width=La connexion avec Chum s’est faite dans la clairière d’un vert fluo parsemée de jolies petites fleurs blanches en forme d’étoiles. Il était couché de tout son long puis il s’est levé à mon approche. Je lui ai expliqué que sa gardienne avait un message et des questions à lui poser :

J’aimerai savoir s’il est heureux là où il est, s’il a de la compagnie et lui envoyer un message d’amour.

Je culpabilise de l’avoir fait euthanasier bien que d’une certaine manière j’ai tout fait pour tenter de le sauver.

J’ai déjà réservé une petite chienne bouledogue et je voudrais connaître l’avis de Chum et lui dire que je ne l’oublie pas pour autant.

Je sais déjà, j’ai ressenti une pointe de culpabilité de sa part et il est important que tu lui dises qu’elle a fait ce qu’il fallait pour m’aider à partir. Je suis en paix et j’aimerais qu’elle le soit aussi car je l’aime et lui suis reconnaissant pour toutes ces années de bonheur.

Dis-lui merci pour son message d’amour et dis-lui aussi que je suis heureux ici. Je me sens très léger, je n’ai plus aucun bobo et je peux de nouveau gambader à droite et à gauche. J’en profite bien et je me repose et me ressource.

J’étais sur mon chemin depuis la fin de l’hiver, je sais qu’elle a fait tout ce qu’elle pouvait faire pour m’aider à avancer encore un peu, mais qu’elle ne s’inquiète pas, j’étais prêt et j’ai eu beaucoup de chance de traverser le pont des fleurs dans la lumière. Il y avait une dame et un monsieur qui m’ont accueilli, il y avait aussi Loona, elle est venue me chercher pour passer un peu de temps avec moi avant de redescendre.

Elle est prête et moi je pourrais l’être aussi lorsque toi tu te sentiras prête à nous reprendre tous les deux. Alors n’hésite surtout pas à mettre nos cendres dans le lopin de terre, car ce ne sont que les restes de nos corps physiques, alors que nos âmes sont éternelles et qu’elles restent reliées à toi. Si tu as envie de mettre une plante avec des fleurs blanches, oui ça me ferait plaisir car tu aimes et moi aussi j’aime les fleurs blanches.

La preuve, dans ce lieu magique, je ne suis actuellement entouré que de fleurs blanches. Elles représentent la pureté de l’âme et j’en suis fier et heureux car elles te représentent. Tu es une gardienne au grand cœur et même si la vie ne t’a pas épargnée, même si tu as eu ton lot de souffrances, tu as en toi cet amour et cette compassion pour nous les animaux et tous les êtres de la terre.

Ma mission a été de t’ouvrir à l’amour inconditionnel et te permettre de te reconnecter à ton petit enfant intérieur. Je l’ai bien réussi ce travail et je suis content de t’avoir ouvert la porte d’autres consciences.

En attendant mon retour, Loona prendra la relève, car tu verras lorsque tu chercheras cette petite chienne, que tu la connais déjà et qu’elle était déjà chez toi. Et moi aussi j’ai bientôt envie de vous revenir. Moi aussi je tiens à être à tes côtés pour continuer à avancer sur ton chemin et je tiens à te dire que tu me manques. Je sais que tu ne m’oublies pas. Je sais que je suis dans ton cœur et que tu y a beaucoup de place pour elle et pour moi. Je sais aussi que tu ne peux vivre sans nous car la maison te semble vide.

Mais en réalité c’est à l’intérieur de toi que ce vide se trouve et il n’y a qu’avec l’énergie d’un compagnon animal que tu arriveras à le combler. Parce qu’à travers nous tu nourris ton âme de tendresse. Et c’est essentiel pour se sentir en paix et en harmonie.

Tu as des guides qui veillent sur toi (ancêtres) mais tu as aussi besoin de nous sur le plan terrestre pour avancer sur ton chemin. N’aie pas peur de le dire et affirme le haut et fort. Accepter ce dont on a besoin pour continuer sa route c’est s’affirmer. Cela apporte du respect et de la confiance parce qu’à l’intérieur de nous on sait qu’on n’est pas seul, qu’on a une grande force qui vaut tous les trésors du monde.

Je t’aime ma mamounette d’amour, même si tu n’oses le dire, moi j’ose et je suis heureux d’avoir partagé toutes ces années avec toi.

Après t’avoir donné mes messages, je vais pousser la porte du paradis des animaux qui se trouve juste derrière moi et je vais rejoindre mes congénères et bien d’autres animaux. Je serai patient et j’attendrai le temps qu’il faut pour te revenir, car nous sommes et serons toujours reliés.