width=J’ai rencontré Aloha sur le chemin. Elle était assise et regardait le ciel avec beaucoup de tristesse et de nostalgie. Je pouvais ressentir sa détresse et surtout son envie de franchir le pas et de partir au jardin des animaux.

A mon approche elle s’est levée et elle est venue à ma rencontre. Je lui ai expliqué que sa gardienne m’envoyait vers elle pour lui transmettre des messages et lui poser quelques questions :

Mon bébé

 Pardon pour toutes les fois où je n’ai pas été disponible pour toi

Pardon pour l’euthanasie, cela a été si vite, pas le temps de se cajoler, de se dire au revoir.

Je t’aime, je t’aime tellement, tu es ma princesse, ma chérie,

Ça a été un honneur de partager ces années de vie avec toi

J’espère que tu es bien là où tu es, que tu es heureuse, tu pourrais me parler de l’endroit où tu te trouves et ce que tu fais ?

Veux-tu revenir dans ma vie ?

Si oui, quand ?

Dans quelle race souhaites-tu revenir ?

Dans un chat de quel âge environ ? Mâle ou femelle ?

Comment est-ce que je te reconnaîtrai ?

 As-tu un message pour moi, quelque chose que tu aimerais me dire

Est ce qu’on reste unie par l’amour ? Est qu’on reste en lien ? Est ce qu’on se retrouvera ?

 Je t’aime ma chérie

Je sais, elle est très malheureuse, elle ne peut pas accepter mon départ, et de vivre sans moi lui paraît impossible. Elle est dans la souffrance, dans la culpabilité et tout cela m’empêche de la laisser et de partir au jardin des animaux.

Dis-lui que moi aussi je l’aime. Dis-lui qu’elle me manque aussi. Dis-lui que j’étais sur mon chemin, qu’il n’y avait pas d’autre alternative et qu’elle a bien fait de m’aider à partir. Elle était là et ce fut le principal. Maintenant je vais bien et je ne ressens plus aucune douleur. Je me sens légère et je dois partir pour me reposer et me ressourcer.

Tant que je reste là, dans son entourage, tant que je l’accompagne dans tout ce qu’elle fait, je puise dans son énergie et elle ne peut commencer son travail de deuil. Etre entre deux est perturbant pour moi, mais l’est encore plus pour elle, et elle finira par sombrer et faire une dépression si je continue de m’accrocher à elle.

Je suis là aujourd’hui Aloha, ne t’inquiète pas, je t’aiderai à la fin de notre communication à faire le passage.

Je sais qu’elle a pris cette décision par amour pour moi, je lui en suis reconnaissante et ne lui en veux pas, je n’ai rien à lui pardonner. Elle a été pour moi une maman douce et très présente lorsqu’elle était là. Je n’ai jamais ressenti de négligence, elle s’est toujours bien occupée de moi et j’ai eu une vie très heureuse à ses côtés. Je me suis sentie être son BB, sa fille, sa princesse. Oui j’étais sa petite chérie et elle était ma maman adorée, ma maman de cœur, qu’elle n’en doute pas une seconde.

Je n’ai pas aimé ma vie avant d’arriver chez elle et je me suis sentie aimée et traitée comme un humain chez elle. Quelle différence et quelle grande joie, que du bonheur ! Et j’aimerais lui dire qu’un tel lien est indestructible. Je suis reliée à elle et le resterais pour l’éternité.

Avant cela j’étais destinée à la reproduction. On m’a considérée comme un objet et j’en ai beaucoup souffert. Grâce à elle j’ai trouvé l’amour, l’harmonie et la paix. Elle est une bonne âme et a beaucoup de compassion envers les animaux. Elle m’a câliné et moi je lui ai apporté beaucoup de confiance dans sa vie.

Elle aussi a un travail de détachement affectif à faire afin de vivre sa vie affective avec plus d’harmonie et sans trop de dépendance. J’ai commencé mais pas terminé cette mission. Je n’en ai pas eu le temps et je me dois bien sûr de lui revenir pour remplir cette tâche. Il ne tient qu’à elle pour que je lui revienne encore avant l’hiver, mais pour cela un passage là-haut est obligé pour moi.

Dis-lui que lorsqu’elle sera prête, je me mettrai sur son chemin. Je ne serai pas un BB, je serai jeune et en bonne santé et de nouveau une fille. La race ? Pas d’importance pour moi, je ne comprends même pas le sens de ce mot, ce sera une belle petite chatte digne de cette beauté.

Nous sommes reliées d’âme à âme et l’étions déjà dans une autre vie. Quel bonheur de nous être retrouvées et qu’elle n’ait aucune crainte, nous nous retrouverons à nouveau. Ce sera une évidence pour elle lorsqu’elle me verra, et pour lui plaire j’endosserai le costume qu’il faut.

Sa vie sans moi est dénuée de sens. Elle se sent vide à l’intérieur d’elle et a besoin de mon énergie, de ma présence pour continuer à avancer sur son chemin. Nous avons vraiment toutes les deux besoin de ton aide pour pouvoir réaliser notre vœu et avoir la chance de nous retrouver.

Je me charge Aloha de lui transmettre tes messages et si tu es prête maintenant, je vais t’accompagner jusqu’au pont des fleurs.

Je le suis

Elle est venue à mes côtés et toutes les deux nous nous sommes avancées sur le chemin qui s’est ouvert à nous. Il y avait beaucoup de lumière et des petites fleurs blanches et jaunes de partout. Elles sortaient de terre comme d’une pochette surprise et c’était très drôle. Aloha avançait avec beaucoup de délicatesse et posait ses pattes de princesse sans les abimer. Arrivés au pont, elle m’a dit :

Que je suis heureuse de me sentir libérée, dis-lui merci et merci à toi de m’avoir accompagnée. Mon âme aspire à lui revenir très vite et je sais que tout sera possible maintenant.

Puis elle a traversé le pont et s’est noyée dans la lumière de l’arc en ciel.

Au revoir Aloha. Paix à ton âme et reviens-lui très vite, elle aussi attend ton retour avec beaucoup d’amour !