width=Bonjour ALYOSHA, ta maman me demande de communiquer avec toi pour te donner des messages et te poser des questions. Acceptes-tu de lui répondre ? :

Mon Alyo 

 Je sais que de nombreuses fois, nous avons eu du mal à nous comprendre et si parfois je t’ai blessé ou fait peur ce n’était pas volontaire, je m’en excuse sincèrement. J’aimerais que tu saches que je t’aime et que je te considère comme mon petit garçon. Tout ce que je souhaite c’est que tu sois heureux et épanoui.

Pour que nous puissions vivre en harmonie et dans le bonheur ensemble, j’aimerais mieux te comprendre pour qu’on puisse encore mieux avancer ensemble. 

 Comment te sens-tu aujourd’hui avec nous ? 

Pourquoi est-ce que tu vomis souvent, as-tu mal quelque part ? Pourquoi la socialisation avec les autres (humains et congénères) semble difficile pour toi ? Es-tu heureux ? 

 Accepterais-tu qu’on adopte un nouveau compagnon (chien, chat) ? 

Est-ce que tu es prêt à accepter un bébé dans notre vie ? 

 As-tu une mission à accomplir à mes côtés ? Est-ce que nous nous sommes déjà rencontrés ? Est-ce que tu souhaites me confier quelque chose ? As-tu un message personnel à m’adresser ? Attends-tu quelque chose de moi ? 

 Je suis à ton écoute mon Alyo et je ne souhaite que ton bonheur. 

Merci pour tous nos dimanche matin, où tu me rejoins pour un réveil câlin. Je t’aime fort mon grand bébé chat. 

 Emma, ta maman. 

Je suis très content que tu sois venue pour discuter avec moi et je lui dis merci pour son tendre message d’amour. Moi aussi je l’aime, elle est ma maman, je suis son bébé et lorsque arrivera un autre bébé, je serai le garçon, le grand frère. Mais au fond de moi je serai toujours son bébé, son petit premier et je sais que je garderai une place privilégiée dans son cœur.

Les débuts ont parfois été un peu difficiles, je suis un chat assez réservé, un peu peureux et toujours encore à l’affut dès que j’entends un bruit anormal ou que quelqu’un vient,  lorsque j’entends des voix auxquelles je ne suis pas habitué. C’est un problème de socialisation, un problème de sevrage, trop vite séparé de ma maman et pas assez habitué aux autres (humains et congénères). J’en suis désolé, je n’ai pas peur de vous, c’est un instinct primaire qui est resté dans mes mémoires.

Je sais qu’un bébé arrivera, mais je préfèrerais ne pas partager mon existence avec un autre compagnon chat ou chien. Ne soyez pas tristes ou frustrés, un petit remplira et occupera une grande place dans votre cœur et vous évitera bien des soucis avec moi. Je ne demande pas l’exclusivité, ce n’est pas une question de possessivité, mais j’ai besoin de me sentir seul sur le territoire, j’ai déjà pas mal de stress ou d’angoisses lorsque vous ramenez des énergies qui ne vous appartiennent pas.

Je suis heureux avec vous et je me charge de nettoyer le lieu, de vous nettoyer et lors de nos moments câlins j’essaye de t’apprendre le détachement affectif. Pendant ces tendres moments où je suis un timbre-poste, je m’occupe de te débarrasser de tout ce qui ne t’appartient pas et t’apprendre à gérer la vie sans dépendance ni co-dépendance.

Ma mission consiste à t’aider à avancer sur ton chemin et de construire ta vie affective avec beaucoup d’amour et d’harmonie, tout en prenant ta place et de partager le quotidien dans le respect mutuel.

Oui j’étais déjà avec toi dans ton enfance (chat) et j’étais déjà là pour t’aider à grandir. Je suis là pour le même travail, mais cette fois-ci je veille sur toi et sur l’entité « couple » afin de vous apporter une base solide.

Ce que j’attends de toi c’est qu’à travers moi, lorsque tu me câline, tu nourris ton petit enfant intérieur de tendresse et que tu arrives à capter cette grande force qui est en toi et qui te permettra de t’épanouir personnellement tout en apportant amour et paix dans le cœur des tiens et de ton foyer.

Lorsque je vomis, j’ai un peu mal au ventre, je prends mon rôle très à cœur et tout comme toi je me fais parfois un peu de bile, mais ça passe très vite ne t’inquiète pas. Je me sens bien avec toi, j’ai trouvé ma place et je suis heureux d’être à ton service. Je suis relié à toi et si mon attitude est parfois un peu plus distante, je me trouve dans une phase de ressourcement et dans ces moments-là j’ai particulièrement besoin de tranquillité. Tu peux le comprendre, tu as aussi des moments où tu as besoin de te sentir un peu plus seule et profiter du moment présent.

Je t’aime ma petite maman et tout va bien pour moi.