width=GULLY, tes gardiens ont un message pour toi :

Nous souhaiterions plus que tout que Gully du haut de ses 11 ans puisse être enfin serein.

Nous aimerions lui dire, que nous l’adorons, savoir ce qui l’a ainsi traumatisé et le rassurer en lui disant que nous nous absentons pour aller travailler ,qu’il est dans sa maison et qu’en aucun cas nous souhaitons l’abandonner. Qu’il doit rester calme, sans pleurer et sans essayer de nous suivre, que nous reviendrons toujours. De plus, nous le remercions pour son rôle de gardien, mais qu’il ne faut pas se précipiter en aboyant quand des promeneurs passent sur la route qui n’est pas chez nous. Il leur fait peur. Maintenant, il y a peut-être quelque chose qui lui manque, ou que l’on ne fait pas bien et aimerions le savoir.

Dis-leur merci pour leur message qui me rassure, je sais qu’ils m’aiment et je sais aussi qu’ils ne m’abandonneront jamais. J’ai confiance en eux et je suis navré que mon comportement leur fasse comprendre le contraire. Je suis désolé, ce n’est pas de l’ingratitude de ma part, mais les peurs de l’abandon, des abandons sont toujours et encore tellement présentes que ça reste très profondément ancré dans mes mémoires, et je n’ai jamais réussi, malgré toutes ces années de pur bonheur passées à leurs côtés, de les oublier.

Mea culpa, je suis navré de ne réussir à calmer ces vieilles mémoires qui resurgissent dès que je suis seul dans la pièce ou lorsque vous partez ou lorsque des gens passent devant notre maison.

J’ai été abandonné une première fois dans une forêt, attaché à un arbre, et la seconde fois on est venu me chercher et on m’a laissé partir avec une dame que je ne connaissais pas et qui m’a emmené au refuge. Je n’étais pas heureux dans cette famille (problème d’alcool), mais je l’étais encore beaucoup moins au refuge.

Je suis bien content, j’ai eu beaucoup de chance que vous soyez venus me chercher. Je me sens être un membre de la famille avec vous et j’aimerais bien qu’on m’aide à oublier les traumatismes que j’ai vécus, pour me sentir plus léger, moins anxieux et vous faciliter la vie avec moi. Je ne manque de rien avec vous, soyez rassurés et pardonnez-moi si je n’arrive pas à contrôler mes réactions.
Je vous aime.