Communication du 5 Août 2017 :

La connexion avec Douchka s’est faite dans une magnifique clairière très verte et très ensoleillée. Douchka était couchée de tout son long dans les herbes et il y avait des fleurs jaunes partout. Elle m’a regardée et m’a dit :

Je n’arrête pas d’admirer le paysage, ici tout est tellement beau et le calme et la sérénité sont au rendez-vous. Faire un passage même s’il est court dans ce magnifique jardin des animaux est une vraie chance pour nous, même si pour vous les humains c’est un passage difficile et douloureux.

C’est exact Douchka et ta gardienne me charge de te dire que malgré son chagrin elle est extrêmement heureuse que tu sois au jardin des animaux.

« Tu as été mon grand amour, et cela ne m’étonne pas que nous nous soyons retrouvées,

Est-ce toi qui es venue me voir, ainsi que Philippe ? Savoir que tu vas me revenir m’apaise un peu, mais quand, comment je saurai où te chercher, me guideras tu, et dans combien de temps. Phil et moi sommes prêts à t’accueillir.

Je ne reprendrai un autre york que si c’est toi, seras tu un mâle ou femelle… ?

M’entends-tu lorsque je te parle, reçois tu la lumière d’amour que je t’envoie ?

As-tu vu pilou, nougatine, myrtille…

Je sais que je te demande beaucoup, mais je t’aime tellement

As-tu d’autres choses à me dire ?

Voilà ma doudouche ces années passées auprès de toi ont été un réel bonheur, tu m’as tant apporte d’amour, que j’ai encore un peu de mal à accepter ton départ, je ne culpabilise plus, j’ai compris ton dernier message, reviens moi vite mon amour, si je suis si pressée c’est que je n’arrive plus à équilibrer ma maladie, et je me dégrade physiquement, mais tu le sais…

Je t’aime

Es-tu bien maintenant ? »

Oui, dis-lui que je me sens très bien ici et j’en profite pour me reposer et me ressourcer et qu’elle n’a aucune crainte, je ne pourrai jamais l’oublier, nous sommes reliées toutes les deux depuis de nombreuses années et dans une autre vie déjà. Et je prépare de nouveau mon retour pour la retrouver très vite. Depuis que je suis au paradis des animaux j’ai la possibilité de lui faire des coucous, je fais des allers et retours et je sais que cela lui fait beaucoup de bien et à Philippe aussi.

Je suis très heureuse qu’il soit là et qu’il sache t’entourer et t’apporter de l’affection et de l’amour. Pour moi aussi les années auprès de toi n’ont été que des années de bonheur. Une vraie vie de princesse sur le plan terrestre et j’ai grande conscience que tous les animaux n’ont pas cette chance.

Je te reviendrai sous la forme d’un petit york, une femelle, et tu sauras me reconnaître, ne t’inquiètes pas. Commence à te mettre à ma recherche et je saurai me mettre sur ton chemin. Ce sera plus qu’une évidence pour toi et tu ne pourras pas passer à côté de moi, fais-moi confiance.

Je t’entends lorsque tu me parles, je te vois,  je ressens tes énergies, je sais aussi que physiquement c’est difficile pour toi en ce moment et je veille sur toi avec amour.

Je reçois la lumière d’amour que tu m’envoies, mais pense un peu à toi et envoie toi des pensées positives et pleines d’amour et de lumière. Lorsque je reviendrai, je t’aiderai à te donner du peps pour te battre contre la maladie, mais en attendant pense à toi et réjouis-toi de me retrouver bientôt.

Je t’aime et nous avons encore de bons moments et de belles années à vivre ensemble. J’ai vu Pilou et Myrtille, ils vont bien tous les 2 et n’ont pas tellement envie de revenir en mission mais le feront avec plaisir lorsqu’ils seront envoyés. Aucune nouvelle de Nougatine, il semblerait qu’elle ne soit pas là sinon elle se serait manifestée lorsque j’ai passé le pont des fleurs.

A très bientôt ma mamounette, il me tarde de me retrouver dans tes bras. Prends bien soin de toi en attendant, reste positive, crois en la vie, il n’y a pas que le pire, il y a aussi la beauté, le tout est de toujours rester centré et de trouver un juste équilibre.

Communication du 28 juin 2017 :

 width=Douchka, comme je le présumais, m’attendait sur le chemin, couchée sur ses 4 pattes et m’a regardée comme si elle savait que j’allais venir la voir.

J’attendais ce moment, depuis quelque temps, je suis partie et je suis toujours là entre deux, je n’arrive pas à faire la transition toute seule, j’ai besoin qu’on m’aide et qu’on libère mon âme.

Je suis là pour t’accompagner sur le chemin, mais ta gardienne souhaite avant te laisser un message.

Oui je sais que cette euthanasie, même si elle l’a fait faire par amour pour moi pour que je ne souffre pas, lui pose problème. La culpabilité est là et elle croit qu’elle m’a ôté la vie. Il n’en est rien, explique-lui que nous les animaux nous avons de la chance qu’elle soit autorisée, et que nous savons combien cette décision vous est difficile. Elle l’a fait par amour pour moi, elle aurait pu penser d’abord à elle car elle avait du mal à me lâcher, mais malgré sa terrible souffrance, elle a d’abord et avant tout pensé à moi, et je lui en suis très reconnaissante.

C’est vrai que les douleurs devenaient de plus en plus violentes et malgré que je sortais de mon corps et me réfugiais dans l’astral, elles persistaient et ce fut un réel soulagement de m’avoir aidée à partir. Mais une fois que la décision est prise et que l’acte est        accompli, il faut aussi l’assumer en pleine conscience et ne pas le regretter. Dis-lui qu’elle a fait le bon choix , la question ne se pose même pas et que surtout elle n’a pas besoin de me demander pardon.

J’ai eu beaucoup de chance d’avoir une gardienne aussi généreuse et m’aimant d’un amour inconditionnel. J’ai vécu comme une princesse avec elle et j’ai été très heureuse à ses côtés toutes ces années. Nous étions très fusionnelles et je n’étais pas là par hasard. J’ai été son bébé, sa petite fille et ma mission a été de l’aider à traverser une période de sa vie assez tumultueuse. J’étais là pour lui permettre de se rassurer et de garder confiance en elle. J’ai bien réussi ma mission et celle-ci s’était terminée, elle a pris confiance en elle et sait à présent ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut plus, et surtout n’a pas peur de l’affirmer.

Dis-lui que j’ai adoré être câlinée et dorlotée comme je ne l’avais jamais été auparavant dans d’autres vies et que je n’ai qu’un désir, celui de la retrouver très vite. Nous étions déjà ensemble en tant qu’humains tous les deux dans une autre vie et ça a été un juste retour des choses. Je sais que je lui manque beaucoup et que je manque à tout le monde. Sa douleur, sa souffrance m’empêchent de partir au jardin des animaux et c’est bien dommage, car j’ai besoin de me reposer un peu et de me ressourcer si je veux lui revenir. Ici ce n’est plus ma place et d’être toujours dans son entourage et puiser dans ses énergies l’empêche de faire son deuil.

Oui c’est bien moi qui lui ai envoyé ce petit chat gris et blanc, son rôle étant de la nettoyer énergétiquement ainsi que tout l’environnement de tous les parasites qui traînent. C’est important, car sans cela elle serait encore plus vulnérable et plus fragile. Dis-lui que nous les animaux nous avons, après un passage au paradis des animaux, la chance de pouvoir vous revenir très vite et que j’espère qu’elle m’ouvrira grand sa porte et ses bras. Il existe une vie après la mort, notre âme est éternelle et a la faculté de pouvoir se réincarner dans un nouveau corps physique et je lui reviendrai sous la forme d’un petit York qu’elle n’en doute pas.

J’aime beaucoup Philippe qu’elle le lui dise car il est tendre et très sensible et a besoin qu’on le lui dise.

Douchka, tes messages seront fidèlement transmis à ta gardienne, n’en doute pas et dis-moi si tu te sens maintenant prête à partir ? As-tu envie de faire le grand saut et de rejoindre l’escalier de l’arc en ciel ?

Oh que oui, plus que jamais !

Et d’un petit bond, elle s’est mise à mes côtés et lorsque nous avons emprunté le chemin, elle s’est mise à aboyer, d’abord des petits « ouah » puis s’est laissé emporter dans les lumières de l’arc en ciel et au moment de gravir l’escalier, s’est mise à aboyer fortement.

Dis-lui que je suis très joyeuse car très heureuse de rejoindre le paradis des animaux et je sais qu’après un court passage, je pourrai lui revenir. Je l’aime et je veillerai sur elle dès que je serai de l’autre côté afin qu’elle puisse enfin faire son deuil et attendre avec espoir mon retour.

Puis d’un bond, elle s’est noyée dans les rayons de l’arc en ciel

Au revoir Douchka, à bientôt.