width=A mon arrivée sur le chemin, Ghost Rider m’attendait d’un air triste et désabusé. Il était là debout sur le chemin, un chemin complètement gelé, et les quelques brindilles d’herbes qui s’y trouvaient étaient totalement givrées. Je lui ai expliqué que sa gardienne m’envoyait vers lui pour lui dire qu’elle l’aimait de tout son cœur et qu’elle avait quelques questions à lui poser.

Oui, je sais, si je suis toujours encore là sur ce chemin, si je ne réussis pas à partir au jardin des animaux, c’est parce qu’elle est toujours en grande souffrance et n’arrive pas à faire son deuil. Elle éprouve aussi beaucoup de culpabilité de n’avoir pas été là, et cela aussi m’empêche de partir. Dis-lui que pour moi le moment était venu, je savais que j’allais partir et de m’aider à partir alors qu’elle n’était pas là, était pour moi un grand soulagement. J’étais en souffrance et son papa a pris la bonne décision. Même si elle ne peut le comprendre, c’était aussi mon choix de partir alors qu’elle était en vacances. Pour elle c’eut été terrible de devoir prendre cette décision la veille de Noël, elle n’aurait pas pu. Nous étions très attachés l’un à l’autre, notre relation était fusionnelle, nous ne faisions qu’un.

Je ne suis pas arrivé chez elle par hasard. On m’y a guidé, son grand-père qu’elle aimait tant, avec qui elle avait un lien très fort, même si elle n’en a pas eu pleinement conscience (1er deuil, première fois confrontée à la mort), m’a envoyé vers elle pour l’aider à grandir, pour l’aider à aimer d’un amour inconditionnel. Loulou comme elle me surnommait a rempli la mission qui lui a été confiée, et je pouvais commencer à préparer mon départ pour rejoindre le paradis des animaux.

Seulement voilà, elle a ressenti mon départ comme un nouvel abandon, et la culpabilité de ne pas avoir été présente, l’empêche de me laisser partir. Dis-lui que je l’aime et que ma place, même si nous resterons reliés, n’est plus d’être au quotidien dans son entourage, car je lui pompe son énergie et elle va finir par tomber malade. J’aspire à rejoindre le jardin des animaux pour me reposer et me ressourcer, et si elle le souhaite, je pourrai lui revenir.

En tant que cheval ?

Peu importe, je saurai endosser le costume qui lui plaira, ce sera à elle de choisir. Dis-lui que mes dernières pensées et celles de toute cette année ont été pour elle, afin qu’elle trouve la paix dans son cœur et son esprit. C’est une personne très douce, elle a beaucoup d’empathie mais ne vit souvent pas dans le présent dans le ici et maintenant. Souvent elle n’est pas centrée, pas reliée à la terre et son impatience la pousse à passer à côté de l’essentiel. Dis-lui que pour avancer sur son chemin, elle a besoin de faire un petit travail sur elle afin de trouver une harmonie et un équilibre. Je l’aime, et lorsque je serai là-haut, je pourrai lui envoyer les énergies nécessaires pour comprendre le sens de la vie et l’aider à avancer sur son chemin.

Je me chargerai de lui transmettre tes messages, Ghost Rider, te sens-tu prêt à rejoindre le paradis des animaux ? Je t’y accompagne un petit bout de chemin si tu es prêt.

Oui je le suis, je sais que cette communication l’aidera enfin à lâcher prise, à comprendre que c’était comme ça que ça devait se faire et je suis très heureux de pouvoir enfin me reposer.

Nous nous sommes avancés tous les deux sur le chemin, avec sa permission je l’ai caressé quelques instants, puis lorsque le pont des fleurs avec derrière le pont de l’arc en ciel est apparu, il m’a regardé, m’a dit :

Merci, merci d’avoir été là pour elle, pour moi.

Puis telle une licorne, il a pris son envol et s’est noyé dans les lumières de l’arc en ciel.

Au revoir Ghost Rider, paix à ton âme et bon séjour au jardin des animaux.