Ta gardienne est très inquiète pour toi Gaby, elle me demande de te transmettre des messages et de te poser quelques questions. Acceptes-tu d’y répondre ?

« Gaby, ta maladie s’accélère à grand pas et vivre depuis des mois avec une collerette est difficile : pas de toilette, nettoyage de dents, des câlins libres avec tes coups de tête. Tu manges et dors bien mais cette dégradation par ce cancer doit être  insupportable, pour moi aussi. Tu es mon timbre-poste.

J’ai grande peine à te laisser partir car tant d’évènements nous ont liés fusionnellement.

J’ai compris que c’était ta mission, un sacrifice voulu de ta part. Est-ce ton désir de mettre un terme rapidement à ton état ? J’ai du mal à m’y résoudre mais je ne suis pas égoïste comme tu le sais. J’ai pleinement conscience de ce qui se passe.

Pardonne-moi si parfois je me montre énervée, ce n’est pas contre toi mais la situation.

J’ai fait toujours de mon mieux.

De ton côté pardonnes tu à ces vétérinaires qui n’ont rien compris avec leurs mauvais diagnostiques, prescriptions jusqu’à te causer du mal ? Tu es un chat costaud et fort de caractère.

Aide moi aussi à t’aider à faire la transition ! Je fais appel à un médium avec Damien pour correspondre avec toi. C’est un acte plein d’amour.

Apprendre à être en contact avec les animaux me plairait beaucoup.

J’ai pu nettoyer mes mémoires passées, pardonner. Un travail sur mon émotionnel a été fait, je relativise, prend de la hauteur et m’éloigne de gens négatifs ou toxiques. Je ne me suis pas encore réapproprier totalement un équilibre émotionnel/féminité comme tu dis mais je suis en chemin. Ma santé physique et psychique passe avant tout. Je garde confiance dans le destin.

Reviendras-tu dans ma vie, dans cette vie si de mon côté je survis à ma maladie ? Un grand vide sera. Mettras-tu un autre animal sur ma route ? Je ne pourrai rester seule longtemps au quotidien. J’ai puisé de la force en ta présence. Tu m’as apporté énormément de réconfort, force et courage pour me battre face au cancer qui est toujours là et tant de câlinous.

 Cher Gaby je voulais te remercier ce que tu as fait  pour ma mère ,pour sa maladie .

Je suis tellement triste de te voir dans cet état, dû à beaucoup de vétérinaire.

JE t’aime chaton reviens vers nous le plus vite.

Nous t’aimons très fort.

Bien sûr que je vais lui répondre, tu vois combien notre destin à tous les deux est difficile à gérer pour elle. Cela lui coûte au quotidien, à chaque instant et elle se torture beaucoup l’esprit avec des questions, pour lesquelles elle a besoin que je lui donne des réponses. Je suis heureux de pouvoir le faire aujourd’hui.

Dis-lui toute ma reconnaissance, et merci à toi d’être l’intermédiaire. Je t’ai expliqué ce printemps dernier ma mission auprès d’elle, et encore une fois j’insiste pour que tu lui explique que je ne me sacrifie pas pour elle. Je suis là pour elle, je suis en service à Dieu, à la source, et en tant que chat de type timbre-poste certes, mais surtout guérisseur, je me dois, et c’est tout naturel, de l’accompagner sur son chemin de vie et dans sa maladie. Cela ne me coûte pas, je le fais avec amour, beaucoup d’amour inconditionnel, et c’est comme cela parce que ça ne peut être autrement.

Je sais que parfois cette injustice la fait réagir et elle se montre un peu stressée, et je n’ai rien à lui pardonner. Je sais que ce n’est pas contre moi, je sais que c’est humain, ça lui permet aussi de se décharger de tensions, et qu’il vaut mieux  s’en libérer plutôt que de les garder en elle, au risque de lui faire du mal. La colère génère des maladies se terminant par « ite » et ce n’est pas bon ni pour elle, ni pour moi.

Elle est humaine et ne peut pas tous les jours résister et maîtriser ses ressentis, rien de plus normal. Elle a beaucoup avancé sur son chemin ces derniers temps, elle s’est reconnectée à son petit enfant intérieur et a déjà fait un grand travail sur elle, et j’en suis très content.

Dis-lui que malgré les soucis de santé que nous avons tous les deux, je suis fier de voir qu’elle trouve, tout comme moi, la force de se battre et c’est du pur et grand bonheur. Elle est en bonne voie et trouvera sa route et son équilibre, je n’ai aucun doute. C’est une battante aussi et nous ne sommes pas ensemble par hasard (miroir).

Dis-lui que moi aussi je l’aime d’un amour incommensurable, que je me sens fort et que je vis et j’assume pleinement mon état. Lorsque c’est un peu plus compliqué je me réfugie dans mon corps astral et tout devient plus facile et supportable. Je suis sur mon chemin et je prépare ma transition, et d’avoir l’aide des médecins du ciel et des Etres de la Nature me rassure et me réconforte pour toi aussi, car ce sera plus facile de me laisser partir. Il n’y a aucune urgence, laisse toi le temps de le préparer aussi, et lorsque le moment sera venu de m’aider à partir tu le verras. Je sais que je serai bien entouré et que toutes les conditions seront réunies pour me permettre de faire le passage dans la lumière et de monter directement au paradis des animaux.

Mille mercis à toi, à mon grand frère pour toute cette empathie et amour que vous avez pour moi. Je vous suis si reconnaissant pour ce cadeau qui te sera bénéfique aussi, car je partirai dans les meilleures conditions, ce qui t’aidera à mieux faire ton deuil. Et puis je pourrai très rapidement me reposer et me ressourcer et préparer mon retour. Car oui c’est sur un plan terrestre que nous nous retrouverons. Tu as besoin de moi et de mon énergie, et mieux je partirai, plus vite tu pourras me retrouver. Aie confiance, l’univers nous mettra de nouveau sur le chemin l’un de l’autre, je n’ai aucun doute à ce sujet.

Tu es ma maman, je suis ton garçon, ta fripouille d’amour et te reviendrai en force avec une personnalité, un caractère trempé et déterminé. Tu as besoin de moi et tu sais que nos âmes sont reliées à jamais. Apprend à communiquer avec les animaux, cela t’ouvrira d’autres portes et te fera entrer dans l’univers du règne animal, tu y puiseras force et confiance.

Je t’aime et te reviendrai, garde confiance en nous et en la vie et nous pourrons à nouveau nous câliner. Lorsque je ferai le grand saut ce sera uniquement pour monter me réparer et me ressourcer et un aller/retour me suffira, ce ne sera pas très long, nous ne pouvons être séparés physiquement trop longtemps, nous avons trop besoin l’un de l’autre et merci à mon grand frère, moi aussi je l’aime, je ne veux pas qu’il soit triste, nous nous reverrons.