width=Cheyenne, ta maman me demande de te transmettre des messages et elle a aussi quelques questions à te poser :

Cheyenne, ma fifille, ma jolie princesse, ma compagne fidèle de tous les instants, que d’amour dans tes yeux, que de tendresse partagée. Nous sommes si fusionnelles, si complices, et quand tu souffres, je souffre aussi. Tu as une petite santé et j’essaie de faire le maximum pour te soulager.

Je sais que tu aimerais manger les bonnes choses que nous avons à table, mais je ne peux pas te les donner, chaque fois tu es malade le lendemain.

Je t’aime infiniment, et j’espère de tout cœur que nous partagerons encore de nombreuses années de tendresse ensemble, des balades en vélo, des sorties au resto, et de belles promenades.

Même si je te parle souvent et que je comprends la plupart du temps ce que tu me dis, je fais appel à Christiane aujourd’hui pour te poser quelques questions.

  • Pourquoi ne veux-tu pas te promener certains jours même s’il ne pleut pas ?
  • Où as-tu mal ? Est-ce tout le temps ? Est-ce très douloureux ?
  • Que puis-je faire pour t’aider à aller mieux ?
  • Pourquoi grattes-tu si souvent le sol, sur le lit ?
  • En ce moment c’est l’hiver et je ne te propose pas beaucoup de stimuli. Tu dors beaucoup, tu t’ennuies ?
  • Tu es entourée de 4 chats, comment les ressens-tu ? je sais que tu n’es pas jalouse, tu sais que j’ai assez d’amour dans mon cœur pour vous tous.
  • Quelle est ta mission auprès de moi ?
  • As-tu des messages à me transmettre et à Ricky  ?

Couchée sur son ventre, elle s’est levée rapidement pour venir à ma rencontre, elle tournoyait autour de moi en poussant des petits aboiements, tellement elle était contente de me voir. Je me suis baissée pour la caresser et lui ai demandé de se calmer, je savais qu’elle serait heureuse de me voir, mais j’avais trop peur qu’elle se coince encore quelque chose dans son dos ou cervicales.

Oui je suis un toutou un peu fragile et le moindre faux mouvement peut parfois devenir compliqué et douloureux. Depuis hier ça va de nouveau mieux, le tonton fait des miracles et je reprends du poil de la bête. Je suis si heureuse de te voir, tu ne viens pas souvent et tu nous manques.

Dis merci à ma maman pour son message d’amour et dis-lui que je l’aime très fort. Mais elle le sait, elle sait que je suis une partie d’elle, un peu son âme sœur et que nos âmes sont reliées et ce depuis tout temps. Nous avons déjà partagé plusieurs existences ensemble et ce lien très fort et unique est indestructible.

Je suis contente de pouvoir discuter avec toi aujourd’hui, cela fait un petit moment que tu n’es pas venue me donner des messages et me poser des questions, et ma maman n’en a à vrai dire pas besoin. Elle me connaît mieux qu’elle-même, mieux que son ombre et elle est capable de savoir ce qui ne va pas pour moi, mieux qu’elle ne saurait le ressentir lorsque ça la concerne elle.

Mais elle t’a sollicitée et je suis bien contente de pouvoir profiter de ta présence et te dire que je t’aime beaucoup aussi. C’est si important de pouvoir le dire aux gens qu’on aime même si tu le sais, je sais que ça te fait du bien de l’entendre.

Très juste Cheyenne, et si je peux t’aider lorsque tu souffres physiquement je suis là, émotionnellement on s’occupe bien de toi et on te rassure, je sais que tu n’as pas besoin de moi, tu es très bien câlinée, choyée et entourée de bonnes énergies.

C’est vrai, j’ai aussi beaucoup de soutien et d’aide, tout comme elle, de sa grand-mère et cela nous est très précieux. Tu m’as posé plein de questions et je vais te répondre, mais là aussi elle connaît les réponses.

Déjà concernant la nourriture, oui je sais que ça me fait du mal alors que j’aimerais tant partager leur repas, et la frustration est je l’avoue souvent importante. En même temps si j’ai cette fragilité, c’est aussi pour leur montrer qu’il faut être raisonnable et ne pas céder aux tentations, au risque de le payer très cher. Une vie saine et équilibrée, notamment pour tout ce qui passe par le tube digestif fait partie des règles, et lorsque je gratte le sol ou sur le lit, je ressens des spasmes, des petites crampes dans mon ventre. Ne t’inquiète pas, c’est supportable, je gère, mais le fait de gratter me libère des tensions que je ressens.

Lorsque je ne veux pas trop sortir et que je boude les promenades, c’est que physiquement j’ai une baisse de forme et que je ressens des bobos dus à l’âge. Mais ce n’est pas bien grave, il y a des jours avec et des jours sans et je préfère ne pas bouger lorsque je n’en ai pas envie.

Ne pense pas que je m’ennuie, j’ai tout juste parfois aussi besoin de ne rien faire, et d’ailleurs cela te fait du bien aussi. Il y a des règles pour la nourriture, alors moi aussi je t’impose des règles pour le repos et le farniente. Et puis l’automne et l’hiver sont faits pour se reposer et se préparer aux énergies qui arrivent avec le printemps. Tout comme les plantes et la nature, le corps physique a besoin d’un peu de répit l’hiver, et moi j’en profite pour dormir. D’ailleurs tu en as bien besoin aussi.

Les 4 bestioles chez qui on habite ? Parce que tu sais, tu as compris j’espère, que non seulement ils nous entourent, mais que tous les 3 nous squattons leur territoire. Ils sont chez eux ici et c’est nous 3 qui habitons chez eux. Ils se sont approprié toute la maison mais aussi l’extérieur et le jardin. Mais rassure-toi je ne leur en veux pas et ne suis pas jalouse. Je sais qu’ils ont tous les 4 leur raison d’être et qu’ils font leur travail auprès de nous avant tout, et c’est du bon travail. Sans eux l’équilibre du foyer et du couple ne serait pas aussi zen et harmonieux. Je ne peux donc que les aimer et leur dire merci pour ce qu’ils font, et je sais que leur présence et l’amour et l’attention, la tendresse et les soins que tu leur donnes, n’enlèvent rien à tout l’amour que tu ressens pour moi.

Je suis là pour t’ouvrir à l’amour inconditionnel. Tu as beaucoup d’amour et  d’empathie en toi et pour pouvoir l’exprimer et l’utiliser à bon escient, il était important que je t’apprenne à le mettre au service d’un chacun, quel que soit son apparence ou rang social. Attirée par tout ce qui est beau, refoulant avec aversion tout ce qui n’était pas en adéquation avec ce que tu aimes ou qu’il t’est difficile de partager car trop sensible, tu as par le passé su contourner ces situations et ces réalités pour ne pas en souffrir.

Mon rôle consiste à t’ouvrir à tous ceux, humains et animaux qui ont besoin de toi, de ta force et ton optimisme pour les aider à avancer sur leur chemin. Tu as aussi reçu de l’aide de ta grand-mère pour ça, elle est ton guide, et Stumpfy malgré ta grande souffrance, t’a aussi montré la voie de la sagesse et de l’amour inconditionnel. Tu as changé de plan, d’esprit très primaire, ne goûtant qu’aux joies et plaisirs de la vie dont tu avais envie, tu as maintenant beaucoup, énormément évoluée sur ton chemin spirituel et tu es empreinte d’un amour incommensurable, juste, et ton être est rempli de sagesse.

Ta fille espérait de tout temps pouvoir t’amener à ce niveau de conscience et je crois qu’elle est au fond d’elle extrêmement déçue, même si elle n’en a pas entière conscience, que ce soit à travers les animaux que ton âme a si rapidement évolué et que aujourd’hui tu es purifiée et complètement transformée. Pour elle la notion d’être en service à Dieu, à la Source n’existe pas pour les animaux, elle est toujours encore dans l’idée qu’on a chacun le pouvoir de faire un travail sur soi pour son évolution personnelle, et elle a raison, mais c’est bien dommage pour elle de ne pas vouloir comprendre qu’à travers les animaux c’est bien plus rapide et plus simple. Bien qu’elle le sache au plus profond d’elle, elle a juste beaucoup de mal à l’accepter, car ce serait pour elle, reconnaître que tu es capable de nous aimer sans pour autant ne pas l’aimer ou de l’aimer moins. C’est tout simplement différent, mais rappelle-lui à l’occasion, nous ne sommes tous qu’un et ne faisons qu’un. Ne vous inquiétez pas, elle a encore besoin de grandir et elle y arrivera, non sans heurts, mais c’est un peu sa manière de fonctionner. Elle a l’impression d’exister lorsqu’elle rentre dedans…

Moi je vous aime, je suis heureuse avec vous, mon papa, sous son côté parfois un peu froid et rustre est un homme qui a de l’expérience et qui sait et est capable de savoir comment faire pour continuer à avancer sur sa route et de comment et quand il faut prendre des décisions et changer de cap si cela devait être nécessaire. Il est le pilier de la maison et a lui aussi une grande force intérieure, rempli d’une grande connaissance et sagesse.

Du bonheur de vivre auprès de vous, même si ma santé vous crée souvent des tracas, cela vous donne le sentiment d’être là pour moi et de ne pas oublier que chaque jour est un jour différent et qu’il faut l’accepter et s’y adapter. Cela aussi fait partie d’une sagesse qu’on ne peut acquérir qu’avec le temps.

Alors même si parfois c’est difficile pour moi, sachez tout de même que je me sens bien dans mes pattes et que j’ai la joie de vivre. De tempérament douce et tendre, je sais aussi être enjouée et espiègle et ces moments sont doux à vivre pour nous tous.