La connexion avec Calinou s’est faite dans cette belle prairie qui se trouve juste après le pont des fleurs et avant l’entrée du paradis des animaux. Il était couché sur son flanc droit de tout son long, les pattes avant et arrière croisées. Les yeux clos, il semblait dormir. Je me suis approchée à pas de loup, lorsque j’ai entendu un petit miaou, puis un autre et pour ne pas l’effrayer ou le déranger, je me suis arrêtée. Il a levé la tête vers moi et m’a dit :

Approche, ne sois pas inquiète, j’attendais ta visite depuis quelques jours, je savais que tu allais venir me voir, j’étais tellement fusionnel avec ma maman que j’ai su, lorsque j’ai fait le grand saut, qu’elle aurait besoin de savoir si tout va bien pour moi et je ne suis pas surpris du tout de te voir. J’attendais ta venue dans cette belle et harmonieuse clairière avant de pousser la porte du jardin des animaux pour rejoindre mes congénères et les autres animaux.

Je me suis présentée et je lui ai confirmé que j’avais un message pour lui et que sa gardienne avait en effet besoin de lui poser quelques questions :

Est-ce qu’il va bien

S’il ne se sent pas seul?

S’il a des choses à me dire?

S’il reviendra dans cette vie?

Transmettez-lui tout mon amour.

 Je ressens toute la tendresse et tout cet amour qu’elle m’envoie par ses pensées. Cela m’a beaucoup aidé dans ma transition et j’ai eu beaucoup de chance, j’étais bien entouré au moment de mon départ et on m’a guidé pour traverser le pont des fleurs et accompagné dans l’escalier de l’arc en ciel. Tout s’est fait très rapidement, mais avec beaucoup de sérénité et dans la lumière.

Il y avait des ancêtres, ses guides, mais aussi d’autres compagnons et les Etres de la Nature. Ils étaient nombreux et j’étais rassuré. Je n’avais pas peur, je me sentais en paix, j’avais préparé mon départ depuis quelque temps, j’étais sur mon chemin et c’était le moment pour moi de tirer la révérence.

N’ayez pas de doutes, j’étais prêt et j’avais préparé ce départ. Maintenant je vais bien, je me sens léger et ne ressens plus aucune douleur. Je me suis déjà bien reposé et ressourcé depuis mon arrivée dans ce merveilleux lieu où tout est tellement beau et harmonieux. Je ne me sens pas seul, au contraire, j’avais très envie de faire une petite halte ici au milieu de cette vaste clairière où tout est vert fluo avec des fleurs fluorescentes. Il y a des oiseaux, des papillons, des libellules et je me sens en toute harmonie et en paix.

Moi aussi je t’aime, tu es ma maman et j’étais à la fois ton garçon, mais aussi ton compagnon, celui à qui tu pouvais tout confier sans avoir besoin de l’exprimer, car je comprenais et captais toutes tes pensées. Et j’étais là pour toi, pour veiller sur toi et te protéger, pour te permettre à travers moi de nourrir ton petit enfant intérieur de tendresse. Il en a bien manqué dans sa vie et ma mission consistait à t’apprendre le détachement affectif.

J’étais là pour te permettre d’aimer et te sentir aimée sans peurs et sans angoisses et ne pas te sentir dépendante des sentiments de tes proches. Ma présence auprès de toi t’a été d’une grande aide et j’ai vécu une vie de prince auprès de toi. J’ai eu beaucoup de câlins et lorsque tu me nourrissais de tendresse, tu te reconnectais à la source.

J’ai bien rempli mon rôle mais mon âme aspire aujourd’hui à te revenir très vite. Tu m’as toujours bien soigné, tu m’as toujours aimé et respecté comme ton petit prince et nous sommes reliés tous les deux. Tu as encore besoin de moi pour avancer sur ton chemin et moi j’ai encore besoin de te retrouver sur le plan terrestre car nous avons encore beaucoup de choses à partager ensemble.

Ce ne sera pas très long, je vais de ce pas commencer à préparer mon retour, et lorsque tu seras prête et te mettras à ma recherche, je me mettrai sur ton chemin.

Sois rassurée, je t’aime et nous nous retrouverons bientôt.

Je l’ai remercié pour cet échange et je l’ai vu pousser la porte du jardin des animaux.

Au revoir Câlinou !