width=Chiara, ta gardienne me demande de te transmettre quelques messages, mais aussi te poser quelques questions :

 Ma chère Chiara,

Tu es un compagnon merveilleux et je t’adore. J’essaie d’être à ton écoute et faire tout ce que je peux pour que tu sois bien dans ta vie de chat. Merci pour ta présence à mes côtés tous les jours, ton amitié dans les beaux et moins beaux moments de la vie. J’aimerais te dire que je t’aime (mais ça je pense que tu le sais !) et te poser les questions suivantes :

  1. Es-tu heureuse ? Parce que je te sens souvent éteinte.
  2. De quoi aurais-tu besoin ou que pourrais-je faire pour toi ?
  3. Pourquoi ai-je tant de mal à te stimuler pour jouer ?
  4. Te sens-tu bien dans ton corps, tout va bien ?
  5. As-tu conscience que le fait de vivre à l’intérieur te protège des dangers de l’extérieur et que je ne peux pas te laisser promener en-dehors de l’immeuble (hormis sur la terrasse) ?

Je voudrais aussi t’annoncer que Ludovic va venir vivre chez nous dans quelques mois. Il t’aime beaucoup. Comment est-ce que tu perçois ce changement ? J’espère que nous serons heureux tous les 3

  1. Merci pour tes réponses. Sois encore longtemps là, en pleine santé, pour qu’on puisse continuer à partager la vie ensemble. »

Oui je sais que tu m’aimes et c’est bien partagé, moi je t’aime aussi. Tu es une maman adorable et je suis très heureuse avec toi. Ne t’inquiètes pas si ces derniers temps j’avais une petite forme, cela n’a rien à voir avec toi, c’est juste un coup de fatigue, un peu de lassitude.

Je me sens souvent pompée par des énergies qui ne m’appartiennent pas et j’aimerais pouvoir sortir pour me nettoyer avec les énergies telluriques. Je sais que tu ne me donnes pas l’accès pour des raisons de sécurité, mais ce serait quand même d’un grand confort pour moi si je pouvais gratter les arbres et la terre.

Physiquement je commence à avoir des petits bobos liés à l’âge et l’arrière train est parfois après un long moment d’immobilité, ankylosé. Mais ce n’est pas très douloureux, juste des petites pointes.

Nous avons partagé des moments ensemble où tu n’allais pas toujours très bien. Il y a eu des moments difficiles et ma mission consistait à t’apprendre le détachement affectif, à vivre tes relations affectives avec plus de fluidité et sans dépendances. J’ai bien rempli mon rôle et je commence, depuis que tu as rencontré L.. , à me sentir un peu inutile. Je l’aime beaucoup, il sera un merveilleux compagnon pour toi et je suis ravie qu’il vienne partager notre quotidien. Je sais qu’il veillera sur toi comme personne ne l’a jamais fait et du coup je me dis que ce serait bien que je m’occupe plus de l’appartement, de transmuter toutes les énergies qui y circulent et cela me fatigue et me rend moins espiègle et moins joueuse.

Je suis toujours très câline avec toi, tu es ma maman et je suis ton gros bébé à présent, et ce changement qui s’amorce me remplit de joie pour toi, mais me fait aussi un peu peur.

Serons-nous toujours aussi proches l’une de l’autre ? Serons-nous toujours aussi fusionnelles ? Je sais que tu m’aimes et que je n’ai rien à craindre, mais je m’interroge quand même car ça va changer notre vie.