width=Tes gardiens me demandent de te transmettre des messages et aimeraient que tu répondes à leurs questions :

Comment vas-tu benji?

Pourquoi hurles-tu la nuit?

Te souviens-tu de mon pépère jeck ?et as-t-il communiqué avec toi,?

As-tu un message à ton gardien louis ?

As-tu un message à ton autre gardienne S…….?

As-tu peur de la solitude la nuit ?

Que penses-tu de eloy ? 

Es-tu déjà sur ton chemin ou pas?

Souffres-tu? As-tu mal quelque part?

Quelle est ta mission de vie?

Que faut-il faire la nuit pour que tu dormes bien et que tu ne hurles pas car tes gardiens aimeraient bien dormir toutes les nuits et sont très fatigués.

 Nous voulons te dire que nous t’aimons tous Benji….ton gardien louis et ta gardienne S……… s’occupent bien de toi et sont très heureux de t’avoir auprès d’eux.

J’espère que tu es heureux et que la vie pour toi est paisible à leur côté. Pleins de caresses benji de nous tous.

Merci pour leur message, moi aussi je les aime et suis si heureux à leurs côtés. J’adore les caresses, ils le savent et ne se privent pas de me câliner. Merci, cela me fait beaucoup de bien. Dis-leur que je suis sur mon chemin et que je prépare doucement mon départ à mon rythme, et j’aime beaucoup le contact. J’ai besoin de sentir leur présence et qu’ils me touchent. La nuit est plus compliquée lorsque toute la maison est plongée dans le noir et qu’ils dorment, je me sens extrêmement seul, comme abandonné.

Je sais qu’ils m’aiment et font tout ce qu’ils peuvent pour m’accompagner et soulager mes bobos dus à l’âge, mais la nuit, lorsque tout est calme, j’ai peur, je stresse et je n’aime pas rester seul. Explique-leur que je prépare ma transition, et nous les animaux nous sommes comme vous les humains, nous avons besoin de sentir votre présence pour nous rassurer.

Mea culpa si je les empêche de dormir, ce n’est pas pour les embêter que je hurle, c’est que je me sens en grande détresse. J’aimerais pouvoir dormir avec eux, même si c’est un peu contraire à leurs principes, mais cela calmerait mes angoisses de la solitude nocturne.

Lorsque les douleurs sont trop oppressantes, je me réfugie dans mon corps astral pour mieux les supporter et je gère, mais je me sens très fatigué, usé, un peu au bout du rouleau. L’arrière train surtout et toutes les articulations sont douloureuses, et après un moment d’immobilité j’ai beaucoup de mal à me remettre sur mes pattes. Cela me rappelle Jeck et je sais combien c’était difficile pour lui. J’étais là pour lui, et maintenant c’est lui qui est là pour moi. Il venait souvent me faire des coucous et de le revoir en si pleine forme et bonne santé me donne beaucoup d’espoir de vous revenir aussi lorsque je me serai reposé et ressourcé.

Dis à mon papa et à ma maman que je les aime et je vous aime tous. Eloy aussi, je sais que pour lui la vie terrestre est devenue difficile aussi et qu’il est obligé de se battre contre lui-même, mais il est courageux et malgré sa maladie, a encore beaucoup plus de force et de joie de vivre.

Moi, mon petit cœur est éreinté et je dois le ménager si je veux encore rester un peu avec vous, mais j’aimerais que vous preniez conscience que mon âme est éternelle et qu’elle aspire à vous revenir sous la forme d’un chien en bonne santé et sans douleurs dues à la vieillesse.

Je suis relié à mon papa et le resterai où que je sois. Je l’ai accompagné pendant toutes ces années et lui ai permis de s’ouvrir à l’amour inconditionnel et surtout à passer le cap de la vie professionnelle. J’étais toujours à ses côtés pour le protéger et veiller sur lui lorsque les tensions professionnelles étaient trop importantes. Lorsqu’il me câlinait ou me promenait, il arrivait à se recentrer dans le présent, dans le ici et maintenant, et toutes les angoisses s’envolaient.

Quant à ma maman, au cœur doux et tendre, empli d’amour et de compassion, toujours proche de chacun d’entre vous et prête à faire des sacrifices pour vous rendre la vie meilleure, je l’aime et je souhaite également la retrouver très vite. Même s’ils pensent que ce ne serait pas raisonnable, ils ont besoin de moi et de mon énergie pour continuer leur chemin.

Dis-leur que je n’ai pas peur, ce n’est pas pour demain, tant que j’ai bon appétit j’arrive encore à profiter de ces bons moments, mais lorsque le moment de faire le grand saut sera venu pour moi, je les remercie de tout ce bonheur et ces merveilleuses années qu’ils m’ont permis de vivre avec eux et qu’ils me tardera de retrouver.

Après la mort il y a la renaissance et ça me permettra de leur revenir dans un corps physique léger qui pourra de nouveau courir, sauter et faire le foufou.

Je vous aime et j’ai toute confiance en vous et en l’au-delà, qui est un passage obligé pour me reposer et me ressourcer.