width=Mes questions:

Où passes-tu la nuit et le jour?

Te sens-tu en sécurité?

As-tu des copains?

Que fais-tu dans la journée?

As-tu des douleurs?

Pourquoi ne viens-tu plus dans le jardin comme avant?

La nourriture que je te donne te convient-elle?

Comment te sens-tu?

 Je ne suis jamais très loin, ne t’inquiètes pas. La nuit je me charge de transmuter les énergies des alentours et le jour je me repose, je dors et nettoie les endroits où je me trouve. Je suis un chat de type sentinelle et ma mission consiste à nettoyer les extérieurs et tout le quartier. Je ne suis pas un chat d’appartement et chez toi il y a de toute manière déjà trop de chats et tu n’as pas besoin de mon énergie. Ils sont tous là pour toi et ont chacun leur mission. Il y a beaucoup de chats qui rôdent par ici, surtout à la tombée de la nuit et au petit matin, et certains d’entre eux ne sont pas très sociables. Je me suis déjà battue pour défendre mon territoire, la sécurité n’existe pas à l’extérieur mais je veille et je protège mon territoire.

Oui quelques bobos, pattes et arrière train mais rien de grave et tout à fait supportable.

Je ne viens plus dans le jardin parce que je suis plus occupée ailleurs en ce moment, mais j’y reviendrai.
Je ne manque de rien et j’aime ce que tu me donnes à manger, je ne suis pas très difficile, l’essentiel est de me rassasier. Je me sens bien comme ça et demain est un autre jour et peut-être que mon travail m’amènera de nouveau plus dans le jardin et autour de la maison.

Ta gardienne me charge aussi d’un message pour toi Cixi :

 Message à lui transmettre:

Chère Cixi,

J’aimerais tant que tu viennes dans la maison avec nous.

Je suis très triste quand je me couche le soir de te savoir seule au froid et peut être pas en sécurité car je t’ai vu venir un matin avec des poils arrachés!

Ici il y a de la place, tu serais libre d’entrer et de sortir par les chatières que tu connais.

Farouk a mauvais caractère mais il est comme ça avec Haru, Erka et Zazou que tu croises parfois et qui s’est installé.

Je t’aime …dis-moi ce que je dois faire pour que tu viennes et que tu te sentes chez toi .

Je ne veux plus t’enfermer de force, je l’ai fait pour aller chez le véto car tu boitais et au début après le déménagement pour que tu te repères.

La nuit quand tout le monde dort, tu peux entrer car tu connais le chemin…

J’ai même installé un coussin dans le garage, un panier dans le cellier et il y a plein d’autres endroits où te cacher…

J’espère de tout cœur te voir chez nous qui est aussi chez toi!

Je t’embrasse sur la tête comme tu aimes.

À bientôt chez toi.

 Merci pour ton message d’amour, moi aussi je t’aime et c’est vrai que j’ai beaucoup de plaisir lorsque tu me câlines, mais tu dois comprendre que j’ai une mission qui m’oblige à plus m’occuper de l’extérieur que de l’intérieur ou d’une personne. Nous les animaux sommes en service, à votre service et mon travail me retient plus en dehors, je vais et je viens et j’apprécie beaucoup ce que tu me donnes à chaque passage. Le chat qui vient de s’installer a une mission de sentinelle aussi et il se charge déjà des énergies du jardin, cela me fait moins de travail, donc moins de présence chez toi et plus dans les environs.

J’ai compris la raison pour laquelle tu m’as enfermée lorsque nous sommes arrivés ici et pour moi c’était très difficile à vivre et je préfère me trouver dans un milieu un peu plus hostile que d’être enfermée contre mon gré. Je sais qu’il y a plein d’endroits où me cacher chez toi, je les connais et j’y viens quelquefois mais encore une fois je me sens plus utile dans un environnement plus vaste.

C’est vrai que j’ai vécu un abandon, des situations difficiles, mais cela n’a rien à voir avec mon attitude maintenant Ne te tracasse pas pour moi, tu mérites de te sentir bien en paix et en harmonie avec toi-même car tu es une gardienne, oui malgré mes absences, mon indisponibilité en ce moment, je me sens reliée à toi et je t’aime. Tu es très généreuse, une personne remplie d’amour et d’empathie pour les animaux et surtout les chats.

Ce n’est pas le cas de ton Farouk qui lui a besoin de faire des efforts pour nous supporter. Je ne l’aime pas, il a beaucoup à apprendre de la vie et son empathie envers les autres n’est pas très présente. La question que je me pose « s’aime-t-il ? » Pour aimer les autres, il faut commencer à s’aimer soi-même. Dis-lui de faire un effort pour avancer dans la vie, il faut ouvrir son cœur à soi et aux autres.

Quant à la maison, je sais que c’est chez moi, je suis rassurée et si j’ai besoin je sais où aller, sois en certaine aussi. Si je suis moins présente c’est parce que j’ai à faire ailleurs.