Ton gardien me demande de te transmettre quelques messages et aimerait que tu répondes à ses questions :

– Es-tu heureux ? Si non, pourquoi ?

– Pourquoi fais-tu caca et pipi en dehors de ta litière ?

– Qu’est ce qui te rendrait encore plus heureux

– Comment puis-je t’aider afin que tu t’épanouisses plus

Message :

– Je t’aime Akio, tu es celui qui m’a fait sortir des ténèbres je serais toujours là pour toi quoi qu’il arrive je le jure.

– Même si je ne rentre pas pendant 2 jours, tu ne quittes jamais mes pensées.

– Aies confiance en moi, je ferais toujours tout ce qui est possible pour que tu te sentes bien.

– Pas besoin de ne pas être propre pour me parler, tu peux me manifester par des miaulements ce que tu souhaites, et j’essayerai de me connecter à toi pour comprendre.

– J’aimerais te demander en retour de m’écouter un peu plus également pour qu’un jour nous puissions trouver une parfaite harmonie.

– N’oublie pas que je t’aime Akio et que je serais toujours là pour toi, donc fies toi à moi.

Dis-lui merci pour son message d’amour qui me rassure beaucoup. Moi aussi je l’aime et j’ai parfois peur, j’ai du stress et des angoisses car il me laisse seul et que j’ai du mal à m’habituer à mon nouveau territoire. Je ne me sens pas trop chez moi et j’ai un peu de mal à trouver ma place.

Mais cela n’a rien à voir avec les pipis et cacas que je fais en dehors de la litière, je n’ai pas l’habitude de l’utiliser, ma maman ne m’a pas appris. Ce n’est pas pour exprimer un mal-être, c’est plus une question d’habitude et j’en suis désolé.

Je suis heureux avec toi, mais lorsque tu pars quelque temps, j’ai toujours peur que tu me laisses ici et que tu ne reviennes pas. Je suis un chat de type timbre-poste et je suis chargé de t’apprendre le détachement affectif, mais j’ai du mal à remplir ma mission, car toi tu as du mal à couper le cordon ombilical, à grandir et à t’assumer. Cela aussi me crée des angoisses car je sais qu’ici ce n’est plus ta place non plus.

J’aimerais que nous retrouvions tous les deux une famille, une famille à nous, la nôtre et que tu puisses trouver la confiance, afin d’avancer sur ton chemin sans souffrir de dépendance ou co-dépendance. Lorsque tu pars quelques jours tu fuis un peu tes responsabilités, même si c’est pour te reposer et te divertir, tu as beaucoup de mal à être autonome, alors que moi à tes côtés, je peux t’apporter tout ce dont tu as besoin pour comprendre que ce que tu cherches tu l’as déjà en toi (force intérieure).

Je te fais confiance et tu dois te faire confiance aussi. Je t’aime et je vais essayer de faire un effort pour être comme tu as envie que je sois.