width=Lorsque je suis arrivée sur le chemin, un chemin de sable fin, Gazelle m’y attendait. Elle m’a regardée et m’a dit :

Oui je suis toujours là, malgré les pensées d’amour et de lumière qu’elle m’envoie. Elle a du mal à faire son deuil et me laisser partir. C’est vrai j’étais bien jeune et elle a du mal à comprendre la raison de ma maladie et mon départ.

Dis-lui de ne pas culpabiliser, elle n’y est pour rien. C’est hélas une maladie dont j’ai souffert déjà avant de me réincarner, et remonter pour me ressourcer est nécessaire afin de pouvoir cette fois-ci revenir avec un esprit sain dans un corps sain. J’ai vécu de merveilleux moments avec elle et je suis très heureuse de pouvoir lui dire qu’elle est empreinte d’une belle générosité de cœur et ne doit pas douter d’elle. Elle doit se faire confiance, car sans cela elle ne pourra avancer dans sa vie et sur son chemin.

Elle a besoin de l’énergie d’un compagnon chien et je lui reviendrai en tant que chien, et même très rapidement si tu m’aides à partir maintenant et si elle le souhaite. Un chien qui la protègera sur tous les plans.

Je l’aime et lui suis reconnaissante de m’avoir soulagée, mais j’aspire à présent à rejoindre le jardin des animaux et dès qu’elle sera prête je reviendrai chez eux. Dis-lui qu’il faut savoir lâcher prise lorsqu’on veut avancer dans la vie et mettre toutes les pensées négatives hors circuit. Pour cela elle doit s’écouter, écouter son petit enfant intérieur et lui donner le droit de reconnaître que la souffrance, même si elle existe n’est pas indomptable. Une prise de conscience est parfois nécessaire pour grandir.

Je suis reliée à elle et le resterai pour une prochaine incarnation. Qu’elle me fasse confiance, nous nous retrouverons très vite sur le plan terrestre. Mais pour revenir je dois partir.

Si tu es prête Gazelle, je t’accompagne un petit bout de chemin et lorsque je serai obligée de m’arrêter, tu continueras jusqu’au pont des fleurs et l’escalier de l’arc en ciel. Elle s’est mise debout à mes côtés, et ensemble, nous avons emprunté un chemin qui est devenu de plus en plus lumineux. Lorsque je me suis arrêtée, elle m’a remerciée et m’a dit :

Dis-lui de regarder le ciel tous les soirs, elle lira dans les étoiles quand je serai prête à redescendre, et elle pourra se mettre à ma recherche et venir à ma rencontre.

Puis elle a repris le chemin et s’est noyée dans le superbe escalier de l’arc en ciel.

Au revoir Gazelle !