width=Ella, ta gardienne me demande de te transmettre des messages et te poser quelques questions :

« Ella, toi et moi nous avons partagé de merveilleux moments qui resteront gravé en moi à jamais. Tu as toujours été ma meilleure amie, ma joie de vivre. J’ai apprécié ta fidélité parce que tu as dû me supporter lorsque j’agissais mal étant enfant. Je te remercie pour ta patience, ta bienveillance, ta folie, et l’amour inconditionnel que tu nous as témoignés.

Tu comptes tellement pour moi, que je ne veux pas que tu sois triste ou effrayée dans ce moment difficile, car nous serons toujours à tes côtés. Sache que si tu veux revenir vers nous dans une nouvelle vie, nous t’accueillerons et nous t’aimerons de plus belle.

La mort est un processus naturel, mais l’Amour, lui, ne meurt jamais. »

 J’ai quelques questions pour elle : 

Ella, comment tu te sens ? Quels sont tes souhaits (avant et après ton départ) ? Que pouvons-nous faire pour toi ?

Dis-lui merci à ma petite maman, ma grande sœur, mon âme sœur, pour son merveilleux message d’amour. Moi aussi je l’aime et j’ai eu beaucoup d’amour, de joie et de tendresse de sa part et de toute la famille. Je me sens aimée, choyée, respectée comme un membre de la famille. J’ai adoré la supporter petite, c’était un peu mon rôle de veiller sur elle et de l’aider à grandir. Et puis je suis si fière de la belle et jolie jeune fille qu’elle est devenue. Elle a une belle âme remplie d’amour et de compassion, et c’est pour continuer à la guider sur son chemin que je veux bien sûr lui revenir, lorsque je me serai reposée et ressourcée.

Dis-lui que je suis sur  mon chemin, que je prépare mon départ et que je n’ai pas peur. Je me sens depuis tout à l’heure déjà bien entourée, et je sais que je serai accompagnée dans de bonnes conditions pour faire le passage du pont des fleurs. Dis-lui merci, c’est très rassurant d’être reliée au Deva des animaux, aux Etres de la Nature et à elle à chaque instant. Je ne me sens pas seule et je ne suis pas triste.

J’aimerais qu’elle ne le soit pas trop non plus et qu’elle ne me pleure pas trop longtemps, car comme elle le dit, la mort est une nouvelle renaissance et l’amour ne meurt jamais. Mon âme est reliée à la sienne où que je sois et lorsque je me serai reposée, je lui reviendrai dans une nouvelle incarnation physique et dans un corps en bonne santé. Je la remercie encore de me donner les moyens, en m’aidant à bien partir, de pouvoir lui revenir très vite.

Pour gérer les douleurs dans le ventre, je me réfugie pour la plupart du temps dans mon corps astral et cela me permet de les supporter. Lorsqu’elle verra que c’est trop douloureux pour moi, je suis prête et j’aimerais qu’ils m’aident à partir. Je les aime et je n’ai pas peur, de là-haut je leur enverrai des petits signes pour leur montrer que mon âme perdure.

Et puis dès que j’y serai arrivée, je ne manquerai pas de préparer mon retour car ma place est avec toi, auprès de toi. Tu as besoin de mon énergie, de ma gaieté, de ma joie et de ma présence, car sans moi tu te sentiras bien vide à l’intérieur de toi, et ce vide, seule moi peut le combler. Les choses se feront en douceur, et lorsque tu te sentiras prête et te mettra à ma recherche, je me mettrai sur ton chemin. N’en doute pas, tu es toi aussi ma joie de vivre et je t’aime.