width=Ta gardienne me charge de communiquer avec toi pour te donner un message et te poser l’une ou l’autre question :

Donc je souhaite comprendre le pourquoi de leur mésentente et comment faire en sorte qu’elles se respectent, même si elles ne peuvent devenir de grandes amies… à mon grand désespoir.  Elles sont pourtant sœurs ! Aimées l’une et l’autre, sans favoritisme.  Chacune est très différente,  mais chacune est parfaite comme elle est. 

 Aussi, concernant l’arrivée d’Orson le petit Westie, pourraient-elles faire un effort à son égard et être compréhensives ? C’est un bébé qui doit apprendre et qui pour le moment est maladroit avec les chats. Il faut lui pardonner son enthousiasme débordant. Ce serait bien qu’elles adoptent un comportement détaché à son égard,  sans quoi il réagit trop vivement et je suis obligée de le punir trop souvent. 

J’ai peur qu’elles fuient leur maison et jardin, peut-être même qu’elles pensent quitter notre foyer ! ? J’en serais terriblement triste et ne me pardonnerais pas d’avoir amené Orson dans ce cas. Alors je penserai peut-être rapporter Orson à son éleveur.  Mais ce serait une terrible décision que je souhaite éviter à tout prix. Qu’elles se souviennent d’Ulysse, leur grand ami ! L’amitié avec Orson est aussi possible et pourra être comme avec Ulysse, si elles le veulent. Qu’elles en fassent un compagnon de jeu ! 

 Sinon, j’espère que Lilou et Boubouille voient combien elles sont aimées et à quel point je souhaite qu’elles soient heureuses dans leur maison avec moi et dehors… Je fais tout mon possible chaque jour pour créer un foyer harmonieux plein d ‘amour et que rien ne manque. 

Lilou,  ce serait bien que tu envisagées d’être un peu moins farouche en général ! Et sans agressivité vis à vis de Boubouille !

Boubouille,  si tu peux faire un effort vis à vis de ta sœur Lilou ! 

 Si quelque chose, ou quelqu’un pose problème, il faut me le dire. Si je peux améliorer quelque chose ou changer quelque chose… 

 Elles sont mes princesses et le resteront quoi qu’il advienne. 

Je les aime de tout mon cœur…. 

J’espère qu’elles sont heureuses chez et avec moi et qu’elles apprécient également J………, mon compagnon ! 

 Merci pour ton message d’amour, ce que je retiens en premier c’est que je suis aussi ta princesse. Moi je t’aime aussi et je n’avais pas de doutes, mais Lilou voudrait s’accaparer toute la place et être ta seule princesse de cœur. C’est important pour moi de l’entendre, car je suis comme toi, parfois anxieuse et j’ai besoin de vivre une vie harmonieuse avec un équilibre affectif, zen. Je suis navrée si nos conflits te créent des soucis et des tracas, mais je suis sur mes gardes, ne t’inquiète pas et je ne me laisserai pas prendre ma place. En toute sagesse, je préfère parfois me retirer, mais je n’envisage absolument pas de partir, même avec l’arrivée de cette boule d’énergie qui aboie et vient revendiquer ses droits aussi.

Je suis chez moi ici et auprès de toi et j’essaye de nettoyer le lieu pour laisser à Lilou un peu plus de travail auprès de toi, car elle se sent vite angoissée et a peur de ne plus être la privilégiée. Les raisons de nos disputes (jalousie, même mission auprès de toi) ne doivent pas t’inquiéter, nous arrivons à régler nos comptes même si ça dégénère parfois.

L’arrivée de ce petit chien nous perturbe parce qu’il va lui aussi vouloir trouver sa place parmi nous et il s’y prend un peu maladroitement, bien que ce soit naturel pour lui. Il veut jouer mais un peu trop brusquement. Il est hyperactif et a besoin de grandir. Je sais qu’il faut un peu de temps pour qu’il s’adapte et s’intègre au foyer.

Je vis le moment présent et à chaque jour ses joies et ses peines. Tout n’est pas figé, heureusement, et j’ai confiance. Je suis heureuse de vivre, ici c’est chez moi et si je ne voulais pas y rester, ça fait longtemps que je serais partie.

Dis-lui que je l’aime, c’est ma maman d’amour et qu’elle doit vivre sa vie plus légèrement avec plus de quiétude. Les êtres qu’on a aimés sont toujours présents et veillent sur nous, même s’ils ne sont plus visibles, ils peuvent toujours encore se manifester à nous et nous protéger.

Orson n’est pas Ulysse, pas encore, parce qu’elle n’a toujours pas fait le deuil de son départ, mais ce petit chenapan arrivera à prendre une grande place dans son cœur. Il a juste besoin de grandir un peu. C’est Ulysse qui le lui a envoyé, il a besoin de se reposer et se ressourcer encore un peu et lorsque ce sera le moment, elle le retrouvera.

Dis-lui de vivre le présent et pas dans le passé, ce petit chien lui apportera tout ce dont elle a besoin et l’accompagnera sur son chemin spirituel, c’est un guide.

L’énergie de ce foyer est harmonieuse, il suffit juste de remettre les choses à leur place pour y établir un équilibre. Son compagnon en fait partie, il a sa place dans la maison avec nous.