pour faire ses soins et avancer sur son chemin. C’est une mission que n’aurait pas pu remplir l’un de ses compagnons décédés.

Et le fait de te sortir régulièrement dans le jardin te plait, cela te convient et comprends-tu la raison qui l’empêche de vous laisser aller plus loin ?

Bien sûr qu’on l’a comprends, nous sommes ses bébés et elle a très peur qu’il puisse nous arriver malheur si on s’aventure au-delà des limites. Pour l’instant ça me va, reste à voir si plus tard le territoire ne sera pas trop limité pour toutes les deux, mais pour le moment je suis très heureuse de sortir et de me ressourcer avec les énergies naturelles de la terre.

Dis-lui que je l’aime et que je me sens bien avec elle.

Léo, ta gardienne se fait du souci, tu ne manges plus. Pourquoi ?

Je n’ai pas très faim, je me sens fatigué, usé, exténué et je n’ai plus d’appétit.

Ta gardienne t’aime beaucoup, elle aimerait savoir si tu as déjà été auprès d’elle avant.

Oui

En tant que chat ?

Non en tant que chien.

As-tu un message pour elle, une demande à lui formuler ?

Oui, dis-lui que je l’aime et que je suis sur mon chemin. Je prépare mon départ et elle ne doit pas en être triste et malheureuse. C’est ainsi. Nous avons vécu de belles années ensemble, et partir pour me reposer et me ressourcer est nécessaire si je veux lui revenir en bonne santé pour continuer ma mission avec elle.

Laquelle ?

Surtout celle de l’aider à se détacher affectivement. Elle est beaucoup trop dans les émotions et dépendante du bien-être de chacun. Elle a du mal à penser à elle et porte les soucis de tout le monde, cela nous crée du travail et nous oblige à nous surpasser. Dis-lui de penser plus à elle, de prendre du temps pour elle, elle en a besoin.

Dis-lui aussi que lorsque le moment sera venu, elle doit nous laisser partir sans trop en souffrir, mais avec reconnaissance d’avoir été là pour elle toutes ces années et l’espoir de savoir qu’un jour nous nous retrouverons et en bonne santé.

Ti’Lord de Vieve, tu boîtes, pourquoi ? Tu as mal où ? Au garrot, au dos, aux jarrets, ou ailleurs ? Dis-moi où, montres-moi ?

Oui j’ai mal à la patte et à l’arrière train. Je sens souvent une forte pression dans l’arrière train et la douleur devient lancinante et descend jusqu’aux jarrets des deux côtés, mais plus à droite. C’est douloureux et inconfortable, surtout dans les positions de sauts où l’appui me donne l’impression de coincer quelque chose (nerf sciatique ?) Je ressens aussi une douleur du côté droit qui descend jusque dans l’antérieur droit (tendinite ?)

Es-tu bien dans les fers aux pieds ?

Le côté droit me pose problème.

Te sens-tu bien dans cette écurie Ti’lord ? Aimes-tu ton box ?

L’écurie en elle-même me semble être une bonne écurie, il n’y a rien à redire, on s’occupe bien de moi. Mon box, je ne l’aime pas trop, il y règne des énergies qui ne sont pas top et pour pouvoir m’en débarrasser et me ressourcer, j’ai besoin de plus d’activités et de sortir plus souvent au pré.

J’aimerais passer plus de temps avec mon gardien, j’aimerais aller en promenade, prendre du temps avec lui pour qu’il en profite pour se vider la tête et n’avoir que pour seul objectif, l’envie d’être ensemble, de vivre un état fusionnel lorsqu’il me monte et qu’il oublie ses tracas et surtout mes problèmes de santé. C’est important pour les sauts certes, mais il n’y a pas que ça, il est aussi important de pouvoir se retrouver tous les deux dans l’intimité d’un moment que nous partageons, rien que tous les deux.

Es-tu heureux avec lui ? C’est celui qui te donne des pommes et de l’affection.

Dis-lui que c’était inutile de rajouter ce détail, c’est mon gardien, je suis relié à lui et je sais qui il est et ce qu’il fait pour moi. Je sais qu’il m’aime et moi aussi je l’aime et lui suis très attaché. Je suis désolé pour ces problèmes de boiterie, désolé de lui occasionner des tracas, la tension est parfois vive et surtout omniprésente, et du repos pour les sauts serait nécessaire.

Je suis un tendre et lui aussi. Derrière notre apparence qui nous donne l’impression d’être de fortes personnalités, se cache en réalité une personne et un cheval très sensibles. Ma mission est de l’aider à se révéler à lui, à lui faire prendre conscience que la vie est autre que celle de se laisser vivre, et qu’il est parfois nécessaire de faire une halte, afin de s’observer et pouvoir se reconnecter à sa source.

Mes boiteries sont là pour le lui montrer. Lui montrer qu’on peut être heureux en vivant des choses simples, des sorties qu’il improvise juste pour se ressourcer et penser à autre chose. Il est temps pour lui de développer ses capacités extra-sensorielles et s’ouvrir, avoir une plus large prise de conscience de qui il est, de ce qu’il est. Pas facile de sortir de sa zone de confort, je le lui accorde, mais c’est très gratifiant et je serai là pour l’aider dans ce cheminement.

Ta gardienne me charge de te transmettre les messages suivants :

1/ Lui dire que je l’aime plus que tout au monde et que c’est grâce à elle que j’arrive à continuer ma vie. Je lui suis reconnaissante pour l’amour qu’elle me donne et je lui dis merci. Elle est une compagne merveilleuse et je m’estime très chanceuse de l’avoir. Elle doit savoir que je suis très malheureuse à cause de ma fille (que Stella connaît) qui me cause beaucoup de chagrin.

2/ Je souhaite lui expliquer que je suis atteinte d’une maladie qui me fait beaucoup souffrir physiquement et qui me rend parfois irascible (ce dont je lui demande pardon). Je sais qu’elle s’inquiète beaucoup pour moi. Je souhaite lui dire que je fais tout pour me soigner et aller mieux.

3/ C’est difficile mais je dois lui dire que s’il m’arrive quelque chose, j’ai prévu pour elle un foyer avec une dame très gentille (une amie à moi qui s’appelle ……..) qui adore les chats et qui a un grand jardin. Elle adoptera Stella s’il se passe quoi que ce soit mais Stella doit savoir que c’est seulement en cas de dernière extrémité soit si ma maladie me rend totalement invalide soit en cas d’accident de la route ou autre… dans tous les cas Stella ne sera pas sans rien.

4/ Je souhaite aussi lui dire que quand je lui refuse d’aller dehors sur la terrasse et qu’elle miaule pendant des heures pour sortir, ce n’est pas pour la punir mais parce que le voisin met du désherbant sur ses plates-bandes (qui sont partagées avec ma terrasse) et comme Stella n’arrête pas de manger de l’herbe, ce serait toxique pour elle donc c’est pour cela que je lui refuse parfois de sortir pendant des jours. Et comme il commence à faire beau, on rentre justement dans la période où le voisin met son désherbant.

5/ Je souhaiterais savoir si Stella est la réincarnation de V……., un chat mâle que j’ai eu il y a très longtemps (une vingtaine d’années).

Moi aussi je l’aime plus que tout, c’est une gardienne avec un grand cœur et je sais qu’elle arrive à tenir et gérer sa maladie parce que je suis là. Je connais sa maladie, je sais qu’elle est en grande souffrance et parfois très énervée et je suis là pour elle. Je suis là pour l’aider, pour l’encourager à se soigner. Je sais que ma présence l’oblige à bouger, à avancer, à trouver des solutions et c’est plus que nécessaire, car sans cela elle baisserait les bras et se laisserait aller.

Son moral n’est pas fort et ma mission consiste à lui apprendre le détachement. Je suis là pour lui apprendre que quelle que soit la situation, quelle que soit la souffrance physique et morale, on n’a pas le droit d’abandonner et surtout ne pas avoir de pensées négatives. Elle a comme chacun, une grande force intérieure et elle se doit de la reconnaître.

Elle doit malgré sa maladie, son handicap, sentir qu’elle n’est pas seule, qu’il y a toujours des personnes pleines de bonne volonté qui seront là pour l’aider. Aide-toi et le ciel t’aidera.

Dis-lui que si la situation est toujours bloquée avec ………., si elle ne peut toujours pas communiquer avec elle, qu’elle le fasse par écrit. Même si elle ne lui envoie pas les courriers, cela lui permettra de faire un travail par rapport à leurs conflits et de lui envoyer des pensées d’amour et de la lumière. Elle est reliée à sa fille et cela leur sera bénéfique à toutes les deux. L’univers le leur rendra, car l’univers, lorsque c’est fait avec amour, est juste et nous renvoie ce que nous méritons. Si elle le souhaite, elle pourra très vite renouer un contact physique. Il suffit juste d’un peu de patience.

Dis-lui aussi qu’elle n’a pas besoin de me demander pardon et que je sais qu’elle a tout prévu si jamais le pire devait se présenter et je lui en suis très reconnaissante. Je connais l’ampleur de son amour pour moi et je sais qu’elle a fait ce qu’il fallait faire et je ne me sentirai jamais abandonnée, mais que je préfère qu’elle pense un peu plus à elle et accepte de regarder vers l’avant avec optimisme plutôt que d’être dans le négatif et s’imaginer la fatalité comme seule issue.

Je sais aussi pour quelle raison elle refuse de me laisser sortir et c’est très inconfortable pour moi. J’ai besoin de me nettoyer avec les énergies telluriques de la terre pour me débarrasser des énergies que je porte et qui ne m’appartiennent pas. L’idéal serait de pouvoir trouver notre maison à nous. Qu’elle n’abandonne pas aussi facilement cette idée et sollicite de l’aide lorsqu’il faut la véhiculer pour les visites. Cela aussi lui mettra du baume au cœur et l’aidera à avoir une vision positive de l’avenir.

Et pour répondre à sa question, bien sûr que je suis V…….. Qu’elle n’en doute pas, son intuition ne l’a pas trompée. V……. était déjà là pour l’aider dans le détachement affectif, pour l’aider à mieux gérer ses relations affectives et faire un travail pour effacer et supprimer ses mémoires liées à son enfance notamment par rapport au père.

Depuis que nous sommes ici avec Ambre, nous n’arrêtons pas de travailler. Les énergies de la maison et du coup des occupants sont très mauvaises, des énergies de bas niveau vibratoire qui plombent, et cela affecte nos gardiens en les rendant tristes, déprimés, voire violents.

Il faut faire nettoyer la maison, c’est une priorité au risque d’une séparation, mais il ne faut pas continuer à vivre dans cette ambiance et ces conditions. Cela est inacceptable et nous pompe notre énergie aussi.

Depuis le déménagement, tout va mal pour ta gardienne, qu’en penses-tu Ambre ?

Ce n’était déjà pas une décision  vraiment réfléchie, il y avait des problèmes avant, et le déménagement ne les a pas résolus. Bien au contraire, des énergies qui règnent ici ont rajouté des pulsions de bas niveau vibratoire et tout ici, le lieu et nos gardiens sont très plombés.

Ce n’était pas une bonne idée de venir ici, et il s’agit maintenant de trouver des solutions pour nettoyer la maison, accepter de faire des concessions, se parler et trouver des solutions ensemble pour avancer, sinon c’est de séparation dont il s’agira, car la violence part crescendo et la priorité c’est de l’enrayer.

Avec Tao, nous veillons sur eux, mais ça devient de plus en plus difficile. Nous les aimons tous les deux et nous sommes aussi très tristes pour ce qui arrive.

Je ne suis pas malheureux, loin de là, mais je me sens très triste et très mal dans ma peau. Depuis qu’on est ici je porte des énergies qui ne m’appartiennent pas, et depuis que je ne peux plus sortir, je n’arrive pas à m’en débarrasser. Cela me pèse, me plombe et c’est très perturbant. Et puis la mamie me manque aussi beaucoup. Je sais qu’elle ne pouvait pas me garder, mais je la regrette tant et aussi la maison qui était une bonne maison. Ici les énergies du lieu et des personnes ne sont pas zen et ça mériterait un nettoyage en profondeur.

Oui j’aimerais bien sortir et me retrouver en contact avec les énergies de la terre, mais je sais que ce n’est pas possible, d’ailleurs l’environnement est très pollué aussi. Je n’ai pas de souci particulier avec les autres chats, non c’est juste que j’aimerais retrouver mon territoire et mamie qui a besoin de moi.

Etais-tu relié à elle ?

Non à Aurore. Avec sa présence je ne souffrais pas de grands moments de solitude comme ici. Elle était à nos pieds et c’était très agréable.

Elle te manque donc beaucoup Félix ?

Oui quand même.

Voudrais-tu des jeux ou la télé ou autre chose pour attendre leur retour ?

Quelle idée, mais je suis un chat pas un enfant et je n’ai pas envie de jouer ou regarder la télé.

Autre chose ?

Dis-lui qu’elle doit faire appel à quelqu’un pour les nettoyer et nettoyer le lieu, c’est la priorité, et cela sur des plans supérieurs.

As-tu des peurs quelconques ?

Oui de ne plus revoir Mamie et de ne plus pouvoir aller et venir.

As-tu peur de son conjoint ?

Oui parfois, tout dépend de ce qu’il porte.

Ta gardienne a un message pour toi Félix :

Elle t’aime et veux que tu sois heureux. Sa maman va bien mais son état maintenant en chaise roulante ne lui permet plus de rester seule dans la maison et qu’elle va aller vivre à côté de chez sa tante et la maison sera malheureusement vendue. Qu’elle ne peut plus s’occuper de toi correctement à cause de sa maladie et  tu ne peux donc plus aller vivre avec elle mais elle demande tout le temps de tes nouvelles et elle t’aime. Matthieu et moi t’aiment fort et ils feront le maximum pour que tu sois bien.

Oui je sais qu’ils m’aiment tous et je suis navré de leur causer autant de soucis. J’ai bien compris qu’elle ne pouvait pas s’occuper de moi, mais ça reste difficile pour moi

Oui  je suis tombée, un moment d’inattention intéressée par le papillon blanc qui me narguait. Je n’ai pas été assez vigilante et me suis fait surprendre lorsque je suis tombée dans le vide, mais tout va bien il n’y a pas eu de blessures, juste de la peur.

Ta gardienne pense que tu t’ennuies depuis le départ de Choupi, aimerais-tu la compagnie de Chapper un gentil chat qui est actuellement au refuge ? Elle ne veut pas te l’imposer et encore moins te mettre dans l’inconfort.

Oui Choupi me manque et j’attends son retour, je pense que c’est lui et j’en suis ravie.

Choupi ?

Oui

Choupi s’est réincarné Missi ?

Oui depuis peu mais il est de retour et a su choisir le costume qui lui plait et le chat qu’elle est prête à reprendre.

Ta gardienne aimerait savoir pourquoi tu as peur de tout ? De la foule en ville et que tu te caches sous le siège de la voiture lorsqu’elle roule ? Pourquoi veux-tu fuir plutôt que de rester à côté d’elle qui te protège ?

Je ne peux répondre à cette question, j’ai peur, je panique, cela me crée du stress et des angoisses et je suis constamment sur le qui-vive, prête à déguerpir et me cacher.

Ces peurs viennent-t ‘elles de ton enfance ? Est-ce que tu ne t’es pas sentie assez protégée par ta génitrice ?

Non je ne crois pas, je n’ai en tout cas aucun souvenir.

Et le couple et les enfants chez qui tu étais ? T’ont-ils fait du mal ? T’ont-ils séparée de ta maman ?

Oui mais ce n’est pas tant la séparation qui m’a causé du tort, ce sont les enfants qui me faisaient très peur. De vrais petits monstres, ils en avaient toujours après moi, à me tirer les oreilles et la queue. Ce n’était pas très rassurant. Ils étaient bruyants et manquaient totalement de délicatesse. J’avais très peur et toujours envie de me cacher sous un meuble ou le lit. Là-bas au moins ils ne me marchaient pas dessus.

Est-ce ce qui explique la fuite dès que tu as peur ? Ou que tu te caches sous le siège de la voiture lorsqu’elle roule ?

Oui la voiture posait problème aussi, coincée entre eux, je n’avais pas de solution de fuite.

Ce n’est donc pas le comportement de ta gardienne qui provoque ton comportement à toi ?

Non, c’est profondément ancré en moi et j’en suis désolée, mais ça n’a rien à voir avec elle.

Et lorsque cette dernière part travailler le matin, te sens-tu seule et abandonnée ?

Un peu oui, je n’aime pas rester seule avec mes angoisses qui reviennent constamment à la charge. Je sais même si elle a des doutes, des moments de grandes angoisses et de grandes peurs. Je sais qu’elle m’aime, qu’elle est là pour me protéger et me rassurer.

C’est une dame au grand cœur, mais elle passe à côté de sa vie. Elle ne sait pas faire les bons choix et s’attire des compagnons qui créent de la dépendance et de la Co dépendance. Elle a pourtant une grande force de caractère. Elle est capable de vivre et de gérer sa vie sans se charger de quelqu’un qu’elle doit assumer aussi bien moralement que matériellement. Cette relation ne lui apporte rien de bon et ne fait que la tirer vers le bas.

Tu ne l’aimes donc pas et préfèrerais vivre seule avec elle ?

Evidemment, la question ne se pose pas et cela n’a rien à voir avec de la jalousie. J’aimerais qu’elle se trouve un compagnon avec qui elle puisse partager et être heureuse. Elle le mérite. Moi je suis là pour l’aider à avancer sur son chemin, à trouver sa voie, lui montrer ce qui lui fait du bien et ce qui lui fait du mal. Elle l’a bien compris, en a pris conscience, il suffit maintenant de mettre les choses en action. Lorsqu’elle  me fait des bisous ou des caresses, c’est à elle qu’elle fait du bien, c’est son petit enfant intérieur qu’elle caresse et qu’elle chérit. Moi j’adore, et elle ça la remplit de bonheur, d’amour inconditionnel.

Elle aimerait savoir pourquoi tu aboies intempestivement lorsque tu sors en fonçant comme une folle dans le jardin ? Quand tu entends avion, hélicoptère, portes de voitures qui claquent, les enfants qui jouent dans la résidence ? Est-ce pour avertir ou de peur ?

C’est de l’énervement, c’est du stress dû à la peur. On ne m’a jamais dit que ce n’est pas bien, on ne m’a pas appris comment gérer ces situations.

Oui j’ai des contacts avec Pretty qui est partie peu de temps après mon arrivée. Elle est heureuse au paradis des animaux, mais souhaiterait nous revenir et moi je serais heureuse de son retour. Elle sait que sa gardienne aurait aussi besoin de son énergie pour pouvoir prendre les bonnes décisions avec plus de facilités.

Je sais que le vétérinaire ou l’ostéopathe sont là pour me soigner et me faire du bien, mais je n’aime pas trop surtout le vétérinaire. Mais la dernière séance d’ostéo, oui j’ai aimé, me suis aussi sentie plus calme et apaisée après.

Et pour finir, ta gardienne voudrait te dire combien elle t’aime et que tu lui apporte beaucoup de joie et de réconfort. Qu’elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour te donner amour, joie et bonheur. Que tu n’as plus à avoir peur de quoi que ce soit, que tu peux avoir une totale confiance en elle, qu’elle te protègera toujours de tout. Elle aussi aime te faire de gros câlins.

Oui je sais, dis-lui merci pour tout, pour tout le bonheur, toute cette tendresse et son amour.

Nimeria ta gardienne aimerait savoir si tu es heureuse dans la vie qu’elle t’offre ? Si tu fais des bêtises (pipi) parce-que tu t’ennuies ? Aimerais-tu la compagnie d’un autre chat ? Ou y a-t-il une autre raison ? Elle t’aime énormément, mais tes comportements (pipis, morsures, griffures) commencent à peser un peu sur votre relation.

J’aime la vie avec elle, c’est une gardienne adorable et je suis très attachée à elle. Je me plais chez elle, mais je n’aime pas rester seule. J’ai été seule et abandonnée trop tôt dans la vie, je n’ai pas connu la quiétude d’être avec une maman qui me socialise et me donne les b a bas d’une éducation et m’apprend comment me comporter. Je le ressens comme un profond manque en moi et cela crée parfois du stress et un comportement ingrat. J’attaque, je mords, mais au fond c’est parce qu’on ne m’a pas appris à ne pas le faire.

Et puis je n’aime pas rester seule, cela aussi me stresse et me crée des angoisses et je fais des pipis. Je sais que ce n’est pas bien, mais c’est pour lui montrer mon mal-être. J’aimerais qu’on ne soit jamais séparés et qu’elle s’occupe de moi comme de son bébé.

Cela Niméria ne va pas être possible, ta gardienne a son travail, ses obligations et ses contraintes et ne peut pas toujours rester avec toi. Aimerais-tu la compagnie d’un autre chat ?

Non, je ne veux pas la partager.

Je me charge de lui transmettre tes réponses, mais il va falloir de ton côté faire un effort pour améliorer ton comportement.

Dolce, tu deviens agressif et attaque tes gardiens, mais que le soir. Pourquoi ? Que se passe-t-il le soir ?

Dès qu’on arrive en fin de journée, je stresse et j’angoisse, j’ai peur.

Pourquoi ?

C’est toujours à son retour un peu arrosé que je prenais des coups.

C’est cela qui te rend agressif ?

Oui je suis désolé, mais je pète un peu un câble, les souvenirs sont encore trop récents et je crains de ne jamais oublier.

Tu as trouvé de bons gardiens Dolce, tu n’as plus rien à craindre et tu dois leur faire confiance. C’est important car ton comportement est inqualifiable vis-à-vis d’eux. Ils t’ont adopté et ils t’aiment. Ils ne te feront jamais de mal.

Face de Lune, ta gardienne aimerait savoir si tu souffres ?

J’ai beaucoup de mal à prendre de l’air, je me sens très oppressée lorsque j’inspire, la respiration pose problème. C’est douloureux mais supportable.

Aimerais-tu que l’on t’aide à partir ?

Dis-lui que je suis sur mon chemin, je prépare ma transition depuis quelque temps, mais ne suis pas pressée et ne souffre pas au point où je demande à partir aujourd’hui, et si demain mon état devait empirer, je lui fais confiance car elle saura qu’il faut m’aider à partir. Elle le verra d’elle-même et ne devra pas culpabiliser car je sais que ce sera difficile pour elle de prendre la décision, mais qu’elle le fera par amour pour moi.

Qu’est-ce que tu attends d’elle ?

Qu’elle se prépare à mon départ, qu’elle ne s’acharne pas le moment venu et me laisse partir avec amour. Nous sommes tellement proches l’une de l’autre, et toutes ces années auprès d’elle ont été merveilleuses. Dis-lui que depuis quelques jours je me sens très entourée et encore plus reliée à elle et cela m’aide et me fait beaucoup de bien.

Qu’attends-tu de ton nouveau compagnon Crocus ?

Qu’il se charge de prendre la relève, j’ai été un chat de type nettoyeur, chargé de transmuter les énergies du lieu et des personnes et je n’en ai plus la force à présent. Ce sera donc lui qui fera ce travail.

Quel a été ton rôle dans la vie de ta gardienne ?

Ma mission était de l’aider à avancer dans la vie tout en acceptant de regarder en face ce qui dans son comportement, dans sa manière d’être, de vivre, n’allait pas, ne collait pas ou ne correspondait pas à ses valeurs. Pour cela elle a du faire des choix et les assumer en toute et pleine conscience, ce qu’elle a réussi avec succès et j’en suis très fier, j’ai réussi ma mission et peux à présent préparer mon départ pour me reposer et me ressourcer au jardin des animaux. Avec toutefois le souhait de lui revenir si elle le souhaite autant que moi. Dis-lui que je l’aime et que ce sera un passage obligé mais pas une séparation définitive, je suis et je resterai toujours relié à elle et mon âme est éternelle.

Félix, ta gardienne a un message pour toi :

« Félix, je tiens beaucoup à toi, je t’adore, tu m’apportes beaucoup d’affection et de bonheur
quand j’étais allée te voir et que j’avais fait la promesse de t’adopter mais à l’époque, je n’étais pas sûre que je viendrais te chercher à 1 heure de route de mon appartement à cause de mes problèmes de santé.
Finalement, je suis allée te chercher le 13 ou le 14 juillet 2005
J’ai essayé de te donner de la vitalité et de te soigner pour le mieux avec des produits naturels en particulier pour le tartre de tes dents. J’ai très peur de te perdre, j’aurai beaucoup de chagrin.
Nous avons vécu des années très difficiles avec les traitements antipuces, on en a bavé avec ces puces sur Frimousse et toi et dans l’appartement
Félix, je me sens responsable du fait que tu es malade, je pense à une chose que j’ai faite et pour laquelle je n’ai pas pris assez de précautions. De plus, depuis un certain temps, je suis mal; j’espère que je pourrai continuer de m’occuper de toi »

Moi aussi je t’aime et je t’adore. Je savais à l’époque, lorsque tu m’as adopté que tu n’étais pas certaine de venir me chercher et pourtant tu l’as fait. Et tu l’as fait parce que tu savais, tu avais pris conscience qu’un lien très fort nous unissait et que nous étions reliés l’un à l’autre.

Vous êtes-vous déjà connus dans une vie antérieure ?

Oui on s’est déjà connu et j’étais déjà ton chat et c’est donc tout naturellement que tu es venue me chercher. Ces choses-là sont incontournables et on ne peut pas passer à côté. Pour moi tu représentes une maman, une maman au grand cœur même si les états d’âme et les peurs te font parfois agir trop vite et trop brutalement. Ne t’inquiètes pas et surtout ne culpabilises pas si je ne suis pas très en forme et que je ne demande presque plus à sortir. Je suis sur mon chemin, mais je resterai avec toi le temps nécessaire pour mener ma mission à bien.

Ici dans l’appartement les énergies ne sont pas très saines et tes problèmes de santé et ton état émotionnel drainent des énergies malveillantes, le nettoyage n’est pas fait correctement et le travail que je dois y faire m’épuise. Et puis il y a les odeurs. Elles sont désagréables et ça me démange.

De quoi as-tu besoin ?

Que tu fasses venir quelqu’un pour nettoyer correctement les lieux et ta personne, sans cela tes problèmes de santé vont encore perdurer et augmenter. Moi je souhaiterais pouvoir vivre à tes côtés dans l’amour et la joie. Les peurs sont des obstacles et t’empêchent d’avancer. Il faut que tu comprennes que tu as tout en toi pour t’aider à avancer sur ton chemin. Tes problèmes de santé sont essentiellement générés par des pensées négatives et polluantes pour ton cœur et ton esprit. Cela crée des cristallisations dans les énergies qui se densifient pour laisser la maladie se développer. Moi je suis là pour veiller sur toi, pour t’apprendre le détachement aussi, car lorsque tu aimes, tu deviens complètement dépendante et cela, au lieu de créer un bien-être, génère des angoisses et des peurs.

Pas simple ma mission, la preuve tu te sens responsable de ma maladie alors que moi je suis auprès de toi parce que je suis en « service », en service à Dieu, à la source et je dois remplir mon rôle auprès de toi. Il faut que tu l’acceptes et que tu acceptes aussi de voir la vie autrement. Il est temps pour toi maintenant de comprendre que tu dois impérativement changer de fréquence pour te permettre de te battre contre la maladie et continuer à avancer sur ton chemin. Tu as beaucoup de force en toi, il suffit de l’identifier, de la reconnaître et faire confiance. Confiance à la vie, mais surtout à toi. Si tu vas mieux, j’irai mieux et nous pourrons encore passer quelques belles années ensemble.

Massimo, ta gardienne dit que depuis le terrible bruit sur la route qui t’a fait hurler, tu es très traumatisé, que tu as apparemment peur d’elle et que tu l’agresses. Que se passe-t-il ?

Oui c’est vrai, j’ai eu un choc énorme, elle aussi et des entités ont profité de notre frayeur pour nous habiter.

Toi je viens de te nettoyer énergétiquement Massimo, le sens-tu ?

Oui je me sens mieux, libéré, comme délivré d’un poids et je suis désolé d’être aussi ingrat et de l’agresser. Mais parfois elle me fait peur. Elle porte des énergies qui ne lui appartiennent pas et elle n’est pas dans son corps. Elle n’est pas centrée.

Dis-lui que je l’aime et ne veux pas être séparé d’elle. Nous avons juste besoin d’aide tous les deux.

Ta gardienne souhaiterait comprendre pourquoi tu voles la nourriture. Tu voles la nourriture de Litchee et tu manges trop vite, pourquoi ?

C’est instinctif, je n’y peux rien, j’ai peur de manquer et je me jette sur la nourriture car j’ai peur qu’on me l’enlève.

Tu as trouvé un foyer et des gardiens Snoops, et tu ne mourras jamais de faim chez eux. Il faut que tu arrêtes de voler la nourriture de Litchee. Ils sont obligés de vous séparer et ce n’est pas évident.

Oui je sais, mon comportement est ingrat, mais c’est plus fort que moi et je ne résiste pas. J’ai été abandonné tout petit, je me suis retrouvé dans la rue avec la peur et la faim au ventre. Ma maman s’est faite écraser et n’a pas pu nous nourrir et nous protéger.

Tu fais aussi parfois pipi sur le lit et le canapé ou en dehors de la litière, ce n’est pas bien et très désagréable pour tes gardiens. Il faut que tu arrêtes, car déjà ils t’interdisent l’accès à la chambre et ils ne peuvent pas tolérer un tel comportement.

Je suis désolé mais on ne m’a pas appris, j’avais l’habitude de faire pipi là où je me trouvais. Je me pose pleins de questions lorsque je vois Litchee monter sur la litière et je me dis c’est quoi ce truc ?

Ce truc, Snoopy c’est pour te permettre de faire pipi proprement sans mouiller et empester le lit, le canapé et le lieu de vie de tes gardiens. Il est indispensable que tu apprennes à faire pipi dans la litière, c’est incontournable, tu dois le comprendre.

Il m’a regardé d’un air étonné.

Il y a un autre problème, tu embêtes Litchee qui est leur première chatte, tu la mords et tu lui piques tous les jouets, pourquoi ?

Sa présence m’embête aussi, j’ai peur d’elle. Dans la rue il fallait se battre, nous étions plusieurs à errer et l’entente entre nous n’existait pas. Il fallait se battre pour survivre et on se battait lorsqu’on faisait les poubelles pour trouver de la nourriture.

Je sais que mon comportement est mal, mais j’ai un grand besoin de ramener à moi tout ce que je peux.

Litchee est leur première chatte et tu dois faire un effort pour te faire une place auprès d’elle et non lui piquer sa place. Tu n’as rien à craindre, Litchee ne te volera pas ta nourriture. Elle aussi a peur de toi et ce serait souhaitable que les énergies entre vous soient harmonisées et pacifiées. Il faut que tu fasses l’effort de la laisser tranquille.

Tes gardiens me chargent de te dire qu’ils t’aiment et que maintenant qu’ils t’ont sauvé, tu peux leur faire confiance. Ils ne te feront jamais de mal.

Merci, dis-leur merci.

Coucou la choupette, ta gardienne aimerait savoir comment tu vas. As-tu des douleurs quelque part ?

Je n’ai mal nulle part, je vais bien, ne t’inquiètes pas. Si je suis triste, c’est parce que tu l’es. Tu n’as toujours pas accepté le départ de Fidji, tu n’arrives pas à faire ton deuil et moi ça me rend triste aussi et je manque d’appétit. Lorsque tu iras mieux, j’irai mieux aussi. Je savais que Fidji allait partir, elle était en souffrance même si elle ne voulait pas te le montrer pour ne pas t’inquiéter, et préparait son départ depuis quelques mois. Elle me manque bien entendu physiquement dans la vie de tous les jours, car tu le sais je n’aime pas rester seule, et sa présence me rassurait beaucoup. Mais depuis qu’elle est arrivée au jardin des animaux, nous pouvons communiquer sereinement ensemble et avec Diabolo aussi.

Ils me disent tous les deux qu’ils sont heureux d’être ensemble et que l’endroit où ils se reposent et se ressourcent, est un endroit magique où ne règne que l’harmonie et la paix contrairement à notre vie terrestre où il faut se battre chaque jour pour notre survie. Ils nous envoient tous les deux de bonnes énergies et Fidji me demande d’attendre avec patience son retour. Elle va revenir très vite et moi je l’attends, je ne souhaiterai pas que tu adoptes un autre compagnon, tu dois respecter son choix et commencer dans quelque temps à te mettre à sa recherche.

Oui je sais que je ne dois pas aboyer ou hurler lorsque tu me laisses seule, mais je n’y peux rien, les angoisses sont telles que c‘est plus fort que moi, et que je dois exprimer cette détresse pour ne pas en garder un traumatisme. Je sais que tu dois partir faire ton travail et j’en suis désolée.

Si j’ai une mission auprès de toi ?

Oui en partie

Laquelle ?

Celle de te faire comprendre, de te renvoyer le miroir dans lequel tu peux constater que la dépendance ou la co-dépendance, que ce soit entre humains ou humains/animaux n’a rien de constructif. Au contraire elle nous rend très dépendant, nous empêche de nous sentir libre et génère des peurs, du stress et des angoisses. Dis-lui que pour avancer sur son chemin, elle doit arriver à faire un travail sur elle. Un travail où elle comprendra qu’elle ne peut pas vivre à travers les animaux. Elle est jeune et a besoin d’une présence masculine à ses côtés.

Aimes-tu quand son mari est là ?

Non pas trop, ma place est auprès d’elle, lui c’est sans plus et idem pour lui.

Ta gardienne t’aime beaucoup, elle voudrait que tu sois plus sage quand elle n’est pas là, c’est la seule chose qu’elle te reproche. Elle fait de gros bisous à sa louloute. Ta maman t’aime.

Moi aussi je l’aime et dis-lui que ce serait bien de nettoyer l’appartement énergétiquement.

Ta gardienne est hospitalisée Titus et sa fille Monique reste chez elle pour que tu ne te sentes pas seul et abandonné.

Oui je sais et j’apprécie énormément sa présence.

Seulement le problème Titus, tu miaules la nuit lorsque tu rentres et sors et tu la réveilles 5 à 6 fois. Tu es libre de rentrer, sortir et manger à ta guise, mais sans miauler et la réveiller à chaque fois sinon elle ne tiendra pas longtemps car cela l’épuise de ne pas pouvoir dormir.

Oui je comprends, mais c’est un réflexe, c’est associé à mes entrées/sorties et désirs de nourriture.

Mais Titus tu peux manger tes croquettes sans miauler et sans qu’on soit obligé d’être à côté de toi, ce que faisait ta gardienne et qui l’a aussi beaucoup épuisé.

Je suis désolé, je ne me rends pas compte.

Peux-tu faire un effort ?

Je vais essayer.

Quoiqu’il arrive à ta gardienne, sa famille s’occupera toujours de toi, n’aie aucune crainte. On me dit que de jour tu es un chat très agréable, câlin et patient, que se passe-t-il la nuit ?

La nuit je vis dehors et je fais un tas de rencontres, rentrer chez moi, faire des allers/retours, savoir que quelqu’un est là pour m’accueillir me rassure, c’est très plaisant. Et puis ça rassurait aussi ma gardienne de me savoir rentré.

Sauf que ta gardienne qui se levait, tu l’empêchais de se reposer et Monique qui est chez toi en ce moment aussi. Titus, les humains ne vivent pas la nuit, la nuit ils se reposent et se ressourcent pour être en forme le jour. Tu peux comprendre la différence ?

Oui je comprends et j’essaierai de me calmer.

Communication du 14/04/2017 :

Je n’aime pas les changements, elle le sait, cela me perturbe beaucoup, je ne veux pas de canapé, je veux garder mon lit à côté du sien.

Oui, mais Titus, ça ne sera pas possible, ta gardienne va avoir un lit médicalisé et ils vont donc enlever les deux lits jumeaux. Il y aura aussi un peu de va et vient dans la maison et tu devras faire avec. Tu retrouveras sur le canapé ta couverture préférée et tu pourras toujours sauter sur le lit de ta gardienne. As-tu un souhait ?

Oui j’aimerais qu’elle guérisse et que tout soit comme avant, mais je sais que c’est trop tard et que je me dois de l’accompagner même si c’est difficile pour moi. Je suis tant attaché à elle, c’est très fusionnel tous les deux et elle me manque beaucoup. Je l’aime et ne souhaiterais jamais être séparé d’elle.

Tu n’as rien à craindre Titus, même s’il lui arrive quelque-chose, tu ne seras pas seul, ils ne vont pas t’abandonner, ne t’inquiètes pas. Ta gardienne étant très fatiguée et très malade, pourras-tu faire un effort pour être moins bruyant la nuit ? Tu ne dois plus miauler aussi fort pour la laisser se reposer, elle en a besoin. Tu peux le comprendre ?

Oui …

Alors merci de faire un effort Titus.

« Te sens tu bien depuis que tu es avec moi ? 

Manques-tu de quelque chose ? 

Souffres-tu physiquement lorsque je te monte et plus particulièrement lorsque nous sautons ? 

Pourquoi as-tu des réactions étranges à certains moments, as-tu eu des traumatismes avant d’être avec moi ? 

Pourquoi dans le van tu panique des fois ? 

Lorsque tu es en liberté au paddock et ou au manège j’ai l’impression que tu es paniquée est-ce le cas ? 

Penses-tu pouvoir faire la saison de concours ou sauter te poses des problèmes physiques ? 

Saches que je t’aime très fort et que je fais mon maximum pour que tu te sentes le mieux possible. » 
Oui je me sens très bien avec elle. Nous sommes reliées l’une à l’autre lorsqu’elle est avec moi et lorsqu’elle me monte. Cela me change d’avant.

Pourquoi ?

Avant on attendait avant tout des résultats, des performances, je me sentais utilisée et il n’y avait aucune coopération entre mon gardien et moi. Je n’aimais pas ça et j’ai toujours encore du mal même avec elle, de faire des concours car cela me rappelle de mauvais souvenirs.

As-tu subi des maltraitances Vénus avant d’arriver chez ta nouvelle gardienne ?

On ne peut pas vraiment parler de maltraitances, mais plutôt de mauvais comportements, tels que me forcer à monter dans le van et de m’y enfermer pendant des heures, sans aucune raison, ou alors me laisser divaguer au manège pour ensuite me reprendre et me corriger brutalement. J’ai toujours beaucoup d’appréhension lorsque je m’y trouve, car les souvenirs resurgissent et c’est très angoissant. Cela m’occasionne  une grande inquiétude.

Te sens-tu en sécurité maintenant ?

Oui j’ai toute confiance en elle, seulement parfois les mémoires reviennent et me créent du stress. Je ne manque de rien avec elle, j’ai juste besoin d’évacuer ces anciennes peurs.

J’ai quelques douleurs lorsque nous sautons, surtout au niveau du dos ver la croupe, mais ça reste dans le domaine du supportable, bien que ça crée également une tension lorsque nous faisons des sauts. Je n’aime pas les concours et je préfèrerai m’abstenir de sauter.

Dis-lui que je suis navrée, je sais que c’est important pour elle, mais tant que je ressens des pressions, il me sera difficile d’être zen et au top.

Je sais qu’elle m’aime et moi je l’aime aussi. Cette période passée ensemble me donne de nouveau le sentiment d’exister et j’ai confiance en elle pour m’aider à retrouver la joie et la confiance en moi. Lorsque nous sommes tous les deux elle est avec moi, je le ressens très fort et cela me redonne confiance en l’humain.

Gali, es-tu heureux ? Ou que doit faire ta gardienne pour te rendre plus heureux ?

Je suis heureux et ne manque de rien. On s’occupe bien de moi et on me câline. Je suis un chien de tempérament plutôt calme et pacifiste, je ne suis pas très exubérant et expressif. Parfois un peu triste, désabusé, je l’avoue et je donne l’air de porter tout le poids du monde sur mes épaules. J’en suis désolé, ce n’est qu’une apparence, ce n’est pas ce que je ressens à l’intérieur de moi. Je sais qu’on m’aime et c’est partagé.

Aimes-tu ce que tu manges ?

Un peu light, mais ai-je le choix ?

Ressens-tu des douleurs ? Si oui à quel endroit ?

Ma patte me fait souvent mal et ça se propage dans l’arrière train. C’est supportable, mais désagréable et me fait parfois avancer comme un pépère. Je me sens un peu lourd et pataud et je ressens une petite gêne pas régulière ni constante, mais souvent quand même lorsque je fais pipi.

Que ressens-tu vis-à-vis de Happy ?

Mon opposé, comme son nom l’indique. Il est beaucoup plus joyeux et bien dans sa tête et dans sa peau.

Et toi Gali ? Qu’est-ce qui t’empêche de l’être ?

De par mon plan vibratoire, qui est souvent assez bas, je capte et absorbe beaucoup d’énergies qui ne m’appartiennent pas. Elles s’accrochent et me pompent mon énergie, c’est fatiguant et usant.

C’est la raison de mon soin énergétique Gali, comment te sens-tu à présent ?

Beaucoup plus léger, oui c’est vrai, c’est moins lourd sur mes épaules, je me sens comme libéré d’un poids.

As-tu un message pour ta gardienne Gali ?

Oui, dis-lui que je l’aime et si elle a des difficultés pour avancer dans la vie, pour se sentir libre de faire ce qu’elle a envie de faire, de faire aussi les choix qu’elle doit faire, elle doit avant tout faire un travail d’introspection. Elle a tout ce dont elle a besoin en elle. Il suffit d’en prendre conscience et elle trouvera les moyens pour se reconnecter à son petit enfant intérieur et à sa mission de vie. Je suis là pour l’aider dans cette mission.

Laquelle ?

Se sentir libre et se donner les droits d’être au service mais elle comprendra…

Ta gardienne me charge de te dire qu’elle vous aime très fort tous les deux avec Tara et qu’elle ne t’as pas adopté pour remplacer Moon, mais pour que Tara se sente moins seule, et aussi pour te donner un foyer, ta famille d’accueil étant partie à l’étranger.

Oui je sais qu’elle m’aime, même si je suis un chat d’un tempérament très craintif. Je sais que je peux à présent lui faire confiance. Les débuts étaient difficiles, mais mon passé m’a beaucoup stressé et angoissé et je savais que je ne resterais pas dans la famille d’accueil. Je me sentais en quelque sorte en stand bye et la situation fut très inconfortable pour moi.

Je n’ai pas eu de chance ayant été abandonné petit avec mes frères, et n’ayant pas été socialisé et éduqué correctement par ma maman qui s’est fait écraser. Le choc fut terrible et douloureux et depuis tout ce temps je ressens un énorme mal-être en moi. Ici j’ai enfin trouvé une famille et je m’y sens bien, sauf que l’énergie du chat qui n’est pas bien parti me pompe et que Tara n’accepte pas mon arrivée. C’est bien dommage, car moi j’aimerais bien me rapprocher et jouer avec elle.

Comment te sens-tu physiquement ? As-tu des problèmes de santé ?

Parfois une douleur dans la gorge mais rien d’alarmant.

Que peut faire ta gardienne pour améliorer la situation ?

Commencer par aider Moon à partir, Tara se sentira aussi libérée par la même occasion et pourra commencer à faire son deuil. Et ne pas m’en vouloir si parfois je me montre encore craintif avec elle. Ce sont des mémoires bien ancrées et j’en suis désolé. Elle doit m’accepter comme je suis et cela me fera encore gagner de la confiance vis-à-vis d’elle.

Ta gardienne partira 12 jours à l’étranger au mois de mars et Cathy passera s’occuper de vous. Elle espère n’avoir pas trop à s’inquiéter.

Cela dépend plus de la volonté de Tara que de la mienne et j’espère aussi qu’elle finira par m’accepter et ne pas voir un intrus ou un rival en moi. Je ne demande qu’à vivre en paix, trouver la paix dans mon cœur et mon esprit.

Ta gardienne me dit que 2 mois après ton arrivée, soit depuis le mois de janvier, tu manifestes des peurs lorsqu’elle te monte. Tu te crispes et pars au galop dès que tu entends des bruits, lorsque son blouson fait du bruit ou lorsqu’elle veut retirer sa veste, prendre une bouteille d’eau… et tu fais des démarrages plein galop. C‘est très dangereux, de quoi as-tu peur ? Qui a pu te traumatiser ?

J’ai peur du bruit, cela me rappelle des stimuli déjà vécus par le passé, et je stresse, j’angoisse et n’arrive pas à me contrôler.

Tu peux m’en dire plus ?

J’ai par le passé, avant d’arriver chez elle, subi quelques traumatismes tels que des comportements mal canalisés par la colère, le stress et le manque de respect.

As-tu subi des maltraitances ?

Oui indirectement, et cela me fait peur lorsque j’entends des bruits similaires (coup de cravache en l’air, au sol…) promenades pendant des tempêtes (bruit des branches, du vent dans les arbres…)

Mais tes peurs ne se sont manifestées que 2 mois après ton arrivée ?

Oui, le changement de gardienne m’a rassuré quelque temps, mais les vieilles mémoires ont repris le dessus.

Litchee, si tes gardiens ont pris un 2e chat c’est pour toi, pour que tu ne t’ennuie pas, vu qu’ils te laissent toute la journée, pour que tu aies un copain pour jouer. Mais tu restes le bébé chat à ta gardienne et elle t’aime vraiment beaucoup. Tu n’as aucune raison d’être jalouse de lui.

Oui je sais bien qu’elle m’aime, mais cela ne m’empêche pas d’être jalouse. Je ne m’ennuyais pas toute seule, j’avais beaucoup de choses à faire, mais depuis qu’il est là je suis perturbée et je me sens trahie. Pourquoi l’avoir adopté ? Je me sentais bien comme ça et n’avais pas besoin de compagnie.

Mais tu sais Litchee, ta gardienne t’aime toujours autant, elle aimerait que tu sois un peu plus câline et que tu reviennes comme avant lui dire bonjour quand elle rentre du travail.

Je suis désolée de mon comportement ingrat, mais je me sens triste et abandonnée. Je me chargeais de nettoyer les énergies du lieu, et depuis qu’il est là je dois aussi partager ça avec lui. C’est flippant, je ne me sens plus vraiment chez moi.

Tu ne l’aimes donc pas ?

Je n’ai rien contre lui, mais ici c’est chez moi et il envahit mon territoire.

Ce territoire vous pourriez peut-être vous le partager ?

Je n’aime pas trop partager, elle est bien placée pour le savoir (miroir).

Peux-tu tout de même faire un effort ? Vous pourriez devenir copains et jouer ensemble ?

Je n’ai pas du tout envie de jouer en ce moment, je me sens plutôt triste et désabusée.

Qu’aimes-tu et qu’aimerais-tu de la part de tes gardiens, dans leur façon d’être ?

J’aimerais les moments que je partageais avec elle, je suis reliée à elle et il y avait une certaine complicité entre nous. Depuis son arrivée (l’autre chat) j’ai perdu cette confiance que j’avais en elle. Je sais qu’elle a besoin de moi pour l’aider à avancer sur son chemin, la vie n’est pas très simple pour elle. Il peut parfois être très blessant.

Qui ? Son conjoint ?

Oui, je ne le porte pas dans mon cœur. Il est trop imbu de sa personne et a un égo très développé. Ma gardienne est très différente, elle fait les choses avec son cœur et je sais au fond de moi que ce chat doit être un compagnon de jeu, mais je ne peux m’empêcher de me sentir frustrée et d’en être jalouse. Ce n’est pas un sentiment très noble, je le reconnais, mais il y a beaucoup de jalousies dans le couple et l’effet miroir est omniprésent.

Ce qui n’empêche qu’il faille faire un effort pour ce compagnon afin qu’il trouve lui aussi sa place dans la famille.

Oui je sais, mais j’ai déjà tellement de mal à trouver la mienne en ce moment.

On va t’y aider Litchee et ne doute surtout jamais de l’amour que ta gardienne te porte.

Moi aussi je l’aime.

Ta gardienne me charge de te dire qu’elle vous aime tous les deux. Que Moon lui manque, qu’elle sait qu’il est parfois présent et qu’elle n’a pas pris Jayden pour le remplacer mais pour que tu te sentes moins seule et aussi pour donner un foyer à Jayden qui allait bientôt se retrouver à l’adoption, sa famille d’accueil partant à l’étranger.

Oui je sais qu’elle m’aime, qu’elle nous aime tous les deux, mais l’arrivée de Jayden m’a perturbé beaucoup, d’autant plus que Moon est encore là. C’est stressant et angoissant, car ici ce n’est plus sa place et il me pompe mon énergie.

Comment te sens-tu physiquement ?

Fatigué, nostalgique, parfois très triste avec beaucoup d’états d’âme et parfois en colère.

En colère ?

Oui Jayden est arrivé alors que Moon est toujours présent, à côté de nous et c’est un chat pas très socialisé. Je sais qu’il a été abandonné tout petit et qu’il n’a pas été socialisé correctement. Il a au fond de lui un côté un peu sauvage, il est imposant et après toutes ces années passées au côté de Moon , c’est flippant.

Que peut faire ta gardienne pour que la situation s’améliore ?

Déjà faire partir Moon, le libérer pour qu’il puisse partir au paradis des animaux, ensuite je comprends la situation et j’aimerais qu’on m’aide à accepter Jayden. Je sais qu’elle l’aime et serait malheureuse de s’en séparer.

Le nécessaire pour ré harmoniser et pacifier les énergies entre vous deux vient d’être fait. Peux-tu aussi, Tara, de ton côté faire un effort ?

Oui je vais essayer.

Comment te sens-tu physiquement ?

Parfois las, parfois triste et mélancolique.

Et sur un plan plus physique, as-tu mal quelque-part ?

Non mais le stress crée des angoisses et je me sens lourde dans mon corps.

Votre gardienne partira 12 jours à l’étranger au mois de mars, elle ne vous abandonne pas. Cathy passera s’occuper de vous et elle espère à ne pas avoir à s’inquiéter.

Ce sera long 12 jours sans elle et j’espère de Jayden ne cherchera pas trop le contact. Je crains de déprimer un peu de rester tout ce temps sans elle, mais si tu dis qu’elle reviendra on fera avec.

De quoi as-tu peur dans le fond du manège ?

Aimes-tu quand on passe du temps ensemble ?

Aimes-tu lorsque nous travaillons à pied ou monté ?

Aimerais tu qu’on aille en promenade monté ou à pied seulement toutes les deux ?

Aimerais-tu être montée parfois sans mors et/ou sans selle ?

Te plais-tu dans l’écurie où tu te trouves pour l’instant ?

Te plaisais-tu lorsque tu étais à la maison ?

Est-ce que tu m’en veux Que je ne puisse pas te donner de copain cheval quand tu es à la maison ?

Au fond du manège il s’est passé un incident qui y a attiré de mauvaises énergies et moi j’y suis très sensible, je les capte, je les absorbe et ça me fait réagir violemment.

C’est quoi cet incident ? Tu peux m’en dire plus ?

M’a montré l’image de maltraitances vis-à-vis d’un cheval.

Bien sûr que j’aime passer du temps avec toi, j’attends que tu viennes me voir et je m’ennuie souvent lorsque tu n’es pas là. Oui j’aime lorsque nous travaillons ensemble, il n’y a que le fond du manège qui me pose problème. Evidemment que j’aimerais aller en promenade que tous les deux en montée ou pied peu importe. Il y a un endroit (chakras) très important à l’endroit où est posé la selle, et d’être monté sans selle accentue la coopération et la fusion avec sa cavalière et c’est doublement efficace. On se sent vraiment faire qu’un à condition que le cavalier soit connecté à son cheval dans le moment présent, dans le ici et maintenant.

Et le mors ?

Peu importe.

Je me plaisais assez bien dans cette écurie, un peu moins depuis que je crains le fond du manège. A la maison je me plaisais bien entendu mieux, c’est chez moi et je voyais ma gardienne plus souvent et j’avais plus la possibilité de drainer les énergies et me débarrasser des choses qui ne m’appartiennent pas. De vivre dans un box n’est pas toujours très sain pour nous. Un compagnon me manque, c’est comme pour vous les humains, nous aussi aimons partager notre existence avec un compagnon ou un copain, mais je ne lui en veux pas, je sais que les conditions ne sont pas réunies pour.

Et pour terminer Erine, peux-tu me dire pourquoi tu tapes du pied et veux la mordre lorsqu’elle te brosse ?

Pour lui faire comprendre qu’il y a un problème au fond du manège, mais aussi chez moi, que quand je fais ça, je ne suis pas moi et que je suis manipulée par d’autres forces. C’est peut-être difficile à comprendre pour elle mais c’est la réalité.

Ta gardienne souhaite te dire que tu comptes beaucoup pour elle, qu’elle sent un lien très particulier avec toi qui lui ressemble de caractère, et elle pense que tu le sais. Que tu es un chien hyper beau avec les oreilles les plus douces qui soient. Qu’elle te remercie pour ta patience et d’avoir supporté stoïquement une vie pas idyllique pour un chien comme toi (appartement – promenades en ville…)

Oui je sais et elle aussi compte beaucoup pour moi. Je suis son garçon et son miroir, elle l’a bien compris. Elle me dit souvent que je suis beau et j’en suis très fier. J’aime lorsqu’elle me caresse les oreilles.

L’appartement je m’y sens bien, je me sens en sécurité, pas besoin de maison avec jardin, mais c’est vrai que des promenades en forêt, dans les prés, détaché de la laisse, m’auraient beaucoup tentées. D’autant plus que j’ai toujours, avant ma maladie, eu beaucoup d’instincts et flairer les odeurs des animaux sauvages m’auraient beaucoup plu. Mais je ne peux pas me plaindre, je vis des années très heureuses auprès d’elle.

Tu me parles de ta maladie Max, es-tu conscient de tes problèmes neurologiques ? En souffres-tu moralement ou physiquement ? Qu’est-ce qui peut te soulager lorsque tu « perds la tête » ? As-tu des demandes particulières ?

Oui je suis tantôt conscient de mon état et en ce moment plus que d’autres. Là en ce moment même, j’ai l’esprit clair, alors que d’autres fois je me sens plutôt très perdu, désorienté et c’est stressant et angoissant. Je ressens une forte pression dans la tête, j’ai des troubles visuels et je ne sais plus où je suis. Je sors de mon corps, je me réfugie dans l’astral et c’est supportable. De m’enfermer dans ma caisse de transport m’aurait beaucoup inquiété et traumatisé avant. Maintenant je me sens rassuré, c’est réconfortant d’être dans un cadre où je ne peux pas tourner en rond.

Si j’ai des demandes particulières ? Bien sûr que non, je suis sur mon chemin et cela elle doit le comprendre. Elle l’a d’ailleurs bien compris et se pose des questions à ce sujet. Explique-lui que nous les animaux avons tous une mission auprès de vous. La mienne était celle de l’aider à avancer sur son chemin et de s’ouvrir à l’amour inconditionnel. Je pense avoir pas mal réussi ma mission qui n’était pas si simple que ça, car beaucoup de souffrance intérieure. Elle est à présent sur son chemin, un chemin beaucoup plus empreint de recherche spirituelle, et moi je peux en toute quiétude préparer mon départ et ce serait bien qu’elle s’y prépare aussi. Pour l’instant il n’y a pas d’urgence, mais je sais que lorsque le moment sera venu, elle saura prendre la bonne décision pour m’aider dans ma transition. Je lui fais confiance et je sais qu’elle ne m’abandonne pas lorsqu’elle m’enferme dans ma caisse quand elle s’absente pour faire les courses. J’ai souffert du syndrome d’abandon et je sais reconnaître la différence. Elle en est d’ailleurs toujours très inquiète et je suis navrée qu’elle ne puisse songer à faire ses emplettes en toute tranquillité.

Ta gardienne s’inquiète surtout pour le weekend du 25 et 26 février qui est un weekend important pour elle et où elle sera absente très tôt le matin jusqu’à très tard le soir.

Je comprends les choses par intermittence en ce moment, mais ne créerai aucun obstacle à son weekend. Je m’adapterai, mais préfèrerai rentrer et la retrouver le soir. Je suis relié à elle-même lorsque nous ne sommes pas ensemble et cela m’aide grandement.

Goldy, tes gardiens te trouvent très angoissé lorsqu’ils partent au travail. Pourquoi ?

Parce que j’ai peur de rester seul dans la maison.

Mais tu l’as toujours été et cela ne posait pas problème.

Oui mais depuis quelques temps, il y circule des énergies négatives et qui me font peur.

C’est la raison pour laquelle tu n’oses plus pénétrer dans la chambre du 1er étage ?

Oui, c’est essentiellement là-bas qu’il se passe des choses, c’est un endroit où on s’arrête, où on squatte, ailleurs ce sont plus des passages, il y a une mémoire très négative dans cette chambre qu’il faut supprimer. Je n’aime plus rester seul, j’ai des angoisses et du stress.

Physiquement tout va bien ?

Quelques bobos dans les pattes (articulations) et arrière-train, mais rien de bien méchant.

Pour quelle raison aboies-tu comme un fou lorsque vous partez en promenade ?

Parce-que je suis content de sortir, je suis content de m’échapper d’ici et de pouvoir me débarrasser de ces parasites lorsque je suis relié aux énergies de la terre. Mais c’est de courte durée, dès le retour, il s’agit de veiller à ne pas tout absorber. Dis-leur de faire nettoyer les lieux, c’est important pour leur santé et leur équilibre émotionnel.

Et pour quelle raison ne descends-tu pas toujours du 1er étage lorsqu’ils t’appellent ?

Pour la même raison, je suis souvent tétanisé là-haut avec mes peurs, et puis l’escalier avec mes petits bobos, ce n’est pas agréable à descendre.

Ma rencontre avec VOP s’est faite dans un grand pré. Il m’a regardée d’un air très farouche lorsque je l’ai abordé, et j’ai de suite senti à son regard que c’était un cheval angoissé et peureux. Je lui ai demandé comment il se sentait chez sa gardienne.

Tantôt très bien, tantôt un peu moins.

Pourquoi ?

Je me sens parfois rattrapé par mon passé, et le stress et les angoisses reviennent au galop.

Peux-tu m’expliquer ? As-tu subi des traumatismes poulain ?

Oui, on ne m’a pas toujours respecté, et plutôt dénigré et mis à l’écart lorsque je ne me montrais pas à la hauteur de ce que l’on attendait de moi.

C’est ce qui explique tes peurs, que tu as peur de tout ?

Oui je ne me suis jamais senti en sécurité, et la coopération entre moi et mon ancien gardien n’existait pas. On voulait juste se servir de moi et m’utiliser comme un objet. Cela m’a empêché de prendre confiance en moi et de mordre dans la vie. (Problèmes de dents). J’ai été perturbé au plus profond de moi-même et ces vieilles mémoires reviennent souvent et m’empêchent d’avancer (fracture du pied).

Et avec ta gardienne actuelle, te sens-tu en confiance ? As-tu conscience des conséquences de tes réactions lorsqu’elle te monte ? Par 2 fois elle est tombée à cause de tes écarts imprévisibles et très violents et elle s’est fracturé une vertèbre et l’épaule.

Je suis désolé et m’en veux de ces réactions impulsives, mais il est vrai que j’ai peur de tout, et lorsque ces mémoires se réveillent, je ne réponds plus de rien et n’arrive pas à contrôler mon stress et cette impulsivité. J’ai subi des traumatismes, j’ai pris des coups aussi et lorsque ces souvenirs affluent, la maîtrise de moi est difficile. Si je manque de confiance en elle ? Parfois oui, parfois je la sens distante, je sens qu’elle n’est pas en fusion totale avec moi, mais de par mon comportement je peux la comprendre. Je ressens son inquiétude et ses peurs et cela n’arrange pas notre coopération, et au contraire crée des tensions et des distorsions. La tension qu’elle ressent lui parle de la difficulté à agir. De la difficulté d’action et de maîtrise. Elle ressent des freins notamment en termes de moyens pour arriver à me maîtriser et cela la bloque et l’empêche de lâcher prise lorsque nous sommes tous les deux. Moi ça me crée des doutes, je manque de confiance en elle, en moi et ça devient un cercle vicieux.

Elle aimerait savoir si tu as envie d’avancer avec elle, car elle est prête à tout mais seulement si tu le veux bien ?

Oui, qu’elle n’ait pas de doutes à ce sujet, j’ai trop peur d’un nouvel abandon et espère, avec son aide, trouver les moyens de retrouver la confiance, et de pouvoir tous les deux faire un travail sur nous pour nous permettre d’avancer ensemble.

Son aide, tu l’as Vop, et à sa demande nous allons t’aider à évacuer tes vieux schémas de pensées polluantes et perturbations.

Indiana, tes gardiens me disent que tu es une chienne très peureuse, ils aimeraient savoir quel est le problème à la cave ?

Les énergies n’y sont pas bonnes, il y a beaucoup de monde, ça circule, ça m’angoisse et me fait peur. Je suis une chienne d’un tempérament inquiet, souvent très anxieuse, et de voir tout ce monde circuler me crée du stress et des peurs.

Quel est le problème la nuit, et que peuvent-ils faire pour t’aider ?

La nuit tout est amplifié, et c’est pire. Lorsque je suis seule je panique et aimerait bien me réfugier dans un endroit zen où je me sente en sécurité. Mais les endroits ici sont rares et cela me perturbe beaucoup. C’est vrai que je suis une chienne peureuse, je suis déjà née avec des peurs et ma maman ne m’a pas beaucoup rassurée et apaisée. On m’a plutôt ignorée et mise de côté. Cela ne m’a pas permis d’acquérir la confiance et les bonnes bases, et en grandissant j’ai au contraire développé de plus en plus de phobies. J’ai peur de tout et ici les énergies ne se prêtent pas pour être rassurée et lorsque je suis seule c’est pire.

As-tu un message pour tes gardiens ?

Oui leur dire que je les aime et que je suis désolée de leur donner autant de tracas, mais que ce serait très utile de faire un nettoyage énergétique des lieux et des personnes, mais aussi de vivre moins dans le stress, de manière à ne pas ouvrir de brèches qui profitent à tous ces parasites. Il est important qu’ils prennent conscience qu’il faut vivre dans la lumière et pas dans la noirceur. Faire table rase du passé, mettre les pensées polluantes à la poubelle, vivre dans le présent dans le ici et maintenant, et être toujours très positifs.

Et pour quelle raison fugues-tu quand tu es dans le jardin ?

Parce-que je me sens attirée vers des endroits plus positifs. Je suis désolée de leur occasionner autant de problèmes, mais c’est très tentant de fuir pour voir si ailleurs c’est mieux.


« Mon Oscar adoré, c’est ta Mamie. Je communique avec toi grâce à Christiane. Tu es le premier cochon d’inde que nous avons adopté. Lorsque nous t’avons accueilli, tu n’avais qu’un mois et demi et tu pesais 300 g.

Tu as illuminé et embelli ma vie. Tu es l’âme du foyer, mon soleil, ma lumière, mon énergie, mon réconfort, mon amour. Tu es mon enfant, un petit ange adorable, si doux, si gentil et très sensible. Tu es aussi un grand sage. Tu comptes tellement pour moi. Je suis très fière d’être ta mamie. Je t’aime tellement mon tout petit. Je ne me lasse pas de te contempler, de te dire oh combien tu es beau, intelligent et exceptionnel. Tu as un regard si attendrissant. Tu es mon petit garçon chéri, mon bébé.

Mon petit ange, tu es tout pour moi. Tu suis tellement heureuse d’avoir le privilège de partager ta vie. Je te suis infiniment reconnaissante pour tout ce que tu m’apportes. Mon amour était plein d’admiration et de respect pour toi. Ton Papa et ta Maman t’aiment tellement aussi.

Même lorsque je suis au travail, tu es avec moi tout le temps. Tu es toujours dans mon cœur et dans mon esprit, tu es partout où je suis ! Tu ne quittes pas mes pensées. J’ai toujours hâte de te retrouver.

Je souhaiterais savoir si tu es heureux, si tu te sens bien moralement et physiquement, comment va ta santé. J’ai donc quelques questions à te poser. Peux-tu y répondre les unes après les autres. »

 

QUESTIONS :

  1. Mon Oscar adoré, tu es si timide et réservé. Tu exprimes peu ton ressenti, tes sentiments. Tu vis plutôt caché, tu montres souvent des comportements de repli et tu sembles être parfois sur tes gardes. Pourquoi ? As-tu peur de quelque chose ? Est-ce lié aux bagarres passés avec Eliot ? En restes-tu traumatisé ? Tu sais, Mamie est là pour toi, pour te protéger de tout, t’apporter la sécurité, un bien-être, la sérénité, pour prendre soin de toi et te rendre heureux. Tu peux me faire confiance, mon ange. Ici, tu es chez toi. C’est ta maison. Nous souhaitons que tu t’y épanouisses. Manques-tu de quelque chose ?

 

  1. Eliot/Arthur est sans gêne et exprime ses demandes, son impatience, son agacement. Pourquoi ne le fais-tu pas ? N’hésites pas à le faire. Je suis là pour y répondre !

 

  1. J’aimerai te prendre dans mes bras plus souvent, te faire des câlins. Mais, quand je m’approche, tu fuis. Pourtant, tu regardes, quand je fais des câlins à Eliot/Arthur. Quand tu es dans mes bras, ton attitude semble parfois montrer que tu fais ta bonne action. Et, dès que je te repose dans l’enclos, tu roucoules de joie. Pourquoi ? Il n’y a bien sûr aucun reproche dans mes questions. Mais, je m’inquiète. Est-ce que tu associes te prendre dans les bras à la prise de médicaments ? Est-ce que tu as mal quelque part quand je te prends dans les bras ? Suis-je maladroite ? Dis-moi. Je ne veux pas que ça soit une source de stress pour toi. Tu sais mon petit Oscar, tu n’as pas à me faire plaisir. Seuls, ton bonheur et tes souhaits comptent pour moi.

 

  1. Mon tout petit, tu es très silencieux, tu te déplaces peu et tu es souvent sous le plaid, que tu sembles adorer. Pourquoi ? Parfois, je soulève le plaid doucement juste pour savoir si tu ne manques de rien. Est-ce lié à la personnalité d’Eliot, si bavard et exubérant, parfois un peu autoritaire et dominant ? Es-tu fatigué ? Est-ce que tu t’ennuies ? Si oui, qu’aurais-tu envie de faire ?

 

  1. Mais, ces derniers jours, je remarque que tu te déplaces davantage, que tu es plus serein et que tu viens sentir la cage où se trouve Arthur/Eliot. Tu es même monté sur le coussin de sol pour observer et sentir de plus près sa cage.

 

  1. Tu t’es senti peut-être un peu délaissé par ta mamie lorsque j’ai eu mon accident en 2015 me clouant au lit, lorsque j’ai été hospitalisé en juin dernier ou pendant l’hospitalisation d’Eliot l’été dernier ? En as-tu souffert ? Pardonne-moi si je ne t’ai pas suffisamment expliqué ces périodes d’absence ou de changement lié à mes problèmes de santé et à ceux d’Eliot à l’époque. Papa (mon fils) et Maman (ma fille) s’occupaient alors plus de toi.

 

  1. J’ai l’impression que lorsque ton Papa est à la maison, tu vas mieux, tu sors plus, tu es plus ouvert. Il a été avec nous pour les vacances de Noël et tu sais qu’il est reparti mais seulement deux mois pour terminer ses études.

Et, après, ton papa sera définitivement de retour à la maison en mars prochain, il ne bougera plus !

 

  1. J’ai été désemparée suite au décès d’Eliot. Comment toi, as-tu vécu cette période ?

 

  1. Depuis le décès d’Eliot, je dors à côté de toi. Est-ce que ça te rassure ? En es-tu content ?

 

  1. Depuis le décès d’Eliot, je ne te vois plus boire au biberon, à l’exception d’hier soir. Pourquoi ? Je te donne à boire avec une pipette. Ce qui ne me pose aucun problème. J’adore m’occuper de toi. Mais, lorsque je ne suis pas à la maison, car je dois aller travailler, bois-tu ? Tu dois boire mon chéri. Sinon tu peux avoir des calculs aux reins ou des infections urinaires ! As-tu des difficultés à uriner ? As-tu mal quand tu urines ? Je t’en supplie mon petit ange : bois ! Je suis trop inquiète !

 

  1. Je suis tellement heureuse quand tu sors d’un de tes ponts et lorsque tu viens vers moi.

 

  1. Es-tu content du retour d’Eliot, que j’ai prénommé Arthur ? Pour le moment, il est en période de quarantaine.

 

  1. Souhaites-tu, après cette période, partager l’enclos avec lui : sans séparation ou, comme avant, avec une séparation? Ou préfères-tu y rester seul et que je construise un enclos à part pour lui ? Dis-moi ce que tu souhaites que je fasse. Crains-tu de nouvelles agressions ? Je peux tout à fait le comprendre.

 

  1. Comment vas-tu moralement ? Ta santé ? Suite à une dispute avec Eliot, tu avais été blessé à l’œil ; le vétérinaire t’avait prescrit un antibiotique interdit au cochon d’inde. Nous avons failli te perdre début 2013…

Comment vas-tu maintenant ? As-tu mal à l’œil ? Es-tu gêné pour voir ? As-tu d’autres séquelles ?

 

  1. La vétérinaire a prescrit des collyres à titre préventif pour tes yeux. Mais, tu n’en veux plus. Pourquoi ?

 

  1. Comment vont tes articulations ? Ta colonne vertébrale ? Ton ventre ? Ton nez ? Ta boule dans le cou que nous surveillons ? As-tu d’autres problèmes de santé ?

 

  1. Si un jour, tu ne vas pas bien, j’aimerais que tu me le dises, que tu ne me caches rien… J’aimerais être à tes côtés, faire tout ce que tu souhaiteras. Je veux que tu saches que le Centre Hospitalier Vétérinaire où je t’emmène en consultation est le meilleur, tu y es suivi par le Référent européen des NAC et il dispose de tous les spécialistes complémentaires.

 

  1. J’essaye de développer ma communication avec toi. J’aimerais que nous ayons plus d’échanges ensemble. Je ne suis certainement pas très douée ! M’entends-tu ?

 

  1. Dans les prochains jours, tu vas entendre des bruits sur les murs extérieurs de l’immeuble. Des ouvriers vont faire le ravalement. N’aie surtout pas peur du bruit. Ils ne peuvent pas rentrer à la maison. Personne ne peut entrer chez nous.
  2. Dis-moi si tu veux que je fasse quelque chose pour toi qui te ferais plaisir ? As-tu besoin de quelque chose ? As-tu des questions à me poser ?

Réponds-moi mon ange !

 

Ta mamie pour toujours et qui t’aime…

 

Je te remercie Mamie pour ton message d’amour, je sais combien tu m’aimes et combien mon attitude peut te paraître difficile à comprendre. Je suis vraiment désolé de ne pas être plus démonstratif, mais ça ne fait pas partie de mon caractère. Je suis un cochon d’inde d’un tempérament plutôt réservé et timide c’est vrai. Je ne me sens pas vraiment à l’aise dans les bras de quelqu’un hormis mon gardien qui est d’une délicatesse et d’une douceur extrême. Nous ne sommes pas tous pareils et je suis plutôt le contraire d’Eliot et ne me montre pas d’une grande exubérance. Cela ne signifie en rien que je ne suis pas heureux ou que je manque de quelque chose. Non, bien au contraire, je me sens bien ici dans l’appartement, j’y suis heureux et me sens au chaud et en sécurité sous mon plaid. Je ne m’ennuie pas, j’œuvre en toute discrétion aux énergies du foyer et des personnes, et ce travail, j’ai appris à le faire silencieusement avec beaucoup d’humilité.

Je ne me suis jamais senti délaissé par ton absence et ton hospitalisation ou celle d’Eliot, j’avais toute conscience de ce qui se passait et savait que ça n’avait rien à voir avec un délaissement ou un abandon quelconque.

Je crois qu’il est temps de te dire, de te faire prendre conscience que je ne suis pas un cochon d’inde comme les autres. Je vibre sur un autre plan je suis un sage et on m’a envoyé chez vous, chez mon gardien en tant que guide. Ce qui explique aussi beaucoup mon détachement affectif. Je vous aime et j’adore mon papa, c’est vrai que je sors un peu plus de mes réserves lorsqu’il est présent, mais aussi parce que je lui dois beaucoup de gratitude. C’est un être exceptionnel qui vibre également sur un plan supérieur, mais il est encore un peu jeune pour le comprendre.

Je sais que le départ d’Eliot a été terrible pour vous tous. Pour moi aussi, malgré son agressivité vis-à-vis de moi, je l’aimais et je sais combien son départ vous affecte. Eliot avait envie d’un compagnon de jeu et mon attitude discrète et neutre ne lui plaisait pas trop, d’où son agressivité. Je suis très heureux qu’il vous soit revenu et je me suis approché de lui pour lui dire que je lui pardonnais son comportement et que s’il le souhaitait, on pourrait repartir sur de nouvelles bases. Je suis ouvert à tout avec un grand besoin de respect et surtout de tranquillité. Peut-être que cet aller/retour au jardin des animaux l’a aidé à comprendre la situation et qu’il s’est assagit un peu.

Je ne suis plus tout jeune et j’ai besoin de me reposer. Ne t’inquiète pas, je ne me laisse pas mourir de soif, je préfère moi aussi éviter les infections urinaires qui sont douloureuses ou les problèmes rénaux. Mes articulations, ma colonne me titillent pas mal, certains jours plus que d’autres, et mon œil fatigue aussi très vite et me montre souvent des images un peu floues. Mais je n’aime pas le collyre, il est froid, c’est désagréable et me brûle. Pour le reste je ne peux pas me plaindre et tu dois comprendre que nous avons la capacité de gérer nos problèmes de santé pour que vous ne soyez pas trop dans l’inquiétude, ce qui nous causerait un souci et une charge de travail supplémentaire.

Je sais que tu seras là le moment venu et que tu sauras tout mettre en œuvre pour m’aider et trouver les vétérinaires compétents. J’ai une absolue confiance en toi et te remercie pour ce que tu es, ce que tu fais. Si tu veux communiquer avec moi, il va falloir apprendre quelques bases et surtout, apprendre à lâcher prise avec tes angoisses et ton mental.

Les travaux dans l’immeuble, tu sais que je déteste et que ça me crée du stress et des angoisses. Je suis d’une nature solitaire et j’ai besoin de silence. Il se peut que je rentre dans ma coquille, mais ne t’en fais pas trop, c’est pour me préserver.

Ce que j’aimerais que tu fasses pour me faire plaisir, c’est de penser un peu à toi, de faire un travail sur toi pour t’aider à avancer sur ton chemin, sans peurs, sans stress, sans angoisses. Te donner la possibilité de trouver la paix et l’harmonie dans ton cœur et ton esprit. Il s’agit de t’élever en fréquences vibratoires pour t’aimer et accroître ton désir de guérir. Sinon tout va bien pour moi, je ne manque de rien et je n’ai besoin de rien. Je vous aime tous, toi aussi je t’adore et ne souhaite que le meilleur pour vous.