width=Ta gardienne me demande de te transmettre des messages et de te poser quelques questions :

Comment il se sent ?
S’il sort assez en promenade ?
Si le rythme des promenades n’est pas trop rapide ?
Si sa nourriture lui plait ?
Qu’est ce qu’il aimerait faire ?
S’il a besoin de quelque chose de particulier
S’ il pouvait cligner des yeux quand je communique avec lui ou un autre signe
Et lui dire que je le remercie pour tout et que je l’aime énormément

Dis-lui merci et surtout dis-lui que moi aussi je l’aime énormément. Mais elle le sait et moi je le savais aussi. Nous communiquons ensemble, seulement elle n’a pas confiance en elle et c’est bien dommage, car elle a un fort ressenti et surtout beaucoup d’amour et de compassion, et c’est tout ce qu’il faut pour que nous les animaux allions vers vous et avons très envie d’échanger avec vous. Avec des mots ou des pensées ou images, peu importe selon comment vous fonctionnez, et le principal dans la communication animale c’est de lâcher prise avec votre mental, d’y croire et d’y mettre la volonté et vous faire confiance.

C’est là que le bât blesse pour elle, elle a encore du travail sur la planche. Dis-lui que je ne me sens pas si mal que ça, malgré cette maladie qui me fatigue et me pompe beaucoup d’énergie, mes reins et mon cœur qui sont fatigués et usés, tout mon corps me fait mal, c’est dû aux bobos liés à mon âge. Et lorsque les douleurs ou tensions sont un peu plus importantes, je me réfugie dans mon corps astral et tout devient beaucoup plus supportable.

Je ne peux pas me plaindre, je vais assez souvent me promener et c’est très bien pour moi et pour elle, cela nous aide tous les deux à nous régénérer et nous ressourcer avec les énergies de la terre. Parfois selon le climat, l’humidité j’ai un peu plus de mal à me balader, mes articulations et toute ma carapace étant plus sensibles, et c’est un peu trop rapide pour moi.

La nourriture me plaît mais sans plus, je sais bien qu’elle est adaptée à mon âge et j’aimerais bien manger ce qu’elle mange, c’est naturel non ? Parfois un peu frustrant, mais je fais avec, je sais qu’elle fait tout ce qu’elle peut pour soulager mes bobos et qu’elle s’inquiète plus de ma santé que de la sienne. Je n’ai rien envie de faire en particulier, je suis sur mon chemin mais ne suis pas encore prêt à tirer ma révérence. C’est bien trop tôt, j’aimerais juste qu’on me trouve un traitement pour équilibrer et réguler ma maladie.

Le stress me gagne assez souvent aussi, alors entre grosses fatigues où je traîne ma vie et grosses angoisses liées à mon stress c’est parfois difficile à gérer pour moi et j’ai besoin de trouver une stabilité et un équilibre.

Tu me demandes de cligner des yeux ou un autre signe ? Nous les animaux vivons dans l’instant présent, dans le ici et maintenant et n’avons pas l’habitude de vous faire des signes comme vous le faites entre vous les humains. Lorsque nous voulons être caressés, nous venons vers vous et vous le montrons. Lorsque nous avons besoin de sortir, pareil on vous le montre. Idem lorsque nous avons faim. Cligner des yeux, nous le faisons certainement, mais c’est naturel, je ne peux pas associer cet automatisme lorsque tu me parles.

Non tu dois te faire confiance et si c’est trop difficile avec moi car trop d’affect en jeu, commence à le faire avec d’autres animaux et tu pourras échanger avec leurs gardiens qui eux te valideront la communication. Cela demande de l’entrainement et te permettra de développer ton intuition. Cela n’est pas si difficile pour toi, car ton âme est empreinte d’empathie envers tous les Etres de la terre.

Je t’aime ma petite maman et je suis si heureux et fier d’être ton garçon.