Diesel, ta gardienne m’envoie vers toi, elle aimerait que tu répondes à ses questions, es-tu d’accord ?

Oui bien sûr, je suis heureux de pouvoir le faire, car tout ne va pas bien ici et je peux enfin le dire à quelqu’un, en plus à quelqu’un qui peut le comprendre et leur expliquer la situation.

Mes questionnements pour diesel

-sa relation avec la nourriture de table, pourquoi son obsession ?

– a t’il mal quelque part, si oui qu’est-ce qu’on pourrait faire pour lui faciliter la tâche?

– sa mission avec nous

-notre plus gros questionnement est face au fait qu’il jappe agressivement envers les gens qui arrivent à la maison et ça même s’il les connaît. Et c’est même aller à ce qu’il morde 2 personnes. Nous ne voulons pas nous en débarrasser donc nous voulons l’aider à ce qu’il se sente bien et en sécurité. On ne veut pas qu’il sente le besoin de nous protéger. Que pouvons-nous faire pour lui?

– on dirait qu’il se sent toujours triste ou qu’il s’ennuie, même si on arrive d’une promenade ou jouer dehors.

-pourquoi n’est-il pas capable de se relaxer juste profiter du moment.

-et s’il y a quoique ce soit qu’il aimerait nous dire pour l’aider à améliorer sa vie et notre relation avec lui. Et que nous sommes plus qu’heureux de l’avoir dans notre vie.

Je suis un chien au tempérament très très anxieux et je suis constamment sur mes gardes. J’ai beaucoup manqué dans la vie passée et ces angoisses continuent de resurgir au quotidien. C’est vrai que la nourriture m’obsède, mais c’est normal, je n’ai pas toujours mangé à ma faim.

C’est vrai que je suis agressif, je l’ai été avant et avec eux je me dois de les protéger contre tout et tous. La maison est un lieu privilégié et n’y rentrent que les gens bien intentionnés. Je ne veux pas dire par là que les personnes que j’ai attrapées ne l’étaient pas, mais elles ne m’aiment pas, je les dérange et cela je le ressens au plus profond de moi-même, jusque dans mes viscères et je n’arrive plus à me contrôler. Je sors de mon corps et je pète en quelque sorte un câble et je mords.

J’en suis désolé, je ne veux pas être séparé d’eux et je sais que mon comportement n’est pas digne, que je manque de respect, mais dans ces moments-là, le stress, les peurs me rendent fragile et vulnérable. Des énergies malveillantes s’accrochent à moi et j’attaque.

As-tu mal quelque part Diesel ?

Non je ne ressens aucune douleur physique, juste une forte tension qui monte en moi et des pressions dans le crâne. Après la crise ça passe, mais au moment présent ce n’est pas moi et mon attitude est déplorable, je le sais. J’ai beaucoup de mal à rester dans le présent, dans le ici et maintenant, j’ai souvent des coups de chaud et je sors de mon corps, je fais des allers/retours. Difficile dans ces conditions de se relaxer.

Cela me rend triste, je ne m’ennuie pas, c’est plus un mal-être que j’exprime lorsqu’ils me sentent triste. Ces peurs, ces angoisses perpétuelles de manquer, de ne pas être à la hauteur et de les protéger, ce qui est quand même mon rôle premier, me pourrissent la vie et la leur aussi.

Ma mission auprès de ma gardienne consiste justement à la protéger contre elle-même, à veiller à ce qu’elle vive le mieux possible et qu’elle prenne les bonnes décisions, celles qui s’avèrent justes et efficaces pour elle et pour la famille. Et voilà que je mets en place un système de surprotection avec l’effet tout à fait inverse. Au lieu de l’aider à avancer sur son chemin, je me positionne comme un obstacle pour elle et en rajoute à sa peine.

Peut-être que je lui renvoie simplement ce miroir qu’elle ne veut voir ? Dis-lui que je l’aime, je les aime tous et que j’ai besoin de me sentir, tout comme elle, en sécurité pour être bien et en confiance.