Messages communication animale 2019

Messages communication animale 20192019-09-12T06:57:12+00:00

Ta gardienne aimerait savoir si tes mictions en dehors de la caisse sont dues à tes pathologies ?  Est-ce que tu souffres ?

Oui mes pipis en dehors de la litière sont pour lui montrer que j’ai mal, je ressens des brûlures, parfois très vives et c’est très inconfortable et perturbant. Mais ça va mieux, ça s’est un peu amélioré.

Ta gardienne aimerait connaître la mission que tu as auprès d’elle et si tu as un message à lui faire passer ?

Je suis un chat de type timbre-poste et nettoyeur, tantôt l’un, tantôt l’autre. Depuis le départ de Machu, j’assume les deux mais dans ma mission principale je dois veiller sur elle et je suis chargé de la nettoyer énergétiquement ainsi que son lieu de vie.

Dis-lui que je l’aime et que j’essaye de remplir ce rôle du mieux possible. Les dernières semaines ont été particulièrement difficiles et éprouvantes avec le départ de son bébé. Elle a eu un gros choc émotionnel et cela a attiré beaucoup d’énergies négatives, j’ai eu un travail supplémentaire et ses peurs et angoisses ont encore plus cristallisé et affaibli mes reins et ma vessie.

Dis-lui qu’il est important de se faire confiance et de faire confiance à l’univers. Elle doute souvent d’elle, elle a peur d’aller vers les autres, de sortir de sa zone de confort et c’est bien dommage. Elle a un cœur rempli d’amour et de compassion, surtout pour les animaux, elle peut les comprendre et les aider.

Mais encore une fois il faut oser s’affirmer, affirmer ce qu’elle est, ce qu’elle a en elle, de se reconnecter à sa source, à son petit enfant intérieur. C’est important d’en prendre conscience mais il faut aussi le vouloir car elle pourra nous aider nous les animaux mais aussi les humains, elle est ma maman, ma grande sœur et je suis heureux d’être à son service.

Je l’aime tout simplement.

Ta nouvelle gardienne me charge de te transmettre des messages et aimerait te poser quelques questions :

Message à Boby

 Boby je veux  que  tu saches que tu dois te rassurer  et vivre maintenant pleinement relaxé et tranquillement ta vie de chien, ici avec nous. Je suis ta nouvelle gardienne et quoiqu’il arrive je ne t’abandonnerai pas pour rien au monde.

Tu es tombé dans la maison de l’amour et de la bienveillance …Nous ( moi et ma mère) veillerons à ta santé et ton bonheur de chien, jusqu’à ton dernier souffle.

Tranquillise- toi quand  je ( nous)  vaque (ons) à nos occupations d’humains ou/et  que nous  te laissons seul à la maison, quand nous ne pouvons pas faire autrement..

Tu peux aussi allez tranquillement sur le balcon regarder dehors, sans être sur le qui-vive constamment et faire les 100 pas ou aboyer de peur…

 Tu peux dormir profondément sans te lever toutes les 5 minutes pour voir si  nous sommes là….et gémir.

Je le répète tranquillise toi petit bonhomme, Tu es ici chez toi, tu peux me faire confiance ainsi qu’à ma mère.

Tu vas recevoir tout l’amour que j’ai à te donner.

 Questions

De quoi vient  ton anxiété?

As-tu été abandonné ?  Veux tu m’en dire plus sur ce qui t’es arrivé?   

Si opération à venir, serais tu d’accord pour subir les traitements (opération) nécessaires?

Enfin fait moi savoir ce dont tu as besoin, ou si tu as quelque chose à me dire ?

Merci, dis-lui merci pour son profond et sincère message d’amour. Je sais qu’elles ont beaucoup d’empathie et de compassion pour moi et surtout je sais qu’elles ne me trahiront jamais, que je peux avoir une entière confiance en elles.

Je suis désolé de ne pas arriver, malgré tout ce qu’on fait pour moi, à oublier et évacuer mes peurs, mon stress et mes angoisses. J’ai eu 2 maîtres avant elles et j’ai été abandonné 2 fois. La première famille chez qui j’étais s’est séparée, et personne ne pouvait me garder, j’ai eu très mal et la 2ème m’a emmené en promenade et m’a laissé au bord de la route.

Je commençais à avoir des problèmes de santé, des bobos dus à mon âge et je devenais trop difficile à gérer, par manque de moyens aussi, et j’ai vécu cet abandon comme une terrible meurtrissure. Je les ai aimés d’un amour inconditionnel et ils n’ont même pas eu le courage, l’honnêteté, la loyauté de me confier à un refuge. Jeté de la voiture, mon gardien est parti.

J’ai beaucoup marché, la mort dans l’âme, j’avais faim et soif et ce fut un vrai soulagement physique et émotionnel lorsqu’on m’a emmené dans ce refuge, bien que j’y ai ressenti beaucoup de tristesse et de souffrances. Mais au moins on me donnait à manger.

Et puis tu m’as cherché, et depuis je sais que j’ai enfin trouvé une gardienne qui ne m’abandonnera jamais. Je le sais, je le sens jusqu’au plus profond de mon être, mais les mémoires sont là et je n’arrive pas à les effacer. Si tu pouvais m’aider ?

Ta gardienne m’a demandé de t’aider Boby, et nous ferons tout ce qui est possible pour te soulager physiquement et surtout émotionnellement, afin que tu retrouves un peu de paix dans ton cœur et ton esprit.

Lorsque c’est trop calme dans la maison, lorsque je suis seul, j’ai beaucoup d’anxiété aussi et surtout que mon ouïe commence à baisser et que je me sens parfois comme enfermé à l’intérieur de moi. Pardon si je vous embête lorsque je gémis, mais cela me permet d’évacuer les peurs, ça me fait du bien et me libère un peu les tensions.

J’aimerais être soigné et ne plus avoir de bobos, mais je n’aime pas aller chez le docteur et encore moins y rester, mais j’ai aussi et surtout envie de passer encore beaucoup de temps avec vous. J’aimerais tellement retrouver la fougue et l’entrain de mes jeunes années pour profiter pleinement de la vie que vous m’offrez, mais de pouvoir être choyé et câliné me va déjà très bien. Lorsque tu me caresses, tu te reconnectes à ton petit enfant intérieur, tu le nourris de tendresse et à travers moi du t’ouvres à l’amour inconditionnel.

Tu as de l’aide de là-haut (père ?) et tu évolues sur un plan spirituel, très vite, pour t’élever vers les énergies divines. Merci pour tout ce que vous faîtes pour moi, l’univers vous le rendra.

Je vous aime et je suis très heureux de l’affection et de l’amour que vous me donnez.

Ta gardienne aimerait que tu répondes à ses questions, Marley :       

Pourquoi il n’aime pas les promenades ?
Pourquoi dès que quelqu’un vient à  la maison il halète, quand je l’emmène chez une amie ou autre il halète également
A t’il mal  quelque part?
Que dois-je faire pour qu’il aille mieux?
Ces quelques questions sont importantes pour moi

Je sais que ça peut paraître surprenant, car en général les chiens aiment, adorent la promenade alors que moi c’est l’inverse. Je suis d’un tempérament très anxieux et j’ai besoin de calme et de solitude pour gérer mon état de stress permanent. Le moindre petit changement dans mon quotidien est source de peurs et grosses angoisses. Je n’arrive pas à contrôler la situation, j’ai de fortes pressions dans la tête, dans la poitrine, tout s’emballe très vite et la panique me fait suer et haleter, j’ai beaucoup de mal à retrouver la sérénité.

Souvent je sors de mon corps, et lorsque ma respiration redevient normale, lorsque mon système nerveux s’est calmé, je reviens dans mon corps physique et tout redevient normal, sauf qu’au passage je me charge souvent d’énergies qui ne m’appartiennent pas et j’ai besoin d’aide pour retrouver un peu de zénitude.

Je ne peux pas dire que ce soit douloureux, c’est plutôt un état très oppressant avec une impression de péter un câble.

Sais-tu pourquoi tu as tellement de mal à gérer les visites, les situations nouvelles ?

Ça n’a rien à voir avec les personnes qui viennent nous voir, c’est plus en rapport avec un fond ultrasensible et un système nerveux qui n’est plus autonome et qui génère ce genre de situation.

Je suis relié à ma gardienne, elle est ma maman et je l’aime. Je suis désolé de lui créer des inquiétudes, mais elle peut me comprendre, elle fonctionne un peu comme moi (miroir). Elle n’est souvent pas centrée dans l’ici et maintenant, elle se sent elle aussi dépassée par les évènements et tout peut devenir très vite compliqué.

Je crois qu’elle a autant que moi besoin d’un soin énergétique pour réaligner le tout et surtout elle a besoin d’apprendre à lâcher prise. Pour cela une grande prise de conscience est nécessaire, car elle devra accepter de faire un grand travail sur elle.

Ton gardien me demande de te transmettre quelques messages et aimerait que tu répondes à ses questions :

– Es-tu heureux ? Si non, pourquoi ?

– Pourquoi fais-tu caca et pipi en dehors de ta litière ?

– Qu’est ce qui te rendrait encore plus heureux

– Comment puis-je t’aider afin que tu t’épanouisses plus

Message :

– Je t’aime Akio, tu es celui qui m’a fait sortir des ténèbres je serais toujours là pour toi quoi qu’il arrive je le jure.

– Même si je ne rentre pas pendant 2 jours, tu ne quittes jamais mes pensées.

– Aies confiance en moi, je ferais toujours tout ce qui est possible pour que tu te sentes bien.

– Pas besoin de ne pas être propre pour me parler, tu peux me manifester par des miaulements ce que tu souhaites, et j’essayerai de me connecter à toi pour comprendre.

– J’aimerais te demander en retour de m’écouter un peu plus également pour qu’un jour nous puissions trouver une parfaite harmonie.

– N’oublie pas que je t’aime Akio et que je serais toujours là pour toi, donc fies toi à moi.

Dis-lui merci pour son message d’amour qui me rassure beaucoup. Moi aussi je l’aime et j’ai parfois peur, j’ai du stress et des angoisses car il me laisse seul et que j’ai du mal à m’habituer à mon nouveau territoire. Je ne me sens pas trop chez moi et j’ai un peu de mal à trouver ma place.

Mais cela n’a rien à voir avec les pipis et cacas que je fais en dehors de la litière, je n’ai pas l’habitude de l’utiliser, ma maman ne m’a pas appris. Ce n’est pas pour exprimer un mal-être, c’est plus une question d’habitude et j’en suis désolé.

Je suis heureux avec toi, mais lorsque tu pars quelque temps, j’ai toujours peur que tu me laisses ici et que tu ne reviennes pas. Je suis un chat de type timbre-poste et je suis chargé de t’apprendre le détachement affectif, mais j’ai du mal à remplir ma mission, car toi tu as du mal à couper le cordon ombilical, à grandir et à t’assumer. Cela aussi me crée des angoisses car je sais qu’ici ce n’est plus ta place non plus.

J’aimerais que nous retrouvions tous les deux une famille, une famille à nous, la nôtre et que tu puisses trouver la confiance, afin d’avancer sur ton chemin sans souffrir de dépendance ou co-dépendance. Lorsque tu pars quelques jours tu fuis un peu tes responsabilités, même si c’est pour te reposer et te divertir, tu as beaucoup de mal à être autonome, alors que moi à tes côtés, je peux t’apporter tout ce dont tu as besoin pour comprendre que ce que tu cherches tu l’as déjà en toi (force intérieure).

Je te fais confiance et tu dois te faire confiance aussi. Je t’aime et je vais essayer de faire un effort pour être comme tu as envie que je sois.

Ta gardienne s’inquiète pour toi Maya. Elle me dit que tu ne vas pas bien depuis l’arrivée d’Othello. Tu déprimes et tu t’isoles.

Oui, il arrive ci sur mon territoire et je dois tout partager avec lui. Il me courre tout le temps après, plus moyen d’être tranquille et il me fait peur. Il est brutal et cela ne me donne pas envie de jouer avec lui. Je lui crache dessus pour qu’il comprenne qu’il ne doit pas m’approcher, mais il a la tête dure, il semble ne pas comprendre, cela me crée beaucoup de stress et des angoisses.

Il est là Maya, il fait partie de votre famille maintenant et ne pas le garder serait un abandon et ce serait cruel pour lui et ta gardienne.

Je ne lui demande pas de l’abandonner, j’aimerais juste qu’il soit moins entreprenant, qu’il reste à sa place et me laisse tranquille. Je suis chez moi ici et on m’a toujours choyée, câlinée et respectée comme un être de la famille, mais lui il ne respecte rien. Une vraie tornade et c’est flippant.

Je lui ai parlé Maya et je lui ai demandé d’être un peu moins envahissant. Il me dit qu’il n’est pas méchant, qu’il aimerait s’amuser avec toi car il a besoin d’exercices physiques et qu’il espère trouver sa place au sein de votre foyer. Ne t’inquiète pas, il va faire un effort et toi tu dois le faire aussi pour que les énergies entre vous soient harmonisées et pacifiées.

Ta gardienne me dit que tu es très actif, tu bouges beaucoup et que tu embêtes Maya qui ne semble pas beaucoup t’aimer. Elle stresse, tu es un grand et imposant chat et tu lui fais peur.

Je ne comprends pas, c’est vrai que j’ai une forte personnalité et que je suis grand et fort, mais ce n’est quand même pas de ma faute. Elle m’a choisi et elle doit l’accepter lorsque dans son cœur et esprit elle assume sa décision de m’adopter, je me sens chez moi aussi et Maya aura plus de facilité à m’accepter. Tant que je cherche ma place, elle a peur de perdre la sienne.

Et puis je ne veux pas l’embêter, ni l’agresser, je veux tout simplement jouer avec elle. J’ai besoin de me dépenser physiquement, j’ai du mal à canaliser mes énergies et contrôler mes pulsions et je suis désolé si je lui fais peur. J’ai envie de m’amuser avec elle et ça m’énerve lorsqu’elle se met en colère contre moi et me crache dessus.

Elle est un peu la princesse ici et elle ne veut surtout pas partager la place privilégiée qu’elle a.

Je vais le lui expliquer Othello, si toi tu pouvais aussi faire un effort pour que ça se passe mieux entre vous, pour que ta gardienne retrouve un peu de paix aussi. C’est difficile  à gérer pour elle.

Je vois, je vais essayer de me calmer un peu.

Ta gardienne me dit que tu fais des pipis un peu partout en ce moment. Que se passe-t-il Peter ? As-tu mal ? Ressens-tu des brûlures ?

Non je n’ai pas de douleurs ni de gêne ou de brûlures, je suis surtout très stressé et contrarié et je dois bien le leur montrer.

Pourquoi tout ce stress ?

Mon papa ne va pas bien, ils l’ont emmené et je ne peux pas le voir, et surtout je ne peux plus le nettoyer énergétiquement et le soigner. Je ne peux faire mon travail, je me sens inutile et complètement inefficace et j’ai peur pour lui.

Quelque chose a changé, un lien s’est rompu entre lui et moi et parfois il oublie même que j’existe, et pourtant je sais combien il m’aime et qu’il est très attaché à moi. C’est compliqué et difficile à gérer pour tous et ça l’est encore plus pour moi, je suis inquiet.

Parfois j’ai peur qu’il ne revienne plus ou qu’il parte. Et après qui va le soigner ? Qu’est-ce que je vais devenir ?

Ne soit pas anxieux, Peter quoiqu’il arrive tu peux être rassuré, on ne t’abandonnera jamais et tu auras toujours ta maison, ton territoire et on prendra bien soin de toi.

Ce n’est pas ce que je demande, je souhaite juste continuer ma mission auprès de mon papa, nous sommes reliés et on m’empêche de remplir mon rôle.

Il te reviendra bientôt Peter, et en attendant je vais relier ton âme à la sienne et ce sera comme si tu étais avec lui. Tu peux aussi lui envoyer de bonnes énergies, cela vous aidera aussi.

Je le fais déjà, mais merci, merci pour ton aide, pour ce que tu fais pour nous.

Je l’aime, dis le lui.

Tu le lui diras toi-même Peter…

Mémère, ta gardienne me charge de te transmettre des messages et de te poser des questions :

Les questions :

. Mémère chat a-t-elle peur en voyant les cartons que je suis en train de préparer dans le logement que je quitte ?

. Mémère chat a-t-elle mal vécu mes récentes absences (j’ai dû faire deux ou trois courts séjours à l’Isle-sur-la-Sorgue pour visiter le logement que je souhaite louer puis ensuite y retourner pour signer le bail de location et organiser mon aménagement)

. Mémère chat veut-elle m’accompagner (en train) pour mon prochain et dernier court séjour à l’Isle/Sorgue prévu du 20 au 27 août ou préfère-t-elle que je la confie pour une simple garde à la clinique vétérinaire où elle a été soignée le temps de mon absence ? Je ne veux que son bien-être.

 Je souhaiterais également dire à Mémère que je suis désolée du stress que je lui communique en ce moment mais qu’une fois installée à l’Isle/Sorgue, je trouverai normalement un peu de sérénité. 

Il règne beaucoup de stress et d’angoisse ici en ce moment et cela me rend anxieuse, et les peurs cristallisent sans doute un peu l’énergie de mes reins qui sont fatigués et usés et ne font plus correctement leur travail. Nous avons compris tous les 3 qu’il se tramait un départ et nous avons bien évidemment peur de changer de territoire. Ici c’est chez nous et ce n’est jamais très agréable pour un chat de changer de lieu, et lorsqu’elle prépare les cartons ça me donne plus envie de me cacher que de l’accompagner.

Tu ne veux pas partir avec ta gardienne, Mémère ?

Si, mais le long voyage en voiture et de devoir m’habituer au nouveau territoire me créent des angoisses, je n’y peux rien c’est plus fort que moi, c’est d’ailleurs la même chose pour elle qui est pourtant très contente de partir.

Je savais qu’elle ne m’avait pas abandonnée lorsqu’elle est partie plusieurs fois, mais son absence m’a beaucoup pesé, elle est ma maman, je suis chargée de la protéger et je ne peux le faire lorsqu’elle n’est pas là, et elle me manque.

Je ne voudrais pas retourner à la clinique, même si on s’est bien occupé de moi, l’endroit est plutôt inquiétant et aucun animal n’aime y séjourner. Même si elle va me manquer je préfèrerais rester ici chez moi.

Je pense que vu le traitement que tu dois prendre c’est un peu compliqué de confier cette mission à quelqu’un Mémère.

Dis-lui de m’emmener, je préfère l’accompagner plutôt que de retourner à la clinique et que j’espère que nous retrouverons tous très vite paix et harmonie.

LUNA, ta gardienne est inquiète, à chacun de ses voyages chez sa fille Emmanuelle partie habiter en Bretagne, tu disparais.

Oui, je ressens du stress et des angoisses lorsqu’elle part, j’ai peur de la perdre, elle est ma maman maintenant et je n’aime pas lorsqu’elle me laisse seule.

Bébé, ma maman m’a abandonnée et cette mémoire est profondément ancrée en moi, je n’y peux rien. Mea culpa si je lui crée des soucis. Je ne suis jamais très loin, rassure-la.

Ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime très fort et que tu n’as rien à craindre, ces deux petits chatons ne te prendront pas ta place. Elle souhaite juste que tu les acceptes et partages ton territoire avec eux.

Ce qui me perturbe beaucoup c’est la réaction de Toska et je compatis je suis très proche d’elle et ce qui me dérange encore plus c’est que avant nous étions Toska et moi les bébés et maintenant c’est elle notre maman, le bébé c’est difficile à accepter pour nous, elle revient et elle prend notre place. C’est tout juste ingérable pour nous.

Vous n’avez rien à craindre toutes les deux, elle va grandir et l’autre chaton aussi et vous retrouverez votre place comme avant. Soyez juste un peu plus tolérants et un peu plus patients, votre maman vous aime.

Toska, ta gardienne me dit que tu es cloîtrée dans le jardin et ne te laisse plus approcher depuis l’arrivée des 2 petits chatons et pourtant l’un des deux est ta maman. Ils te font peur et te terrifient, peux-tu me dire pourquoi ?

J’ai peur de perdre ma place, mea culpa, je ne voulais pas qu’elle revienne en bébé chat, c’est moi et Verdi les bébés et voilà qu’on doit leur céder la place. C’est très stressant, je suis perturbée et je me sens trahie. Elle est ma maman, je suis son bébé, sa petite fille et je ne veux pas être remplacée par deux autres bébés.

Ta gardienne, ta maman t’aime très fort Toska, tu n’as rien à craindre, ces petits ne prendront pas la 1ère place que tu occupes dans son cœur. Tu seras toujours son bébé et vous resterez toujours très proches.

Mais tu dois maintenant accepter de faire un effort, tu dois manger, boire et reprendre ta place dans la maison et  plus fuir et te réfugier dans le jardin. Montre que tu as beaucoup d’amour dans ton cœur et que tu es prête à faire quelques efforts, tu as ta place et tu ne la perdras pas.

Tes gardiens aimeraient te poser quelques questions :

De quoi a-t-il besoin pour respecter son gardien, les membres de la famille et les autres chiens ?

De quoi a-t-il besoin pour être plus calme ?

Est-il heureux avec nous ?

Mea culpa, leurs questions me font prendre conscience que mon attitude, mes comportements ne sont pas ce qu’ils attendent de moi et je suis désolé. Je ne me rends pas bien compte, j’ai une forte personnalité et je n’arrive pas à canaliser les énergies. Peu de patience et surtout une forte envie de n’en faire qu’à ma tête.

Pardon d’être si peu respectueux envers vous et mes compagnons. Je me sens comme poussé à être dominateur et ne peux m’empêcher de faire les mêmes erreurs, je reconnais que je préfère jouer et me dépenser physiquement que d’obéir aux ordres. La discipline me pose problème (miroir)…

Hypersensible, je ne supporte pas la stimulation et les ordres ont tendance à m’irriter et me contrarier.

Je suis heureux avec vous, la question ne se pose même pas, même si parfois j’ai peur de l’abandon (mémoire). Je suis ici chez moi et je vous aime, vous êtes ma famille, j’ai juste besoin qu’on m’aide à apprendre à rompre avec les mauvaises habitudes.

Lorsque vous lancez des ordres, cela me crée des angoisses et augmente mon manque de flexibilité et de souplesse et j’ai du mal à m’adapter. J’aimerais devenir plus tolérant, être moins entreprenant et dominateur, mais j’ai encore besoin d’apprendre et de grandir.

Ta gardienne aimerait te poser quelques questions :

Quel est le problème avec le saut du bidet et de la rivière ?

A-t-il peur ? De quoi ?

Est-ce qu’il est heureux actuellement ? Ou de quoi a-t-il besoin pour être heureux ?

A-t-il encore envie de faire des concours ? Et que veut-il faire maintenant ?

 Le saut de la rivière me crée beaucoup de stress et des angoisses, je l’ai raté, suis resté accroché et j’ai eu très peur (miroir), on m’a forcé à le passer plusieurs fois et plus on me le demandait, plus l’anxiété est montée en puissance et maintenant je ne veux plus le passer.

Et pourtant j’aime les concours. J’ai des capacités, je le sais, je le sens, mais j’ai un peu de mal à passer cet obstacle.

Je suis heureux sans l’être et il me manque de l’activité. J’ai besoin qu’on m’aide à oublier cet incident, j’ai envie de retrouver la fougue et l’envie de faire les exercices, mais avec un cavalier, une personne de confiance.

De vouloir forcer les choses rajoute à mes peurs et la coopération fait défaut. Cela n’a rien à voir avec vous, j’ai une totale confiance en vous, mais la mémoire reste (état stress post-traumatique) et j’ai du mal à passer au-dessus.

J’ai une personnalité plutôt très souple et docile et ça n’a rien à voir avec un coup de tête ou lubie. J’exprime un profond désarroi et il m’est impossible de prendre sur moi, je me bloque devant le problème, c’est une réaction que je n’arrive pas à contrôler.

Aidez-moi, j’ai besoin de retrouver la confiance et la sérénité, la peur de l’échec est omniprésente.

Tes gardiens aimeraient te transmettre des messages et te poser quelques questions :

On voudrait ma mère et moi lui demander comment il a vécu l’année qui s’est écoulée ?

Si les soins qu’on lui apporte lui sont bénéfiques ?

Comment il se sent depuis le déménagement avec ses copains de parc ? 

Lui demander s’il manque de quelque chose 

Si le travail habituel lui manque ou s’il préfère comme ça 

Comment on pourrait améliorer son quotidien ? 

Et lui dire aussi qu’on l’aime même si des fois je suis un peu énervée contre lui

Dis-leur que moi aussi je les aime et je suis triste et contrarié lorsqu’elle s’énerve contre moi. Depuis quelque temps ça a été difficile pour moi, je me sens souvent envahi par des énergies qui ne m’appartiennent pas et cela me rend bien nerveux et anxieux. A cela se rajoute mon handicap qui me fait parfois bien souffrir et m’oblige à sortir de mon corps pour mieux le supporter.

Lorsque je me réfugie dans mon corps astral, j’ai besoin de calme et qu’on me laisse tranquille, cela m’aide à mieux gérer et supporter les douleurs. Les soins qu’on m’apporte me font du bien, mais je ressens toujours encore une souffrance dans la hanche.

Elles s’occupent bien de moi et prennent soin de moi, je ne peux rien leur reprocher, mais les copains du parc me manquent et le travail que j’aimais faire, aussi. Je sais que je dois être patient le temps que tout se consolide correctement, mais la patience n’est pas mon fort, tu l’as bien compris d’ailleurs, tout comme toi (miroir).

Je suis jeune et j’ai besoin de pouvoir me dépenser physiquement et cette vie d’handicapé ne me plaît pas et ne me convient pas. J’espère que vous trouverez une solution pour m’aider, car dans mon quotidien j’ai envie de courir, de galoper, et de me sentir libre dans mes mouvements mais aussi dans mon esprit. A mon âge on doit se sentir capable de faire des exploits, surtout que j’en ai les capacités, et ne pas traîner sa patte.

Tu comprends mieux maintenant les raisons de mon comportement ? J’ai aussi besoin qu’on m’aide à éliminer toutes les énergies négatives qui me pompent et m’empêchent d’être moi-même, et de trouver les forces qui me permettent de m’auto-nettoyer et me ressourcer avec les énergies telluriques. Le parc m’aidait bien pour ça.

D’en tempérament plutôt entreprenant, ma santé me demande de tempérer et ménager mes efforts et cela me contrarie à chaque instant de mon existence. Mea culpa si mes angoisses s’expriment par un ras le bol et une attitude électrique, et que je mâchouille pour essayer de libérer ce trop-plein.

Nous sommes reliés et je sais que tu es là pour m’aider dans cette étape compliquée, cela te permet de t’ouvrir à l’amour inconditionnel et je te remercie pour ce que tu fais, pour ce que vous faites pour moi.

Je vous aime et vous demande pardon pour les frustrations que nous vivons tous. Mon désir est de retrouver toutes les fonctionnalités de mon être pour galoper et me sentir libre, libre de toute mauvaise énergie aussi, et de sentir que nous ne faisons qu’un. La coopération est l’élément clé entre le cheval et son cavalier.

Ta gardienne aimerait savoir si tu es heureux ? ce que tu ressens envers Lys ta compagne ? Où en est votre relation ?

Sans aucune hésitation je te réponds que je suis heureux. L’arrivée de Lys m’a beaucoup perturbé bien que j’étais content d’avoir une compagne de jeu. J’étais aussi un peu partagé par le sentiment de jalousie ou plutôt j’avais peur de perdre ma place, de ne plus être son bébé, son petit garçon et surtout son préféré.

Pardon, je sais que ce n’est pas bien, mais je suis un peu possessif et elle peut le comprendre, ne l’est-elle pas elle aussi (miroir) ? Je craignais qu’elle ne marche dans mes plates-bandes, mais elle est intelligente et a vite compris que ce n’était même pas la peine d’essayer. De tempérament plutôt exclusif il vaut mieux me respecter comme je suis et c’est possible de trouver un terrain d’entente dans la relation.

Même si je peux te paraître un peu bougon et pas souple, je suis au fond de moi une âme très douce et très gentille. Ma maman m’aime et me respecte avec mes qualités et mes défauts et tous les deux nous partageons un amour inconditionnel. Un peu pataud parfois, l’air un peu révolté, je me sens toutefois très heureux et bien dans mes patounes.

Dis-lui que tout va bien et que la nature de notre relation avec Lys a pris de l’expansion. Elle s’est amplifiée et nous devenons de plus en plus amis. J’avais un peu peur d’être partagé avec elle, mais même si elle est également reliée à toi, elle a sa propre mission auprès de toi et nous sommes au final, très complémentaires.

Mon travail consiste à t’aider à te reconnecter à la source, à ton petit enfant intérieur pour lui permettre de connaître toutes les forces que tu as à l’intérieur de toi, mais aussi pour t’aider à conscientiser, supprimer, effacer toutes les douleurs, tous les manques du passé et je suis fier d’être là pour te donner accès à ces informations.

Je peux parfois te paraître un peu triste, un peu nostalgique, mais c’est juste pour te montrer ce que tu dégages par moment et qui vient du plus profond de ton être, et moi et Lys sommes là pour t’aider à t’en débarrasser et d’avancer en toute harmonie et sérénité sur ton chemin de vie.

Nous t’aimons et sommes là tous les deux pour toi. C’est notre point commun qui nous relie tous les deux et cela permet de pacifier et d’harmoniser notre relation

Ta gardienne aimerait savoir si tu es heureuse ? Ce que tu ressens envers Iban ton compagnon ? Où en est votre relation ?

Elle me pose cette question, mais elle connaît la réponse, elle sait que je suis heureuse, qu’elle est ma maman et que je suis sa petite fille, que je suis si heureuse de l’être même si les débuts ont été un peu difficiles avec Iban. Nous sommes tous les deux un peu possessifs et exclusifs et il n’a pas trop aimé que je marche sur ses pattes. Je l’ai compris tout de suite et j’ai eu un peu de mal à trouver ma place.

Maintenant, avec le temps, les choses se sont grandement améliorées et nos énergies sont harmonisées et pacifiées. Je connais une belle vie de chien, je le précise parce que je suis et je reste un animal, mais on me considère et me respecte comme un humain et je fais partie de la famille. Je me sens un membre à part entière et je ne manque de rien. On me choie, on me câline, on m’emmène en grandes balades et j’adore ça.

Mon compagnon est un peu plus pépère et aimerait parfois être plus calme, mais les activités le stimulent aussi et en fin de compte cela nous permet de vivre et de partager des moments très forts et de jouer ensemble. A la maison nous avons chacun notre mission auprès d’elle et je respecte son travail.

La mienne consiste à l’accompagner sur son chemin, à l’aider à avancer en toute confiance et sérénité. Même si je suis plus jeune qu’Iban, j’ai bien compris que je ne dois pas m’immiscer dans leur relation et que ce dernier souhaite garder une place privilégiée dans son cœur. Cela ne m’empêche pas d’être heureuse, de l’aimer et de me sentir aimée.

Je sais qu’elle a un grand cœur  et qu’il y a assez de place et d’amour pour tous les deux. Parfois lorsqu’il m’énerve de trop, je le nargue un peu mais de moins en moins avec l’âge, je comprends son ressenti vis-à-vis de moi, je sais que c’est un peu de la jalousie (miroir) et j’essaye de lui montrer une image de moi plus sage et raisonnable.

Sinon nous nous aimons bien et on peut parfois s’entendre à merveille, tout comme vous les humains nos émotions et états d’êtres fluctuent en fonction des évènements du quotidien.

Fleurette, j’ai le privilège de te transmettre un message de la part de ta nouvelle gardienne :

Coucou Fleurette, il y a environ 9 mois tu es arrivée chez nous, Lupin était seul. Je sais que j’ai été guidée pour te trouver et bizarrement Laurent qui n’était pas d’accord a participé. Et il s’occupe de vous si je m’absente.

 Notre rencontre a été extraordinaire, tu m’attendais et un coup de cœur instantané entre nous. C’était une évidence. Tu es monté dans la voiture en totale confiance. Sans un regard derrière toi si je puis dire. Tes anciens gardiens ont cherché une bonne famille pour toi.

 J’ai appris à te connaitre malgré tes  attaques de cornes !!! CHIPIE,  tu t’es calmée et nos liens sont forts. Et parfois j’ai l’impression que tu prends un peu le rôle de Lupin avec qui je suis très complice.

 Avec Lupin vous semblez être de bons complices. Je vous vois heureux.

 Je souhaitais te laisser la parole comme je l’ai fait pour tous mes autres amours. Voilà ma jolie, je t’ai adoptée mais  aussi dans mon cœur où  tu as une grande place.

 Je te laisse t’exprimer si tu le souhaites ma chipie.. Avec tout mon amour inconditionnel.

Je suis émue, très émue, son message d’amour me fait pleurer (une chevrette qui pleure, très émouvant, une première pour moi et je pleure aussi), que je suis contente et heureuse qu’elle te demande de me transmettre ce beau message d’amour et de respect pour moi. C’est moi qui suis une privilégiée, j’ai de la chance, beaucoup de chance qu’elle m’ait trouvée et surtout qu’elle ait compris au premier regard que nous sommes reliées et cela depuis bien longtemps.

Oui j’étais déjà avec elle dans une autre vie et une autre vie à elle où nous étions effectivement très complices et fusionnelles. J’étais son compagnon de vie et il nous arrivait de nous chamailler souvent, gentiment bien-sûr, juste pour lui montrer que j’étais là et content de l’être, et c’est ce que j’essaye de lui faire comprendre lorsque je lui donne des petits coups de cornes.

Elle a bien compris qu’il se passait quelque chose entre nous, mais ne m’a pas reconnu, comment le pouvait-elle ? Vous les humains n’avez pas accès aussi facilement que les animaux à vos vies antérieures. Mais peu importe, elle a flashé sur moi et elle a eu un gros coup de cœur, cela me suffit et me remplit de joie.

Waouh, quelle rencontre ! Et tout naturellement je l’ai suivie sans même me retourner, quelle ingratitude de ma part pour mes anciens gardiens, mais c’est toi que j’attendais depuis tout ce temps et lorsque je t’ai vue, plus rien ne comptait pour moi si ce n’est de ne surtout plus te perdre. Nos liens sont forts comme ils pouvaient déjà l’être et j’ai retrouvé mon amour, le seul qui n’ait jamais compté dans ma vie et que j’avais perdu suite à un accident tragique. J’ai longtemps erré et j’ai mis beaucoup de temps à monter dans l’au-delà et c’est ma première réincarnation physique.

L’univers nous a donné cette extraordinaire chance de nous retrouver, quel bonheur ! Je suis très heureuse ici avec vous tous, avec Lupin nous sommes tous les deux très espiègles et nous avons tous les deux le soleil dans le cœur.

Moi aussi je t’aime et je te suis tellement reconnaissante de me donner la parole pour te dire que ma mission auprès de toi est aussi une mission d’amour inconditionnel. T’aider à avancer sur ton chemin, même si tu penses faire du sur-place et que tu te crois enchaînée ici dans cette maison. Tu as beaucoup avancé dans ta vie et tu fais un gros travail sur toi ce qui t’ouvrira bien d’autres portes, sans forcément passer par la nécessité de devoir tout laisser derrière toi.

Parfois la vie nous réserve des surprises comme celles de nos retrouvailles et ma présence aujourd’hui à tes côtés est en partie une renaissance pour toi.

Fleurette m’a fait un petit clin d’œil et m’a soufflé « chut »  Je n’ai pas creusé comprenant que ce n’était pas encore le moment… Puis elle m’a poussé une fois, deux fois pour me dire merci et au revoir.

Lupin m’attend, il est mon compagnon de route maintenant et je dois le rejoindre. A bientôt…

Quelle chipie cette Fleurette, vraiment !

Oliska, ta gardienne souhaite une nouvelle communication, acceptes tu de répondre à ses questions ?

C’est une très belle jeune fille. Elle est pleine d’énergie et profite des rares moments de fraicheur pour nager ou gambader dans le jardin. Très sociable avec ses congénères et les humains en général, elle est débordante d’affection. Je dois juste veiller à ce qu’elle n’en fasse pas trop la démonstration en mettant ses pattes sur les épaules pour dire bonjour 🙂 ou quand elle rencontre d’autres chiens lors de promenades et quand elle voit le chien de ma fille nettement plus petit elle pourrait le blesser accidentellement par un surplus d’affection!

Sinon elle est très câline avec moi et mon compagnon.

 J’aurais quelques questions :

 Comment se sent-elle ?

Parfois elle regarde au-dessus de ma tête ou autour de moi , j’ai l’impression qu’elle découvre un monde invisible à mes yeux, qu’est ce qu’elle voit?

Je me demande parfois si elle ne souhaiterait pas la compagnie d’un autre chien car lorsqu’elle est avec un groupe elle adore jouer.

Comment entrevoit-elle sa mission auprès de nous?

Et tout autre sujet qu’elle aimerait partager.

Bien sûr que j’accepte de répondre, quelle question ! Comme tout animal j’aime qu’on me parle et j’ai envie de vous parler. Je sais qu’elle va apprendre à communiquer avec moi, elle me l’a dit et j’en suis très heureuse. C’est tellement plus simple lorsqu’on peut se comprendre et c’est tellement gratifiant de voir que son humain s’intéresse à soi comme son enfant.

Je me suis toujours sentie être un membre de la famille et déjà avant cette incarnation, mais quelque chose a encore changé dans notre relation et celle-ci se trouve encore plus renforcée. Je me sens bien, on s’occupe bien de moi, on me câline et on me choie et je me suis un peu calmée.

Je commence tout doucement à remplir mon rôle auprès de vous et cela tempère un peu mon énergie par la force des choses, car tous les deux ont un tempérament plutôt posé et n’ont pas trop l’habitude de faire des folies. Et Dieu sait que de se lâcher de temps à autre fait le plus grand bien. Cela libère l’esprit et permet de continuer son chemin.

Je suis reliée à ma gardienne et j’ai la mission de lui montrer son chemin, sa voie spirituelle, mais cela compte pour les deux. Il a lui aussi besoin de s’ouvrir un peu et de découvrir, de voir la vie avec d’autres yeux et ce sera à travers toi qu’il en aura l’accès. Tu vas être surprise, mais tu verras que de te reconnecter à la source va t’ouvrir d’autres portes et que ce sera un cheminement vers toi, une connexion à ton petit enfant intérieur qui garde encore précieusement en lui tous les trésors, mais aussi toutes les peines du passé.

Ce que j’aimerais partager avec vous dans cette incarnation physique, c’est de vivre un renouveau dans votre relation et de vous permettre d’aller main dans la main dans la même direction et de ne surtout pas vous éloigner l’un de l’autre. Cela passe par une grande ouverture d’esprit, par l’expression et la compréhension et je vais jouer un rôle important dans cette mission.

Tu as raison de penser que je voie des choses invisibles, tu apprendras que nous les animaux sommes des ponts entre le monde visible et le monde invisible, et en ce moment particulièrement il y a pas mal de passages chez vous. Tant qu’elles ne restent pas il n’y a rien à craindre, tant que j’arrive à les gérer tout va bien, mais de moins les attirer serait encore mieux. Pour cela un état d’esprit positif, sans stress ni angoisses est nécessaire.  Il faut toujours vivre dans le moment présent et ne jamais porter les énergies des autres, même si on les aime et qu’on voudrait les aider. Lorsqu’il y a trop de tensions, je le ressens dans mon dos et toute la colonne et le train arrière sont très sensibles.

Oui j’aimerais beaucoup un compagnon de jeu, mais à conditions qu’il ne soit pas relié à toi et qu’il a plus une mission auprès de mon papa. Ce sera donc à lui de faire l’effort de le trouver afin de retrouver un ancien compagnon, chose pas facile avec son emploi du temps, je te l’accorde.

La maison a besoin d’un peu plus de joie et de gaieté et à moi toute seule je m’essouffle un peu, mais ne t’inquiète pas j’ai encore beaucoup d’énergie à l’intérieur de moi et je peux vite vous faire profiter de ce trop-plein que j’essaye sagement de calmer lorsque je suis contente de croiser des humains ou des congénères. Je vous aime.

Peluche, j’ai un message à te communiquer de la part de ta gardienne et elle aimerait aussi te poser quelques questions :

Mon Peluche,

 Dès que je t’ai vu j’ai su que tu étais différent des autres chats. Tu as toujours eu un comportement étrange, des attitudes qui m’étonnent.

J’ai fait tout ce que j’ai pu pour te soigner, d’abord ton œil puis ta gastrite. Je t’aime sincèrement même si je te le montre moins qu’à Mandy car tu ne viens que très rarement me voir pour que je te caresse. Je sais que tu aimes ta tranquillité. Pourquoi urines-tu sans cesse sur tout et n’importe quoi? Je suis las de nettoyer derrière toi. Tu ne miaules jamais. J’aimerais que tu communiques plus pour que je te comprenne. Es-tu heureux? J’ai bien conscience que tu as énormément souffert dès ta naissance et que tu dois encore avoir des répercussions. Dis-moi ce que je dois faire pour te soulager et qu’est-ce qui te ferait plaisir. J’aimerais connaître ta mission et si tu as un message pour moi. Je suis très attachée à toi et j’espère te garder près de moi encore de longues années. 

Je t’aime mon Peluche.

Dis-lui merci pour son message d’amour. Que je suis content de ce qu’elle me dit et combien je suis navré de lui paraître froid et imperturbable. Je lui demande pardon de ne pas être plus proche d’elle physiquement, mais je le suis par le cœur et nos âmes sont reliées toutes les deux. Qu’elle ne prenne pas mon comportement pour de l’ingratitude, non pas du tout, au contraire je sais que je lui dois d’être encore sur ce plan terrestre et je la remercie pour tout son amour, son empathie et sa compassion.

J’ai souffert, beaucoup souffert avant d’arriver chez elle. Ma maman s’est fait faucher par une voiture alors que j’étais bébé et plus personne ne s’occupait de nous à la ferme. On s’est débrouillé pour trouver à manger, pas tous les jours à notre faim, et j’ai chapardé de la nourriture aux alentours. Cela a duré quelque temps et dérangeait aussi beaucoup les humains qui me chassaient, me lançaient des gros cailloux et pour finir ont failli me tuer avec des coups de fourche et de bâton.

J’ai eu beaucoup de chance d’avoir été guidé vers toi qui m’a recueilli et soigné. Je te suis tellement reconnaissant et j’essaye, depuis mon arrivée chez toi, de m’occuper de tes énergie et du lieu, mais je me sens parfois tellement fragile et vulnérable que je n’arrive pas à m’auto nettoyer et m’en débarrasser.

Je te dis merci pour ton message d’amour, moi aussi je t’aime et mon attitude t’étonne parce que nous nous connaissions déjà. Nous étions déjà ensemble dans une autre vie et je suis tellement heureux de t’avoir retrouvée. Je t’aime même si j’ai besoin de beaucoup de repos et d’être tranquille, cela me permet de me ressourcer. Je ressens souvent des bobos dus à l’âge et mea culpa pour les pipis, lorsque je porte des énergies qui ne m’appartiennent pas je ne peux pas me contrôler et je ne sens pas que je te souille tout.

Ça dérange aussi Mandy et lorsqu’elle me voit, elle me crache dessus. J’essaye de ne pas m’imposer, je sais que c’est perturbant pour elle et je préfère me retirer. J’ai souffert de l’agressivité des humains et autres congénères à qui je volais de la nourriture, alors je préfère éviter toute embrouille et bagarre. Cela me stresse, me crée des peurs et des angoisses.

Je suis vraiment désolé de te causer autant de tracas, mais ne doute pas, je suis heureux ici avec vous, je sais que je reviens de loin et j’aimerais tant pouvoir effacer toutes ces mémoires d’une baguette magique, mais elles sont hélas bel et bien présentes.

Je suis plus un chat de type nettoyeur, mais je suis aussi là pour t’ouvrir à l’amour inconditionnel, tu es une belle personne et tu mérites de trouver l’amour et le bonheur dans le partage réciproque. M’avoir secouru, soigné et m’aimer te permet de t’ouvrir d’autres portes pour avancer sur ton chemin. Ne change rien, continue de me parler et j’espère que bientôt je pourrai te répondre et que tu comprendras quel merveilleux lien nous lie.

Ta gardienne aimerait savoir comment tu te sens, surtout depuis ton accident il y a 2 mois. Que s’est-il passé ? Pourquoi tu boudes sa mère et son copain depuis ?

Ça va mieux, ne t’inquiète pas, j’ai eu du stress et des peurs, mais depuis ce soin énergétique, je me sens soulagée, comme délivrée d’un poids ou d’énergies qui ne m’appartenaient pas. Je suis une jument d’un certain âge, je ne me sens plus apte à faire des prouesses et j’ai voulu forcer un peu les choses, je me suis fait mal, le sol n’était pas stable, j’ai un peu perdu l’équilibre.

Cela m’a créé du stress et je préfère les éviter depuis. A mon âge j’ai besoin d’une réelle coopération avec mon cavalier et je préfère de loin l’avoir avec ma gardienne, d’autant qu’elle n’est jamais très à l’aise et qu’ils ne sont jamais d’accord entre eux.

Aimerais-tu la rejoindre dans le Jura cet été ? Vous pourriez partir en balade avec d’autres chevaux. Et surtout serais-tu d’accord de partager un pré avec un autre cheval, Quapoolca, loulou de 15 ans pendant 1 mois là-bas ? Si tu acceptes de venir, tu devras faire environ 2 h de route, mais elle t’expliquera et fera en sorte que ça se passe le mieux possible pour toi.

Elle voudrait te dire qu’elle aimerait partager plus de moments avec toi et qu’elle t’aime beaucoup. Tu lui manques énormément et ce n’est pas imaginable pour elle que tu passes ta retraite ailleurs qu’avec elle (sa gardienne l’a sauvée de l’abattoir il y a 4 ans), elle est désolée si tu n’as pas de copains de pré.

Dis-lui d’abord merci pour son message et sa grande compassion, moi aussi je l’aime et je lui suis tellement, tellement reconnaissante de m’avoir adoptée. J’ai toujours ressenti un lien fort entre nous et depuis qu’elle est ma gardienne, il se renforce de jour en jour, même si nous passons peu de temps ensemble.

Je suis là pour l’ouvrir à l’amour inconditionnel et lui apprendre qu’aimer c’est donner sans rien attendre en retour, si ce n’est ce que l’univers lui offrira, et elle ne sera pas oubliée.

Dis-lui aussi que je n’aime pas être transportée, mais la question ne se pose même pas, bien sûr que je suis très contente de la retrouver là-bas et je me réjouis de pouvoir faire des balades avec elle. Cela me manque et les copains de pré me manquent aussi. Bon ce loulou est plus jeune et aimerait certainement une compagne un peu plus fougueuse mais je n’ai aucune crainte, on s’adaptera rapidement l’un à l’autre.

Oui j’aimerais vraiment changer de décor, ici les énergies ne sont pas trop harmonisées ni pacifiées. Dis-lui aussi que lorsque je suis avec elle, je me sens beaucoup plus légère et ça me donne envie de reprendre les activités.

SIRIUS, ta gardienne s’inquiète de ton bien-être et voudrait te poser quelques questions :

Sirius est-il bien chez nous ? Lui manque-t-il quelque chose de particulier ? Un endroit bien aménagé pour lui par exemple ?

(Nous avons acheté comme un arbre qu’il adore avec des trous où il aime se cacher mais surtout jouer avec nous et moi  en particulier, il dort dans les fauteuils où il souhaite)

 Y a t-il quelque chose que nous faisons et que nous ne devrions pas faire ?

 Qu’est ce qui a entraîné ce côté craintif, les chats dont je vous ai parlés, ou autre chose ?

 Souffre t-il de la porte fermée le soir entre le salon où il dort et le couloir menant à nos chambres ? (nous ne souhaitons pas qu’il vienne dans notre chambre sauf exception)

 Lorsque nous partirons en vacances et lorsque nous nous absentons, maximum 15 jours préfère-t-il rester à la maison  où il circule librement et quelqu’un passe lui faire coucou ou préfère-t-il être dans un endroit plus sécurisé du genre « hôtel pour chats » où l’endroit est plus réduit mais pas de « rencontres déplaisantes et pas de dangers » ?

 Son alimentation lui convient-elle ?

Oui je suis bien avec eux, dis-lui de ne pas en douter, ici c’est chez moi et la seule angoisse que j’ai c’est qu’un autre vienne s’installer et prendre ma place. Cela me crée du stress, des peurs et c’est très inconfortable et perturbant pour moi lorsque des congénères viennent sur mon territoire. Ils viennent faire des marquages, ce sont des mâles dominants et cela me rend très craintif. Je me sens obligé de surveiller constamment le lieu, d’être sur mes gardes et c’est fatiguant, usant.

Dis-lui que la vie avec eux est très agréable, ils ne sont pas compliqués dans leur manière d’être et de vivre et je pourrais mener une vie bien tranquille sans ces intrus. Mais je comprends, c’est une bonne maison, un bon hôtel et on a envie de s’y installer, seulement voilà, je suis de nature un peu exclusive et je ne tiens en aucun cas partager mes gardiens ni mon territoire.

Pardon d’être un peu possessif, mais tu peux le comprendre, tu n’aimes pas partager non plus ! (miroir). J’adore jouer avec toi, j’aime ces moments de complicité et il est hors de question de te partager.

J’aime l’arbre à chat et m’y cacher et ce n’est pas la peine de m’aménager un endroit bien précis. J’aime circuler et découvrir moi-même l’endroit où je souhaite m’installer, et souvent c’est un emplacement qui fonctionne en énergies négatives et que je me dois d’équilibrer.

De ne pouvoir accéder aux chambres est très frustrant pour moi, c’est un lieu où vous déposez beaucoup d’énergies amassées dans la journée et vous m’empêchez, en me refusant l’accès, de faire mon travail de nettoyeur. Il faut que vous sachiez qu’un chat n’habite jamais chez son humain, c’est l’inverse, c’est vous qui êtes sur mon territoire et il est évident que je préfère rester ici lorsque vous partez en vacances, même si je n’aime pas rester seul.

Ce que je souhaite c’est que vous trouviez le moyen de me protéger en éloignant tous les indésirables.

Tu t’occupes bien de moi entre les moments de jeu, de câlins et de tendresse. Il y a un parfait équilibre et je suis heureux. Tu es ma maman et je t’aime, ce que tu me donnes à manger me convient, sois rassurée. Je ne manque de rien sinon de pouvoir dormir sur le lit pour veiller sur vous et vous protéger.

Rosa, ta maman souhaite que je te transmette un message et aimerait que tu répondes à ses questions :

Ma petite Rosa, nous sommes très heureux de t’avoir accueillie à la maison et de t’avoir avec nous car tu es notre rayon de soleil. Tu es très jolie et adorable et nous t’avons aimée dès que nous t’avons vue avec ta maman Havane. 

Tu as des peurs (la voiture, le bain, les humains hommes à part ton papa) comment puis-je t’aider à les surmonter ? 

Aimes-tu ta vie à la maison ?

Pourquoi ne veux-tu pas manger ? Tu aimerais manger quoi ?

Je voudrais aussi savoir si tu connais Gustave et s’il veille sur toi ? 

Christiane va te faire des soins pour t’aider à te sentir mieux

Bien sûr que j’aime la vie à la maison, même s’il n’y règne pas toujours la joie de vivre. Vous êtes ma maman et mon papa et vous avez vos soucis, et les énergies ne sont pas toujours très positives, cela me perturbe un peu. Mais ne t’inquiète pas, je me sens bien et si je ne mange pas plus c’est parce que j’ai un petit appétit. Je ne suis pas gourmande comme ma sœur, tout comme toi, je veille à ne pas prendre trop de poids. Si tu me laisses le choix, je risque encore de manger plus mal, je sais que c’est de la bonne nourriture que tu me donnes, mais comme je m’ennuie un peu, l’appétit n’est pas vraiment au rendez-vous.

Je ne suis pas téméraire, j’ai un caractère un peu anxieux (comme toi ?) et j’ai une personnalité plutôt craintive et réservée. Nous ne sommes pas tous pareils, vous les humains non plus, il faut accepter la différence. Et puis tu peux voir que je me porte bien lorsque je joue avec mes congénères, je me sens très joyeuse et espiègle.

Je n’ai pas aimé qu’on me sépare de mes congénères, je suis à l’aise au milieu d’eux, j’aime jouer même si je ne manque de rien et que tu joues et t’occupes bien de moi, ce ne sont pas les mêmes stimuli, mais je t’aime et je suis heureuse n’en doute pas. Ne me comparez pas à Gustave, nous sommes très différents tous les deux et ne vibrons pas sur le même plan. Je sais qu’il est encore omniprésent dans votre cœur et surtout le tien, cela me perturbe un peu.

Tu me vois, tu es heureuse que je sois là, mais dans ta conscience, l’ombre de ce grand sage est quasi toujours présente. Je ne peux pas rivaliser avec lui et je ne le souhaite pas, lui non plus d’ailleurs. Il veille sur nous et nous protège, cela m’inspire beaucoup de respect pour lui. C’est un grand chien avec le cœur d’un humain, rempli d’amour et de compassion, et lorsqu’il vient nous voir, il illumine tout sur son passage et cela me met du baume au cœur pour vous et pour moi.

Je vous aime, soyez en assurés.

MYA, tu es arrivée il y a un mois chez ta nouvelle gardienne et elle aimerait te poser quelques questions et te transmettre quelques messages :

Est-elle contente d’être avec nous, même si ça fait que deux semaines qu’elle est à la maison ?

Quelle était son histoire, son vécu avant qu’elle arrive dans notre quartier ? A-t-elle une mission ?

Regrette-t-elle ses anciens propriétaires ? On les a cherché partout, chez les vétos, sur internet, j’ai demandé à tout le monde dans le quartier mais personne ne la connait ni n’est venu la réclamer. Faut-il que je les cherche encore ?

D’où lui vient cette cicatrice bizarre ? Il semblerait que ce ne soit pas une simple citatrice de stérilisation.

Pourriez-vous lui dire aussi que j’aimerais qu’elle ne donne plus de coup de patte ni souffle contre notre chien. Il est vieux et tranquille et ne lui ferait jamais de mal. Notre chien fait partie de notre famille et je serais intraitable la dessus. Il y a assez de place pour eux chez nous et j’ai l’impression qu’elle veut prendre l’ascendant sur lui, chose que je ne tolérerais pas.

Oui je suis très contente d’avoir retrouvé un foyer et une gardienne. J’étais désemparée, j’avais un peu peur de rester dans la rue. Peur du bruit, peur des gens, des voitures et des autres congénères qui ne sont pas toujours très sociables lorsqu’il s’agit de partager la nourriture. J’ai souffert de la faim, et de faire les poubelles pour espérer trouver de quoi se nourrir déplait fortement à ceux qui sont en errance depuis plus longtemps.

J’ai été chez le docteur, on m’avait laissé chez lui et je me suis sauvée lorsqu’on m’a recherchée là-bas (cage mal fermée ?) j’ai eu beaucoup de peur et de stress, j’ai longtemps marché espérant retrouver mon territoire, mais je suis arrivée ici et j’ai trouvé un refuge. Je me plais et je suis heureuse, je sais que j’ai trouvé de bons gardiens et je ne regrette rien.

Ici je me sens en sécurité, protégée, nourrie et câlinée et surtout je ne veux plus jamais aller voir le vétérinaire. C’est un endroit où règnent beaucoup de stress, de peurs et de souffrances.

Je me sens bien ici et j’espère qu’ils vont me garder et que je vais vite oublier ce traumatisme. Je ne me suis jamais sentie abandonnée, j’avais besoin de prendre la poudre d’escampette, j’avais trop d’angoisses, je n’étais pas dans un état normal, mais je me sens déjà nettement mieux.

Je ne sais pas pourquoi on m’a emmenée dans cet endroit où j’ai ressenti une grande panique (vétérinaire), j’avais une grosseur sous le ventre ?

Je n’ai pas l’habitude des chiens, ils génèrent aussi beaucoup d’anxiété chez moi, je suis désolée. Je ne veux pas lui faire peur mais je me sens plus en sécurité lorsqu’il se trouve loin de moi. Ma présence le rend curieux et il s’approche trop près, mais j’ai bien compris ce qu’elle m’a dit et je vais l’éviter le plus possible. Je veux rester, ici c’est ma place maintenant et je vais m’occuper de leurs énergies et des énergies du lieu. Ma mission est déjà toute trouvée.

 EDEN, tes gardiens me chargent de te transmettre des messages et de te poser quelques questions :

Bonjour Éden, 

Nous voulons te dire que nous t’aimons fort.

Tu es un grand coquin tu  nous apportes bcp de joie. Nous te remercions pour cela. 

Nous ne te comprenons pas tjr et nous voulons que tu te sentes bien. 

Comment se passe ta vie avec nous ? 

Et avec Mysti gris ? 

Pourquoi grattes-tu le rideau et les murs le matin à 6h ? 

Que pouvons-nous faire pour t’aider ? 

Merci pour votre message, moi aussi je vous aime et je me sens bien avec vous, je suis heureux. Je suis un chat de type nettoyeur et je m’occupe essentiellement de vos énergies et du lieu. Pouvoir sortir, gratter la terre et les arbres me permettrait de m’auto-nettoyer et de me ressourcer avec les énergies telluriques.

Vous êtes tous les deux dans la lumière (amour, joie, pensées positives et beaucoup de compassion et d’empathie). Cela attire du monde et la nuit il y a du passage. Je me charge de ces énergies pour qu’elles ne s’accrochent pas, et au petit matin lorsque je gratte le rideau ou les murs, je m’en débarrasse. Ça me permet d’évacuer les tensions que j’ai pu absorber. Désolé si vos rideaux et murs en prennent un coup, ce n’est pas qu’ils me dérangent, mais ça remplace les arbres et puis surtout ça me détend. Mea culpa, je ne me rendais pas bien compte des dégâts, et que ça pouvait vous gêner, je vais faire attention maintenant.

Je suis plus jeune que ma compagne et parfois je l’embête un peu, mais dans l’ensemble nous nous entendons bien. Ce qui peut parfois me gêner, c’est lorsqu’elle joue à la princesse, la reine qui veut me montrer qu’elle était là avant moi et que c’est elle qui est ton bébé, alors que le bébé c’est moi.

Oui moi aussi j’ai envie d’être votre bébé, moi aussi j’aime qu’on me dise que je suis beau.

Coquin ? Peut-être un peu espiègle mais cela met de l’humour et de la joie dans la maison. J’ai besoin de me dépenser, de canaliser mes énergies et je fais parfois des bêtises. Pardon, mais d’avoir une congénère qui sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas, et qui m’a tout de suite mis au pas en arrivant, je me sens parfois un peu sous pression car elle me fait comprendre que c’est elle la plus belle, qu’elle est la privilégiée et que je dois surtout rester à ma place. Je n’en souffre pas, mais je vous montre que j’ai aussi du caractère

Ta gardienne me demande de te prévenir qu’elle doit te laisser chez la dame qui te gardera quelques jours pendant son absence. Elle ne t’abandonne pas et reviendra te chercher à son retour, elle t’aime très fort.

Je sais qu’elle va partir et j’ai le stress, l’angoisse de la séparation, tout comme elle. Cela fait plusieurs semaines qu’elle se demande comment cela se passera pour elle et pour moi. Elle est inquiète et je le suis aussi, c’est normal. Nous partageons tant de choses ensemble,  elle est omniprésente et je lui suis tellement reconnaissante de m’avoir reprise avec elle. Je suis très heureuse, elle me câline, j’en ai tant besoin, tout comme elle, nous avons manqué de beaucoup d’amour toutes les deux.

Je suis désolée si je traîne un peu ma vie, mais c’est vrai que je me sens souvent très fatiguée et notamment quand je porte des énergies qui ne m’appartiennent pas. Peut-être aussi que j’ai trop d’embonpoint, mais je n’ai pas toujours mangé à ma faim et maintenant je me rattrape, j’ai peur d’en être privée et toutes ces peurs restent encore très ancrées dans ma mémoire.

La télé qui marchait très fort où ça criait, la gardienne qui me criait dessus, tout cela reste profondément présent dans ma mémoire, j’ai peur de tout et me sens bien lorsque c’est calme et peu éclairé. Ce sont des moments où je peux me reposer et me ressourcer et c’est très important pour moi.

Mea culpa si je te fais mener une vie calme et un peu recluse. Je n’ai jamais eu la chance de pouvoir jouer et m’amuser, je n’ai pas l’habitude.  Excuse-moi si cela te fait de la peine, mais je devais obéir et me tenir à carreaux avant, et ce n’est plus à mon âge que je vais redevenir une petite chienne espiègle ayant la joie de vivre.

J’ai vécu, tout comme toi et tu n’es pas toujours gaie et joyeuse non plus (miroir), tu peux le comprendre. Tu dois m’accepter comme je suis, avec beaucoup plus de légèreté et te faire moins de soucis et tu iras mieux et moi aussi.

Tu m’as bien soignée et je te suis si reconnaissante, sans toi je ne serais plus sur ce plan terrestre et je me sens bien. Je n’ai pas de douleurs, parfois quelques spasmes, mais c’est sans doute nerveux.

Tu es ma maman, je t’aime et je ferai tout pour être sage pendant ton absence, même si tu vas beaucoup me manquer. Reviens vite, j’ai tellement besoin de toi tout comme toi tu as besoin de moi pour avancer sur ton chemin. N’oublie pas, lorsque tu me chérie, c’est toi, ton petit enfant intérieur que tu nourris de tendresse et cela te donne confiance et une grande force en toi. Tu es sur la bonne voie, ton âme s’est élevée et je suis très fière de toi.

Je t’aime ma mamounette d’amour et j’attends impatiemment ton retour.

OUALI, j’ai un message à te transmettre de la part de ta gardienne et elle aimerait aussi te poser quelques questions :

Attend-il quelque chose de particulier chez moi ?

Se sent-il bien avec moi ? A t-il confiance en moi ?

Est-ce que je suis trop dure avec lui dans l’éducation ?

A-t-il des peurs ? Comme avec les hommes ?

Aime t-il sa nourriture ?

À t-il des douleurs physiques ? Aux hanches ?

Souhaite t-il faire de la reproduction ?

Est ce que ces balades/sorties lui conviennent ?

Comment vit il la cohabitation avec Chaussette le chat ? 

Et pour finir s’il est possible de lui dire cela :

Je l’aime très fort, et est très heureuse qu’il ait rejoint la famille 

Un message et plusieurs questions, mais c’est le message le plus important pour moi. Dis-lui que moi aussi je l’aime très fort et je suis très heureux de l’avoir retrouvée. J’étais déjà avec elle et je savais qu’elle allait me retrouver, nos âmes sont reliées (chien). Je suis aussi content de savoir qu’elle se préoccupe de mon bien-être et lui en suis très reconnaissant.

Dis-lui que j’ai une mission à remplir auprès d’elle et que je n’attends rien d’autre que de l’accomplir encore et toujours. Je me sens bien avec elle, elle est ma maman mais aussi ma grande sœur et j’ai entière confiance en elle, même si elle est parfois un peu dure avec moi et qu’elle ne me laisse rien passer. Je suis encore un bébé et j’ai aussi encore le droit de faire quelques bêtises, tout ne peut pas passer par l’éducation. Il y a aussi le naturel qui revient au galop, et moi j’aime parfois décharger le trop plein ou les tensions que je ressens en en faisant qu’à me tête. C’est parfois lourd et contraignant d’être à l’écoute et docile comme un mouton alors que je suis plein d’énergie qu’on me demande de tempérer mon comportement.

Avec les hommes je ne me sens pas à l’aise, ils ont peu de patience et te crie tout de suite dessus depuis tout petit nouveau-né, j’en ai fait l’expérience et cela me crée du stress et des peurs.

J’aime ma nourriture, mais si parfois elle pouvait me servir un autre plat plus appétant, je dis oui tout de suite, même si je me doute bien qu’elle me donne le meilleur pour ma forme et ma santé.

Elle a un caractère qui manque de souplesse et tout doit être rangé, réglé comme elle le pense, je sais qu’elle fait du mieux et donne le meilleur pour que je sois bien, que je sois heureux et que la situation convienne à tout le monde.

Ma mission principale auprès d’elle consiste à l’aider à se reconnecter à son petit enfant intérieur pour l’aider à avancer sur son chemin en toute confiance et qu’elle puisse se nourrir de tendresse lorsqu’elle me câline. Mais je suis aussi là pour l’aider à être plus souple, moins rigide et à accepter que tout ne peut pas être prévu et écrit à l’avance. Pour cela elle a besoin d’être un peu plus tolérante, surtout envers elle. Une éducation rigide est bien, mais ne doit pas être vécue comme une obligation dans son quotidien. Se lâcher apporte parfois un grand bien-être et libère l’esprit.

Des douleurs dans le train arrière parfois, mais je ne sais pas ce que c’est et si c’est normal ou pas. J’aime bien me balader et plus longtemps ça dure, mieux c’est, c’est un moment ressourçant et vivifiant.

Chaussette est là et je ne peux que l’accepter, mais à choisir je préfèrerais un compagnon chien. Elle dort beaucoup et lorsqu’elle ne dort pas, elle me fuit ou me crache dessus, ce n’est pas cool pour jouer et s’amuser.

J’ai souvent comme l’impression qu’on observe et épie tout ce que je fais. Laissez-moi vivre, je suis jeune, je suis encore un bébé et j’aimerais le rester encore très longtemps.

Si je souhaite faire de la reproduction, bien entendu c’est une question à laquelle tous les congénères te répondront oui. Elle ne se pose pas, c’est à toi de décider si tu es d’accord pour me permettre de le faire et de me trouver une belle petite compagne.

Je suis bien et heureux ici, ne te pose pas trop de questions et laisse les choses se faire naturellement. Je t’aime.

Digital Camera

Pepito j’ai des messages à te transmettre de la part de ta gardienne et elle aimerait que tu répondes à ses questions :

Mon gros minet adoré.

 Tu es un grand  amour dans ma vie, tu es arrivé il y 11 ans, tu  aurais 12 ans. Tu étais sauvage, craintif avec l’humain. Progressivement tu as pris tes marques auprès d’une petite meute.

Je pense que cela n’a pas toujours été facile pour toi.

Depuis 4 ans, il y a moins de compagnon canin  et félin et je t’ai vu être mieux sauf avec Nubia. Tu  as eu aussi des copains chats Picsou et Mistigris.

 J’espère que tu es  heureux ici,  je prends soin de toi  au quotidien avec plaisir sauf quand tu me réveilles  trop souvent la nuit (rire). Et aussi tes coups de griffe parfois tu ne peux pas t’en empêcher, une caresse puis deux et hop.

 Tu sais je souhaite déménager quand cela sera possible, me suivras tu ? 

 Pépito profite si tu as des choses à me dire. Comment te sens-tu, ton âge avançant. 

 Une dernière question, on s’est connu avant ? 

Merci pour ton tendre et chaleureux message. Je suis arrivé sauvage chez toi, mais à tes côtés on change et on s’adapte très vite à une vie douce et sereine. Je n’ai pas été sociabilisé correctement par ma maman, elle s’est fait percuter par une voiture et nous a abandonné moi et mes frères et sœurs.

Dès les premières semaines de ma vie j’ai été obligé de me débrouiller pour survivre, et les humains que j’ai croisés n’ont pas tous été gentils et compatissants. J’ai craint les hommes et je préférais les fuir, mais lorsque je suis arrivé chez toi, je savais tout de suite qu’ici c’était ma maison et que je ne repartirai plus jamais.

Nous étions déjà ensemble tous les deux lorsque tu étais petite (bébé) et nous avons de la chance de nous être retrouvés tant d’années après. Mais crois-tu que ce soit un hasard ? On m’a remis sur la route (grand-mère maternelle) pour t’aider à avancer sur ton chemin. Je sais que je ne suis pas le seul ici,  Nubia est celle qui est la plus proche de toi et chargée de faire le même travail auprès de toi, sauf que moi je m’occupe aussi de te nettoyer énergétiquement et ce presque chaque jour. Avec Nubia nos missions se complètent et tous les deux nous avons un peu peur de marcher sur les plates-bandes de l’autre, d’où cette réserve entre nous, mais ne t’inquiète pas je suis heureux ici avec vous tous et je me sens un peu le prince, car tout le monde me respecte.

Mea culpa lorsque je sors mes griffes, mais je ne suis pas un chat de type timbre-poste et les caresses ce n’est pas trop mon truc. Je commence à prendre de l’âge certes, mais je ne peux pas me plaindre, je me sens en forme et j’adore me sentir utile auprès de toi.

Oui j’ai envie de partir avec toi, mais j’ai aussi besoin d’un extérieur pour me promener et me ressourcer avec les énergies de la terre, et j’espère que ce sera possible dans ton nouveau foyer car toi  aussi tu as besoin de pouvoir sortir dans le jardin pour profiter de la nature et de ses vertus.

Tu es une gardienne exceptionnelle, nous avons tous notre rôle à jouer auprès de toi et chacun dans son cœur te souhaite le meilleur et surtout le bonheur. C’est dommage que tu ne puisses le trouver ici avec lui car nous l’aimons tous, différemment de toi, mais nous sommes aussi attachés à lui et ce sera difficile de le laisser.

Mais tu as toi aussi droit au bonheur et si ce n’est pas avec lui, ce sera sans lui. Tu sais que nous veillons tous sur toi et tu as de l’aide et de la protection de là-haut de la part de tes ancêtres, ils sont tes guides spirituels et ils te montreront la voie que tu dois prendre lorsque ce sera le moment. Tu te sentais prête mais les choses ne se sont pas faites pour une raison que tu comprendras un peu plus tard, mais ne t’inquiète pas, c’est pour ton plus grand bien.

Je t’aime et depuis que je suis avec toi j’ai retrouvé la confiance en l’homme, et de partager mon existence avec des animaux de tous types m’amène à dire que l’humanité est capable de partager et de vivre solidairement les uns avec les autres, à la condition expresse d’avoir une grande ouverture d’esprit et d’avoir conscience que nous sommes tous un, car nous sommes reliés et c’est essentiel.

Je t’aime et ma vie auprès de toi est du bonheur au quotidien.

mde

Ta gardienne me dit que tu fais des pipis dans la salle de bain et parfois sur un tapis, elle aimerait en connaître la raison.

La question est directe et je ne peux pas contester. Oui les pipis c’est bien moi.

Pourquoi ?

Parce que dans ces moment-là je me lâche, dans la salle de bain l’endroit est particulièrement néfaste, il me vide de toute énergie et je n’arrive pas à me contrôler et me retenir. Je suis un chat de type nettoyeur et j’arrive tant bien que mal à remplir ma mission, mais dans la salle de bain il y a un point très nuisible et je ne résiste pas, je me sens comme aspirée par une force négative et il faut qu’elle le comprenne.

Mea culpa si cela la contrarie, je suis heureuse ici, c’est chez moi et je ne suis pas arrivée par hasard chez elle. Nous nous connaissions déjà (chat noir).

Et le tapis ?

Par accident, c’est moins fréquent, l’endroit du tapis et de la salle de bain sont reliés. Je m’occupe des énergies du lieu et des personnes et je ne maîtrise pas encore tout. J’ai dû me débrouiller petite, j’étais délaissée par ma maman qui nous laissait parfois seuls (portée)  plusieurs jours et je manque un peu d’éducation et de sociabilité, mais j’apprends et mes compagnons essayent de me mettre au pas.

Dis-lui que je l’aime et que je ne veux pas qu’elle m’abandonne, j’ai peur de l’abandon, je vais éviter la salle de bain, mais je m’y sens constamment attirée.

Praline, ta gardienne est inquiète, tu as peu d’appétit depuis quelques semaines, tu as maigri et tu vomi souvent. Comment te sens-tu ?

Un peu fatiguée et j’ai beaucoup de difficulté pour me délester des énergies qui ne m’appartiennent pas. Cela se répercute sur mon système digestif, je n’ai pas faim et ça ne passe pas.

Dis-lui de ne pas s’inquiéter, je suis un chat de type timbre-poste et ma mission consiste à lui apprendre le détachement affectif, à ne pas souffrir des humiliations et des trahisons. Elle n’était pas bien, et sa santé physique et émotionnelle est fragile et vulnérable, je me devais de la protéger et de la nettoyer énergétiquement.

Il y a eu beaucoup de colère aussi et cela a aggravé la situation. Elle doit apprendre à s’affirmer et sortir de sa zone de confort,  s’exprimer, dire ce qu’elle ressent et a envie de dire et ne pas avoir peur que ce soit mal reçu ou perçu ?

Dis-lui que lorsqu’elle ira mieux, j’irai mieux aussi. Je l’aime, elle est ma maman et je veille sur elle.

YOGI, je sais que tu ne peux me voir et j’espère que je ne te dérange pas, tes gardiens me demandent de te transmettre des messages et te poser quelques questions :

Nous l’aimons de tout notre cœur, nous savons qu’il fait de son mieux pour rester avec nous le plus longtemps possible. J’espère qu’il n’a pas mal et qu’il ne se sent pas enfermé dans sa cécité, que ses médicaments n’ont pas trop d’effets secondaires…

Est-il toujours heureux? Est – ce que le fait d’avoir été orphelin si petit l’a affecté?

L’absence de contact avec l’extérieur l’ a-t-il rendu triste lorsque nous vivions en appartement?

Pas le moins du monde, ce n’est pas parce que je ne peux te voir que je ne ressens pas tes vibrations et que je sais que je n’ai pas besoin d’avoir peur, que je ne crains rien. Au contraire je suis très heureux des messages que tu viens de me donner et content de répondre à leurs questions.

Dis-leur tout d’abord que bien entendu je suis toujours heureux, si ce n’était pas le cas, cela ferait longtemps que je serais parti, alors que là, malgré les années et les bobos dus à mon âge, je me sens toujours encore aussi bien et en sécurité avec vous. Je ne vois presque plus, cela devient de pire en pire, de se sentir enfermé dans une espèce de brume n’est pas toujours confortable, et puis c’est un peu perturbant lorsque viennent des gens que je ne connais pas, car mon sixième sens est beaucoup plus aiguisé et je ressens les énergies de chacun au-dessus des normes.

Depuis tout ce temps, j’ai beaucoup plus développé mes autres sens, mais dans l’ensemble, même si je suis parfois un peu dans mon monde, je ne le vis pas trop mal.

Je suis un chat de type timbre-poste et j’ai la mission de t’apprendre le détachement affectif. Je suis relié à toi (gardienne) et je suis chargé de t’apprendre à aimer sans dépendances ni co dépendances, d’aimer avec plus de fluidité et sans étouffer l’autre. Cela tient aussi pour les enfants, leur apprendre à devenir indépendants et ne pas les fragiliser ou les rendre vulnérables, parce qu’on a peur de les perdre.

Je ne sais si c’est parce que j’ai été orphelin petit que j’ai des problèmes de vue et que je ressens du stress et une certaine anxiété en moi, toujours est-il que la peur du présent et de l’avenir je l’ai connue tout jeune et que maintenant que je suis plus âgé, la peur souvent présente pour toi, de me perdre ou de perdre les gens que tu aimes, cristallise et durcit mes artères et fait monter la pression (miroir), mais je n’ai pas mal, pas de douleurs et je ne peux me plaindre.

Vous êtes attentifs à moi et vous prenez soin de moi comme si j’étais votre garçon, votre grand fils et je me sens tel un membre de la famille.

Moi aussi je vous aime et j’adore être choyé et câliné. Je sais que je jour viendra où je serai obligé de vous laisser pour un petit laps de temps afin de me reposer et me ressourcer, mais le plus tard sera le mieux. Ne vous inquiétez pas, lorsque le moment sera venu pour moi de faire un petit passage au jardin des animaux, ce ne sera que pour un aller/retour car bien entendu, vivre loin de vous est mission impossible pour vous et pour moi. Tu auras toujours besoin de mon énergie pour te reconnecter et chérir ton petit enfant intérieur et t’aider à avancer sur ton chemin.

Lorsque nous vivions en appartement, il m’était plus difficile de me ressourcer et les énergies de la terre me manquaient. De pouvoir sortir et se décharger de ce qu’on porte en trop et ne nous appartient pas, est beaucoup plus confortable, avec les énergies telluriques on s’auto-nettoie. Mais on s’habitue, on s’adapte au lieu, soyez rassurés.

Je vous aime, c’est tout ce qui compte.

GAZOUILLE, ta gardienne me dit qu’elle s’est beaucoup attachée à toi et qu’elle est heureuse de t’avoir accueillie chez elle avec SNOOPY. Elle aimerait que tu répondes à quelques questions :

Son arrivée n’est pas un hasard. Notre voisin ne pouvait plus s’en occuper. Elle vient du même endroit que notre Snoopy.                                   

Je l’ai vu s’épanouir ici. Et comme pour les autres je me suis attachée à elle, un petit bout en train. Je la pense heureuse.

 A-t-elle des choses qu’elle voudrait me dire ?  Sa mission auprès de moi ? L’ai-je déjà connu avant ? car il semblerait que je sois reliée avec beaucoup d’animaux..

 Moi aussi je me suis attachée à elle et je suis heureuse dans la maison et avec tous les compagnons. J’ai eu beaucoup  de chance et je lui suis tellement reconnaissante de m’avoir adoptée, de m’aimer d’un amour inconditionnel et de me donner un foyer où je me sens bien et surtout en sécurité. J’ai eu très peur de devoir partir au refuge ou ailleurs, alors que mon plus grand désir était de venir chez elle (et chez Snoopy). Le Bon Dieu m’a écoutée, il m’a trouvé un refuge dans son cœur et son home.

Que du bonheur, j’étais très attachée à mon gardien et maintenant je me suis trouvé une gardienne de cœur, une maman au cœur noble empreint d’amour et d’empathie, une maman remplie de compassion envers tous les êtres et surtout le règne animal. Plus d’un de mes congénères dans la détresse aimerait avoir ma chance et je suis remplie de gratitude envers eux.

Dis-lui que je commence doucement, tout doucement à préparer mon départ. Ce ne sera pas de sitôt, ne t’inquiète pas, mais mon corps commence à être fatigué et les bobos dus à mon âge arrivent, surtout par temps froid et humide, mais je gère sans difficultés.
Mes problèmes de peau et d’oreilles sont plus gênants, ils me dérangent beaucoup plus et j’ai comme l’impression parfois que mon cœur est fatigué, il rame un peu et cela me crée des oppressions dans la poitrine. La respiration est difficile et cela me crée du stress et des angoisses. Je sais que tu fais tout ce que tu peux pour m’aider et me soulager et je te dis mille mercis.

Encore une fois, quelle chance de s’être trouvés. Ce n’est bien entendu pas un hasard, je suis très contente, tu me soignes, me câlines et moi en contrepartie, je t’aide à avancer sur ton chemin. A travers moi tu donnes le meilleur de toi, la quintessence de ce qui se trouve en toi, ce que tu as besoin de donner, de partager pour te sentir exister.

J’essaye de te faire rire par mon comportement et mes attitudes, j’essaye de soulager ton quotidien. Nous avons été ensemble dans une vie antérieure à la tienne aussi, nous nous connaissons depuis fort longtemps et je  suis bien entendu reliée à toi depuis mon arrivée. Ta vie n’est pas simple et les animaux t’aident à la vivre sans frustration. Tu leur apportes de l’amour et ils te le rendent bien, car toi aussi tu mérites le bonheur. Tu donnes tellement de toi que l’univers ne t’oubliera pas et te le rendra.

N’essaye pas de comprendre pourquoi il y a des blocages qui t’empêchent de réaliser les choix et les décisions que tu as pris, il y a une raison à tout et si tu n’as pas de réponse aujourd’hui, elle arrivera un petit peu plus tard.

Je suis heureuse d’être là et de pouvoir t’accompagner un petit bout de chemin, c’est du pur bonheur. Je t’aime

Harry tes gardiens souhaitent te poser quelques questions :

Les questions pour Harry :
– comment va-t-il ?
– comment a-t-il vécu l’opération de Fidji ?
– pourquoi rechigne-t-il sa nourriture parfois ?
– est ce que la boule de graisse qu’il a derrière les testicules le gêne ? Lui fait mal ?
– pourquoi se frotte-t-il le derrière par terre ? Qu’est ce qui le gêne ?
– veut-il qu’on lui fasse enlever ma boule ?
– est ce qu’il a mal au dos ?
– a-t-il des angoisses ?
– a-t-il un message pour nous ?
– a-t-il besoin de quelque chose ?

Dis-leur que c’est gentil de me demander comment je vais, je sais qu’ils m’aiment et me surveillent du coin de l’œil. Lorsque pour eux ça va un peu mieux, ils sont inquiets et angoissés pour nous, un peu comme s’ils avaient peur de l’orage après le beau temps. Mon papa et surtout ma maman sont tous les deux de nature anxieuse, ils ont des peurs et des angoisses et cela ne peut que se répercuter sur nous, Fidji et moi (miroir).

Dis-leur que je les aime et qu’ils doivent beaucoup discuter, échanger ensemble et veiller à leur santé et bonheur. Si tout va bien pour eux, les énergies négatives ne viennent pas ou ne restent pas, elles ne font que passer et avec Fidji, nous aurons moins de travail pour harmoniser le lieu.

Dis-leur aussi que je veille sur eux et surtout sur lui, mon gardien. C’est ma mission et si je rechigne parfois sur ma nourriture, c’est parce que tout simplement j’aimerais manger autre chose ou parfois rien. J’ai un fort caractère et lorsque je ne veux pas, je ne veux pas, qu’ils me laissent tranquille.

La boule de graisse ne me gêne pas plus que ça et ne me fait pas mal. Parfois une petite pression, mais ce n’est pas douloureux. Le dos, au niveau du train arrière, est plus sensible et je sens souvent comme des pincements assez forts et cela est plus dérangeant. J’ai parfois du mal à me lécher et cela explique que je frotte le derrière parterre.

Quant à Fidji je la préférais avant l’opération, j’aimais bien sentir son odeur, maintenant je la quiffe moins et je n’ai plus tellement envie de la renifler. Je la laisse tranquille et c’est mieux pour mon équilibre psychique de la sentir moins attirante. Soyez rassurés, ce n’est pas pour autant que nous ne nous comprenons plus, c’est juste différent et mieux gérable. Petit à petit les choses se remettront à leur place.

Soyez moins sur le qui-vive, soyez plus zen, laissez-vous vivre sans nous observer sous tous les angles. Cela vous fera le plus grand bien aussi (rires).

Fidji, tes gardiens souhaitent cette communication pour te poser quelques questions :

Voici nos questions pour Fidji :
– comment va-t-elle depuis son opération ?
– comment l’a-t-elle vécue ?
– est ce qu’elle est fâchée contre moi ?
– a-t-elle peur d’Harry ?
– on la trouve peureuse en ce moment, de quoi a-t-elle peur ?
– a-t-elle un message pour nous ?
– on a fait nettoyer la maison suite à la 1ère communication, est ce que cela va mieux maintenant ?
– a-t-elle besoin de quelque chose ?
– a-t-elle des angoisses ?
– est ce que les boutons sur sa patte lui font mal ?

Je n’aime pas aller chez le vétérinaire et encore moins y rester. Cela m’a beaucoup perturbée, mais depuis je me sens mieux dans ma tête et dans mon corps (stérilisation) malgré que je sois plus sensible depuis, et que le stress et les angoisses soient amplifiées. Ne t’inquiète pas, je ne suis pas fâchée contre toi, mais depuis mon opération, ma sensibilité a augmenté et je ressens plus vos états d’âme et les énergies qui circulent dans la maison.

Il y a eu un grand changement depuis le nettoyage, mais il y a toutefois encore beaucoup de passages et certaines âmes s’accrochent et ne veulent pas partir. Cela me fait peur et j’ai toujours encore, par moments, peur pour l’équilibre de votre union. Cela me donne des boutons et ça me gratte, ça me dérange et en même temps de les lécher me permet d’éliminer le trop plein d’anxiété.

Depuis mon opération, Harry a beaucoup changé vis-à-vis de moi, je l’intéresse moins et ça me cause de l’anxiété aussi. Avant il était toujours après moi et maintenant lorsqu’il s’approche il est méfiant et ça me fait peur.

J’aimerais retrouver de la sérénité dans mon esprit, je sens que l’entente dans votre couple s’est améliorée et je suis heureuse car je vous aime, mais les mémoires sont encore là et je souhaite que vous continuiez à veiller sur vous et votre relation.

De vous dépend le bien-être et l’harmonie dans votre foyer. Si tout va bien pour vous, les mauvaises énergies ne peuvent pas s’accrocher et moi je me sentirai mieux, je ne serai plus sur mes gardes et Harry non plus. L’entente entre nous sera améliorée aussi. Il faut aussi qu’il s’habitue un peu à ce changement d’hormones qui le stimulaient, car je sens qu’il m’aime et m’apprécie moins et ça me rend triste et vulnérable.

J’aimerais trouver un équilibre entre lui, ma maman et mon papa que j’aime  et que nous soyons tous les 4 ensemble sans craintes des énergies extérieures et du lendemain.

Cécile me charge d’un message et d’une question pour toi ZOLI.

-un message : « Zoli, mon souhait le plus profond pour toi est que tu sois heureuse, c’est pourquoi j’ai demandé cette « communication », pour que tu puisses nous dire [à ta gardienne et à moi] ce que tu souhaites, ce dont tu as besoin aujourd’hui. »

-une question : « As-tu le besoin et le désir de vivre avec moi ? (où que je vive !). Cécile »

Que je suis heureuse d’avoir de tes nouvelles, tu me manques tant, je pense à toi et à la mission que j’avais auprès de toi et qui s’est arrêtée lorsque tu es partie. Je n’ai pas compris pourquoi tu ne m’avais pas emmenée et je me sentais abandonnée. Cela m’a beaucoup rapprochée de mon autre maman et je me sens bien avec elle. J’aimerais beaucoup que tu reviennes, mais j’ai compris que ce n’était plus possible.

Je suis attachée à mon territoire et je ne manque de rien. Je me charge à présent de nettoyer le lieu, je me suis trouvé un autre travail et tu ne dois pas culpabiliser ou avoir des regrets. On m’a expliqué que malheureusement tu ne pouvais pas me prendre tout de suite avec toi, et toi tu dois comprendre que parfois si on ne trouve pas les moyens de le faire, on est obligé de lâcher et de laisser derrière soi lorsqu’on se sépare.

C’est un peu plus facile pour les enfants, mais pour les animaux il faut faire un choix. Mais sois rassurée, j’ai trouvé un nouvel équilibre ici avec A.. et toi tu retrouveras le tien dans quelque temps.

Plume, tes gardiennes ont des messages pour toi et souhaitent aussi te poser quelques questions :

Voici les questions à poser à Plume :

Est-ce-que tu as envie de nous dire quelque chose ?

Pourquoi est-ce que parfois tu manges n’importe quoi, (canisses, morceaux de carton…) ?

Qu’est ce qui ferait que tu arrêtes de manger n’importe quoi ?

Pourquoi as-tu du mal à te laisser caresser ? Pourquoi tu supportes mal les mains sur toi et pourquoi tu mords les mains ? Qu’est ce qui ferait que tu sois plus tranquille avec le contact ? Qu’est ce qui pourrait t’apaiser ?

Est-ce que ça va pour toi d’habiter en appartement avec moi ?

Est-ce-que ça va quand je sors et que tu restes seule  la maison ? Est-ce que tu comprends quand je te dis « je reviens à telle heure ? »

Voici ce que nous avons à lui dire :

Plume je t’aime beaucoup et Viviane aussi t’aime beaucoup. Tu nous donnes beaucoup de joie, tu nous fais rire avec tes jeux et tes galopades.

Tu es très émouvante avec ton beau regard intense et tes poses détendues.

Sens-toi en sécurité, nous prenons soin de toi.

Si tu peux être plus câline, ça nous fera plaisir.

Merci pour votre message d’amour, moi aussi je vous aime beaucoup, vous êtes toutes les deux mes mamans, même si je suis plus reliée à D…, c’est elle ma gardienne et c’est auprès d’elle que j’ai la mission de l’aider à avancer sur son chemin, en confiance et sans souffrir de dépendance ou co-dépendance.

Mais je veille évidemment sur les deux et vous nettoie énergétiquement malgré que je sois encore un bébé et que j’adore l’être et le rester encore longtemps. Je sais que je dois vous protéger et veiller sur vos énergies, vous débarrasser de tout ce qui ne vous appartient pas et être un lien très fort entre vous. Ma présence, tel un enfant, vous rajeunit et vous rapproche. Oui je me sens être votre bébé, votre petite princesse et je sais que je suis en sécurité avec vous.

Mea culpa, si par moment je suis un peu sauvage et mange tout ce que je trouve. Désolée aussi si j’ai peur de me faire caresser ou si je mords les mains, mais je crains fort de n’avoir pas compris qu’il ne fallait pas le faire. Je me suis retrouvée BB dans la rue, livrée à moi-même et ma maman m’a beaucoup manqué. Elle ne m’a pas appris ce qu’il était bon de faire, ni ce qu’il ne fallait pas faire. Je me suis débrouillée toute seule et j’ai eu beaucoup de chance de vous trouver et d’être recueillie et aimée, protégée et soignée.

Ne prenez pas mon comportement pour de l’ingratitude vis-à-vis de vous, je suis désolée, c’est mon instinct qui prend parfois le dessus, mais je suis heureuse d’être avec toi, même si je ne peux plus gambader et me promener partout, je m’occupe des énergies du lieu, cela me donne un peu de travail lorsque  tu n’es pas là, mais je n’aime pas trop rester seule.

Mais rassure-toi je sais que tu ne m’abandonnes pas et que tu vas revenir, je n’ai pas la notion de quand, je ne comprends pas pourquoi tu précises l’heure de ton retour, mais je sens que cela te rassure et moi par la même occasion aussi (miroir).

Je suis une chatte plutôt de type nettoyeur et de par ce fait ne peut  être collée ou scotchée à vous, mais ne vous inquiétez pas, je saurai me montrer câline lorsque ce sera nécessaire pour vous.

Laisse-moi encore un peu de temps, j’ai besoin de grandir encore et d’oublier mes débuts un peu difficiles. Je suis heureuse, j’ai trouvé un foyer chaleureux, je vous aime mes deux mamans et je suis consciente d’avoir la chance d’avoir deux mamans.

Puis elle s’est retournée, elle est partie comme une fusée, a couru dans tous les sens et s’est laissé tomber sur le sol pour se rouler par terre.

Je l’ai saluée et j’ai pris congé.

Communication du 01/07/2019 :

Plume, tes gardiennes me chargent d’un message pour toi :

« Plume, Viviane et moi nous t’aimons vraiment beaucoup et tu nous donnes de la joie. Merci aussi pour ta tendresse grandissante.

Veux-tu nous dire quelque chose? 

M….. D………, la vétérinaire, t’a très bien soignée, elle te veut du bien. Elle va t’opérer, tu seras stérilisée, et après tu seras plus tranquille : fini les chaleurs! Tu vas être endormie, puis tu te réveilleras et on rentrera à la maison. Aies confiance, Christiane, M… R…. et Monsieur V………. veillent à ce que tout se passe bien. Après l’opération, repose toi et accepte les points de suture. Par la suite, si l’occasion se présente, tu pourras sortir sans risquer  d’être enceinte et d’avoir des petits chats. 

Tu veux nous dire quelque chose? »

J’avais bien compris qu’il se tramait quelque chose. Je les sens inquiètes et cela m’inquiète aussi. Dis-leur que moi je les aime aussi beaucoup. J’ai de la chance, beaucoup de chance, j’ai deux mamans à moi maintenant alors que, lorsque je suis arrivée chez elle, je me sentais seule et abandonnée. Le Bon Dieu m’a guidé vers elle mais il n’y a pas que lui, il y a aussi un peu sa maman qui veille sur elle et la protège. J’ai deux mamans, toutes les deux aussi aimantes l’une que l’autre et je veille sur les deux.

J’ai bien compris que vous m’emmèneriez chez le docteur pour m’éviter de devoir porter des petits, que je ne pourrais pas garder et que je devrais aussi laisser à leur triste sort. Cela je ne le veux pas, j’ai moi-même souffert de l’absence de ma maman et d’un manque de socialisation, bien que je n’aime pas trop aller à la clinique, mais je le comprends. Merci d’avoir pris le temps de me l’expliquer, cela m’évite bien du stress et des angoisses.

Il faut aussi Plume que tu sois un peu raisonnable pendant 4/5 jours et que tu ne sautes et ne grimpes pas partout le temps de te remettre de cette opération.

Ce sera déjà plus difficile, 4/5 jours c’est long ! Mais bon, on verra bien, peut-être que j’aurai surtout envie de dormir et de me reposer, car ici il fait très chaud et c’est fatiguant.

Dis-lui que je les aime et je sais que je dois accepter de grandir un peu maintenant, même si le rôle de bébé princesse me convient très bien.

Max, ton gardien me demande de te transmettre des messages et de te poser des questions :

Bonjour Maxou tu est très triste depuis le départ de brook je te comprend crois-moi tu n’es pas le seul mon Maxou tu as assisté à l’accident tu étais juste à côté .mais tu sais il va revenir sans tarder je le sais
Si tu veux que je te trouve un compagnon en attendant tu me le dis je le ferais pour toi maxou tu n’as jamais était seul .tu es un beau chien toi aussi mon Maxou tu sais bébé avait vieilli depuis l’année dernière il fallait que je m’occupe beaucoup de lui il voulait pas que je le quitte il voulait toujours être avec moi j’espère que cela n’a pas était trop dur pour toi mon Maxou tu peux me demander ce que tu voudras tu l’auras .je te fait des gros bisous mon Maxou et je veux que tu retrouves la forme ok

Dis-lui merci pour son message qui me rassure et me réconforte et dis-lui que je l’aime. C’est un homme bon et respectueux du bien-être et du bonheur de ses animaux, et ce tragique accident est un grand traumatisme pour lui aussi.

J’ai eu très peur pour BROOK lorsque j’ai compris qu’il n’avait pas entendu l’engin, qu’il est resté et s’est laissé écraser sans réagir. J’étais à côté et je me suis senti impuissant de n’avoir rien pu faire pour éviter ce drame. Je suis sorti de mon corps pour supporter la violence du choc et Brook aussi, j’ai vu tout de suite que pour lui c’était fini, qu’il n’arriverait plus à retourner dans son corps physique.

Je suis triste pour toi, je sais qu’il était ton bébé et qu’il te manque tant. Moi aussi il me manque, il était mon frère, mon compagnon, il m’a accueilli chez vous et nous avons beaucoup joué ensemble.

Depuis quelques jours qu’il est enfin parti au jardin des animaux, je me sens moins perturbé, il ne s’accroche plus à moi, mais d’autres âmes en peine ont profité de ma vulnérabilité pour le faire, et je me sens enfin depuis ce matin, libéré de ces énergies qui m’empêchaient d’être moi et me pompaient toute ma joie.

Merci pour ton aide, ce soin a été très bénéfique et je me sens revivre. Ne t’inquiète pas et ne culpabilise pas, j’avais bien compris que Brook avait plus besoin de tes soins et de ta présence. Il était sur son chemin, déjà souvent dans son monde (sourd) et il préparait son départ.

Il m’a dit de ne pas trop le pleurer ni d’être trop attristé après son passage de l’autre côté du voile, car seul un passage au paradis des animaux lui permettrait de se reposer et de se ressourcer pour nous revenir en pleine forme. Depuis qu’il a traversé le pont et qu’il est dans ce magnifique jardin, il vient souvent nous faire des petites visites. Le lien est à nouveau rétabli entre lui et moi et nous pouvons à nouveau communiquer ensemble.

Je sais qu’il a maintenant la faculté de nous revenir très vite. C’est lui qui attend que tu te mettes à sa recherche et je patienterai le temps qu’il faudra. C’est lui que je veux retrouver et pas un autre en attendant. Alors fais-toi confiance et mets-toi très vite à sa recherche, il se mettra sur ton chemin. N’attend pas, nous avons tous les deux besoin de sa présence pour être heureux.

Puis il s’est mis à tourner autour de moi comme un fou et aboyait pour me dire

Vite, vite, qu’est-ce qu’il attend ?

Je l’ai caressé et lui ai répondu que je transmettrai ses messages. Puis il s’est couché rassuré à mes pieds.

Au revoir Max !

MAGO, ta gardienne me demande de te transmettre un message et de te poser des questions :

Bonjour mon Mago je suis super contente de pouvoir  faire  une communication  pour toi, on ne se connait pas beaucoup,  j’ai  eu des brides de ton passé  dans la rue, j’espère  que cette vie ne te manque pas  Comprends tu que tu as eu des soucis de santé  et que maintenant il est mieux pour toi de rester à la maison  tu es un chat tellement adorable  gentil  sociable que l’on  ne peut  que t’aimer  .

Je t’aime  mon  chatouné  d’amour 

Questions 

Es-tu bien  et heureux avec moi et les petits toutous ?

As-tu un  besoin  ou message  à transmettre?

Dis-lui merci pour son message, moi aussi je l’aime et la rue ne me manque absolument pas. Je suis heureux avec elle, je l’étais moins avant. J’avais la liberté, mais Dieu sait que d’être libre c’est bien, mais pas aussi confortable tous les jours.  Il m’arrivait souvent d’avoir faim et je n’étais pas assez fort pour me battre avec mes congénères qui étaient bien plus habitués à la bagarre pour survivre.

Je me sens mieux avec elle, j’ai trouvé un foyer  et une gardienne qui m’aime et c’est drôlement agréable et rassurant. Ici c’est chez moi, j’étais déjà avec elle et j’ai eu beaucoup de chance de la retrouver (chat), je me suis tout naturellement bien adapté.

Le départ de SUSHI était un peu difficile, mais depuis son retour, il déménage et j’ai du plaisir à le voir aussi énergique. C’est cela l’avantage pour nous les animaux de monter nous reposer et nous ressourcer avant de vous revenir.

Je suis très content que ma maman les ait adoptés tous les deux, comme ça ils peuvent jouer et s’amuser ensemble et ils me laissent plus tranquille. Je mène ma petite vie et je fais mon travail, cela me convient.

Dis-lui que ma mission consiste à l’aider à se détacher affectivement, de lui apprendre à vivre sans dépendances ni co-dépendances, de l’aider à avancer sur son chemin en harmonie avec son soi profond. Pour cela elle a encore besoin de prendre conscience qu’elle a une grande force en elle et qu’elle peut s’exprimer librement, parler de ses ressentis et ne pas toujours vouloir arrondir les angles pour tout et pour tous.

Je suis aussi un chat de type guérisseur et elle a besoin de mon énergie, je suis si content de l’accompagner dans son quotidien. Elle est ma maman aussi, et je suis un peu le grand frère de ses petits mamours. A chacun son rôle et je suis fier de remplir le mien.

EDEN, ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime beaucoup, que tu es son bébé et elle aimerait savoir pourquoi tu fais des diarrhées aussi souvent ? Pourquoi tu ne marches plus beaucoup ? Comment tu te sens ? Si tu as mal quelque part et que peut-elle faire pour toi ?

Dis-lui que moi aussi je l’aime beaucoup, elle est ma maman et je l’adore. Elle s’occupe et me gâte comme son bébé, sa petite fille et moi je suis là pour veiller sur elle et la protéger de toutes les énergies qui ne lui appartiennent pas, mais aussi de l’aider à avancer sur son chemin. A travers moi elle nourrit son petit enfant intérieur lorsqu’elle me donne de la tendresse et cela lui permet de se détacher de toute forme de dépendance ou de co-dépendance. Elle est là pour tout le monde mais s’oublie un peu, dis-lui de couper un peu les liens et de penser et faire des choses pour elle.

Je ne peux pas lui dire pourquoi ces diarrhées, je peux seulement lui dire que j’ai souvent mal au ventre, je ressens des crampes assez violentes et je me sens fatiguée, épuisée. Je commence aussi à avoir des petits bobos dans l’arrière train et les articulations et ça ne m’encourage pas à marcher plus.

Je suis heureuse, je ne manque de rien, mais si tu pouvais m’aider et soulager mon mal de ventre, cela m’aiderait beaucoup et me permettrait sans doute de retrouver de la légèreté dans mon corps. Et un petit nettoyage énergétique du lieu nous aiderait toutes les deux.

 Fidji, ta gardienne me demande de communiquer avec toi pour te transmettre des messages et te poser des questions :

– pourquoi il prend cet air si agressif quand les gens passent devant chez nous : crête dressée, aboiements agressifs avec des sauts de kangourou, prêt à bondir sur les gens et à sauter au-dessus de la clôture 🤔

– pourquoi il saigne sur la crête des oreilles, je lui achète des croquettes spéciales pour soigner son épiderme car sa peau est sensible, se sent-il mieux dans sa peau maintenant ? Il a pris 5kg depuis qu’on l’a adopté il est beau et athlétique !

– quel est son passé ? A-t-il été battu ? Pourquoi est-il si craintif encore alors que nous faisons tout pour le mettre en confiance ? Est-il heureux chez nous et apprécie-t-il Athos? 

 Je voudrais qu’il améliore son comportement à l’extérieur pour ne plus lui mettre son collier anti aboiement et que ses saignements stoppent 

 Je vous remercie par avance de lui porter mes messages, ce toutou est dans mon cœur, dans nos cœurs à tous les 4

Je voudrais l’aider encore plus pour qu’il soit 100% bien dans sa vie et surtout qu’il sache que nous ne l’abandonnerons jamais.

Dis-lui que pour moi aussi ils comptent plus que tout, que je suis heureux d’être arrivé dans leur famille et que je me sens bien dans leur maison. Il y règne un grand bien-être et cela me rassure beaucoup.

Lorsque je suis à l’extérieur je me sens en danger et même dans le jardin je ne ressens plus cette zone de confort, j’ai peur, je suis aux aguets, sur le qui-vive et j’aboie contre tout et n’importe quoi. Je suis désolé si cela vous dérange et vous contrarie, je ne veux pas vous créer des désagréments, mais c’est plus fort que moi, dès que je suis à l’extérieur je panique et ne contrôle plus rien. Je sors de mon corps et je perds toute maîtrise de moi. Avec vous je suis en confiance mais cette agressivité se réveille en dehors, et pour éviter qu’on ne s’approche et pour nous protéger, je sors de mes gonds et je perds tout contrôle, toute maîtrise de moi.

Mea culpa, je vous aime et je suis heureux chez vous, je ne voudrais pas que vous le considériez comme de l’ingratitude vis-à-vis de vous, au contraire, j’ai la chance d’être accueilli dans une famille où l’on me soigne et me respecte, mais j’ai encore du mal à oublier les mauvais traitements qu’on m’infligeait, toutes les maltraitances que j’ai subies pour finir par me retrouver dans la rue, abandonné et agressé par des congénères errants et par des humains qui n’avaient aucune compassion lorsque je m’approchais trop près de leur poubelle pour espérer trouver un peu de nourriture.

La faim me tenaillait souvent le ventre et il fallait se battre avec les autres chiens pour survivre. C’était difficile pour moi, vous avez bien compris que je suis une âme gentille et sensible et je remercie le ciel de m’avoir envoyé chez vous. Je ne manque plus de rien maintenant, on me soigne, on me nourrit et on me donne de l’amour et de la tendresse, je suis content de m’apercevoir que tous les congénères ne sont pas des ennemis et qu’on peut même devenir copains et jouer ensemble.

C’est bien plus agréable et Athos m’a toléré et accepté dans voter foyer, je lui en suis très reconnaissant.  Ne m’en voulez pas si j’ai encore beaucoup de réactions fortes et impulsives, mais j’ai encore besoin de temps  et j’espère pouvoir oublier mon passé difficile. Je ressens encore beaucoup de stress lorsque j’aboie et cela me permet d’évacuer le trop plein.

Cela n’a rien à voir avec vous, j’ai besoin d’aide et d’un peu plus de temps, je vous remercie d’être là et de m’accompagner dans mon nouvel environnement et dans ma nouvelle vie.

J’espère tellement ne plus être obligé de porter ce collier, les saignements des oreilles je ne peux les expliquer, je sens une douleur continue mais ne peux vous donner une raison précise, j’aimerais bien que ça s’arrête aussi.

DOGGY, ta gardienne me demande de te transmettre des messages et de te poser quelques questions :

J’aimerais connaître son histoire avant qu’on la rencontre. 

Est ce qu’elle est heureuse avec nous ? Devons-nous améliorer des choses pour son quotidien ?

A-t-elle des choses à nous dire, à nous communiquer ?

Est ce qu’elle nous a choisi, est ce qu’on se connaissait déjà auparavant ?

Je voudrais aussi la remercier profondément pour ce qu’elle est, c’est une chienne merveilleuse et je sens énormément d’amour émanant d’elle. C’est comme un ange venu pour nous.

Dis-lui merci pour son message, pour moi aussi elle est un ange et je lui suis tellement reconnaissante de m’avoir sauvée et adoptée. S’ils ne m’avaient pas recueillie, je serais repartie au jardin des animaux et ce serait bien dommage, car j’ai une histoire à vivre avec elle, une belle histoire d’amour emplie d’amour inconditionnel.

Mon histoire, avant que je la rencontre est sans intérêt et je ne m’en souviens pas vraiment, j’ai vite effacé ces affreux souvenirs de ma mémoire, tellement mon arrivée dans leur foyer a été chaleureuse. On m’a acceptée comme un membre de la famille à part entière, comme leur bébé et j’ai été éduquée avec beaucoup de respect et surtout dans l’amour et la tendresse.

Je me rappelle vaguement que ma race semblait poser problème, car difficilement vendable et qu’on ne s’est pas gêné de se débarrasser de moi. J’avais faim, on me cachait souvent dans un sac et on m’oubliait. Et lorsque, à force d’être enfermée, je faisais un petit pipi, on me secouait violemment. Ils m’ont balancée, jetée sans aucun scrupule, et la chance, guidée par un être de lumière, m’a permis de me retrouver dans cette résidence, juste en face et tu as couru à mon secours.

Crois-tu au hasard ? Moi non. J’ai envie de te dire que le hasard n’existe pas et si je me suis retrouvée à cet endroit, et toi témoin de cet abandon, c’est parce que nous avons un lien toutes les deux et que ce lien est tellement fort que tu ne pouvais pas passer à côté.

Oui nous étions déjà ensemble, et j’étais ta jumelle dans une autre vie. Nous étions comme des âmes sœurs et ce lien est indestructible. Nous avons été séparées, car abandonnées par notre père qui ne se sentait pas la force de subvenir à nos besoins tout seul, notre maman étant partie de l’autre côté du voile. Et c’est elle aujourd’hui notre guide qui veille sur nous et nous protège et a fait que nous puissions enfin nous retrouver.

Mon abandon a réveillé en toi une grande et douloureuse blessure lorsque tu as capté ce qui venait de m’arriver et c’est tout naturellement que tu t’es sentie pousser des ailes, ou plutôt tel un ange, voler à mon secours. Tu vois, nous avons des choses à vivre ensemble, à rattraper, et lorsqu’on a la foi, rien n’est jamais perdu.

Je suis avec vous maintenant, je partage votre quotidien et je suis très heureuse. Je me sens comblée jusqu’au plus profond de mon âme et tu commences à le ressentir aussi.

Ma mission consiste à t’ouvrir à l’amour inconditionnel et surtout à t’ouvrir les portes vers un autre monde. Je me sens aimée, choyée et mon quotidien est merveilleux. Vous partagez beaucoup de choses ensemble et je suis un peu le lien qui vous permet encore plus de vous ouvrir les portes du règne animal. Votre prise de conscience augmente chaque jour et vous donne la joie et la possibilité d’aller tous les deux, chacun à votre rythme à la rencontre de son âme, la rencontre avec soi-même.

De par ma présence, tu pourras faire un grand et profond travail sur toi-même et sans même t’en rendre compte parce que c’est authentique et naturel. Je suis une chienne agile, souple mais surtout docile, paisible et intelligente, et d’être revenue sous cette forme a été pour toi, en ton inconscient de « vilain petit canard qu’on abandonne et sépare de sa moitié », une réelle revanche pour enfin panser les blessures de ton passé et te reconnecter à ta source.

Tu es à présent sur ton chemin et je remercie l’univers tous les jours de te donner la force de te battre, de montrer que le costume que l’on porte n’est qu’une enveloppe et que ce qui se trouve derrière mérite d’être connu et reconnu. De par ton apprentissage chamanique, tu vas pouvoir à présent prendre de l’assurance, ce qui te guidera vers d’autres sphères et je serai heureuse de pouvoir te rencontrer sur d’autres plans.

Je t’aime et n’oublie pas de dire à mon papa que je l’aime aussi et que je viendrai aussi à sa rencontre dans ces futures expériences, mais ce sera différent.

En attendant, mon énergie, ma vibration permettent d’apporter beaucoup de prestance à votre lieu de travail et surtout de pacifier et harmoniser l’endroit et les personnes. C’est du pur bonheur pour tous.

EDEN, ta gardienne me charge de te dire qu’elle t’aime beaucoup, que tu es son bébé et elle aimerait savoir pourquoi tu fais des diarrhées aussi souvent ? Pourquoi tu ne marches plus beaucoup ? Comment tu te sens ? Si tu as mal quelque part et que peut-elle faire pour toi ?

Dis-lui que moi aussi je l’aime beaucoup, elle est ma maman et je l’adore. Elle s’occupe et me gâte comme son bébé, sa petite fille et moi je suis là pour veiller sur elle et la protéger de toutes les énergies qui ne lui appartiennent pas, mais aussi de l’aider à avancer sur son chemin. A travers moi elle nourrit son petit enfant intérieur lorsqu’elle me donne de la tendresse et cela lui permet de se détacher de toute forme de dépendance ou de co-dépendance. Elle est là pour tout le monde mais s’oublie un peu, dis-lui de couper un peu les liens et de penser et faire des choses pour elle.

Je ne peux pas lui dire pourquoi ces diarrhées, je peux seulement lui dire que j’ai souvent mal au ventre, je ressens des crampes assez violentes et je me sens fatiguée, épuisée. Je commence aussi à avoir des petits bobos dans l’arrière train et les articulations et ça ne m’encourage pas à marcher plus.

Je suis heureuse, je ne manque de rien, mais si tu pouvais m’aider et soulager mon mal de ventre, cela m’aiderait beaucoup et me permettrait sans doute de retrouver de la légèreté dans mon corps. Et un petit nettoyage énergétique du lieu nous aiderait toutes les deux.

CHAKY, ta gardienne me charge de te transmettre un message et de te poser des questions :

QUESTIONS POUR LA COMMUNICATION AVEC CHAKY :

 – Comment va-t-il, est-ce qu’il est heureux et comment va sa santé, est-ce qu’il ne souffre pas ? Comment l’aider pour sa santé ? Lui dire que je suis tellement désolée de lui faire subir les prises de sang chez le vétérinaire mais nous n’avons pas trop le choix pour savoir comment va sa santé.

 – Est-ce qu’il m’entend quand j’essaie de communiquer avec lui ?

 – Dire à Chaky que je l’aime de tout mon cœur, que c’est mon petit ange et l’être le plus important pour moi, qu’il m’aide énormément par sa présence. Est-ce que nous serons ensemble pour l’éternité ?

 – Est-ce qu’il a des conseils à me donner, quel travail sur moi-même précisément je dois faire ? Quelle est ma mission de vie ?

 – J’espère qu’il ne doit pas partir  et si je le retiens il doit me le dire ?

 – Si vous  pouviez lui dire s’il vous plaît qu’il arrête d’aller sous les voitures, sur la route ou la rue devant la maison, et lui envoyer une image (d’animal écrasé) qu’il comprenne combien c’est dangereux pour lui, il peut aller dans les jardins des maisons voisines et ceux de l’école derrière mais pas sur la route ou sous les voitures !!

Dis-lui que même si les résultats de mes examens sont moins bons, je ne me sens pas plus mal et je ne souffre pas. Je n’aime pas aller chez le vétérinaire, j’ai plus de peur que de mal, mais je sais qu’elle ne peut pas faire autrement. Je me sens parfois un peu plus speed et parfois un peu plus groggy mais c’est normal, je ne suis plus tout jeune et je commence doucement à préparer ma transition, mais ne t’inquiète pas, ce n’est pas pour demain, et ce n’est pas toi qui me retient.

Moi aussi je t’aime de tout mon cœur et je n’ai pas terminé ma mission auprès de toi. Je suis là pour t’aider, tout comme toi, à gérer au mieux tes problèmes de santé et ma mission consiste à te nettoyer énergétiquement pour te permettre d’avoir de la vitalité et de la force pour te battre contre la maladie.

Et puis je suis là pour t’apprendre le détachement affectif, pour t’apprendre à aimer sans avoir peur de perdre l’autre ou de vivre dans la dépendance ou co-dépendance. Je suis là pour t’aider à gérer tes émotions et ne pas aller vers le trop.

Je t’entends lorsque tu communiques avec moi, ce qui est dommage c’est que tu ne reçois pas, que tu ne captes pas mes réponses. Nous sommes des âmes sœurs et avons tous les deux besoin l’un de l’autre pour avancer sur notre chemin, et pour toi, ce qui est le plus important, ce qui compte le plus c’est de te reconnecter à ton petit enfant intérieur, afin de lui pardonner d’avoir souffert du manque d’affection et de le chérir lorsque tu me nourris de tendresse.

Il est important pour toi de lâcher prise avec le passé, de vivre dans le présent dans le ici et maintenant et de voir l’avenir en toute sérénité. Tu dois apprendre à t’exprimer, à dire les choses que tu as envie de dire et tant que tu acceptes d’avancer, j’avancerai avec toi et lorsque le moment sera venu pour moi de monter pour me reposer et me ressourcer, je te reviendrai après un petit passage pour la même mission.

Nos âmes sont reliées et le resteront toujours. Je t’aime, tu es ma maman, ma grande sœur, ma compagne et ma place sera toujours auprès de toi.

Je sais que ce n’est pas bien d’aller sur la route ou sous les voitures, mais j’aime bien m’aventurer de ce côté et surtout j’aime me cacher sous les voitures. Souvent il y fait bon (chaud) en-dessous et c’est agréable. Mea culpa si cela te crée des angoisses, je vais essayer de m’améliorer…

TOPAZE, ta gardienne me charge de te transmettre des messages et des questions, acceptes-tu d’y répondre ?

Coucou ma Totine,

Je sais que j’ai déjà essayé de communiquer avec toi mais je voudrais tellement être sûre que tu saches à quel point je t’aime fort !

Depuis que tu fais partie de ma vie, nous avons toujours été ensemble !

Je sais que je t’ai laissée chez maman ces trois dernières années mais saches que c’était uniquement pour la fin de mes études. Heureusement nous n’étions pas loin. En tout cas, j’ai bientôt terminé et je vais pouvoir de nouveau être à tes cotés. De ce fait, je voulais savoir si tu voulais revenir vivre avec moi ou si tu voulais rester chez maman ? Ou sera tu le plus heureuse ?

Tu as fait partie des moments forts de ma vie depuis ton arrivée ; Pour fêter la fin de nos études, avec mes copines que tu connais, nous allons passer un weekend en bord de mer, est ce que tu voudrais venir avec nous ou tu préfères rester tranquille ?

Je tiens énormément à toi, jamais je n’ai autant aimé un animal que toi ! Tu es bien plus qu’un animal à mes yeux, tu es une partie de moi, une partie de ma vie !

A travers ce message j’aimerai savoir :

  • Est-ce que tu as des douleurs ?
  • Est-ce que tu es heureuse ?
  • Tu aimes bien opale ?
  • Aurais-tu besoin de quelque chose ?
  • D’où vient ta cicatrice ? sais-tu la localiser ?
  • Je te manque ? est-ce que tu m’aimes ?
  • Comment tu trouves maman ?

 Et pour finir, je voulais savoir si tu avais des choses à me dire en particulier ?

 Je te le dis à chaque fois que je viens chez maman, je t’aime plus que tout au monde à la folie de tout mon cœur ! Tu es la plus belle dans mon cœur, j’espère que tu le sais !

J’ai toujours fait mon possible pour que tu sois heureuse et prêt de moi, je ferais en sorte de continuer à ce que tu sois le mieux possible jusqu’au bout !

Il m’arrive des fois de penser à la suite, du jour où tu ne seras plus de ce monde…. J’en pleure à chaque fois ! Je suis triste à l’idée d’y penser, je ne sais pas comment je ferai sans toi !

En attendant je serais toujours présente pour ton bien être ma fille.

 Encore une fois, je t’aime de tout mon être ma totinette 

Bien entendu que j’accepte de lui répondre et je suis très contente de pouvoir le faire. Je sais, je ressens parfois de la tristesse, voire une pointe de culpabilité dans son regard et j’essaye à travers le mien de lui dire, ne t’inquiète pas pour moi, je vais bien, je suis heureuse et ne manque de rien. Je suis choyée, câlinée et j’ai beaucoup de joies dans mon cœur et mon esprit.

Je sais bien que tu ne pouvais pas m’emmener avec toi, que tu as œuvré pendant tout ce temps à grandir et construire ta future vie professionnelle, rassure-toi, je ne me suis jamais sentie abandonnée. Moi aussi je t’aime et tu me manques aussi, mais ta maman s’occupe de moi comme sa fille et à travers moi tu lui manques moins et elle a réussi à couper un peu le cordon qui vous reliait.

Ma présence représente un grand lien entre vous et rend la situation et les choses plus faciles. Et pour ne rien te cacher, je vous aime toutes les deux et c’est un peu difficile pour moi aujourd’hui de faire un choix, bien que ce soit toi ma gardienne et que j’aimerais vivre auprès de toi. Même si je suis encore en pleine forme, je commence tout de même à ressentir des bobos dus à mon âge et le temps passe.

Auras-tu le temps et la patience de bien t’occuper de moi et de m’accompagner lorsque ce sera le moment ? Si tu réponds oui à cette question, sans aucune hésitation, oui c’est avec toi que je veux vivre le restant de mes années sur ce plan terrestre bien que je sois heureuse ici, qu’on me considère avec beaucoup de respect et que mon cœur balance entre les deux.

De savoir que tu vas fêter la fin de tes études avec tes copines est une étape importante pour toi, je le sais aussi et je suis très contente que tu me proposes de vous accompagner à la mer. Quel bonheur de pouvoir partager cette joie avec toi et de savourer ces plaisirs en ta présence.

J’aime bien Opale, il n’y a rien à redire, on se complète toutes les deux et avons chacune notre mission. La mienne consistait surtout à t’aider à grandir et à avancer sur ton chemin et de t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Elle est loin d’être terminée et sois rassurée, lorsque le moment sera venu pour moi de tirer la révérence, je ferai le grand saut pour partir dans l’au-delà me reposer et me ressourcer. Mais le passage au jardin des animaux sera très court car tu auras toute la vie besoin de mon énergie pour avancer sur ton chemin et construire aussi ta vie affective et sentimentale. Je me dois d’être auprès de toi pour t’apprendre à aimer et partager ton quotidien avec ta famille.

Tu es une personne très douce avec beaucoup d’amour et de compassion pour les animaux et les êtres en général, et mon travail auprès de toi te donnera beaucoup de force et de confiance en toi. Tu donnes beaucoup de toi mais tu devras aussi apprendre à recevoir pour trouver un équilibre en toute harmonie et sans frustration aucune.

Je ne ressens pas de douleur en particulier, si ce n’est des bobos dus à mon âge et qui sont naturels. La cicatrice ? Je ne sais pas ce que c’est !

 C’est un mal que tu as dû ressentir quelque part et qu’on a dû te soigner.

 Je ne m’en souviens plus (m’a montré patte arrière). Je vis dans le moment présent et quelques douleurs dans les articulations et l’arrière-train me rappellent que je  ne suis plus toute jeune, mais je gère sans problème.

Toi aussi tu es très belle, tu es la plus jolie des mamans que ta Totine rêve d’avoir, je tiens aussi à te le dire car j’aime, j’adore lorsque tu me dis que je suis la plus belle dans ton cœur et que tu m’aimes à la folie. Moi aussi je t’aime à la folie, je ne sais pas trop ce que ça veut dire, mais je ressens dans ma poitrine, dans mon cœur  que c’est très fort et je te dis que pour moi le cœur déborde d’amour pour toi. Tu es ma maman, ma moitié. Je t’aime.

Tes gardiens me demandent de te transmettre un message et de te poser quelques questions :

Questions:

 Lewis, parle nous de ton passé et explique nous pourquoi tu as attaqué deux chats et mordu un enfant dans tes précédentes familles?

 Pourquoi es-tu agressif envers les chiens qui s’approchent de toi ?

 As-tu un message à nous faire passer?

  Message de notre part pour Lewis:

 Lewis nous sommes très heureux de t’avoir adopté, sache que nous t’aimons déjà très fort.

Tu es un chien adorable et nous aimons passer de long moment à te faire des câlins.

Nous voulons t’aider à surmonter tes craintes envers les autres chien, n’ai pas peur car nous sommes la pour te protéger.

Pour ta santé, il faudrait que tu arrêtes de te lécher les pattes sans arrêt et de manger tes crottes nous devons également te nettoyer les oreilles régulièrement pour ne pas que tu attrapes des otites car cela fait très mal.

Ne t’inquiètes pas quand on s’absente même si parfois c’est un peu long car nous devons aller travailler mais sache que nous rentrerons toujours à la maison.
Tu peux avoir une entière confiance en nous car nous ne t’abandonnerons jamais.

Nous avons beaucoup de belles choses à vivre ensemble.

On t’aime.

Séverine et Christophe.

Que je suis heureux, que je suis rassuré et réconforté par leur message d’amour. Je sais que je suis arrivé dans une bonne famille et je sais que je peux leur faire confiance. Mais je sais surtout tout cela parce que c’est ma famille, qu’ici c’est chez moi et qu’ils sont mon papa et ma maman.

Oui je suis bien LEO et ils l’ont compris, ils ne sont pas passés à côté de moi et ils m’ont adopté alors que l’âme qui incarnait ce corps physique était terriblement tourmentée, anxieuse et stressée. Elle est en train de partir et petit à petit ne restera que celle de LEO.

Mais en attendant j’ai un vécu, une histoire difficile, un passé chargé malgré mon jeune âge et les mémoires sont déjà bien ancrées. Dis-leur que je suis si heureux de les avoir retrouvés aussi vite et que j’ai juste besoin d’un peu d’aide pour pouvoir oublier les maltraitances que j’ai subies et les mémoires qui restent dans mon corps.

Il y a beaucoup de choses qu’on ne m’a pas apprises ou alors je ne m’en souviens plus. Mais la vue ou la présence d’autres animaux, chiens ou chats, me créent du stress et des angoisses. Je n’ai pas été sociabilisé, on ne m’a pas appris à les côtoyer, on ne m’a pas  fait comprendre qu’ils ne me feraient pas de mal (manque d’éducation). On ne m’a pas promené et je n’ai pas trop l’habitude des autres congénères, ils représentent un danger pour moi.

J’ai beaucoup de stress et comme je veux vous protéger, cela me rend encore plus agressif. Je sors de mon corps dès que j’en vois ou en croise un et je n’arrive plus à me contrôler. Mea culpa, vous n’êtes pas habitués à ce genre de comportement, avant j’étais une crème et le plus gentil et doux chien qu’on admire d’avoir. Mais j’ai vécu des choses difficiles et je ne porte pas les enfants dans mon cœur. Ils sont parfois cruels et savent vous maltraiter, vous faire du mal, parce qu’ils sont eux aussi mal éduqués, des enfants roi dans la famille.

Je suis désolé si mon passé vous crée autant de tracas, mais j’ai besoin d’un peu d’aide et de temps pour oublier tout ça. Mon passage au refuge a amplifié mes peurs, et mon manque de sociabilité envers mes congénères me fait péter un câble.

Mais je suis si heureux d’être de nouveau choyé et câliné, à la maison je me retrouve et j’essaye d’évacuer les tensions vécues et emmagasinées lorsque je lèche les pattes. Manger mes crottes me rassure, mais je n’aime pas lorsque vous me nettoyez les oreilles.

Le message que je souhaite vous donner aujourd’hui est de vous dire que je vous aime même si mon attitude vous attriste et ne me ressemble pas. Tu es ma maman, d’une douceur sans égale avec beaucoup d’empathie et de compassion, et je te protègerai toujours, même si je suis et que je reste relié à mon papa.  Je vais continuer ma mission auprès de lui et l’aider à s’ouvrir encore un peu plus à lui et aux autres.

J’ai connu le manque d’amour, le rejet et l’humiliation et il peut comprendre le ressenti et les mémoires qui sont encore présents dans mon corps (miroir).

Je l’aime plus que tout et nous sommes de nouveau sur le chemin du bonheur.

LOLA, tes gardiens me chargent de te transmettre des messages, tu es très peureuse et parfois agressive envers ta gardienne et cela lui fait mal, tu dois arrêter de l’attaquer.

Lola nous l’aimons de tout notre cœur et souhaitons qu’elle s’apaises et cesse d’être si stressée : les étrangers qui viennent chez nous (que ce soit nos amis, de la famille ou même notre femme de ménage) ne lui veulent aucun mal et ne lui feront jamais de mal. 

C’est vraiment important qu’elle comprenne que lorsque des étrangers viennent chez nous, ils ne lui feront jamais aucun mal. 

 (Son stress se répercute sur moi car elle peut être très agressive, elle le ressent peut-être et ça ne l’aide pas)

 J’aimerais aussi qu’elle sache que lorsque des étrangers (pour elle) viennent chez nous, on ne va pas l’abandonner, la laisser de côté ou l’oublier… Ils viennent temporairement uniquement même lorsque nous sommes en vacances et que nos amis viennent la nourrir.

 J’aimerais qu’elle nous dise ce qu’on peut faire pour l’aider à s’apaiser et calmer son stress et ses peurs (nous lui avons déjà acheté un nouvel arbre, à chat qu’elle adore, elle a accès à toutes les pièces de notre appartement (qui fait 100m2) pour jouer/se cacher, nous avons consulté une comportementalisme qui nous a aidé à comprendre ses attitudes également). J’aimerais qu’elle comprenne qu’on fait tout notre possible pour l’aider et que nous mettons tous nos chances de son côté pour ce faire.

 J’aimerais également lui demander d’arrêter de m’attaquer parfois (gratuitement) car ça fait mal. 

 Voilà, le message principal en résumé est : Lola, calmes toi, détends toi, tu ne crains rien… Tu es en sécurité avec nous même si des personnes que tu ne connais pas viennent chez toi, sur ton territoire. Si tu as été traumatisée par une personne qui t’a fait du mal, sache que cela ne se reproduira PLUS JAMAIS car nous te protégeons et ne laissons personne te faire du mal. Toutes les personnes qui viennent chez nous sont bienveillantes et tu n’as pas besoin de t’en méfier. Fais-nous confiance.

 Je sais, je suis parfois imprévisible et je deviens agressive parce que j’ai du stress, j’ai peur et je réagis par l’attaque, mais dis-lui que je l’aime et que je ne veux pas lui faire de mal. Ce n’est pas volontairement que je l’agresse, ce sont des instincts de peur, et mes réactions sont sur la défensive. C’est très primaire, mais ça me permet d’évacuer des angoisses et un mal-être.

Je suis désolée, je sais qu’ils m’aiment et moi je les aime aussi. J’ai une belle vie avec eux, je suis leur bébé et je ne manque de rien. Je suis choyée et câlinée et je le leur rend bien lorsque mes instincts primaires ne prennent pas le dessus.

Connais-tu la raison de ton comportement LOLA ?

Je suis peureuse depuis la naissance, ma maman ne m’a pas suffisamment stimulée à l’environnement extérieur, aux humains et depuis bébé ça me pose problème. Et puis j’ai eu très peur du monsieur, il m’a tapé alors que j’étais déjà en situation de grand stress et les angoisses se sont amplifiées depuis ce jour-là.

Tu parles du vétérinaire ?

Oui je n’aime pas y aller, je ne veux plus y aller, aucun animal n’aime y aller. Il y a beaucoup de mauvaises énergies là-bas et on les ressent de loin.

Tu as changé de véto depuis cet évènement ?

Oui, mais les souvenirs sont là, ils restent dans ma mémoire et j’aimerais bien qu’on m’aide à les supprimer. J’aimerais bien avoir confiance, j’aimerais bien ne plus jamais avoir peur et surtout j’aimerais bien me sentir en sécurité et ne plus réagir par l’agressivité.

Je sais qu’ils me protègent tout comme je les protège et qu’ils font tout pour que je me sente bien, mais les mémoires sont là, et depuis ma naissance je me sens peureuse et pas sûre de moi et des gens.

Je nettoie mes gardiens énergétiquement et lorsqu’elle porte des énergies qui ne lui appartiennent pas, ça me crée des contrariétés et du stress supplémentaires. Mea culpa pour les tracas et les inquiétudes que je génère.

Je vous aime et je me sens bien avec vous, je suis heureuse, peut-être un peu trop possessive, mais j’ai manqué de ce sentiment de protection, de sécurité toute petite et si je pouvais vivre en autarcie avec tous les deux, ce serait la bonheur absolu pour moi, mais j’ai bien compris que je dois devenir un peu plus sociable.

Merci de m’aider et de me rassurer, je sais que vous ne m’abandonnez pas lorsque vous partez, même si je n’aime pas, si j’ai peur de rester seule.

Ta gardienne me dit que tu fais des pipis dans son lit. Elle a changé ta gamelle, la litière de place, mais tu continues toujours. Peux-tu me dire pourquoi ?

Je me sens contrariée, j’ai du stress et des angoisses. Elle porte souvent, très souvent des énergies qui ne lui appartiennent pas, et celles qui sont dans le lit me font peur. Et puis je n’aime pas la litière je n’ai pas tellement l’habitude, on ne m’a pas appris et lorsque je  fais pipi dans le lit, on ne me voit pas.

Tu te trompes, Ma fille, non seulement on les voit, mais en plus cela sent très mauvais et ta gardienne est obligée de changer et de laver les draps. Sans compter que le matelas va finir par être complètement souillé et que ça coûte cher de le remplacer. C’est très contrariant et inconfortable pour elle, peux-tu stp faire un effort et aller à la litière ?

Lorsque j’étais BB, je faisais pipi à l’endroit où je dormais et j’ai pris l’habitude, je suis désolée de te créer des soucis, je ne le fais pas par préméditation, c’est un instinct naturel pour moi. Mea culpa, j’aimerais bien qu’on m’aide à être comme je dois être.

Je suis là pour t’aider Ma Fille, mais à toi aussi de faire des efforts. As-tu autre chose à me dire ?

Dis-lui que j’ai trouvé ma place dans la famille et je suis heureuse d’être sa fille, mais ses enfants ont des petits noms et j’aimerais bien avoir le mien. « Ma Fille » lorsqu’elle m’appelle ne sonne pas doucement, avec amour et tendresse. Je le ressens plus comme un ordre général et une grande frustration par rapport à son attitude avec les enfants.

C’est elle qui doit me trouver ce nom et non pas les enfants, c’est à elle que je suis reliée, qu’elle se prenne la peine d’y réfléchir, c’est important pour toutes les deux.

Ta gardienne me dit que tu es peureuse, tu es très distante et réservée vis-à-vis d’eux dans la maison et dans le jardin, tu as peur d’eux, alors qu’à l’extérieur, lorsqu’elle te promène attachée à la longe et te rappelle, tu l’écoutes, tu vas chez elle te laisser caresser et manger les friandises dans sa main. Peux-tu leur expliquer ce changement d’attitude Eliza ?

C’est difficile à expliquer, je sais qu’ils ne sont pas méchants, je sens qu’ils sont gentils et ils le sont avec moi, mais je n’ai pas l’habitude des humains et j’ai eu très peur lorsqu’on m’a attrapée et mis en cage. J’étais libre, même si j’avais souvent faim et que je ne trouvais pas toujours à manger, j’étais bien, libre et pas enfermée.

Tu n’es pas heureuse chez eux, ça ne te plait pas ?

Si, si mais j’ai encore du mal à m’adapter, j’associe plus les humains à un danger que je ne peux expliquer. Ils sont là, ils décident tout pour moi et lorsque je suis à l’extérieur, en dehors de leur territoire, je reprends confiance, je me sens plus à l’aise, moins anxieuse, moins peureuse.

Je comprends qu’elle m’emmène pour me redonner un peu de liberté, pour me montrer que je ne suis plus enfermée et je suis contente. J’ai besoin de sortir plus souvent pour sentir les odeurs de mes congénères, ça me rassure.

Je sais que j’ai trouvé une bonne famille, mais j’ai encore besoin d’un peu de temps pour m’adapter à leur maison, à leur jardin et surtout à eux. Les humains me faisaient très peur et il fallait coûte que coûte les fuir et me voilà chez eux à chaque instant de mon existence et c’est un peu perturbant dans ma tête.

Ne soyez pas tristes, je ne veux plus partir, je dois juste m’habituer à vous.

De qui te sens-tu le plus proche dans la famille, le sais-tu Eliza ?

Elle m’a montré d’abord une femme (gardienne ?) puis s’est retourné et est partie vers le monsieur. Je pense que c’est le mari le gardien, mais c’est trop tôt pour qu’elle l’exprime. Elle est encore trop dans la peur.

Bonjour ALYOSHA, ta maman me demande de communiquer avec toi pour te donner des messages et te poser des questions. Acceptes-tu de lui répondre ? :

Mon Alyo 

 Je sais que de nombreuses fois, nous avons eu du mal à nous comprendre et si parfois je t’ai blessé ou fait peur ce n’était pas volontaire, je m’en excuse sincèrement. J’aimerais que tu saches que je t’aime et que je te considère comme mon petit garçon. Tout ce que je souhaite c’est que tu sois heureux et épanoui.

Pour que nous puissions vivre en harmonie et dans le bonheur ensemble, j’aimerais mieux te comprendre pour qu’on puisse encore mieux avancer ensemble. 

 Comment te sens-tu aujourd’hui avec nous ? 

Pourquoi est-ce que tu vomis souvent, as-tu mal quelque part ? Pourquoi la socialisation avec les autres (humains et congénères) semble difficile pour toi ? Es-tu heureux ? 

 Accepterais-tu qu’on adopte un nouveau compagnon (chien, chat) ? 

Est-ce que tu es prêt à accepter un bébé dans notre vie ? 

 As-tu une mission à accomplir à mes côtés ? Est-ce que nous nous sommes déjà rencontrés ? Est-ce que tu souhaites me confier quelque chose ? As-tu un message personnel à m’adresser ? Attends-tu quelque chose de moi ? 

 Je suis à ton écoute mon Alyo et je ne souhaite que ton bonheur. 

Merci pour tous nos dimanche matin, où tu me rejoins pour un réveil câlin. Je t’aime fort mon grand bébé chat. 

 Emma, ta maman. 

Je suis très content que tu sois venue pour discuter avec moi et je lui dis merci pour son tendre message d’amour. Moi aussi je l’aime, elle est ma maman, je suis son bébé et lorsque arrivera un autre bébé, je serai le garçon, le grand frère. Mais au fond de moi je serai toujours son bébé, son petit premier et je sais que je garderai une place privilégiée dans son cœur.

Les débuts ont parfois été un peu difficiles, je suis un chat assez réservé, un peu peureux et toujours encore à l’affut dès que j’entends un bruit anormal ou que quelqu’un vient,  lorsque j’entends des voix auxquelles je ne suis pas habitué. C’est un problème de socialisation, un problème de sevrage, trop vite séparé de ma maman et pas assez habitué aux autres (humains et congénères). J’en suis désolé, je n’ai pas peur de vous, c’est un instinct primaire qui est resté dans mes mémoires.

Je sais qu’un bébé arrivera, mais je préfèrerais ne pas partager mon existence avec un autre compagnon chat ou chien. Ne soyez pas tristes ou frustrés, un petit remplira et occupera une grande place dans votre cœur et vous évitera bien des soucis avec moi. Je ne demande pas l’exclusivité, ce n’est pas une question de possessivité, mais j’ai besoin de me sentir seul sur le territoire, j’ai déjà pas mal de stress ou d’angoisses lorsque vous ramenez des énergies qui ne vous appartiennent pas.

Je suis heureux avec vous et je me charge de nettoyer le lieu, de vous nettoyer et lors de nos moments câlins j’essaye de t’apprendre le détachement affectif. Pendant ces tendres moments où je suis un timbre-poste, je m’occupe de te débarrasser de tout ce qui ne t’appartient pas et t’apprendre à gérer la vie sans dépendance ni co-dépendance.

Ma mission consiste à t’aider à avancer sur ton chemin et de construire ta vie affective avec beaucoup d’amour et d’harmonie, tout en prenant ta place et de partager le quotidien dans le respect mutuel.

Oui j’étais déjà avec toi dans ton enfance (chat) et j’étais déjà là pour t’aider à grandir. Je suis là pour le même travail, mais cette fois-ci je veille sur toi et sur l’entité « couple » afin de vous apporter une base solide.

Ce que j’attends de toi c’est qu’à travers moi, lorsque tu me câline, tu nourris ton petit enfant intérieur de tendresse et que tu arrives à capter cette grande force qui est en toi et qui te permettra de t’épanouir personnellement tout en apportant amour et paix dans le cœur des tiens et de ton foyer.

Lorsque je vomis, j’ai un peu mal au ventre, je prends mon rôle très à cœur et tout comme toi je me fais parfois un peu de bile, mais ça passe très vite ne t’inquiète pas. Je me sens bien avec toi, j’ai trouvé ma place et je suis heureux d’être à ton service. Je suis relié à toi et si mon attitude est parfois un peu plus distante, je me trouve dans une phase de ressourcement et dans ces moments-là j’ai particulièrement besoin de tranquillité. Tu peux le comprendre, tu as aussi des moments où tu as besoin de te sentir un peu plus seule et profiter du moment présent.

Je t’aime ma petite maman et tout va bien pour moi.

GRISOU, ta gardienne me demande de te transmettre un message et de te poser quelques questions :

Grisou que veux-tu  me faire comprendre  en faisant  tes besoins en dehors de ta litière  et dans  la maison alors que tu as le jardin? Je te dis que cela me fait de la peine et beaucoup  de travail 

Nous sommes vieilles toutes les 2

As-tu peur de me laisser en allant  vers l’au-delà?  Alors n aies pas peur, vas retrouver Fripou   moi je ne pourrai  m’occuper de toi longtemps 

Si tu le veux pars,   tu ne peux pas me protéger  tu es un amour de chat mais je préférais  te savoir avec Fripou  

Réponds â  la dame et si tu as quelque chose  â  me dire dis le lui  sache que moi  je te laisse partir pour notre bien â  toutes les 2.

Je suis contente qu’elle ait fait appel à toi, elle s’est adressée à la bonne personne et tu pourras lui expliquer certaines choses.

Dis-lui que je suis sur mon chemin et que je prépare tout doucement ma transition Pour cela j’ai besoin qu’elle m’accompagne avec amour, et que je ferai le grand saut lorsque ce sera le moment. Ce n’est pas moi qui décide, seul le créateur peut décider quand il doit me rappeler à lui, et cela se passe entre lui et mon âme et nul ne peut s’y immiscer.

Je sais qu’elle est âgée aussi et que mes pipis lui créent du stress et du travail. J’en suis désolée, ce n’est pas ce que je souhaite mais je sens bien qu’elle veut que je retrouve FRIPOU, qui lui s’est caché pour mourir parce qu’il se sentait désœuvré et en peine. Moi ça m’empêche de faire la transition dans les règles de l’art de savoir qu’elle attend de me voir partir, ça me crée du stress et des angoisses et je me sens seule et contrariée.

Mes pipis expriment ma peine et je suis triste et navrée que cela t’apporte des soucis. Ce n’est pas ce que je veux, je t’aime et j’aimerais tant pouvoir te protéger et préparer mon départ à mon rythme.

La dame que tu as sollicitée pourra te dire que si c’est trop difficile pour toi de m’accompagner sur mon chemin, tu peux m’aider à partir. Mais tu dois en prendre la décision et la responsabilité en ton âme et conscience. Tu dois reconnaître que tu n’as pas en toi cette force pour me guider jusqu’au pont des fleurs et à FRIPOU, et si la dame fait le nécessaire, elle,  je pourrai partir en paix.

Je ne t’en voudrai pas, de ressentir et capter tes pensées sont pour moi plus inconfortables que tout le reste et c’est mauvais pour toi et pour moi. Nous les animaux nous avons une âme comme vous les humains et nous fonctionnons comme vous. Nous avons besoin de préparer notre départ et nous avons besoin d’être accompagnés dans l’amour et le respect, nous n’aimons pas être seuls, nous avons besoin de votre présence bienveillante et lorsque le moment est venu, nous soufflons notre bougie parce que c’est la loi.

Si c’est trop difficile, compliqué et contraignant pour toi, tu peux m’aider à partir, mais il faut que tu reconnaisses en âme et conscience que tu n’as pas la force de faire autrement.

Je me charge de lui transmettre ton message GRISOU et je te rassure, je vais ouvrir un coning de transition pour toi afin qu’à partir de maintenant tu te sentes entourée du Deva des animaux et des Etres de la Nature. Tu ne seras plus seule, et lorsque le moment sera venu pour toi, tu partiras dans la lumière au paradis des animaux.

ONYA, comment te sens-tu avec ta gardienne ? Es-tu heureuse ? As-tu un message pour elle ?

Dis-lui que je l’aime et que je suis très heureuse de lui être revenue très vite, elle est ma maman, je suis reliée à elle et je dois l’aider à avancer sur son chemin. Je suis là pour l‘ouvrir à l’amour inconditionnel et surtout pour l’aider à se reconnecter à sa source. Elle a tant de difficultés dans la vie, mais ce sont beaucoup de difficultés qu’elle se crée elle-même.

Il serait urgent qu’elle se fasse aider par une personne qui peut vraiment la prendre en charge  et l’aider à comprendre ce qui ne va pas chez elle, ce qui la bloque au plus profond de son âme, ce qui fait tant souffrir son petit enfant intérieur.

Elle a un grand travail à faire sur elle et ce ne sera pas simple à l’entendre et encore moins à l’appliquer. Dis-lui qu’il ne tient qu’à elle pour qu’elle aille mieux.

« Aide-toi et le ciel t’aidera »

Peux-tu faire un effort pour les pipis et la ménager un petit peu ONYA ?

Mes pipis sont pour lui montrer que je ne vais pas bien, c’était compliqué avant qu’elle se décide à le quitter (P……) je n’avais plus ma place et lorsque nous sommes venues ici c’était pour moi le temps de préparer mon départ pour me reposer et me ressourcer et je suis si contente de l’avoir retrouvée.

Mais une fois de plus elle a mis la charrue avant les bœufs, je ne lui suffisais pas, et elle a adopté ma compagne et je suis contente qu’elle soit là, mais cela rajoute encore à ses problèmes.

Il est important qu’elle prenne conscience qu’elle est une éternelle insatisfaite et qu’elle est toujours en train de courir après quelque chose, qui de toute manière ne lui apportera que des soucis et ne changera en rien son existence. Qu’elle fasse plus un effort sur son bien-être personnel, mais pour cela il va falloir sortir de sa zone de confort pour accepter de voir en elle ce qu’elle ne veut pas voir.

Lorsqu’elle ira mieux, j’irai mieux et cette prise de conscience est nécessaire si elle nous aime.

Je me sens tellement triste et désabusée pour elle, j’espérais une meilleure vie auprès d’elle et j’ai peur qu’elle ne m’abandonne.

Comment te sens-tu avec ta gardienne ? Es-tu heureuse ? Pourquoi tous ces pipis ?

Je ne peux pas dire que je m’épanouis avec elle. Je suis une petite chienne qui a du tempérament, je suis là pour lui montrer une image d’elle lorsqu’elle était petite. Je suis là pour lui montrer que déjà toute petite elle avait tendance à être très dispersée et à n’en faire qu’à sa tête. Et ça la poursuit tout au long de sa vie. Difficile de la cadrer, difficile de la guider, de lui donner des conseils.

C’est son garçon (fils) qui m’a envoyée vers elle, c’est lui qui espère l’aider à travers moi. Il aimerait tant qu’elle retrouve la joie et l’innocence de son enfance et il aimerait surtout qu’à travers ONYA et moi elle fasse un grand, un énorme travail sur elle pour se reconnecter à son petit enfant intérieur, pour qu’à travers nous elle le chérisse et le nourrisse de tendresse.

Elle a tant besoin d’amour, mais c’est surtout et avant tout son petit enfant intérieur, son âme qui en manque. Elle a tout faux dans sa manière d’être avec nous alors qu’elle pense avoir tout juste et tout savoir. Mais elle n’est pas au bout de son chemin et c ’est maintenant qu’elle doit faire l’effort pour se retrouver.

J’espère que malgré mon jeune âge, malgré ma petite taille, elle prenne conscience de ce que j’essaye de lui expliquer et qu’elle ne me regarde pas de haut. Elle doit accepter ce que je lui dis comme une leçon de vie, car si on m’a envoyée vers elle, c’est qu’elle a encore les moyens de faire quelque chose qui lui ouvrira la plénitude et l’harmonie dans son corps et son esprit. Le tout est de le vouloir.

Lorsqu’elle sera bien dans sa tête, nous ses bébés nous irons bien aussi. Si elle nous aime, elle doit faire l’effort de chercher de l’aide ailleurs qu’au travers de gens qui ne sont là que pour prendre son argent. Il y a des spécialistes de l’âme, voilà qui l’aidera.

Et tant qu’elle songe à trouver la solution ailleurs, elle continue de se tromper et de s’égarer de sa route, de son chemin de vie.

Il y a beaucoup de stress, d’angoisses et de tensions ici et ce n’est pas agréable pour notre croissance et notre développement à toutes les deux. Je l’aime et il serait urgent qu’elle commence à s’aimer « elle » pour pouvoir nous aimer et aimer les autres.

MISHO, tu es arrivé depuis peu en France et tu as la chance d’avoir trouvé une gardienne qui te soigne. Es-tu heureux ?

J’aimais bien la petite gardienne qui s’occupait de moi avant, elle était douce et gentille et c’était difficile d’être séparés, mais je sais aussi que je n’avais aucune chance là-bas et que si je veux encore rester et ne pas rejoindre les étoiles, il n’y a qu’avec elle (Tania) que j’ai des chances de pouvoir m’en sortir.

Dis-lui que je lui suis tellement reconnaissant d’avoir cette force en elle, elle est une grande dame, elle a beaucoup d’amour et d’empathie et surtout elle en fait profiter des handicapés comme moi, et ça ce n’est pas donné à tout le monde.

Elle a vécu en Egypte (autre vie), son âme est sensibilisée à ce peuple et je suis heureux d’être tombé sur elle. Oui je suis combatif et je veux progresser. Je suis resté longtemps enfermé, trop longtemps dans un réduit beaucoup plus exigu qu’une cage et mon corps en a beaucoup souffert. Je n’ai pas pu me développer correctement, mes muscles sont atrophiés et puis la maltraitance est de coutume là-bas.

Aujourd’hui, malgré l’état dans lequel je me trouve, je suis heureux, j’ai trouvé ma maison, ma maman, je suis chez moi, je le sens, et Léo, Poupette et Mesho m’ont adopté. Ils ont autant d’amour et d’empathie que leur maman et je les remercie et je tiens à leur montrer que je vais m’en sortir.

Remercie les tous de ma part et dis-leur, surtout à ma gardienne, que l’univers leur rendra leur générosité de cœur. Je suis bien et je profite de chaque instant passé en sa compagnie, elle rayonne et dégage une belle lumière.

A travers moi, elle reprend contact avec ses origines profondes et c’est très ressourçant pour son avenir. Je l’aime déjà beaucoup, elle est une maman adorable.

J’ai des messages et des questions de la part de ta gardienne Lilou :

Lilou, ma princesse, ma fifille, ma beauté, saches que je t’aime énormément Tu étais là, présente et fidèle lorsque j’ai eu besoin de réconfort au départ de Strumpfi, et de cela je t’en serai à jamais reconnaissante.

Aujourd’hui je me fais du souci pour toi. Que se passe-t-il ? Tu perds les poils, ton cou est nu, est-ce que tu stresses ? Tu ne viens plus dormir près de moi, pourquoi ? Nos câlins me manquent, c’était nos moments privilégiés. Le rez-de-chaussée est ton domaine, mais tu es aussi la bienvenue au 1er étage, ne l’oublie pas. Tu es chez toi. N’es-tu pas heureuse ?

Je sais que tu as toujours été craintive, bien que nous ne voulons que ton bonheur, et jamais nous ne te ferons du mal. Je sais aussi que tu crains encore Opium, tu sais pourtant que c’est Strumpfi, ton frère, il est jeune et très joueur. Tu es une petite chatte, certes, mais tu as une belle personnalité qui te permet de te faire respecter.

Je voulais que tu saches que nous t’aimons et que nous ne voulons que ton bonheur. Tu es notre fille, notre belle petite chérie, notre princesse.

Dis-lui avant toute chose que je suis déçue, elle sait me parler et me comprendre, et j’aime lorsqu’elle communique avec moi, c’est un moment privilégié entre elle et moi où nous sommes toutes les deux sur la même fréquence. J’adore lorsqu’elle laisse son instinct d’humain et bascule sur la même onde que moi et tous les animaux. Elle redevient petite fille, innocente, où seuls l’amour, la compassion et l’empathie existent, plus de pensées négatives ni de peurs et d’angoisse.

Elle a enfin compris qu’elle a cette grande force en elle, mais ne s’en sert pas toujours à bon escient. Tant qu’elle a encore besoin de faire appel à toi, elle a encore besoin de faire un travail sur elle. Dis-lui qu’il est temps à présent de se mettre un peu plus à la méditation et à oser rentrer en elle. C’est la clé de la réussite pour continuer à avancer sur son chemin.

Dis-lui que je me sens aimée et que je sais que je suis leur petite fille, leur princesse. Moi aussi je l’aime et je suis très heureuse d’avoir retrouvé ma maman. Je me sens bien et je suis heureuse même si je ne suis pas toujours omniprésente auprès d’elle.

Ce qui est important aujourd’hui c’est qu’elle continue à apprendre le détachement affectif. C’est important pour elle de sentir que nous sommes là et que nous l’aimons tous, nous aimons aussi les câlins et les moments privilégiés avec elle, mais lorsque nous ne sommes pas collés à elle, elle ne doit pas se sentir en manque, au contraire elle doit sentir qu’elle en a moins besoin et être contente de nous décharger d’un peu de travail.

Si en ce moment j’ai du stress c’est juste que j’ai un peu plus de travail pour nettoyer les énergies du lieu, la chambre et surtout le lit, c’est mon domaine ici en bas, c’est chez moi et c’est à moi qu’il appartient de nous débarrasser de tout ce qui ne leur appartient pas. Ne t’inquiète pas, je fais le nécessaire. Quant à mes peurs, tu n’y peux rien, personne n’y peut rien, c’est profondément ancré depuis que je suis née et les mémoires restent.

Je sais qu’Opium est mon frère, je l’ai reconnu même si lui maintenant se sent bien dans sa peau et sûr de lui, je l’aime, il vit le moment présent et a un peu oublié les conditions d’un chat peureux, chétif et anxieux. Je sais qu’il voudrait jouer avec moi, mais il a trop de fougue en lui et se prend un peu pour le chef et je préfère jouer profil bas.

C’est ma stratégie, ne stresse pas, laisse nous gérer notre existence, nous saurons nous débrouiller entre nous. Et si je ne monte pas plus souvent, c’est parce que je me sens bien ici, à chacun de nous son petit territoire privilégié et tu dois l’accepter. On ne peut pas tous et tout le temps te coller. Nous sommes tous différents et nécessaires. Et stp fait l’effort de nous permettre et nous laisser nous démarquer.

Je t’aime ma petite maman « chat » (m’a montré l’image d’un chien « Cheyenne » mais aussi d’oies, de poules, lapins… petit clin d’œil…)

Ta gardienne me charge de te transmettre des messages et de te poser quelques questions :

J’aimerai savoir ce qu’il pense de notre relation. 

Ce qu’il ressent depuis qu’il est arrivé chez nous et aussi par rapport à notre accident. 

Pourquoi ce comportement ? Si méfiant et distant et comme si il n’avait pas envie depuis le début. 

Qu’est-ce que je dois faire ? Comment je dois agir avec lui?  Comment je dois le travailler? L’approcher ? Qu’a-t-il envie de faire ? 

Si je dois continuer avec lui ? Si je lui conviens ?  Ou le revendre à une personne qui correspondrait mieux à ses attentes ? (Timing et comportement)

 J’aimerai lui dire que j’aimerais créer une vraie relation avec lui, même si parfois je peux manquer de temps ou encore être maladroite dans mes postures etc … Je voudrais qu’il soit mon compagnon de vie, qu’il puisse me faire confiance et qu’il soit enjoué de me voir comme je peux l’être avec lui. Qu’il ne se montre pas si distant.

Que je suis prête à continuer, si il me montre qu’il en a envie aussi, et que l’on puisse reprendre confiance l’un à l’autre pour continuer le travail éthologique et partir en balade tous les deux, que ça lui fasse plaisir. 

 Dis-lui qu’elle se trompe, méfiant oui, mais pas distant. Au contraire, j’essaye lorsque nous sommes ensemble d’être connecté à elle, de ressentir ce qu’elle a envie et surtout je la débarrasse d’énergies qui ne lui appartiennent pas. Elle en porte pas mal et à chaque fois qu’elle revient me voir, elle en porte de nouvelles.

Ce n’est pas une mission facile pour moi, lorsqu’elle me monte on ne doit faire qu’un, mais nous sommes plutôt très nombreux et cela me crée du stress et des angoisses. Je deviens méfiant à son approche, ce qui est normal.

Dis-lui que moi aussi j’ai envie d’une vraie relation avec elle, une relation où je sens une réelle coopération entre nous deux, et lorsqu’elle vient me voir, elle doit penser à nos balades et oublier ou mettre au seconde plan tout le reste. Son stress lui attire de mauvaises énergies et c’est très inconfortable pour moi.

Bien sûr que je veux  continuer avec elle et il ne tient qu’à elle pour le faire. De savoir qu’elle songe à me revendre à une autre personne me fait douter de ses capacités à gérer la situation ou les situations en général. Elle a besoin de se poser, d’être dans le présent, dans le ici et maintenant. Elle a aussi besoin qu’on l’aide à se débarrasser de tout ce qui ne lui appartient pas et lorsque le nettoyage énergétique sera fait et qu’elle sera centrée, les choses seront plus faciles pour elle et pour moi.

J’ai ma place auprès d’elle et une importante mission, pas simple de la canaliser et j’aimerais qu’elle se charge de faire le nécessaire avant qu’un autre accident ne se reproduise. Peu importe ce qu’elle a envie de faire, l’essentiel est que nous soyons tous les deux, elle et moi, moi et elle.

Elle doit aussi savoir s’adapter au moment présent et avoir un peu de patience. J’ai besoin qu’elle me fasse confiance et l’inverse est vrai aussi. Qu’elle soit maladroite dans ses postures ne me dérange pas, je comprends par là qu’elle a encore beaucoup de choses à apprendre, et d’ailleurs de la vie en général.

Enjoué et espiègle je peux l’être aussi, mais il faut nous laisser un peu de temps. Dis-lui d’être naturelle, d’être elle lorsqu’elle m’approche et surtout positive. Elle ne doit plus se laisser parasiter par les pensées « poubelle », mais pour cela il faut qu’elle soit centrée à la terre et à elle.

Je serai fier, très fier d’être son compagnon de vie, mais tant qu’elle pense qu’entre nous ça ne peut pas le faire, elle crée des obstacles et se heurte à un mur. Dis-lui lorsqu’elle sera prête de reprendre notre relation à la base et tout ira bien.

DANTE, ta gardienne t’aime, elle t’adore et veut absolument te garder pour elle. Elle me dit que depuis l’automne tu fais pipi dans la maison, que c’est très dérangeant et qu’elle est obligée de te mettre des couches. Que se passe-t-il ? Peux-tu me dire ce qui ne va pas chez toi ?

Je me sens contrarié, très mal dans mon corps et je suis désolé de te causer tous ces tracas, mes pipis expriment un profond mal-être.

Peux-tu me dire ce qu’en est la cause ?

Je suis déçu malgré toutes les tentatives, je ne suis le géniteur d’aucun des bébés et cela me rend triste et me crée des angoisses. Elle m’a bien aidé pour me soulager physiquement (castration) mais cela ne suffit pas, j’ai gardé la mémoire des odeurs (hormones) et c’est inconfortable pour moi lorsque mes congénères sont imprégnés.

Et puis j’ai le stress et l’angoisse de l’abandon. Elle n’hésite pas de se séparer de nous lorsqu’on ne lui sert plus. J’ai peur, je ne veux pas partir, je l’aime et j’aimais lorsqu’elle  m’emmenait, lorsqu’on me disait que j’étais beau, qu’on m’admirait, je me sentais être un peu au centre du monde, alors que maintenant je me sens diminué, je ne suis pas capable d’assurer ma descendance.

Je comprends tes souffrances Dante, je vais expliquer les raisons de ton comportement à ta gardienne, mais tu ne dois pas être inquiet. Elle me charge de te dire qu’elle t’adore et qu’elle souhaite absolument te garder.

Dis-lui de s’exprimer autrement, dis-lui qu’elle ne doit pas dire ou penser qu’elle veut me garder. Dis-lui qu’elle dise et affirme qu’elle me garde. Je suis son bébé, son petit garçon et quel que soit le problème que je peux avoir, elle m’aime par-dessus tout et me gardera envers et contre tout.

Cela change tout, elle en comprendra la subtilité et cela m’aidera à m’adapter à ma situation, à mon sort de « jeune retraité ».

Minette, ton gardien me demande de te poser quelques questions, peux-tu lui répondre ?

Minette se plait elle avec nous ? (elle nous mordille de temps en temps…) c’est pour jouer ? Jalousie vis à vis de son petit ? Attirer notre attention ? (car elle et son petit son encore très fusionnels : il tête encore sa maman à 7 mois !)

Minette est-elle au courant du danger de la route ? (je crois qu’elle n’aime pas les bruits des voitures). A t-elle enseigné le danger de la route à O Malley? Car au chalet ils auraient le droit de sortir (il y a de la forêt et des champs.. mais aussi une route)

 Tu en penses quoi ? Tu crois qu’elle risquerait de se sauver en retournant au chalet ?

 Elle et son petit sont-ils des chats qui étaient déjà chez nous? Dit leur qu’on les aime très fort et que nous sommes contents de les avoirs.

Parce qu’ils ont des doutes ? Comment peuvent-ils s’imaginer un seul instant que je ne me plais pas avec eux, je me sens ici chez moi et en totale sérénité. J’étais très sauvage lorsqu’ils m’ont adoptée, je vivais dehors, mais je me suis vite habituée au confort et à la chaleur d’un foyer.

Ici je mène une vie de princesse, on s’occupe bien de moi et on me câline. Et puis je suis heureuse pour mon bébé, que serions-nous devenus tous les deux dans ce froid, cette humidité constante et sans nourriture. Toute seule j’aurais pu survivre, mais mon petit est encore un tout petit bébé et il a du mal à grandir. Cela ne me déplait pas, j’aime le sentir très proche de moi, cela me fait beaucoup de bien, moi qui toute petite était obligée de me battre pour trouver à manger.

Je les aime, dis-leur que même si je les mordille, je ne suis pas jalouse de mon petit, oh que non, c’est pour jouer, mais comme ma maman ne m’a pas appris à le faire sans mordiller, je les mords peut-être un peu de trop ? Mea culpa, c’est un manque d’éducation, une non socialisation, cela n’a rien à voir avec de la méchanceté ou de la jalousie ou rancune vis-à-vis de vous. Je vais faire attention, mais c’est tellement naturel pour moi.

La route me fait peur, j’ ai totale conscience du danger et je vais essayer de le faire comprendre à O’MALLEY, qui est lui totalement inconscient de la situation. Moi je connais bien le chalet et l’environnement, mais pour lui ce sera plus difficile à s’adapter et ne pas trop s’éloigner, je veillerai sur lui.

Moi aussi je les aime, ils sont mon papa et ma maman maintenant, et tous les deux avec O’Malley nous étions déjà chez eux.

Chez Christophe ?

Oui, moi (chat) et mon bébé (chien) était déjà relié à son compagnon. Nous avons tous les deux une mission de vie auprès d’eux et devons les aider à avancer sur leur chemin tout en leur donnant la possibilité de materner/paterner et élever des petits.

N’est-ce pas merveilleux ?

Le harnais j’aime moins mais s’il faut faire avec, je ferai…

Tes gardiens me chargent de te dire qu’ils t’aiment très fort et qu’ils sont contents de vous avoir toi et ta maman.

Idem, c’est réciproque pour moi et pour elle aussi. Je sais qu’elle a été très heureuse à ma naissance, mais aussi qu’elle avait des peurs et des craintes quant à mon devenir. Elle a elle-même vécu un début de vie très difficile, et d’avoir été adoptés tous les deux dans ce chaleureux appartement, avec cet oiseau qui se promène librement est un vrai bonheur.

Moi aussi je les aime et je me sens un peu comme le petit roi de la famille. C’est si doux et confortable que je me pose la question de savoir si je veux grandir ? Mais je sais que j’ai une mission, un rôle à remplir où qu’ils pourront remplir grâce à ma présence, et que je le veuille ou non, je vais bientôt devoir sortir de ma « zone » de confort.

Etais-tu déjà chez eux ?

Oui j’étais son chien et pour moi le port du harnais est un peu plus facile à accepter, encore que, mais j’ai envie de les accompagner dans la maison de la forêt, je me rappelle et je suis curieux de découvrir les joies de la nature.

Il ne faudra pas trop t’éloigner et faire attention aux voitures, cela peut-être un grand danger.

Je ne peux pas trop comprendre, je n’ai pas la notion, mais ma maman sera là pour veiller sur moi.

Je me sens en confiance.

Raoul, ta gardienne aimerait te poser quelques questions.

Pourquoi manges-tu tellement ? Comment peut-elle faire pour que tu sois propre et plus d’odeur de pipi dans ton pelage ? Peut-être pourrais-tu mieux te laver si tu maigrissais ? Pourquoi fais-tu tes besoins à côté de la caisse ?

Je vois bien lorsqu’elle me regarde et j’entends aussi ses pensées, je sais que ça la dérange, je comprends, je sens aussi mes odeurs et cela n’a rien d’agréable, mais il n’y a pas que l’odeur qui la dérange. Je lui renvoie une image de moi qu’elle n’aime pas voir. Cela lui rappelle trop cette période difficile qu’elle a connue et où, pour se sentir mieux, elle avait besoin de manger, de se remplir pour se sentir exister.

Il a fallu faire un peu de ménage et le stress et l’anxiété étaient omniprésents. Se nourrir la calmait et pour moi c’est pareil. Lorsque je mange j’existe, je suis moi. Je suis désolé de te causer des tracas, je suis un chat de type-poste et je suis là pour t’apprendre le détachement affectif. Pour t’apprendre à vivre les relations avec beaucoup plus de fluidité sans dépendance ni co-dépendance.

Je suis aussi chargé de te nettoyer énergétiquement tous les soirs à ton retour et ce n’est parfois pas chose facile de m’auto-nettoyer pour me débarrasser des énergies dont je t’ai délestée. Manger me fait du bien et me permet de résister. Et puis c’est devenu une réelle addiction, un peu par ennui, un peu par habitude, un peu par stress, je ne sais pas, je ne sais plus.

Dans l’ensemble je me sens parfois triste, parfois contrarié, pas vraiment bien dans mon corps et mes papattes. Nous sommes deux à nous occuper des énergies (lieu et personnes) et nous ne sommes pas de trop. Il règne des mémoires dans l’appartement,  il y circule des énergies pas toujours zen et ce serait bien de le faire nettoyer par une personne spécialisée.

Je suis confus de ne pas utiliser la litière et d’exprimer mon mal-être de cette manière.

Filou, ton comportement a changé depuis 2 mois, tu miaules dans le vide, tu attaques tes gardiens assez violemment, tu les réveilles 3 à 4 fois par nuit, mais tu ne veux pas sortir. Tu deviens agressif, de toute évidence tu ne vas pas bien. Ta gardienne est épuisée, elle aimerait savoir ce qu’elle peut faire pour t’aider ?

C’est vrai que je ne vais pas bien, je porte de nouveau des énergies qui ne m’appartiennent pas. Eux aussi en portent et je me sens tellement impuissant, je n’arrive pas à les aider et je n’arrive pas à m’en débarrasser. Cela me crée du stress, des angoisses et des peurs, mais je ressens aussi des douleurs sur le plan physique. J’ai de très fortes pressions dans la tête (méninges) et j’ai aussi parfois des pressions dans la vessie.

Des brûlures ?

Non, juste l’impression de ne pas pouvoir faire pipi.

C’est cela qui explique ton agressivité et tes miaulements ?

Oui, la nuit c’est amplifié, je ne trouve pas ma place, je ne me sens pas bien. Je suis désolé de lui faire du mal, mais je me sens poussé à le faire, je n’arrive pas à contrôler ces pulsions.

Tes gardiens vont partir en vacances une semaine et ce sont les parents de ta gardienne qui vont venir te garder, il faudra faire un grand effort Filou et ne pas les attaquer. Ils sont âgés.

Je comprends, j’aimerais bien retrouver la paix dans mon corps et dans mon esprit.

Ta gardienne aimerait que tu répondes à quelques questions :

Je suis tellement triste pour ma Tulipe qui ne ronronne presque plus.

Est ce qu’elle m’en veut? Est que je dois renoncer à divorcer? (malgré mensonges et tromperie).

Est ce qu’elle souffre (arthrose du dos) , malgré le Sofcanis -articulation que je lui donne quotidiennement ?

Dis-lui que je l’aime et que je suis triste et malheureuse pour elle. Comment pourrais-je lui en vouloir ? Elle a fait tant d’efforts, tant de concessions au détriment de son bien-être, de sa santé. Elle a encore de belles années à vivre et il est temps qu’elle prenne sa vie en main. Si elle ne le fait pas maintenant, ce sera à elle de décider que plus rien de l’affectera, qu’elle devra se trouver des centres d’intérêts qui lui permettront de passer par-dessus tout ça.

Mais en est-elle capable ? Je ne crois pas et je ne lui en voudrai pas si elle ne m’emmène pas. Ce sera difficile pour toutes les deux, car nous sommes reliées et ma place est auprès d’elle, surtout qu’elle aura besoin de moi dans cette période difficile. J’aimerais bien pouvoir rester ici, mais si on me demande de choisir, je pars avec elle.

Je suis sur mon chemin et j’ai mal partout, des bobos dus à mon âge et malgré que je ne pourrais peut-être plus me promener dans le jardin, s’il fait meilleur et moins humide les douleurs seront peut-être atténuées. Et lorsque le moment sera venu, je sais qu’elle m’aidera à partir et que je serai bien accompagnée.

Si elle n’a pas le choix et qu’elle doit me laisser, dis-lui de ne surtout pas culpabiliser, ce qui compte c’est elle et son bonheur à elle, moi je ne suis pas si mal ici et où qu’elle soit, je resterai reliée à elle.

Je l’aime, elle est ma maman et nous nous retrouverons de nouveau un jour.

Ta gardienne aimerait te poser quelques questions :

-Bonjour Noisette, comment t’es-tu fait mal à la patte?

-Es-tu contente d’être chez nous depuis le printemps dernier?

-Est ce que Robert (le monsieur décédé chez qui elle était) vient te voir aussi?

-Es -tu contente quand on te met à brouter sur la pelouse devant la maison?
-Aimerais tu un compagnon (poney, chèvre, âne…?) ou pas?

-As-tu un message pour moi ou pour mon mari ou pour ma fille?
Merci

Je ne peux pas vraiment le dire, je ne sais pas, je me sens souvent ankylosée après un moment d’immobilité et mes postérieurs me posent problème surtout lorsque le terrain est lourd et que je marche dans la gadoue. Cela me crée des contractions et je sens des torsions (rotule)

Mais ne t’inquiète pas, je manque un peu d’exercice et l’humidité et le froid n’arrangent pas la situation. Ca va un peu mieux depuis hier, je me sens soulagée et c’est moins douloureux. Je me plais chez vous, je me rends compte que j’ai beaucoup de chance de vous avoir et que grâce à vous, mon gardien a pu partir en paix.

Il vient parfois me voir surtout tôt le matin ou à la tombée de la nuit et il est heureux de me savoir dans une bonne famille.

J’adore me promener dans la pelouse devant la maison, je me sens déjà naturellement chez moi et j’ai trouvé ma place dans la tribu. Si vous voulez adopter un autre poney ou âne ou chèvre, oui j’aimerais beaucoup, et de préférence un poney. La vie à deux est plus confortable, vous en savez quelque chose.

Tous les 3 vous formez une famille très unie et j’ai senti beaucoup d’amour dans vos cœurs. Tu es une dame exceptionnelle de bonté et de compassion pour les animaux et cela se ressent très fort. Tu dégages de l’empathie et ton aura est puissante et rayonne.

La dame qui me magnétise m’aide et me fait beaucoup de bien, mais tu pourrais me soulager aussi. Tu as beaucoup de fluide dans les mains, ton taux vibratoire est très élevé, et d’ailleurs le sien aussi (mari). A tes côtés il a beaucoup avancé et développé une grande ouverture d’esprit.

Quant à la petite, elle suit tes traces. Je l’aime beaucoup, elle a du caractère et déjà une grande force en elle. Elle a aussi beaucoup de chance, elle est née dans une famille aimante et vous le rend bien. Ce sera plus facile pour elle que pour toi et on peut déjà, à son contact, ressentir qu’elle fera de grandes choses pour l’humain et les animaux.

Merci de m’avoir acceptée chez vous et de me respecter et me considérer des vôtres.

Ta gardienne aimerait savoir ce qui te rend si triste ? Pourquoi as-tu l’air si terrorisée ? Tu ne dois pas t’inquiéter, elle est là pour t’aider.

MAITIKA me manque et elle vient seulement de partir. Depuis tout ce temps elle et restée scotchée à moi et à mon énergie et cela m’a causé beaucoup de stress et d’angoisses. J’étais à la fois très triste pour elle et en même temps je me sentais très perturbée, fragile et vulnérable. Elle m’a pompé mon énergie et Havane a été très traumatisé aussi. Il m’agresse et son comportement me terrorise.

D’où la raison de tes pipis partout ?

Oui, je suis désolée de te causer des tracas, mais je me sens très anxieuse, j’ai peur.

Ta gardienne va t’aider SMEAGOL, fait un effort pour aller sur les litières, tout ira mieux maintenant que MAITIKA a fait le passage, les énergies entre toi et Havane devraient de nouveau être harmonisées et pacifiées.

Moka, ta gardienne me charge de te transmettre des messages et des questions :

Petit MOKA chéri

Je te remercie beaucoup à l’avance de bien vouloir communiquer avec Madame Christiane Saarbach que je remercie car je voudrais bien mais je ne sais pas le faire télépathiquement

Comment te sens tu  physiquement et moralement ?

Comment je peux t’aider mieux et plus efficacement ?

A quel endroit du corps ou de ton être à tu mal, es-tu triste ?

Est-ce supportable pour toi ?

Est-ce que le traitement te convient ou aurais tu préféré autre chose ? qu’est-ce que tu veux ?

Est-ce que j’aurai du ou devrais te faire faire de la radiothérapie ?

 Est ce que tu veux que je change de veterinaire ? AVOIR PLUSIEURS AVIS SUR TON CAS

As-tu la force ou l’envie de te battre contre tous ces problèmes de santé ?

Pourquoi tous ces problèmes de santé pour toi, quelle est la cause ? alors que tu es un chat adorable, gentil, j’aimerai que tu guérisses, te revoir manger tout seul des croquettes, du poulet et tout ce que tu aimes, que tu grossisses et te garder encore longtemps et que tu retrouves la santé.

Je n’ai pas d’autres moyens que de te nourrir par la pipette seringue avec de la pâté A/D de Hills

Est ce que cette pâté te convient ou préfères tu les autres pâtés Proplan que je te donnais avant dans la pipette. Je n’ai pas beaucoup de choix car j’ai besoin que la pâté se dilue dans la seringue.

As tu besoin que je te donne à manger plus et quoi ? veux tu boire plus souvent ?

Quels conseils à tu à me donner pour toi, pour ton bien être ?

Qu’est-ce que tu veux me dire, m’apprendre ou me reprocher ?

Pourquoi nous nous sommes  connus ?

JE TE DEMANDE PARDON SI J’AI FAIS DES ERREURS ENVERS TOI SANS LE SAVOIR, JE T’AIME BEAUCOUP, TU FAIS PARTIE DE MA FAMILLE

JE T’EMBRASSE BIEN FORT MOKA CHERI

Physiquement c’est difficile à gérer pour moi. La bouche me fait très mal et surtout la langue. Cette grosseur m’opprime et me donne parfois l’impression de ne pas pouvoir déglutir mais je suis encore heureux d’être avec vous. Moralement je ne déprime pas, j’ai encore envie de manger, j’ai faim et je te remercie de prendre autant de temps pour me soigner et me nourrir. Sans toi je serais depuis quelque temps au bout de mon chemin.

Je sais que tu fais tout ce que tu peux pour moi et je sais aussi que tu ne peux hélas faire beaucoup plus. J’aimerais bien de temps à autre manger du thon, mais je comprends bien que ce n’est pas possible, peut-être le jus ? Cela me donnerait aussi envie de manger plus souvent, mais rassure-toi je ne meurs pas de faim, je me sens d’ailleurs vite rassasié et si je continue à perdre du poids c’est plus à cause de ma maladie. Cela n’a rien à voir avec les pipettes que tu me donnes.

Je ne peux hélas pas te dire les raisons de mes problèmes de santé, probablement de grosses défaillances immunitaires, manque de force pour combattre cette maladie. La volonté est là et même si je suis sur mon chemin et que je prépare mon départ, j’aimerais encore pouvoir t’accompagner un peu. Lorsque le moment sera venu, que je serai trop faible pour accepter ton alimentation ou que je souffre de trop, oui j’aimerais bien que tu m’aides à partir. Je ne peux pas te dire quand, je ne sais pas, ce n’est pas moi qui décide et je te fais confiance, je sais que tu le feras par amour pour moi et je n’ai pas peur, je sais que je serai bien accompagné.

Tu as fait appel à Christiane et je suis maintenant pris en charge par les médecins du ciel et les êtres de la nature et c’est très rassurant et réconfortant pour moi. Je me sens plus présent depuis les soins et un peu plus léger.

Ne sois pas triste, je suis relié à toi et où que je sois je le resterai toujours. Tu es ma maman, je suis ton garçon et ma mission consiste à t’apprendre le détachement affectif. Je suis un chat de type timbre-poste et mon travail devait te permettre de vivre ta vie affective sereinement sans dépendance ni co-dépendance. Je n’ai rien à t’apprendre ni à te reprocher si ce n’est que tu ne dois pas porter ma maladie.

Tu dis comprendre que tu ne dois pas porter les autres (humains ou animaux), ton cœur est rempli d’empathie et de compassion et tu es toujours là pour tout le monde au péril de t’oublier toi. Merci pour ta présence, pour ton amour, mais ne porte pas ma maladie, elle est là pour te montrer que c’est impossible de le faire pour les autres.

Moi aussi je t’aime et je suis avec toi parce que je l’ai déjà été dans une autre vie (chat) et je suis tout naturellement revenu chez toi parce que nos âmes sont reliées et se retrouveront encore.

Si ce docteur peut m’aider à aller mieux et me soulager la douleur, oui j’aimerais bien, la volonté est là mais si cela ne peut pas se faire pour les raisons que tu connais, ne t’inquiète pas, c’est que peut-être ça ne devait pas se faire. Pas d’inquiétude ni de stress ou de culpabilité ou frustration, je fais confiance à l’univers et je sais que ça se fera sans aucun obstacle si cela doit se faire, et dans le cas contraire, je partirai peut-être un peu plus vite et pourrai, après un petit séjour au jardin des animaux, te revenir en bonne santé lorsque je serai reposé et ressourcé.

Tu vois, les choses sont plus faciles pour moi que pour toi car j’ai confiance en toi et je sais qu’il y a une vie après la mort. Pour mon corps physique, ce n’est que mon enveloppe terrestre et je te laisse le choix de décider ce qui te fera le plus de bien, pour moi ça n’a pas d’importance. De là où je serai je veillerai sur toi et t’enverrai de bonnes énergies. Je te ferai de petits signes et tu auras la certitude que mon âme est montée.

Je t’aime ma maman d’amour, tu es un être précieux et les êtres précieux, il faut les chérir et les protéger.

Ta gardienne me demande de te dire qu’elle t’aime énormément. Elle te trouve magnifique, indépendant, mais affectueux. Tu as de si beaux yeux verts et un pelage tellement doux à caresser. Elle a très peur de te perdre et n’ose pas t’infliger tous les week-ends autant d’heures de voiture, c’est la raison pour laquelle elle ne t’emmène pas avec eux, alors qu’ils aimeraient tant te présenter la nouvelle maison qu’ils sont en train de préparer et où sa fille habite déjà.

Elle croit que tu vas te plaire dans le Var, au soleil avec des espaces à explorer et plein de bestioles à chasser.

Dis-lui merci à ma tendre et sensible maman. Moi aussi je l’aime et je me sens bien seul les week-ends, surtout depuis le départ de ma grande sœur qui est ma gardienne. Oui je suis son garçon, mais c’est à ma sœur que je suis relié et nous sommes tous les deux ses enfants.

Je sais bien, j’ai compris depuis un moment qu’il se passait et se préparait des choses. Je suis relié à ma gardienne, je sais qu’elle m’aime, que vous m’aimez et ne m’abandonnerez jamais, mais j’ai quand même peur de vous perdre, cela réveille en moi de vieux souvenirs.

Même si je vis dans le moment présent, je me rappelle du stress et des peurs que j’ai ressenti lorsque tout petit j’ai changé de maison. Un changement de territoire est très angoissant et inconfortable pour nous les chats et ton anxiété et tes angoisses à toi ne font qu’augmenter les miens (miroir). Je me fais de la bile et ma gardienne me manque, mais je sais que je dois être patient.

Ta maman espère que tu seras présent dans sa vie encore de longues années comme son bleu russe qu’elle avait finalement retrouvé en Bretagne après 6 longues semaines. Elle regrette aussi de ne pas savoir mieux communiquer avec toi.

Dis-lui de ne pas s’inquiéter, plus elle se fait de la bile et plus je m’en fais. J’ai capté depuis longtemps qu’il se prépare un déménagement et si je ne voulais pas partir avec eux, ça fait longtemps que je serais parti. Les débuts seront sans doute un peu difficiles, mais je retrouverai ma sœur, ma moitié et nous serons de nouveau une famille réunie.

Je sais que ce n’est pas une période zen pour eux non plus et je fais de mon mieux pour m’occuper de leurs énergies et de celles qui règnent dans la maison. C’est ma mission, je suis un chat de type nettoyeur et leur travail et les allers/retours véhiculent toutes sortes d’énergies. Mais je suis là, je veille et j’ai hâte de continuer mon travail dans la nouvelle demeure.

Et si tu as envie d’apprendre à communiquer avec moi, il ne tient qu’à toi, lorsque tu seras installée, que tu auras un peu plus de temps et moins de stress. Cela me ferait très plaisir et te permettrait de te reconnecter à la source.

Ta gardienne me dit que tu griffes le lit depuis peu, que tu manges peu et devient difficile. Que se passe-t-il Shakira ? Comment te sens-tu ?

Je me sens fatiguée, usée et je n’ai pas très faim. Je sais que ce sera difficile d’annoncer à ma gardienne que je suis sur mon chemin et que je commence tout doucement à préparer mon départ. J’ai des bobos dus à mon âge et j’essaye de gérer, mais c’est parfois douloureux. Je griffe le lit pour lui montrer que je ressens du stress et des angoisses, cela me fait du bien et me détend.

Et connais-tu les origines de ce stress ?

Le manque d’activité, mais aussi les énergies qui règnent ici qui ne sont pas toujours top. Elle a des doutes, cela entraîne du stress et elle se pose des questions.

Dis-lui que ça appartient à elle de gérer sa vie affective et de ne pas souffrir de dépendances ou co-dépendances. Elle a un fort caractère et a un peu de mal à choisir ses compagnons, mais il n’est pas mauvais, il tient à elle, il faut juste qu’elle lui laisse un peu plus de place pour qu’il puisse prendre la sienne. Elle reflète l’image de l’homme, un père autoritaire et ne montre pas sa douceur et sa sensibilité.

C’est dommage, elle donne une apparence un peu froide qui est trompeuse. Il serait important qu’elle se reconnecte à la source, à son petit enfant intérieur pour pouvoir avancer sur son chemin.

Ta gardienne me dit que tu es un peu trop agressif avec MISSI en ce moment et elle aimerait que les énergies entre vous soient harmonieuses et pacifiées.

Oui je comprends mais il faut dire qu’elle se la joue depuis son retour.

Peux-tu m’expliquer ?

Depuis qu’elle est revenue, elle est un peu le centre du monde, une petite princesse et ça m’énerve. Je la remets à sa place et cela me soulage et me rassure. Je ne vais quand même pas sauter par-dessus le balcon pour qu’elle s’inquiète autant de moi !

Bien sûr que non Garfield, mais essaye d’être plus tolérant et de faire un effort pour que ça se passe au mieux pour toi, Missi et votre gardienne.

Ta gardienne me charge de te transmettre des messages et de te poser des questions :

Mon Mandy,

 Je me fais beaucoup de soucis pour ton état de santé. Depuis un an tu ne manges plus. Je sais que tu as beaucoup souffert. As-tu encore des douleurs? Est-ce que l’homéopathie que je t’ai donnée t’a soulagé?

  Je te remercie de te laisser faire pour la pipette de pâtée que je te force à avaler plusieurs fois par jour depuis avril et tous ces médicaments que tu ne recraches que très rarement. Saches que c’est pour ton bien. Dis-moi ce que tu voudrais manger et ce qui te ferais plaisir?

 Es-tu heureux? Pourquoi grattes-tu à la porte chaque matin? Pourquoi demandes-tu de l’eau fraîche dans ton écuelle alors que l’on vient de la changer? Quelque chose te gêne?

J’aimerais comprendre pourquoi tu es agressif avec Peluche? Je te demande d’être pacifique avec lui et de l’accepter tel qu’il est.

J’aimerais connaître ta mission et si tu as un message pour moi

Je suis très attachée à toi et je souhaite de tout mon cœur que tu guérisses. J’ai besoin de toi et je voudrais te garder avec moi encore de longues années.

Je t’aime mon Mandy.

 Dis-lui merci pour son message d’amour, moi aussi je l’aime et je la remercie pour toute l’attention et tous les soins qu’elle m’apporte. Je ressens encore quelques spasmes de temps à autre, mais je me sens tellement mieux et soulagé. Oui tu m’aides beaucoup et je sais que tu me nourris et me donne des médicaments pour mon bien.

J’ai eu des douleurs intenses au début de ma maladie et j’en garde de mauvais souvenirs. J’ai un peu peur de manger, j’associe la nourriture au mal de ventre et lorsque tu me fais manger à la pipette, je me sens comme ton bébé. Tu es ma maman et je sais que tu ne peux pas me faire du mal. J’ai confiance en toi et je ne ressens pas le stress du manger = douleurs.

Je suis désolé de te créer des tracas et du travail supplémentaire mais cela me rassure et je me laisse faire, c’est si bon d’être ton petit garçon. Je t’aime, je suis heureux et je gratte à la porte pour manifester ma présence, pour vous dire je suis là, j’existe, même si depuis quelques mois je suis malade, que je suis sur mon chemin et prépare doucement mon départ.

Ne t’inquiète pas, je suis et nous resterons toujours reliés l’un à l’autre, j’ai une mission de vie auprès de toi, chargé de te protéger et de te nettoyer énergétiquement. J’ai été à tes côtés à un moment difficile de la vie et je t’ai aidée à te détacher affectivement afin de mieux vivre la situation, mais je suis aussi là pour partager des moments doux et joyeux ensemble.

J’aime bien l’eau fraîche, cela me fait du bien au ventre, je ressens toujours encore quelques brûlures mais que je gère parfaitement. L’eau est un élément qui est très facilement contaminé par de mauvaises énergies, et j’aime bien qu’elle soit remplacée souvent. Désolé si je t’embête, mais sache que c’est un moyen de faire partir les mauvaises énergies, moi-même n’étant plus si efficace pour le faire et j’en veux un peu à Peluche qui se laisse charger sans réagir, alors qu’il est en bonne santé et a plus de capacités à le faire. Je le bouscule un peu mais il n’a pas l’air de vouloir comprendre, le pépère…

Je sais que tu es attachée à moi et que tu fais tout pour me garder encore longtemps, mais n’oublie pas que nous les animaux n’avons pas les mêmes espérances de vie que vous les humains et que lorsque nous partons, c’est pour nous reposer et mieux vous revenir. Et mieux vous nous laissez partir, plus vite nous pouvons vous revenir. Nous ne serons jamais séparés très longtemps et nous continuerons notre belle aventure ensemble dans de meilleures conditions.

Je vais essayer de faire un effort pour avaler quelques bouchées, du thon me ferait plaisir.

Ta gardienne me demande de t’expliquer et te rassurer, elle va te laisser demain matin pour 2 jours chez le vétérinaire qui te soignera et te débarrassera des vers qui restent peut-être encore dans ton cœur et pourraient te tuer. Ils n’ont pas le choix, ils t’aiment et reviendront te chercher, tu dois être calme et patiente et ne pas avoir peur.

J’ai bien compris lorsqu’elle me regarde avec des yeux anxieux qu’il se trame quelque chose. Je la sens inquiète pour moi et ça m’inquiète aussi. J’essaye de lire dans ses pensées et je trouve de la peur et cela me fait peur aussi. Ca me crée du stress, des angoisses et c’est bien qu’elle m’explique la raison, parce que je ne veux plus être abandonnée, j’ai peur de me retrouver de nouveau dans la rue, bien que j’ai encore gardé les vieilles habitudes. Je me sens bien chez eux et je suis heureuse.

Dis-lui que moi aussi je les aime et qu’ils vont me manquer, mais j’ai confiance, j’ai compris qu’elle reviendra me chercher. Je n’aime pas aller chez le docteur, lorsqu’on vit dans la rue, on est plus libre mais j’ai bien compris aussi que de vivre dans une maison où l’on reçoit des câlins implique quelques contraintes qu’on ne m’a jamais apprises.

Oui tu as aussi l’habitude de manger tout et n’importe quoi, tout ce que tu trouves, détritus et déjections, et ta gardienne souhaiterait que tu ne le fasses plus puisque tu es bien nourrie 2 fois par jour maintenant, et que ça pourrait être du poison, cela est très dangereux pour ta vie.

Oui je sais, mais j’ai tellement l’habitude, c’est difficile à contrôler, ce sont des pulsions que je n’arrive pas à maîtriser, la peur de manquer et la faim au ventre lorsque tu erres dans les rues te font te ruer sur tout ce que tu trouves et tout est béni, tu ne te poses pas la question, tu avales pour remplir le vide qui te tenaille et fait mal.

Je suis bien nourrie maintenant, je n’ai plus faim mais cet instinct, cet automatisme est toujours présent.

Ta gardienne aimerait aussi te dire que l’autre chienne qui traînait toujours avec toi a été adoptée aussi.

Je le sais, je communique encore par la pensée avec elle, mais son absence me pèse. Peux-tu dire à ma gardienne que je suis heureuse avec eux. J’ai trouvé une maman, une famille et je l’aime. Je suis désolée si j’ai des comportements un peu sauvages, j’ai encore un peu de mal à m’adapter à leur vie bien rangée, il me manque encore quelques repères pour trouver un équilibre.

Mais je me sens bien et je ressens beaucoup d’amour dans les yeux de ma maman, elle me regarde avec tellement d’affection, comme si j’étais son bébé et j’ai une entière confiance. Dis-lui merci de m’avoir choisie, je lui en suis si reconnaissante.

Ta gardienne me dit que tu te grattes beaucoup et que tu t’arraches les poils, pourquoi ?

Parce que ça me gratte, ça me dérange, j’en deviens dingue. J’ai des piques, ça me crée comme des décharges à un endroit précis, mais surtout au niveau de la queue et de l’arrière train, je peux me gratter à sang, et si je pouvais je m’arracherais non seulement les poils mais aussi la queue.

Sais-tu pourquoi ça te démange autant ?

Comment veux-tu que je sache ? Je ne peux te dire et te décrire que ce que je ressens et c’est très énervant, je ne peux pas dire douloureux bien que, si je ressens ces décharges dans tout mon corps et jusque dans la tête, cela me perturbe beaucoup et me crée des angoisses.

Comment te sens-tu avec tes gardiens ? Es-tu heureuse Isis ?

Oui bien sûr, c’est moi qui les ai choisis, j’étais déjà chez eux dans une autre vie et si je leur suis revenue, c’est parce que je les aime et que j’ai une mission de vie auprès d’elle, mais aussi de lui et du foyer. Je suis chargée de les nettoyer énergétiquement et de leur enlever tout ce qui ne leur appartient pas. Pas toujours simple cette tâche, car beaucoup de stress, et cela attire évidemment des énergies négatives.

Je sais que ce ne sera pas facile de le lui expliquer, mais dis-lui que ce serait nécessaire de faire appel à un spécialiste pour nettoyer le lieu, cela m’aiderait aussi à gérer et à supporter le quotidien. Dis-lui aussi d’être plus présente dans le ici et maintenant, d’être moins stressée, de prendre un peu de recul et de penser un peu plus à elle, de se poser.

Ta gardienne aimerait que je te pose quelques questions, acceptes-tu d’y répondre ?

J’aimerais savoir si elle est heureuse avec nous tout comme neiko et si l’arrivée de neiko Il y a un an lui a posé un soucis ou si tout va bien pour elle?

Il y a un comportement chez elle que je ne comprends pas elle est hyper gentille avec tout le monde par contre parfois il lui arrive de charger des gens, des chiens , des cyclistes, des voitures sans que je comprenne pourquoi surtout qu’elle ne le fait pas systématiquement

Elle agresse aussi n’importe qui ou n’importe quoi lorsqu’elle se trouve en voiture ou à la maison si quelqu’un passe juste devant chez nous ou devant notre voiture et même lorsque la voiture est en marche 

J’aimerais donc savoir pk et aussi comment je peux l’aider à être plus zen 

Si je peux lui apporter des réponses, je veux bien, même si j’ai un comportement parfois un peu sauvage, je suis une brave chienne et même si mon allure peut intimider et faire peur, je suis au fond de moi très gentille et plutôt peureuse et anxieuse.

J’ai aussi, de par ma personnalité, besoin de contrôler la situation et de montrer que je suis là pour vous protéger  de protéger la maison, la voiture… Il y a des moments où je n’arrive pas à maîtriser mes pulsions et je fais du bruit, j’aboie et je deviens même agressive.

Je sais que ce n’est pas bien, que vous n’aimez pas que j’agisse de la sorte, mais je pète un peu les plombs, je sors de mon corps et ne suis plus moi-même. C’est difficile à expliquer, mais à ces moment-là il faut s’écarter, ne pas passer devant moi, ne pas se trouver sur mon chemin.

Je suis désolée de vous causer des soucis, c’est indépendant de ma volonté, je vous aime et suis heureuse avec vous. Je me considère comme votre fille, et tu es ma maman. Comme toute première, je me sens être un peu exclusive et l’arrivée de Neiko m’a un peu perturbée. Mais je sais qu’il a sa place ici et que je dois le considérer comme mon frère. Avec lui je peux jouer et je ne suis pas seule lorsque vous n’êtes pas là.

Au final je l’aime bien, il a compris que j’étais là avant lui et que j’occupe le rang de celle qui doit vous protéger. Lorsqu’on s’approche de trop prêt, ça me fait souvent sortir de mes gonds, c’est aussi inconfortable pour moi, cela me crée du stress et des angoisses et j’attaque sans raison, même si à ce moment-là c’est un comportement normal pour moi.

Ta gardienne souhaite savoir si tu te sens bien avec eux, si tu es heureux ? Et aussi pourquoi au croisement de tes congénères tu veux aller vers eux et tire énormément sur la laisse au point qu’elle a du mal à te retenir. Ressens-tu de la frustration ? Comment te faire arrêter ce comportement ?

Non ce n’est pas de la frustration, c’est normal pour moi, je suis jeune, je me sens en forme et j’ai envie de jouer et de m’amuser. La frustration viendrait plutôt de ma compagne qui me fait sentir qu’elle occupe un rang supérieur au mien et que je dois garder ma place. Et bien entendu lorsque je rencontre d’autres congénères, j’ai envie de me lâcher et d’aller vers eux.

Je suis navré si cela te cause des tracas, je ne le vois pas et ne le ressens pas comme tel. Mais que cela te rassure, je suis bien avec vous et je ne voudrais pas échanger ma place avec un autre congénère.

Je suis ici chez moi et je suis heureux, même si je dois me considérer comme le petit frère et que je dois garder ma place. Elle a besoin de l’exclusivité auprès de toi parce qu’elle est reliée à toi, mais elle a bien compris que je ne lui ferai pas d’ombre, étant relié à mon gardien.

Je vous aime et me considère comme un membre de la famille, n’ayez aucun doute, ni crainte à ce sujet.