La connexion avec AMOS s’est faite au jardin des animaux, dans cette belle prairie d’un vert très fluo. Il était couché de tout son long sur son flanc droit. A mon approche il s’est levé et est venu à moi, visiblement heureux de me voir. Je lui ai expliqué que sa gardienne m’envoyait vers lui pour lui transmettre des messages et lui poser des questions :

  • Je t’aime de tout mon cœur Amos, nous t’aimons tous tellement, tu vas énormément nous manquer, la maison est bien vide sans toi..

  • Tu as été mon rayon de soleil pendant toutes ses années passées avec toi. 

  • Je ne t’oublierais jamais tu auras toujours une immense place dans mon cœur et un jour nous serons de nouveau réuni.

 Voici les questions que j’aimerais lui poser:

 Est ce que tu m’en veux de mettre endormi pendant ton départ?

Est ce que tu as souffert quand tu es parti car je n’ai rien entendu? (pourtant j’étais à tes côtés)

  • Est ce que tu es bien ou tu es?

  • Est ce que les heures miroirs sont des signes? (5h55 le 18 octobre, 20h20 le 19 octobre..)

  • Est ce que tu as retrouvé Tamaris?

  • Est ce que tu as été heureux à mes côtés? 

 Je me sens bien ici, je n’ai plus aucune douleur et j’ai retrouvé toute la souplesse de ma jeunesse, mais elle me manque aussi. Dis-lui que moi aussi je l’aime et que je sais combien son cœur sans moi est triste et inconsolable. Je sais que la maison sans moi lui semble vide, tout comme elle se sent vide à l’intérieur d’elle.

J’étais son rayon de soleil comme elle le dit si bien, mais j’étais bien plus que ça. J’étais son double, son âme sœur, et avec mon départ elle a perdu une partie d’elle. Depuis mon départ elle se sent profondément démunie et n’arrive plus à nourrir et chérir son petit enfant intérieur. Grâce à moi elle a su nourrir son âme de tendresse et elle aura toujours besoin de moi, de mon énergie pour continuer à s’aimer et ouvrir son cœur pour aimer les autres.

Dis-lui de ne pas culpabiliser de s’être endormi pendant mon départ, que je n’ai pas souffert et que mon âme ne souhaitait pas qu’elle assiste et soit choquée au moment où j’ai poussé mon dernier souffle. Lorsque le cordon d’argent est rompu, un petit râle sort de la bouche et elle aurait pu avoir peur que j’ai souffert, mais il n’en est rien, je suis bien parti et elle de par sa présence et la volonté de me laisser partir, m’a bien accompagné.

Maintenant je suis bien et je peux me reposer et me ressourcer. Tout à l’heure je pousserai la porte du paradis des animaux pour rejoindre TAMARIS. Il était présent depuis plusieurs jours et m’a aidé à faire le passage. Il se trouvait de l’autre côté du pont et je n’ai pas eu peur de le traverser. Je me sentais en toute confiance et je peux dès à présent songer à préparer mon retour.

TAMARIS préfère attendre, moi j’ai été tellement heureux à tes côtés et je sais que tu as tellement besoin de moi pour continuer à avancer sur ton chemin que mon âme aspire à te retrouver très vite. Même si cela ne fait pas partie de tes croyances, sache que c’est la réalité car nos âmes sont éternelles et restent toujours reliées.

Tu es ma maman, je suis ton garçon et être séparés l’un de l’autre est difficile pour l’un et pour l’autre. Je t’envoie des signes pour te le faire comprendre, oui les heures miroirs sont des signes, mais il y en a d’autres. Regarde, sois attentive aux reflets, aux nuages et prépare toi à te mettre à ma recherche.

Même si j’avais de sérieux problèmes de vue, je te verrai et je me mettrai sur ton chemin. Ne doute pas, aie confiance et le soleil reviendra dans ton cœur et ton esprit. J’y veille, car je t’aime, tu es moi, je suis toi !