width=Anaïs m’attendait sur le chemin et m’a regardée d’un air très triste et avant même que je lui explique qui je suis, qui me charge de communiquer avec elle, elle m’a dit :

Oui je sais qu’elle est en grande souffrance, je sais que mon départ la plonge dans un profond désarroi, qu’elle se sent perdue et se torture l’esprit. Elle culpabilise de m’avoir laissée à la clinique ce soir-là, de ne pas m’avoir ramenée, de ne pas avoir été là au moment de mon départ. Cela la perturbe, elle s’en veut et moi ça m’empêche de partir.

C’est juste Anaïs, ta gardienne n’a pas pu te dire au revoir, c’est difficile pour elle de vivre sans toi et elle me demande de te transmettre un message d’amour.

« Merci mon bébé d’amour pour ces belles années que tu m’as apportées et qui m’ont comblée de joie, mon amour pour toi est inconditionnel. Si tu savais comme je suis désolée de ne pas être restée auprès de toi jusqu’à ton dernier souffle. La maison est vide sans toi. Merci de m’avoir soutenue quand il y a un an on m’a détecté un cancer et tu sais que c ‘est pour toi que je me suis battue car je ne voulais pas te laisser seule.

Avec toi tout était si facile, tu étais ma source de vie et tu m’as donné la force d’avancer dans ma vie et tellement d’amour. Merci pour tous ces beaux souvenirs que je garderai à jamais dans mon cœur.

Aujourd’hui tu as le droit de te reposer et je sais que bientôt nous nous retrouverons et que tu m’attends au paradis des animaux. J’espère que tu as trouvé le chemin de la lumière entourée de petits anges. Tu resteras à jamais mon petit bébé d’amour. Je t’aime mon petit ange, repose en paix. Ta maman qui t’aime. »

Dis-lui merci à ma maman chérie pour ce beau message d’amour. J’étais à ses côtés lorsqu’elle l’a écrit et les larmes n’ont pas cessé de couler. C’est dur pour moi de la laisser et de partir au jardin des animaux et pourtant ici ce n’est plus ma place, et d’être toujours dans son entourage et de pomper son énergie, ne nous fait pas de bien ni à elle ni à moi. Et cela perturbe beaucoup Mimi qui me voit et sait que je dois monter là-haut.

Peux-tu dire à ma maman que j’ai eu une vie de princesse avec elle. Notre relation était très fusionnelle et nous avons eu de très belles années de bonheur. C’est vrai que nous nous amusions comme des folles le matin, et cela lui permettait de bien démarrer la journée, de se sentir plus légère pour vivre le quotidien et surtout la dernière année.

Ma mission a été de l’aider à se reconnecter à elle et de s’ouvrir à l’amour inconditionnel. J’ai réussi ma mission, j’en suis fière et très heureuse. Sa vie n’a pas été facile, j’étais à ses côtés pour la soutenir et elle est toujours restée très positive et ne s’est pas aigrie. Elle est entourée de lumière et lorsque je serai au paradis des animaux, je pourrai lui apporter de bonnes énergies pour continuer d’avancer sur son chemin.
Dis-lui de ne pas culpabiliser, si je suis partie cette nuit-là, ce n’est pas parce qu’on ne s’est pas bien occupé de moi, c’est parce que je l’avais décidé ainsi. Partir à ses côtés, dans ses bras, oui j’aurais aimé, mais un arrêt du cœur est violent et le choc aurait été terrible pour elle. Je voulais la ménager.

Dis-le lui pour qu’elle arrête de se morfondre dans les questions et les regrets. J’étais sur mon chemin depuis quelque temps, je préparais mon départ et je savais combien ce serait difficile pour elle. Je lui demande pardon de la laisser maintenant, alors qu’elle vient de vivre une terrible épreuve, dis-lui merci aussi pour son amour et ces belles années de vie commune. Dis-lui que je n’ai pas souffert, mon cœur était tellement fatigué que je n’étais déjà plus dans mon corps. C’était rapide, mais le cri que j’ai poussé lorsque mon cœur s’est arrêté de battre, l’aurait terrifiée et traumatisée à vie. C’était mieux qu’elle ne soit pas là et j’aspire maintenant à rejoindre le jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer.

Je sais qu’elle n’envisage pas de reprendre un compagnon pour des raisons d’âge et de santé, mais dis-lui qu’elle a tort et d’y réfléchir. On pourrait très vite se retrouver, quelques semaines me suffiront pour me refaire une santé et je pourrai lui revenir dans le corps d’un petit chien peu importe la race, l’essentiel c’est de se retrouver dans une nouvelle vie terrestre.

Je lui transmettrai tes réponses et tes messages Anaïs, et si tu es prête maintenant, je vais t’accompagner un petit bout de chemin pour rejoindre le pont des fleurs.

Je suis prête et je n’ai pas peur, je sais qu’on m’attend pour m’aider à faire le passage. Des petits compagnons et surtout Eve sont là pour m’accueillir. Je ne me donnais pas le droit d’attraper les pattes qu’ils me tendaient, mais à présent je sais que je peux partir. Mon départ l’aidera à retrouver un peu de paix et d’harmonie dans son cœur.

Puis elle est venue à mes côtés et nous nous sommes avancées sur le chemin. Lorsque je me suis arrêtée, elle m’a dit :

Dis-lui que je l’aime, pardon de lui faire de la peine, et merci, merci pour tout.

Puis se sont approchés des animaux, mais aussi des êtres de la nature et ensemble, ils ont franchi le pont des fleurs et l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Anaïs