Je me sens fatiguée, lasse et j’ai parfois des nausées, mais je ne suis pas en grande souffrance, c’est supportable et je veux rentrer à la maison. Je n’aime pas trop prendre les médicaments, mais je sais aussi que je n’ai pas le choix et que je dois les prendre.

As-tu encore la force de combattre la maladie Shuka ?

Pas trop mais je veux rentrer à la maison.

Tu ne souhaites pas qu’on t’aide à partir Shuka ?

Je suis sur mon chemin, je prépare mon départ, mais ne suis pas tout à fait prête et elle non plus. Elle a besoin de s’y préparer aussi et je sais qu’elle fera le bon choix quand le moment sera là. Je sais qu’elle fait tout ce qu’elle peut pour moi et qu’il lui est impossible d’en faire plus, qu’elle ne culpabilise pas, qu’elle laisse les choses se mettre en place. Je suis son bébé, c’est très fusionnel entre nous et je suis très heureuse depuis que je suis arrivée chez elle. Je n’ai jamais manqué de rien et j’ai vraiment eu une vie de princesse même dans les moments de sa vie où elle n’allait pas bien.

Elle a vécu des choses difficiles aussi et ma mission a été de l’aider à traverser ces périodes de remise en question. Elle est ma maman de cœur et m’a toujours considérée comme son bébé, sa petite fille et je sais que mon départ sera très cruel pour elle. Ce sera comme si elle perdait une partie d’elle, car je suis reliée à elle et c’est son petit enfant intérieur qu’elle chérit lorsqu’elle me caresse et me couvre de tendresse. Qu’elle n’oublie jamais que j’étais là pour elle lorsqu’elle a eu des choix difficiles à faire et je le serai aussi lorsque le moment de nous séparer sera venu.

Qu’elle ne s’inquiète pas trop, nous aurons de l’aide de là-haut je le pressens très fort et je n’ai pas peur. Dis-lui que mon âme est éternelle et où que je sois, je serai toujours avec elle. Dis-lui aussi que moi tout comme elle, je l’aime plus que tout et que mon départ n’est pas définitif. Si j’ai de l’aide pour partir vers la lumière, si on m’aide et qu’elle m’aide à faire le passage, je pourrai me reposer et me ressourcer très vite afin de lui revenir très vite aussi. Dis-lui que c’est mon souhait le plus cher et nous aurons la chance de nous retrouver pour nous câliner à nouveau et elle pourra continuer à avancer dans la vie. Elle aussi est sur son chemin, elle a eu une grande ouverture d’esprit, une grande prise de conscience et je veux être à ses côtés en parfaite santé pour l’accompagner dans cette nouvelle étape de sa vie.

Je me chargerai de lui transmettre tous ces messages Shuka, n’aie aucune crainte.