Ta gardienne me demande de te transmettre des messages Hachil et aimerait que tu répondes à ses questions :

  • Commencer par lui dire que nous l’aimons beaucoup, que nous le trouvons très beau et extrêmement intelligent et qu’il fait partie de la famille 
  • Si il est heureux
  • Si il préfère être dans la petite maison (en Bretagne où ma maman et lui vont ~2 mois par an) ou la plus grande, à St Jorioz, où il vit avec ma maman. [Je vous donne les lieux car je pense qu’il les reconnaît]
  • Ce qu’il aime / n’aime pas / aimerait 
  • Si il a conscience du danger des voitures [il est libre comme l’air donc peut vaquer dans les champs, bois ou en ville mais il y a des voitures et ma maman a souvent peur car il semble traverser n’importe comment]
  • Où va-t-il le soir ? [il s’éclipse après avoir mangé entre 30 minutes mais de temps en temps ce sont plus de 2h et ma maman s’inquiète un peu]
  • S’ il réalise que ses douleurs aux pattes / épaules sont liées au fait qu’il creuse pour chercher des taupes ? 
  • Si il aime ses croquettes, ce qu’il préfère manger 
  • Ses balades préférées 
  • Il a, depuis tout petit, une obsession avec un spot qui est au plafond du salon et que nous n’allumons jamais. Quand il est excité / fatigué, il tourne autour et aboie dessus. Pourquoi ? Cherche t’il à nous dire quelque chose ? 
  • Si il aime aller chez sa ‘nounou’ Nicole qui habite à 3 minutes de chez ma maman 
  • Il y a quelques mois, il s’est fait surprendre par un animal dans un champ en bas de chez ma maman (vers la rivière) et depuis, il ne veut plus passer par là. Est-ce qu’il saurait nous expliquer ce que c’était et pourquoi il a eu si peur 
  • On imagine qu’il n’aime pas garder la maison car quand ma maman part quelques heures, il se contente de l’attendre, sans boire ni manger. Est-ce si compliqué pour lui ? Serait-il nécessaire que vous le rassuriez à ce niveau là et lui dire que jamais nous ne l’abandonnerons ? 
  • On pense qu’il a beaucoup de copines dans le quartier, a t’il des copains chien aussi ? 
  • Si il a quelque chose de particulier à nous dire ?

 

Hachil, les oreilles dressées tournant la tête tantôt à droite, tantôt à gauche, me regardait avec beaucoup d’amusement, et lorsque j’eus fini de lui lire le contenu, il s’est avancé vers moi pour me dire :

Je suis content, une déclaration d’amour, beaucoup d’attentions, de bienveillance, je suis traité comme le petit prince, le roi de la maison. Cela m’amuse de constater qu’elle se préoccupe autant de mon confort, de mon bien-être.

Dis-lui tout d’abord merci pour son message d’amour et tous les compliments qu’elle me fait. Je sais qu’elles me trouvent beau, elles me le disent souvent et cela me rend très fier. Je suis aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur et c’est cela qui est très touchant. De nature curieux, enjoué et câlin, je suis un compagnon très proche, très présent et j’ai besoin, même lorsque je prends la poudre d’escampette et que je me promène, que je vais faire un petit et parfois plus grand tour pour me nettoyer énergétiquement et faire des rencontres, mes copains, d’autres animaux, j’ai besoin de savoir que ma maman est là à mon retour, et qu’elle m’attend.

Je n’aime pas rester seul, même si j’ai entière confiance et que je sais qu’elle ne m’abandonnera jamais, j’ai besoin d’être avec elle ou de savoir qu’elle est là à m’attendre et pas l’inverse. Pardon pour ce que tu vas prendre pour de l’égoïsme, mais je m’ennuie, j’ai des angoisses lorsque tu me laisses à la maison, j’aimerais pouvoir comme ton fils t’accompagner partout. Garder la maison, ce n’est pas trop mon truc, elle peut se garder seule (petit clin d’œil) pour moi c’est plus important d’être ensemble.

C’est drôle, même si j’adore vadrouiller et faire mon petit tour seul le soir pour vérifier un peu ce qui se passe de nouveau, je suis en somme très dépendant d’elle et de sa présence. Dis-lui que moi je l’aime très fort aussi. Je les aime tous, c’est ma famille, et je me sens en effet être un membre à part entière. Je me considère comme son garçon, mais aussi comme son compagnon, son confident, son prince, son roi (sourire). Oui je suis tout ça à la fois et je suis heureux. Que ce soit dans la petite maison ou la plus grande, pour moi aucune différence. Chaque maison a son charme et notre mode de vie est un peu différent dans les deux, je m’adapte avec grand plaisir. Ce sont les vacances lorsque nous partons et ma maman s’y sent bien, elle se ressource et moi aussi.

Je vis dans le présent, dans le ici et maintenant et je profite des lieux sans me poser la question comme vous les humains, laquelle est la mieux, ou laquelle je préfère. L’essentiel pour moi est qu’elle soit bien elle, et si elle est bien tout va pour le mieux pour moi et je découvre toujours avec beaucoup de joie, ou je redécouvre les deux maisons.

Je ne peux pas vraiment dire, hormis lorsqu’elle me laisse seul, qu’il y a des choses que je n’aime pas, et encore moins ce que j’aimerais. Je suis respecté, choyé, câliné et je ne manque de rien, j’aime bien mes croquettes, de manger à la même table qu’elle, surtout lorsqu’il y a de la viande et du jus me plairait bien, mais je sais que c’est un rêve, alors oublions le puisque je vis le moment présent. C’est vrai que les voitures me posent problème, je me sens libre comme l’air et on me gâte beaucoup. Lorsque je divague en ville, je n’ai pas trop la notion du danger, je ne me rends pas bien compte et j’ai beaucoup de mal à canaliser mon impulsivité. Je prie mon ange et le sien, c’est tellement agréable de se sentir libre, mais je vais essayer de tempérer un peu mon comportement sur la route et de faire attention.

J’aime bien aller chez nounou Nicole, elle me réserve toujours un très bon accueil et vaque à mes besoins et petits soins avec beaucoup d’empathie. Quant à ce spot, oui il me stresse, il m’angoisse, petit il éclairait beaucoup de choses dont j’avais peur, des âmes errantes, maintenant je m’y suis habitué et ils en circulent quelques une comme un peu partout, mais le traumatisme vécu tout petit est toujours encore ancré dans mes mémoires, et me stimule surtout lorsque je suis un peu nerveux ou fatigué et que j’ai plus de mal à gérer l’environnement. Quant aux balades, je les aime toutes, surtout celles au bord de la rivière, même si depuis ma rencontre avec le petit marcassin blessé il y a un endroit qui me crée aussi des stimuli de peurs, et que je préfère l’éviter. Il a essayé de m’agresser et j’ai été choqué, d’habitude j’aime les chasser et ils prennent la fuite, et là c’était l’inverse, c’est lui qui avait l’attitude agressive vis-à-vis de moi.

Vous parlez de mes douleurs qui sont liées aux trous que je creuse, cela en rajoute probablement un peu, mais ce sont avant tout des douleurs, des bobos dus à l’âge. He oui, même si vous ne vous ne vous en rendez pas compte et que je suis encore plein de fougue, en pleine forme, je commence à prendre de l’âge, et j’adore chercher les taupes. L’esprit un peu chasseur m’y poussera tant que je pourrai le faire, creuser la terre me centre et me relie à la terre.

Ce que j’aimerais vous dire c’est merci. Je vous suis très reconnaissant, j’ai beaucoup d’amour et de gratitude pour vous. J’ai la chance de vivre dans une famille unie et soudée et d’être traité comme votre égal. Depuis toutes ces années je n’ai connu, même dans les périodes un peu plus difficiles et de deuil, que des années de pur et grand bonheur, et mon existence à tes côtés ma tendre et douce mie est une vie pleine de joie. Je t’aime et je vous aime toutes les deux, je vous aime tous. Je t’accompagne et te permet de te sentir pleine à l’intérieur de toi ma chère maman, et ta vie n’en est que plus riche et plus facile à vivre. A deux c’est toujours plus simple d’avancer sur son chemin.