Galaxie, ta gardienne me demande de te transmettre des messages et aimerait que tu répondes à ses questions :

Est ce qu’elle souffre ? Savoir si elle veut partir ou si elle veut rester avec nous.
Est ce qu’elle a des demandes particulières ?
Est ce qu’elle a quelque chose à nous dire

Lui dire que je l’aime très fort. Même si je sais qu’elle le sait. Et que je la remercie de m’avoir choisie. Que c’est quelqu’un de merveilleux.     

Elle était couchée sur son flanc droit et dès qu’elle a entendu le mot gardienne, elle a levé la tête et m’a regardée avec des yeux curieux.  Je lui ai lu les missives et pendant que je lisais, elle tournait la tête un peu vers la droite puis la gauche, les oreilles dressées, elle était très attentive et s’est mise debout après un petit moment d’hésitation. Puis elle s’est assise et m’a dit :

Ce n’est pas ma gardienne, enfin si, mais elle est bien plus qu’une gardienne pour moi, elle est ma maman et je suis son bébé, sa fille, son ange gardien. Je sais qu’elle m’aime très fort, dis-lui, dis-leur que moi aussi je l’aime très fort, mais elle le sait. Elle aussi est merveilleuse et si je l’ai choisie c’est tout simplement parce que nous étions déjà ensemble et que c’était tout naturel que je lui revienne pour l’accompagner sur son chemin et l’aider à construire sa vie affective,  en l’ouvrant avant tout à l’amour inconditionnel. Elle a à travers moi rempli son petit enfant intérieur de tendresse et cela lui a donné force et confiance pour avancer sur son chemin.

Dis-lui que j’ai une vie de princesse auprès d’elle et que toutes ces années où elle a pris soin de moi, où elle m’a choyée et câlinée ont été autant pour elle que pour moi, sources de bonheur, de grand et pur bonheur. Je sais que de me voir diminuer, de me voir souffrir lui est difficile et que cela la rend triste et impuissante. Mais même si je traîne un peu ma vie à cause des bobos essentiellement dus à l’âge, et que j’ai peu ou presque plus d’appétit, il faut qu’elle sache que lorsque ça fait trop mal, je me réfugie dans mon corps astral et tout devient plus supportable et j’arrive à gérer mon état.

Dis-lui aussi que je suis sur mon chemin et que je prépare ma transition à mon rythme, mais à aujourd’hui, ni eux ni moi ne me sens prête. J’aimerais bien qu’on puisse me soulager un peu  que je puisse encore rester un peu. La vie à leurs côtés est si belle que chaque jour je dois reconnaître que j’ai de la chance d’avoir une vie de rêve comparée à certains animaux qui sont dans la détresse, abandonnés et maltraités. Moi on m’a toujours respectée comme un membre de la famille et je suis un peu le chouchou.

Je prépare mon départ doucement, je n’ai pas peur, je sais qu’elle m’accompagnera avec amour et qu’elle m’aidera à faire le passage dans de bonnes conditions. Et puis j’aurai de l’aide, on m’attendra de l’autre côté (mère ou grand-mère) pour me guider vers la lumière. Cela l’aidera aussi à faire son deuil plus sereinement. Et puis je lui fais confiance, lorsqu’elle verra que c’est le moment pour moi de tirer ma révérence, elle fera ce qu’il faudra.

Il est important qu’elle sache, mais elle l’a bien ressenti, nos âmes sont reliées depuis qu’elle est petite et le resteront où que je sois. Et bien entendu, la mienne aspirera à lui revenir, après m’être reposée et ressourcée. Le départ de votre compagnon est une épreuve douloureuse pour vous, mais nécessaire pour pouvoir vous revenir dans un corps physique en pleine forme et en bonne santé et continuer notre belle aventure ensemble.

Je t’aime et vous aime tous, ma maison est chez vous, mon cœur et mon âme sont reliés à la tienne et c’est sur le plan terrestre que nous avons tant de choses à partager. Laisse faire les choses à son rythme et ne t’inquiète pas, tout est encore supportable.