width=Elios m’attendait, assis au pied d’un canapé couleur foncé (gris anthracite ou chocolat). Il m’a regardée et m’a dit :

Je sais qui tu es et pourquoi tu es là, il est encore tellement dans la douleur, dans l’incompréhension, il n’a toujours pas encaissé mon départ si brutal, et moi ça m’empêche de partir. Je ne me sens pas le droit de le laisser, de l’abandonner, je l’ai tant de fois consolé et montré que la vie est belle et que je l’aime. Je n’ai pas non pluseu le temps de préparer mon départ. Je n’étais pas prêt, c’était brutal et violent (rupture d’anévrisme) et cela aussi m’empêche de partiJe suis là pour t’aider

Elios, mais je dois d’abord te transmettre un message et ton gardien a aussi quelques questions à te poser :

« Mon Elïos, tu ne portais pas ce nom par hasard, tu étais mon petit rayon de soleil et je t’aimais énormément. Je suis très triste depuis ton départ, tu tenais une telle place dans ma vie… j’essaye de tenir bon et de m’occuper au maximum de Scratch et Nouby, de profiter au maximum de leur présence comme j’aimerais encore profiter de la tienne. Merci mille fois d’avoir été dans ma vie, je n’aurais pas pu rêver d’avoir un chat plus adorable que toi, il n’y en avait pas deux comme ça, si fidèle, si craquant ! J’ai beaucoup de gratitude pour les moments que nous avons passé ensemble pendant toutes ces années, j’aurais aimé en vivre tellement d’autres avec toi… J’espère que tu le sais mais je te le redis, je t’aimais du plus profond de mon cœur, même lorsque je te disputais (monsieur était un filou et pas le dernier à faire des bêtises pour s’amuser). Tes câlins et ton amour vont énormément me manquer. Ta joie de vivre également. Tu  étais le premier à me consoler lorsque j’avais des passages à vide, un vrai pilier, et maintenant que la peine provient de ta disparition, c’est d’autant plus dur, mais je garde ce que j’ai appris de ta présence à mes côtés et je vais m’y tenir : la vie est un jeu, une aventure, un émerveillement. Il faut la vivre pleinement. J’espère que maintenant tu pourras épancher davantage ta soif de découverte du monde, des autres mondes. Je te souhaite une belle exploration, mon loulou »  


En questions, j’aimerais surtout m’assurer qu’il va bien de son côté, qu’il n’a pas trop souffert, qu’il n’est pas trop déboussolé face à cette transition brutale et qu’il parviendra à s’élever paisiblement (car je ne pense pas qu’il a pu préparer son départ…). Quelqu’un l’attend-t-il de l’autre côté pour l’aider ? 


Pour l’instant j’ai l’impression qu’il est toujours présent dans l’appartement, il me semble encore le sentir. Si c’est le cas pourrait-il se manifester, tout du moins auprès de son demi-frère Scratch ? Ce n’est pas simple pour lui. Ils ont toujours été ensemble, depuis tout bébé, et Scratch est perdu en ce moment. Il miaule et cherche beaucoup son frère, il est en manque de jeux et de câlins et je ne sais pas comment lui faire comprendre qu’Elios ne reviendra pas. Sa sœur Nouby est aussi perturbée, mais elle le montre moins. C’est une femelle, plus distante, qui préfère vivre sa peine à l’écart. 


Elïos voulait toujours profiter au maximum, il n’était heureux que lorsqu’il avait des bisous, des câlins, qu’il était dans les bras ou sur les genoux… Il aurait voulu qu’on s’occupe de lui 24/24h ! Savait-il que sa vie serait si courte et voulait-il que nous profitions un maximum l’un de l’autre avant qu’il ne soit obligé de partir ?

&nbsp,

J’aimerais enfin comprendre, un peu, pourquoi cette séparation a été si brutale et rapide. C’est comme si on l’avait rappelé d’un coup… pour quelque chose de plus important que d’être avec moi ? Parce que je ne le méritais pas ? Pour m’apprendre une leçon ? Je suis perplexe et désemparé. Avait-il une mission ici, auprès de moi ? Avait-il « terminé » ? Nos routes se recroiseront-elles ?

Dis-lui merci pour son message rempli d’amour et d’espoir. Ses mots me rendent heureux, ils sont la preuve que j’ai bien rempli ma mission. Je suis un chat timbre-poste et je n’étais pas comme les autres, il l’avait bien ressenti. Je vibrais sur un autre plan et on m’avait envoyé vers lui. J’étais un guide et j’étais chargé de lui apporter de l’amour, beaucoup d’amour, il en avait énormément besoin car il en a beaucoup manqué. Ma mission accomplie, on m’a rappelé pour remonter me reposer et me ressourcer avant de lui revenir pour une autre.

Cela peut lui paraître incompréhensible et très cruel, mais c’est réel. Lorsqu’on vibre sur un autre plan, on peut être rappelé après un court temps, parce qu’on a besoin de notre énergie, de notre puissance pour aider ailleurs et de là-haut c’est ce qui m’est arrivé, ayant terminé ma mission. Mais cela ne signifie pas que je ne lui reviendrai pas, bien au contraire, je suis un guide envoyé par sa maman, je suis relié à lui et le resterai toute la vie.

Seulement pour pouvoir lui revenir, il est impératif de faire un petit passage au paradis des animaux. Tant que je reste assis là à attendre, je puise leur énergie et Scratch et Nouby en souffrent.  Surtout Scratch qui a envie de me voir monter dans la lumière.

Et puis je préfère pouvoir m’asseoir, me coucher confortablement sur le canapé ou jouer, m’amuser avec mes compagnons plutôt que de végéter ici. Lorsque je serai parti, ils iront mieux. Je savais qu’une fois ma mission accomplie, je serai rappelé pour un petit laps de temps et j’ai mis le paquet pour lui donner tout l’amour et tous les câlins dont il avait besoin.

Dis-lui que je l’aime et que nos routes se croiseront à nouveau bientôt, mais que cette fois-ci ma mission sera de l’aider à comprendre que la mort et la renaissance existent chaque jour et que chaque étape de notre vie correspond à une fin de quelque chose pour entreprendre autre chose. Cela nous permet, même si parfois c’est difficile parce qu’on est obligé de lâcher quelque chose, quelqu’un à qui l’on tient, d’évoluer et de changer de plan (peur de la mort).

Ma mission sera cette fois-ci de l’aider à se reconnecter à sa source pour lui permettre de trouver son chemin de vie et d’avancer sur celui-ci. Lorsque je serai au paradis des animaux, je pourrai lui envoyer des signes qui lui montreront que mon âme est éternelle et que je veille et pense à lui.

Je me charge Elios, de lui transmettre tes messages, et si tu es maintenant prêt, je vais t’accompagner un petit bout de chemin jusqu’au pont des fleurs.

Je le suis, amour et gratitude à toi et à mon gardien d’amour d’avoir fait appel à toi. J’aspire à faire un aller/retour et j’espère qu’il m’acceptera à nouveau dans son cœur et sa maison.

Puis il est venu à mes côtés et nous avons pris le chemin de lumière qui s’ouvrait à nous. Elios était très impatient, il faisait des petits bonds tel un cabri et au passage s’amusait à attraper des mouches, lorsque est apparu un énorme nuage de papillons blancs qui l’ont entouré et l’ont mené jusqu’au pont des fleurs. Se sont rajoutés des centaines de papillons dorés et ensemble ils ont traversé le pont des fleurs et ont pris l’escalier de l’arc en ciel.

Elios avait trouvé son chemin et s’est noyé dans la lumière. Au revoir Elios !