width=Ta gardienne me demande de te transmettre des messages et aimerait te poser quelques questions :

Bonjour ma fille, je passe par Christiane pour pouvoir déjà te dire dans un premier temps que je t’aime. 

Je passe par Christiane pour savoir également pourquoi tu n’acceptes pas Mayka ?

As-tu du mal avec le départ de Lynka ?

Que penses-tu de Jayden ? Te fait-il mal parfois en jouant avec toi ? Et de papa qu’en penses-tu ?

 Ma fille, je t’a récupérer il y’a 5 ans car ton ancienne famille voulais se débarrasser de toi car elle en avait tout simplement marre. Es-tu heureuse avec moi ? Peut-tu m’en dire un peu plus sur ton passé, qui je pense a été très difficile sachant que tu viens de Slovaquie. 

 Pourquoi aboies-tu à chaque fois que quelqu’un passe devant chez nous ? Pourquoi aboies-tu et nous mords-tu les chaussures dès qu’on s’en va ? Pourtant nous revenons toujours. Je ne t’abandonnerai jamais. 

 Peux-tu également me dire ce que tu as à ta hanche ou patte arrière. Car je voie bien que par moment tu boites, mais aucun vétérinaire ne sait me dire ce que tu as. Dit moi ce que je dois faire pour soulager ton mal. 

 Je suis tellement heureuse que tu sois dans ma vie ma petite vieille d’amour. Je t’aime vraiment fort. 

 Dis-lui merci pour son message d’amour, je sais qu’elle m’aime et qu’elle ne m’abandonnera jamais, mais les mémoires sont encore très présentes et j’ai des peurs et des angoisses. Lorsque quelqu’un passe devant la maison j’aboie de peur qu’on ne vienne me chercher. Lorsqu’ils partent je mords dans leurs chaussures, j’ai des craintes qu’ils ne reviennent pas, j’aimerais qu’ils m’emmènent partout, je n’aime pas rester seule, j’ai besoin d’être rassurée constamment.

Et puis le retour de Lynka me perturbe, je suis très contente qu’elle soit redescendue et je suis si heureuse pour ma maman qui était dans une telle détresse, mais en même temps cela réveille des souvenirs et des peurs. Leur petite princesse de retour dans un corps physique en pleine forme me renvoie à mon image, j’ai de l’âge et j’ai des bobos un peu partout dans mon corps. De m’amuser et de jouer avec elle va être compliqué et j’ai peur, pardon je sais que vous m’aimez, mais j’ai peur qu’elle ne prenne toute la place.

Tu sais moi aussi je t’aime, je vous aime très fort et c’est la première fois de ma vie que je me sens aimée, respectée et choyée. J’ai subi des maltraitances physiques et psychiques et j’étais considérée comme un objet. Un objet devant veiller à la sécurité, et devant se manifester lorsqu’il y avait un danger. Cela aussi reste dans mes mémoires et je donne l’alerte lorsque j’entends du bruit, lorsque quelqu’un passe devant chez nous. J’ai connu l’abandon aussi, plusieurs abandons et j’ai souffert d’une telle ingratitude, de ce non-respect, alors que moi je n’aspirais qu’à être heureuse et rendre mes gardiens heureux.

Depuis mon arrivée dans la famille tout a changé pour moi et je peux enfin vivre sereinement, sans peur de ce qui m’arrivera dans la journée, ce sont des moments précieux, car tantôt des stimuli, des mémoires ressurgissent et les angoisses le stress de ces souvenirs omniprésents remontent à la surface et prennent le dessus.

Le départ de Lynka m’a attristée et surtout pour toi ma gentille maman. Tu étais si triste et j’ai eu très mal pour toi. C’était mieux pour elle et sa maladie de monter se reposer et se ressourcer et elle peut maintenant à nouveau continuer sa belle vie avec vous dans un corps jeune et en bonne santé. Jayden c’est un peu mon petit frère, mais je l’évite parfois car il n’est pas toujours tendre avec moi. Je ressens souvent une douleur dans la hanche due à un coup de pied qu’on m’a donné, et la turbulence de mon petit frère me fait prendre du recul. Mais je sais que c’est normal, c’est de mon âge, c’est un gentil petit gars, petit bout de chou et je l’aime.

Et papa ? Le pilier de la maison, même si j’ai peur plus des hommes aucune inquiétude le concernant, je sais qu’il a bon cœur et ne me fera jamais aucun mal. Je vais essayer de m’habituer au retour de Lynka dans le corps vif et espiègle de Mayka. Cette différence est énorme pour moi et j’aimerais avoir son âge et être aussi sereine et en harmonie dans mon corps et mon esprit. Je suis ravie pour elle et ne peux qu’admettre que j’ai beaucoup de chance d’avoir été adoptée et d’être aimée.

Je te dis merci ma petite maman pour tout l’amour et l’empathie que tu as dans ton cœur. Ne change jamais, reste toujours connectée à ton petit enfant intérieur, à ta source, car ton âme est empreinte de beaucoup d’amour et de compassion. Je t’aime.