width=Farouk, ta gardienne me charge de messages pour toi et aimerait que tu répondes à ses questions.

Pour Farouk, mes questions:

Comment te sens-tu dans la nouvelle maison?

As-tu mal quelque part?

Ton dos est-il détendu?

Comment vont tes dents? Elles sont entartrées mais le vétérinaire ne veut pas t’opérer pour le moment et moi non plus.

Y a-t-il quelque chose que tu souhaiterais et que je pourrais t’apporter?

La nourriture te convient-elle? Je suis heureuse de te voir manger et réclamer ….Dis-moi ce que tu préfères.

 Ma communication.

Mon Farouk je t’aime et j’espère que je ne t’étouffe pas trop avec cet amour…..

J’ai conscience que Erka la malinoise Haru, Cixi et enfin Zazou te dérangent par leur présence dans la maison mais cela ne change rien à ce qui nous unit.

Je les aime aussi, n’en prends pas ombrage.

Merci d’accepter si calmement les gouttes d’EPS de plantes que je te mets de force dans la gueule avec une seringue et un bisou, c’est vraiment nécessaire pour nettoyer ton foie et tes reins qui  fonctionnent moins bien.

Mon désir est que tu continues de te sentir bien dans cette maison, le jardin va bientôt être aménagé et tu devrais te sentir encore mieux cet été avec des arbres  qui vont t’apporter de la fraîcheur, des buissons odorants …

J’ai vu que cela a été difficile pour toi de quitter Verrières le Buisson et le bois où tu étais le Roi incontesté mais il le fallait et tu le sais.

Ici il y a beaucoup d’autres matous pas toujours très sympathiques aussi j’aimerais que tu rentres toujours le soir à l’abri dans la maison cet été car cela m’effraie de te savoir en danger dehors comme l’été passé quand nous sommes arrivés.

Je te remercie pour ton amour immense et ta fidélité depuis si longtemps.

La maison est grande, mais l’espace exigüe pour moi et j’adore pouvoir sortir dans le jardin.

 Il m’avait semblé que la maison est grande et qu’il y a plein d’endroits pour vous les chats ?

Oui je dois reconnaître qu’il y a de quoi faire, mais je ne suis pas le seul ici et cela me contrarie.

Mais s’il y a beaucoup d’espace, vous ne vous marchez pas sur les pattes ?

Si justement, c’est là le problème. Je suis d’un tempérament un peu exclusif et j’aimerais être le seul ici. Je n’aime pas trop partager, ni le lieu et encore moins ma gardienne. C’est ma maman et je voudrais être son seul garçon. Je suis, à moi seul, capable de lui apporter tout l’amour dont elle a besoin.

On m’a envoyé vers elle (mari) pour la nettoyer énergétiquement et la protéger. Pour l’aider à faire son deuil et surtout pour lui faire sentir une présence permanente. Le choc émotionnel qu’elle a subi au départ de son conjoint, l’a plongée dans une immense détresse et je suis venu chez elle pour lui faire comprendre qu’elle doit se battre et ne pas se laisser marcher sur les pieds. C’est ce que je fais avec mes congénères !

Dis à ma maman, que oui je suis son petit garçon, que je l’aime aussi et je suis désolé d’être parfois un peu grincheux, mais on me l’a confiée et je dois l’aider à porter tout ce qui est trop difficile pour elle et qui peut nuire à sa santé.

Je suis pressé de retrouver un jardin avec un coin un peu sauvage, j’espère pas trop arboré, pour me donner l’illusion de retrouver le bois où je me sentais en effet le roi. Je sais que ma place est auprès de toi, ici maintenant et j’aime être le roi ici aussi.

Je n’ai pas vraiment mal, j’ai des bobos et l’arrière train au niveau de la colonne me titille un peu. La bouche est sensible aussi, mais je ne veux pas retourner chez le véto et surtout pas y rester.

Que souhaiter de plus ? Tu m’apportes déjà tout. J’étais un petit chaton très sauvage abandonné par sa maman, j’ai eu beaucoup de chance d’être adopté par une autre maman au cœur rempli d’amour et d’empathie. Il était meurtri et en grande souffrance, un peu en colère aussi ce cœur, et tu ne l’as pas pour autant fermé, tu ne t’es pas repliée sur toi, au contraire tu m’as apporté la tendresse et la sécurité dont j’avais besoin. Tu me permets de te suivre comme un petit chien et ça me rend très heureux.

Merci d’être là pour nous, même si je ne suis pas très sociable avec les autres compagnons, mais lorsqu’on est un chat de la rue on apprend tout petit à se défendre et des congénères pas sympas, il en traîne ici.

Ne t’inquiète pas, cela se passera mieux que l’été dernier où j’étais tout de même très perturbé par ce changement de territoire.

Je sais que les gouttes que tu m’obliges à prendre sont pour mon bien et ce qui est bon pour ma santé l’est pour toi aussi, alors je me laisse faire avec le bisou en prime, je l’attends et je l’adore.

J’aime plus les aliments faciles à mastiquer maintenant, mes dents sont sensibles et mes gencives aussi. J’ai faim et j’aime manger, j’aime beaucoup le thon.

Tu es une maman d’amour, tu nous aimes d’un amour inconditionnel, mais ne l’oublie pas tu as aussi besoin de l’amour des humains pour ton bien-être et ton équilibre. Même si je suis le petit mec jaloux, je peux le comprendre. Je t’aime.