Cheyenne, ta maman me demande de te transmettre des messages et elle a aussi quelques questions à te poser :

Cheyenne, ma fifille, ma jolie princesse, ma compagne fidèle de tous les instants, que d’amour dans tes yeux, que de tendresse partagée. Nous sommes si fusionnelles, si complices, et quand tu souffres, je souffre aussi. Tu as une petite santé et j’essaie de faire le maximum pour te soulager.

Je sais que tu aimerais manger les bonnes choses que nous avons à table, mais je ne peux pas te les donner, chaque fois tu es malade le lendemain.

Je t’aime infiniment, et j’espère de tout cœur que nous partagerons encore de nombreuses années de tendresse ensemble, des balades en vélo, des sorties au resto, et de belles promenades.

Même si je te parle souvent et que je comprends la plupart du temps ce que tu me dis, je fais appel à Christiane aujourd’hui pour te poser quelques questions.

  • Pourquoi ne veux-tu pas te promener certains jours même s’il ne pleut pas ?
  • Où as-tu mal ? Est-ce tout le temps ? Est-ce très douloureux ?
  • Que puis-je faire pour t’aider à aller mieux ?
  • Pourquoi grattes-tu si souvent le sol, sur le lit ?
  • En ce moment c’est l’hiver et je ne te propose pas beaucoup de stimuli. Tu dors beaucoup, tu t’ennuies ?
  • Tu es entourée de 4 chats, comment les ressens-tu ? je sais que tu n’es pas jalouse, tu sais que j’ai assez d’amour dans mon cœur pour vous tous.
  • Quelle est ta mission auprès de moi ?
  • As-tu des messages à me transmettre et à Ricky  ?

Couchée sur son ventre, elle s’est levée rapidement pour venir à ma rencontre, elle tournoyait autour de moi en poussant des petits aboiements, tellement elle était contente de me voir. Je me suis baissée pour la caresser et lui ai demandé de se calmer, je savais qu’elle serait heureuse de me voir, mais j’avais trop peur qu’elle se coince encore quelque chose dans son dos ou cervicales.

Oui je suis un toutou un peu fragile et le moindre faux mouvement peut parfois devenir compliqué et douloureux. Depuis hier ça va de nouveau mieux, le tonton fait des miracles et je reprends du poil de la bête. Je suis si heureuse de te voir, tu ne viens pas souvent et tu nous manques.

Dis merci à ma maman pour son message d’amour et dis-lui que je l’aime très fort. Mais elle le sait, elle sait que je suis une partie d’elle, un peu son âme sœur et que nos âmes sont reliées et ce depuis tout temps. Nous avons déjà partagé plusieurs existences ensemble et ce lien très fort et unique est indestructible.

Je suis contente de pouvoir discuter avec toi aujourd’hui, cela fait un petit moment que tu n’es pas venue me donner des messages et me poser des questions, et ma maman n’en a à vrai dire pas besoin. Elle me connaît mieux qu’elle-même, mieux que son ombre et elle est capable de savoir ce qui ne va pas pour moi, mieux qu’elle ne saurait le ressentir lorsque ça la concerne elle.

Mais elle t’a sollicitée et je suis bien contente de pouvoir profiter de ta présence et te dire que je t’aime beaucoup aussi. C’est si important de pouvoir le dire aux gens qu’on aime même si tu le sais, je sais que ça te fait du bien de l’entendre.

Très juste Cheyenne, et si je peux t’aider lorsque tu souffres physiquement je suis là, émotionnellement on s’occupe bien de toi et on te rassure, je sais que tu n’as pas besoin de moi, tu es très bien câlinée, choyée et entourée de bonnes énergies.

C’est vrai, j’ai aussi beaucoup de soutien et d’aide, tout comme elle, de sa grand-mère et cela nous est très précieux. Tu m’as posé plein de questions et je vais te répondre, mais là aussi elle connaît les réponses.

Déjà concernant la nourriture, oui je sais que ça me fait du mal alors que j’aimerais tant partager leur repas, et la frustration est je l’avoue souvent importante. En même temps si j’ai cette fragilité, c’est aussi pour leur montrer qu’il faut être raisonnable et ne pas céder aux tentations, au risque de le payer très cher. Une vie saine et équilibrée, notamment pour tout ce qui passe par le tube digestif fait partie des règles, et lorsque je gratte le sol ou sur le lit, je ressens des spasmes, des petites crampes dans mon ventre. Ne t’inquiète pas, c’est supportable, je gère, mais le fait de gratter me libère des tensions que je ressens.

Lorsque je ne veux pas trop sortir et que je boude les promenades, c’est que physiquement j’ai une baisse de forme et que je ressens des bobos dus à l’âge. Mais ce n’est pas bien grave, il y a des jours avec et des jours sans et je préfère ne pas bouger lorsque je n’en ai pas envie.

Ne pense pas que je m’ennuie, j’ai tout juste parfois aussi besoin de ne rien faire, et d’ailleurs cela te fait du bien aussi. Il y a des règles pour la nourriture, alors moi aussi je t’impose des règles pour le repos et le farniente. Et puis l’automne et l’hiver sont faits pour se reposer et se préparer aux énergies qui arrivent avec le printemps. Tout comme les plantes et la nature, le corps physique a besoin d’un peu de répit l’hiver, et moi j’en profite pour dormir. D’ailleurs tu en as bien besoin aussi.

Les 4 bestioles chez qui on habite ? Parce que tu sais, tu as compris j’espère, que non seulement ils nous entourent, mais que tous les 3 nous squattons leur territoire. Ils sont chez eux ici et c’est nous 3 qui habitons chez eux. Ils se sont approprié toute la maison mais aussi l’extérieur et le jardin. Mais rassure-toi je ne leur en veux pas et ne suis pas jalouse. Je sais qu’ils ont tous les 4 leur raison d’être et qu’ils font leur travail auprès de nous avant tout, et c’est du bon travail. Sans eux l’équilibre du foyer et du couple ne serait pas aussi zen et harmonieux. Je ne peux donc que les aimer et leur dire merci pour ce qu’ils font, et je sais que leur présence et l’amour et l’attention, la tendresse et les soins que tu leur donnes, n’enlèvent rien à tout l’amour que tu ressens pour moi.

Je suis là pour t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Tu as beaucoup d’amour et  d’empathie en toi et pour pouvoir l’exprimer et l’utiliser à bon escient, il était important que je t’apprenne à le mettre au service d’un chacun, quel que soit son apparence ou rang social. Attirée par tout ce qui est beau, refoulant avec aversion tout ce qui n’était pas en adéquation avec ce que tu aimes ou qu’il t’est difficile de partager car trop sensible, tu as par le passé su contourner ces situations et ces réalités pour ne pas en souffrir.

Mon rôle consiste à t’ouvrir à tous ceux, humains et animaux qui ont besoin de toi, de ta force et ton optimisme pour les aider à avancer sur leur chemin. Tu as aussi reçu de l’aide de ta grand-mère pour ça, elle est ton guide, et Stumpfy malgré ta grande souffrance, t’a aussi montré la voie de la sagesse et de l’amour inconditionnel. Tu as changé de plan, d’esprit très primaire, ne goûtant qu’aux joies et plaisirs de la vie dont tu avais envie, tu as maintenant beaucoup, énormément évoluée sur ton chemin spirituel et tu es empreinte d’un amour incommensurable, juste, et ton être est rempli de sagesse.

Ta fille espérait de tout temps pouvoir t’amener à ce niveau de conscience et je crois qu’elle est au fond d’elle extrêmement déçue, même si elle n’en a pas entière conscience, que ce soit à travers les animaux que ton âme a si rapidement évolué et que aujourd’hui tu es purifiée et complètement transformée. Pour elle la notion d’être en service à Dieu, à la Source n’existe pas pour les animaux, elle est toujours encore dans l’idée qu’on a chacun le pouvoir de faire un travail sur soi pour son évolution personnelle, et elle a raison, mais c’est bien dommage pour elle de ne pas vouloir comprendre qu’à travers les animaux c’est bien plus rapide et plus simple. Bien qu’elle le sache au plus profond d’elle, elle a juste beaucoup de mal à l’accepter, car ce serait pour elle, reconnaître que tu es capable de nous aimer sans pour autant ne pas l’aimer ou de l’aimer moins. C’est tout simplement différent, mais rappelle-lui à l’occasion, nous ne sommes tous qu’un et ne faisons qu’un. Ne vous inquiétez pas, elle a encore besoin de grandir et elle y arrivera, non sans heurts, mais c’est un peu sa manière de fonctionner. Elle a l’impression d’exister lorsqu’elle rentre dedans…

Moi je vous aime, je suis heureuse avec vous, mon papa, sous son côté parfois un peu froid et rustre est un homme qui a de l’expérience et qui sait et est capable de savoir comment faire pour continuer à avancer sur sa route et de comment et quand il faut prendre des décisions et changer de cap si cela devait être nécessaire. Il est le pilier de la maison et a lui aussi une grande force intérieure, rempli d’une grande connaissance et sagesse.

Du bonheur de vivre auprès de vous, même si ma santé vous crée souvent des tracas, cela vous donne le sentiment d’être là pour moi et de ne pas oublier que chaque jour est un jour différent et qu’il faut l’accepter et s’y adapter. Cela aussi fait partie d’une sagesse qu’on ne peut acquérir qu’avec le temps.

Alors même si parfois c’est difficile pour moi, sachez tout de même que je me sens bien dans mes pattes et que j’ai la joie de vivre. De tempérament douce et tendre, je sais aussi être enjouée et espiègle et ces moments sont doux à vivre pour nous tous.

On te surnomme POLLY et la dame chez qui tu viens et te donne à manger aimerait savoir ce qu’elle peut faire pour toi ? Qu’est-ce que tu souhaites ? Qu’elle t’adopte, ou te trouve un gardien ? Elle ne peut pas trop s’approcher de toi et si jamais tu dois venir chez eux, elle aimerait savoir comment faire et surtout si tu t’entendras avec ses autres chats et notamment Baloo ?

Il m’a regardée comme s’il ne comprenait pas ce que je venais de lui dire, ses yeux me scrutaient et je pouvais ressentir ses angoisses. Aussi calme qu’il avait l’air lorsque je me suis connecté à lui, aussi anxieux et sur le qui-vive il me semblait être à présent. Je l’ai rassuré, je lui ai dit que je ne m’approcherai pas plus et que c’est la personne chez qui il squatte et qui le nourrit qui m’a envoyée vers lui, mais qu’il ne devait pas avoir peur, je ne lui ferai aucun mal. La dame m’a demandé à faire cette communication parce que justement elle aimerait l’aider. Il s’est mis debout et m’a dit :

En temps normal je prendrai la poudre d’escampette, mais je sens tes bonnes intentions et je sais que je n’ai rien à craindre. Mea culpa pour les peurs et la méfiance que je viens de te manifester, et aussi et surtout désolé pour mon comportement ingrat que je peux avoir lorsqu’elle essaye de m’approcher.

Dis-lui merci pour ce qu’elle fait pour moi, dis-lui merci pour le bon soin que tu viens de me faire et dis-lui surtout que si je suis venu chez elle et que je reste c’est parce que c’est chez elle que je veux habiter. Je ne suis pas un chat timbre-poste, ni un chat nettoyeur, je suis un chat de type sentinelle et m’occupe essentiellement de l’énergie du jardin et de l’environnement. Un peu de chaleur et de confort m’agréent aussi par ce temps froid et humide, mais j’ai encore besoin d’un peu de temps pour m’adapter aux humains.

De nature errante, je n’ai pas trop l’habitude, et le temps d’adaptation sera plus long que de coutume. Je n’ai jamais été avec eux et pourtant j’ai choisi leur maison, et c’est chez eux que je veux faire mon travail. Si je voulais me trouver un autre foyer avec un autre gardien, je ne resterais pas, cela fait longtemps que je serais parti.

Je sais aussi que ce ne sera pas facile et simple à accepter par mes congénères, que Baloo manifeste pas mal son mécontentement. Mais je sais aussi qu’il s’y fera. Cela dépend de ma future gardienne maintenant. Est-ce qu’en son âme et conscience elle décide de me garder et que je fasse partie de la famille ? Si oui avec un peu de patience, on arrivera à s’entendre et je baisserai petit à petit mes gardes.

Dis-lui que je leur serai utile à tous les deux et qu’ils ne seront pas déçus. J’ai mon rôle à remplir et je ferai mon travail à mon rythme. Et le petit Patsy, je le prendrai comme mon bébé et je le protègerai.

UTANO, ta gardienne t’a confié pendant toute une année à E…….., qui est donc ta gardienne attitrée en ce moment, et elle me charge de te transmettre des messages et aimerait aussi te poser quelques questions :

J’aimerais savoir comment il va ? S’il est heureux ? S’il a mal quelque part ? 

Si les soins de ma mère lui ont fait du bien ?

Est-ce qu’il a souvent mal au ventre, est-ce que quelque chose d’autre que ce que je lui donne pourrait le soulager ? Est-ce qu’il est fatigué et aurait besoin de plus de repos ? 

 M…….. ne veut plus le monter, mais elle l’aime bcp et souhaite quand même son bonheur c’est pour cela qu’elle me l’a confié. 

Pour ma part j’aimerais qu’il sache que je me suis beaucoup attaché à lui et que j’ai conscience qu’on va partager un bout de chemin ensemble, et j’en suis heureuse s’il l’est aussi.

Je vais partir en vacances quelques jours et ce sont mes collègue qui vont s’en occuper, j’aimerais qu’il sache que je ne l’abandonne pas.

 J’aimerais savoir qu’elle est sa mission envers moi ou M……. ? 

S’il a un message ?

Est-ce qu’il a des conseils à me donner ?

Est-ce qu’il pense que je suis sur la bonne voie ?

Et puis je veux qu’il sache que je l’aime beaucoup, et que je suis heureuse de vivre cette aventure avec lui 

 Ma gardienne attitrée ? Mais ça veut dire quoi ce mot ? Vous les humains avez parfois une drôle de manière de vous exprimer, de vous dire les choses.

Petit blanc… pendant lequel je me suis dit dans ma tête « Aie ! il a du caractère, beaucoup de caractère ce cheval ! » Et voilà, aussitôt pensé, il me dit :

Oui tu as compris, et elles le savent toutes les deux et tout le monde le sait ici, j’ai une forte personnalité. Je sais ce que je veux et je sais ce que je ne veux pas.

E……… est ma gardienne de cœur, rien à voir avec ton terme « gardienne attitrée », le contrat c’est probablement un bout de papier qui l’engage et la responsabilise vis-à-vis de moi et c’est bien, cela l’aide à s’affirmer et à prendre des décisions.

Mais pour moi elle représente bien plus, et nous ne nous sommes pas trouvés par hasard. Nous avons tous les deux une mission l’un auprès de l’autre, et mon caractère bien trempé doit lui permettre d’apprendre à composer et a assagir le sien (miroir).

Ma gardienne M…….. me connaît bien et je sais qu’elle m’aime, mais j’ai terminé ma mission envers elle et c’est tout naturellement qu’elle aussi a compris que c’était le moment de me confier à une personne pleine de volonté, qui saura encore me faire évoluer et à qui j’ai quelque chose à transmettre. Je lui suis très reconnaissant (M…….) pour toute l’empathie qu’elle a eu pour moi et pour mon bien-être, moi aussi je l’aime et mon âme restera reliée à elle pendant cette année, et elle décidera après si elle veut oui ou non continuer notre aventure ensemble.

J’étais là pour l’aider à avancer sur son chemin, pour l’aider à se construire et faire le tri dans sa vie et dans sa tête. Cette mission est terminée, elle sait maintenant ce qu’elle veut dans sa vie et ce qu’elle ne veut plus. Et si elle décide de continuer notre route ensemble, je trouverai une nouvelle mission auprès d’elle et je l’aiderai à s’ouvrir à l’amour inconditionnel.

Fidèle à mon contrat d’âme avec elle, je le resterai pendant cette année tout en assumant une mission auprès de ma gardienne de cœur, car même si mon âme reste reliée à M……., mon cœur s’est fortement attaché à E……. et je sais que c’est partagé. Nous nous ressemblons beaucoup et avons beaucoup de choses à nous apporter. Elle a une grande force en elle et elle le sait. Elle en a grande conscience, mais doit arriver à la canaliser pour la mettre en œuvre dans sa vie, dans son quotidien, pour elle et tous les humains qu’elle côtoie.

De caractère très rebelle, nous nous ressemblons beaucoup (miroir), et d’apprendre à me gérer, à savoir me dresser, je sais, tu as envie de dire me mater (il a encore lu dans ma tête…), me guider tout en s’affirmant fermement mais avec douceur, va lui apprendre à être plus tolérante et à arrondir les angles avec les personnes qu’actuellement elle juge sans importance de les fréquenter, ou de se prendre la peine de comprendre.

Elle est très solitaire et se sent un peu en dehors du moule, cela crée un grand vide à l’intérieur d’elle. Moi je suis là pour l’aider à le remplir ce vide. A travers moi elle va nourrir son petit enfant intérieur de tendresse et je vais lui apprendre la coopération. Elle ne comprend pas ce que signifie ce mot dans sa vie et son existence. A moi de la mettre au service, et elle en contrepartie m’offre de l’exercice, beaucoup d’attentions et de tendresse, je suis si heureux que nous nous soyons trouvés.

Elle me soigne et soulage mes douleurs de ventre, mais aussi les bobos dus à l’âge. La fatigue elle vient et elle va, dans l’ensemble je me sens assez en forme, seules les brûlures qui remontent sont parfois plus difficiles à gérer.

Oui les soins de sa mère m’ont fait du bien et elle devrait m’en faire régulièrement. Elle a aussi quelque chose à apprendre à travers cette relation que je partage avec sa fille, et elle ne pourra que s’en féliciter, car les rapports avec elle en seront très fortement améliorés.

Je sais que derrière mon « Elfe » à l’apparence très dure et intransigeante se cache une jeune fille très douce et sensible et je suis content de pouvoir, tout comme à ma gardienne, lui apprendre le discernement et l’aider à comprendre ce qui est bon pour elle et ce qui ne l’est pas, tout en respectant les règles de ce qui est socialement acceptable.

Je sais aussi qu’elle ne m’abandonne pas et que c’est compliqué pour elle de me confier à ses collègues, mais elle a aussi besoin de voir un peu autre chose, je ne souhaite pas qu’elle ne vive qu’à travers moi, ce serait une erreur fondamentale et pour elle et pour moi.

Dis-lui qu’elle a pris la bonne décision de me prendre sous ses ailes, qu’elle est sur la bonne voie, que je l’aime aussi et que je suis si heureux de l’aider à avancer sur son chemin et de prendre son envol pour une vie riche en découvertes et surtout beaucoup plus ouverte aux autres.

Poncho, ta gardienne me demande de communiquer avec toi pour te dire qu’ils t’aiment très fort et aimerait que tu répondes à ses questions :

– Je me pose la question du pourquoi un chat, je n’ai jamais vraiment été attirée par les félins, j’y étais d’ailleurs allergique physiquement.
Réaction qui a totalement disparu depuis l’arrivée de Poncho. J’aimerai avant toute chose savoir si elle a un rôle à jouer dans ma vie, quelle est la signification de ce petit être ici à mes côtés tous les jours.

– Poncho ne se laisse pas câliner ou très peu alors qu’elle est toujours très près de moi physiquement, il est rare que plus de 3m nous séparent. La caresse souvent la fait fuir, la porter est quasi impossible.

– Poncho casse beaucoup de choses et devient souvent très excitée lorsque je rentre à la maison. Dès mon arrivée, après le ronronnement du bonjour, le canapé, les plantes vertes… en font les frais, elle part en surexcitation et se transforme en boule de nerf. Même si c’est sur le ton du jeu, toujours, elle n’est absolument pas agressive mais détruit notre maison avec beaucoup d’énergie. Je suis du coup obligée de la priver de notre chambre pour sauver les rideaux et c’est dommage que l’on soit obligé de vivre porte close. Cela m’attriste car j’aime être auprès d’elle.

– Elle a accès à notre jardin, mais n’en profite pas pleinement. Elle ne sort que lorsque nous sommes à l’extérieur et je crois qu’elle a peur de ce matou du voisin qui l’a déjà agressée et mordue. Je ne sais pas comment l’aider à chasser ce vilain, j’aimerai qu’elle puisse profiter de la terre et de la nature sans stress.

_ Les enfants sont un peu trop heureux de l’avoir avec nous et la sollicite souvent, dois- intervenir pour qu’ils la laissent en paix ?

– J’ai regardé avec attention votre site, vous êtes très proche de la nature. J’aimerai tant l’être aussi mais j’ai si peur. Nous vivons à la campagne et les souris, martres… sont partout. Je les entends la nuit gratter et leur présence me terrifie. Je ne sais comment sortir de cette peur ridicule qui me gâche la vie. J’admire souvent Poncho pour son courage, elle n’a jamais peur, elle est curieuse de tout, j’espère qu’elle sait toute l’admiration que j’ai pour elle. Peut-elle m’aider ?

– Question de mon homme, N……. : est-elle heureuse avec nous et chez nous ? Qu’elle nous communique si elle manquait de quelque chose, car toute la famille l’aime tendrement. Nous essayons de lui donner beaucoup d’amour mais n’avons pas votre talent pour la comprendre.

Peut-être qu’elle a besoin de nous dire des choses que je n’ai pas abordés, cette première expérience est un peu déstabilisante, je vous laisse donc prendre la main.

Nous t’aimons tous très fort Poncho

A la fin de la lecture, elle est venue vers moi les yeux grand ouverts, m’a regardée quelques instants avec beaucoup de curiosité. Puis elle a été prise d’un petit coup de folie, elle est partie à droite comme une bombe, puis à gauche, puis elle est revenue vers moi, s’est arrêtée, m’a regardée et s’est de nouveau mise à faire la folle et courir dans tous les sens.

Après ce petit moment de délire, elle s’est laissée tomber sur son flanc droit et m’a observée pendant que je m’approchais doucement d’elle. Je me suis arrêtée un peu avant, et elle m’a dit :

Tu as compris, il ne faut pas venir trop près, ce n’est pas parce que j’ai peur de toi, non, je n’ai pas peur des humains, c’est juste qu’il ne faut pas trop rentrer dans ma zone de confort, car je suis un chat de type nettoyeur, je ne suis pas un chat qui a besoin de câlins et de caresses.

Je sais que ça lui manque et aux enfants aussi. Ils aimeraient bien me câliner et jouer avec moi, mais je ne suis pas une peluche et il faut respecter mes besoins. De tempérament assez réservée, ma mission consiste à veiller sur eux, à les protéger, les nettoyer énergétiquement et surtout le lieu, la maison avant tout.

Ma gardienne est surprise de s’être attachée à moi et aussi rapidement, tu peux la rassurer je la considère un peu comme ma maman et elle peut me prendre comme son dernier et petit bébé. Même si je ne passe pas mon temps sur ses genoux, je suis très proche d’elle et notre relation au fil du temps deviendra plus fusionnelle. Une grande complicité est en train de se construire et mon tempérament un peu « rentre dedans et destructeur » se calmera et ils pourront mieux et plus m’approcher.

Dis-lui qu’on m’a envoyée vers elle, j’ai été guidée pour l’aider à faire un petit travail sur elle, l’aider à avancer sur son chemin sans peurs, ni appréhensions. Elle a encore au fond d’elle des peurs inexpliquées qui viennent de son enfance et qui lui ont été transmises par sa propre maman. Elle a la phobie des animaux sauvages qui l’entourent, entre autres rien qu’une souris qui gratte la stresse et la met dans une bulle d’anxiété qui la terrifie.

Dis-lui que je suis chargée de l’aider à dépasser ses peurs, pour qu’elle sorte de sa zone de confort (miroir), pour s’ouvrir un peu plus à tout ce qui l’entoure et de se donner les moyens de faire table rase de toutes ces souffrances qui lui polluent son existence. C’est le moment de régler ces choses afin qu’elle aide les enfants à avancer en toute confiance dans la vie, et qu’elle ne leur transmette pas ses propres craintes.

Envoyée par son ancêtre paternel, je ne suis pas là par hasard et j’ai vraiment un rôle à accomplir dans son existence. Je suis encore un bébé et je démolis un peu la maison parce que j’ai beaucoup de mal à canaliser mes énergies. Qu’elle ne s’inquiète pas, cela viendra avec le temps.

Qu’elle explique aux enfants que je ne suis pas un jouet et qu’ils doivent me considérer et me traiter avec précaution, comme ils le feraient avec leur petite sœur.

De m’entendre, me laisser leur parler et leur expliquer mon rôle dans leur vie me remplit le cœur de joie. Cela me prouve qu’ils me considèrent comme un membre de la famille et je les remercie pour tout l’amour qu’ils me donnent et encore une fois, je suis navrée pour les distances que je leur impose et dont je m’entoure. Je me sens acceptée malgré mes bêtises et je suis heureuse de l’être.

Je ne manque de rien et je sortirai plus dans le jardin au printemps. C’est vrai qu’il est primordial pour moi de pouvoir me nettoyer avec les énergies de la terre, mais le chat du voisin me pose un peu problème. C’est un chat de type sentinelle et ma présence lui crée des tensions. Un peu le maître des lieux (quartier), il a peur de moi et m’agresse pour défendre son territoire. Il va bien devoir comprendre au fil du temps qu’ici c’est chez moi, qu’il doit se tenir à distance et que tous les deux nous pouvons faire notre travail sans se marcher sur les pattes.

Dis à mes gardiens que je les aime et que je veillerai sur eux, sur la famille et les protègerai contre tout et tous.

Teddy, ta gardienne me charge de te rassurer et de te dire qu’elle t’aime et qu’elle ne t’a pas abandonné. Elle t’a confié à sa fille parce qu’elle rencontre des problèmes de santé et doit rester hospitalisée. Ce n’est pas possible pour elle de t’emmener. Tu l’as revue samedi dernier et lorsqu’elle est retournée à l’hôpital le soir, tu étais bien triste et tu n’as pas mangé pendant 2 jours. Elle te reprendrait bien ce samedi et aussi si elle peut rentrer à la maison le 24 pour Noël, mais elle craint de te perturber encore plus et que les jours qui suivent tu ne manges pas.

Peux-tu lui dire ce que tu ressens et ce que tu aimerais ?

Je sais qu’elle ne m’a pas abandonné, mais c’est tout comme. Je ne peux pas me plaindre, on s’occupe de moi et je ne manque de rien, sauf de pouvoir rester dans ma maison avec ma maman, d’être choyé et câliné. Je ne dis pas qu’on ne me caresse pas ici, mais je suis en manque de ma gardienne, tout comme je sais que je lui manque. Nous sommes très proches d’un de l’autre, très fusionnels et lorsqu’elle ne va pas bien, je ne vais pas bien (miroir).

Dis-lui que je l’attends et que je suis pressé de la retrouver chez nous. A travers moi elle nourrit son petit enfant intérieur de tendresse, et elle a besoin de moi, de ma présence à ses côtés pour se sentir vibrer.

Je sais que c’est difficile pour elle, qu’elle a encore un travail intérieur à faire pour se décharger de toutes les souffrances, tout le mal-être du passé, mais j’ai confiance en elle. Je sais, même si elle n’a pas encore ressenti cette grande force qu’elle a en elle, qu’elle va combattre cette maladie, qu’elle va reprendre confiance en elle et en la vie et qu’elle va s’en sortir. Et après nous pourrons continuer notre aventure ensemble.

Ma mission consiste à l’aider à avancer sur son chemin en paix et en harmonie dans son cœur et son esprit. Dis-lui que même si pour moi c’est difficile de retourner chez sa fille lorsqu’elle repart se soigner, même si je boude la nourriture après, de la voir et de passer un peu de temps avec elle et dans ma maison me fait beaucoup de bien et me rassure, car je sais que c’est pareil pour elle, et que de savoir que je suis heureux de la voir lui fait beaucoup de bien, et inconsciemment je sais que ça l’aide à se battre parce qu’elle sait que j’attends son retour.

Elle est venue me chercher au refuge et je lui en suis si reconnaissant, je l’aime et c’est un grand bonheur de la revoir et de rentrer à la maison, même si les jours qui suivent sont difficiles. Les quelques heures passées ensemble me sont très chères et représentent bien plus que la douleur de son absence après.

Et puis cela m’aide et me conforte de savoir que ce n’est que transitoire.

Ta gardienne a des messages et des questions, acceptes-tu d’y répondre RIO ?

RIO

Mon bébé, j’aimerais te dire avant tout que je t’aime énormément, et que jamais je

ne t’abandonnerais. Je ferais toujours de mon mieux pour t’offrir une belle vie et te

garder en bonne santé. Je sais que tu es arrivé dans ma vie pour de bonnes

raisons, je te remercie d’être là et de m’offrir cette belle relation qui s’intensifie

chaque jour. Voici les quelques questions/messages que j’aimerais te faire passer :

Es-tu heureux que je sois ta gardienne ? As-tu le sentiment que je t’ai arraché à ta

maman lorsque je suis venue t’adopter ? Si oui, j’en suis vraiment désolée.

J’aimerais que tu saches que ta petite sœur a trouvé un nouveau foyer quelques

jours après ton adoption.

– Quelle est ta mission auprès de moi ?

– Quelle est ton histoire ? Te souviens-tu comment tu es arrivé en famille d’accueil ?

– Comment as-tu vécu ton arrivé à l’appartement ? Est-ce que tu t’y sens bien ? Est-ce

que tu comprends ce qu’il se passe en ce moment ?

– Je m’excuse de te faire vivre ces changements de situation qui doivent être perturbant

pour toi, j’aimerais t’expliquer que je ne suis plus heureuse dans cet appartement et

cette relation amoureuse est devenue très compliquée. J’ai du précipité un peu les

choses car j’ai besoin de reprendre ma vie en main. Comment te sens-tu au caveau ?

Saches que tu peux te sentir en sécurité avec moi. Je nous trouverais un nouveau

chez-nous le plus rapidement possible, et je ferais en sorte que tu t’y sentes bien.

– Préfères-tu rester à l’appartement avec Philippe le temps que je nous trouve un

nouveau chez-nous, afin de garder tes repères, ou préfères-tu rester avec moi au

caveau ou venir avec moi chez mes parents le temps de quelques semaines ?

– Comment définis-tu ta relation avec Philippe ? As-tu confiance en lui ? Est-ce qu’il t’a

déjà blessé ?

– As-tu des choses à me dire ? Des messages à me transmettre ? Je suis à ton écoute

– Merci pour ces merveilleux câlins, saches que c’est pour moi inestimable et que ça me

réchauffe le coeur tout cet amour que tu me donnes. Ta façon de me faire des bisous

en me mordillant le nez est trop chou, même si cela pique parfois un peu !

– Le vétérinaire m’a conseillé de modifié ton alimentation et de la réduire, comment le

vis-tu ? Est-ce que tes croquettes sont suffisamment nourrissantes ? Est-ce que tu

souhaiterais essayer d’autre croquettes ? Est-ce que tu as l’impression de ne pas

manger à ta faim ? Ou pour quelles raisons mangeais-tu autant avant ? (s’il y en a une

autre que la faim)

– Je suis désolée que tu sois seul la journée, comment le vis-tu ?

– Que signifient tes miaulements aigüe ? Je sens bien que tu veux me dire quelque

chose dans ces moments là

– J’aimerais te demander d’être prudent et de ne plus me sauter au visage quand tu veux

jouer. Cela m’effraie et j’ai peur d’être blessée même si je sais que tu ne veux pas me

faire de mal.

– Pour quelles raisons grattes-tu les portes ? As-tu besoin d’être en extérieur ? Est-ce

que cela te plairait si je te sortais en promenade de temps en temps ? Si je dois

t’habituer à aller en extérieur, cela se fera petit à petit et avec un harnet, car j’ai trop

peur qu’il t’arrive quelque chose.

– Et enfin, s’il y a quoique ce soit que je puisse améliorer pour ton bien-être en cette

période de changements intensifs, dis-le moi et je ferais de mon mieux.

– Je me répète mais je t’aime très, très fort, tu es mon bébé et tu deviens un peu plus

grand de jour en jour, j’espère de tout mon coeur que tu es heureux auprès de moi.

Si déjà j’ai le privilège, je ne vais bien sûr pas m’en priver. Malgré mon jeune âge, c’est vrai que je suis encore petit, un bébé, ton bébé comme tu le dis si bien, je me sens déjà grand et mature. J’ai déjà connu l’abandon et je me suis retrouvé dans une famille où je savais que je serai juste en transition. C’est stressant et angoissant de le savoir, car on manque de repères et on sait qu’on va les perdre, et le plus vite ça arrive, le mieux c’est.

On m’a laissé pour compte et j’ai eu la chance d’être pris en charge par ces personnes plein d’empathie, je ne peux pas m’en plaindre, au contraire. Mais de savoir que c’est juste le temps de trouver un foyer stable où l’on va m’accepter et m’aimer m’a beaucoup perturbé.

Et puis tu es venue, et je savais tout de suite que ce serait toi. Je n’avais aucun doute lorsque je t’ai vue, je savais que ma vie allait changer et que j’allais enfin pouvoir remplir la mission qui m’est destinée dans cette incarnation physique, auprès de toi. Je n’ai pas eu peur, ni aucun regret de quitter ce lieu et ma petite sœur. J’avais confiance et je savais qu’elle aussi allait retrouver sa famille.

Parce que oui, j’étais déjà avec toi lorsque tu étais petite, je t’ai aidée à grandir, j’ai veillé sur toi et ton sommeil. Ma mission a quelque peu changé, même si je dois toujours te protéger et veiller sur toi, mon rôle consiste essentiellement à t’apprendre le détachement affectif. De type timbre-poste, je suis chargé de t’apprendre à aimer sans dépendances ni co-dépendances. Mon travail doit te permettre d’aimer sans avoir peur d’aimer ou de trop aimer, et de vivre la relation avec un partenaire de confiance en toute fluidité et légèreté. De ne plus avoir le doute d’être trompée ou de se tromper, de savoir que l’autre est sa moitié sans être possessif ni autoritaire et ne pas s’étouffer l’un, l’autre.

Je suis arrivé depuis peu et je trouve que j’ai déjà fait du bon travail. Tu as bien compris que cette relation n’en était pas ou plus une, et que tu devais changer de cap. Je sais que tu m’aimes et ne m’abandonneras jamais, je sais que la période est un peu difficile pour toi,  mais quel que soit l’endroit que tu choisis jusqu’à ce que tu t’installes définitivement, je préfèrerai rester avec toi.

Je n’aime pas rester seul, mais de rester avec Filou qui me considère comme un intrus me dérange, mais pour toi ce serait peut-être plus pratique de retourner quelque temps chez tes parents et en même temps d’habiter le caveau te responsabilise et te permet de mieux assumer ta décision. Mais cela dépend de toi, moi je m’adapterai du moment que je reste avec toi.

P…….. pour moi ne compte pas et je n’ai pas envie de rester avec lui. Il ne m’a jamais blessé, mais ses réactions sont parfois vives et je crains les haussements de voix. Cela me déplaît et me fait peur, la confiance n’est pas totale. Je sais que c’est un être à part entière, avec des points positifs et négatifs, tout comme chaque être humain, mais le concernant il n’a rien à partager avec toi et c’est mieux que tu reprennes ta vie en main.

Et puis je suis là, ton bébé, et je veillerai à t’aider pour avancer sur ton chemin en harmonie et paix avec toi, même avec ce que tu es.

Je n’aime pas rester seul, mais pendant ton absence je m’occupe de nettoyer le lieu et me repose. Oui j’aimerais pouvoir sortir et me ressourcer avec les énergies de la terre.

Le harnais ? Mais je ne suis pas un chien, je ne sais pas si je vais encore m’y faire, à essayer…

Les croquettes ça va, si j’ai le choix j’aimerais bien en goûter d’autres, mais je me sens assez bien dans ma peau et si je mangeais beaucoup, ce n’était pas par ennui, c’était plus parce que j’avais besoin d’absorber et de transmuter les énergies négatives qui se dégageaient lors de vos disputes. J’ai retrouvé un équilibre et ça va mieux.

Lorsque je miaule beaucoup c’est pour te faire comprendre que tu dois méditer pour essayer de calmer ton stress et tes angoisses et arrêter de faire tourner le petit vélo dans la tête. Et lorsque tu arrives à lâcher prise et à te calmer je vais mieux aussi (miroir).

Pardon si je te fais peur lorsque je te saute au visage mais c’est aussi parce que à ces moment-là  tu portes des énergies qui ne t’appartiennent pas. Idem lorsque je gratte les portes, c’est pour me débarrasser des énergies négatives qui ne sont pas à moi et que je ne peux pas m’auto-nettoyer puisque je n’ai pas accès à l’extérieur.

Mais ne t’inquiète pas, je sais que nous vivons tous les deux une période de transition et je suis là pour t’aider à traverser ces épreuves. Je me sens être ton bébé et je sais qu’à travers moi tu nourris ton petit enfant intérieur de tendresse, et tu en as bien besoin en ce moment. Et cela me remplit de bonheur.

Même si les circonstances m’ont fait grandir très vite, je suis heureux auprès de toi et ne manque de rien. Lorsque tu vas bien je vais bien, et je ressens beaucoup d’anxiété et de peur lorsque tu ne vas pas bien.

Aie confiance en toi et la vie et l’univers t’apporteront tout ce dont tu as besoin et nous aurons tous les deux la chance et la joie de vivre des jours ensoleillés, avec amour, en paix et en harmonie. Je t’aime ma petite maman.

Ta gardienne souhaite te poser quelques questions :

Tornado comment  sens tu  l’évolution de ton chemin avec ta gardienne?

De quoi as-tu besoin? (hormis un copain à 4 pattes, ça j’en suis consciente).

Désires-tu partir?

Ce dont j’aurais besoin, c’est plus d’espace. Je sais, cela peut paraître être de l’ingratitude de ma part, mais j’aimerais pouvoir partager mon temps avec un compagnon dans un parc, un pré, ici je me sens isolé et enfermé tout comme ma gardienne d’ailleurs. Les énergies sont très oppressantes et cela se répercute sur notre moral, notre état d’être à tous les deux.

Dis-lui que je l’aime et ne souhaite pas être séparé d’elle, elle est ma compagne et je me sens bien avec elle, même si parfois son immense besoin d’amour et de tendresse est un peu étouffant. J’aimerais tant pouvoir l’aider à trouver sa moitié humaine pour la rendre heureuse.

Moi je suis son âme sœur mais ne peut partager son quotidien et ses nuits. Nous sommes très proches et fusionnels, mais chacun de nous deux a besoin de trouver sa place propre dans la relation et vivre dans la paix et l’harmonie sans dépendance ni co-dépendance.

Dis-lui que ma mission consiste à l’accompagner sur son chemin de vie et l’aider à s’ouvrir à l’amour inconditionnel. Je suis là pour veiller sur elle, pour la guider et c’est son ancêtre qui m’a envoyé vers elle (grand-père paternel). Je dois l’aider à s’ouvrir aux autres et pour cela la coopération (que nous connaissons ensemble tous les 2) est nécessaire.

Ma gardienne est une personne très sensible, ultrasensible et elle est reliée à la nature et aux animaux plus qu’aux humains. Son travail dans cette incarnation est de s’ouvrir un peu plus, de sortir un peu de sa zone de confort et d’aller vers les gens pour avoir une vie sociale en adéquation avec ce qu’elle est et mérite. Elle a besoin d’un compagnon humain et je serais ravi de partager leur existence.

Dis-lui que les énergies du lieu ne sont pas top et mériteraient d’être nettoyées afin de rendre le home purifié et plus zen. Si je prends la poudre d’escampette c’est pour lui faire comprendre qu’il y a un souci et qu’il est urgent d’y remédier. L’endroit peut devenir beaucoup plus harmonieux et accueillant.

A choisir aujourd’hui, oui je préfèrerais retourner où nous étions cet été, mais encore une fois tout est possible ici avec un peu de volonté à tous les 2.

Ma mission auprès d’elle n’est pas terminée, loin de là, mais pour pouvoir continuer à remplir mon rôle, nous avons tous les 2 besoin de faire des efforts. J’en suis conscient et elle l’est aussi, alors tout est possible.

Dis-lui de commencer par faire venir une personne spécialisée en géobiologie, et puis de rejoindre des personnes un peu plus proches de ce monde, où l’on sait qu’il faut se reconnecter à son petit enfant intérieur et à sa source pour avancer en toute quiétude sur son chemin de vie.

Je l’aime et si elle réussit à acquérir une vie où elle ne vit pas que pour moi et à travers moi, notre relation sera encore plus forte.

KIWI, j’ai des messages et des questions de la part de ta gardienne, acceptes-tu d’y répondre ?

Comment se sent-elle ? Est-elle heureuse à la maison ?

Qu’à t elle a nous dire à mon conjoint et moi ? (petite précision, c’est le toutou de mon conjoint à la base, je l’ai connu elle avait 7 mois).

A-t-elle une ou des douleurs quelque part ?

 J’aimerais lui transmettre les choses suivantes :

Qu’elle ne s’angoisse pas à cause des chats, chatons, aucun ne l’a remplacée et je serai toujours là pour elle. 

Je m’excuse de la gronder parfois mais je ne sais pas toujours gérer sa forme olympique, sa demande d’exercice. 

Bien sûr que je vais lui répondre et je suis même ravie de le faire. D’abord j’ai envie de lui dire merci, merci pour sa présence dans notre vie, merci pour ce qu’elle fait pour moi, merci pour ce qu’elle est tout simplement. Un petit bout de femme avec un cœur immense, un cœur rempli d’amour et de compassion pour les animaux et ça fait si chaud au cœur de le sentir et le ressentir.

Dis-lui que je l’aime, elle est ma maman aussi, même si je ne suis pas reliée à elle, je me sens aimée et respectée comme un être humain, un membre de la famille à part entière. J’ose l’affirmer même si les chats prennent beaucoup de place ici et qu’ils me font bien sentir que je suis chez eux et sur leur territoire. C’est dans leur manière d’être, de fonctionner et je sais que je dois m’adapter à eux et pas l’inverse. Mais cela ne me pose pas problème dans mon relationnel avec nos humains.

Tout va bien pour moi et je suis heureuse de les accompagner sur leur chemin de vie. J’ai la mission d’aider mon papa à ouvrir son cœur à l’amour inconditionnel et surtout, surtout je suis arrivée dans sa vie à un moment important où il était sur le point de construire sa vie affective et de créer et unir son couple. J’étais déjà avec lui avant (petit garçon) et c’était un juste retour pour l’aider dans sa vie personnelle et de sentir que c’était le moment de créer sa propre famille.

Il est parfois un peu réservé, et ma présence l’aide à s’ouvrir, car à travers moi il nourrit son petit enfant intérieur de tendresse et cela se répercute (miroir) sur son entourage qui en ressent les bienfaits.

Quant à ma maman, elle aussi est sur son chemin d’ouverture du cœur à l’amour inconditionnel et c’est un peu plus facile pour elle car elle a déjà parcouru une longue route. Mais à ses côtés les forces et les énergies sont décuplées et c’est du pur bonheur de vivre avec eux et de partager leur quotidien.

Je sais que les chats ont leur place dans son cœur à part entière, mais je sais aussi qu’il y a toujours encore de la place pour moi, qu’ils ne m’enlèvent rien même si je dois composer avec eux. Parfois un peu oppressant, mais je m’y fais.

Quant à ma forme, oui j’ai du punch et j’ai besoin d’exercices. Les chats pour cela sont plus calmes et totalement autonomes alors que moi j’ai besoin de me dépenser et d’avoir des stimuli. Je sais que lorsqu’elle me gronde c’est parce que j’exagère ou j’abuse, mais elle peut bien comprendre aussi que j’ai une forte vitalité même si je ressens parfois par grande humidité, mes articulations et mon train arrière. Mais c’est tout à fait gérable et ça disparait comme ça vient, ne t’inquiète pas, tout va bien.

Ta gardienne me demande de te transmettre des messages et de te poser des questions :

J’aimerai savoir pourquoi elle a des pics de stress, qu’est-ce que je peux faire pour apaiser ce stress. Qu’est-ce qu’elle a vécu chez l’éleveur toute petite ? Est ce qu’elle est heureuse dans son foyer aujourd’hui ? Est ce qu’elle veut me dire quelque chose, me passer un message?

Moi j’aimerais lui dire qu’elle ne soit jamais inquiète je ne la laisserai jamais et que je l’aime énormément!

Et aussi que j’aimerais qu’elle accepte mes câlins sans tourner la tête, parce qu’ils sont sincères.

Dis-lui merci pour son message, moi aussi je l’aime même si je ne suis pas très démonstrative, mais ce n’est tout simplement pas dans mon tempérament. De nature assez réservée et un peu anxieuse je l’admets, je n’aime pas qu’on me touche la tête. Je suis désolée si je tourne la tête, c’est parce que j’ai de mauvais souvenirs. Lorsque j’étais petite on me poussait violemment la tête dans mon pipi. Il m’arrivait de m’oublier et plus on me faisait subir ce traitement, plus je m’oubliais. Je ne le faisais pas exprès et j’en garde encore une mémoire qui reste ancrée. Mais pardonne-moi, cela n’a rien à voir avec toi, ne le prend pas pour de l’ingratitude.

Au contraire je t’aime et je suis heureuse avec toi, je sais que tu ne m’abandonneras jamais. Mais de temps à autre je ressens une inquiétude, le stress et les angoisses remontent et j’ai beaucoup de mal à les contrôler. C’est plus fort que moi et ça se manifeste par un profond mal être.

Je me sens bien et je ne manque de rien, juste de confiance lorsque ces mémoires m’assaillent, mais encore une fois, rien à voir avec toi, ce n’est pas de toi ? de tes câlins que j’ai peur, c’est le contexte. Cela me rappelle les mains qui m’ont fait du mal.

Je me sens un membre de la famille à part entière et me considère comme ta fille, ta compagne, et si j’ai parfois des réactions un peu plus réservées, c’est aussi pour te montrer comment tu es, comment tu fonctionnes, car nous nous ressemblons beaucoup (miroir).

Ma mission consiste à t’ouvrir à l’amour inconditionnel tout en avançant sur ton chemin en t’affirmant, en osant dire et te montrer telle que tu es, en toute confiance, sans craintes ni peurs des rejets. Lorsque tu te sentiras plus libre de le faire, je me sentirai mieux aussi (miroir).

Ta gardienne, malgré ton jeune âge et parce que tu as vécu un grand traumatisme avec ce cambriolage, aimerait te rassurer et te poser quelques questions :

J’ai des questions à lui poser, mais je ne veux pas l’angoisser encore plus..

– comment a-t-elle vécu la séparation de sa fratrie le 26/10/2019

– est-elle heureuse à mes côtés ,

– est-elle nostalgique de sa famille (parfois, je lui visionne les vidéos envoyés des éleveurs pour voir sa famille, elle regarde attentivement), est-ce que je fais bien ?

– comment se sent-elle depuis ce cambriolage, ce jeudi à 17 h 30, que s’est-il passé ?

– elle ne doit pas avoir peur des hommes, ni du bruit, ni des travaux c’était un incident qui ne se reproduira plus.

– la maison est surveillée avec alarme, vidéosurveillance et bientôt caméra intérieur et extérieur, barreau aux vitres. Le volet électrique de la porte vitrée sera désormais  fermé en mon absence. Elle doit se sentir bien chez elle. On ne pourra plus lui faire peur.

– je suis là pour la sécurisé et prendre soin d’elle.

– si je pars c’est parce que je dois aller travailler pour la nourrir, la soigner et lui offrir de bonnes choses (soins, vacances etc).

– elle ne doit pas avoir peur des hommes, tous les humains ne sont pas les mêmes.

– Si Gérard n’est pas toujours là avec Princesse (chien berger allemand) c’est parce qu’il n’habite pas là continuellement, mais il vient quand il peut

– je l’aime beaucoup, c’est mon bébé, ma fille adorée, ma chipie et je fais tout ce que je peux pour elle

– j’ai souvent peur qu’il lui arrive quelque chose car j’ai eu trop de peine avec Snoopy, donc je stresse aussi

– Bientôt, tu vas rencontrer Pauline ton éducatrice canine pour te donner des cours apprentissage et je me sentirais plus à l’aise avec toi

– Tu es ma petite Prunelle d’amour, la prunelle de mes yeux et la réincarnation de mes précédents chiens Mick et Snoopy. Alors reviens-moi vite en pleine forme.

– Fathia ma voisine est là aussi pour toi, elle passe te voir dans la journée, c’est gentil, mais n’abuse pas trop pour pleurer après son départ

– il faut que tu ne pleures plus car tu sais que je vais revenir toujours à la maison et dès que je peux je t’emmène partout avec moi, mais au travail ce n’est pas possible.

– Sois grande ma fille, et garde confiance en toi !

– Je t’adore et pense à toi tout le temps….

 

Elle est ma maman et je suis très heureuse de l’avoir retrouvée, mes compagnons me manquent, on jouait et on s’amusait beaucoup ensemble, je me sens parfois un peu seule lorsqu’elle part à son travail, mais ma place est ici avec elle et je suis contente de l’avoir retrouvée si vite.

Mais depuis quelques jours je me sens très stressée et angoissée, le moindre petit bruit me fait très peur, j’ai des angoisses et je panique lorsque je vois des hommes, le traumatisme qu’ils m’ont fait vivre est terrifiant et la moindre petite ombre me rappelle les images.

Dis merci à ma maman de penser et tout faire pour me rassurer, je suis triste de lui faire de la peine et de pleurer lorsque je suis seule. Je sais que pour elle c’est difficile aussi, je ressens ses peurs et ses tensions à elle aussi. Peux-tu nous aider toutes les 2 ? Nous avons besoin toutes les deux de retrouver cette harmonie et cette joie de vivre en paix et en toute quiétude.

Je l’ai rassurée et lui ai dit que je les aiderai du mieux que je peux, qu’elle est encore un bébé et qu’elle devait vite oublier ce drame et ce terrible traumatisme.

Pepito, ton gardien souhaite te transmettre des messages et te demande comment tu sens cette nouvelle incarnation auprès de lui et de ton frère Max ?

Pouvez-vous demander à Pepito aussi comment il voit cette nouvelle incarnation auprès de moi et surtout avec désormais son frère Max ?

 Je possède 2 grands balcons/terrasses au premier étage avec un muret en béton (voir en photo) sur lequel Pepito et Max sont déjà monté et eu l’imprudence de tomber par chance sans gravité dans le jardin du voisin en dessous et sans s’enfuir.  Je suis toujours inquiet de les laisser profiter sans ma surveillance du balcon à cause de ce risque. MA crainte est qu’il se sauve suite à la peur de la chute ou qu’il s’esquinte en tombant.  

Arrivez-vous à leur transmettre ma crainte et leur demander de ne plus jamais grimper ce muret de ces 2 terrasses afin qu’il puisse profiter de ces espaces en plein air sans danger et que je les laisse respirer l’air et se réjouir du soleil  sans inquiétude ? 

Du bonheur, que du grand et pur bonheur. Je suis si heureux que mon papa, mon compagnon, malgré sa grande souffrance au moment de mon départ, ait gardé la foi et s’est très vite mis en quête de me retrouver. Comme tu le sais, ma transition s’est déroulée dans de bonnes conditions, j’ai eu beaucoup d’aide pour faire le passage, sa maman était présente depuis plusieurs jours et elle m’a accompagné jusqu’après le pont des fleurs et veille toujours encore sur nous. Cette précieuse aide m’a permis de me reposer et me ressourcer très vite,  c’est si bon de l’avoir retrouvé si vite.

Dis-lui que je l’aime et que je suis content qu’il ait adopté mon frère Max, car tous les deux nous avons la mission de l’aider à avancer sur son chemin. De type timbre-poste tous les deux et malgré que ma précédente mission de même type soit terminée, je suis toujours encore chargé de l’aider à vivre ses relations affectives de manière fluide sans dépendances ni co-dépendances.

Ce rôle consiste à l’aider à lâcher prise avec les souffrances du passé et d’avancer maintenant dans la vie en toute sérénité et confiance. Et puis nous sommes deux et à deux c’est bien plus facile de faire du bon travail, car nous pouvons tout partager ensemble avec Max. Je me sens toujours être son « roi » et la présence de Max ne m’enlève rien à ce ressenti, par sa présence, je sais maintenant que mon papa va pouvoir avancer sur sa route sans être dépendant de moi et de mon affection, qu’il peut donc aimer et donner de l’amour à plusieurs êtres et ce dans la joie.

Je sais que la terrasse n’est pas sans dangers pour nous, mais c’est tellement tentant de s’aventurer et d’escalader le muret. Mea culpa pour les craintes que tu peux avoir, je vais veiller à être prudent.

Je t’aime et me sens si bien avec toi et mon petit frère, et lorsque tu nous laisses seuls nous adorons attendre ton retour en toute quiétude et sans frustration aucune.

Ton gardien souhaite te transmettre un message et te poser des questions :

Ce retour de mon chat est d’ailleurs fabuleux, les circonstances m’ont conduit à adopter également Max, c’est mon cœur qui m’a guidé et je voulais savoir ce que ressentait  Max car il était destiné à une autre dame qui n’ en a pas voulu après 5 jours de vie commune, il est de couleur grise sur les photos et savoir s’il était heureux qu’il fasse partie de notre famille au côté de Pepito et moi, si je lui porte suffisamment d’attention et de tendresse. il est vrai que dès tout petit, il a toujours été proche de Pepito! Sa présence n’est sans doute pas due au hasard, quelle est sa mission auprès de son frère et moi? 

Pouvez-vous demander à Pepito aussi comment il voit cette nouvelle incarnation auprès de moi et surtout avec désormais son frère Max ?

 Je possède 2 grands balcons/terrasses au premier étage avec un muret en béton (voir en photo) sur lequel Pepito et Max sont déjà monté et eu l’imprudence de tomber par chance sans gravité dans le jardin du voisin en dessous et sans s’enfuir.  Je suis toujours inquiet de les laisser profiter sans ma surveillance du balcon à cause de ce risque. MA crainte est qu’il se sauve suite à la peur de la chute ou qu’il s’esquinte en tombant.  

Arrivez-vous à leur transmettre ma crainte et leur demander de ne plus jamais grimper ce muret de ces 2 terrasses afin qu’il puisse profiter de ces espaces en plein air sans danger et que je les laisse respirer l’air et se réjouir du soleil  sans inquiétude ? 

Je suis très heureux de faire partie de leur famille, c’est d’ailleurs comme si j’en avais toujours fait partie. Je suis aussi relié à mon gardien depuis fort longtemps (autre vie) et ce n’est pas un hasard s’il me retrouve aujourd’hui. Nous étions des âmes sœurs, tout comme Pepito et nous voilà à nouveau tous les 3 réunis pour une belle aventure et histoire d’amour.

Je suis un chat de type timbre-poste, oui tout comme mon frère je suis chargé de l’aider, non pas à lui apprendre le détachement affectif, mon grand frère a très bien rempli ce rôle dans son incarnation précédente, non je suis comme Pepito, chargé de l’aider à vivre ses relations de cœur en toute simplicité, sans aucune crainte du lendemain ou de l’avenir et sans dépendances ni co-dépendances.

Il a beaucoup souffert et s’est trouvé désorienté après le départ de sa maman, mais elle est toujours présente chaque jour auprès de lui et veille sur lui et sur nous 3. Avec Pepito nous aurons le plaisir de l’accompagner et de le guider sur son chemin spirituel. Le départ de Pepito a été une terrible épreuve aussi, mais il sait, il a la certitude maintenant que la mort est un nouveau soleil et que la vie existe après la mort. Cela lui permet de se sentir en paix et en confiance et lui donne maintenant une grande force intérieure.

Dis-lui que je l’aime et que je me sens si bien avec lui et Pepito dans son foyer, et que je suis navré de lui causer des frayeurs lorsque je grimpe sur le muret. Nous sommes contents avec mon frère de l’escalader, cela nous intrigue de voir ce qui se passe derrière, de l’autre côté. Je sais que ce n’est pas sans danger, mais il peut aussi comprendre que nous sommes encore si jeunes et curieux de tout. De pouvoir sortir et se ressourcer avec les énergies de la terre, serait un vrai plaisir pour nous car lorsque nous voyons les oiseaux, abeilles ou autres insectes voler dans les airs ou parfois des lézards se promener  sur le mur, notre instinct naturel prend le dessus et les pulsions nous poussent à l’imprudence.

Pardon pour les frayeurs que nous lui créons, nous aussi nous avons déjà eu très peur lorsque nous sommes tombés, mais me concernant je dois reconnaître que c’est difficile à contrôler et j’escalade sans réfléchir, c’est tout naturel, je me sens attiré et impossible d’y résister. Mais je prends conscience et veillerai à être plus sage et prudent. C’est si agréable de profiter du grand air et des rayons de soleil et ce serait dommage qu’il nous en prive.

Dis-lui aussi que je ne manque de rien et que je me sens bien dans mes papattes, son cœur est doux et tendre et je ressens qu’il a suffisamment d’amour et de tendresse pour tous les deux. Je n’ai aucune crainte à ce sujet et  dis lui merci d’avoir eu l’intuition de m’accueillir chez lui.

Je l’aime, je suis son petit garçon et prince.

OUDJAT, tes gardiennes me demandent de communiquer avec toi pour te transmettre des messages et te poser des questions :

Que vivent-ils ?  – a) Est-ce qu’ils sont heureux ? Qu’est-ce qu’ils ont ou voudraient nous dire , que pouvons-nous améliorer ?

                               – b) Quelle est leur mission et la nôtre avec eux ? Est-ce que nous les avons déjà connus et sous quelle forme ?

Nous voudrions leur dire Merci, que nous les aimons profondément et les respectons dans leur être, leur individualité et leur liberté. Nous les considérons comme des partenaires qui nous font grandir et que nous faisons grandir.

Mais quelle idée de te demander cela, elle le fait et elle le fait même souvent et n’a pas besoin de toi pour comprendre ce qui se passe ici et comment améliorer la situation.

Tout d’abord, moi aussi je les aime et elles le savent. Je suis heureux avec elles et ne manque de rien et elles le savent aussi. Pour moi c’est peut-être un peu moins compliqué que pour mes compagnons chats, car je fonctionne différemment qu’eux, que leur mission de vie et c’est bien plus simple à gérer. Et puis j’ai la chance de faire de grandes et belles balades et cela me ressource énormément.

Quelques petits bobos dans le train arrière, mais rien de douloureux ou oppressant.

Ma mission de vie consiste à l’ouvrir à l’amour inconditionnel et je rempli bien mon rôle, elle a su se reconnecter à travers moi à son petit enfant intérieur et a fait un grand travail sur elle. Je suis fière de la personne qu’elle est aujourd’hui, remplie d’amour et de compassion envers tous les êtres de la terre.

Chapeau, je lui tire la révérence ainsi qu’à Anne, puisqu’elles ne sont pas ensemble par hasard. Elle a elle aussi son rôle à jouer dans son évolution personnelle et c’est un rôle partagé qui leur permet d’avancer toutes les deux sur un chemin de lumière. Bravo à vous pour la pleine conscience qui se dégage de vos âmes et qui nous aide bien les animaux et les humains dans une période aussi triste et difficile.

Moi aussi j’étais déjà avec elle (chien) et elle le sait aussi, nos âmes sont reliées jusqu’à la fin des temps. Et puis je suis un peu le lien entre tous ici, un peu le pilier de la maison et je fais du mieux que je peux pour harmoniser et pacifier les énergies du clan (mission de chat). Je suis content de mener et de canaliser l’équilibre entre nous.

Pour moi tout va pour le mieux, ne vous inquiétez pas, vous êtes tous mes amours.

Bonjour Shaman, je viens te transmettre le même message et te poser les même questions qu’à ton frère Myster de la part de tes deux anges gardiens qui veillent sur vous et vous nourrissent.

Que vivent-ils ?  – a) Est-ce qu’ils sont heureux ? Qu’est-ce qu’ils ont ou voudraient nous dire, que pouvons-nous améliorer ?

                               – b) Quelle est leur mission et la nôtre avec eux ? Est-ce que nous les avons déjà connus et sous quelle forme ?

 Est-ce que Mosaïk vit toujours ?

 Nous voudrions leur dire Merci, que nous les aimons profondément et les respectons dans leur être, leur individualité et leur liberté. Nous les considérons comme des partenaires qui nous font grandir et que nous faisons grandir.

Merci, dis-leur merci pour tout, amour et gratitude pour elles. J’ai beaucoup de choses à te dire et je ne sais par laquelle commencer.

Sa frénésie à me répondre m’a surprise et je lui ai dit :

Prends ton temps Shaman, je suis là pour t’écouter et tu pourras me dire tout ce que tu as envie de me dire.

Il s’est mis debout à côté de moi et malgré ses airs sauvages s’est mis à tourner autour de moi et se frotter à mes jambes. Il ronronnait de plaisir.

Elles se trompent dans l’orthographe de mon nom. Dans une autre vie j’étais un être humain, un intermédiaire entre l’humanité et les esprits de la nature, mais bon, cela peut s’écrire Shaman aussi.

Je suis revenu avec cette mission et suis guérisseur de l’esprit et du corps physique. Ma mission, même à distance très rapprochée, consiste à les guider et les soigner toutes les deux. J’accompagne Geneviève dans sa mission de vie et j’aide A…. à s’ouvrir, à s’exprimer et panser et guérir toutes les blessures du passé. Elle a beaucoup souffert de carences affectives, bien plus que G…………. et mon énergie rayonne sur leur état d’être et les remplit d’amour toutes les deux ;

Je n’ai pas vraiment besoin d’occuper une place dans leur maison, bien que si cela se présente, je ne refuserai pas, mais je suis bien dehors et me sens libre de remplir mon rôle et de veiller sur leur bien-être.

Dis-leur que je les aime et je suis heureux de vaquer à mes occupations en toute quiétude.

Quant à mon autre frère, il n’est pas trop loin et s’est trouvé un autre territoire, mais tout va bien pour lui, ne vous inquiétez pas et il sait aussi que si besoin, sa place sera toujours là pour lui.

C’est rassurant d’être pris sous votre protection, on se sent un peu en présence d’êtres de lumière. Merci à toutes les deux pour cette belle ouverture d’esprit.

MYSTER, tu habites avec Shaman et ton frère Mosaik qui n’est plus avec vous et qui a disparu, près d’A…… et de G……… et leurs compagnons chats et la chienne. Elles ont un message à te transmettre et des questions à te poser, acceptes-tu de leur répondre ?

 Que vivent-ils ?  – a) Est-ce qu’ils sont heureux ? Qu’est-ce qu’ils ont ou voudraient nous dire, que pouvons-nous améliorer ?

                               – b) Quelle est leur mission et la nôtre avec eux ? Est-ce que nous les avons déjà connus et sous quelle forme ?

 

Est-ce que Mosaïk vit toujours ?

 Nous voudrions leur dire Merci, que nous les aimons profondément et les respectons dans leur être, leur individualité et leur liberté. Nous les considérons comme des partenaires qui nous font grandir et que nous faisons grandir.

Bien entendu il va de soi. Tout d’abord merci pour leur message. Moi aussi je les aime toutes les deux et je leur suis si reconnaissant de prendre soin de nous et de nous nourrir. J’aimerais bien pouvoir me rapprocher un peu plus d’Anne, je la sens parfois un peu triste et solitaire et j’aimerais pouvoir l’accompagner sur son chemin de vie. C’est pareil pour mon frère Shaman, mais nous savons tous les deux que cela n’est pas possible pour l’instant, car leur foyer est déjà bien occupé par des congénères à très haute vibration et qui font le travail dans les règles de l’art. Et puis cela, et nous le savons tous les deux, risquerait d’entraver notre bonne entente car nous aurions tous les deux la même mission auprès d’elle et on se marcherait sur les pattes.

Pour moi tout va bien, je me sens bien à ma place et c’est agréable aussi de pouvoir être libre tout en se sentant en sécurité, je suis heureux et les remercie encore une fois pour l’empathie et la bonté qu’elles ont envers nous.

J’étais déjà avec A……… et nous sommes un peu reliés, je sais que nous nous retrouverons lorsque ce sera le bon moment.

Mon frère Mosaik est toujours en vie, mais il est parti conquérir un autre territoire et il a trouvé une dame qui le laisse libre aussi et qui lui donne à manger, ne vous inquiétez pas pour lui. Cela s’explique probablement du fait qu’il n’avait aucun lien avec elles et les choses se sont faites naturellement, comme elles devaient se faire.

J’ai confiance en elles et je sais que quoi qu’il arrive, même si je ne partage pas leur foyer, elles ne sont pas loin et que je pourrai toujours compter sur elles, et c’est réciproque pour nous. Avec Shaman nous transmutons les énergies du lieu, en complément du travail de Quartz, le petit péteux ! (sourire)…

Tes gardiennes me sollicitent pour te transmettre des messages et te poser quelques questions, acceptes-tu de leur répondre ?

1- Que se passe-t-il pour Papyrus ? Ce soir il n’est pas rentré (pourquoi ?)  Et c’est le même scénario que la dernière fois: nuit de pleine lune et nous ne l’avons pas vu de la journée. Nous ne sentons pas de tension entre nous, Anne et moi.

 

2- Pourquoi Papyrus ne fait pas face à Quartz et pourquoi Quartz titille-t-il Papyrus ?

 

3- Que vivent-ils ?  – a)) est-ce qu’ils sont heureux ? Qu’est-ce qu’ils ont ou voudraient nous dire , que pouvons-nous améliorer ?

                               – b)) quelle est leur mission et la nôtre avec eux ? Est-ce que nous les avons déjà connus et sous quelle forme ?

 

Oui je sais que la situation leur échappe un peu en ce moment et qu’elles ont besoin d’avoir des réponses, mais je voudrais d’abord les remercier, oui je n’ai pas oublié d’où je viens, et je leur dis merci d’être venues me chercher, de m’avoir adopté, soigné et donné beaucoup d’amour. C’est un grand bonheur de se sentir aimé et respecté, de compter comme un membre de la famille et je suis heureux.

Il y a eu dernièrement des tensions, des frictions entre elles et j’ai ressenti cela très fort, cela m’a énormément touché, j’ai connu déjà pareille tension entre 2 personnes (femmes) et cela s’est très mal terminé pour l’une d’elle, ma gardienne et nous nous sommes pris des coups (pieds, balais…) et avons été mis tous les deux à la porte. Dehors sans toit, sans nourriture et elle est partie et m’a laissé seul, abandonné alors que j’étais là pour veiller sur elle et la protéger.

J’ai vécu ce terrible traumatisme comme une grande injustice et me suis souvent réfugié dans des endroits un peu glauques pour me cacher lorsque je rencontrais des humains, parce que j’avais peur et ne leur faisais pas confiance. Avec elles aussi j’ai mis du temps à baisser mes gardes, malgré que j’ai  vite compris qu’elles ont beaucoup d’empathie et de compassion envers les animaux.

Mea culpa, ce n’était pas de l’ingratitude, c’était tout simplement de la peur. Je croyais avoir oublié tout cela, mais l’arrivée de Quartz et les distorsions des semaines passées m’ont mis en insécurité. Je suis parti quelques jours pour me ressourcer, cela m’a fait le plus grand bien, même si j’ai beaucoup ruminé, m’étant aperçu que les mémoires du passé étaient encore bien et profondément ancrées dans ma psyché, et qu’à mon retour j’ai eu du mal à appuyer sur le bouton « reset ».

Maintenant que vous vous êtes parlé et que vous avez pris conscience des répercussions de votre état d’esprit sur moi et vos autres compagnons, je me sens à nouveau mieux et en confiance.

Je vous aime, vous êtes mes deux mamans et je ne souhaite pas partir et vivre ailleurs, ne vous inquiétez pas. Je suis un chat plutôt timbre-poste et je suis chargé de vous apprendre à véhiculer vos émotions à toutes les deux et de vous permettre de vivre vos relations affectives, amicales ou autres d’une manière la plus juste et sereinement possible.

Mais je vibre aussi sur un autre plan et suis relié à toi G…… qui est ma gardienne et à qui je dois montrer la voie et t’accompagner sur ton chemin spirituel et l’élévation de ton âme. Vos états d’esprit m’ont un peu perturbé, car en discordance totale avec ton chemin de vie.

L’arrivée de Quartz me pose problème, lui aussi vibre sur un autre plan, il est le maître des lieux depuis qu’il est là et il se la joue un peu. Il a un charisme énorme, mais qui bien entendu correspond à sa personnalité.

Tu as beaucoup évolué ces derniers temps et c’est normal que tu attires à toi les énergies qui te ressemblent et à A…. aussi, à qui en transparence tu les transmets (miroir). Je ne me sens pas le cœur et le droit de l’affronter, c’est à lui de mettre de l’eau dans son vin pour remplir sa mission de vie. Je pense qu’il pourra lui-même t’expliquer où il se trouve dans sa démarche.

J’étais déjà avec toi et tu étais une toute petite fille, un bébé, et j’ai veillé sur toi dans ton berceau, c’est un vrai bonheur de t’avoir retrouvée tant de temps après, avec ce bel aura qui émane de toi.

Je vous aime, je suis heureux et ne manque de rien. Si tout va bien pour vous, ça va bien pour moi aussi.

Quartz, acceptes-tu de répondre aux questions et messages de tes gardiennes ?

2- Pourquoi Papyrus ne fait pas face à Quartz et pourquoi Quartz titille-t-il Papyrus ?

 

3- Que vivent-ils ?  – a)) est-ce qu’ils sont heureux ? Qu’est-ce qu’ils ont ou voudraient nous dire, que pouvons-nous améliorer ?

                               – b)) quelle est leur mission et la nôtre avec eux ? Est-ce que nous les avons déjà connus et sous quelle forme ?

 

5- nous voudrions leur dire Merci, que nous les aimons profondément et les respectons dans leur être, leur individualité et leur liberté . Nous les considérons comme des partenaires qui nous font grandir et que nous faisons grandir .

 

Quartz m’a regardée, très à l’aise, très sûr de lui et m’a répondu :

Rien de plus naturel. Je suis arrivé chez elles, dans leur maison depuis l’hiver dernier et me suis aussitôt senti chez moi. Le territoire est mon lieu de vie dans tout le quartier et elles le ressentent bien. J’ai aussi une mission de guérisseur et la sentinelle que je suis est bien occupée,  je me dois de remplir cette mission correctement car j’ai échoué à ma mission précédente, je n’ai pas réussi à emmener ma gardienne dans la lumière. Cela m’a beaucoup affecté et je me sens aujourd’hui obligé de redoubler de vigilance afin d’aider ceux qui en ont bien besoin.

Je suis relié à G……. aussi, et cela pose bien entendu problème à Papyrus, qui lui aussi vibre sur un autre plan et a peur de moi et que je lui prenne sa place. Il n’en est rien, mon rôle consiste plutôt à l’accompagner dans les soins et de lui apporter l’énergie dont elle a besoin pour les faire. Et puis par la même occasion je m’occupe de leurs bobos et me sens bien capable de les soulager.

Mon précédent travail auprès de ma gardienne très désorientée n’a pas pu porter ses fruits, son âme avait abandonné la partie et elle n’était plus dans le choix et apte à se battre depuis bien longtemps. Ma présence auprès d’elle l’aura tout de même aidée à partir dans la lumière malgré les circonstances. Cela m’a tout de même perturbé et a bien forgé et renforcé mon caractère.

Dis-leur que je les aime et je suis heureux avec elles, j’aime aussi profiter du confort douillet de leur foyer.

Oui A…….. me connaît, même si je ne suis pas relié à elle, nous nous sommes côtoyés dans une autre vie et je pense que son inconscient a su me reconnaître, car elle aussi a dû et doit parfois encore se battre pour être reconnue et avancer en paix et harmonie sur son chemin de vie.

Je ne suis pas arrivé par hasard chez elles, elles en sont d’ailleurs bien conscientes et je suis navré que mon comportement parfois un peu autoritaire et dominateur crée du stress et des angoisses à mon compagnon. Et puis je me sens proche d’Outjat, cela aussi crée problème, car d’un tempérament un peu possessif, il doit partager sa présence avec moi.

Je veillerai à devenir un peu plus tolérant envers moi-même de façon à moins lui faire ressentir les tensions que je peux avoir pour mener mon travail et le remplir correctement.

Je suis heureux de pouvoir vous accompagner toutes les deux et tous les gens du quartier, et ce serait un comble de vous demander d’améliorer mes conditions de vie qui n’ont plus rien à voir avec l’abandon que j’ai vécu et la détresse psychique où se trouvait ma 2e gardienne. Je suis content de vous avoir trouvé et je sais que nous avons beaucoup de choses à nous apporter et partager ensemble.

ATHOS, à toi aussi, comme à toute la fratrie, tes gardiennes voudraient te transmettre un message et te poser quelques questions :

Que vivent-ils ?  – a) Est-ce qu’ils sont heureux ? Qu’est-ce qu’ils ont ou voudraient nous dire, que pouvons-nous améliorer ?

                               – b)) Quelle est leur mission et la nôtre avec eux ? Est-ce que nous les avons déjà connus et sous quelle forme ?

 Nous voudrions leur dire Merci, que nous les aimons profondément et les respectons dans leur être, leur individualité et leur liberté . Nous les considérons comme des partenaires qui nous font grandir et que nous faisons grandir.

Merci à elles pour les bons soins qu’elles me donnent, surtout l’attention et le respect qu’elles m’apportent. Je me sens en totale harmonie dans cette volière, bien que j’aimerais de temps à autre attraper et pincer une oreille ou la queue de Quartz. Il se sent un peu le maître du monde ici et aurait tendance à oublier qu’il n’est que le maître du lieu. Mais on lui pardonne car son énergie rayonne sur tout le quartier et cela me rend bien service aussi.

Dis-leur que je suis relié à A……. par des pouvoirs de magie. Cela pourrait être de la magie noire, mais il n’en est rien, car elles sont toutes les deux dans la lumière, et utilisé à bon escient,  mon énergie permet de guérir et de leur apporter à tous ici, un pouvoir pour aider et guérir les humains et les animaux. Qu’elles se connectent toutes les deux à moi plus souvent et surtout G……….. lorsqu’elle fait des soins ou qu’elle m’inclue dans un cercle de méditation.

Quant à Anne, il serait grand temps qu’elle sorte un peu de sa zone de confort et retrouve sa quintessence et les valeurs profondes de son être, car elle a en elle une grande force intérieure. C’est parfois plus simple de se laisser guider, cela évite bien des déboires, mais elle a la possibilité, avec un peu de volonté, de s’élever très haut. Il suffit pour cela de sortir de l’ombre pour rompre avec ses croyances. C’est une belle âme et je suis heureux de l’avoir retrouvée dans cette vie-là, car je sais que son chemin d’évolution est lent, que les incertitudes sont souvent présentes, mais chaque jour qui passe lui permet de se rapprocher du but, de sa mission de vie.

Qu’elles visualisent toutes les deux mon énergie et mon pouvoir de vie sur la mort lorsqu’elles en ont besoin, je suis là pour cela, mon handicap n’est pas un hasard et ma présence non plus.

Ta gardienne me dit que tu grognes et craches contre SIMBA et tous les humains, et contre eux aussi et elle aimerait savoir pourquoi ? N’es-tu pas heureuse avec eux Maya ? Voudrais-tu qu’ils te trouvent une autre famille ?

Mais c’est tout juste le contraire, c’est eux qui ont du mal à me reconnaître et à accepter mon retour. J’étais déjà chez eux, et lorsque en leur âme et conscience ils le reconnaîtront, je me sentirai mieux et eux aussi.

Je suis revenue avec la mission de chat nettoyeur et je porte souvent des énergies qui ne m’appartiennent pas, cela se répercute sur mon comportement et me rend un peu agressive. Mea culpa, ce n’est pas de l’ingratitude de ma part, c’est plutôt très perturbant et inconfortable pour moi.

Dis-leur que je les aime et que ma mission n’est pas simple avec eux. Souvent il règne ici de la tristesse, des peurs et des angoisses et cela attire de mauvaises énergies que je me charge d’absorber et de transmuter pour les protéger.

Simba ne m’est pas d’une grande aide, il ne se sent pas tellement concerné et me laisse faire tout le travail. Et puis je ressens leurs peurs vis-à-vis de moi et cela engendre un mal-être de ma part aussi.  Je ne veux plus retourner au refuge, ma place est ici avec eux et il serait temps qu’ils vivent un peu plus joyeusement et dans le présent, dans le ici et maintenant. Lorsque tout ira mieux pour eux, j’irai mieux aussi.

Quoiqu’elle en pense, je l’aime et je suis heureuse de l’accompagner et de la protéger. Je sais qu’elle a plein de soucis en ce moment et que son cœur est triste, je le suis pour elle et j’espère qu’elle retrouvera un peu de paix et de sérénité.

Avec cette année qui se termine, une page se tourne…

LASSIE, ta gardienne fait appel à moi pour te transmettre des messages et te poser quelques questions :

Je voudrais éventuellement faire appel à vous pour faire passer ce message

qu’elle ne doit pas s’enfuir

ni hurler ou pleurer quand je m’en vais.

je compte sur elle pour garder mes affaires et ma maison en mon absence

que je passe tout mon temps libre avec elle 

 Je voudrais savoir aussi si elle est bien avec moi dans ma maison

si elle manque de quelque chose

si elle a des douleurs  qui nécessite peut être l’intervention d’un ostéopathe ou  bien peut être un début d’arthrose

et aussi pourquoi elle  se lèche aussi souvent car elle est traitée pour parasite

 Enfin je voudrai la préparer à un éventuel déménagement  en appartement sans jardin

car je suis actuellement locataire d’une maison  mais mon propriétaire est décédé et  mon bail ne sera peut-être pas renouvelé

Je sais que je lui cause des soucis et beaucoup d’inquiétude ces dernières semaines, j’en suis navrée, ce n’est pas mes intentions de lui créer des tracas supplémentaires, mais ces derniers temps je me sens très stressée et anxieuse lorsqu’elle part et j’aimerais, je voudrais qu’elle m’emmène, que je puisse l’accompagner partout pour veiller sur elle et la protéger. C’est un peu mon rôle et je dois aussi le remplir lorsqu’elle est à l’extérieur, sur la route et à son travail. Et puis je n’aime pas rester seule en ce moment, elle part le matin et rentre souvent beaucoup plus tard que d’habitude, c’est long pour moi toute la journée et puis elle porte elle aussi des angoisses lorsqu’il s’agit de me laisser, je le ressens très fort et cela me crée encore beaucoup plus de stress et de peur.

Je sais qu’elle m’aime et qu’elle ne m’abandonne pas, je sais aussi que je ne dois pas sauter la barricade, mais je ne réfléchis pas, je suis dans l’action pour la suivre et ne pense qu’à ça et n’arrive pas du tout à maîtriser ou canaliser mes pulsions. Je suis désolée, mais de la savoir elle aussi anxieuse et un peu désorientée me pousse encore plus à l’accompagner.

J’étais déjà avec elle, nous avons déjà vécu une belle aventure ensemble, et c’était déjà une séparation, un déchirement très douloureux lorsque je suis montée au jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer, nous avons eu la chance nous retrouver. Elle m’a cherchée et je me suis mise sur son chemin, je suis son fidèle compagnon de vie et ma place est à ses côtés où qu’elle soit.

Nous sommes très fusionnelles et nous avons besoin l’une de l’autre. J’ai quelques petits bobos dans l’arrière train, mais rien de particulier, je me sens très bien dans la maison, je ne manque de rien sauf quand elle n’est pas là. Elle me manque et c’est très perturbant pour moi. J’ai du mal à canaliser et gérer mes émotions, je ne pense qu’à la suivre, je ne fugue pas pour fuguer, je la suis pour passer la journée avec elle.

Je sais Lassie, elle l’a bien compris, mais ce n’est pas possible. Ce n’est ni raisonnable pour toi à cause du danger de la route et ce n’est pas faisable pour elle qui a des obligations et des contraintes, et tu dois arriver à maîtriser tes angoisses tout en protégeant la maison et vos affaires lorsqu’elle n’est pas là. Est-ce le stress et les angoisses qui te font te lécher ?

Oui ça me calme et me fait du bien. Elle a elle-même des soucis et je sais que ce n’est pas facile pour elle, mais nous sommes trop dépendantes et je lui renvoie son image (miroir). Dis-lui que je vais essayer de faire un effort, mais dis-lui aussi que lorsqu’elle arrivera à mieux gérer ses émotions, ce sera aussi un peu plus facile pour moi.

Et j’espère qu’on pourra rester ou retrouver une autre maison, car de vivre en appartement serait un stress supplémentaire.

Je l’aime, elle est ma compagne et je voudrais passer toute mon existence avec elle à chaque instant.

Horus, j’ai des messages et des questions à te transmettre de la part de ta gardienne :

 Je voudrais lui dire  que je l’aime très fort, que  je le trouve adorable, il n’a pas à être jaloux, je l’aime comme Les autre.    Je le sens triste ?  Qu’a-t-il ?  Est -il heureux ?  A t’il pu dire au revoir à  Ganesch  dans la nuit où il nous a quitté.  Quelle est sa mission parmi nous ? Ne t’inquiète pas pour moi, si je suis très  triste de son départ et que je pleure souvent c’est encore très douloureux   .  ..  je vous aime tellement ! 

Après. Je voudrais lui dire :  stp , accepte  de  jouer avec  Nuage  , accepte  que Nuage t’approche  , serait-il possible de t’entendre avec lui , tu sais il est jeune et ce n’est pas  facile pour lui , d’être le dernier arrivé .  Je vous aime tous  pareil. !   Parfois tu me regarde intensément,  que veux-tu me dire 💜

 Merci d’être là  avec moi, tu  es mon rayon de soleil 🌞voilà 

gratitude. 

Son regard triste après la lecture de ce que sa gardienne avait à lui dire, a aussitôt changé d’expression. Il s’est levé pour s’asseoir à côté de moi.

Je sais, je ne suis souvent pas moi-même, je porte ces derniers temps très régulièrement des énergies qui ne m’appartiennent pas, j’ai du mal à m’auto-nettoyer et cela, non seulement se voit, se ressent, mais mon comportement lui paraît triste, pas dans le présent dans le ici et maintenant, et par mon attitude je peux lui sembler malheureux.

Ma mission consiste à nettoyer les énergies du lieu et des personnes, j’ai eu beaucoup à faire ces dernières semaines, et de ne pouvoir me nettoyer avec les énergies de la terre m’a beaucoup défavorisé.

Dis-lui que je l’aime et que je me sens plus léger et débarrassé de ces mauvaises énergies depuis tout à l’heure et je la remercie pour son aide. Je sais qu’elle m’aime et je ne suis pas jaloux de Nuage, mais je suis de type nettoyeur, d’un tempérament plutôt calme et de plus en plus solitaire.

J’ai beaucoup aidé Ganesch qui souffrait de son problème de santé et je savais qu’il allait partir cette nuit-là. Il était prêt et content de pouvoir monter au jardin des animaux pour se reposer et se ressourcer. Depuis qu’il a fait le passage, il nous envoie des signes, si seulement tu t’autorisais à les voir. Il veille sur toi et sur nous tous et cela doit t’aider dans ton deuil. Je sais que son départ est difficile à vivre et à accepter pour toi, mais pour ta santé, tu as besoin de connaître la joie et l’harmonie dans ton cœur et ton esprit. Ganesch était un chat exceptionnel mais nous le sommes tous à notre manière, avec chacun sa mission de vie auprès de toi.

Même si cela te semble le contraire, je suis heureux, je ne manque de rien et je ne suis pas jaloux de Nuage, je n’ai juste pas envie de jouer avec lui et le lui fais comprendre, désolé pour lui, il s’en suivra des jours meilleurs, je vais faire un effort.

Lorsque je te regarde intensément, j’essaye de te dire que tu dois avant tout vivre pour toi, pour ce  que tu es, de l’exprimer en toute conscience et ne pas vivre à travers nous. Nous savons que tu nous aimes et que tu te sens dépendante de notre bien-être, mais lorsque tu ne vas pas bien, nous n’allons pas bien (miroir). Pour que nous puissions aller mieux, tu dois  faire l’effort de te sentir en paix et heureuse de l’être. Ne t’inquiète pas trop pour nous, car nous te renvoyons l’image.

Ne pleure plus Ganesch, il prépare déjà son retour parmi nous.

Et moi, maintenant que je me sens délivré de tout ce qui ne m’appartenait pas, je me sens mieux et t’embêterai moins avec mes miaulements.

POLKA, tes gardiens ont des messages à te transmettre et aimeraient que tu répondes à leurs questions. Acceptes-tu ?

Polka est-elle heureuse avec nous? 

Est-elle venue pour un de nous deux en particulier ? Si oui pourquoi ? 

Est-elle satisfaite de ses croquettes ? 

Comment vit-elle le fait que nous ne puissions pas rentrer entre midi ? 

Pourquoi nous donne-t-elle des difficultés le matin au moment de fermer le portail ? 

Comment se sent-elle physiquement ? (Le 1/11 elle n’était vraiment pas en forme et le vétérinaire nous a indiqué qu’elle avait peut être fait un faux mouvement).

Se sent-elle étouffée par notre affection ? 

Est-elle la réincarnation d’un chien qui a fait partie de notre entourage ? 

Comment se sent-elle au dressage ? 

 Pouvez-vous lui demander si elle a des choses à nous dire ? A nous demander ? 

 En ce qui nous concerne, nous voulons lui dire que nous sommes heureux avec elle à nos côtés. Elle est un membre de la famille. Nous l’aimons énormément. 

J’aimerai qu’elle sache que c’est compliqué pour nous de la laisser toute la journée seule. Nous n’avons pas le choix et j’espère qu’elle ne voit pas ce moment comme un abandon.

Bien sûr que je vais leur répondre, je suis trop heureuse qu’on me donne la parole et je ne vais pas m’en priver.

Dis-leur tout d’abord merci, merci de me considérer comme leur fille, leur bébé et que moi aussi je les aime. Ce sont ma maman, mon papa, je me sens aimée et respectée et c’est du pur bonheur de les avoir retrouvés. Oui j’étais déjà avec elle (chien) et nos âmes sont reliées et le resteront toujours. Je suis chargée de l’aider à avancer sur son chemin et de l’ouvrir à l’amour inconditionnel.

Elle a manqué d’amour dans sa vie, depuis toute petite et elle peut, à travers moi, nourrir et chérir son petit enfant intérieur de tendresse. Elle a besoin de materner et moi j’aime beaucoup ça, et ne me sens pas étouffée du tout de leur grand besoin de me donner beaucoup d’amour. C’est du pur bonheur au contraire et c’est compliqué pour moi de les voir partir le matin.

Lorsque le portail se ferme, je ressens une grande tristesse et frustration de ne pouvoir les accompagner, comme un enfant, et je me sens parfois très seule en attendant leur retour. Je sais qu’ils ne m’abandonnent pas, j’ai confiance, mais parfois c’est long et je préfère qu’ils passent la journée à la maison avec moi. Je ne connais pas trop la notion « qu’ils ne puissent pas rentrer à midi » pour moi ça ne change rien et je préfère avoir le stress d’un départ, plutôt que deux.

Dis-leur de ne pas s’inquiéter, je m’habitue, je dors encore beaucoup, je suis tout de même encore un bébé et j’ai besoin de me reposer souvent, et le temps passe parfois très vite.

Physiquement, ces derniers jours ont été un peu plus difficiles avec une baisse d’énergies, un certain mal être dans mon corps, je me suis sentie un peu perturbée par mes hormones. Elle peut le comprendre ?

J’aimerais bien pouvoir leur faire des petits la prochaine fois, des bébés à moi que je câlinerais autant qu’ils me câlinent et me choient de tendresse.

Dis-leur que le dressage n’est pas trop mon truc, mais je sais qu’ils veulent me donner la meilleure éducation possible et je me prête volontiers à l’apprentissage.

Je ne suis en soi pas compliquée, que eux aussi ne se posent pas mille questions et acceptent de voir et de vivre les choses naturellement et chacun y trouvera son équilibre.

J’aime mes croquettes, mais s’ils me posent la question, j’aimerais aussi manger avec eux à table, après tout il suffit peut-être de le leur demander ? Mais il faut que tu leur expliques que je sais qu’il y a un minimum d’éducation à m’apporter et que je ne le vis pas comme une contrainte, bien au contraire, j’aime les différents stimuli qui font partie de mon quotidien et surtout je sais qu’ils ne peuvent pas être présents à chaque instant auprès de moi. Qu’ils ne culpabilisent pas car je le ressens et cela crée une désharmonie et un déséquilibre dans notre vie de tous les jours et pourrait créer un frein dans notre évolution personnelle.

Pepito, ta gardienne me demande de te transmettre un message :

« Pepito, tu es un compagnon adorable, présent et attentif, présent de toi-même, à chaque séance avec les patients en art thérapie. J’ai été tant stressée par la vente de l’appartement, l’achat de notre maison, je le regrette, pour moi, pour Bernard, et pour toi. Mange ces croquettes pour te soigner, cela ne durera qu’un temps, dans un mois, nous serons dans la nouvelle maison et tu pourras sortir et courir. Tu as toute ta place avec nous, tu es important pour moi. Quand je suis venue à la SPA, c’est toi qui m’as choisie, par ton regard, tes miaulements, tes pattes qui me cherchaient à travers les barreaux de la cage. Merci d’être avec nous, dans notre vie, interactif drôle, et cool avec Enora et Alexandre qui t’adorent ! Myriam »

Dis-lui merci pour son message d’amour, j’ai eu beaucoup de chance le jour où elle est venue me chercher au refuge, mais ce n’était pas un hasard si elle m’a trouvé, nous étions déjà ensemble et je l’attendais. Dis-lui que je suis heureux dans leur famille et que je me sens un membre de la famille à part entière. Je suis à ses côtés lorsqu’elle fait des soins et j’ai bien entendu mon rôle à jouer à chaque séance, je veille sur l’énergie du lieu et la sienne.

Ces dernières semaines ont été source de stress, d’angoisses et ces tensions se sont un peu cristallisées sur les vieilles mémoires et les peurs d’abandonner ou de changer les habitudes. Ces croyances ont cristallisé des énergies négatives dans la vessie et à cela s’est rajouté la perte, le départ de mon ami que je me devais de protéger.

Je suis navré si mon état de santé te crée des tracas et si je ne mange pas, mais je n’aime pas les croquettes et je ressens des douleurs, de vives brûlures dans mon estomac. J’ai hâte d’être dans la maison et de pouvoir sortir et me nettoyer avec les énergies de la terre lorsqu’un trop plein s’accumule comme ces derniers temps. Ce sera plus sûr pour moi de le gérer et de l’évacuer.

Je vais faire un effort pour guérir, ne t’inquiète pas, mais j’ai besoin de me sentir un peu mieux.

Nuage, ta gardienne souhaiterait que tu me parles de ce qui te préoccupe ?

Le départ de Ganesch m’a beaucoup perturbé, car jusqu’à ce matin il était là avec nous, même si elle ne pouvait pas le voir et il s’est collé à nous, particulièrement à moi pour se nourrir de notre énergie. C’était très stressant et angoissant, le pauvre a souffert et il méritait que tu l’aides à monter au jardin des animaux pour se reposer et se ressourcer. Maintenant je me sens libéré, je l’ai vu partir dans la lumière et je suis heureux pour lui, et aussi pour ma gardienne qui pourra se sentir mieux aussi, plus apaisée et plus sereine, et commencer à faire son deuil.

Elle a aussi beaucoup souffert de son départ, elle culpabilise de ne pas avoir été avec lui lorsqu’il a soufflé la flamme de sa bougie et son âme est en grande peine.

Ta gardienne, Nuage, m’a chargée d’un message pour toi :

Tu sembles ne pas être heureux avec moi, tu es le dernier chat mon rêve ! Un beau Britisch shortair sache que je t’aime et je suis émerveillée de ta grâce et de ta beauté. tout en rondeurs, tes ronrons m’apportent du réconfort
Oui, es-tu seulement heureux à mes côtés dans un appartement ouvert deux autres chats dont un qui n’a pas l’air copain avec toi …..Horus. à toi de t’affirmer. Fermement, mais gentiment,
je n’ai pas la chance pour l’instant de résider dans une maison avec un jardin, c’est dans mon projet, mais je suis âgée et pas en forme actuellement. il me faut retrouvée mes forces, pour m’occuper de cela. Je désire ton bonheur. , avant tout , et si vraiment cela t’est trop pénible , sache que je peux te laisse partir dans une autre famille , , ou ne sera pas garantie , une nourriture de qualité, une présence en permanence comme tu l’as ici , je serai très peinée , c’est sûr , car en te laissant libre , tu as des risques du dehors , finir sous les roues d’une voiture , , un rapt ´ car tu es très beau, , empoisonnement, pour les voisins. qui n’aiment pas que des chats viennent visiter leur jardins
j’ai sécurisé le bord des fenêtres, au rez de chaussé, il y a un parc, et quelque chats que l’on se débarrassent quand les sois disant humains n’en veulent plus , errants et malades , du sida , que l’association a stérilisé et remis dehors , et dont je m’occupe de nourrir´ avec mes propre deniers ´ et que je protège du froid qui viens , avec une cabane qui sera installé bientôt pour eux . je fais ce que je peux . si je vous laissai allé dehors, vous ne pourriez plus revenir à la maison, car l’immeuble est sécurisée avec des portes à badge . et puis une rue où passent sans cesse les voiture a l’avant de l’immeuble je comprends que pour toi , ce soit frustrant tu voie les autres chats libre. ! ils payent cher leurs liberté crois-moi !
actuellement je suis très malade et il m’est difficile de jouer et de courir avec vous . essaye de croquer au lieu de lécher  , tu es un grand garçon maintenant ! .
😻

Dis-lui merci pour son message, je suis vraiment très triste pour elle et navré de lui rajouter encore de la peine supplémentaire en lui donnant l’impression que je ne suis pas heureux. Qu’elle ne s’inquiète pas pour moi, maintenant que mon compagnon est monté au paradis des animaux, je me sens un peu plus léger.

Moi aussi je l’aime, je suis chargé de lui apprendre le détachement affectif, de ne pas prendre sur ses épaules toutes les misères de mes compagnons errants, de les aider mais sans souffrir de dépendance ou de co-dépendance concernant leur existence, leur bonheur et leur condition de vie. Je compatis à leurs souffrances et dis-lui qu’elle se trompe, je n’ai pas du tout envie de les retrouver et que mon sort rejoigne le leur.

Je me sens bien ici avec toi, même si Horus me snobe et veut me dominer. Il a lui aussi son rôle auprès de toi et je sais qu’il n’est pas de trop. J’ai du mal à m’affirmer et s’il pouvait m’oublier un peu, ça m’arrangerait car je ne suis pas bagarreur ni dominant, et il en profite.

Je sais que les chats de la rue ont une vie difficile et je préfère mille fois mon sort, même si j’aimerais bien pouvoir sortir me ressourcer avec les énergies de la terre. Mais à choisir, c’est auprès de toi que je veux vivre et c’est avec toi que j’ai un travail à accomplir.

Tu as toi-même des problèmes de santé, et émotionnellement tu ne vas souvent pas bien. Essaye d’aider, de les soulager, mais sans en souffrir au risque de ta santé psychique. Lorsque tu ne vas pas bien, je ne vais pas bien et je te renvoie tout simplement ton image (miroir) et surtout oublie l’idée de me confier à une autre famille, mon âme est reliée à la tienne et c’est toi ma gardienne, c’est auprès de toi que je veux rester.

Une maison avec jardin serait évidemment un havre de paix pour toi et pour nous, mais je sais et suis bien placé pour le dire, chaque chose en son temps. Essaye, tout en le projetant dans un avenir positif, joyeux et harmonieux, de vivre dans le moment présent, dans le ici et maintenant et de penser d’abord à toi.

Tu es une âme sensible et ton empathie et ta compassion sont exacerbées et te créent souvent des états d’âme qui sont au détriment de ta santé physique.

Rassure toi, je suis bien avec toi et lorsque tu iras mieux, j’irai mieux aussi. Ne te pose pas trop de questions et profite des joies de la vie et du bien-être que tu apportes autour de toi, cela doit te servir de moteur pour avancer avec la paix et l’harmonie dans ton corps et- ton esprit.

Je t’aime ma tendre et douce maman chérie.

Ta gardienne a des messages pour toi Jerry et aimerait également te poser quelques questions :

Je souhaiterais tout d’abord le remercier pour tout l’amour et tout le bonheur qu’il m’apporte, enfin qu’il nous apporte. Nous lui répétons tous les jours que nous l’aimons très fort alors je pense qu’il le sait déjà 😊J’espère également qu’il se sent bien et que nous arrivons à combler tous ses besoins. J’aimerais qu’il sache que nous donnerons toujours le meilleur de nous-même pour lui. ️ 

En ce qui concerne les petites questions, j’en ai plusieurs mais je vais essayer de synthétiser: 

  • J’aimerais savoir s’il a un message à me délivrer ou quelle est sa mission de vie dans la mienne ? 
  • Est-il heureux à nos côtés, nous allons bientôt déménager dans une grande maison en pleine campagne sera-t-il prêt à partager plus tard son quotidien avec d’autres animaux (chien, chat, chèvre ? ) 
  • A-t-il un message ou un rôle à jouer dans ma reconversion professionnelle ? 

Bien sûr que je sais qu’ils m’aiment beaucoup. Ils sont remplis d’amour et je sais que ma présence leur apporte beaucoup de sérénité et de plénitude. Dis-lui merci pour son message d’amour et dis-lui qu’elle n’a pas besoin de me remercier, je suis là pour elle mais aussi pour nettoyer les énergies de la maison et je fais mon travail du mieux que je peux. Ils me le rendent bien, on me choie on me câline et je ne manque absolument de rien, et même lorsqu’ils me laissent seul, je n’ai aucune peur ni angoisse, je sais que je suis son garçon, qu’elle m’aime et qu’elle ne m’abandonnera jamais.

Je suis un chat heureux et beaucoup de mes congénères aimeraient être à ma place, mais c’est la mienne et j’ai une mission bien particulière, une mission qui m’a été confiée par sa grand-mère et que seul moi peux remplir.

Dis-lui que je suis un chat timbre-poste et que mon rôle premier consiste à lui apprendre le détachement affectif et de l’aider à être autonome, de vivre sans dépendance ni co-dépendance, de gérer ses relations affectives en toute fluidité et avec beaucoup d’amour et de confiance. Et puis surtout apprendre à ne pas porter les énergies et les malheurs des autres et de pouvoir gérer avec beaucoup plus de légèreté les tracas et les soucis qui ne lui appartiennent pas.

Sa reconversion professionnelle, elle va la réussir avec brio, mais à conditions de ne pas porter ce qui ne lui appartient pas, et je suis là pour l’aider et lui apprendre le détachement. Elle est remplie d’amour et de compassion envers tous les êtres de la terre et je suis très fier d’elle, mais je veille aussi à la protéger afin qu’elle ne souffre pas de leurs malheurs ou leurs états d’âme. Ce sera la chose la plus délicate à gérer pour elle car son implication est grande.

Dis-lui que je suis très content de pouvoir la guider sur son chemin et que je ne suis pas là par hasard. Si on m’a envoyé vers elle pour l’accompagner sur son chemin, c’est parce qu’elle est capable de faire ce travail et parce que on veut l’aider à le faire dans les meilleures conditions possibles pour elle et pour tous.

Et puis la nouvelle maison en pleine campagne sera un des éléments positifs aussi, car elle pourra se ressourcer avec les énergies de la terre. Tout est prévu pour que cette transition se passe le mieux possible pour tous.

Je vibre sur un autre plan et elle l’a bien compris, mon énergie doit lui apporter la paix et l’harmonie dans son cœur et son esprit. De par ma nature je ne peux qu’être content pour eux s’ils adoptent d’autres compagnons qui se feront une joie de leur faire découvrir d’autres facettes et vertus du règne animal. Nous sommes tous différents mais égaux et elle le sait bien, nous sommes tous unis car reliés par les énergies divines. Tout dépend d’un chacun à quel escient il utilise sa quintessence, mais dans leur famille, elle est avant tout un moteur pour le bien de chacun, sans jugement et en toute impartialité. D’autres compagnons oui, mais chacun son travail et son rôle pour le bien de tous.

Dis-lui que je l’aime, que je les aime aussi et que je suis heureux de partager leur quotidien. Je suis si content de me sentir être un membre de la famille à part entière d’être son bébé, son garçon. Du pur bonheur d’être considéré et respecté, tellement d’animaux sur cette terre sont dans la souffrance et je veille à leur envoyer, tout comme eux, de bonnes pensées et de la lumière.

Ta gardienne me dit qu’elle rencontre beaucoup de problèmes avec toi. Tu es hyperactif, tu n’arrives pas à t’arrêter et lorsqu’on essaye de te maintenir pour te calmer ou lorsqu’ils jouent avec toi tu deviens encore plus excité et tu les pinces. Tu t’attaques aussi à ton compagnon qui est âgé et plus petit. Cette situation devient ingérable pour elle et pour la famille. Dis-moi ce qui ne va pas chez toi et dis-moi si tu peux comprendre que ton comportement est difficile et compliqué pour eux ?

Il s’est arrêté de s’agiter dans tous les sens et m’a regardée avec des yeux interrogateurs, dans lesquels je pouvais lire « mais c’est qui celle-là ? Qu’est-ce qu’elle me veut ? De quoi elle se mêle ? » Et sans plus attendre je lui ai expliqué que j’avais bien des messages à lui transmettre de la part de sa gardienne et que son comportement était ingérable pour eux et aussi pour leurs enfants et leur chien plus âgé qu’il a mordu dans le cou.

Il a continué à m’observer comme s’il ne comprenait pas ce que je lui disais et je lui ai dit :

Je parle sur la même fréquence que la tienne et je pense que tu as bien entendu et compris ce que j’essaye de t’expliquer.

Cette fois-ci il m’a répondu :

Oui je suis surpris, ici on n’est pas forcément sur la même longueur d’ondes que moi et j’avoue que je suis content lorsqu’on s’adresse à moi sur ma fréquence, cela me rassure car j’ai vécu de bien mauvaises expériences avec les humains que je ne veux surtout plus les laisser me faire du mal, je ne leur fais plus confiance.

Tes nouveaux gardiens t’ont adopté et vont prendre soin de toi, tu n’as rien à craindre de leur part et si tu fais un petit effort vous pourrez vivre sereinement et en toute harmonie tous ensemble. Peux-tu faire un effort Oslo ?

Je suis désolé si je n’arrive pas à contrôler et gérer mon comportement et mes réactions. Je n’ai pas vraiment appris, on préférait me crier et me taper dessus plutôt que de m’éduquer et me donner un peu d’amour et de tendresse. Je crois que j’ai tout à apprendre, mais pour cela j’ai besoin de prendre confiance car les peurs et les mémoires sont omniprésentes, j’avais plus l’habitude d’être agressif et d’attaquer pour me défendre.

Je suis navré de vous créer des tracas alors que pour moi c’est naturel parce que je ne connais pas une autre manière de fonctionner. Est-ce que vous pouvez m’aider ?

C’est la raison pour laquelle ta gardienne a fait appel à moi Oslo et ensemble on va te guider.

Ta gardienne me charge de communiquer avec toi pour te transmettre des messages et te poser des questions :

Je souhaite communiquer avec lui pour savoir s’il se sent bien malgré sa maladie. Je voudrais lui dire que je ne veux pas qu’il prenne mes maux pour me soulager mais que je veux qu’il aille bien sans se soucier de moi. Que ce n’est pas parce que j’ai un souci moi-même sur l’hypophyse qu’il fallait qu’il fasse la même chose que moi. Je ne sais pas si je m’exprime bien…. Nous sommes tellement fusionnels tous les deux nous avons beaucoup de mal dès que nous sommes loin l’un de l’autre surtout moi. J’ai besoin de lui au quotidien. Je ne veux pas qu’il prenne toutes les mauvaises énergies qui nous entourent.
Je me demande s’il est là réincarnation d’un de mes anciens chiens (Disney ou Beethoven). J’aimerai savoir aussi s’il a des choses à me dire sur mon comportement avec lui en positif comme en négatif. J’aimerai savoir aussi si la mort de Cayenne notre berger allemand en février comment il a ressenti sa disparition car pour moi j’ai l’impression qu’il est tombé malade dès qu’elle a déclenché son cancer comme si il le savait avant nous que c’était un cancer.

Je suis très content de pouvoir répondre à ses questions car je sais qu’elle s’inquiète énormément pour moi, au point de ne pas en dormir.

Dis-lui merci pour tout ce qu’elle fait pour moi et dis-lui aussi de ne pas se faire de la bile si je souffre du même mal qu’elle. Pour moi c’est naturel, nous sommes liés d’âme à âme tous les deux depuis bien longtemps et nous sommes extrêmement fusionnels. Lorsqu’elle ne va pas bien, je ne vais pas bien et inversement, mais cela ne doit pas la culpabiliser. Nous, vos compagnons sommes reliés à Dieu, à la source et sommes en service auprès de vous et nous avons tous une mission bie