width=Flinki m’attendait, assise sur son arrière train au bord d’une route, elle avait l’air complètement perdue. Je lui ai expliqué que sa gardienne m’envoyait vers elle car ils ne pouvaient comprendre ce qui lui était arrivé et lui dire aussi combien ils l’aiment. Ils aimeraient également savoir si elle a un message pour eux.

Je comprends que mon départ est pour eux totalement incompréhensible, ils m’ont retrouvée sans aucune blessure et cela leur paraît encore beaucoup plus inexplicable. Non ce n’était pas un accident de voiture, je n’ai pas été percutée, bien que ça aurait pu l’être, mais ce n’était pas un accident.

Je suis sortie me promener malgré que j’avais des douleurs dans la poitrine. Je ressentais depuis 2/3 jours une oppression dans la poitrine et cela me faisait du bien de prendre l’air lorsque j’ai ressenti une très vive douleur dans la région de mon cœur. J’ai poussé un grand cri et je suis aussitôt sortie de mon corps. J’ai vu mon petit corps allongé là, sans vie, et je savais que je ne pourrais plus y retourner. J’ai eu peur, je suis encore un bébé, j’avais envie de rentrer à la maison, mais ce n’était plus possible.

Le choc, lorsque vous m’avez trouvée, fut terrible pour vous et je suis triste de vous avoir infligé cette peine. Cela m’empêche de partir, je n’ai pas pu préparer mon départ, je ne m’y attendais pas si tôt, je savais que mon passage chez vous serait de courte durée, mais je ne pensais pas devoir partir aussi vite et cela m’empêche aussi de faire la transition.

Ne soyez pas dans la souffrance, ne me pleurez pas, je suis arrivée chez vous alors que je souffrais d’une malformation, mon cœur était trop petit et ne pouvait pas se développer et mon temps était compté.

Je sais que c’est cruel pour vous et surtout très injuste, mais cela est comme c’est et vous devez maintenant me laisser partir, afin que je puisse me ressourcer, car bien entendu je n’ai même pas commencé ma mission auprès de toi et je souhaite te revenir très vite.

Je suis ici pour t’aider dans la transition Flinki, mais aurais-tu un message pour eux ?

Oui, dis-leur que je les aime aussi et que je suis venue chez eux avec la mission de l’aider elle à se détacher affectivement et ne pas être trop dépendante de toute la famille, de l’aider à vivre l’amour et gérer ses émotions qui ont tendance à prendre le pas sur le reste de sa vie. Lui apprendre aussi à ne pas refouler ses sentiments, de les exprimer pour éviter que la rancune ou la colère ne génèrent des émotions négatives.

J’ai eu beaucoup de chance d’être restée ces quelques mois et de me sentir aimée, choyée et câlinée, et j’ai très envie de revenir pour remplir ma mission auprès d’elle.

Je les aime, je suis désolée de leur causer du chagrin et j’espère qu’ils voudront bien me reprendre dans leur foyer. Ils me manquent et j’ai tant besoin de les revoir physiquement. Tant que je reste là, je suis entre deux et ne peux ressourcer mon petit cœur afin qu’il soit en état de remplir son rôle.

Si tu es prête maintenant Flinki, je vais t’accompagner un petit bout de chemin jusqu’au pont des fleurs ?

Oui je le suis, depuis que je suis née, je sais que je suis arrivée avec un cœur trop petit pour grandir, et qu’un aller/retour serait nécessaire pour pouvoir grandir et vivre dans leur famille. Je suis très contente que tu sois là aujourd’hui pour m’aider à rejoindre le paradis des animaux.

Dis-lui que quelques semaines seront suffisantes pour me reposer et me ressourcer et que lorsqu’elle se mettre à ma recherche, je saurai me mettre sur son chemin.

Puis elle est venue à mes côtés et nous avons emprunté le chemin de lumière qui s’ouvrait à nous. Arrivées au pont des fleurs, je me suis arrêtée et elle a allègrement continué son chemin. Arrivée de l’autre côté du pont, elle s’est retournée et je pouvais apercevoir de la joie, de l’espoir dans son regard, si triste au moment de la connexion.

Puis elle a gravi les marches de l’escalier de l’arc en ciel et s’est noyée dans la lumière.

Au revoir Flinki, à bientôt dans un corps physique avec un cœur régénéré et sain !