width=La connexion avec Grisette s’est faite devant le pont des fleurs. Elle était assise sur son train arrière et regardait avec nostalgie le pont. Je pouvais ressentir qu’elle avait envie de le traverser et en même temps elle hésitait à le faire. Lorsque je me suis approchée d’elle, elle m’a dit :

Je suis contente qu’elle t’ait envoyée à moi, j’ai besoin de lui transmettre un message avant de faire le passage, cela va me libérer et m’autoriser à le faire, et en même temps cela l’aidera à commencer son deuil.

En effet c’est difficile pour elle et elle a aussi des messages et des questions pour toi :

Ma petite bouille d’amour

J’aurais aimé être avec toi lors de cette terrible journée, l’idée que tu sois partie toute seule m’angoisse. J’aurai aimé te revoir une dernière fois, te dire que je t’aime et que tu seras à tout jamais dans mon cœur. Nos petits moments à toutes les deux me manquent.

J’espère que tu ne m’en veux pas de t’avoir laissé seule rejoindre les étoiles.

 Je me sens vide sans toi comme si tout cela n’existait pas, j’ai l’impression d’être toujours dans le déni. En tout cas j’espère que tu étais contente de notre petite cérémonie. On avait besoin de ça pour pouvoir te laisser partir et te dire au revoir une dernière fois. Ne t’inquiète pas, tu reposeras en paix dans les bois derrière ta maison où tu as toujours vécu auprès d’un arbre où on pourra revenir te voir.

 Peux-tu me dire si tu te sens bien, si tu es heureuse et que tu ne souffres plus ?

Peux-tu aussi me dire si tu m’en veux de ne pas être venue te voir avant de continuer ta route ?

J’aimerais aussi savoir si c’est toi qui a aidé Ohanna à se remettre de sa dernière maladie, car tu sais que je n’aurais pas pu supporter une deuxième perte…

 N’oublie surtout pas que je t’aimerai pour l’éternité et que j’espère te revoir très vite pour qu’on puisse à nouveau construire ce lien qui nous a unies. Sois heureuse ma poupée, Je t’aime à l’infini et tu resteras toujours gravée dans mon cœur

Moi aussi je l’aime pour l’éternité. Moi aussi j’espère la retrouver très vite pour continuer à l’aider à avancer sur son chemin, pour l’aider à grandir et à construire sa vie affective et trouver le bonheur sans souffrir, sans devoir laisser les êtres qu’elle aime et ressentir un grand manque, un grand vide à l’intérieur d’elle.

J’aurais aimé partir avec elle lorsque ses parents ont vendu la maison et en même temps ce n’était pas possible. J’étais le maître du lieu et me détacher de cet endroit m’aurait fait beaucoup souffrir. Ce n’était pas possible, j’étais trop sauvage pour m’habituer à une autre vie.

Dis-lui que j’ai énormément regretté son départ, et sa présence me manquait terriblement. Maintenant que tu vas lui donner mon message, je vais pouvoir traverser le pont pour rejoindre les étoiles et me ressourcer.

Dis-lui que toutes mes souffrances ont disparu et que je ne lui en veux pas pour son absence, son départ, son déménagement et de n’avoir pas été présente lorsque j’ai fait le grand saut. On m’a nourri et on a pris soin de moi (gens qui ont acheté la maison) et mon souhait le plus cher était de partir, de faire un passage dans l’au-delà pour pouvoir la retrouver et la rejoindre dans sa nouvelle vie et l’aider à la construire afin de ne pas souffrir de l’absence des êtres qu’on aime.

J’ai aimé leur petite cérémonie en témoignage de l’amour qu’ils me portaient et surtout pour les aider dans leur culpabilité de m’avoir laissée ici. Cela lui a fait du bien, à moi aussi, mais dis-lui encore que je ne lui en ai jamais voulu de ne pas m’avoir emmenée. Ce lieu ici c’était chez moi et le quitter aurait été aussi triste et traumatisant pour moi que de vivre séparée et sans elle.

Je suis reliée à elle et je pouvais continuer à ressentir ses pensées d’amour pour moi, qu’elle ne s’inquiète pas. Même si les restes de mon corps physique se trouvent dans les bois, mon âme est avec elle où qu’elle soit et ce sera beaucoup plus simple dès lors que j’aurais rejoint le paradis des animaux.

Je pourrai veiller sur elle et sur Ohanna (Lapine) et lui faire de temps à autre de petits coucous. Dis-lui que je l’aime et que lorsque j’aurai fait un passage au jardin des animaux, condition nécessaire pour pouvoir me réincarner, je pourrai lui revenir dans le corps physique d’une autre Grisette, beaucoup plus socialisée et heureuse de vivre avec elle dans un foyer où je pourrai endosser le rôle de type nettoyeur et timbre-poste.

Dans ma précédente vie j’étais la sentinelle et un maître des lieus impossible de délocaliser au détriment de ma vie et de mes sentiments.

Merci Grisette, je me charge de transmettre tes messages pour elle. Es-tu maintenant prête à rejoindre l’escalier de l’arc-en-ciel ?

Je le suis, je n’ai pas peur, au contraire, je sais que nous sommes liées l’une à l’autre et que c’est un passage obligé pour nous rejoindre.

Puis sans aucune hésitation, elle a traversé le pont et s’est noyée dans cette magnifique lumière.

Au revoir Grisette, paix à son âme.