width=Angel m’attendait sur le chemin, un chemin de cailloux blancs et gris, elle était assise sur son arrière train. Elle m’a regardée avec des yeux tristes, las et fatigués. Lorsque je me suis présentée à elle, elle m’a dit d’un ton très morne :

Pas la peine de me dire qui tu es, cela fait au moins 15 jours qu’elles parlent de toi et espèrent que tu pourras les aider à retrouver un peu de sérénité et de calme, mais aussi qu’à travers toi je réponde à toutes leurs questions, et moi j’espère qu’après notre échange, tu m’aideras à passer le pont des fleurs.

Je l’ai tout de suite rassurée sur ce point et lui ai lu les messages de C.. et de M… ainsi que les questions. Dès que j’avais terminé, elle a pris la parole pour me dire :

Ce n’était pas la peine de tout me lire, je suis encore 24h/24 avec elles et je sais tout ce qu’elles t’ont demandé. Mon départ est cruel pour elles, incompréhensible et choquant. Elles ne s’y attendaient pas et je suis très triste de les voir autant pleurer et se morfondre de chagrin. Cela m’empêche de partir. Explique-leur que la souffrance dans laquelle elles se trouvent, me font rester ici à leurs côtés. Mais tant que je serai dans leur entourage, elles ne trouveront pas la paix et ne pourront faire leur deuil. Tant que je suis dans leur entourage, je leur puise leur énergie et elles se sentent déprimées, sans envies et traînent leurs vies. Et c’est aussi difficile pour Tiger et les autres qui me voient, à qui je m’accroche et cela les perturbe beaucoup. Dis-leur qu’ici ce n’est plus ma place et que j’aspire à rejoindre le jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer.

Physiquement je vais bien, plus aucune douleur due à l’âge et plus aucun souci de santé. Je me sens si légère que je pourrais gravir des montagnes. Mais c’est l’escalier de l’arc en ciel que je souhaite gravir et pour cela j’ai besoin de ton aide. Dis-leur que vu mon âge, j’étais sur mon chemin et de pouvoir partir aussi rapidement pendant que je dormais a été une vraie aubaine pour moi. J’étais malade depuis quelques mois, depuis le début de l’année, mais je ne souffrais pas trop. C’était supportable mais devenait une douleur omni présente au fil des jours. Je savais que j’étais condamnée et allais partir et cette opération m’a permis de mourir en toute dignité et je n’ai pas eu peur.

Je sais que c’est dur à accepter pour vous, mais ça a été mon choix de profiter de cette anesthésie pour partir et laisser mon pauvre cœur fatigué se reposer. Ne m’en voulez pas, je sais que vous n’avez pas eu le temps de vous préparer et j’en suis désolée pour vous. Mais croyez-moi, c’est mieux pour nous tous car le mal me rongeait de l’intérieur et cette opération n’y aurait rien changé. Ce que vous pouvez maintenant faire pour moi c’est me laisser partir afin que je puisse me reposer et me ressourcer et vous revenir très vite.

Oui bien sûr que je ne resterai qu’un court temps dans l’au-delà, puis je reviendrai te voir, vous voir avec une nouvelle mission. Croyez-moi, seul mon corps physique se trouve dans le jardin, mon âme elle est éternelle et va vous revenir bientôt. J’ai été très heureuse avec vous, tu as été ma maman et tu m’a gâtée et choyée plus que de raison. Et toi M… c’est vrai que je me suis considérée comme ta petite sœur, et je sais que sans ma présence tu te sens amputée d’une partie de toi. Ma maman de cœur aussi, sans ma présence physique, elle se sent totalement inutile et désœuvrée.

Moi j’ai vécu de merveilleuses aventures avec vous et me dois de te revenir pour accomplir une nouvelle mission auprès de toi. La première a été de t’aider à avancer dans la vie sans peurs et sans regrets. De savoir prendre les décisions nécessaires au bien-être de la famille, de tous les membres de la tribu. Je pense avoir réussi ma mission car l’équilibre au sein de notre famille a toujours été stable et juste. Lorsque je te reviendrai, et ne t’inquiètes pas tu sauras me reconnaître lorsque tu te mettras à ma recherche, car je serai là sur ton chemin et plus aucun doute ne sera dans ton esprit, tu sauras me reconnaître tout de suite, mais lorsque je reviendrai te voir, je viendrai pour une nouvelle mission et toujours auprès de toi. Cette fois-ci ce sera celle de t’aider à évoluer sur ton chemin spirituel et t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Ce sera encore une fois une mission de chien car tu as besoin de cette énergie pour te reconnecter à ta source.

Comme un chacun, la vie ne t’a pas toujours épargnée et l’amour et la fidélité d’un compagnon chien te sont nécessaires pour te permettre d’avancer. Tu es une personne merveilleuse, pleine de joie de vivre et mon départ ne doit pas te laisser dans cette peine.

Quant à ma grande sœur, je l’adore, nous étions très complices telles des jumelles et je me suis sentie membre de la famille à part entière. Et pour B… je ne peux que le remercier d’avoir toujours été là, d’être un pilier dans la famille. Et Mielle je l’aime c’est mon autre moitié. Moi aussi je vous aime tous et remercie ma jumelle pour la jolie chanson, cela me met du baume au cœur car je sais que nous nous reverrons très vite.

Si tu es à présent prête Angel, je t’accompagne un petit bout de chemin pour rejoindre le paradis des animaux et après je me chargerai de transmettre tes messages et tes réponses.

Je le suis, je n’attends que cela.

Puis elle s’est levée, elle est venue à côté de moi et nous avons emprunté ce chemin caillouteux qui s’est transformé en un confortable chemin de terre avec des herbes de toutes les couleurs, des petites fleurs blanches dont le parfum embaumait tout l’environnement, et à l’approche du pont des fleurs, je me suis arrêtée et Angel a continué son chemin, l’a traversé et s’est mise à gravir les marches de l’escalier de l’arc en ciel. A mi-chemin, elle s’est arrêtée et m’a fait un salut de la patte avant gauche, la patte du cœur.

Au revoir Angel, profite de ce havre de paix pour te reposer et te ressourcer. A très vite.