width=La connexion avec DOUDOU s’est faite dans cette belle prairie qui se trouve juste avant l’entrée du paradis des animaux. Il était allongé de tout son long sur son ventre et regardait très sereinement les abeilles et les papillons blancs voler d’une fleur à l’autre. L’herbe était très verte, d’un vert fluo et les fleurs arboraient toutes les couleurs de l’arc en ciel. Lorsqu’il m’a vue, il s’est levé et s’est assis. Avant même que je ne me présente et lui explique qui je suis, il m’a dit :

Tu vois comme je suis souple, tu vois comme c’est facile de me mettre debout, eh bien ce n’était pas ça il y a encore très peu de temps et je suis content d’être ici et de pouvoir me reposer et me ressourcer. Je sais que c’est ma gardienne qui t’a missionnée auprès de moi et tu peux lui dire que je me sens léger comme une plume. Je n’ai plus aucune douleur et je peux de nouveau sauter, gambader et courir après les oiseaux. Les chats qui passent ici, je les laisse tranquille. Les oiseaux et les papillons aussi, mais j’aime leur courir après et me noyer dans un tourbillon juste par plaisir.

Ta gardienne DOUDOU me charge d’un message et de quelques questions :

Je voudrais lui dire que je le remercie pour tout ce qu’il m’a donné, tout le bonheur et la joie qu’il a apportés à la famille. Pour tout l’amour que je voyais dans ses yeux en toutes circonstances. Que tout le monde ici l’aime et lui souhaite une très belle vie dans son paradis, que je comprends et j’accepte que c’était le moment,  et que je le remercie d’avoir attendu que je sois prête. Merci d’avoir accepté et pris soin de la petite chienne que j’ai prise l’année dernière, par pour le remplacer mais parce que je me laissais entrainer dans un gouffre de pensées négatives à le voir souffrir et peiner à cause de son arthrose et de ses pattes abimées, et en attendant anxieusement une des crises que l’on n’a jamais pu expliquer.

 Il m’a dit qu’il m’a mise sur un chemin et que je devais me « reconnecter » à la nature, mais je ne comprends pas ce qu’il veut dire. Est-ce qu’il pourrait de donner plus de détails ?

Est-ce qu’il est libre et heureux maintenant ?

Est-ce qu’on se retrouvera un jour ?

Est-ce qu’il a des conseils à me donner pour la petite ?

Dis-lui merci pour son message d’amour. Dis-lui merci à elle pour cette belle vie de pacha que j’ai vécu à ses côtés. J’étais son fils, son petit prince et son Doudou en toute circonstance. Dis-lui que je me sens bien et que je suis en totale harmonie ici dans ce lieu magique. Je me sens libre et surtout soulagé et libéré de mon pauvre corps physique qui était au bout du rouleau.

J’ai fait un petit arrêt ici avant de rejoindre mes congénères au paradis des animaux parce que j’avais envie de rester un peu seul ici. Il s’y passe des choses et il y a du passage. J’aime profiter de cet espace pour me reposer.

Lorsque j’aurai poussé la porte du paradis, je pourrai déjà penser et préparer mon retour. Bien sûr que je lui reviendrai, et pour cela il ne tient qu’à elle pour que ce soit possible. J’ai préparé mon départ, j’étais prêt depuis le début de l’année et j’ai attendu pour qu’elle le soit aussi. Ma transition s’est bien déroulée et dans les meilleures conditions.

Et puis elle n’est pas seule, je sais que sa petite compagne ne me remplacera pas, mais qu’elle sera là pour l’aider et accepter mon départ, mon absence du mieux possible. Dis-lui qu’elle doit l’aimer et ne pas vouloir la comparer à moi, elle n’est et ne sera jamais moi. Elle est différente, plus active et en même temps plus effacée et plus distante et réservée. Elle va grandir et prendra de l’assurance avec l’âge. Qu’elle la promène souvent, cela l’aidera aussi elle à se centrer dans le présent, dans le ici et maintenant.

Elle est souvent ailleurs, dans le passé ou dans le futur, mais passe à côté de l’essentiel. Moi à ses côtés, lui permettait de se reconnecter à sa source et lui apportait ce bel équilibre que l’on ressent lorsqu’on est relié à la terre. Depuis mon départ, elle se sent un peu vide, un peu inutile. Rien de mieux que d’aller dans la nature et de se reconnecter aux énergies telluriques. Cela fait du bien au corps et à l’esprit et on se sent plus léger et plus en harmonie avec soi-même. Les états d’âme disparaissent comme par enchantement.

Dis-lui qu’elle aura toute sa vie terrestre besoin de moi, ne suis-je pas son doudou ? Pour veiller sur elle et lui apporter l’équilibre et la force d’aller de l’avant. Et moi j’ai envie de lui revenir et de remplir mon rôle de « chien de garde » pas pour la protéger de l’extérieur, un peu quand même, mais pour la protéger d’elle-même et la ramener si nécessaire aussitôt dans son corps.

Je l’aime ma maman, je l’adore.