Ta gardienne aimerait te donner des messages Baya, elle a besoin de te dire des choses, des mots d’amour, et si tu veux bien répondre à ses questions ?

Ma chère Baya il est venu le temps pour moi de te dire au revoir. Mardi papa va t’emmener chez le vétérinaire pour abréger tes souffrances, il va simplement t’endormir, tu ne sentiras rien et tout sera fini.
Tu as été d’une grande importance pour moi cette décision est dure à prendre mais c’est uniquement pour ton bien.
Sache que je t’ai laissé au domicile familial il y a 7ans car je devais partir pour le travail et ça a été un déchirement. Mon mode de vie à l’ instant ne t’aurais pas convenu, la vie en appartement n’aurait pas été pour toi, j’ai donc choisi de te confier à papa et maman.
Quand la situation a changé, que j ai pu avoir un extérieur, ton petit corps déjà fatigué n’aurait pas supporté le voyage donc encore une fois pour ton bien j’ai décidé de te laisser dans la maison que tu as toujours connue.
il y a 2 semaines à peine j’étais prêt de toi, j’étais prête à te laisser partir mais tu étais tellement en forme .. à mon départ ton état s’est décliné tellement vite.. je sais que nous prenons la bonne décision mais c’est dur de me dire que je ne serai pas prêt de toi alors que je te l’avais promis.
Le décès de Ogan, ton frère, est si récent, je m’en remet à peine et te voir partir toi aussi me déchire le cœur mais toi tu as eu la chance de vivre 15 belles années.
est-ce que tu as attendu que je parte pour décliner ? Tu ne voulais pas m’infliger cette peine supplémentaire ?
J’espère que tu as apprécié ta vie à nos côtés, on ne t’oubliera pas, tu as été formidable même si parfois très agaçante mais on y aimait ainsi.
Sois tranquille, fais de gros bisous à ogan, on se retrouvera un jour.
Je t aime ma baya, que ton voyage se passe bien, tu le mérites, tu vas me manquer. Je t’aime tellement et merci pour tout ma chère Baya

Après lui avoir lu le contenu elle s’est levée difficilement pour venir s’asseoir à mes pieds, son regard était triste et elle m’a dit :

Je suis surtout triste, j’ai de la peine pour elle et pour tous ceux que j’aime, ils m’ont tous choyée, câlinée, respectée comme un membre de la famille, comme leur fille, leur enfant, et de devoir prendre cette décision est un déchirement pour eux tous. Mais pour moi  le moment de faire le grand saut est venu. Cela fait des mois que je prépare mon départ, que je suis sur mon chemin et il est temps maintenant de souffler la flamme de ma bougie parce que c’est la loi.

Je n’ai pas peur, je me sens déjà bien entourée depuis ce matin, et je sais qu’on va me guider et m’accompagner dans la lumière. Même si ma petite maman est loin physiquement, je suis si heureuse de la sentir si proche et reliée à moi, à mon être divin. Nous sommes ensemble même si elle ne peut me prendre dans ses bras pour m’emmener chez le vétérinaire, même si elle ne peut me faire un dernier bisou, c’est comme si toutes les deux nous n’étions qu’une, je la sens à travers moi, à travers tout mon être et c’est le plus important.

Dis-lui merci pour toute cette bienveillance, pour tout l’amour qu’elle m’a donné pendant toutes ces années, même si les circonstances nous ont un peu séparées. Dis-lui merci pour son message d’amour et dis-lui que moi aussi je l’aime d’un amour pur, profond et inconditionnel.

Dis-lui que je n’ai pas peur de faire le passage, c’est le moment pour moi de tirer dignement la révérence et c’est si bon de se sentir aimée et accompagnée. Je me sens rassurée et je sais que nous nous reverrons un jour sur le plan terrestre lorsque je me serai reposée et ressourcée. Ca mettra plus de temps que pour Ogan qui m’attend de l’autre côté du pont et qui est déjà prêt à redescendre, mais nous nous reverrons lorsque le moment pour elle sera venu.

Oui j’ai attendu ton passage pour vaquer aux derniers préparatifs que tout grand voyage nécessite et je suis en bout de course. Je suis arrivée au bout de mes forces et tu prends la bonne décision au bon moment. J’avais très envie que tu gardes un bon souvenir, une belle image de moi, tu as déjà tellement souffert avec le départ d’Ogan où ton cœur a été meurtri et déchiré par ce terrible drame, que pour moi c’était important que tu repartes le cœur pas trop oppressé.

Ne me pleure pas nous avons vécu des années de pur et grand bonheur ensemble et c’est mérité que je monte dignement au jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer. Et puis on te l’a déjà dit, la mort est un nouveau soleil et nous permet à nous les animaux qui ne peuvent rester toute une vie à vos côtés d’avoir la possibilité de vous retrouver sur plusieurs incarnations terrestres, jeunes et en bonne santé.

Sois rassuré tout se passera bien pour moi, tu as fait les choses pour que ce soit les meilleures conditions possibles, et pour cela aussi je te dis merci, merci, amour et gratitude pour le dernier cadeau que tu me fais malgré ta grande douleur. Je t’enverrai des petits signes et viendrai te faire des petits coucous,  je veillerai sur toi, sur le bébé et toute la famille et vous enverrai de belles et bonnes énergies.

Ta petite fifille, ton bébé qui t’aime.