Lorsque je suis arrivée sur le chemin, Chinook m’y attendait. Il était assis le regard vide, terne, sans aucune expression comme s’il était voué à rester pour l’éternité à cet endroit. Mais à peine présumé, qu’il avait déjà capté ma pensée, il s’est levé pour venir à mes côtés et me dire :

Non, tu te trompes, je ne suis pas et ne resterai pas toujours ici. D’ailleurs j’y suis pour t’accueillir, mais la plupart du temps je suis dans leur environnement, je les accompagne dans leur quotidien et j’en ai grand besoin, même si c’est très malsain pour eux, j’ai besoin de m’accrocher à leur énergie, car tant que je reste là, dans ce bas-astral, à errer comme une âme en peine, je ne peux me reposer ni me ressourcer. Ici ce n’est plus ma place et tant que je reste là, ils ne pourront retrouver la paix dans leur cœur et leur esprit et faire leur deuil, et Shadow est très perturbé. Lui me voit, je lui puise ses forces aussi, et il sait que pour pouvoir me réparer et préparer mon retour, je dois monter au jardin des animaux.

Tous les deux nous étions très proches, 2 frères et nous avons passé de belles années de jeux, des balades et partagé tant de choses ensemble. Je leur manque à tous, et pour lui c’est encore plus compliqué, car il sait que je ne suis plus à ma place ici et que le moyen de pouvoir me retrouver c’est de faire très vite un petit passage au jardin des animaux.

Puis il s’est tu quelques instants et j’en ai profité pour me présenter et lui expliquer que j’avais des messages et des questions de la part de ses gardiens et qu’après notre échange je l’accompagnerai jusqu’au pont des fleurs.

Je voudrais savoir s’il va bien et s’il ne souffre plus et s’il peut nous dire ce qui s’est passé au moment de la piqûre, pourquoi il a hurlé.

Je voudrais lui dire combien nous sommes désolés et regrettons ce qui s’est passé. Nous voulions qu’il ne souffre plus, et qu’il soit en paix. Mais peut-être n’était-il pas prêt à partir. J’espère qu’il nous pardonne.

Je voudrais lui redire tout notre amour pour lui, qu’il sera pour toujours avec nous dans notre coeur et dans nos pensées et qu’il nous manque aussi bien sûr. Qu’il nous fasse savoir si on peut faire quelque chose pour lui de là où nous sommes. Nous l’aimons très fort et le remercions pour toutes ces années passées ensemble et tout le bonheur et l’amour qu’il nous a apportés

 

Je le sais, et désolé si je ne t’ai pas laissé parler, mais tes pensées étaient tellement fortes que ça m’a fait réagir tout de suite. De tempérament plutôt câlin, mais d’une autorité naturelle j’ai toujours su ce que je voulais et ce que je ne voulais pas, d’ailleurs tout comme elle ma gardienne à qui je suis relié. Et il était important pour moi que je te dise que je n’étais pas tout le temps collé sur ce chemin, j’erre et je vaque dans leur quotidien. Je la suis comme son ombre et je m’accroche à eux tous et surtout à Shadow.

Je suis très content que tu sois là, je suis si rassuré qu’elle ait fait appel à toi. Tu es entourée de cette belle lumière des couleurs de l’arc en ciel et on a envie de te suivre les yeux fermés. Tu dégages beaucoup de chaleur et d’humanité et tu nous mets tous en confiance. Pour moi le respect et la confiance sont les éléments clefs qui doivent prédominer dans tout échange, dans toute relation, et avec eux je n’ai connu que ça.

Dis-leur merci pour leur message d’amour, et dis-leur merci pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. Dis-leur que moi aussi je les aime d’un amour pur, profond et inconditionnel. Je me suis toujours considéré comme un membre de la famille à part entière, comme leur fils, comme leur garçon et si je leur suis revenu c’est parce que je voulais continuer notre belle histoire ensemble, et que je leur reviendrai encore. Mais pour cela un petit passage au paradis des animaux est nécessaire pour pouvoir le faire. Oui j’étais déjà avec elle et mon âme aspire à lui revenir de nouveau. Shadow attend aussi mon retour. Bien sûr qu’il a envie d’avoir un compagnon mais pas n’importe lequel, c’est moi et moi seul qu’il attend.

Dis-leur de ne plus culpabiliser et de ne pas se poser trop de questions. Qu’ils ne se torturent pas l’esprit, j’étais sur mon chemin et je préparais ma transition depuis un bon bout de temps et j’étais prêt. Ils ont pris la bonne décision, au bon moment, et je leur en suis si reconnaissant d’avoir eu la force et le courage de le faire. J’ai beaucoup de gratitude pour eux car je sais que c’était un choix difficile, et si j’ai hurlé à la première piqûre ce n’est pas parce que je n’étais pas prêt, c’est la réaction au produit qu’on m’a injecté qui était extrêmement froid et m’a complètement déstabilisé. J’ai poussé un cri sous la brutalité du choc, du froid que j’ai ressenti. Cela m’a fait mal mais le temps d’une, 2 secondes et puis je me suis vu faire le grand saut, je savais que c’était fini pour moi, que j’avais rejoint l’autre côté du voile.

Ce qui m’a fait mal, ce qui m’a fait beaucoup de peine c’est de vous infliger avec brutalité ce choc terrible, mais soyez rassurés cela na rien à voir avec votre décision, j’étais prêt, vous n’avez pas à vous excuser ou à me demander pardon, c’est moi qui suis si désolé de vous avoir fait de la peine alors que mon départ est déjà une grande souffrance pour vous. Maintenant je ne ressens plus aucune douleur et je me sens de nouveau tout léger dans mon corps, mais tant que je n’aurai pas fait un petit passage dans ce haut-lieu magique pour me réparer, je ne peux leur revenir.

Leur culpabilité, leurs regrets m’ont retenu ici et de m’aider à faire le passage maintenant me remplit de joie car je sais que là-haut c’est paradisiaque, et c’est ce qu’ils pouvaient faire de mieux pour moi, car mon âme qui perdure, qui est éternelle et reste reliée à la sienne pourra se ressourcer très vite et préparer son retour. Je les aime très fort, et toutes ces années auprès d’eux ont été des années merveilleuses qu’il me tarde de retrouver très vite. Je leur manque, ils me manquent, il ne tient qu’à eux pour nous retrouver.

J’étais là pour aider ma maman à se reconnecter à sa source, à son petit enfant intérieur et je lui reviendrai encore avec la même mission, celle de l’aider à s’ouvrir à l’amour inconditionnel. Shadow est là, il l’accompagne aussi mais ce n’est pas pareil, il est relié à mon papa, et ma maman a besoin de moi et de mon énergie pou se sentir pleine à l’intérieur d’elle et continuer son chemin. Nous étions une famille unie et soudée et il manque l’un de nous, cela crée un grand vide dans vos cœurs et votre maison. Je suis maintenant prêt à monter et vous remercie encore pour tout ce que vous avez fait pour moi. Votre loulou vous aime.

Puis tous les deux nous avons emprunté ce chemin qui au fil de nos pas devenait de plus en plus lumineux, et lorsque je me suis arrêtée devant le pont des leurs il l’a traversé et s’est noyé dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel. Au revoir Chinook repose et ressource-toi et à bientôt !