Lorsque je suis arrivée sur le chemin, Gouzi était assise entourée de lumière devant le pont des fleurs. Elle m’a regardée m’approcher d’elle, et lorsque je me suis arrêtée pour me présenter à elle, elle m’a tout de suite dit :

Je sais que c’est ma maman qui t’envoie à moi, je sais que tu es là pour m’aider à faire le passage, depuis hier je suis assise ici dans cette belle lumière et pourtant j’hésite encore à traverser le pont.

Pourquoi ?

A la fois parce que je n’ai pas eu le temps de préparer mon départ, je n’étais pas prête, c’était un accident et aussi parce que ma maman et ma petite sœur sont toutes les deux dans la souffrance. Je sais qu’elles m’aiment et je sais que ma petite maman m’envoie beaucoup d’amour pour m’aider à m’élever, mais en même temps elle est dans la culpabilité, dans les regrets et elle se morfond dans la tristesse.

Tout d’abord, Claire espère que notre Gouzi a été heureuse avec nous, qu’elle nous aime aussi, et qu’elle est sans trop de tristesse dans l’autre monde.

 

Pour ma part, j’espère que le passage se fera en douceur car quand même ce fut soudain et violent, et d’ailleurs que s’est-il passé ???

Et. J’espère  surtout qu’elle ressent notre amour plus que notre tristesse et qu’on est une aide plus qu’un gros boulet…

J’espère qu’on se reverra sur terre ou ailleurs… Je sens qu’elle est encore là. Vrai ou fantasme????  Tendresse infinie.

 Qui est ce personnage que j’ai vu en rêve à côté de Gouzi ? J’espère que c’est un guide bienveillant. Il avait l’air un peu dur, austère,  et froid..

 Quel est le sens de ces visions?

 Vas-tu te réincarner en cheval comme le dit Eglantine ou est-ce sa projection ???

 Qu’y a- t -il de l’autre côté??? 

Es- tu en paix???

 Que puis-je faire pour être agréable à ma minette chérie?

J’espère qu’elle ne m’en veut pas d’avoir laissé la chatière ouverte. C’est de ma faute et cela est un crève-cœur de voir que ma sœur chatte paye ma négligence de sa vie . 

As t elle des  conseils à nous donner  ?

 Ce serait bien d’apprendre nous aussi la communication animale, pour  pouvoir imprimer « ne vas JAMAIS sur la route » en lettre de feu dans la pensée de nos compagnons.. en expliquant pourquoi… Sinon, grande laisse, et harnais , même si c’est moins fun. ( Je comprends la curiosité mais le jardin est quand même très très grand, non ??? Je pensais que tu ne sortais guère de son enceinte.  ) Penses-tu que sortir avec une grande grande laisse est un supplice horrible ???? C’est ce que je pense faire à l’avenir si d’autres chatons partagent notre vie… Suis-je une tortionnaire épouvantable pour cela, n’y a t il  pas des chats d’intèrieur  heureux, et la maison n’est elle pas assez spacieuse pour limiter les sorties et qu’elles soient en liberté  TRES TRES surveillée???

 PLUS JAMAIS CELA !!!!! 

 (Le genre humain, une plaie )

 Principale message de nous deux:

Je t’aime je t’aime je t’aime je t’aime

Tu es dans mon coeur et mes larmes se transforment  peu à peu en larmes de gratitude pour le bonheur de t’avoir connue, pour les jeux, pour les câlins… Chaque moment a été un cadeau, un honneur, un embellissement de la vie. Sans toi c’est tout vide ici. On va se réconforter peu à peu, et retrouver le goût des choses.  

Sois bénie , ma soeur féline. MERCI MERCI MERCI MERCI

Je t’aime je t’aime je t’aime je t’aime je t’aime………..

Dis-lui de ne pas s’en vouloir, c’était un accident, cette voiture m’a heurtée, le choc a été violent et je suis aussitôt sortie de mon corps. Je n’ai pas souffert, c’était beaucoup trop rapide, je suis partie aussitôt dans mon corps astral, le cordon d’argent qui reliait mon corps physique à mon âme s’est rompu et je savais que c’était fini  pour moi, que ce serait terrible pour toi et pour Claire, et je suis si triste pour vous.

Pardon mes deux amours pour le mal que je vous fais. J’ai été très imprudente, me suis aventurée sur la route par curiosité, oui envie de découvrir un territoire plus grand, autre chose. Nous les chats sommes des êtres très curieux, nous nous attachons à un territoire et c’est chez nous, il nous appartient et c’est parfois compliqué de le partager avec des congénères. Et par besoin, lorsque nous le pouvons, lorsque nous avons accès à l’extérieur, nous essayons toujours d’aller plus loin afin d’agrandir notre champ d’expérience et de mouvements. C’est vrai que le jardin est immense, mais de par les énergies j’étais aussi attirée du côté de la route.

J’étais un chat de type timbre-poste et j’étais chargée de t’apprendre le détachement affectif. J’étais là pour t’apprendre à aimer en toute fluidité sans dépendance, ni co-dépendance. Je me devais de t’apprendre à élever ta fille sans la couver comme une maman poule, de t’aider à construire ta vie de maman et ta vie affective. De te reconstruire et de te donner force et courage.

Mais j’étais aussi un chat maître Feng shui et je m’occupais des énergies du lieu, des vôtres et un peu de celles du quartier, et cela m’a bien évidemment poussée à explorer l’environnement. Ce matin-là je n’ai pas eu de chance, cette voiture est arrivée comme un bolide et le choc a été inévitable. Je vous demande pardon, j’ai de la peine de vous voir en détresse et de vous faire souffrir.

J’ai erré jusqu’à hier, lorsque tu m’as écris ce message dans ta maison, dans votre environnement au quotidien, tu as ressenti ma présence. Tu as senti que je n’étais pas passé de l’autre côté et tu as aussi eu cette grande conscience de m’envoyer de l’amour et de me dire « pars, va rejoindre l’autre côté », et cela m’a permis, à la tombée du jour hier soir, d’emprunter le chemin qui malgré la nuit était très illuminé, et des milliers d’étoiles brillaient dans le ciel. Et depuis je suis assise là devant ce pont et j’hésite encore à le traverser parce que je sais que tu as mal et que je ne me sens pas le droit de te laisser ;

De pouvoir te donner mes messages m’aidera à faire le saut et je te suis si reconnaissante de me permettre de le faire. N’aie aucun regret, c’est un accident de la vie et tu ne pouvais pas l’empêcher. Tu ne dois pas t’en vouloir de ne pas avoir fermé la chatière, au contraire, j’étais libre de sortir et si heureuse de pouvoir le faire. Et de me promener avec un harnais et une grande laisse ? Mais n’y songe même pas, ce serait beaucoup trop frustrant de ne pouvoir découvrir les environs. La solution de ne pas me laisser sortir ? Oui c’est ce qui se passe pour les chats d’appartements, mais lorsqu’on est en maison c’est presque impossible, et c’est tellement plus confortable pour nous qui sommes aussi des chats nettoyeurs et absorbons vos énergies négatives pour vous protéger, de pouvoir s’en débarrasser et s’auto-nettoyer avec les énergies de la terre.

Encore une fois, n’aie aucun regret et ne te torture pas l’esprit. Je sais que je vous manque et je sais que la maison est bien vide depuis mon départ. Ton cœur aussi et tu as besoin de moi et de mes câlins pour continuer à avancer sur ton chemin. Seule mon enveloppe corporelle n’est plus, mon âme de Gouzi d’amour, de Gouzi velours est éternelle et reste reliée à la tienne ma petite maman d’amour. J’étais ton autre bébé et tu as besoin de moi sur un plan terrestre et je te reviendrai, ce ne sera pas long. Tant que je reste là je ne peux me ressourcer, même si je me sens de nouveau toute légère et que je ne ressens aucune douleur, un petit passage au jardin des animaux est nécessaire pour me réparer et préparer mon retour.

Tant que je reste ici, tu ne peux faire ton deuil, et tout à l’heure lorsque j’aurai rejoint ce haut-lieu magique tu te sentiras apaisée, en paix. Et lorsque tu te sentiras prête à me retrouver, je me mettrai sur ton chemin, n’aie aucun doute à ce sujet et ce sera de nouveau sous la forme d’un chat, car je n’ai pas terminé ma mission.

Rassure-toi je ne te reviendrai pas en tant que cheval, par contre lors de ce petit passage au paradis des animaux où je serai à la source, on me fera une petite initiation et on me renverra vers toi, vers vous avec une petite pointe de sagesse supplémentaire. Espiègle et intrépide je vous reviendrai avec la sagesse et je vibrerai sur un autre plan. Voilà ce dont ce guide que tu as vu dans tes rêves m’enseignera avant de me renvoyer sur terre. Beaucoup d’amour et de gratitude à toi, c’est grâce à toi que cette initiation pourra se faire et c’est du pur et grand  bonheur.

Je t’aime et je te dis à très vite ma petite maman d’amour, ce ne sera pas long, n’oublie pas l’espace-temps là-haut n’est pas le même qu’ici-bas, et ce sera lorsque tu seras prête.

Puis elle a traversé le pont et s’est noyée dans la belle lumière de l’escalier de l’arc en ciel. Au revoir Gouzy d’amour, Gouzy velours !