width=DANTE, ta gardienne t’aime, elle t’adore et veut absolument te garder pour elle. Elle me dit que depuis l’automne tu fais pipi dans la maison, que c’est très dérangeant et qu’elle est obligée de te mettre des couches. Que se passe-t-il ? Peux-tu me dire ce qui ne va pas chez toi ?

Je me sens contrarié, très mal dans mon corps et je suis désolé de te causer tous ces tracas, mes pipis expriment un profond mal-être.

Peux-tu me dire ce qu’en est la cause ?

Je suis déçu malgré toutes les tentatives, je ne suis le géniteur d’aucun des bébés et cela me rend triste et me crée des angoisses. Elle m’a bien aidé pour me soulager physiquement (castration) mais cela ne suffit pas, j’ai gardé la mémoire des odeurs (hormones) et c’est inconfortable pour moi lorsque mes congénères sont imprégnés.

Et puis j’ai le stress et l’angoisse de l’abandon. Elle n’hésite pas de se séparer de nous lorsqu’on ne lui sert plus. J’ai peur, je ne veux pas partir, je l’aime et j’aimais lorsqu’elle  m’emmenait, lorsqu’on me disait que j’étais beau, qu’on m’admirait, je me sentais être un peu au centre du monde, alors que maintenant je me sens diminué, je ne suis pas capable d’assurer ma descendance.

Je comprends tes souffrances Dante, je vais expliquer les raisons de ton comportement à ta gardienne, mais tu ne dois pas être inquiet. Elle me charge de te dire qu’elle t’adore et qu’elle souhaite absolument te garder.

Dis-lui de s’exprimer autrement, dis-lui qu’elle ne doit pas dire ou penser qu’elle veut me garder. Dis-lui qu’elle dise et affirme qu’elle me garde. Je suis son bébé, son petit garçon et quel que soit le problème que je peux avoir, elle m’aime par-dessus tout et me gardera envers et contre tout.

Cela change tout, elle en comprendra la subtilité et cela m’aidera à m’adapter à ma situation, à mon sort de « jeune retraité ».