BIANCATes gardiens aimeraient savoir ce qu’ils pourraient faire pour améliorer ton bien-être. As-tu besoin de quelque chose en particulier ?

Mais comment pourrais-je être difficile et leur demander quelque chose de particulier ? Ils en font déjà tellement pour moi, c’est déjà trop. Je n’étais pas habituée à ce qu’on s’occupe de moi et encore moins qu’on prenne soin de moi. Depuis que je suis arrivée chez elle, j’ai l’impression de vivre ailleurs, sur un autre plan, et je me sens si bien. Ce n’est que du bonheur même si je suis inquiète lorsqu’elle me laisse seule et que je stresse un peu.

Ta gardienne me demande justement de te dire de ne pas t’inquiéter, qu’elle ne t’abandonnera jamais, elle t’aime et souhaite que tu sois très heureuse chez eux.

Oui je sais, mais je ne peux pas m’en empêcher, c’est plus fort que moi, et dès que je ne la vois pas, j’ai peur.

De l’abandon ?

Non j’ai peur qu’elle ne revienne pas. Toutes ces années, je les passées, confinée dans un endroit très restreint, et souvent en cage lorsqu’on m’avait enlevé mes petits. Toutes ces années, j’ai eu des bébés que je nourrissais et voulais materner. Mais on m’en a toujours empêchée. Je n’étais là que pour les mettre au monde et les nourrir un peu, et encore, parfois, je n’avais pas assez de lait et on me les enlevait tout de suite. Tant de fois j’espérais les voir revenir, tant de fois j’ai souffert d’en être séparée, et les souvenirs sont encore très vifs aujourd’hui. Depuis que je suis ici, c’est comme si je vivais dans un autre monde, on me bichonne, j’ai de la bonne nourriture et des couches très douillettes. Je ne me sens plus être chienne, je me sens plus être son enfant. Si les douleurs physiques ne me rappelaient pas mon âge, je dirais son gros bébé, et lorsque je la perds de vue, j’ai peur qu’elle s’éclipse et que comme avec mes bébés, je ne la revois plus jamais.

Bianca, le message que je dois te transmettre aujourd’hui est celui que tu dois accepter avec beaucoup de bonheur tout ce qu’ils te donnent, et sans avoir peur que ce ne soit qu’un mirage. L’amour qu’ils te portent est sincère et profond et tu resteras le restant de ta vie avec eux. Que cela te rassure et te permette pour ton confort et le leur, de vivre sans crainte de la voir disparaitre. Si tu arrives à surmonter cette angoisse, ce sera beaucoup plus léger pour vous tous. Bianca, est-ce que les douleurs dans ton corps sont difficiles à vivre ?

Quelquefois, mais c’est supportable, et n’ont rien à voir avec les douleurs qu’on m’a infligées avant.

Ta gardienne t’aime très fort tu le sais, tu es très importante dans sa vie et elle aimerait aussi que tu saches que le jour où la vie sur terre deviendra très pénible, tu seras libre de partir vers d’autres cieux plus doux. Ta présence est un immense cadeau pour elle, et elle aimerait que tu lui fasses un ultime cadeau, partir en douceur sans besoin d’une intervention pour t’aider à quitter ce monde,  ce qui serait une extrême douleur pour elle.

Dis-lui que pour nous les animaux, lorsque nous souffrons et que nous avons besoin qu’on nous aide à partir, ce n’est pas un problème. Et ça ne doit pas en être un pour elle. Lorsque c’est fait avec respect et avec amour, c’est une délivrance. Après toutes ces souffrances et ces maltraitances, elle est là pour nous nous donner quelques années de pur bonheur et de nous aider à faire la transition dans les meilleures conditions possible et avec amour. Pour elle ce sera le cadeau de m’avoir délivrée des souffrances, et pour moi ce sera le cadeau qu’elle m’a fait pour me délivrer de mes souffrances et partir dans la lumière. Je l’aime.