width=A mon arrivée sur le chemin, Harry était couché de tout son long dans l’herbe. Il a levé la tête et m’a dit :

Que je suis heureux de te voir, je vais pouvoir te donner un message pour ma gardienne et j’aimerais que tu m’aides à partir au jardin des animaux.

Promis Harry, après notre échange, je te montrerai la route pour faire le passage, mais ta gardienne a elle aussi un message pour toi.

Moi aussi je l’aime et elle me manque, mais qu’elle n’en soit pas désolée, elle n’y est pour rien dans ma maladie. C’était quelque chose de grave, de douloureux et de hélas pas soignable. Je sais que j’étais tout pour elle, elle l’était pour moi aussi et de devoir vivre cette perte, de devoir subir ce deuil alors qu’elle est si jeune, entre en résonnance avec une vie passée.

Oui nous étions déjà ensemble dans une autre vie et j’étais son petit garçon mort de la même maladie. Ni elle ni moi n’avions en ce temps réussi à vivre, son deuil pour elle, et moi à partir. Et si je lui suis revenu avec la même maladie c’est parce que aujourd’hui elle a de l’aide pour enfin faire son deuil et pour moi de m’aider à libérer mon âme et j’en suis très heureux. Je vais enfin pouvoir me reposer et me ressourcer lorsque je serai au jardin des animaux et je pourrai dès qu’elle sera prête, lui revenir pour remplir une mission, la mission de l’aider à grandir, de l’aider à évoluer sereinement. Je sais que ce message sera difficile à comprendre pour elle, elle est si jeune mais elle le comprendra un peu plus tard, car elle est douée d’une grande sensibilité et d’une très grande intuition et elle sera amenée à communiquer avec les animaux afin de trouver sa voie.

Je suis prêt maintenant à rejoindre le pont des fleurs et je suis pressé de monter l’escalier de l’arc en ciel. Dis-lui merci aussi pour ces belles années et très bientôt nous pourrons à nouveau nous retrouver et continuer notre aventure ensemble. Elle saura me reconnaître au premier regard, je n’ai aucun doute.

Puis il s’est levé et j’étais presque obligée de courir derrière lui tellement il était pressé de traverser le pont des fleurs. Lorsque je me suis arrêtée il a fait un grand saut et s’est noyé dans cette belle lumière.

Au revoir Harry, paix à ton âme.