Comment te sens-tu Diva après cette hospitalisation ?

Contente d’être rentrée à la maison.

Et les douleurs ?

Ça va, je ne souffre pas trop, c’est supportable, sauf lorsque je croque quelque chose, je ressens parfois une douleur plus vive.

Es-tu heureuse avec tes gardiens ? Qu’aimerais-tu leur dire et que penses-tu d’eux ?

Bien sûr que je suis heureuse, je suis leur toutou, leur compagne et la fille, le bébé de mon gardien. On s’occupe bien de moi et je suis choyée, je ne manque de rien. Quelquefois il est triste et a du mal à croquer la vie à pleines dents et cela me fait de la peine pour lui, car c’est un papa doux et attentionné (m’a montré des enfants), avec beaucoup d’amour et de compassion envers les êtres.

Quant à ma gardienne, elle est sa compagne, elle m’a adoptée et me câline beaucoup. Je sais qu’elle est malheureuse, que son chat lui manque, c’était son bébé à elle et elle a beaucoup de mal à accepter son départ. Dis-lui que moi je l’aime aussi et que j’aimerais tant pouvoir la consoler et lui apporter plus de réconfort, mais avec mes soucis de santé, j’ai plus besoin d’eux en ce moment que l’inverse.

Mais elle est forte, elle a beaucoup de caractère, elle sait que c’est une mauvaise période à passer, et qu’après tout ira de nouveau mieux. Cette année démarre un peu mal, mais elle finira par retrouver paix et harmonie dans son cœur et son esprit.

Je les aime tous les deux et je sais que je peux compter sur eux pour m’accompagner, et que quoiqu’il arrive, je resterai toujours reliée à mon papa et que nous nous retrouverons toujours.

Je suis désolée de leur créer des tracas et de leur faire faire des dépenses imprévues, je sais que ce n’est pas simple pour eux, mais il y aura des jours meilleurs.