width=iva m’attendait sur un chemin très rocailleux et m’a regardée avec ses yeux d’un bleu profond et percutant. Je ne pouvais voir que ses yeux, ils prenaient le dessus et exprimaient toute sa personnalité. Je pouvais lire dans son âme avant même de lui expliquer qui j’étais, que sa gardienne me demandait de communiquer avec elle et de lui demander si elle voulait bien qu’on se parle un peu. Son regard en disait long, je pouvais y lire qu’elle attendait qu’on vienne la libérer et l’aider à partir au jardin des animaux. Dans son regard je pouvais aussi lire de la peur et des angoisses. Lorsque je me suis adressée à elle, elle m’a dit :

Oui je n’ai pas eu de chance, je me suis fait percuter, mais pour être honnête avec elle et ne pas la laisser se culpabiliser parce qu’elle m’autorisait à sortir, je lui dois la vérité. Mes peurs, mes angoisses que tu as pu capter dans mes yeux, c’est pour elle car je sais que ce que je vais lui dire va lui faire du mal, mais mon accident n’en était pas un, c’est moi qui ai décidé de partir car j’avais rempli ma mission auprès d’elle et qu’il était important que je remonte, car j’avais pris trop de place dans son cœur. J’étais son bébé, sa princesse, son petit enfant intérieur et tant que j’étais là, il lui était impossible de me remplacer par un autre bébé.

J’ai réussi ma mission auprès d’elle, je l’ai aidée pendant une période difficile de sa vie, je l’ai aidée à faire un grand travail sur elle et ma mission principale était de l’aider à se détacher affectivement. J’ai réussi cette mission, maintenant elle est capable d’aimer sans souffrir de dépendance ou de codépendance. Maintenant son cœur s’est reconnecté à sa source et avec mon départ, elle a l’impression d’avoir perdu une partie d’elle-même, d’avoir perdu sa moitié. Mais il n’en est rien, son petit enfant intérieur, elle l’a toujours en elle, c’est elle, c’est son âme et si elle souffre autant aujourd’hui de mon départ, c’est qu’il lui reste encore du travail à faire car elle n’a pas encore compris qu’elle avait une grande force en elle, une force qui vaut de l’or.

Dis-lui que je suis triste qu’elle ait autant de peine mais il était important que je remonte quelque temps avant de lui revenir et l’accompagner avec une nouvelle mission, celle de l’aider à avoir un bébé issu de sa chair et son sang.

Elle me charge aussi de te transmettre un message Diva :

« Elle était particulièrement belle, j’ai passé des heures à la regarder dans les yeux, à la câliner. Elle est devenue au sein de ma famille, mon bébé et tout le monde est profondément attristé de cette perte. Et puis la violence de l’évènement me trouble profondément.

Pouvez-vous transmettre à Diva tout l’amour que je lui porte, et lui signifier le terrible manque que son départ provoque et aussi la remercier pour tout ce qu’elle m’a apporté. Dans votre site vous parlez d’une partie de nous même quand on perd son animal de compagnie, c’est exactement ce que je vis. Et ce qui me fait mal, outre la violence, c’est que je ne comprends pas ce qu’on veut me faire comprendre avec cette perte et cette douleur.

Pour la petite histoire, nous avons déjà vécu une épreuve car elle m’a été enlevée durant un mois. Malgré tout, nous avons réussi à nous retrouver pour mon plus grand bonheur. »

J’ai répondu à ses questions et j’aimerais qu’elle arrête de se torturer l’esprit. Mon départ, même s’il était violent, elle doit l’accepter en son âme et conscience, c’était mon choix et accepter aussi le souhait que j’ai de lui revenir. S’il y a quelque chose à comprendre, c’est que nous les animaux, nous sommes en service. Nous sommes en service à Dieu, à la source et lorsque nous nous incarnons auprès de vous, c’est pour une mission bien particulière. Lorsque nous l’avons terminée nous sommes rappelés parce que nous avons réussi à vous aider à avancer sur votre chemin, à vous faire évoluer. Et si on nous renvoie vers vous, c’est encore une fois pour vous aider et vous guider dans une autre étape de votre vie.

Il est primordial que toi qui as la sensibilité de communiquer avec les animaux, tu puisses l’expliquer à leurs gardiens et à tous les humains qui ne connaissent pas et ne croient pas en notre rôle. Je sais que c’est cruel pour elle de m’avoir perdue et que la douleur et l’incompréhension prennent le dessus sur tout le reste, mais elle doit accepter mon départ et comprendre que je lui reviendrai pour une nouvelle mission.

Moi aussi je l’aime et je ne l’abandonne pas, je suis et je resterai toujours reliée à elle. Elle n’a pas à me remercier, c’est elle qui a toute ma gratitude, je suis fière d’elle d’avoir retrouvé son chemin.

Si tu pouvais maintenant m’accompagner un petit bout de chemin, car après mes messages, j’aspire à rejoindre le pont des fleurs avant de lui revenir sous la même forme.

Toutes les deux nous avons emprunté le chemin rocailleux qui au fur et à mesure que nous avancions devenait très vert avec des petites fleurs de partout et lorsque la lumière fut trop vive, je me suis arrêtée et elle a continué sa route vers la lumière.

Au revoir Diva, paix à ton âme.