width=La connexion avec Ambre s’est faite dans cette jolie prairie juste après le pont des fleurs. Elle était assise sur son arrière train et me regardait très malicieusement. Lorsque je me suis présentée à elle, elle m’a dit :

Je sais que c’est ma maman qui t’envoie à moi et je suis bien contente de pouvoir lui laisser un message. Elle a beaucoup souffert, mon départ a été très difficile pour eux et ça ne fait que quelques jours que j’ai réussi à faire le passage et monter dans cette belle verdure. Ici tout est tellement beau que j’aimerais pouvoir le leur montrer. Ils seraient rassurés tout de suite et trouveraient la paix dans leur cœur et leur esprit, car je suis bien, je n’ai plus aucune douleur et je profite vraiment de l’instant présent pour savourer ce délicieux cadre et le repos.

Tes gardiens Ambre, me chargent de te délivrer un message et ont aussi quelques questions :

Mon Ambre, mon cœur, ma pepette d’amour, tu nous as rempli de joie et de bonheur pendant toutes ces années, tu  nous as aidé à surmonter tant de choses, je ne sais pas si tu avais conscience de l’aide et de l’amour que tu as apporté… J’ai toujours senti une connexion entre nous, avec tes yeux  tu nous faisais toujours comprendre ce que tu voulais…

Alors j’ai plusieurs questions à te poser :

 – Lors de ta dernière journée avec nous, toute la matinée, tu n’as plus voulu manger, tu avais beaucoup de fièvre et tu m’as regardée intensément toi qui n’aimais pas fixer les gens, ais-je bien compris ton message ? Voulais-tu vraiment que je t’aide à stopper tes douleurs ? As-tu été soulagée que je sois à tes côtés jusqu’à la fin ? As-tu entendu mes derniers mots murmurés à ton oreille ?

– Nous avons ton papa et moi fait tout notre possible pour que tu ais la meilleure vie possible avec nous, as-tu été heureuse ? Avons-nous été de bons maîtres ? Aurions-nous pu faire plus pour te rendre encore plus heureuse ?

– Tu as eu beaucoup de problèmes de santé tout au long de ta vie mais tu t’es toujours battue, je t’appelais ma guerrière… Avons-nous fait tout ce qu’il fallait pour soulager tes douleurs ?

Aujourd’hui, mon cœur, es-tu heureuse ? As-tu trouvé la paix ? Es-tu avec d’autres animaux ? Ta meilleure copine ? Ta maman ? Tes frères et sœurs ?

– As-tu des regrets dans ta vie passée avec nous ? N’as-tu pas été trop perturbée par notre déménagement forcée ? J’étais tellement inquiète que tu ne t’adaptes pas à notre nouvel appartement…

– Tes cendres sont avec nous, dans l’appartement, sur la table basse près de ton dodo, veux-tu que je les mette ailleurs ?

– Un livre que j’ai lu sur les animaux dans l’au-delà m’a beaucoup aidé à te comprendre et à accepter ta perte, et depuis je n’arrête pas de t’envoyer des messages d’amour, les reçois-tu ?

Malgré ton absence physique, ton odeur, ta respiration qui nous manque énormément, j’espère que tu es pleinement heureuse, tu le mérites tant, toi qui étais d’une extrême gentillesse…

– Est-ce que tu me feras un signe bientôt afin que je comprenne que tu es toujours parmi nous ?

– j’aurais aimé savoir aussi si tu penses te réincarner en chien (et surtout en labrador !!) bientôt, et surtout, le plus important, reviendras-tu à la maison avec ton papa et moi ? Je ne sais pas pourquoi, mais je sens au plus profond de mon cœur qu’on se retrouvera un jour, que d’une manière ou d’une autre, tu nous retrouveras, tu nous feras signe, qu’on croisera le regard d’un chien et qu’on se dira c’est elle…. C’est notre pepette d’amour qui est là… Est-ce possible ?

– Dernière question, as-tu vu avec qui je dors depuis ton départ ? J J’espère que tu ne me prends pas pour une folle !!! 

A l’heure où j’écris, mon amour de chien, je n’ai plus de larmes, je n’ai plus cette douleur oppressante, j’ai juste ce manque de toi… Je pense à tous nos souvenirs ensemble et j’ai le sourire, j’ai un peu la nostalgie… Sache que je t’aime de tout mon cœur et de toute mon âme mon amour d’Ambre… Et je ne te dis pas au revoir, ni adieu mais à très bientôt… 

 J’étais là en mission chez vous. J’étais reliée à toi, ma maman, mais j’avais la mission de vous ouvrir tous les deux à l’amour inconditionnel. Je pense avoir fait du bon travail. Je vous ai aidé à avancer sur votre chemin et je t’ai surtout aidé toi à te reconnecter à ton petit enfant intérieur. Cela t’a rendu plus forte et t’a mise en confiance. Alors ne doute pas de tes choix.

Tu avais bien compris le sens de ma demande et tu m’as aidée à partir par amour pour moi afin de soulager mes douleurs et partir dans la dignité. Je sais combien cette décision fut difficile et je t’en suis très reconnaissante. Tu m’as accompagnée avec beaucoup de courage et tes derniers mots « à bientôt nous nous retrouverons » sont restés gravés dans ma mémoire et je compte, bien entendu après m’être reposée et ressourcée quelques temps, te revenir.

Vous avez été de bons gardiens, on ne peut en rêver de meilleurs. J’ai vécu toutes ces années avec beaucoup de bonheur malgré mes soucis de santé récurrents. J’ai été très heureuse d’être votre fifille et j’ai eu la chance d’être très câlinée. Je n’ai jamais manqué de rien et vous avez pris bien soin de moi pendant toutes ces années. J’ai réussi à gérer mes douleurs, c’était supportable jusqu’à ces dernières semaines où j’étais obligée de sortir de plus en plus souvent de mon corps pour les supporter.

Alors soyez rassurés vous avez fait le don choix, moi j’étais sur mon chemin depuis l’automne dernier et j’ai bien préparé mon départ. Ta souffrance m’a laissée auprès de toi jusqu’à ce que tu comprennes qu’il fallait me laisser partir et que tu m’as envoyé des messages d’amour. Je te dis mille mercis, cela m’a permis de me libérer et de passer le pont des fleurs. Il y avait beaucoup d’autres animaux qui m’attendaient et ils m’ont guidée jusque-là. Je retrouverai certains que j’ai connus lorsque j’aurai poussé la porte du paradis des animaux, mais j’avais besoin de faire un petit arrêt dans cette lumineuse clairière. Je me sens si bien ici, je pense à vous et vous envoie des ondes positives afin que vous puissiez enfin faire votre deuil.

Si cela vous fait du bien de garder mes cendres, gardez-les, mais pour moi cela n’a aucune importance. Ce ne sont que les cendres de mon corps physique qui était bien mal en point à la fin de ma vie terrestre, alors que mon âme, elle, est éternelle et reste reliée à toi.

Oui je peux maintenant que je suis là-haut te faire un signe. Sois attentive et laisse-toi surprendre.

Si j’ai des regrets de ma vie passée avec vous ? Mais j’ai eu une vie de princesse auprès de vous et même si le déménagement ne m’agréait pas complètement, c’est plus à toi que cela a créé du stress, moi je me suis finalement bien adaptée. Ton ressenti est très juste et ça ne peut être autrement.

Bien sûr que je reviendrai chez vous, n’oublie pas je suis et je resterai toujours reliée à toi. Je reviendrai dans un costume qui vous plaît et dans le corps d’un labrador. Oui vous me reconnaîtrez, il n’y a pas de doutes, ce sera une évidence car lorsque vous vous mettrez à ma recherche, je saurai me mettre sur votre chemin.

En attendant continue de dormir avec mon doudou, qui est mon double si cela te fait du bien. Moi aussi je t’aime, je vous aime et vous me manquez, mais je sais que c’est pour une courte durée, le temps de me reposer et me ressourcer avant de vous revenir en petit chien espiègle et joueur dans un corps en bonne santé. A bientôt !