width=Ta gardienne me demande de te transmettre un message :

« Mon cher Gigi, tu sais que nous t’aimons beaucoup. 

Nous avons l’impression que tu t’ennuies : tu aimes les interactions, jouer avec nous, explorer…

mais nous ne répondons pas beaucoup à tes demandes !

Nous avons aussi constaté que tu es très attaché à moi et que tu as du mal à être à l’aise avec d’autres individus (humains et chats)

Pour toutes ces raisons, nous avons accueilli la belle Mira : elle peut être pour toi une compagnie douce et joueuse.

Elle est affectueuse et drôle. Tu sais, elle avait un frère comme toi : un beau noir soyeux !

Nous vous aimons tous les 2 et voulons veiller sur vous le mieux possible.

Vous voir chacun enfermé à un étage de la maison nous fend le cœur.

Nous aimerions que vous puissiez développer chacun votre territoire dans toute la maison en toute sécurité.

Même avec Mira à la maison, tu restes mon loulou préféré… et Mira est ma louloute préférée !

Je l’aime beaucoup. Sois gentil avec elle, s’il te plaît. »

 Dis-lui merci pour son message, je sais qu’ils m’aiment et je suis désolé d’être tellement craintif, peureux et surtout possessif. De nature anxieuse, pas socialisé comme il se doit par ma maman biologique, je suis d’un tempérament assez réservé et un peu sur le qui-vive. Vous m’avez choisi une compagne pour m’accompagner dans mon quotidien, pour me sentir moins seul, mais c’est l’inverse qui se passe pour moi. Je me sens rejeté et je n’ai surtout pas envie de partager. Ce tempérament un peu exclusif te renverra à ton image, tu n’aimes pas partager non plus et tu peux me comprendre.

Je suis un chat de type  timbre-poste et mon rôle auprès de toi consiste à t’apprendre le détachement affectif. T’apprendre à aimer en toute fluidité, en toute confiance et sans dépendance ou co-dépendance. Mira a un peu la même mission auprès de toi et cela me pose problème. On se marche sur les pattes plutôt que de s’entre aider et cela me crée des peurs, des angoisses et du stress supplémentaires.

Mea culpa, je sais que tu m’aimes et que je suis ton loulou préféré, je suis confus des tracas que notre relation et mes malpropretés génèrent au quotidien. Pardon je sais que c’est compliqué et très désagréable ces pipis et ces cacas, mais je n’arrive pas à maîtriser les pulsions, cela me libère d’une grosse tension lorsque je te montre et exprime par ce biais mon mal-être. Je sais que ce n’est pas bien et j’ai besoin de votre aide pour me sentir bien dans mes patounes et dans mon esprit.

Je t’aime, je vous aime et je vais essayer de faire des efforts, je sais bien que c’est indigne un tel comportement, et difficilement acceptable.