Ma Chipie, ma si douce Chipie. Grâce à Christiane, j’ai compris pourquoi je n’arrivais jamais à apaiser ta peur. Ta maman t’avais rejetée dès les premiers jours et tu ne t’en étais jamais remise. Mais tu m’as dit aussi qu’avec moi tu t’étais sentie aimée, choyée, câlinée, et je suis heureuse d’avoir pu mettre du baume sur ton cœur, ce qui n’est rien par rapport à la présence incroyablement douce et complète que tu m’as offerte. Merci ma Chipie, tu resteras toujours ma merveilleuse première lapine, celle qui m’a ouvert le monde si beau et si parfait des lapins. Merci Christiane.

Céline