OGGY, tes gardiens me chargent de toute une liste de questions et de messages pour toi :

Voici la liste des questions que nous aimerions poser à Oggy :

– est-il heureux ?

– est ce que tout va bien ?

– est ce qu’il s’ennuie quand il est seul à la maison, est ce qu’il a peur ?

– est ce qu’il souhaite des améliorations ou des modifications dans sa vie quotidienne ?

– a-t-il des observations ou des remarques à faire à ses gardiens ?

– est ce qu’il pense être en bonne santé ?

– est ce qu’il souffre, est ce qu’il a mal quelque part ?

– pourquoi est-il agressif ?

– pourquoi mord-t-il ?-

– se rend-t-il compte des blessures et des douleurs qu’il inflige en mordant ?

Pouvez-vous, s’il vous plait, lui demander les raisons de son comportement agressif et s’il lui est possible d’arrêter ?

Si c’est par jeu, il faut qu’il arrête, c’est très désagréable et douloureux pour nous.

Il peut jouer autant qu’il veut mais sans mordre et sans griffer.

S’il avait besoin de se défendre envers d’autres animaux lorsqu’il était à la ferme, ce n’est plus nécessaire maintenant, il n’a pas à se défendre de ses gardiens et de son entourage, personne ne cherche à l’agresser, personne ne lui veut du mal.

Me voilà bien navré ! Je suis désolé mais je ne me rends pas compte combien mes réactions peuvent être mal vécues et douloureuses. Oui je suis heureux avec eux, je me sens surtout en sécurité parce que je sais qu’ils m’aiment et qu’ils ne me feront aucun mal. Mais lorsque je me mets à devenir agressif et que je griffe et mords je n’arrive plus à me contrôler. Ce sont des pulsions, et je réagis comme j’étais obligé de le faire BB car on ne m’a pas beaucoup appris, ma maman n’était pas très présente et j’ai dû me défendre comme j’ai pu (manque de socialisation).

Je vais bien, je ne ressens pas de douleur et je ne me rends pas compte que je suis agressif et que je leur fait mal. Je suis désolé, on ne m’a pas appris à être autrement et ce comportement est naturel pour moi avant qu’eux ne me fassent du mal.

Tu n’as aucune crainte à avoir OGGY, ils ne te veulent pas de mal, au contraire.

Oui je comprends ce que tu me dis, mais dans l’action je m’oublie, c’est inné et je ne réfléchis pas.

Qu’aimerais-tu comme amélioration dans ta vie quotidienne pour que tu sois moins agressif ?

Je n’aime pas rester seul, je m’ennuie et j’ai peur aussi. Je ne suis qu’un bébé,  les énergies ne sont pas toujours zen ici, et moi je ne me sens pas encore à la hauteur pour faire des nettoyages énergétiques, et puis je ne peux pas sortir.

J’aimerais être dehors,  c’est très bénéfique et apaisant de pouvoir se ressourcer avec les énergies de la terre.

Lorsqu’ils reviennent, ils ne sont pas toujours au meilleur de leur forme et elle porte souvent des énergies qui ne lui appartiennent pas. Je m’en charge du mieux que je peux, mais ce n’est pas facile pour m’auto-nettoyer après. J’ai besoin de grandir un peu pour m’adapter à la situation et je vais faire des efforts pour adoucir mon comportement.

Sa vie affective n’est pas en harmonie, elle a souffert de l’abandon et ma mission auprès d’elle doit lui permettre de faire un grand travail sur elle.

ASIA, ta gardienne ma charge d’un message pour toi :

Ma petite Asia

Je me fais beaucoup de souci pour ton état de santé.

J’ai dû t’emmener chez la vétérinaire suite à ta cystite qui a nécessité des examens et une hospitalisation durant 3 jours. Tu as perdu du poids et la vétérinaire a prescrit des médicaments que je dois te donner afin de stimuler ton appétit  qui a toujours été délicat. Il s’avère très compliqué pour moi de te faire avaler les cachets que tu recraches systématiquement. De plus, tu manges très peu (tu te contentes de lécher le jus des pâtés ) et cela m’inquiète.

Ma petite puce, pourquoi tu as si peu envie de manger? J’essaie de te donner les aliments que tu appréciais il y a encore quelques temps mais a présent tu ne sembles plus les aimer.

Donne-moi des réponses ma belle !

Je suis très attachée à toi Asia et je souhaiterais de tout mon cœur te garder avec moi encore de longues années.

Ta gardienne qui t’aime.

 

Je suis désolée de te causer des tracas, mais je ne suis tout d’abord pas une grande mangeuse, je n’ai jamais été très gourmande, cela doit te parler (miroir) et puis j’avais des douleurs assez aigües qui m’enlevaient toute envie de quoi que soit.

Des douleurs dans le ventre ?

Surtout des brûlures qui devenaient très intenses avec des envies de pipis fréquents. Je sais que tu te fais des soucis pour moi, mais je commence tout doucement à avoir un âge où les soucis de santé arrivent très vite et ont du mal ou mettent beaucoup de temps à repartir. Les douleurs m’enlevaient toute envie de manger, mais ça va mieux maintenant, bien que je ressens encore quelques points.

Je sais que tu m’aimes et que je suis ta compagne, ta fille, celle qui reste avec toi et qui partage ton quotidien qui n’est pas toujours facile pour toi non plus. Tu as aussi peur de partir et tu as parfois peur de manquer (plan affectif) et moi je suis là pour veiller sur toi et t’accompagner sur ton chemin.

Nous sommes très liées et je m’occupe de te nettoyer énergétiquement ainsi que le lieu, et l’âge venant, je fatigue plus vite et j’ai plus de mal à m’auto-nettoyer.

Depuis tout à l’heure je me sens mieux, je me sens délivrée d’une pression qui n’était due qu’à des énergies qui ne m’appartenaient pas. Il faut le savoir, cela te permettra aussi de comprendre un peu mon rôle, ma mission auprès de toi. Et lorsque le corps est fatigué, il a plus de mal tout comme vous les humains, de résister et l’immunité s’affaiblit.

Cette vessie est un point sensible chez moi et pour la fortifier il faut éliminer toute peur qui peut s’y cristalliser (manque affectif enfance, peur, colère mère ?)

Moi aussi je t’aime et me sens une petite princesse à tes côtés, je suis choyée et dorlotée et je ne manque de rien. Rassure-toi.

Harry, Amelia la nounou que tu connais bien me dit que tu as eu quelques problèmes, tu as perdu les poils de ton ventre et poitrail. Peux-tu me dire ce qui se passe ? En connais-t-u la raison ?

Si je connais la raison ? Bien sûr que je connais la raison de mon stress, de mon mal-être. J’ai subi non pas une mais plusieurs maltraitances, j’ai encaissé de gros chocs émotionnels et je suis malheureux comme une pierre, une grande tristesse, une grande détresse.

Peux-tu m’expliquer ce qui se passe Harry ?

Je suis son garçon, elle est ma maman et je suis le papa de beaucoup de mes congénères et du jour au lendemain plus rien. Du jour au lendemain, elle décide de me mettre à l’écart, pire au rencart et pire encore, elle m’abandonne. Mais ici c’est chez moi et je l’aime. Je ne suis pas seulement le géniteur de son élevage, je suis aussi son compagnon et j’ai une mission auprès d’elle. C’est déjà triste de se sentir considéré comme un objet, d’être remplacé par un autre, sans aucune considération, de se faire enlever sa virilité alors que pendant toutes ces années j’ai été fier de leur apporter mes services et d’assurer la descendance et voilà qu’elle m’abandonne.

Elle m’a donné sans aucun scrupule, et moi je me suis senti rejeté, trahi et misérable. Non pas que la dame ne s’occupait pas bien de moi, mais ce n’est pas chez moi et les peurs et les angoisses m’ont fait perdre tout espoir de revenir chez moi. Je me suis beaucoup gratté et les poils sont tombés tout seul.

Puis elle est revenue me chercher. J’ai eu une lueur d’espoir, mais je sens bien qu’elle ne veut plus de moi. Dis-lui que c’est ma maison, c’est mon jardin, c’est mon territoire et si je dois faire un effort, je peux le partager, mais je ne veux plus partir.

J’ai un rôle de chat timbre-poste et en dehors de mon travail de géniteur, j’ai la mission de la nettoyer énergétiquement et de lui apprendre le détachement matériel.

Aimerais-tu aller vivre avec la nounou Amelia qui vient parfois te garder ?

Non, qu’elle ne soit pas triste, ça n’a rien à voir avec elle, je l’aime bien, mais ici c’est chez moi et je veux y rester. J’ai besoin de me promener dans le jardin pour me ressourcer et j’ai surtout besoin de me sentir aimé et apprécié pour ce que je suis et pas ce que je fais ou ne peux plus faire depuis qu’elle m’a mis à la retraite.

Je ressens des peurs et des angoisses terribles et ne supporterai pas une nouvelle séparation.

Dis à ma maman que je l’aime d’un amour profond de chat et qu’elle doit bien réfléchir en âme et conscience et se poser la question « ais-je le droit de l’abandonner ? Ne suis-je pas capable d’avoir plus de compassion et d’empathie envers mon garçon qui est un être, une âme sensible ? Est-ce que je ne l’aime pas assez et ne suis-je  pas capable de le garder et de gérer la situation ? »

Au fond d’elle elle sait qu’elle peut le faire et me rendre heureux. Je l’ai bien mérité et l’univers le lui rendra. Et j’aurai la chance de revoir ma nounou lorsqu’elle aura besoin qu’elle s’occupe de nous. Elle est gentille et adorable et pour elle la question ne se poserait pas. Alors pourquoi ma maman agit-elle avec si peu de sentiments, a-t-elle connu l’abandon, le manque de considération (miroir) ?

Cela m’affecte au plus profond de moi-même et je suis triste pour moi et pour elle.

dav

Ta nouvelle gardienne me demande de communiquer avec toi, acceptes-tu de répondre à ses questions ?

Oui je sais que je dois le faire aussi pour qu’elle comprenne la raison pour laquelle j’ai fait cette cystite aigüe en arrivant chez elle et que je ne suis pas propre. Je sais que j’ai beaucoup de chance qu’elle m’ait ouvert sa porte et son cœur.

Oui il y a eu un transfert d’âme et je suis Neige qui lui revient, mais c’est pour moi tout de même un grand chamboulement dans ma vie. J’ai toujours su que ma gardienne précédente ne me garderait pas lorsque je serais à la retraite et ne serais plus utile pour son élevage,  je m’attendais à être abandonnée sans plus de regret ou d’empathie. Je m’inquiétais du jour où cela m’arriverait et c’est arrivé plus vite que je ne le pensais. D’où la raison de mes problèmes de pipis.

J’ai vécu cela comme une injustice et me suis sentie trahie et abandonnée. Et pourtant l’âme de Neige tournait autour de moi depuis quelques semaines et je savais que ce retour chez elle était ce qui pouvait m’arriver de mieux dans ma vie.

Je suis très heureuse d’avoir retrouvé ma maman, ma maman de cœur. Nous sommes liées toutes les deux et je ne pouvais pas rester au jardin des animaux, elle a trop besoin de moi pour continuer à avancer sur son chemin.

Quelle a été ta vie jusqu’à ce jour et n’es-tu pas malheureuse de passer d’une maison avec jardin à un appartement en ville ?

Je ne peux pas dire que j’ai eu une vie malheureuse, on s’est toujours bien occupé de moi et j’ai été câlinée. Et puis j’ai eu la chance d’avoir des petits, des bébés à moi, même si je ne pouvais pas les garder, j’ai eu la chance de pouvoir materner et ressentir les joies d’être maman.

Maintenant j’ai retrouvé ma maman de cœur à moi et j’espère oublier cette période de ma vie, car je sais qu’elle a fait un grand travail sur elle, qu’elle a beaucoup évolué dans sa vie depuis mon départ et que nous pouvons toutes les deux vivre à présent une vie beaucoup plus sereine dans l’amour et la paix. Elle a encore du chemin à faire et je serai là pour l’accompagner.

Ma mission consiste à l’ouvrir à l’amour inconditionnel et surtout à s’ouvrir à elle, lui apprendre à s’accepter et à s’aimer et surtout oser aller vers les autres, oser ouvrir son cœur et ne plus avoir peur du regard ou du jugement, s’affirmer dans ce qu’elle est et fait tout simplement. Elle a une belle âme et doit maintenant se débarrasser de tout ce qui l’empêche d’évoluer.

Le chemin qu’elle a pris depuis quelques mois est très lumineux et la guidera vers elle, vers sa source. J’aimerais qu’elle me promène souvent, j’ai besoin de sortir et de sentir les odeurs de mes congénères, c’est nécessaire pour mon équilibre psychique et pour le sien aussi. Et j’ai besoin de tendresse, d’affection, tout comme elle, et surtout qu’elle voit que la vie est belle et qu’elle pense « positif » en toutes circonstances.

Je l’aime et suis très contente qu’elle soit là pour moi, qu’elle ne l’oublie jamais.

TITI, ta gardienne me demande de te transmettre des messages et aimerait que tu répondes à ses questions :

Je voudrais savoir si il va mieux,

 lui dire que je l’aime beaucoup et que si je suis souvent absente c’est parce que je travaille beaucoup,

 que je ne lui fais pas des piqures pour le plaisir mais pour son bien,

 savoir si il est heureux,

 lui dire qu’il faut qu’il mange. si il veut manger quelque chose de particulier ?

 lui dire que c’est mon titi d’amour

 Je me sens bien mieux, les douleurs dans le ventre se sont calmées et je gère les spasmes que je peux encore ressentir. Mais c’est vrai, je n’ai pas trop d’appétit, à vrai dire je n’ai pas faim et je me sens très vite fatigué. Il y a des jours avec, et des jours sans. Tu connais ça aussi et tu peux le comprendre.

A l’instant même où tu me poses la question, je te dirais que j’aimerais du poulet ou du thon, mais je ne suis pas certain que l’envie soit encore présente lorsque je me retrouverai devant ma gamelle. Je suis désolé de te créer des soucis, mais tu sais je commence à rentrer dans un âge où je prépare tout doucement mon départ. Ce n’est pas pour demain, ne t’inquiète pas, mais le jour viendra où l’on devra se séparer et que je devrai partir au jardin des animaux pour pouvoir me reposer et me ressourcer pour te revenir dans le corps physique d’un chat jeune et en pleine forme.

Je sais que les piqûres ce n’est pas pour me maltraiter mais pour mon bien, mais malgré tout, cela me crée du stress et des angoisses, et je n’aime pas. Tu n’aimerais pas non plus. je sais que tu m’aimes, que je suis ton bébé d’amour, toi tu es ma maman d’amour.

Moi aussi je t’aime et j’essaye tout comme toi de te protéger le plus et le mieux possible. Je suis ton doudou et un doudou on le garde pour la vie, et lorsque le moment de partir sera venu, je te reviendrai pour continuer ma mission auprès de toi.

Elle n’est pas terminée et ne le sera jamais. Je dois te nettoyer énergétiquement ainsi que le lieu, mais je dois aussi t’apprendre le détachement affectif et professionnel. Je sais que tu travailles beaucoup et ne me laisse pas seul par plaisir, mais ne crois-tu pas en faire un peu trop ? Fais attention à toi, tu as souvent la tête dans le guidon comme on dit et tu ne te rends pas compte que tu puises dans tes réserves.

Et puis tu as un peu de difficulté à gérer, à vivre ou obtenir de la douceur dans la vie. Ce n’est pas parce que tu as été élevée parfois avec des normes excessivement autoritaires  qu’il faut te réfugier dans la nourriture et la prise de poids (miroir). Moi je suis aussi là pour t’aider à te reconnecter à ton petit enfant intérieur et t’aider à avancer sur ton chemin.

Nous sommes reliés tous les deux, et quoi qu’il arrive nous le resterons toujours. J’ai envie de te dire pense un peu plus à toi et profite du moment présent et tu verras que la vie est formidable même si elle a son lot de soucis et de plaisirs, mais cela nous permet aussi d’agir en pleine conscience.

Je t’aime ma maman d’amour et j’essaye de te donner tout ce qui te manque et je ne veux pas que ma santé te crée des peurs et des angoisses.

cof

AKIRA, ta gardienne me charge de te transmettre un message ainsi que quelques questions :

Voilà, je lui parle beaucoup mais je ne sais pas vraiment si elle m’entend… Même s’il me semble qu’elle répond régulièrement… J’aimerai donc savoir si elle m’entend… 

 Concernant le nouvel appartement j’aimerai savoir si elle est heureuse dedans, comment puis-je améliorer son confort et son bonheur. Elle est très habituée à sortir en extérieur et dans cet appartement il n’y a qu’une grande terrasse au 5 ème étage mais elle ne peut plus gambader comme avant… Je m’étais dit que je pourrais la faire descendre dans l’enceinte de la résidence…. Serait-ce une solution ? 

 D’un point de vue général Akira miaule beaucoup. Elle est très bavarde !! J’ai appris à vivre avec mais parfois c’est un peu oppressant pour moi… Y a t-il une raison à ces miaulements parfois incessants ?? Elle ne se calme que lorsque je la caresse ou qu’elle vient s’allonger sur mon ventre… 

 Enfin j’aimerais savoir sa mission près de moi dans ma vie et le message qu’elle aimerait me faire passer aujourd’hui. 

J’aimerais lui dire pour finir que je l’aime vraiment très très fort et que c’est pour moi une chance de l’avoir dans ma vie, avec toute sa gentillesse, son amour et sa douceur. 

Dis-lui que je l’aime aussi, elle est ma maman et j’adore les moments de câlins et de tendresse que nous partageons ensemble. Je suis chargée de la nettoyer énergétiquement et j’essaye de lui faire comprendre par mes miaulements qu’elle porte souvent sur elle des énergies qui ne lui appartiennent pas. Je me charge de l’en débarrasser ainsi que le lieu de vie et j’ai besoin de sortir pour me nettoyer avec les énergies de la terre.

Le nouvel appartement ne me plaît pas, il y a un grand espace dans les airs, mais cela ne me convient pas. J’ai besoin, avec le travail que je suis chargé faire, de sortir et de m’auto nettoyer en grattant la terre, l’herbe et les arbres. C’est très inconfortable pour moi ici et je regrette mon précédent territoire. Cela me crée du stress et des angoisses et je suis très contrariée.

D’où les pipis ?

Oui je suis désolée, mea culpa, mais j’ai du mal à me contrôler, je ne le fais pas pour vous embêter, mais pour vous montrer que je ne m’y sens pas bien et que j’ai besoin de sortir.

Je t’entends lorsque tu me parles et je sais que tu m’aimes et que tu es très ennuyée par mes pipis. Je sais aussi que tu ne veux que le meilleur pour moi et c’est réciproque, mon comportement compulsif dans cet appartement est un mal-être que j’exprime.

Ma mission consiste à nettoyer le lieu et les personnes. Je suis un chat de type nettoyeur et lorsque je suis couché sur ton ventre, je te nettoie énergétiquement. Les raisons de mes miaulements sont surtout pour te faire comprendre que quelque chose ne va pas, soit chez toi, soit dans le lieu et j’aimerais te dire que tu dois plus vivre dans le présent, dans le ici et maintenant et te débarrasser de toutes les pensées qui t’oppressent lorsque tu reviens de ton travail. Laisse-les derrière la porte et profite du moment présent avec nous.

Le temps passe vite et c’est bien dommage de courir tout le temps et après tout. L’appartement n’est pas si mal si tu pouvais trouver une solution pour me laisser sortir. Ce serait bien plus confortable pour moi.

PEKEKO, ta gardienne aimerait savoir si tu sais pourquoi tu as du mal à marcher ? Pourquoi as-tu besoin de te coucher après quelques pas ? Es-tu passé sous une voiture ?

Elle me dit que tu ne peux plus courir, donc plus t’enfuir devant un danger et qu’elle pense que c’est la raison pour laquelle tu restes à proximité de la maison.

Elle donne à manger aux oiseaux, moineaux, tourterelles, corbeaux (ils s’invitent ceux-là) un couple de mouettes, tout ce petit monde vient manger à quelques mètres de toi qui les regarde et c’est tout. Les corbeaux viennent même finir ta gamelle. Pour ta gardienne c’est le paradis, mais un chat qui ne touche pas les oiseaux ça ne semble pas normal.

Veux-tu bien répondre à ses questions PEKEKO ?

Dis-lui que je me sens fatigué, je ne me sens pas en forme du tout et ma patte me fait souffrir. Mais il n’y a pas que la patte, tout mon corps est fatigué, usé et j’ai du mal à marcher. Je ne suis pas passé sous une voiture, mais j’ai sauté d’une branche et me suis un peu mal réceptionné. Ça a été très douloureux, j’ai ressenti comme un choc électrique dans ma patte et depuis elle me fait mal.

Mon cœur est fatigué aussi, après quelques pas je ressens une gêne et je suis obligé de me coucher. Oui je ressens beaucoup de bobos dus à mon âge et je me limite à rester autour de la maison.

Les oiseaux je les regarde, les gros noirs ils me narguent, mais je sais que ce n’est plus de mon âge. Pas la peine de me ridiculiser ou me frustrer, il m’est impossible de les attraper.

L’appétit ce n’est plus ça non plus. Je me sens souvent oppressé dans tout mon corps et je vis maintenant comme un pépère. Et pourtant j’aurais envie de leur courir après pour les faire fuir lorsqu’ils s’attaquent à ma gamelle, mais je n’en pas la force.

PEARL, ta gardienne me charge de messages et questions pour toi :

Je voudrais savoir si Pearl se plaît dans la nouvelle maison.
Je voudrais également savoir si elle apprécie le nouveau chaton qui nous a rejoint récemment. Je sais qu’il est très joueur et l’embête beaucoup mais je me suis dit que ça lui fait de la compagnie quand je suis au travail toute la journée.
Je voudrais lui demander ce qu’elle préfère quand je suis absente pour les déplacements ou les vacances, c’est à dire rester à la maison ou aller chez quelqu’un et éventuellement qu’elle me dise qui elle préfère.
Je voudrais également savoir comment elle sent mon nouveau compagnon.
Globalement j’aimerai qu’elle me dise si elle est heureuse et comment je pourrais améliorer son quotidien.
Dernièrement, j’aimerais connaître sa mission auprès de moi et si elle a un message pour moi.

Je voudrais lui dire également, que je l’aime plus que tout et que je la remercie pour le bonheur et le réconfort qu’elle m’apporte depuis tant d’années.

J’aime assez cette maison, mais elle mérite un sérieux nettoyage énergétique pour s’y sentir bien. Je fais de mon mieux et cela m’épuise. Dis-lui de faire venir quelqu’un car il y a des âmes qui ont besoin d’aide pour faire le passage et bien d’autres choses encore. Mais un spécialiste saura faire ce qu’il faut pour rendre le lieu zen. Ce n’est pas à prendre à la légère car la santé physique et émotionnelle en dépend et je ne peux pas compter sur le petit pour m’aider à nettoyer le lieu, au contraire, il est trop petit, fragile et vulnérable.

C’est lui qui risque d’en être affecté le plus à terme. Pour l’instant il ne pense qu’à jouer et s’amuser et me contrarier. Il m’embête, alors que j’ai besoin qu’il me laisse tranquille pour faire mon travail, mais je pense qu’il se calmera aussi et que je m’habituerai à cette petite bombe. De l’énergie il en a mais elle peut aussi vite retomber.

Dis à ma gardienne qu’un chat est attaché à son territoire et que, sauf si elle m’emmène avec elle, je préfère rester à la maison. Peu importe qui vient, mais de préférence quelqu’un que je connais et qui est discret. Je n’aime pas les personne exubérantes et bruyantes, j’ai besoin de calme, je n’aime pas les agitations, je suis un chat de type nettoyeur et je suis chargé de l’entourer de bonnes énergies, de veiller sur elle et de la protéger.

Elle me pose la question, autant être clair, je ne l’aime pas (nouveau compagnon), il ramène lui aussi toutes sortes d’énergies et a besoin de s’en débarrasser. Un peu stressé, pas cool et souvent pas dans le présent, dans le ici et maintenant

Tu dois lui expliquer que lorsque vous êtes tous les deux, il doit se poser et penser à construire votre vie commune et mettre sa vie professionnelle au second plan. Le petit, même s’il est encore trop jeune, aura la responsabilité de lui apprendre le détachement professionnel.

Moi je suis plus reliée jà toi, et à chaque période de ta vie, j’endosse tantôt le rôle de chat timbre-poste et tantôt nettoyeur. En ce moment, je suis de type nettoyeur.

Moi aussi je t’aime et suis très heureuse de partager ma vie avec toi. Tu es ma maman et je suis ton BB, que du bonheur. Nous sommes très fusionnelles et c’est un peu difficile pour moi de leur laisser de la place. Mais je sais qu’ils ont tous les deux leur rôle auprès de vous et je m’adapterai. Tu as vécu des moments affectifs difficiles et tu mérites qu’on t’aime pour ce que tu es, ne l’oublie jamais.

35,35,304,319.002625

Ta gardienne est inquiète, elle ne te trouve pas en forme du tout et tu manges très peu. Peux-tu me dire comment tu te sens ? Es-tu malade ? Que peut-elle faire pour te soigner ?

Je me sens fatigué, et j’ai des douleurs un peu partout dans mon corps. C’est vrai que je manque d’entrain, je ressens des pressions dans la tête, dans la poitrine et des spasmes dans le ventre, le train arrière est douloureux aussi, c’est un peu ankylosant.

Dis-lui de ne pas s’inquiéter, je ne suis plus tout jeune et il va aussi falloir me laisser partir lorsque je serai prêt, ce n’est pas pour demain, mais je commence à préparer doucement ma transition, à mon rythme.

Le départ de Maturin laisse un grand vide, sa présence physique me manque, c’était le gros nounous et il occupait une grande place dans la maison. Il a eu beaucoup de chance de partir dans les meilleures conditions, son passage vers la lumière s’est fait en présence du Deva et de nombreux êtres de la Nature, c’était très beau et rassurant de le voir accompagné et il a été soulagé de faire le grand saut pour se reposer et se ressourcer. Je peux toujours échanger avec lui et je sais qu’il est heureux là où il se trouve, mais je sais aussi qu’il prépare déjà son retour.

Nous sommes tous, y compris moi, des âmes qui sont reliées à nos gardiens et nous revenons bien entendu toujours chez eux. Toute la fratrie et même la petite dernière (Nala) était déjà chez elle, nous sommes ses guides sur le plan terrestre et nous lui sommes tous envoyés par ses grands-parents.

Elle a beaucoup d’empathie pour les animaux et a besoin de nous pour être heureuse et épanouie. Nous sommes en quelque sorte son moteur et nous transmutons et véhiculons toutes sortes d’énergies au quotidien. Dis-lui qu’entre nous ; même si de temps à autre il y a aussi des petites frictions qui nous permettent de nous repositionner à notre place, il y a un grand respect et nous l’aimons par-dessus tout. Nous sommes une famille unie, sa grand’mère qui était une grande dame, veille sur elle et draine une très grande énergie du cœur pour elle et pour tous. Et lorsque nous sommes obligés de faire un petit passage au jardin des animaux, c’est pour pouvoir revenir et reprendre notre place en pleine forme.

C’est du pur bonheur pour nous. Je l’aime, elle est ma maman de cœur aussi.

Ta gardienne me charge de te transmettre un message et de te poser quelques questions :

J’aurais aimé savoir si Nelson peut nous dire pourquoi il a tellement peur des gens et des nouvelles situations? Est-ce lié au fait qu’il se soit coincé la patte dans les sparadraps des oreilles de son frère  Ou est le fait qu’il ne me fait pas confiance?

Si oui pourquoi?

Y a-t-il des choses qu’il aimerait me dire?

 Pourriez-vous lui dire que je l’aime plus que tout, que je le protègerais jusqu’à mon dernier souffle.

Jamais je ne le mettrais dans une situation qui le mette en danger. Et si nous allons en expositions c’est uniquement dans le but de montrer sa grande beauté, pas pour le stresser ou lui faire peur…

Merci, dis-lui merci pour son message, moi aussi je l’aime plus que tout. Elle est ma maman, je suis son garçon, son petit roi. Oui je sais que je suis beau, elle me le répète souvent et je suis très fier de plaire autant. Je sais que cela te fait plaisir et donc ça me fait plaisir aussi, bien que je vibre sur un autre plan, un plan bien plus subtil que le plan physique. D’où cette beauté qui peut être se dégage de moi ? Je ne saurais le dire, pour moi ça n’a aucune espèce d’importance. Ce qui compte c’est la beauté de l’âme et ce qui s’en dégage qu’elle soit humaine ou animale.

Je suis d’un tempérament assez peureux et craintif malgré la grande puissance qu’on peut ressentir en me voyant, et cela peut effectivement te sembler paradoxal, ambivalent. Il y a bien entendu une raison, je ne suis pas là pour être le plus beau lors d’une exposition, ce n’est pas ma mission auprès de toi. Mon travail consiste à t’ouvrir d’autres portes et de t’aider à te reconnecter à la source et t’ouvrir à l’amour inconditionnel.

Je suis là pour te guider sur ton chemin spirituel, et les expositions, même si tu y prends un grand plaisir et que ton centre d’intérêt est tourné, non sans jugement de ma part, vers tout ce qui est beau, vers tout ce que l’on doit partager, montrer, ne font pas partie du travail initiatique que je dois accomplir auprès de toi.

Ne sois pas triste, ne sois pas déçue, j’ai toute confiance en toi et en ton évolution personnelle, mais je n’aime pas être exposé devant le regard des autres critiques ou pas. Et puis ce n’est pas un endroit sympa où les compétiteurs  convoitent d’avoir le plus beau, le meilleur ! Et on se fait crier dessus, autant j’ai oublié de m’être coincé la patte, autant je me rappelle avec eu beaucoup de stress et d’angoisses et m’être fait crier dessus lors d’une expo où le respect et la bienveillance n’existent pas.

Je sais que tu aimerais m’y emmener parce que tu es très fière de moi, mais moi je préfère me promener, courir, jouer et suis grand demandeur de câlins et de gratouilles. Je sais aussi combien tu aimes ces endroits qui sont très superficiels pour moi et attirent beaucoup de jalousies et de mesquineries. Je peux et je vais faire un effort pour la prochaine, mais je n’aime pas.

Lorsque tu seras sur l’estrade, ouvre-toi et essaye de ressentir les énergies qui y circulent et tu comprendras. Il n’y a pas que la lumière et la beauté physique, il y a aussi la noirceur humaine.

Je t’aime et je suis là pour t’aider à t’épanouir mais sur un autre plan que celui que tu crois. Laisse-toi guider et tu rayonneras intérieurement.

MINETTE, ta gardienne aimerait savoir ce qui s’est passé ? Sais-tu qui t’a fait du mal ? Connais-tu la personne ?

Je ne l’ai pas vu, mais c’est un monsieur qui n’est pas loin, je pense que c’est lui car j’y vais et MISTIGRI aussi pour nettoyer le lieu qui est très pollué. Dans tout le quartier il circule de mauvaises énergies et là-bas c’est pire que tout, mais je ne peux m’empêcher d’y aller, c’est ma mission dans cette incarnation terrestre.

Je suis un chat de type sentinelle et je suis chargée de vous protéger contre les mauvaises énergies qui circulent tout autour. Je n’ai pas vraiment de mission auprès de l’un de vous en particulier, c’est toi ma gardienne et je me dois de te protéger afin que l’amour et l’harmonie règnent dans la maison. C’est mon travail à temps plein et je ne peux m’empêcher de le faire. M’enfermer et ne plus me laisser sortir irait contre ma volonté et le travail que je dois effectuer et j’en deviendrais malade aussi.

Je n’aime pas souffrir et ces maltraitances m’ont créé beaucoup de stress, des angoisses et des peurs, et pourtant je dois les accepter et espérer que cet individu cesse d’agresser et de tuer mes congénères.

Vous les humains vous avez la mission de le signaler, de ne pas lâcher prise afin qu’il se sente en danger et arrête ces massacres. Il faudrait nettoyer tout le quartier et il conviendrait surtout de lui enlever toutes les entités maléfiques qu’il porte sur lui. Rien que d’y penser j’en ai des frissons. Mes poils se hérissent et la colonne encore douloureuse me fait souffrir. Ma patte commence à aller, et je me sens physiquement bien mieux, même si des séquelles persistent encore.

Ne vous inquiétez pas trop et ne soyez pas tristes, n’ayez pas peur, je sais que je prends beaucoup de risques lorsque je quitte le territoire familial, mais c’est ma mission sur terre et auprès de vous. Impossible de changer ce rôle dans cette vie-là bien que cet accident m’a calmée et me rend beaucoup plus prudente à l’avenir.

Ta gardienne aimerait aussi savoir si tu étais déjà chez eux ?

Oui bien sûr.

Etais-tu Miss Cannelle ?

Oui et je leur suis revenue avec le même travail, la même tâche à remplir pour leur permettre de vivre sereinement. Cela peut vous paraître surprenant, mais il faut que tu leur expliques que nous les animaux nous sommes à votre service et que nous sommes là pour vous, peu importe si c’est difficile, douloureux et met notre vie en péril. Nous avons la faculté de vous revenir très vite et un aller/retour au jardin des animaux ne nous fait pas peur, au contraire c’est un moment très agréable pour nous reposer et nous ressourcer.

Je vous aime et je vous remercie pour les bons soins et votre grand dévouement envers moi.

Ta gardienne me charge de te transmettre un message :

Végéta et Moumoun, vous allez quitter votre maison actuelle, votre territoire pour déménager dans une autre région à 900 Km et retrouver une nouvelle maison.

Nous allons déménager ensemble pour un voyage (avec le déménageur/chauffeur) dans un fourgon à l’avant du véhicule pour une journée de route…

Vous serez installé dans votre cage respective. C’est la première fois pour vous que vous voyagerez aussi loin et longtemps. Vous n’avez pas l’habitude.

Il ne faut pas vous inquiéter, je serai auprès de vous tout le temps, je ne vous abandonnerai pas

du tout, tout va bien se passer.

Ah ce n’est pas trop tôt qu’elle se décide à nous dévoiler ce qui se trame ici. Nous avons bien compris avec MOUMOUN qu’il se prépare des évènements qui ne vont pas nous faire plaisir. Je déteste la voiture et ce sera difficile de tenir longtemps confiné dans une cage. Nous étions très bien ici, pourquoi ce besoin de nous changer de territoire ? De nous exiler à l’autre bout du pays ? Va comprendre…

J’aimerais mieux rester ici, je me sens bien ici et je domine la situation. J’espère que ça se passera bien là-bas, sinon je reviens ici.

Ne t’inquiète pas, ta gardienne prendra soin de vous pendant le voyage et tu te plairas sans doute là-bas lorsque tu te seras habitué à ton nouveau territoire.

J’ai un message à te transmettre de la part de ta gardienne :

Végéta et Moumoun, vous allez quitter votre maison actuelle, votre territoire pour déménager dans une autre région à 900 Km et retrouver une nouvelle maison.

Nous allons déménager ensemble pour un voyage (avec le déménageur/chauffeur) dans un fourgon à l’avant du véhicule pour une journée de route…

Vous serez installés dans votre cage respective. C’est la première fois pour vous que vous

voyagerez aussi loin et longtemps. Vous n’avez pas l’habitude.

Il ne faut pas vous inquiéter, je serai auprès de vous tout le temps, je ne vous abandonnerai pas du tout, tout va bien se passer.

J’ai bien compris que tu partais, avec tout ce déménagement et ce nettoyage et ton message me rassure car j’ai très envie de rester ici, c’est chez moi et en même temps j’avais très peur que tu partes et nous laisses seuls ici avec VEGETA. C’est très confus pour moi, je voudrais rester mais je veux aussi partir avec toi. Quel dilemme, c’est confus dans ma tête alors que d’habitude, même si je suis craintive, je sais ce que je veux.

Tu dis que c’est loin, mais je ne peux pas comprendre combien c’est loin, ce que j’ai enregistré c’est que je ne dois pas avoir peur et être patiente. J’espère que je n’aurais pas trop d’inquiétude avec cet énorme engin et ce monsieur que je ne connais pas.

J’espère aussi que tu nous laisseras toujours encore sortir, nous avons besoin avec VEGETA de nous nettoyer et nous ressourcer avec les énergies de la terre.

Je pense que tu pourras de nouveau sortir MOUMOUN, mais tu devras aussi être patiente et rester dans la maison les premiers temps jusqu’à ce que tu te sois adaptée et habituée à ton nouveau territoire.

JENNY, j’ai un message pour toi de la part de ta nouvelle gardienne :

Je voudrais savoir pourquoi elle a tant peur de mon compagnon, si elle va bien, si elle veut nous transmettre un message. 

Si cela est possible j’aimerai juste lui dire que je l’aime vraiment énormément. 

Merci, dis-lui merci et dis-lui que moi je l’aime aussi beaucoup. Avant elle, je n’ai pas eu beaucoup de chance, j’ai été à droite, à gauche et la dernière dame chez qui je suis restée un peu plus longtemps avait un compagnon qui ne m’aimait pas et me frappait dès qu’il en avait l’occasion.

Lorsqu’elle n’était pas là il m’enfermait pendant des heures qui me paraissaient interminables dans la cave ou le grenier, et lorsque je n’arrivais plus à me retenir, il me criait dessus et me frappait. J’étais source de problème pour elle et pour avoir la paix, elle a fini par m’abandonner aussi.

Je suis plutôt une chienne docile et craintive et je n’ai jamais compris pourquoi il s’acharnait sur moi. Peut-être parce qu’elle était plus démonstrative avec moi qu’avec lui ? Mais alors pourquoi m’abandonner moi et pas lui ?

C’est difficile, c’est encore compliqué dans ma tête et je suis désolée si j’ai peur de lui aussi. La présence d’un être humain masculin me pose problème et me rappelle de mauvais souvenirs, générateurs de peurs, de stress, d’angoisses.
Je sais que je suis tombée dans une bonne famille et pourtant j’ai encore beaucoup de mal à retrouver la confiance, je reste sur mes gardes.

Ce n’est peut-être pas un hasard que nous nous soyons trouvées. Tu as fait une grande partie de ton chemin, la confiance en l’homme te parle, et si je suis arrivée chez toi, c’est que nous avons toutes les deux quelque chose à partager et un travail à faire ensemble (miroir).

J’aimerais juste être un peu plus zen et pouvoir reprendre confiance en l’homme. Avec toi je me sens bien, j’ai trouvé une maman, une âme sœur et je sais que je n’ai rien à craindre, il faut juste me laisser un peu de temps.

SAMSUNG

NALA, tu es arrivée en France depuis peu et la gardienne qui t’a adoptée souhaite que je te transmette un message et te pose quelques questions :

Elle a tendance à fuguer et je souhaiterais qu’elle comprenne que c’est un comportement inapproprié dans ce nouveau contexte de vie. Je me fais beaucoup de soucis quand elle part ainsi.
Je souhaiterais également qu’elle trouve la paix par rapport au canapé.
Elle a sa place et personne ne lui prendra.
Je souhaitais également qu’elle s’apaise dans sa relation avec la chatte qui s’appelle Praline.

Questions pour la Communication :
– comment se sent elle dans cette nouvelle vie avec nous ?
– souhaite-t-elle rester avec nous ?
– a-t-elle un message pour moi ?

Je me sens bien chez eux et je veux, oui j’ai vraiment très envie de rester avec eux. J’aimerais que tu lui dises que je l’aime déjà et je sais que j’ai une chance inouïe d’avoir été adoptée par eux, car je sens au plus profond de moi que j’ai trouvé une bonne famille. Je sais et j’ai compris ce qu’elle représente pour moi : la stabilité et l’équilibre, ce que je ne connaissais absolument pas avant d’arriver chez elle.

Je suis désolée si je lui occasionne des soucis, ce n’est pas volontaire, c’est juste que j’ai l’habitude de vivre comme ça, et la liberté est très importante pour moi, elle peut le comprendre, elle a elle aussi besoin d’être indépendante et de pouvoir régler sa vie comme elle l’entend. C’est plus facile pour elle de s’adapter que pour moi, parce que moi j’ai vécu libre et on ne m’a jamais appris à vivre autrement.

Je n’ai pas été socialisée, ma maman ne m’a pas montré ce qu’il fallait faire ou ne pas faire, et toute jeune je me suis débrouillée pour survivre. L’avantage était de pouvoir aller où j’avais envie, mais je n’ai pas connu la chance d’être aimée et considérée auprès des humains.

Depuis mon arrivée chez vous, je me sens entière, comme si maintenant je n’avais plus besoin de me faire de soucis pour mon existence, et j’ai trouvé une maman. Excuse-moi si je suis un peu trop possessive, mais je me suis vite attachée à toi et j’ai un peu de mal à trouver ma place. Mais c’est toi ma gardienne et c’est auprès de toi que je serai chargée de la mission de t’aider à te reconnecter à ton petit enfant intérieur pour te permettre d’avancer sur ton chemin.

J’ai encore besoin d’un peu de temps pour oublier ma précédente vie et accepter de rester dans le cadre de vie qui se déroule autour de la maison. Pas simple d’oublier mes escapades, ma liberté et de me contraindre à l’obéissance d’une existence bien rangée. Pas facile non plus de te partager et pas facile d’être soumise à la présence de Praline et de la respecter.

A la Réunion, les chats sont traqués par les chiens, leur vie n’est pas tranquille comme celle de Praline qui me fait penser à une reine. Elle est très altière et revendique sa place et cela m’exaspère beaucoup, mea culpa, j’ai compris que ce n’était pas bien et pas juste, mais les instincts primaires sont difficiles à corriger. Il faut plus de temps que cela, je ferai un effort et j’espère que ça deviendra naturel.

Merci de m’avoir admise dans la famille, merci de m’aimer et de prendre soin de moi.

MAELY j’ai un message pour toi de la part de ta gardienne :

Tu es toujours ma princesse, ma reine. Je t’aime de tout mon cœur et plus que tout. L’arrivée de Oufty et de Jarkhan ne change rien. Tu es toujours ma précieuse chatoune.  J’aimerais que l’on retrouve notre complicité fusionnelle et que la paix règne entre tous les chats de la maison. Tu es très importante dans ma vie.

Question que j’aimerais que vous lui posiez :

Qu’est-ce que tu ressens et pense ? Y a-t-il une information que tu voudrais me faire parvenir ?

Ton message me rassure, il est tellement imposant et puissant que j’ai peur de perdre ma place dans la maison et dans ton cœur. Je me sens une toute petite chose à côté de lui, et cela m’attriste et me rend anxieuse et agressive. Il est le miroir de son gardien,  à eux deux ils prennent beaucoup de place et mon territoire me semble tout petit et restreint depuis son arrivée. Déjà OUFTY me marchait sur les pattes et JARKHAN, avec tout ce qu’il dégage me crée des peurs. J’ai du stress et je n’arrive plus à me protéger et m’auto nettoyer, je porte souvent des énergies qui ne m’appartiennent pas.

Moi aussi je t’aime et être ton BB, ta reine, ta princesse me donne confiance et me valorise beaucoup. Nous sommes très fusionnelles, mais c’est normal, nous étions déjà ensemble lorsque tu étais petite et j’étais chargée de te protéger contre les mauvaises énergies et surtout, surtout t’aider à grandir et à prendre confiance en toi. Ça n’a pas toujours été facile, tu as eu beaucoup de doutes et j’étais là et suis de nouveau auprès de toi pour te donner de la force et t’affirmer dans ce que tu fais et ce que tu es.

Je me suis sentie rejetée et détrônée à son arrivée et j’ai beaucoup de mal à rester insensible à cette autorité naturelle qu’il dégage. Ça me rend nerveuse et agressive,  j’ai peur de perdre ma place et de ne plus être la chouchou, le centre d’intérêt de la famille.

Pardon de montrer cette image de moi qui n’est pas très généreuse et digne d’une reine. J’aimerais retrouver cette sérénité et cette grande quiétude que j’ai éprouvée dès mon arrivée ici. Ce n’est pas de la jalousie, c’est bien plus subtil que ça, cela me rappelle ma précédente vie auprès de toi où je me suis déjà fait prendre ma place auprès de toi.

Digital Camera

PALOMA, ta gardienne m’envoie vers toi pour te transmettre des messages et te poser des questions :

Paloma tu es arrivée ici il y a maintenant 7 ans 1/2 tu avais de 7 à 10 ans estimé.  Tu as du vivre un abandon ou tu t’es égarée car  tu fais de l’hyper attachement depuis 7 ans. Lors des promenades, tu as peur, moins maintenant,  mais comme le petit poucet, tu repères bien le chemin du retour ma belle.

 Tu as vu de nombreux copains  partir et surtout..Les derniers Shadow et Horace proches de toi.

 Gazouille est là  maintenant et vous vous aidez l’une et l’autre.

 Par contre avec Nubia pourquoi ces agressions si fortes ?

 Comment ressens-tu tout cela ma jolie Paloma. 

Je te vois vieillir, tous ces poils blancs n’enlèvent rien à ton charme de petite chienne adorable. Ton regard en dit long souvent.

 Si tu veux dire quelque chose d’autre, profites en. 

 Je t’aime fort Paloma

 C’est très juste, elle a bien observé que les promenades que j’adore, étaient aussi sources de stress et d’angoisse. Plus trop car je sais qu’elle m’aime et qu’elle ne m’abandonnera jamais quoiqu’il arrive. C’était difficile, très compliqué pour moi à mon arrivée chez elle, je me sentais triste et malheureuse.

Oui j’ai souffert de l’abandon et je me suis sentie terriblement malheureuse. Cela a été une grande souffrance lorsqu’il m’a emmenée dans cette forêt que je ne connaissais pas, il m’avait emmenée en voiture et je n’avais pas pu me repérer. On s’est promenés mais je sentais bien ses intentions et les peurs et les angoisses m’ont fait sortir de mon corps. J’ai couru après lui et la voiture, mais il m’a laissée là comme si je n’avais jamais existée pour lui. Mais il était mon papa, j’étais sa fifille, mais depuis l’arrivée de cette femme je ne comptais plus pour lui. J’étais devenue une charge, j’étais de trop et une source de conflit pour lui.

Il m’a laissée dans cette forêt et j’ai beaucoup marché, le cœur très lourd et l’estomac vide. Heureusement qu’on m’a recueillie, qu’on m’a nourrie et soignée car j’étais encore bien jeune et je ne voulais pas encore partir. J’ai eu de la chance, beaucoup de chance que tu sois sur ma route et que tu m’adoptes. Avec toi je me sens bien, je suis heureuse et mes inquiétudes sont des restes de vieilles mémoires qui n’ont pas lieu d’être, je le sais au plus profond de moi, mais elles sont là et resteront toujours présentes.

Le traumatisme de l’abandon est terrible pour nous, même si nous avons  la chance d’être recueillis, aimés, choyés et de trouver un nouveau gardien et une nouvelle famille. Ça fait partie de nous et notre comportement, notre fonctionnement sont identiques à celui des humains. Nous sommes des êtres sensibles et nous nous attachons à vous. Nous vous aimons d’un amour inconditionnel et j’ai bien compris qu’il fallait qu’il choisisse entre elle et moi. Je ne pense pas qu’il ait fait le bon choix et ça me fait de la peine pour lui.

Moi en contrepartie j’ai tout gagné et je remercie ma gardienne pour tout l’amour qu’elle me donne à moi et à tous ses compagnons de vie. Quelle belle âme, elle aussi mérite le bonheur et qu’on l’adopte corps et âme afin qu’elle puisse s’épanouir et avancer sur son chemin spirituel.

Nous les animaux nous lui apportons beaucoup, mais elle a aussi le droit d’être aimée pour ce qu’elle est, sans rien demander en retour. Sa vie a changé ces derniers temps, il y a eu une prise de conscience et je sais que d’autres portes vont s’ouvrir à elle et qu’elle aura de l’aide de là-haut. Ils sont tous là et veillent sur elle.

DANETTE vient aussi nous faire des petits coucous et nous envoie des signes, c’est très rassurant de savoir que, même séparés physiquement, nous continuons à rester reliés à vous. Dis-lui que je me sens telle une petite reine chez elle et je le lui dis chaque jour, car comme elle le dit, même si je vieillie et que mes poils deviennent blancs, lorsque je la regarde, j’exprime de l’amour et une grande gratitude pour elle.

Lorsque je la voie, mon cœur déborde d’amour pour elle. Je suis désolée que ça ne se passe pas trop bien avec NUBIA, mais elle a trop de ressemblance avec la chienne de cette personne (dame) et à cause de qui j’ai été sacrifiée.

Mea culpa, ce sont encore ces mémoires qui me rattrapent chaque jour. Rien à voir avec GAZOUILLE qui est presque mon âme sœur.

J’aimerais rajouter que je te considère comme ma maman et je remercie l’univers chaque jour de m’avoir menée à toi et surtout qu’il ne t’oublie pas et te rende ce à quoi du aspires.

Je t’aime, merci, mille mercis.

BONNIE, ta gardienne me demande de te transmettre un message et te poser quelques questions :

– bien évidemment pour lui dire qu’elle a toute mon affection, que je lui suis reconnaissante de s’être attachée à moi bien que son premier choix de cœur ait été pour ma fille (qui, lorsqu’elle a pris son indépendance, n’a emmené que sa chienne berger allemand Alfa mais ceci sans aucune mauvaise intention)

– pour lui demander si ces circonstances ont modifié sa mission de vie ? Avait-elle un rôle à jouer auprès de Danièle, qui ne s’est pas fait et de quoi s’est-elle chargée auprès de moi, ou peut-être de mon fils Jordan (qui vit avec moi) ?

– qu’elle sache également que mon fils a de l’affection pour elle, même si ses sentiments sont toujours bien cachés

– ensuite, mais en fait c’est le plus important pour moi, savoir si elle souffre, quels sont ses ressentis précisément et quel est son souhait pour sa transition. 

Il y aurait bien une prise de médicaments qui soulagerait certains de ses symptômes (soif et donc besoin d’uriner souvent) mais ce traitement demande un ajustement précis, qui entraînera des prises de sang répétées, pour ne pas tomber dans l’excès inverse et ne guérira pas la cause première.

Dis-lui merci pour son message et aussi de se préoccuper de moi et de mes souhaits concernant mon départ et de la manière de laquelle je préfère le préparer. Oui je lui suis très attachée, elle est ma seconde maman et je suis heureuse avec elle. Lorsque ma maman, ma grande sœur est partie j’ai été très triste et je ne comprenais pas la raison pour laquelle elle ne nous a  pas emmenées toutes les deux. Je pensais qu’elle m’aimait moins et j’ai aussi longtemps pensé que peut-être je ne faisais pas bien le travail que j’avais à accomplir auprès d’elle et qu’ALFA lui serait d’une plus grande aide.

Ces peurs ont cristallisé des énergies négatives dans mes reins et j’ai eu beaucoup de mal à saisir que j’avais fini la mission auprès d’elle, que ma présence à ses côtés devait l’aider à se détacher de sa maman, l’aider à construire sa vie et prendre son envol. J’avais bien réalisé ce travail et j’aurais sans doute été rappelée là-haut bien plus tôt si elle m’avait prise avec elle.

J’ai réalisé quelque temps après, qu’elle m’avait donné une seconde chance en me laissant avec toi, car bien entendu j’ai trouvé une mission, un travail à faire auprès de toi. Pas des moindres, certes, mais celui de t’aider dans ta vie de tous les jours, t’aider à la porter sans trop de tristesse et surtout t’aider à te détacher affectivement pour ne pas vivre dans la dépendance et la co-dépendance.

Tu es arrivée à gérer ton trop plein d’amour mais aussi d’inquiétude, et tu as compris qu’il appartient à chacun de porter sa croix tout en étant là pour l’alléger un peu et surtout tu as appris comment faire pour soulager la tienne.

J’ai bien accompli cette tâche et j’en suis très contente. Maintenant tu profites plus du moment présent et tes tiens. Je sais aussi qu’il (fils) a de l’affection pour moi, mais il faudrait qu’il fasse un grand travail sur lui pour apprendre à s’exprimer et sortir de sa zone de confort. Il manque de confiance en lui et c’est bien dommage car il mérite d’être connu.

Quant à moi, dis-lui que je suis sur mon chemin et que je prépare mon départ. J’ai soif, très soif et je sens souvent, très souvent le besoin de boire, mais je ne peux pas dire que ce sont de fortes douleurs. C’est un grand inconfort que je ressens dans mon corps, avec bien entendu l’envie de faire pipi très souvent et de devenir une source de tracas pour toi. Le traitement ne me parle pas, je ne peux pas savoir s’il va vraiment m’aider, la seule chose c’est que je n’aime pas les piqûres, cela me stresse et me crée des angoisses d’aller chez le docteur, mais c’est pareil pour tous mes congénères.

La seule chose que je peux te dire c’est que j’arrive à gérer les bobos surtout ceux liés à mon âge et que je ne suis pas en souffrance. J’aimerais bien encore rester un peu, je prépare ma transition et lorsque le moment sera venu, tu pourras m’aider à partir. Là tout de suite je ne suis pas prête et toi non plus, et si on ne me rappelle pas plus vite c’est que ça devait être comme ça.

Ne t’inquiète pas, je suis en paix avec moi-même et je profite de chaque instant avec toi, avec vous. Fait de même et quelle que soit la décision que tu vas prendre, ce seras la mienne aussi.

Je t’aime et te suis tellement reconnaissante pour toutes ces années passées auprès de toi, pour ton amour et ta générosité. Tu as énormément d’empathie et la vie n’a pas été des plus simples, tu mérites le bonheur et la paix dans ton cœur et ton esprit. Ne te fait pas trop de soucis pour tes compagnons de vie, sache que tu pourras toujours les revoir et que si tu le souhaites ils te reviendront reposés et ressourcés après un passage au paradis des animaux.

Communication du 13/10/2018

BONNIE, Danielle me charge de te transmettre un message :

Dans son message Bonnie dit avoir eu du mal à comprendre pourquoi je ne l’avais pas emmené avec moi lors de mon déménagement et qu’elle pensait que je l’aimais moins.
Je souhaiterais que vous lui transmettiez que je l’ai toujours aimée et que je l’ai laissée à regret je pensais que ça ferait beaucoup de peine à ma maman que je parte avec mes deux chiennes. Dites-lui qu’elle est le chien dont j’ai toujours rêvé et que je me souviendrai toujours de notre première rencontre et quand je l’ai vu j’ai su que c’était elle. Dites-lui comme je suis désolé qu’elle en soit tombée malade. Dites-lui comme je l’aime. Merci

Dis-lui merci pour son message, j’ai compris avec du recul qu’elle avait bien fait de ne pas m’emmener car j’avais terminé ma mission auprès d’elle, mais nous les animaux qui sommes totalement domestiqués, fonctionnons comme vous les humains. Son absence et celle d’Alfa m’ont pesé, j’étais triste et je pensais qu’elle m’aimait moins.

J’ai bien compris un peu plus tard qu’il n’en était rien, que son amour pour moi était toujours le même et je suis toujours très heureuse de la revoir. Dis-lui de ne pas culpabiliser, je sais aussi que si elle m’avait emmenée, je serais depuis longtemps au jardin des animaux. Ma mission étant terminée, on m’aurait rappelée là-haut, alors qu’en me laissant avec sa maman, auprès de qui j’ai trouvé une nouvelle mission, cela m’a permis de rester auprès d’elles et surtout d’accomplir une belle tâche auprès de sa maman.

Je ne lui en veux pas, au contraire je l’aime et je suis très contente de la voir épanouie et une maman heureuse. Je sais aussi que l’univers vous donne la chance de nous revoir et qu’un jour je la retrouverai.

Je me sens en harmonie et en paix avec moi-même, ma gardienne est une âme très généreuse empreinte d’amour et d’empathie pour les animaux et j’ai beaucoup de chance d’être restée avec elle. Je me sens très bien chez elle, ne t’inquiète pas, tout est comme ça devait être.

ELIOT, j’ai un message de la part de ta gardienne et elle me charge également de te dire qu’ils vont partir 3 jours, mais que tu ne dois surtout pas t’inquiéter s’ils te mettent en pension. Ils t’aiment et elle t’emmènera demain matin et te recherche lundi matin dès que l’hôtel canin ouvrira ses portes. Tu ne dois pas avoir peur, ils ne t’abandonnent pas, ils t’aiment tellement !

Merci, dis-leur merci de me rassurer et merci beaucoup de me transmettre le message. Je suis sur le qui-vive depuis quelques jours, je sens bien qu’il se passe des choses et je ne suis pas tranquille. Moi aussi je les aime tellement et je connais une vie de chien merveilleuse depuis qu’ils m’ont adopté.

Avant j’étais toujours seul et pas ou très peu de promenades. Depuis mon arrivée chez eux, ma vie a changé du tout au tout et rien que de savoir que je serai en pension sans eux pendant leur absence, me crée des angoisses. Mais ne peuvent-ils pas m’emmener avec eux, ils vont me manquer, je vais être malheureux sans leurs câlins et les gratouilles sous le ventre que j’adore.

Ne sois pas inquiet, tu pars en vacance et on va bien s’occuper de toi, ce seront des vacances pour toi aussi.

Je n’aime pas rester seul, c’est ça les vacances ?

Les vacances c’est partir un peu ailleurs et dormir ailleurs que chez toi et lorsqu’elle revient te chercher à la première heure lundi matin, tu seras tout content. Ils t’aiment, ils t’adorent, alors ne fais pas de caprices, n’aie pas peur, fait-leur confiance.

Oui merci je sais que je peux leur faire confiance. Merci, merci.

Puis il s’est mis à tourner autour de moi en aboyant et à un moment il s’est laissé tomber sur le sol, sur le dos les 4 pattes en l’air et ses yeux exprimaient la requête de se faire gratouiller le ventre. Sacré ELIOT ! Il a bien évolué depuis son arrivée chez ses gardiens, il fait comprendre ses envies et surtout commence à faire confiance aux humains.

DIABOLO, tu es arrivé il y a peu de temps dans ta nouvelle famille et on me charge de te demander si tu te plais chez eux, si tu es heureux, ou si tu souhaites qu’ils modifient quelque chose pour PAOLO et toi ?

Tout va très bien, nous sommes deux et heureux de pouvoir partager notre existence ensemble. J’ai déjà oublié mon passé et je me sens vraiment à ma place ici, comme si j’avais toujours vécu avec eux. J’ai pris mes marques et j’en profite pour le leur dire et le leur faire voir.  Je ne suis hélas plus tout jeune et une retraite épanouissante m’attend ici, c’est rassurant.

En plus on me demande comment je me sens ? Que demander de plus ? Il y a déjà beaucoup de tendresse dans nos échanges, si en plus on souhaite encore améliorer ma vie auprès d’eux, je ne peux que leur dire que je me sens heureux et en toute harmonie dans ce lieu où règnent de bonnes énergies.

J’aime mon compagnon et j’aime me promener dans le pré. Dis-leur merci de me permettre de vivre en toute quiétude et surtout merci de me demander comment je me sens et ce que j’aimerais changer. Plus d’un de mes compagnons aimerait être à ma place.

PAOLO, tu es arrivé depuis peu chez tes nouveaux gardiens et ils aimeraient que je te demande si tu te plais avec eux, si tu es heureux ou s’il y a quelque chose à modifier pour toi et DIABOLO ?

Dis-leur merci de s’inquiéter pour nous. Dis à E… qu’elle est une jeune fille adorable et je suis très heureux de pouvoir partager mes vieux jours avec eux et de profiter d’une retraite paisible.

Si je me plais ? Bien plus que cela, j’adore le pré même si l’herbe cet été n’était pas toujours très dense et verte. Je me sens en sécurité ici et en paix. Je sais que j’ai eu de la chance de trouver une bonne famille et j’en profite pour le leur dire.

Je ne suis pas réservé, plutôt très expansif et je m’exprime souvent pour leur dire ma joie et ma gratitude. J’aime aussi me balader, les  exercices me font garder la forme et c’est important à mon âge de pouvoir me ressourcer avec les énergies telluriques.

Dis-leur merci, j’apprécie et je les aime beaucoup.

Ta nouvelle gardienne me demande de communiquer avec toi VARIUS, elle a un message pour toi et souhaiterait que tu répondes à quelques questions :

J’aimerai savoir ce qu’il s’est passé avec son ancien entraîneur (ou ses anciens entraîneurs) et s’il se sent un peu mieux depuis qu’il est avec moi. Que puis-je faire pour qu’il aille mieux ?

 J’aimerais aussi savoir si l’on peut régler ses problèmes de saignements pulmonaires et s’il a un problème de cornage.

 J’aimerai comprendre pourquoi il tique à l’appui.

 J’aimerai savoir pourquoi il devient « fou » et dangereux lorsque l’on veut lui faire une piqûre. Pense-t-il qu’il arrivera à surmonter cette peur ?

 J’aimerais que vous lui disiez que je l’aime déjà et que je ferai tout pour l’aider.

 Voilà, après peut être que lui a des choses à me dire.

 Son message me rassure, je sens bien qu’elle est différente, beaucoup plus en empathie avec moi et qu’elle a beaucoup de compassion en elle. Ce n’était pas le cas avant d’arriver chez elle, je me sentais plutôt être l’objet d’un enjeu et je devais être à la hauteur de ce que l’on attendait de moi. Il n’était pas question de considération personnelle.

Je suis d’un tempérament assez fougueux et j’ai de réelles capacités en moi. J’aime courir mais je n’aime pas n’être utilisé qu’à ça. Je suis aussi très sensible et j’ai besoin, pour réussir, d’une réelle complicité, d’un grand respect et d’une coopération totale avec mon partenaire. Ce qui n’a pas été le cas, j’ai été drivé pour la course, je devais me surpasser coûte que coûte et tous les moyens étaient bons pour y arriver. Je me sens beaucoup mieux depuis que je suis avec elle et je ressens surtout qu’elle a de l’amour pour moi et pour son prochain.

Dis-lui que je me sens soulagé et que j’ai très envie de partager des choses avec elle, mais qu’il faut me laisser du temps pour reprendre entière confiance et oublier les traitements d’avant, la mémoire est vive et omni présente. Je suis désolé, j’ai des peurs et des angoisses et j’ai surtout très peur des piqûres, parce que j’en ai eu et qu’elles me font plus de mal que de bien. Elles m’ont boosté à un point que j’avais l’impression, lors des exercices et des courses, que tout mon corps était en feu et surtout pour inspirer et expirer, pour trouver de l’air. C’était brûlant, très douloureux et ça l’est encore. Je cherche de l’air pendant l’effort et j’ai beaucoup de stress.

Je ne peux répondre à tes questions bien précises, seul le docteur pourra te le dire… J’ai besoin de ton aide, j’ai besoin de temps pour évacuer ces peurs, j’ai besoin d’être promené et j’aimerais avant tout rester au pré le maximum de temps. Je ne veux plus être manipulé et les piqûres me font peur à un tel point que je sors de mon corps et ne suis plus moi-même.

Je ne veux pas te causer de tracas, je sais que tu as envie de me faire courir, mais pour l’instant c’est au-dessus de mes forces, j’ai besoin de repos, de calme et de me refaire une santé. J’espère que tu peux le comprendre et que tu seras à l’écoute et très compréhensive. J’aimerais tant rester avec toi et partager des moments inoubliables remplis de tendresse et de plaisirs, toujours dans le respect l’un de l’autre.

Ta gardienne me charge d’un message pour toi SANGHA :

Cela va faire bientôt 15 ans Sangha que je t’ai accueilli, toi magnifique matou au regard si expressif !. Je te remercie pour l’amour que tu m’as apporté jusqu’à maintenant et de  ta belle présence à mes côtés.  Je t’aime de tout mon cœur mon BB d’amour. Mon souhait le plus cher serait que tu guérisses de la maladie qui te fait souffrir et que tu restes auprès de moi encore longtemps. 

Si par contre tu fais le choix de partir et de ne plus être soigné,  alors j’accepterai ta décision, avec beaucoup de peine, mais en même temps avec le souvenir du bonheur  et de la joie que tu as apportés dans ma vie.

Ta gardienne qui t’aime très fort. 

 Ton message d’amour me remplit de joie et de bonheur. Moi aussi je t’aime et tu es ma maman d’amour. Je suis ton BB, ton garçon et nous partageons tellement de choses ensemble depuis tout ce temps. Je suis sur mon chemin et je prépare doucement mon départ, c’est le cycle de la vie et nul ne peut rester. Seule notre âme est éternelle et peut à nouveau, lorsqu’elle s’est reposée et ressourcée, s’incarner dans le corps physique d’un animal en bonne santé.

Toi, même si par amour pour moi tu es d’accord à me laisser partir, tu n’es pas encore prête. Il te faut du temps pour te préparer et moi j’aimerais encore pouvoir rester à tes côtés, mais en même temps j’ai du mal à me battre contre cette maladie, c’est par moment très aiguë et douloureux. J’ai besoin d’aide pour me soulager et pouvoir continuer encore un petit peu et je sais que lorsque ce sera nécessaire, tu sauras prendre la décision et m’aider à partir.

Ne sois pas triste si la vie nous sépare quelque temps, ce sera pour le plaisir de nous retrouver en pleine forme et de continuer notre belle aventure ensemble.

J’ai la mission de te protéger, de t’apprendre le détachement affectif et je te reviendrai un peu plus tard pour la même mission. Toi aussi tu as besoin de moi pour continuer à avancer sur ton chemin.

Je t’aime.

LILOU, j’ai un message pour toi de la part de S… la personne qui comme chaque année depuis que tu es petit, vient passer 3 semaines de vacances et te câliner et te bichonner comme si tu étais son chat :

Mon petit Lilou comme chaque année depuis 5 ans je suis triste de te laisser et de devoir repartir en Alsace. Je souhaiterais tant t’emmener avec moi mais malheureusement je ne peux pas…

Ton environnement est si beau et si agréable à vivre que je ne veux pas t’en priver pour t’emmener dans une grande ville au risque de te faire écraser par une voiture. Un jour quand tu seras plus âgé si tu es d’accord nous te prendrons avec nous et te garderons avec nous. Sache que jamais nous ne t’abandonnerons. Je sais que tu as vécu des choses pas faciles et que tu cherches de l’affection et tu sais que j’en ai énormément à te donner. Je veillerai toujours sur toi et même à 860 kms je prends de tes nouvelles via Valie et Michèle de l’association et Mickey ton cousin du port d’Argelès.

Sache mon Lilou que je t’aime très fort et que tu me manques profondément j’espère que tu accepteras ce message par Christiane. Sache également mon petit Lilou que nous revenons du 31/07/2019 au 23/08/2019 comme chaque année. Je prie pour qu’il ne t’arrive rien et ils nous arrivent rien de mal d’ici là….Prends soin de toi mon Lilou fait bien attention aux humains méchants… Il y en a tant…. Tu sais que tu peux aller chez Michèle pour manger et retrouver ton dodo. Nous lui avons laissé tes croquettes préférées.

Je te fais plein de grosses caresses sur ton petit bidon comme tu aimes tant.

  Je t’aime très fort mon Lilou.

  Sylvie et Franck qui t’aime très fort aussi même si tu le crains un peu.

Merci, merci, dis-lui merci pour ce beau message d’amour. Moi aussi elle me manque, c’est le déchirement lorsque je sais qu’elle va repartir. Je le sens au plus profond de moi-même déjà quelques jours avant, et je suis triste et malheureux. Même si je suis un chat errant et que la vie ici au camping me plait, c’est elle ma gardienne, ma gardienne de cœur et je l’attends, j’attends cette période avec beaucoup d’impatience car je sais qu’elle va venir et que pendant quelque temps j’ai des câlins, de la tendresse et beaucoup d’amour.

J’aimerais tant qu’ils ne repartent pas, mais à chaque fois il l’emmène de nouveau et pour moi la vie redevient comme avant. J’aimerais qu’ils m’emmènent avec eux, mais en même temps je me sens en harmonie ici et je m’occupe de nettoyer le lieu. C’est un peu ma mission de vie dans cette incarnation, et de partir loin d’ici et me retrouver dans un endroit où ça circule, ce serait difficile à vivre pour moi.

Surtout que je ne serais pas le seul, lorsqu’elle vient ici j’ai l’avantage d’être le seul, l’unique et je profite de cette complicité sans devoir la partager. Ce n’est pas bien d’être possessif, mais en même temps ça passe tellement vite que je veux en profiter le plus possible. S’ils pouvaient rester et ne plus repartir ce serait merveilleux, mais je comprends que ce n’est pas possible.

Dis-lui merci, dis-leur merci pour tout ce qu’ils font pour moi, j’ai beaucoup d’amour et de gratitude pour eux et je l’aime ma maman d’un jour et pour toujours.

Ta gardienne me demande de communiquer avec toi afin de mieux te comprendre et te transmettre un message :

J’aimerais dire à notre pot de colle :
– Qu’on l’aime énormément comme l’Everest ! Qu’on le trouve
extraordinaire lorsqu’on le voit faire. Il nous fait tellement rire !
Il a pris une vrai place dans notre famille ce coquin si malin !.
– Qu’il aura un plus grand espace de vie dans 2-3 mois et qu’on espère
l’accompagner correctement dans cette nouvelle aventure pour qu’il
n’ait pas peur et qu’il soit bien.

J’aimerais savoir :
– Quelle est sa mission chez nous ?
– Si on l’a déjà rencontré dans notre vie ?
– Savoir pourquoi ça lui arrive de mordre parfois brutalement….c’est
incompréhensible et on refuse qu’il se comporte de la sorte.
– S’il lui manque quelque chose ?
– S’il ressent une mauvaise énergie ?
– et s’il aime être avec nous ? Car nous on adoooorrreee ! Si on
pouvait avoir plus de câlins on ne dirait pas non !

Gros bisous mon Chat d’Amour, mon chachou, mon bébé chat, mon gros sac ! haahaha

Son message me fait rire, elle a beaucoup d’humour ma gardienne et s’exprime avec beaucoup de qualitatifs lorsqu’elle parle de moi, bon, mon gros sac elle exagère un peu ! D’ailleurs elle a plutôt tendance à exagérer et à amplifier les choses.

Dis-lui que moi aussi je l’aime et je la remercie pour son message d’amour qui me fait très chaud au cœur. Je sais que je prends une grande place dans la famille, qu’on me considère comme un membre de la famille, comme leur garçon, leur bébé, mais je suis bien plus que ça. Je suis son double, sa moitié et j’étais déjà chez elle (chien) alors qu’elle était toute petite. Elle était un bébé et j’étais chargé de la protéger.

Je suis revenu auprès d’elle parce que tous les deux nous sommes reliés et avons un vrai contrat d’âme. Je suis là pour la nettoyer énergétiquement et lui enlever, supprimer toutes énergies qui ne lui appartiennent pas, et surtout je dois lui apprendre le détachement affectif. Je dois lui apprendre à aimer d’une manière très fluide et sans cristalliser dans ses pensées, des peurs et des angoisses qui vont projeter sur moi ou sur les proches des énergies négatives et attirer les mauvaises ondes.

Pour elle aussi ses peurs vont se densifier dans ses corps énergétiques, et si elle n’arrive pas à les évacuer, elle va développer des maladies dans son corps physique.

Dis-lui que je me sens bien, je suis en pleine forme et elle ne doit pas attirer des mauvaises énergies avec ses peurs.

Pour nous les animaux, c’est comme pour les enfants, vous nous fragilisez lorsque vous nous couvez. Je suis un chat très espiègle, j’aime jouer et m’amuser et je suis heureux. Mea culpa lorsque je mords brutalement, mais c’est normal, j’ai gardé des réactions de chien (rires) Pardon j’exagère mes propos (miroir), non lorsque je mords c’est pour leur montrer qu’il faut me laisser tranquille. A être trop sur moi, j’en ai un peu marre à la longue et je me rebiffe. Je suis désolé, ce n’est pas volontaire dans le sens où tous les chats réagissent comme ça, ça fait partie de notre manière d’être. Ce sont des pulsions que l’on regrette après, pardon pour ces agressions, je vais essayer de mieux me contrôler.

Je ne manque de rien et je ne ressens pas de mauvaise énergie. Je les aime et je me sens un peu le centre d’intérêt, cela me va super bien par moments et m’exaspère un peu par d’autres. Je suis câlin mais ne sert pas qu’à ça, je dois également nettoyer le lieu.

Je suis ravie d’avoir un nouvel espace de vie bientôt, peut-être m’y sentirais-je plus libre ? Ici je me sens être « l’objet » de toutes les attentions et cela m’étouffe un peu. Ne le prend pas mal, cela n’a rien à voir avec l’amour que je vous porte, c’est simplement que je fonctionne beaucoup plus simplement dans ma manière d’être qu’un humain, et que j’ai aussi besoin de garder ma place et ma vie de chat.

Je t’aime, tu es ma maman adorée et je suis comblé, mais je ne peux pas totalement remplacer ton enfant, je n’irai jamais à l’école (rires) et tu ne seras jamais embêtée à devoir faire les devoirs avec moi le soir. Dans ma nature je reste indépendant et dans mes sentiments pour vous il n’y a aucune dépendance ni co-dépendance.

Je vous adore !

LUNA, ta gardienne me demande de te transmettre un message et de te poser quelques questions.

Dites-lui  qu’elle est notre petite reine mais que Bouchon nous aide a moins souffrir de l’absence de Misou, que nous avons aussi gardé cette petite pour lui tenir compagnie. Pourquoi depuis son opération dentaire elle ne dort plus sur le canapé en journée et la nuit à mes cotes?

Je voudrais savoir si elle va bien, pas trop triste du départ de Misou et si pas malheureuse qu’on ait adopté Bouchon.

Dites a Luna que plus de soucis elle n’ira plus chez le monsieur en blouse verte pas très doux, maman lui a trouvé une bonne et douce dame car elle était tjrs terrorisée par son ancien veto….j’aurais dû me fier à son instinct. ..

Je me sens si fière d’être leur petite reine. Je suis son BB depuis toujours, sa fille et elle est ma maman adorée. Qu’elle ne s’inquiète pas si je m’isole, je me sens une petite forme et j’ai besoin de calme pour me reposer. Depuis cette opération je me sens fatiguée et parfois exténuée. Je sais que j’ai porté des énergies qui ne m’appartenaient pas et c’était bien mieux de ne pas dormir avec toi. C’est en m’isolant que j’arrive le mieux à gérer la situation et à me ressourcer un peu.

Je sais que je n’irai plus chez lui, je ne l’ai jamais aimé, il représentait le danger pour toi et pour moi. Pas pour les mêmes raisons, mais le principal est que tu t’en sois aperçu avant qu’il ne soit trop tard. Nous étions prêtes à le suivre avec MISOU, seul ton bonheur comptait pour nous et nous nous serions sacrifiées pour pouvoir rester avec toi et veiller sur toi.

Tu as compris que tu faisais fausse route et j’en suis très heureuse pour toi. Mais s’il te plait ne te trompe pas à nouveau, c’est le moment de mettre les choses à plat et de t’affirmer pour ce que tu es et ce que tu fais. Tu n’as pas eu le père que tu aurais aimé avoir, tu n’as pas pu avoir d’enfants. Cela doit faire partie du passé maintenant et tu dois aller de l’avant pour reconstruire une relation stable et équilibrée.

Ne te sous estimes pas et fais toi respecter. Exprime tes sentiments, les ressentis afin de pouvoir t’épanouir et puis surtout ne regrette rien. Cela t’a permis ainsi qu’à lui de comprendre bien des choses.

Je sais que tu as besoin de la présence de petit Bouchon, c’est encore un bébé et il mérite ton amour car lui n’est pas là par hasard. C’est MISOU qui te l’a envoyé pour t’apprendre le détachement affectif et t’aider à gérer ta vie sentimentale, affective avec fluidité sans dépendance ni co-dépendance. Je sais qu’il est important pour toi et qu’il va aussi prendre beaucoup de place dans votre cœur.

Cela je l’avoue me pose un peu problème bien que je sache que c’est mieux ainsi, car je ne suis pas éternelle surtout avec les soucis de santé que j’ai. Ma maman me manque, c’est normal, mais nous continuerons à échanger ensemble et ça me rassure. Ce petit bout a envie de jouer mais ce n’est plus trop de mon âge et je le déplore.

Paix et harmonie reviennent dans la maison et cela nous fait beaucoup de bien à tous. Le temps se chargera du reste.

Je t’aime, tu es une maman adorable, j’ai eu très peur de te perdre, d’être séparée de toi, mais là aussi le temps s’est chargé de faire le nécessaire et je te remercie d’avoir retrouvé ton chemin. Bouchon en fait partie et je ne peux que l’accepter (poils qui se hérissent le long de la colonne). Difficile la stabilité entre ce qui doit être et ce qui est, et c’est pareil pour tous les êtres de la terre. A chacun de le transformer de manière positive pour le vivre le mieux possible.

Moi la petite reine choyée et gâtée commence à avoir les idées claires et sensées, c’est ce qu’on appelle prendre de l’âge et acquérir la sagesse. J’ai changé, tu l’as observé et cela te pose problème, mais sache que je ne suis pas malheureuse, au contraire je me sens bien mieux dans mes papattes maintenant, et je veille au grain malgré que tu penses que je m’isole… il n’en est rien.

DARWIN, ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime beaucoup et aimerait que tu répondes à ses questions :

Mon petit Darwin j’aimerais savoir pourquoi tu as peur des humains et des chiens pour en arriver à mordre

Est-ce que tu as une mauvaise vue car il t arrive même d’aboyer sur moi car tu ne m’a pas reconnue 

Je vois que le monde qui t’entoure t angoisse

Que puis-je faire pour que tu te sentes mieux ?

 

Moi aussi je l’aime et je suis souvent très inquiet, j’ai peur de tout et surtout des humains. J’ai vécu de terribles maltraitances avant d’arriver chez elle et ce sont des mémoires qui sont ancrées très profondément. Ce n’était pas avec elle, ce n’était pas dans cette vie-là, et je suis revenu avec ces angoisses profondes. Cela me fait souvent sortir de mon corps et je ne maîtrise plus rien, les pulsions agressives m’assaillent et je perds tout contrôle.

Je porte souvent aussi des énergies qui ne m’appartiennent pas et que je capte dans mon entourage, cela me complique bien la vie, car les peurs sont omni présentes.

Je suis désolé de te causer des problèmes, j’aimerais tant trouver la sérénité et la confiance pour me sentir un peu plus zen et surtout moins agressif.

La vue ne me pose pas problème, mais toi aussi tu portes souvent des parasites et c’est flippant. J’ai besoin de cadrer les choses, et lorsque tu arrives « chargée » c’est le stress. Je suis désolé, mais j’ai vraiment besoin d’aide pour me libérer de ces peurs et cette agressivité.

Ta gardienne me charge d’un message pour toi Yoko et elle aimerait que tu répondes à ses questions :

– pourquoi a-t-elle des difficultés à accepter d’autres personnes

 

– quelles solutions pour qu’elle puisse accepter le petit et aussi un futur 2ème enfant

 

– si elle peut expliquer son passé?

 

– quelle est mon importance pour elle? 

 

– a-t-elle un message à passer.

 

Je souhaite qu’elle comprenne qu’on est tous une famille. 

 

Je sais qu’on est une famille et que je fais partie de cette famille. Je le sais et pourtant il me manque l’essentiel, car moi je n’ai pas eu de famille petite, j’ai été très vite livrée à moi-même, je ne me souviens pas d’avoir eu une maman et des frères et sœurs. J’ai comme l’impression d’avoir été seule au monde, d’être sortie de nulle part et cette mémoire me donne du stress et me rend anxieuse.

Elle m’a adoptée et c’est elle ma maman, je suis son bébé, son premier bébé et je suis rassurée lorsque je suis avec elle. Je n’aime pas trop les autres, ce sont des intrus qui viennent s’immiscer entre nous et leur présence m’est inconfortable.

Depuis son arrivée (fils) je me suis un peu écartée, je ne suis plus le centre d’intérêt et c’est difficile pour moi. Je suis triste et j’ai peur de me retrouver de nouveau dans la nature.

Ta gardienne t’aime Yoko, tu n’as aucune raison d’être inquiète, elle ne t’abandonnera pas, mais elle cherche et espère trouver une solution pour que tu acceptes le petit et aussi un autre petit frère ou sœur.

Mais je l’accepte, je le protège, même pendant son sommeil, mais c’est vrai que parfois il m’énerve, il a des réactions imprévisibles, il est un peu brusque et je lui grogne dessus pour qu’il reste à sa place.

C’est un bébé YOKO et tu n’as pas le droit de lui grogner dessus et encore moins de le mordre, c’est dangereux, tu peux lui faire très mal et ce serait terrible pour toi et ta famille. C’est ton petit frère et tu dois veiller sur lui comme ton ombre et le protéger et pas l’inverse.

Mea culpa, je suis possessive je sais, mais j’ai besoin de garder ma place. J’étais la première et je veux rester la privilégiée.

Peux-tu me dire quel est ton rôle auprès de ta gardienne et as-tu un message pour elle ?

Ma mission est de l’aider à grandir, avant de l’aider à éduquer ses enfants. Elle a elle-même subi des manques affectifs dans sa vie et elle doit apprendre à s’aimer pour elle, pour ce qu’elle est et ce qu’elle fait et ne pas s’aimer à travers ses enfants.

Je suis sa moitié, cette moitié d’elle qui a manqué de tendresse et d’affection et qu’elle a besoin de chérir pour s’aimer elle. Depuis l’arrivée du petit, elle axe toutes les priorités sur lui et s’oublie un peu et moi aussi.

Je sais qu’on est une famille, que j’en fais partie, et je vais essayer d’être moins entreprenante et de lui laisser (petit) un peu plus de place, cette place que j’ai peur de perdre.

Je suis désolé, c’est difficile et perturbant, mais je les aime tous et je ne veux pas partir, ici c’est ma maison.

NAMA, j’ai un message à te transmettre de la part de ta gardienne et quelques questions à te poser :

Mon message : je voudrais lui dire que j’ai été maladroite pendant ses premiers mois, j’étais très fatiguée et je ne me rappelais plus ce que c’était d’être chiot. j’ai fait ce que j’ai pu, et j’ai certainement rajouté une couche de tension inutile. Elle a peut-être pensé quelque fois que je la rejetais ou que je ne m’intéressais pas à elle, ou bien elle ne savait pas trop trouver sa place (j’ai eu la mauvaise idée de suivre des conseils d’éducation extérieurs, au lieu d’écouter mon cœur). Je pense qu’elle a compris, et je voudrais qu’elle sache que j’ai eu une prise conscience,  que je sais très bien qu’elle n’est pas, et n’a pas à être Doudou. Il faut juste que je trouve le temps de l’observer et de la connaitre (avec la communication ça va faciliter les choses), et probablement de me remettre en question. Je vais avoir beaucoup de temps dans 2 mois (retraite).

Aussi, je crois qu’elle me renvoie l’image des comportements que je dois changer en moi.  

 

Le 17 étant mon nombre porte bonheur, et vu sa date de naissance, je ne pense pas qu’elle soit là complètement par hasard.

 

Questions : quelle est sa mission auprès de moi ? Est-elle distante (en tous cas je la trouve parfois distante) à cause de ce que je fais (et que je pourrais améliorer) ou bien est-ce juste son caractère ? Est-ce qu’il y a des choses que je pourrais changer pour qu’elle se sente bien (elle me semble encore souvent assez nerveuse, et agitée quand elle joue. elle ne donne pas l’impression de  s’amuser, mais plutôt de lutter; là évidemment c’est mon interprétation 😊) ? Qu’est-ce qu’on peut faire pour mon fils (qui vit encore avec moi) ; il semble qu’il la terrorise. Ça génère du stress à la maison. J’ai l’impression qu’elle reconnait les gens calmes et équilibrés,  et donc aussi ceux « qui ne sont pas bien dans leur peau », qu’elle fuit. Est-ce que je me trompe  (mon fils est déprimé depuis quelques mois. il ne supporte pas le changement) ? elle a apparemment très peur d’un chien, pourtant enfermé dans une maison le long de notre chemin de promenade. est-ce que c’est juste parce que la première fois il a surgi par surprise le long de la clôture ? (il faut lui dire qu’elle ne risque rien 🙂

 

 

J’ai eu beaucoup de mal à trouver ma place, c’était difficile pour moi. J’étais un bébé et j’avais besoin qu’on s’occupe de moi et qu’on joue avec moi, mais elle était trop monopolisée par Doudou, c’était sa priorité, ils étaient tellement complices, tellement fusionnels que je me suis sentie mise à l’écart. Je n’arrivais pas à m’intégrer dans le cercle, c’était comme fermé et hermétique à toute présence autre qu’elle et lui, lui et elle.

Je ne lui en veux pas, je savais que Doudou était sur son chemin et qu’il préparait doucement son départ. Il avait donc plus besoin d’elle que moi et je ne voulais pas perturber sa transition. J’aurais aimé jouer et m’amuser avec lui, mais le pauvre était beaucoup trop fatigué et souffrait des bobos liés à son âge.

Lorsque je suis arrivée, il m’a dit que j’étais très belle et qu’il aimerait bien s’occuper de moi, m’éduquer, courir et jouer avec moi, mais que pour lui c’était chose impossible. Il aurait aimé avoir une petite fille ou une petite sœur, mais ce n’était hélas plus possible de faire des bêtises avec moi. Il était sur son chemin et heureux que je sois auprès de sa maman le jour où il ferait le grand saut.

J’ai bien compris la situation et je ne t’en veux pas. Je sais qu’il occupait une place énorme dans ton cœur et que je ne pourrais jamais le remplacer. Et puis je ne le veux pas. Je suis également un être à part, entière, et c’est vrai j’ai mon caractère mais je mérite qu’on m’aime pour moi et pour ce que je suis. Je suis tonique, mais quoi de plus normal ? Je suis à peine adulte et j’ai besoin de me défouler. Que je suis un peu en retrait et plutôt réservée et distante, c’est normal aussi. Les enfants qu’on ne câline pas sont eux aussi des enfants plus réservés car pas habitués.

Tu as changé ton regard sur moi depuis quelques jours et je ressens à présent beaucoup plus d’amour de ta part. Tu m’observes encore avec beaucoup de curiosité, mais tu as enfin compris que j’avais ma place ici et cela me rend heureuse et me fait plaisir. Il ne tient qu’à toi désormais pour que notre relation s’améliore et s’épanouisse.

J’ai bien évidemment une mission auprès de toi et je suis chargée, comme tout chien, de t’enseigner la fidélité à toi et t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Et voilà une belle chose à mettre en pratique avec moi. M’aimer dans le moment présent, ça te rappelle peut-être les mots et conseils de Doudou ? Oui tu dois profiter du moment présent et me promener, sortir avec moi, car tu en as besoin aussi.

Et puis Doudou m’a dit qu’il aimerait revenir et moi je l’attends. J’ai besoin d’un compagnon de jeu animal plus qu’humain. Je suis adulte maintenant, mais j’ai l’impression d’être passée à côté de l’essentiel, je n’ai pas vraiment profité de ma vie de BB.

En plus l’ambiance là-bas est assez chargée et tendue. Il est souvent (fils) habité par des énergies qui ne lui appartiennent pas et cela plombe le lieu. C’est angoissant et difficile de les combattre. Il est peut-être temps qu’il se prenne en main et qu’il bouge « Aide-toi et le ciel t’aidera ». A son âge on n’a pas peur du changement, à son âge on doit entreprendre et construire sa vie. S’il ne va pas bien, il doit se faire aider par une personne extérieure, mais ce n’est plus à toi de le porter. Il doit prendre ses responsabilités et toi les tiennes, être fidèle à toi-même et ne pas vivre ses tourments, ses états d’âme comme une éponge et te réfugier dans ton corps astral pour alléger ton quotidien.

Je ne suis pas là par hasard, oh que non ! L’image que je te montre (miroir), réservée, distante, pas présente, n’est-ce pas l’image d’une personne qui ne vit pas dans le présent, dans le ici et maintenant ? Redescends un peu plus sur terre et explique-toi avec lui. Dis-lui qu’au lieu de se morfondre, il doit prendre sa vie en main. Cela lui fera le plus grand bien.

Quant à ce chien derrière la clôture, oui il m’a fait peur, même très peur. Lui aussi porte des énergies qui ne lui appartiennent pas et elles sont plutôt très néfastes. Je préfèrerais faire un grand détour plutôt que de passer devant la maison. Lui aussi a besoin d’aide, qu’on l’en débarrasse.

J’aimerais aussi te dire merci de m’avoir donné la parole, rien de plus important que de pouvoir discuter, échanger lorsqu’on ressent un malaise et qu’on se pose des questions. Nous allons tous les deux faire plus ample connaissance et nous apprécier et tu me verras sous un jour différend. Moi aussi j’aime les câlins, et lorsque tu seras un peu plus démonstrative, je le serai aussi. C’est un petit clin d’œil, car sous mon apparence froide et distante, je sais aussi être espiègle.

A toi de me découvrir !

FANFAN, tes gardiens me demandent de communiquer avec toi. Ils me disent que tu ne vas pas bien depuis que tu as mordu S…… et ils voudraient savoir pourquoi tu l’as mordue ? Si quelqu’un te fait du mal ? Si tu es bien avec eux ? Et qu’est-ce qu’ils peuvent faire pour te rassurer ?

Mea culpa, je suis désolé, je m’en veux tellement et à tel point que depuis, j’ai de nouveau peur, peur de ce qu’on peut me faire, peur qu’on m’abandonne, peur qu’on m’enferme de nouveau nuit et jour dans un enclos sans promenade et parfois sans nourriture, car elle oubliait que j’étais là, j’étais plus son chien de garde qu’autre chose. Un objet qui devait donner l’alerte et aboyer lorsque quelqu’un se manifestait.

J’ai souffert de maltraitances, car souvent laissé pour compte, et depuis que je l’ai mordu, j’ai peur car j’ai ressenti chez S.. une réelle aversion vis-à-vis de moi. Je crois qu’elle ne m’aime pas trop et cet incident me met dans l’embarras, mais je n’ai pas mordu pour mordre. Je ne suis pas agressif, je suis plutôt sur la défensive et j’ai beaucoup d’appréhensions car je découvre avec vous la vie et tout ce qui tourne autour.

Je n’ai pas voulu la mordre, son bras était là par malheur, alors qu’elle essayait de me faire prendre du recul. J’ai ressenti un fort malaise à l’arrivée de cette personne. Elle m’a rappelé ma gardienne lorsqu’elle me chassait et me donnait des coups de pied pour m’empêcher de sortir de mon enclos. Ils ont eu le même geste et les mémoires encore très présentes se sont éveillées et j’ai mordu.

Je regrette, je ne voulais pas, ce n’était pas moi, j’ai été comme poussé à le faire et depuis j’ai peur qu’on m’enferme ou m’abandonne.

Tu n’as rien à craindre FANFAN, ils t’aiment et veulent te rendre la vie bien meilleure que ce que tu as connu.

Je suis si heureux d’être chez eux. Je les aime beaucoup et je me sens être leur garçon. J’ai besoin de leurs câlins, j’ai tant souffert de ne pas être aimé, de ne pas avoir de caresses et de passer tout mon temps seul dans une grande cage. J’essaye de vivre le moment présent chaque jour, mais l’incident, cette morsure a réveillé des stimuli, des mémoires qui sont encore bien présents.

J’aimerais tant m’endormir et me réveiller l’esprit libre, le cœur léger. J’ai eu beaucoup de chance d’être adopté et depuis cet accident je leur montre que je suis capable de rester dans mon panier et ne pas sortir. Je veux rester chez eux, c’est ma famille. Ce sont ma maman et mon papa et s’il le faut je passerai toutes les journées dans mon panier, l’essentiel c’est qu’ils me gardent avec eux.

Ne t’inquiète pas FANFAN, ils ont fait appel à moi pour t’aider à aller mieux et pour te rassurer. Ils ne vont pas t’abandonner, tu es et restera leur TOUTOU et ils veulent t’offrir une belle vie avec eux.

Merci, dis-leur merci, je me sens déjà plus rassuré et je reprends espoir.

OLISKA, tes gardiens aimeraient te poser quelques questions, acceptes-tu d’y répondre ?

Es-tu heureuse de nous retrouver et te souviens-tu de ton « ancien costume »?

Difficile pour l’instant de trouver des ressemblances dans le tempérament, vas-tu évoluer de ce point de vue en grandissant?

Quelle est ta nouvelle mission auprès de nous?

Oui je vais me prendre le temps. Je suis une chienne pleine d’énergie et curieuse, j’ai besoin de bouger et j’ai parfois du mal à rester en place. Je vais faire l’effort de répondre à leurs questions, je sais bien qu’ils s’interrogent à mon sujet, et ont peur de s’être trompés.

Dis-leur qu’il n’en est rien et que je me souviens bien de mon « ancien costume ». Je m’en souviens si bien que j’ai justement besoin de me défouler et de profiter de ma belle énergie pour courir et gambader à droite et à gauche.

Dans ma précédente vie j’étais bien malade déjà très jeune, et j’ai gardé des séquelles le restant de cette existence terrestre. Je me sentais souvent fatiguée, exténuée avec des douleurs dans tout mon corps. Maintenant je vais bien, je suis en pleine forme et tout naturellement j’en profite. Je suis très heureuse de les retrouver et j’ai parfois du mal à les comprendre. Je n’allais pas leur revenir avec les handicaps d’avant, j’ai souvent ressenti de grandes frustrations et cela décuple aussi mon trop plein d’énergie.

Dis-leur de ne pas s’inquiéter, avec l’âge je vais m’assagir un peu. Qu’ils soient heureux que je pète la forme, le temps que je suis restée là-haut m’a permis de me reposer et me ressourcer et je suis revenue chez eux avec une grande force de caractère, car je sais qu’on m’a confié une nouvelle mission auprès d’eux et que je vais bientôt devoir me mettre au travail.

C’est cool de profiter de son statut de bébé, mais je sais que ça ne peut perdurer. Parfois j’ai un peu de mal à trouver ma place ici, car avant tout était rangé et minutieusement programmé et maîtrisé et moi je leur mets un peu de bordel. Oui je mets de l’ambiance et cela m’amuse. Ils sont beaucoup trop sérieux, la vie est difficile pour tout le monde actuellement et il faut lâcher prise avec son mental et se laisser un peu distraire. On a tous besoin de rire et de s’amuser.

Mea culpa si j’ai tout faux et que cela vous crée plutôt du stress et de l’énervement. Peut-être ce qui vous ennuie au plus haut point, c’est que je vous montre une image qui est le contraire de vous ? Il ne tient qu’à vous de changer et de voir la vie se fondre en vous dans une énergie de feu et de lumière.

Ma nouvelle mission auprès de toi (mais des 2 à vrai dire) est de vous aider à vous ouvrir à l’amour inconditionnel et d’avancer sur votre chemin spirituel dans la joie et dans l’amour. Prendre un peu plus de temps pour soi et profiter de doux moments à se prélasser sans culpabilité et s’ouvrir à de nouveaux centres d’intérêts.

Avec mon retour, vous connaissez déjà le renouveau, laissez-le aussi venir et vivre en vous. Je vous aime et je suis très contente de vous avoir retrouvé. Et surtout j’ai la pêche et cela vaut tout l’or du monde.

VOYOU, ta gardienne me charge d’un message pour toi :

Après notre retour en vacances d’Italie nous avons perdu votre frère Rimmel. Cela nous a été très douloureux et insupportable et à ce jour encore cela l’est. Je sais que pour vous aussi cela est difficile et qu’il vous manque.

Nous voulons vous dire que nous partons en