La connexion avec Roros s’est faite dans ce magnifique havre de paix qui est le paradis des animaux. Lorsque je suis arrivée il était couché sur son ventre, entouré de plusieurs autres congénères et de papillons blancs, orange et jaunes. Il s’amusait à les regarder tournoyer autour des arbres à papillons et il suivait cette farandole de danses du regard, tournait la tête à droite à gauche, cela ne semblait nullement le fatiguer, au contraire ses yeux exprimaient de l’émerveillement. C’était très apaisant à observer surtout que tout autour, enveloppés dans une lumière très vive de toutes les couleurs de l’arc en ciel, virevoltaient des anges blancs, orange et dorés.

Je me suis arrêtée quelques instants pour profiter de cet instant magique, d’une beauté extraordinaire, et lorsqu’il m’a aperçue, il s’est levé pour venir vers moi et me dire :

Je t’attendais, je savais que nous allions nous revoir, je connais bien ma maman et j’étais certaine qu’elle reprendrait contact avec moi pour s’assurer que j’allais bien alors qu’elle le sait, elle le ressent au plus profond de son cœur et de son âme, mais si je peux le lui confirmer ce sera encore mieux. Et si par la même occasion je peux te donner un message pour elle, ce sera du pur et grand bonheur pour elle.

Eros se souvenait bien de moi et c’était inutile de me présenter, il connaissait les raisons de ma présence et sans tarder je lui ai lu les messages et les questions de sa gardienne :

Un seul message mon Loulou d’Amour, tu m’as accompagnée au plus juste que tu as pu pour que j’accepte au mieux ton départ et je t’en remercie et même si quelquefois je me suis voilée la face, car j’aurais tellement (comme tous humains) que tu restes auprès de nous, j’ai compris ce soir là, que c’était le moment, que tu avais décidé et que tu étais prêt…
Certes ta présence, nos rituels, nos câlins, nos confidences, me manquent et il faut que j’apprenne à vivre avec, mais intérieurement je ressens ta folie, ta joie de vivre et de tout mon cœur j’espère que tu vas continuer à faire pétiller autour de toi cette belle énergie que j’adore et que je te connais :-))
En fait je ne veux pas t’embêter, je veux juste savoir si tu es bien ? Que ton passage soit aussi rayonnant que ta lumière et mon plus gros souhait c’est que tu sois là à mes côtés pour m’épauler 🙂 t’est OK ?
Voilà mon msg, après honnêtement je prends tout ce qu’il a à me dire, ça me fera encore plus grandir…

 

La première chose que je dois te dire, et surtout lui dire à elle, ma maman, c’est merci. Merci d’avoir été là pour moi fidèle à ses engagements, et de m’avoir accompagné avec amour dans la lumière. Merci à toi d’avoir été là pour nous aider, j’étais bien entouré depuis plusieurs semaines et je n’avais pas peur. J’ai préparé ma transition à mon rythme avec des jours avec et des jours sans, mais je n’ai jamais été en grande souffrance. Dès que mes douleurs devenaient trop importantes je me réfugiais dans mon corps astral et tout devenait beaucoup plus supportable. Je faisais souvent des allers et venues et cela m’aidait à gérer la situation, parfois très bien avec un regain d’énergie qui leur faisait plaisir à voir, et parfois avec un peu plus de difficulté où je traînais un peu plus ma vie, mais dès que je me sentais à nouveau mieux, je le leur montrais et je continuais à pousser mon petit bonhomme de chemin à leurs côtés. Jusqu’au soir où j’ai décidé, mon âme en accord avec le créateur a décidé que c’était le moment de souffler la flamme de ma bougie et de faire le grand saut.

Tu l’as compris au premier regard, tu l’as ressenti au plus profond de ton être et tu as pris la bonne décision de m’aider à partir. Je n’avais aucun doute, je savais que tu saurais interpréter ma demande et surtout tu l’as captée, parce que tous les deux nous sommes reliés et tellement fusionnels. J’ai toujours eu une totale confiance en toi, et tu m’as accompagné pendant tous ces mois avec beaucoup d’amour, d’empathie et de compassion. J’ai tiré ma révérence dans la joie, dans l’amour, j’étais en paix avec moi-même et tu l’as été aussi. Quel grand bonheur de pouvoir partir dans de si bonnes conditions, et j’ai traversé le pont des fleurs dans la joie.

Je sais que c’est difficile pour toi car même si tu sais que je suis toujours là et que je reste relié à toi, ma présence physique, nos câlins, nos promenades te manquent. Bien sûr que nous aurions pu encore passer plus de temps ensemble, mais j’étais prêt et tellement bien encadré pour ce départ. Maintenant je me suis déjà bien reposé et ressourcé et je peux de nouveau courir et sauter à ma guise. Mon corps est réparé et je me sens renaître. Ici tout est tellement beau et il n’y règne que paix et harmonie. Tout est lumière, tout est amour et c’est ressourçant de faire un petit passage dans ce haut-lieu magique. Et de là où je suis je veille sur toi et sur toute la famille.

Je vous envoie de belles et bonnes énergies, et je viens de temps à autre te faire un petit coucou. C’est cela qui te remplit le cœur de joie et qui te permet de faire ton deuil sans te trouver dans la détresse. Tu ressens ma présence, elle te remplit le cœur et tu te sens, malgré mon absence physique, pleine à l’intérieur de toi. C’est plutôt rare, d’habitude c’est l’inverse qui se produit, mais tu as tellement d’amour et d’empathie en toi, tu es tellement évoluée sur ton chemin spirituel que tu as une grande ouverture de conscience et que tu sais que la mort est un nouveau soleil, et qu’après la mort il y a la renaissance. Et c’est cela qui te donne courage et cette grande force pour te permettre d’avancer sur ton chemin.

A chaque jour sa peine et à chaque jour sa joie. Tu es bien placée avec ton travail, tu sais que la vie n’est pas simple tous les jours et c’est à nous qu’il appartient de la voir meilleure. Tu as confiance en une vie après la mort, tu sais que mon âme perdure et que j’ai retrouvé la joie, le peps et la folie de vivre. Tu me connais bien, et à ton image tu sais que je suis parti pour pouvoir te retrouver dès que tu te sentiras prête pour vivre une nouvelle et grande aventure ensemble.

J’ai vécu des années merveilleuses avec vous, et même si ici l’endroit est paradisiaque c’est à tes, à vos côtés que mon âme aspire à vous revenir et sur un plan terrestre. Je t’aime ma petite maman d’amour, je vous aime tant et il me tarde de pouvoir à nouveau gambader sur cette belle et grande propriété. C’est chez moi, c’est ma maison et vous avez tous besoin de mon énergie pour vous sentir en harmonie avec vous-même et le lieu. Je continuerai à te guider sur ton chemin spirituel et t’ouvrir à l’amour inconditionnel.

Il y avait des Etres de Lumière et des ancêtres, tes proches qui m’attendaient de l’autre côté, car tu sais il n’y a pas que ton petit loulou d’amour qui veille sur toi, tu es bien entourée et tu as de l’aide de là-haut, tes guides sont là pour toi, donc pas de soucis tu es bien épaulée.

A bientôt, je t’aime et pour toujours. Ton Roros.