Aujourd’hui, je suis apaisée. Je sais que mon petit chien a été heureux et qu’il a su combien je l’aimais. Combien nous l’aimions ma fille et moi. Il fut un compagnon de vie merveilleux et si présent.

Savoir qu’il m’appelait maman est un immense bonheur. Savoir qu’il pense à moi et qu’il reste présent est un soulagement. Je conserve son regard et son amour à jamais. Il est aujourd’hui une petite étoile qui me guide sur le chemin du bonheur. Un bonheur qu’il a tout fait pour m’aider à le trouver.

Merci chère Christiane, pour lui. Merci de l’avoir accompagné sur le chemin du jardin.

Le chagrin reste, mais le savoir bien, dans ce merveilleux jardin, est une réelle consolation. J’attends son retour.

Karine