Tu as été adopté depuis 1 mois par ta nouvelle gardienne qui me demande de te parler. Tu es un chat de la rue, elle t’a donné à manger plusieurs fois jusqu’à ce mois de mars où elle t’a emmené pour faire soigner une grosse blessure à la patte.  Il s’est avéré que tu n’étais pas identifié ni castré et c’et sa sœur qui t’a ouvert la porte de sa maison. Seulement tu es un chat pas facile à adopter, tu t’es attaqué à son chat Roméo de 14 ans et elle ne pouvait plus te garder, et te voilà à présent chez la personne qui t’a nourri, soigné et elle rencontre malheureusement les mêmes problèmes avec ses chats, alors qu’elle me dit que tu es un gentil chat et qu’elle aimerait bien te garder, mais ce ne sera pas possible si tu ne changes pas ton comportement. Que peux-tu me dire ?

D’abord que je suis navré, je ne me rends pas compte d’être aussi agressif, je veux juste être certain que je suis à ma place et la garder et je leur montre mon caractère fort, prêt à me bagarrer c’est vrai, mea culpa parce que je ne veux pas me laisser marcher sur les pattes, j’ai besoin de tout dominer et je préfère de loin leur faire peur plutôt que de jouer avec eux.

Je n’ai pas l’habitude, on m’a emmené un jour dans la voiture cet hiver et on m’a lâchement abandonné dans la nature. Je suis arrivé chez toi et j’ai eu beaucoup de chance, mais en même temps j’ai besoin de sortir et mon tempérament cherche querelle car je ne veux surtout pas me laisser marcher sur les pattes. Et puis je porte souvent des énergies qui ne m’appartiennent pas et cela me rend méchant aussi. Je cherche l’exclusivité, j’ai besoin d’être le seul et c’est un peu compliqué avec tous les congénères qui sont là.

Je suis navré, j’ai bien compris que mon attitude pose problème, mais c’est plus fort que moi, je n’arrive pas à me contrôler et maîtriser mes pulsions. Peux-tu m’aider ? J’aimerais tellement être chez moi, avoir mon territoire et me faire aimer et câliner. Pardon pour les tracas que mon comportement génère, pardon pour tant d’ingratitude alors que tu fais tout ce que tu peux pour moi, pour m’offrir un foyer et une place dans ton cœur. C’est triste, je me sens triste de ne pouvoir contrôler mon agressivité, aide-moi. Merci, merci j’ai tant besoin de trouver ma place.