La rencontre avec Bucky a eu lieu dans un grand pré tout vert, il était couché de tout son long dans l’herbe. Lorsqu’il m’a vue, il a aboyé un coup, 2 coups, puis il s’est levé et il est venu à ma rencontre tout en frétillant la queue. Je lui ai expliqué que j’avais un message de la part de sa gardienne :

Mon gros Bucky,
Voilà plus d’un an que tu m’as quitté, je savais que ce jour devait arriver. Notre chemin a duré plus de 11ans et demi. De cette petite boule de poil que je mettais dans mon panier pour aller travailler au marché à ce gros beau chien que tu es devenu nous avons partagé tellement de bonheur, de bons moments en promenade, en vacances où tu as découvert le sable avec Jules et Sylvain. Pour Léon tu as été un papa plein d’amour, tu as fait toute son éducation. Tu lui manques beaucoup. Maintenant c’est lui qui veille sur moi.
Il monte la garde. Repose en paix, tu seras toujours dans mon cœur, on se retrouvera .A bientôt mon gros zouzou.

Que je suis heureux d’entendre ce grand et merveilleux message d’amour. Que je suis content de pouvoir t’en donner un pour elle et lui dire que je l’aime. Je l’aime d’un amour profond et éternel. Nos âmes sont reliées et elles le resteront jusqu’à la fin des temps. Elle est ma maman, ma mamounette d’amour et pendant toutes ces années je me suis senti être son fils, son garçon, un membre de la famille, on m’a apporté beaucoup d’amour et de respect.

Je suis bien heureux de savoir que Léon veille sur elle et la protège, mais pour leur permettre de faire leur deuil et de ne pas pomper leur énergie, je dois maintenant partir au jardin des animaux. Sa grande détresse, sa grande souffrance m’en empêchaient et tant que je reste là, c’est encore difficile et douloureux pour elle et surtout très inconfortable pour Léon et sa nouvelle compagne. C’est elle la plus fragile et vulnérable et ils se sentiront tous mieux après mon passage.

Dis-lui que nous nous retrouverons un jour lorsqu’elle sera à nouveau prête à m’accueillir, mais qu’en attendant je dois monter au jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer. Mon âme aspire à lui revenir sur un plan terrestre, de là-haut je lui enverrai des petits signes et je veillerai sur elle.

Puis nous nous sommes avancés sur un chemin de lumière qui s’est ouvert à nous. Lorsque nous sommes arrivés devant le pont des fleurs, je me suis arrêtée et il m’a dit :

Merci, merci pour ton aide et surtout merci de lui dire que je l’aime et je l’aimerai toujours où que je sois.

Puis il a traversé le pont et s’est noyé dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Bucky, paix à ton âme.