width=Ta gardienne me charge de messages pour toi et aussi de quelques questions à te poser :

Tout d’abord, es-tu heureux?

Que penses-tu de notre nouvelle écurie? Je m’y sens très bien et toi.

Ai-je fait des erreurs? Ai-je perdu ta confiance? T’ai-je blessé? Avant tu étais un jeune cheval bien dans sa tête et ses sabots, en confiance, qu’est ce qui a changé?

Pourquoi as-tu ce comportement « agressif », sur la défensive?

Et pour finir un petit message: Je manque énormément de confiance en moi et je veux que tu saches, par contre, que je ne manque pas de confiance en TOI. Tu es comme une bouffée d’air frais et je t’aime ! Tu es mon partenaire, mon meilleur ami et mon compagnon de vie.. Tu possèdes toutes les qualités d’un être d’exception. Je ne souhaite qu’une chose, c’est de retrouver notre complicité et une confiance mutuelle, on ira loin tous les deux et peu importe les difficultés, je resterai avec toi, aussi difficiles que peuvent être certains moments.

Je traverse en ce moment une phase un peu difficile, mais je suis heureux et je ne manque de rien. Tu es souvent présente, je suis dans le pré et je n’y suis pas seul, mais je n’aime pas trop le dressage. Je sais que j’ai de grandes capacités à exploiter, mais en as-tu vraiment besoin, pour passer du bon temps avec moi, pour se promener, coopérer, être fusionnels tous les deux ?

Je préférais ma première écurie mais ne t’inquiètes pas, je saurai m’adapter à la nouvelle et j’y trouverai ma place puisque toi tu t’y sens bien, il me faut juste un peu de temps.

Le dressage c’est bien, et bien entendu on en attend des résultats, moi ça me perturbe, je me sentais mieux dans ma tête et dans ma peau avant. Cela me rend vulnérable, me fragilise et se collent à moi des énergies qui ne m’appartiennent pas. Cela me stresse et me rend agressif. Je deviens méfiant, je deviens comme toi, je te renvoie l’image de quelqu’un qui manque de confiance en soi et en les autres.

Tu n’as pas besoin de montrer que tu es capable en équitation pour qu’on te respecte, connecte-toi à la source et tu verras que tu as une grande force en toi qui t’aidera à avoir confiance en ce que tu es.

Moi aussi je t’aime et je souhaite retrouver notre belle complicité. Pour cela j’ai besoin de trouver ma place et de sentir à nouveau, lorsque tu me montes, que nous ne sommes qu’un. J’ai confiance et tu dois l’avoir aussi. Si tu ne te sens plus en sécurité avec moi, nous tournons en rond comme le chat qui se mord la queue.